Textiles -- Yarns from packages -- Method of test for breaking strength of yarn by the skein method

Applicable to spun single and folded yarns of any fibre or mixture of fibres manufactured by any spinning systems. Not recommended for testing filament yarns, glass yarns, more complex structures such as cabled yarns or cords. Not applicable to those yarns having a diameter so great as to prevent the winding of the skein in two even layers. - Replaces the first edition (ISO 6939:1982) and constitutes its minor revision.

Textiles -- Fils sur enroulements -- Détermination de la résistance de rupture d'un fil par la méthode de l'échevette

General Information

Status
Published
Publication Date
19-Oct-1988
Current Stage
9060 - Close of review
Start Date
04-Jun-2020
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 6939:1988 - Textiles -- Yarns from packages -- Method of test for breaking strength of yarn by the skein method
English language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 6939:1988 - Textiles -- Fils sur enroulements -- Détermination de la résistance de rupture d'un fil par la méthode de l'échevette
French language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 6939:1988 - Textiles -- Fils sur enroulements -- Détermination de la résistance de rupture d'un fil par la méthode de l'échevette
French language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

ISO
INTERNATIONAL STANDARD
6939
Second edition
1988-10-15
-ZZ
= INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION
= ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION
- I
= MEX,4YHAPOAHAR OPrAHM3A~MR I-IO CTAHflAPTM3AqMM
:aiiE
- Yarns from packages - Method of test for
Textiles
breaking strength of yarn by the skein method

Textiles - Fils SW enroulemen ts - DtStermination de Ia rhsistance de rupture d’un fil par Ia

rnh thode de l’bchevette
Reference number
ISO 6939 : 1988 (E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 6939 : 1988 (El
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national Standards bodies (ISO member bodies). The work of preparing International

Standards is normally carried out through ISO technical committees. Esch member

body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, govern-

mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. ISO

collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all

matters of electrotechnical standardization.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the ISO Council. They are approved in accordance with ISO procedures requiring at

least 75 % approval by the member bodies voting.
International Standard ISO 6939 was prepared by Technical Committee ISO/TC 38,
Textiles.

This second edition cancels and replaces the first edition (ISO 6939 : 1982), of which it

constitutes a minor revision.
Annex A forms an integral part of this International Standard.
International Organization for Standardization. 1988
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 6939:1988 EI
Introduction

The skein method of testing yarn strength was developed very early in the history of

textile testing. Within recent decades the skein method has been supplanted to a large

extent by the Single Strand method, especially since the development of automatic

Single Strand strength testing machines. However, the skein test is still widely used in

some countries for some types of yarn.

This method is not intended to Substitute for the measurement of breaking strength by

the Single Strand method (ISO 2062). lt is intended to provide an additional method for

measurement of yarn strength since the Single Strand method is costly, time

consuming and relatively difficult to control precisely in industrial situations. lt is

particulary important when yarn is received as raw material that breaking strength be

determined quickly. This method provides a means of comparative measurement of
yarn strength which tan be very useful in plants which spin yarn and manufacture
fabrics.
This method is not recommended as a reference test method. The skein method is

essentially comparative when tests are made on similar yarns. lt is useful in control

Programmes in which yarns made from the same fibre are tested periodically and it is

important that test conditions are as near identical as possible.

Results from tests between laboratories have shown that a correlation exists between

the tenacity of yarn measured by the skein method and tenacity measured by the Single

Strand method. lt should be noted that the tenacity of a yarn measured in skein form is

always less than tenacity obtained by the Single Strand method. The average skein

strength depends not only on the strength of individual yarns, but also on breaking

elongation, coefficient of Variation of breaking elongation, the initial modulus of each

Strand, and yarn-to-yarn cohesion.
Details of a sampling procedure are given in annex A.
---------------------- Page: 3 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 6939 : 1988 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Textiles - Yarns from packages - Method of test for
breaking strength of yarn by the skein method
3.2 skein: A continuous Strand of yarn in the form of a
1 Scope
flexible coil having a large circumference in Proportion to its
thickness.
This International Standard specifies a method for the deter-
mination of the breaking strength of yarn by the skein method.
3.3 test skein: A small skein which has a prescribed length
lt is applicable to spun Single and folded yarns of any fibre or
of yarn and is used in this International Standard for the deter-
mixture of fibres manufactured by any spinning System.
mination of linear density or breaking strength or both; also
called a lea or numbering skein.
lt is not recommended for testing filament yarns; for testing
glass yarns; for more complex structures such as cabled yarns
3.4 tenacity : The ratio of the breaking strength to the linear
or Cords; for yarns that stretch more than 5 % when the ten-
density of the unstrained specimen, usually expressed in
sion increases from 0,5 cN to 1,0 cN per unit of linear density
centinewtons per tex.
of the yarn in tex; nor is it applicable to those yarns having a
diameter so great as to prevent the winding of the skein in two
3.5 skein breaking tenacity: The maximum tensile stress
even layers.
developed in a test skein before rupture, expressed in forte per
unit linear density of the yarn; for example, centinewtons per
With suitable precautions as to skein circumference and the
tex.
tension used in reeling, the skeins broken in this test may be
used for the determination of linear density.
4 Principle
2 Normative references
A test skein is broken on a tensile testing machine and the
breaking strength is observed.
The following Standards contain provisions which, through
reference in this text, constitute provisions of this International
If the linear density is required for the calculation of skein
Standard. At the time of publication, the editions indicated
breaking tenacity, the broken skein may be weighed and the
were valid. All Standards are subject to revision, and Parties to
linear density calculated according to ISO 2060.
agreements based on this International Standard are encouraged
to investigate the possibility of applying the most recent
editions of the Standards listed below. Members of IEC and ISO
5 Apparatus
maintain registers of currently valid International Standards.

Standard atmospheres for condi- 5.1 Ree1 : a hand- or motor-driven reel, having a perimeter of

ISO 139 : 1973, Textiles -
1 m. This reel shall be fitted with a traversing mechanism that
tioning and tes ting.
will space the yarn evenly on the reel in not more than two

ISO 2060 : 1972, Textiles - Yarn from packages - Determina- layers, and an indicator of the length wound. A warning bell or

tion of linear density (mass per unit length) - Skein method.
an automatic cutoff that will operate at the specified number of
turns is desirable. If linear density is to be determined from the
ISO 2062 : 1972, Textiles - Yarn from packages - Method for
same skeins, refer to ISO 2060 for additional reel specifications.
determination of breaking load and elongation at the breaking

load of Single Strands (CRL, CRE and CRT testers). Existing reels with perimeters other than 1 m may be used, if

NOTE -
mutually agreed and, if used, this should be reported.
5.2 Yarn package holders: vertical spindles for bobbins or
3 Definitions
cones (usually provided as an integral part of the reel); shafts

For the purposes of this International Standard, the following on which tubes or flanged spools tan turn freely; heavy sup-

definitions apply. ports for beams.
5.3 Tensile testing machine : a constant-rate-of-traverse or
3.1 breaking strength: The maximum tensile forte ob-
constant-rate-of-extension testing machine of suff icient capacity
served during a test in which the specimen is stretched until it
to break the test skeins and capable of operating so that the
breaks.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 6939 : 1988 (El

moving clamp has a uniform Speed of 300 mm/min & 7.3.3 When several ends are wound parallel on a Single

package, draw each end through a separate guide, and reel a
10 mm/min, or is capable of operating at such a rate that the

skein is broken in an average time of 20 s + 3 s from the Start skein from each end.

of application of load to the skein. The Option selected shall be
by agreement of all Parties and shall be stated in the report of
7.3.4 If the yarn is received in skein form, mount it on an
test results. The indicated load shall be accurate to within
umbrella reel or swift, and reel at a Speed of 20 min -1 to
+ 1,0 % in the range used for the tests. If an autographic load-
30 min-l.
recording device is used, its maximum pen Speed shall be at
least double the rate at which the load on the skein increases at
7.3.5 When the yarn is on

the steepest part of the curve. The machine shall be equipped beams, prepare the yarn in the

following manner:
with spools 25 mm to 32 mm in both diameter and length, so
supported that at least one spool tan turn freely on its axis. The
Place the beam containing the yarn to be tested on two bear-
distance between the spools shall be sufficient to permit
ings high enough so that the flanges of the beam clear the
placing the skeins on the spools in a wide, flat band.
floor. Attach a trank arm to one end of the beam shaft. Place
the reel a convenient distance from the beam and in such a
5.4 Skein holder or skein rack, having parallel pegs or bars
Position that the
...

ISO
6939
NORME INTERNATIONALE
Deuxième édition
1988-10-15
INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION
ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION
MEXflYHAPOflHAfl OPTAHl43A~MR Il0 CTAHJJAPTM3A~MM
Fils sur enroulements - Détermination de
Textiles -
la résistance de rupture d’un fil par la méthode de
. l’échevette
Method of test for breaking strength of yarn by the skein
Textiles - Yarns from packages -
method
Numéro de référence
ISO 6939: 1988 (F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
IS06939:1988(F1
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est en général confiée aux comites techniques de I’ISO.

Chaque comite membre intéressé par une etude a le droit de faire partie du comité

technique creé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO

collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce

qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes

internationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées

conformement aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins

des comites membres votants.

La Norme internationale ISO 6939 a été elaborée par le comite technique ISO/TC 38,

Textiles,

Cette deuxième Adition annule et remplace la première edition (ISO 6939 : 19821, dont

elle constitue une révision mineure.
L’annexe A fait partie intégrante de la présente Norme internationale.
0 Organisation internationale de normalisation, 1988 0
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 6939 : 1986 (FI
Introduction

La méthode de I’échevette pour déterminer la resistance d’un fil a été élaborée très tôt

dans l’histoire des essais textiles. Dans les dernières décennies, la méthode sur

échevette a Rté supplantée dans une large mesure par la méthode sur fil individuel, en

particulier depuis le développement des appareillages automatiques de mesurage de

résistance des fils individuels. Cependant, l’essai sur échevette continue à être

largement utilise dans certains pays pour certains types de fils.

Cette méthode n’est pas destinée a remplacer, pour le mesurage de la résistance de

rupture, la methode sur fil individuel prescrite dans I’ISO 2062. Elle constitue une

méthode supplémentaire pour le mesurage de la resistance du fil, vu que la méthode

sur fil individuel est coûteuse, longue à mettre en œuvre et relativement difficile à

contrôler avec précision dans les conditions industrielles. II est particulièrement

important, lors de la réception de fil comme matiére première, de déterminer
rapidement sa résistance. Cette méthode constitue un moyen d’obtenir des mesures

comparatives de résistance du fil, qui peut être très utile aux unités produisant du fil ou

des étoff es.
Cette méthode n’est pas recommandée comme méthode de référence. La méthode sur

échevette est essentiellement comparative lorsque les mesurages sont effectués sur

des fils similaires. Elle est utile dans les programmes de contrôle dans lesquels les fils

produits à partir des mêmes fibres, dans des conditions identiques, sont essayés

périodiquement et il est important que les conditions d’essai soient aussi semblables

que possible.

Les résultats d’essais entre laboratoires ont montré qu’il existe une corrélation entre la

ténacité d’un fil mesurée par la méthode de I’échevette et la ténacité mesurée par la

méthode du fil individuel. II faut noter que la ténacité d’un fil mesurée sur échevette est

toujours inferieure à celle obtenue par la méthode du fil individuel. La résistance

moyenne sur échevette dépend non seulement de la résistance des fils individuels,

mais aussi de l’allongement de rupture, du coefficient de variation de l’allongement de

rupture, du module initial de chaque fil et de la cohésion fil à fil.
Les détails d’une méthode d’échantillonnage sont donnés dans l’annexe A.
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 6939 : lS8 (F)
Textiles - Fils sur enroulements - Détermination de
la résistance de rupture d’un fil par la méthode de
I’échevette
1 Domaine d’application 3 DAfinitions
La presente Norme internationale prescrit une méthode pour la
Pour les besoins de la présente Norme internationale, les defini-
détermination de la résistance de rupture d’un fil par la
tions suivantes s’appliquent.
méthode de I’échevette.
3.1 rbsistance de rupture: Force maximale observee durant
Elle est applicable aux fils, filés et retors en toute fibre ou
un essai lors duquel l’éprouvette est étirée jusqu’à la rupture.
mélange de fibres obtenu par tout systéme de filature.
Elle n’est pas recommandée pour essayer les fils continus, pour
3.2 kheveau : Longueur continue de fil sous forme d’enrou-
les fils de verre, pour des structures plus complexes telles que
lement souple, de grande circonférence par rapport à son
câbles ou cordes, pour des fils qui s’allongent de plus de 5 %
épaisseur.
lorsque la tension à laquelle ils sont soumis augmente de 0,5 cN
à 1,0 cN par unité de masse linéique exprimée en tex. Elle n’est

pas applicable aux fils dont le diametre est trop important 3.3 bchevette d’essai: Petit écheveau de longueur de fil

pour permettre la préparation d’un écheveau en deux couches spécifiée, utilisé dans la présente Norme internationale pour la

égales. détermination de la masse linéique ou de la résistance de rup-
ture, ou des deux. Elle est également appelée ((echevette de

En prenant toutes les précautions nécessaires quant à la circon- mesure )) ou ((éprouvette )).

férence de I’échevette et à la tension de dévidage, les eche-
vettes rompues durant l’essai peuvent servir à la determination
3.4 tbnacitb: Rapport de la résistance de rupture a la masse
de la masse linéique du fil.
linéique avant étirage, généralement exprimé en centinewtons
par tex.
2 Rbférences normatives
3.5 tdnacitb de rupture sur Rchevette: Force de traction
maximale développée lors d’un essai sur echevette avant rup-
Les normes suivantes contiennent des dispositions qui, par
ture, exprimée en force par unité de masse linéique du fil, par
suite de la reference qui en est faite, constituent des disposi-
exemple en centinewtons par tex.
tions valables pour la présente Norme internationale. Au
moment de la publication de cette norme, les Aditions indiquées
Ataient en vigueur. Toute norme est sujette à révision et les
4 Principe
parties prenantes des accords fondes sur cette Norme interna-
tionale sont invitees à rechercher la possibilité d’appliquer les
Rupture d’une échevette d’essai sur un appareil d’essai de
éditions les plus récentes des normes indiquées ci-après. Les
traction et relevé de la résistance de rupture.
membres de la CEI et de I’ISO possèdent le registre des Normes
internationales en vigueur à un moment donné.
Si la masse linéique du fil est requise pour le calcul de la tena-
cité de rupture sur échevette, I’echevette rompue peut être
ISO 139 : 1973, Textiles - Atmosphères normales de condi-
pesée et la masse linéique du fil calculée conformément à la
tionnement et d’essai.
methode de determination de la masse linéique prescrite dans
I’ISO 2060.
ISO 2060 : 1972, Textiles - Fils sur enroulements - Determi-
nation de la masse lineique (masse par unit4 de longueur) -
Methode de l%cheveau.
5 Appareillage
ISO 2062 : 1972, Textiles - Fils sur enroulements - Methode

de determination de la force de rupture et de rallongement de 5.1 Dbidoir, manuel ou mécanique, ayant un périmètre de

rupture du fïl individuel - (Appareils à vitesse constan te
1 m. Le dévidoir doit permettre, par un mouvement transversal,

d’accroissement de force, dallongement ou de déplacement de de renvider le fil en spires uniformement sur le dévidoir, sans

la pince de traction).
dépasser deux couches, et doit être muni d’un indicateur de la
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 6939 : 1988 (FI
Prélever l’échantillon global de façon qu’il soit
longueur enroulée. Un avertisseur sonore ou un dispositif de 72 .

coupure automatique intervenant au nombre de tours prévu est représentatif du lot essayé. Prélever l’échantillon de laboratoire

à partir de l’échantillon global, de facon représentative.
souhaitable. Si la masse linéique du fil doit être établie sur la
même échevette, se référer à I’ISO 2060 pour des spécifications
complémentaires du dévidoir.
7.3 Préparer un écheveau-échantillon pour laboratoire à
partir de chaque enroulement-échantillon pour laboratoire, en
NOTE - Des dévidoirs d’un périmètre différent de 1 m peuvent être
utilisant la plus faible tension possible. Ces écheveaux doivent
utilisés par accord réciproque et, dans ce cas, il convient de le
être suffisamment longs pour permettre d’effectuer tous les
mentionner dans le rapport d’essai.
essais nécessaires.
5.2 Supports d’enroulements : broches verticales pour
7.3.1 Dans le cas de fils en bobines, CO~S, cônes ou
bobines ou cônes (qui font généralement partie intégrante du
enroulements similaires où le fil est normalement dévidé à la
dévidoir); arbres sur lesquels les tubes ou les bobines à joues
défilée, tirer le fil par l’extrémité de l’enroulement à une
peuvent tourner librement; forts supports pour les ensouples.
fréquence de rotation du dévidoir comprise entre 100 min - 1 et
300 min-l.
5.3 Appareil d’essai de traction, à vitesse constante de
déplacement de la pince de traction ou à vitesse constante
7.3.2 Dans le cas de fils sur bobines à joues ou autres
d’allongement, de capacité suffisante pour rompre I’échevette
enroulements normalement dévidés à la déroulée, placer les
d’essai et soit opérant par déplacement uniforme de la pince
enroulements de facon à ce qu’ils puissent tourner librement, et
mobile de traction à une vitesse de 300 mm/min + 10 mm/min,
tirer le fil sur le côté de l’enroulement à une fréquence de
soit opérant à une vitesse telle que la rupture de I’échevette soit
rotation du dévidoir de 20 min -1 à 30 min - 1.
atteinte en une durée moyenne de 20 s k 3 s à partir de
l’application de la charge sur I’échevette. Le choix doit être
décidé avec l’accord de toutes les parties et mentionné dans le
7.3.3 Si plusieurs fils sont enroulés sur un même
rapport d’essai. La charge indiquée doit être d’une précision de
enroulement, tirer chacun d’eux à travers un guide propre et
+ 1,0 % dans l’échelle utilisée pour les essais. Si un dispositif
préparer un écheveau à partir de chacun d’eux.
d’enregistrement de la charge est utilisé, sa vitesse maximale de
défilement de la plume doit être au moins du double de la vitesse
7.3.4 Si le fil est livré en échevettes, le monter sur un dévidoir
d’augmentation de la charge sur l’éprouvette, à la plus forte
parapluie et enrouler à une fréquence de rotation du dévidoir de
pente de la courbe. L’appareil doit être équipé de broches
...

ISO
6939
NORME INTERNATIONALE
Deuxième édition
1988-10-15
INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION
ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION
MEXflYHAPOflHAfl OPTAHl43A~MR Il0 CTAHJJAPTM3A~MM
Fils sur enroulements - Détermination de
Textiles -
la résistance de rupture d’un fil par la méthode de
. l’échevette
Method of test for breaking strength of yarn by the skein
Textiles - Yarns from packages -
method
Numéro de référence
ISO 6939: 1988 (F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
IS06939:1988(F1
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est en général confiée aux comites techniques de I’ISO.

Chaque comite membre intéressé par une etude a le droit de faire partie du comité

technique creé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO

collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce

qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes

internationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées

conformement aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins

des comites membres votants.

La Norme internationale ISO 6939 a été elaborée par le comite technique ISO/TC 38,

Textiles,

Cette deuxième Adition annule et remplace la première edition (ISO 6939 : 19821, dont

elle constitue une révision mineure.
L’annexe A fait partie intégrante de la présente Norme internationale.
0 Organisation internationale de normalisation, 1988 0
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 6939 : 1986 (FI
Introduction

La méthode de I’échevette pour déterminer la resistance d’un fil a été élaborée très tôt

dans l’histoire des essais textiles. Dans les dernières décennies, la méthode sur

échevette a Rté supplantée dans une large mesure par la méthode sur fil individuel, en

particulier depuis le développement des appareillages automatiques de mesurage de

résistance des fils individuels. Cependant, l’essai sur échevette continue à être

largement utilise dans certains pays pour certains types de fils.

Cette méthode n’est pas destinée a remplacer, pour le mesurage de la résistance de

rupture, la methode sur fil individuel prescrite dans I’ISO 2062. Elle constitue une

méthode supplémentaire pour le mesurage de la resistance du fil, vu que la méthode

sur fil individuel est coûteuse, longue à mettre en œuvre et relativement difficile à

contrôler avec précision dans les conditions industrielles. II est particulièrement

important, lors de la réception de fil comme matiére première, de déterminer
rapidement sa résistance. Cette méthode constitue un moyen d’obtenir des mesures

comparatives de résistance du fil, qui peut être très utile aux unités produisant du fil ou

des étoff es.
Cette méthode n’est pas recommandée comme méthode de référence. La méthode sur

échevette est essentiellement comparative lorsque les mesurages sont effectués sur

des fils similaires. Elle est utile dans les programmes de contrôle dans lesquels les fils

produits à partir des mêmes fibres, dans des conditions identiques, sont essayés

périodiquement et il est important que les conditions d’essai soient aussi semblables

que possible.

Les résultats d’essais entre laboratoires ont montré qu’il existe une corrélation entre la

ténacité d’un fil mesurée par la méthode de I’échevette et la ténacité mesurée par la

méthode du fil individuel. II faut noter que la ténacité d’un fil mesurée sur échevette est

toujours inferieure à celle obtenue par la méthode du fil individuel. La résistance

moyenne sur échevette dépend non seulement de la résistance des fils individuels,

mais aussi de l’allongement de rupture, du coefficient de variation de l’allongement de

rupture, du module initial de chaque fil et de la cohésion fil à fil.
Les détails d’une méthode d’échantillonnage sont donnés dans l’annexe A.
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 6939 : lS8 (F)
Textiles - Fils sur enroulements - Détermination de
la résistance de rupture d’un fil par la méthode de
I’échevette
1 Domaine d’application 3 DAfinitions
La presente Norme internationale prescrit une méthode pour la
Pour les besoins de la présente Norme internationale, les defini-
détermination de la résistance de rupture d’un fil par la
tions suivantes s’appliquent.
méthode de I’échevette.
3.1 rbsistance de rupture: Force maximale observee durant
Elle est applicable aux fils, filés et retors en toute fibre ou
un essai lors duquel l’éprouvette est étirée jusqu’à la rupture.
mélange de fibres obtenu par tout systéme de filature.
Elle n’est pas recommandée pour essayer les fils continus, pour
3.2 kheveau : Longueur continue de fil sous forme d’enrou-
les fils de verre, pour des structures plus complexes telles que
lement souple, de grande circonférence par rapport à son
câbles ou cordes, pour des fils qui s’allongent de plus de 5 %
épaisseur.
lorsque la tension à laquelle ils sont soumis augmente de 0,5 cN
à 1,0 cN par unité de masse linéique exprimée en tex. Elle n’est

pas applicable aux fils dont le diametre est trop important 3.3 bchevette d’essai: Petit écheveau de longueur de fil

pour permettre la préparation d’un écheveau en deux couches spécifiée, utilisé dans la présente Norme internationale pour la

égales. détermination de la masse linéique ou de la résistance de rup-
ture, ou des deux. Elle est également appelée ((echevette de

En prenant toutes les précautions nécessaires quant à la circon- mesure )) ou ((éprouvette )).

férence de I’échevette et à la tension de dévidage, les eche-
vettes rompues durant l’essai peuvent servir à la determination
3.4 tbnacitb: Rapport de la résistance de rupture a la masse
de la masse linéique du fil.
linéique avant étirage, généralement exprimé en centinewtons
par tex.
2 Rbférences normatives
3.5 tdnacitb de rupture sur Rchevette: Force de traction
maximale développée lors d’un essai sur echevette avant rup-
Les normes suivantes contiennent des dispositions qui, par
ture, exprimée en force par unité de masse linéique du fil, par
suite de la reference qui en est faite, constituent des disposi-
exemple en centinewtons par tex.
tions valables pour la présente Norme internationale. Au
moment de la publication de cette norme, les Aditions indiquées
Ataient en vigueur. Toute norme est sujette à révision et les
4 Principe
parties prenantes des accords fondes sur cette Norme interna-
tionale sont invitees à rechercher la possibilité d’appliquer les
Rupture d’une échevette d’essai sur un appareil d’essai de
éditions les plus récentes des normes indiquées ci-après. Les
traction et relevé de la résistance de rupture.
membres de la CEI et de I’ISO possèdent le registre des Normes
internationales en vigueur à un moment donné.
Si la masse linéique du fil est requise pour le calcul de la tena-
cité de rupture sur échevette, I’echevette rompue peut être
ISO 139 : 1973, Textiles - Atmosphères normales de condi-
pesée et la masse linéique du fil calculée conformément à la
tionnement et d’essai.
methode de determination de la masse linéique prescrite dans
I’ISO 2060.
ISO 2060 : 1972, Textiles - Fils sur enroulements - Determi-
nation de la masse lineique (masse par unit4 de longueur) -
Methode de l%cheveau.
5 Appareillage
ISO 2062 : 1972, Textiles - Fils sur enroulements - Methode

de determination de la force de rupture et de rallongement de 5.1 Dbidoir, manuel ou mécanique, ayant un périmètre de

rupture du fïl individuel - (Appareils à vitesse constan te
1 m. Le dévidoir doit permettre, par un mouvement transversal,

d’accroissement de force, dallongement ou de déplacement de de renvider le fil en spires uniformement sur le dévidoir, sans

la pince de traction).
dépasser deux couches, et doit être muni d’un indicateur de la
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 6939 : 1988 (FI
Prélever l’échantillon global de façon qu’il soit
longueur enroulée. Un avertisseur sonore ou un dispositif de 72 .

coupure automatique intervenant au nombre de tours prévu est représentatif du lot essayé. Prélever l’échantillon de laboratoire

à partir de l’échantillon global, de facon représentative.
souhaitable. Si la masse linéique du fil doit être établie sur la
même échevette, se référer à I’ISO 2060 pour des spécifications
complémentaires du dévidoir.
7.3 Préparer un écheveau-échantillon pour laboratoire à
partir de chaque enroulement-échantillon pour laboratoire, en
NOTE - Des dévidoirs d’un périmètre différent de 1 m peuvent être
utilisant la plus faible tension possible. Ces écheveaux doivent
utilisés par accord réciproque et, dans ce cas, il convient de le
être suffisamment longs pour permettre d’effectuer tous les
mentionner dans le rapport d’essai.
essais nécessaires.
5.2 Supports d’enroulements : broches verticales pour
7.3.1 Dans le cas de fils en bobines, CO~S, cônes ou
bobines ou cônes (qui font généralement partie intégrante du
enroulements similaires où le fil est normalement dévidé à la
dévidoir); arbres sur lesquels les tubes ou les bobines à joues
défilée, tirer le fil par l’extrémité de l’enroulement à une
peuvent tourner librement; forts supports pour les ensouples.
fréquence de rotation du dévidoir comprise entre 100 min - 1 et
300 min-l.
5.3 Appareil d’essai de traction, à vitesse constante de
déplacement de la pince de traction ou à vitesse constante
7.3.2 Dans le cas de fils sur bobines à joues ou autres
d’allongement, de capacité suffisante pour rompre I’échevette
enroulements normalement dévidés à la déroulée, placer les
d’essai et soit opérant par déplacement uniforme de la pince
enroulements de facon à ce qu’ils puissent tourner librement, et
mobile de traction à une vitesse de 300 mm/min + 10 mm/min,
tirer le fil sur le côté de l’enroulement à une fréquence de
soit opérant à une vitesse telle que la rupture de I’échevette soit
rotation du dévidoir de 20 min -1 à 30 min - 1.
atteinte en une durée moyenne de 20 s k 3 s à partir de
l’application de la charge sur I’échevette. Le choix doit être
décidé avec l’accord de toutes les parties et mentionné dans le
7.3.3 Si plusieurs fils sont enroulés sur un même
rapport d’essai. La charge indiquée doit être d’une précision de
enroulement, tirer chacun d’eux à travers un guide propre et
+ 1,0 % dans l’échelle utilisée pour les essais. Si un dispositif
préparer un écheveau à partir de chacun d’eux.
d’enregistrement de la charge est utilisé, sa vitesse maximale de
défilement de la plume doit être au moins du double de la vitesse
7.3.4 Si le fil est livré en échevettes, le monter sur un dévidoir
d’augmentation de la charge sur l’éprouvette, à la plus forte
parapluie et enrouler à une fréquence de rotation du dévidoir de
pente de la courbe. L’appareil doit être équipé de broches
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.