Optics and photonics -- Specification of raw optical glass

This document gives rules for the specification of raw optical glass. It serves as a complement to the ISO 10110 series, which provides rules specifying finished optical elements. Since raw optical glass can be quite different in shape and size from the optical elements, its specification also differs from that of optical elements. This document provides guidelines for the essential specification characteristics of raw optical glass in order to improve communication between glass suppliers and optical element manufacturers. For specific applications (e.g. lasers, the infrared spectral range), specifications based on this document need supplements. While the intent of this document is to address the specific needs of raw optical glass, many of the parameters and characteristics are common to other optical materials, which are not necessarily glass. While this document can be used for non-glass materials, the user is informed that only optical glass has been considered in the development of this document, and other materials can have issues, which have not been taken into consideration. NOTE Additional information on how to translate optical element specifications into raw optical glass specifications is given in Annex A.

Optique et photonique -- Spécification d'un verre d'optique brut

Le présent document fixe les rčgles de spécification d'un verre d'optique brut. Il vient en complément de la série ISO 10110, qui fixe les rčgles spécifiant des éléments optiques finis. Étant donné que la forme et les dimensions du verre d'optique brut peuvent ętre assez différentes de celles des éléments optiques, la spécification d'un verre d'optique brut diffčre également de celle des éléments optiques. Le présent document fournit des lignes directrices pour les caractéristiques essentielles de spécification d'un verre d'optique brut afin d'améliorer la communication entre les fournisseurs de verre et les fabricants d'éléments optiques. Pour des applications spécifiques (par exemple les lasers ou le domaine spectral infrarouge), les spécifications basées sur le présent document ont besoin d'ętre complétées. Bien que l'intention du présent document soit de traiter des besoins spécifiques du verre d'optique brut, de nombreux paramčtres et caractéristiques sont communs ŕ d'autres matériaux optiques qui ne sont pas nécessairement du verre. Bien que le présent document peut ętre utilisé pour des matériaux autres que le verre, l'utilisateur est informé que seul le verre optique a été pris en considération lors de l'élaboration du présent document et que d'autres matériaux peuvent soulever des problčmes qui n'ont pas été pris en compte. NOTE L'Annexe A donne des informations supplémentaires sur la maničre de traduire les spécifications d'éléments optiques en spécifications de verre d'optique brut.

General Information

Status
Published
Publication Date
29-Nov-2018
Current Stage
6060 - International Standard published
Start Date
28-Sep-2018
Completion Date
30-Nov-2018
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 12123:2018 - Optics and photonics -- Specification of raw optical glass
English language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 12123:2018 - Optique et photonique -- Spécification d'un verre d'optique brut
French language
22 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 12123
Third edition
2018-12
Optics and photonics — Specification
of raw optical glass
Optique et photonique — Spécification d'un verre d'optique brut
Reference number
ISO 12123:2018(E)
ISO 2018
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2018

All rights reserved. Unless otherwise specified, or required in the context of its implementation, no part of this publication may

be reproduced or utilized otherwise in any form or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting

on the internet or an intranet, without prior written permission. Permission can be requested from either ISO at the address

below or ISO’s member body in the country of the requester.
ISO copyright office
CP 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Geneva
Phone: +41 22 749 01 11
Fax: +41 22 749 09 47
Email: copyright@iso.org
Website: www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ................................................................................................................................................................................................................................vi

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 1

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 1

4 Tolerances ................................................................................................................................................................................................................... 4

4.1 Principal refractive index ............................................................................................................................................................... 4

4.2 Refractive index variation.............................................................................................................................................................. 5

4.3 Abbe number ............................................................................................................................................................................................ 5

4.4 Spectral internal transmittance ................................................................................................................................................ 5

4.5 UV cut-off edge and colour code .............................................................................................................................................. 6

4.5.1 General...................................................................................................................................................................................... 6

4.5.2 UV cut-off edge .................................................................................................................................................................. 6

4.5.3 Colour code ........................................................................................................................................................................... 6

4.6 Optical homogeneity .......................................................................................................................................................................... 6

4.7 Striae ................................................................................................................................................................................................................ 7

4.8 Bubbles and inclusions .................................................................................................................................................................... 7

4.9 Stress birefringence ............................................................................................................................................................................ 8

5 Deviation of the relative partial dispersion from the normal line — Definition of the

normal lines............................................................................................................................................................................................................... 8

6 Indications for ordering raw glass parts ..................................................................................................................................10

Annex A (informative) Recommendation for the specification of raw optical glass for a

given optical element specification ...............................................................................................................................................13

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................21

© ISO 2018 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular, the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2 (see www .iso .org/directives).

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of

any patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or

on the ISO list of patent declarations received (see www .iso .org/patents).

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation of the voluntary nature of standards, the meaning of ISO specific terms and

expressions related to conformity assessment, as well as information about ISO's adherence to the

World Trade Organization (WTO) principles in the Technical Barriers to Trade (TBT) see www .iso

.org/iso/foreword .html.

This document was prepared by Technical Committee ISO/TC 172, Optics and photonics, Subcommittee

SC 3, Optical materials and components.

This third edition cancels and replaces the second edition (ISO 12123:2010), which has been technically

revised.
The main changes compared to the previous edition are as follows:

a) definition of relative partial dispersion and its deviation from normal line and definition of internal

transmittance have been added;
b) grade abbreviations at all tolerances in Clause 4 have been added;

c) all abbreviations have been written with two capital letters with relation to characteristics’ names;

d) in 4.6, an indication for required minimum aperture has been added;

e) in 4.7, striae indication for two and three perpendicular inspection directions has been added;

f) for partial dispersion and its deviation from normal line, the following has been added: dispersion

data for standard crown and flint glass for normal environment, general formula for normal lines

for the relative partial dispersions for any wavelength pairs, examples for six specific line pairs in

Clause 5 and a calculation method and data for calculating dispersion data at temperatures other

than 20 °C (see A.3);

g) in Clause 6, Example 1 for specification of optical raw glass with tolerances grades has been

introduced and extended by adding a second case;

h) in Clause 6, Example 2 has been added and illustrates lens element specification from element over

pressing to raw glass specification;
i) Tables have been renumbered.
iv © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 12123:2018(E)

Any feedback or questions on this document should be directed to the user’s national standards body. A

complete listing of these bodies can be found at www .iso .org/members .html.
© ISO 2018 – All rights reserved v
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
Introduction

Raw optical glass comes as strip glass, pressings block glass or large castings. Its characteristics

are widely the same as those for optical elements such as lenses and prisms. However, the tolerance

limits and their applicability are not the same. This comes from the fact that as a rule the raw optical

glass delivery forms are much larger than the optical elements which will be made out of them. A

glass strip of 280 mm length, 160 mm width and 40 mm thickness renders hundreds of small lenses.

Simply transferring the glass requirements on the single lens to the total strip will lead to confusion

or to severe over-specification. Required complete absence of bubbles and inclusions in a lens cannot

mean the same requirement on the strip. A high homogeneity requirement for a small lens extended

to the total strip without restricting it to the intended lens diameter will result in a uselessly narrow

tolerance. It is even detrimental since it will lead to unnecessary high costs or even inability of the glass

manufacturer to deliver the material requested.

The absolute refractive index and the Abbe number as a measure of dispersion apply for the raw

optical glass formats as well as for the optical elements to be made out of them. Two variations of the

refractive index have to be distinguished clearly: the first is the variation among different pieces of a

common delivery lot and the second is the limited variation within a single piece, which is called optical

homogeneity. The variation within a delivery lot is a symmetric tolerance with the test certificate value

of the refractive index as reference. The optical homogeneity has no such practically determinable

reference value. It is given as a span width (peak-to-valley) tolerance.

Refering to the size of the optical elements to be made out of the raw glass items will expedite offers and

delivery. This holds especially for all homogeneity characteristics (refractive index variation: optical

homogeneity, short-range refractive index variation: striae, material contiguity: bubbles and inclusions

and refractive index polarization homogeneity: stress birefringence). In general, homogeneity

tolerances increase requirements on quality strongly.

This edition introduces grade denominations for tolerance limits for the main properties of optical raw

glass. The characteristics colour code and UV cut-off edge are different possibilities to describe position

and slope of the UV-transmission edge of optical glasses.

Furthermore, this edition introduces definitions, reference formulae and data needed for calculating

the deviation of the relative partial dispersion from the normal line. This quantity serves to value the

suitability of optical glasses for colour aberration correction beyond achromatic correction of only two

colours. The key element is the definition of two reference dispersion curves, one of a standard crown

and one of a standard flint glass. Based on these curves normal line parameters can be derived for

partial dispersions of any two wavelengths between 365 nm and 1 014 nm. In order to support the

main target of improving comparison of glass types from different vendors examples for normal lines

are given for six wavelength pairs covering the spectral range as specified above. The dispersion data

of the reference glass types are valid for the temperature 20 °C. The annex contains the method for

calculating the dispersion data for temperatures different from 20 °C.

The Annex of the document gives some explanations and recommendations for applying the document

in ways which avoid over-specification and its unfavourable consequences.

This document was prepared in coordination with the preparation of ISO 10110-18, which provides a

notation for the material tolerances of finished optical elements.
vi © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 6 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO 12123:2018(E)
Optics and photonics — Specification of raw optical glass
1 Scope

This document gives rules for the specification of raw optical glass. It serves as a complement to the

ISO 10110 series, which provides rules specifying finished optical elements. Since raw optical glass can

be quite different in shape and size from the optical elements, its specification also differs from that of

optical elements.

This document provides guidelines for the essential specification characteristics of raw optical glass

in order to improve communication between glass suppliers and optical element manufacturers. For

specific applications (e.g. lasers, the infrared spectral range), specifications based on this document

need supplements.

While the intent of this document is to address the specific needs of raw optical glass, many of the

parameters and characteristics are common to other optical materials, which are not necessarily glass.

While this document can be used for non-glass materials, the user is informed that only optical glass

has been considered in the development of this document, and other materials can have issues, which

have not been taken into consideration.

NOTE Additional information on how to translate optical element specifications into raw optical glass

specifications is given in Annex A.
2 Normative references
There are no normative references in this document.
3 Terms and definitions
For the purposes of this document, the following terms and definitions apply.

ISO and IEC maintain terminological databases for use in standardization at the following addresses:

— ISO Online browsing platform: available at https: //www .iso .org/obp
— IEC Electropedia: available at http: //www .electropedia .org/
3.1
refractive index

ratio of the velocity of the electromagnetic waves at a specific wavelength in a vacuum to the velocity of

the waves in the medium
Note 1 to entry: See ISO 7944.

Note 2 to entry: For practical reasons, this document refers to the refractive index in air.

3.2
principal refractive index

refractive index in the middle range of the visible spectrum commonly used to characterize an

optical glass

Note 1 to entry: This principal refractive index is usually denoted as n , the refractive index at the wavelength

587,56 nm, or n , the refractive index at the wavelength 546,07 nm.
© ISO 2018 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 12123:2018(E)

Note 2 to entry: The specific values for different glass types refer to standard environmental conditions (20 °C

[1]

and 1 013 hPa according to ISO 1 ). For all other temperatures and pressures, the specific temperature and

pressure of interest shall be indicated.
3.3
refractive index variation
maximum difference of refractive index between samples of optical glasses
3.4
dispersion
measure of the change of the refractive index with wavelength
3.5
partial dispersion
difference of refractive index n − n between two wavelengths λ and λ
λ1 λ2 1 2
EXAMPLE n − n ; n ′ − n ′
F C F C
n and n are the refractive indices at wavelengths 486,13 nm and 656,27 nm;
F C

and n ′ and n ′ are the refractive indices at wavelengths 479,99 nm and 643,85 nm.

F C

n – n frequently serving as reference it is often called principal partial dispersion.

F C
3.6
relative partial dispersion

difference of refractive index n – n between two wavelengths λ and λ related to another partial

λ1 λ2 1 2
dispersion n – n between two other wavelengths λ and λ
λ3 λ4 3 4
P = (n – n ) / (n – n )
λ1,λ2,λ3,λ4 λ1 λ2 λ3 λ4
EXAMPLE P = (n – n ) / (n – n ) = P
g,F,F,C g F F C g,F
n is the refractive index at wavelength 435,83 nm.

If related to the principal partial dispersion, n – n indices for λ and λ are usually omitted.

F C 1 2
3.7
Abbe number
most common characterization of the dispersion of optical glasses
EXAMPLE 1 The Abbe number for the d-line is defined as
n −1
v =
nn−
where
n is the refractive index at wavelength 486,13 nm;
n is the refractive index at wavelength 656,27 nm.
EXAMPLE 2 The Abbe number for the e-line is defined as
n −1
v =
nn−
where
n ′ is the refractive index at wavelength 479,99 nm;
n ′ is the refractive index at wavelength 643,85 nm.
2 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
3.8
glass type

letter/number designation used in the manufacturer's catalogue to designate or characterize the

glasses offered

Note 1 to entry: An alphanumeric designation is the manufacturer's option and is usually a proprietary

trade name, and therefore indeterminate. For example, borosilicate crown glass is designated N-BK by one

manufacturer, but S-BSL and BSC by others.

Note 2 to entry: An alternative way to specify a glass type is the glass code. It is a six-digit number and refers to

the optical position of the individual glass types. The first three digits refer to the refractive index n , the second

three digits to the Abbe number v . For N-BK7 e.g. it is 517642. This glass code, however, does not denominate a

glass type unequivocally. The same glass code can be valid for glass types of very different chemical compositions

and hence other properties can differ also very significantly.
3.9
deviation of the relative partial dispersion

glass type specific distance of the relative partial dispersion P (glass type) from that of the normal

λ1,λ2
line P (normal line)
λ1,λ2
ΔP (glass type) = P (glass type) − P (normal line)
λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2
ΔP (glass type) = P (glass type) − (a + b · v )
λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2 d
The line parameters a and b define the normal line
λ1,λ2 λ1,λ2
ΔP (normal line) = a + b · v
λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2 d
for each partial dispersion.

Note 1 to entry: They are calculated from the partial dispersion/Abbe number combinations of a standard crown

and a standard flint glass type.

Note 2 to entry: The deviation of the relative partial dispersion is a measure how suitable a glass type is for the

correction of colour aberrations in imaging.
3.10
transmittance

ratio of the transmitted radiant flux to the incident radiant flux of a collimated, monochromatic beam

that passes, at normal incidence, through a plane parallel polished plate
3.11
spectral transmittance
measure of the variation of the transmittance with wavelength
3.12
internal transmittance

ratio of the radiant flux to the incident radiant flux of a collimated beam that passes, at normal incidence,

through a plane parallel polished plate, excluding reflection losses at the surfaces

3.13
spectral internal transmittance
measure of the variation of the internal transmittance with wavelength
3.14
UV cut-off edge
UVC 80/10

position and the slope of the transmittance cut-off edge in the short wavelength range and given by the

wavelengths at 80 % and 10 % internal transmittance
© ISO 2018 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
3.15
colour code

position and slope of the transmittance cut-off edge in the short wavelength range, given by the

wavelengths at 80 % and 5 % transmittance including reflection losses
3.16
optical homogeneity

gradual refractive index variation within a single piece of optical glass given by the difference between

the maximum and minimum values of the refractive index within the optical glass

Note 1 to entry: Interferometric inspection records only lateral relative refractive index changes within the

measured aperture accumulated over the glass thickness and with higher order than linear. For changes along

the sight axis and linear changes across the aperture it is insensitive. Such inspection is not fully in accordance

with the definition of optical homogeneity but suitable for almost all applications except for very thick or large

glass pieces.
3.17
striae

short spatial range variation of refractive index in glass with typical spatial extent from below one

millimetre up to several millimetres
3.18
inclusion
localized bulk material imperfections
EXAMPLE Bubbles, striae knots, small stones, sand and crystals.
3.19
bubble
gaseous void in the bulk optical material, of generally circular cross section

Note 1 to entry: Bubbles and solid inclusions are treated the same in assessing the quality of optical glass.

3.20
stress birefringence

birefringence caused by residual stresses within the glass, generally as a result of different cooling

histories of different partial volumes of a given piece of glass during the forming and/or annealing

process, and producing an optical path difference between the ordinary and extraordinary rays for

plane polarized light passing through the glass

Note 1 to entry: The optical path length difference is proportional to the magnitude of mechanical stress.

4 Tolerances
4.1 Principal refractive index

The preferred tolerance ranges for the principal refractive index (Grade denomination NP) are given in

Table 1.
4 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
Table 1 — Tolerances for principal refractive index
Grade Principal refractive index tolerance limits
NP200 ±200 × 10
NP100 ±100 × 10
NP050 ±50 × 10
NP030 ±30 × 10
NP020 ±20 × 10
NP010 ±10 × 10
4.2 Refractive index variation

Fine annealed raw glasses will be arranged in delivery lots based on the refractive index variation.

Therefore, the refractive index variation shall also be specified (Grade denomination NV). All parts of a

delivery lot shall meet the tolerances for refractive index given in Table 2.
Table 2 — Tolerances for refractive index variation within a delivery lot
Grade Refractive index variation tolerance limits
NV30 ±30 × 10
NV20 ±20 × 10
NV10 ±10 × 10
NV05 ±5 × 10
NV02 ±2 × 10
4.3 Abbe number
The tolerances for the Abbe number (Grade denomination AN) are given in Table 3.
Table 3 — Tolerances for Abbe number
Grade Abbe number tolerance limits
AN8 ±0,8 %
AN5 ±0,5 %
AN3 ±0,3 %
AN2 ±0,2 %
AN1 ±0,1 %

Alternative indication of absolute Abbe number tolerance limits based on the grades of Table 3 is also

acceptable.
4.4 Spectral internal transmittance

Spectral internal transmittance data shall be reported for thicknesses of 10 mm, and optionally 3 mm,

5 mm or 25 mm thicknesses. The reference thickness shall be listed in the manufacturer's catalogue or

data sheet. The data shall be the typical spectral internal transmittance for a given glass type. It can be

the median value of several different melts. If the buyer's requirement for melt data or minimum values

for spectral internal transmittance are critical, the requirement shall be specified on the drawing or in

the purchase order.
© ISO 2018 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
4.5 UV cut-off edge and colour code
4.5.1 General

For the description of the UV transmittance cut-off edge the so-called colour code is used. Its advantage

is that it can be measured easily and cost-effectively. On the other hand, especially high index glass

types hardly reach the 80 % transmittance level because of their high reflection losses. Therefore, their

quality is not described very distinctly and adequately to their application as coated elements in any

case. The 5 % limit can lead to ambiguous results with glass types showing fluorescence in the UV-

region. Such problems can be avoided by use of the UV cut-off edge UVC 80/10.
4.5.2 UV cut-off edge

The UV cut-off edge lists the wavelengths λ and λ , in which the spectral internal transmittance

80 10

(excluding reflection losses) is 0,80 and 0,10 at 10 mm thickness. The reflection losses can be calculated

using catalogue refractive index data. A UVC 80/10 measurement result, for example, can be quoted as

332/303 indicating the internal transmittances of 80 % at λ = 332 nm and of 10 % at λ = 303 nm.

80 10
4.5.3 Colour code

The colour code lists the wavelengths λ and λ , at which the spectral transmittance (including

80 5

reflection losses) is 0,80 and 0,05 at 10 mm thickness in units of 10 nm. The values are rounded to 10 nm

and are written by eliminating the last digit. For example, colour code 33/30 indicates λ = 330 nm and

λ = 300 nm. For glass types with refractive index n higher than 1,84, the reflection losses prevent

5 d

transmission from exceeding 80 %. In this case the wavelength corresponding to 70 % is given instead.

This is indicated by an asterisk (*) for example as 42*/38.
4.6 Optical homogeneity

The refractive index homogeneity that is achievable from a given glass type depends on the volume and

the form of the individual glass pieces. Therefore, if it is necessary to specify the optical homogeneity

of the raw glass, then this should be done with respect to the final dimensions of the optical elements

to be manufactured out of the raw glass parts. In general the optical homogeneity values specified are

peak-to-valley values and contain all aberrations. In many cases it is acceptable to subtract certain

aberration terms that are of no importance or can easily be corrected (e.g. focal terms). This should be

specified in advance.

Table 4 gives the preferred homogeneity tolerances (Grade denomination NH). Lower homogeneity

grades are already covered by the variation tolerances.
Table 4 — Tolerances for the homogeneity of optical raw glass
Grade Homogeneity tolerance limits Generally applicable for
(peak-to-valley)
NH100 100 × 10
common application sizes
NH040 40 × 10
NH010 10 × 10
partial volumes of the raw glass
NH004 4 × 10
NH002 2 × 10
partial volumes of the raw glass
−6 but not for all glass types
NH001 1 × 10

The minimum contingent aperture, for which the homogeneity tolerances shall be valid, should be

added in brackets as diameter in mm, e.g. (50 mm). For rectangular and square apertures, e.g. for use as

prisms, the edge lengths should be added in brackets, e.g. (30 mm × 50 mm) or (80 mm × 80 mm).

6 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 12123:2018(E)
4.7 Striae

Striae tolerances of optical raw glasses are defined in terms of wavefront deviations.

Striae are generally detected by means of the shadowgraph method using comparison standards. The

wavefront deviation of the comparison standard is certified in advance using an interferometer set-up.

Table 5 gives the striae wavefront deviation tolerance limits (Grade denomination SW).

Table 5 — Striae wavefront deviation tolerances

Grade Traditional Striae wavefront deviation tolerance limit Generally applicable for

striae grades per 50 mm path length
SW60 D ≤60
raw glass
SW30 C ≤30
SW15 B ≤15
partial volumes of the raw glass
SW10 A ≤10

NOTE The traditional striae grades are not simply synonyms for the SW grades. The traditional striae grades apply to

an entire piece of glass of any size. They are equivalent to the SW grades only when the path length through the piece is

exactly 50 mm.

Striae are highly directionally dependent. If striae are perceived during a test, they are usually no

longer detectable if inspected in a direction perpendicular to the original test direction.

Striae in optical raw glasses are in general band-like, therefore the striae wavefront deviation is

dependent on the sampling thickness to a certain extent. In general the raw glass parts are inspected

through the total thickness. The thickness of the finished parts is in most cases only a fraction of the

initial thickness, therefore the striae wavefront deviation will also be much lower. A reference thickness

of 50 mm is therefore introduced to specify striae quality of general purpose raw glass.

For extremely low striae content glass pieces, it is necessary to know the optical path length and

direction for the final application in order to perform adequate inspection.

In exceptional cases striae inspection can be performed for multiple orthogonal directions.

This shall be indicated by appending ⊥ 2 for two orthogonal directions or ⊥ 3 for three orthogonal

directions.
4.8 Bubbles and inclusions

Inclusions in glass, such as stones or crystals are treated as bubbles of equivalent cross sectional are

...

NORME ISO
INTERNATIONALE 12123
Troisième édition
2018-12
Optique et photonique — Spécification
d'un verre d'optique brut
Optics and photonics — Specification of raw optical glass
Numéro de référence
ISO 12123:2018(F)
ISO 2018
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2018

Tous droits réservés. Sauf prescription différente ou nécessité dans le contexte de sa mise en œuvre, aucune partie de cette

publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie, ou la diffusion sur l’internet ou sur un intranet, sans autorisation écrite préalable. Une autorisation peut

être demandée à l’ISO à l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.

ISO copyright office
Case postale 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Genève
Tél.: +41 22 749 01 11
Fax: +41 22 749 09 47
E-mail: copyright@iso.org
Web: www.iso.org
Publié en Suisse
ii © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
Sommaire Page

Avant-propos ..............................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ................................................................................................................................................................................................................................vi

1 Domaine d'application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ................................................................................................................................................................................... 1

3 Termes et définitions ....................................................................................................................................................................................... 1

4 Tolérances ................................................................................................................................................................................................................... 5

4.1 Indice de réfraction principal ..................................................................................................................................................... 5

4.2 Variation d'indice de réfraction ................................................................................................................................................ 5

4.3 Nombre d'Abbe ........................................................................................................................................................................................ 5

4.4 Facteur de transmission interne spectral ........................................................................................................................ 6

4.5 Bord de coupure UV et code couleur ................................................................................................................................... 6

4.5.1 Généralités ............................................................................................................................................................................ 6

4.5.2 Bord de coupure UV ...................................................................................................................................................... 6

4.5.3 Code couleur ........................................................................................................................................................................ 6

4.6 Homogénéité optique ........................................................................................................................................................................ 6

4.7 Stries ................................................................................................................................................................................................................ 7

4.8 Bulles et inclusions .............................................................................................................................................................................. 8

4.9 Biréfringence induite par les contraintes ........................................................................................................................ 8

5 Écart de la dispersion partielle relative par rapport à la raie normale – Définition

des raies normales ............................................................................................................................................................................................. 9

6 Indications pour commander des pièces de verre brut ............................................................................................11

Annexe A (informative) Recommandation pour la spécification d'un verre d'optique brut

pour une spécification donnée d'élément optique ........................................................................................................13

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................22

© ISO 2018 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l'ISO participent également aux travaux.

L'ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont

décrites dans les Directives ISO/IEC, Partie 1. Il convient, en particulier de prendre note des différents

critères d'approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été

rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/IEC, Partie 2 (voir www

.iso .org/directives).

L'attention est attirée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l'objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L'ISO ne saurait être tenue pour responsable

de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant

les références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de

l'élaboration du document sont indiqués dans l'Introduction et/ou dans la liste des déclarations de

brevets reçues par l'ISO (voir www .iso .org/brevets).

Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données

pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer un

engagement.

Pour une explication de la nature volontaire des normes, la signification des termes et expressions

spécifiques de l'ISO liés à l'évaluation de la conformité, ou pour toute information au sujet de l'adhésion

de l'ISO aux principes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant les obstacles

techniques au commerce (OTC), voir le lien suivant: www .iso .org/iso/fr/avant -propos.

Le présent document a été élaboré par le comité technique ISO/TC 172, Optique et photonique, sous-

comité SC 3, Matériaux et composants optiques.

Cette troisième édition annule et remplace la seconde édition (ISO 12123:2010), qui a fait l'objet d'une

révision technique.

Les principales modifications par rapport à l’édition précédente sont les suivantes:

a) la définition de la dispersion partielle relative et de son écart par rapport à la raie normale ainsi

que la définition du facteur de transmission interne ont été ajoutées;

b) les abréviations des classes pour toutes les tolérances de l'Article 4 ont été ajoutées;

c) toutes les abréviations ont été écrites avec deux lettres majuscules en rapport avec les

dénominations des caractéristiques;
d) en 4.6, une indication de l'ouverture minimale requise a été ajoutée;

e) en 4.7, une indication de stries pour deux et trois directions de contrôle perpendiculaires a été

ajoutée;

f) pour la dispersion partielle et son écart par rapport à la raie normale, ce qui suit a été ajouté:

données de dispersion pour le verre crown et le verre flint standard pour un environnement

normal, formule générale des raies normales pour les dispersions partielles relatives pour toute

paire de longueurs d'onde, exemples de six paires de raies spécifiques dans l'Article 5 et méthode

de calcul et données pour le calcul des données de dispersion à des températures autres que 20 °C

(voir A.3);
iv © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 12123:2018(F)

g) dans l’Article 6, Exemple 1 de spécification d'un verre d’optique brut avec classes de tolérances a

été introduit et étendu par l'ajout d'un deuxième cas;

h) dans l’Article 6, l’Exemple 2 a été ajouté et illustre la spécification de lentille de l'élément jusqu'à la

pièce pressée et à la spécification du verre brut;
i) les tableaux ont été renumérotés.

Il convient d’envoyer toutes remarques ou questions sur le présent document à l’organisme national de

normalisation de l’utilisateur. Une liste complète de ces organismes peut être trouvé à l’adresse www

.iso .org/members .html.
© ISO 2018 – Tous droits réservés v
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
Introduction

Le verre d'optique brut se présente sous forme de verre en bande, de verre en bloc pour pièces pressées

ou de grandes pièces moulées. Ses caractéristiques sont largement similaires à celles d'éléments

optiques tels que les lentilles et les prismes. Toutefois, les limites de tolérance et leur applicabilité ne

sont pas les mêmes. Cela vient du fait qu'en règle générale, les formes de livraison du verre d'optique

brut ont des dimensions beaucoup plus grandes que les éléments optiques qui seront fabriqués à partir

de ces formes. Une bande de verre de 280 mm de longueur, 160 mm de largeur et 40 mm d'épaisseur

permet de fabriquer des centaines de petites lentilles. Le simple transfert des exigences relatives

au verre d'une seule lentille à la totalité de la bande prêtera à confusion ou à une sur-spécification

importante. L'absence totale de bulles et d'inclusions requise dans une lentille ne peut pas signifier

la même exigence pour la bande. L'extension de l'exigence d'une homogénéité élevée pour une petite

lentille à la totalité de la bande sans la limiter au diamètre de lentille prévu aboutira à une tolérance

inutilement étroite. Elle est même préjudiciable car elle engendrera des coûts élevés inutiles, voire

même une incapacité du fabricant de verres à livrer le matériau requis.

L'indice de réfraction absolu et le nombre d'Abbe en tant que mesure de la dispersion s'appliquent aux

formes de verre d'optique brut ainsi qu'aux éléments optiques fabriqués à partir de ces formes. Deux

variations de l'indice de réfraction doivent être clairement distinguées: la première est la variation

entre les différentes pièces d'un lot de livraison commun et la deuxième est la variation limitée dans une

seule pièce, qui est appelée homogénéité optique. La variation dans un lot de livraison est une tolérance

symétrique, avec comme référence la valeur de l'indice de réfraction indiquée dans le certificat d'essai.

L'homogénéité optique n'est pas associée à une telle valeur de référence pouvant être déterminée dans

la pratique. Elle est donnée sous forme d'une tolérance d'étendue (de crête à creux).

Se référer aux dimensions des éléments optiques devant être fabriqués à partir des éléments de verre

brut facilitera les offres et la livraison. Cela est particulièrement vrai pour toutes les caractéristiques

d'homogénéité (variation d'indice de réfraction = homogénéité optique, variation d'indice de réfraction

de courte portée = stries, contiguïté des matériaux = bulles et inclusions et homogénéité de polarisation

de l'indice de réfraction = biréfringence induite). En général les tolérances d'homogénéité augmentent

fortement les exigences de qualité.

Le présent document introduit des dénominations de classes pour des limites de tolérance pour

les principales propriétés du verre d'optique brut. Les caractéristiques « code couleur » et « bord de

coupure UV » sont des possibilités différentes de décrire la position et la pente du bord de coupure de la

transmission des UV des verres optiques.

De plus le présent document introduit des définitions, des formules de référence et les données

nécessaires pour calculer l'écart de la dispersion partielle relative par rapport à la raie normale.

Cette grandeur sert à évaluer l'adéquation des verres optiques pour une correction de l'aberration

chromatique au-delà de la correction achromatique de seulement deux couleurs. L'élément clé est la

définition de deux courbes de dispersion de référence, une pour le verre crown standard et l'autre pour

le verre flint standard. En se basant sur ces courbes, il est possible de calculer les paramètres de la raie

normale pour des dispersions partielles de deux longueurs d'onde quelconques comprises entre 365 nm

et 1 014 nm. Pour soutenir l'objectif principal qui est d'améliorer la comparaison des types de verre

provenant de différents fournisseurs, des exemples de raies normales sont données pour six paires de

longueurs d'onde couvrant le domaine spectral spécifié ci-dessus. Les données de dispersion des types

de verre de référence sont valides pour une température de 20 °C. L'annexe contient la méthode de

calcul des données de dispersion pour des températures différentes de 20 °C.

L'annexe du document donne des explications et des recommandations pour appliquer le document de

manière à éviter une sur-spécification et ses conséquences défavorables.

Le présent document a été élaboré conjointement à la préparation de l’ISO 10110-18, qui fournit une

notation pour les tolérances de matériau des éléments optiques finis.
vi © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 6 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 12123:2018(F)
Optique et photonique — Spécification d'un verre
d'optique brut
1 Domaine d'application

Le présent document fixe les règles de spécification d'un verre d'optique brut. Il vient en complément de

la série ISO 10110, qui fixe les règles spécifiant des éléments optiques finis. Étant donné que la forme et

les dimensions du verre d'optique brut peuvent être assez différentes de celles des éléments optiques, la

spécification d'un verre d'optique brut diffère également de celle des éléments optiques.

Le présent document fournit des lignes directrices pour les caractéristiques essentielles de spécification

d'un verre d'optique brut afin d'améliorer la communication entre les fournisseurs de verre et les

fabricants d'éléments optiques. Pour des applications spécifiques (par exemple les lasers ou le domaine

spectral infrarouge), les spécifications basées sur le présent document ont besoin d’être complétées.

Bien que l'intention du présent document soit de traiter des besoins spécifiques du verre d'optique

brut, de nombreux paramètres et caractéristiques sont communs à d'autres matériaux optiques qui ne

sont pas nécessairement du verre. Bien que le présent document peut être utilisé pour des matériaux

autres que le verre, l'utilisateur est informé que seul le verre optique a été pris en considération lors de

l'élaboration du présent document et que d'autres matériaux peuvent soulever des problèmes qui n'ont

pas été pris en compte.

NOTE L'Annexe A donne des informations supplémentaires sur la manière de traduire les spécifications

d'éléments optiques en spécifications de verre d'optique brut.
2 Références normatives
Il n’y a pas de référence normative dans le présent document.
3 Termes et définitions

Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s'appliquent.

L'ISO et l'IEC tiennent à jour des bases de données terminologiques destinées à être utilisées en

normalisation, consultables aux adresses suivantes:

— ISO Online browsing platform: disponible à l'adresse https: //www .iso .org/obp

— IEC Electropedia: disponible à l'adresse https: //www .electropedia .org/
3.1
indice de réfraction

rapport de la vitesse des ondes électromagnétiques à une longueur d'onde spécifique dans le vide à la

vitesse des ondes dans le milieu
Note 1 à l'article: Voir l’ISO 7944.

Note 2 à l'article: Pour des raisons pratiques, le présent document se rapporte à l'indice de réfraction dans l'air.

© ISO 2018 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
3.2
indice de réfraction principal

indice de réfraction dans la partie médiane du spectre visible, couramment utilisé pour caractériser un

verre optique

Note 1 à l'article: Cet indice de réfraction principal est souvent désigné par n , qui est l'indice de réfraction à la

longueur d'onde 587,56 nm, ou par n , qui est l'indice de réfraction à la longueur d'onde 546,07 nm.

Note 2 à l'article: Les valeurs spécifiques pour différents types de verre se rapportent à des conditions

[1]

environnementales normalisées (20 °C et 1 013 hPa conformément à l'ISO 1 ). Pour toutes les autres

températures et pressions, la température et la pression spécifiques considérées doivent être indiquées.

3.3
variation d'indice de réfraction

différence maximale d'indice de réfraction entre des échantillons de verres optiques

3.4
dispersion
mesure de la variation d'indice de réfraction en fonction de la longueur d'onde
3.5
dispersion partielle
différence d'indice de réfraction, n – n , entre deux longueurs d'onde, λ et λ
λ1 λ2 1 2
EXEMPLE n − n ; n ′ − n ′
F C F C

n et n sont les indices de réfraction aux longueurs d'onde 486,13 nm et 656,27 nm;

F C

et n ’ et n ’ sont les indices de réfraction aux longueurs d'onde 479,99 nm et 643,85 nm.

F C

n – n servant fréquemment de référence, on l'appelle souvent dispersion partielle principale.

F C
3.6
dispersion partielle relative

différence d'indice de réfraction, n – n , entre deux longueurs d'onde, λ et λ , rapportée à une autre

λ1 λ2 1 2
dispersion partielle, n – n , entre deux autres longueurs d'onde, λ et λ
λ3 λ4 3 4
P = (n – n ) / (n – n )
λ1,λ2,λ3,λ4 λ1 λ2 λ3 λ4
EXEMPLE P = (n – n ) / (n – n ) = P
g,F,F,C g F F C g,F
n est l'indice de réfraction à la longueur d'onde 435,83 nm.

S'il est rapporté à la dispersion partielle principale n – n , les indices pour λ et λ sont

F C 1 2
généralement omis.
3.7
nombre d'Abbe
caractérisation la plus courante de la dispersion des verres optiques
EXEMPLE 1 Pour la raie d, le nombre d'Abbe est défini par
n −1
v =
nn−
n est l'indice de réfraction à la longueur d'onde 486,13 nm;
n est l'indice de réfraction à la longueur d'onde 656,27 nm.
EXEMPLE 2 Pour la raie e, le nombre d'Abbe est défini par
2 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
n −1
v =
nn−
n est l'indice de réfraction à la longueur d'onde 479,99 nm;
n est l'indice de réfraction à la longueur d'onde 643,85 nm.
3.8
type de verre

désignation alphabétique/numérique utilisée dans le catalogue du fabricant pour désigner ou

caractériser les verres proposés

Note 1 à l'article: Une désignation alphanumérique est laissée au choix du fabricant et est généralement une

marque commerciale exclusive, qui est donc indéterminée. Par exemple, un verre crown borosilicate est désigné

N-BK par un fabricant, mais S-BSL et BSC par d'autres.

Note 2 à l'article: Une autre manière de spécifier un type de verre est le code verre. C’est un nombre à six chiffres

qui se rapporte à la position optique des types de verre individuels. Les trois premiers chiffres se rapportent à

l'indice de réfraction, n , et les trois derniers chiffres au nombre d'Abbe, v . Pour N-BK7 par exemple c’est 517642.

d d

Néanmoins, ce code verre ne désigne pas un type de verre de façon univoque. Le même code verre peut être

valable pour des types de verre ayant des compositions chimiques très différentes et, par conséquent, d'autres

propriétés peuvent aussi différer de manière très significative.
3.9
écart de dispersion partielle relative

distance spécifique au type de verre de la dispersion partielle relative P (type de verre) par rapport

λ1,λ2
à celle de la raie normale P (raie normale)
λ1,λ2
ΔP (glass type) = P (glass type) − P (raie normale)
λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2
ΔP (glass type) = P (glass type) − (a + b · v )
λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2 d
Les paramètres de raie a et b définissent la raie normale
λ1, λ2 λ1, λ2
ΔP (raie normale) = a + b · v
λ1,λ2 λ1,λ2 λ1,λ2 d
pour chaque dispersion partielle.

Note 1 à l'article: Ils sont calculés sur la base des combinaisons dispersion partielle/nombre d'Abbe d'un verre

standard de type crown et d'un verre standard de type flint.

Note 2 à l'article: L'écart de la dispersion partielle relative est une mesure de l'adéquation du type de verre pour

la correction d'aberrations chromatiques en imagerie.
3.10
facteur de transmission

rapport du flux énergétique transmis au flux énergétique incident d'un faisceau monochromatique

collimaté qui traverse, à une incidence normale, une lame polie à faces parallèles

3.11
facteur de transmission spectral

mesure de la variation du facteur de transmission en fonction de la longueur d'onde

3.12
facteur de transmission interne

rapport du flux énergétique transmis au flux énergétique incident d'un faisceau collimaté qui traverse, à

une incidence normale, une lame polie à faces parallèles, à l'exclusion des pertes par réflexion au niveau

des surfaces
© ISO 2018 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
3.13
facteur de transmission interne spectral
mesure de la variation de la transmission interne avec longueur d'onde
3.14
bord de coupure UV
UVC 80/10

position et la pente du bord de coupure de la transmission dans la plage des longueurs d'onde courtes et

donné par des longueurs d'ondes à facteur de transmission interne de 80 % et 10 %

3.15
code couleur

position et pente du bord de coupure de la transmission dans la plage des courtes longueurs d'onde,

donné par les longueurs d'ondes à un facteur de transmission de 80 % et 5 %, y compris les pertes par

réflexion
3.16
homogénéité optique

variation progressive d'indice de réfraction dans une seule pièce de verre optique, donnée par la

différence entre les valeurs maximale et minimale d'indice de réfraction dans le verre optique

Note 1 à l'article: Le contrôle par interférométrie enregistre uniquement les variations latérales d'indice de

réfraction relatif dans l'ouverture mesurée, cumulées sur l'épaisseur du verre et avec un ordre supérieur au

linéaire. Ils sont insensibles aux variations le long de la ligne de visée et aux changements linéaires à travers

l'ouverture. Un tel contrôle n'est pas totalement en accord avec la définition de l'homogénéité optique, mais

approprié pour presque toutes les applications, à l'exception des pièces de verre très épaisses ou larges.

3.17
stries

variation de courte plage spatiale d'indice de réfraction dans le verre, avec une étendue spatiale

caractéristique de moins de un millimètre à plusieurs millimètres
3.18
inclusion

imperfections localisées d'un matériau sous forme de blocEXEMPLE Bulles, stries, larmes, petites

pierres, sable et cristaux.
3.19
bulle

cavité remplie de gaz, de section transversale généralement circulaire, dans le matériau optique sous

forme de bloc

Note 1 à l'article: Les bulles et les inclusions solides sont traitées de la même manière lors de l'évaluation de la

qualité d'un verre optique.
3.20
biréfringence induite par les contraintes

biréfringence causée par les contraintes résiduelles dans le verre, résultant généralement de différents

historiques de refroidissement de différents volumes partiels d'une pièce de verre donnée pendant le

procédé de formage et/ou de recuit, et produisant une différence de longueur de trajet optique entre les

rayons ordinaires et extraordinaires pour une lumière polarisée dans un plan traversant le verre

Note 1 à l'article: La différence de longueur de trajet optique est proportionnelle à l'intensité des contraintes

mécaniques.
4 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
4 Tolérances
4.1 Indice de réfraction principal

Les plages de tolérance préférées pour l'indice de réfraction principal (dénomination de classe RI) sont

indiquées dans le Tableau 1.
Tableau 1 — Tolérances relatives à l'indice de réfraction principal
Classe Limites de tolérance relatives à l'indice de réfrac-
tion principal
NP200 ±200 × 10
NP100 ±100 × 10
NP050 ±50 × 10
NP030 ±30 × 10
NP020 ±20 × 10
NP010 ±10 × 10
4.2 Variation d'indice de réfraction

Les verres bruts fins recuits seront organisés en lots de livraison en se basant sur la variation

d'indice de réfraction. Par conséquent, la variation d'indice de réfraction doit également être spécifiée

(dénomination de classe RV). Toutes les pièces d'un lot de livraison doivent satisfaire aux tolérances

relatives à l'indice de réfraction indiquées dans le Tableau 2.

Tableau 2 — Tolérances relatives à la variation d'indice de réfraction dans un lot de livraison

Classe Limites de tolérance relatives à la variation
d'indice de réfraction
NV30 ±30 × 10
NV20 ±20 × 10
NV10 ±10 × 10
NV05 ±5 × 10
NV02 ±2 × 10
4.3 Nombre d'Abbe

Les tolérances relatives au nombre d'Abbe (dénomination de classe AN) sont indiquées dans le Tableau 3.

Tableau 3 — Tolérances relatives au nombre d'Abbe
Classe Limites de tolérance relatives au nombre d'Abbe
AN8 ±0,8 %
AN5 ±0,5 %
AN3 ±0,3 %
AN2 ±0,2 %
AN1 ±0,1 %

Une autre indication des limites de tolérance absolues relatives au nombre d'Abbe fondée sur les classes

du Tableau 3 est également acceptable.
© ISO 2018 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 12123:2018(F)
4.4 Facteur de transmission interne spectral

Les données relatives au facteur de transmission interne spectral doivent être rapportées pour des

épaisseurs de 10 mm, et éventuellement pour des épaisseurs de 3 mm, de 5 mm ou de 25 mm. L'épaisseur

de référence doit être indiquée dans le catalogue ou la fiche technique du fabricant. Les données doivent

être le facteur de transmission interne spectral caractéristique pour un type de verre donné. Il peut

s'agir de la valeur moyenne de plusieurs fontes différentes. Si les exigences de l'acheteur relatives aux

données de fonte ou aux valeurs minimales du facteur de transmission interne spectral sont critiques,

elles doivent être spécifiées sur le dessin ou dans le bon de commande.
4.5 Bord de coupure UV et code couleur
4.5.1 Généralités

Pour la description du bord de coupure de la transmission des UV, le code couleur est utilisé. Il

offre l'avantage de pouvoir être mesuré facilement et à moindre frais. Par contre, les types de verre

présentant un indice particulièrement élevé atteignent difficilement le niveau de transmission de 80 %

en raison de leurs pertes élevées par réflexion. La description de leur qualité en tant qu'éléments à

couche, dans tous les cas, n'est donc pas très nette ni adaptée à leur application. La limite de 5 % peut

conduire à des résultats ambigus pour les types de verre présentant une fluorescence dans le domaine

UV. De tels problèmes peuvent être évités en utilisant le bord de coupure UV UVC 80/10.

4.5.2 Bord de coupure UV

Le bord de coupure UV indique les longueurs d'onde λ et λ , auxquelles le facteur de transmission

80 10

interne spectral (à l'exclusion des pertes par réflexion) est égal à 0,80 et 0,10 pour une épaisseur de

10 mm. Les pertes par réflexion peuvent être calculées en utilisant les valeurs d'indice de réfraction

indiquées dans le catalogue. Le résultat d'une mesure UVC 80/10 peut, par exemple, être donné sous

la forme 332/303, indiquant que le facteur de transmission interne est égal à 80 % à λ = 332 nm et

à 10 % à λ = 303 nm.
4.5.3 Code couleur

Le code couleur indique les longueurs d'onde λ et λ , auxquelles le facteur de transmission spectral

80 5

(en incluant les pertes par réflexion) est égal à 0,80 et 0,05 pour une épaisseur de 10 mm en unités de

10 nm. Les valeurs sont arrondies à 10 nm et rapportées en supprimant le dernier chiffre. Par exemple,

le code couleur 33/30 signifie que λ = 330 nm et λ = 300 nm. Pour des types de verre ayant un indice

80 5

de réfraction n supérieur à 1,84, les pertes par réflexion empêchent la transmission de dépasser 80 %.

Dans ce cas, la longueur d'onde correspondant à 70 % est donnée à la place. Ceci est indiqué par un

astérisque (*), par exemple 42*/38.
4.6 Homogénéité optique

L'homogénéité d'indice de réfraction pouvant être obtenue avec un type de verre donné dépend du

volume et de la forme des pièces de verre individuelles. Par conséquent, s'il est nécessaire de spéc

...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.