Hard coal — Determination of moisture-holding capacity

The coal is brought to equilibrium with an atmosphere 96 % relative humidity at 30 °C and then dried to constant mass at 105 to 110 °C. The conditioning of the coal may be carried out either at atmospheric pressure or under reduced pressure. The moisture-holding capacity is reported as a percentage, by mass, of the conditioned moist coal.

Houille — Détermination de la capacité de rétention d'humidité

Črni premog - Ugotavljanje sposobnosti zadrževanja vlage

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
31-Oct-1975
Withdrawal Date
31-Oct-1975
Current Stage
9599 - Withdrawal of International Standard
Start Date
30-Sep-2019
Completion Date
30-Sep-2019

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 1018:1975 - Hard coal -- Determination of moisture-holding capacity
English language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 1018:1998
English language
6 pages
sale 10% off
Preview
sale 10% off
Preview
e-Library read for
1 day
Standard
ISO 1018:1975 - Houille -- Détermination de la capacité de rétention d'humidité
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 1018:1975 - Houille -- Détermination de la capacité de rétention d'humidité
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL STANDARD

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l MEX(LTYHAPOLIHA(I OPI-AHM3AUMX no CTAHtiAPTW3AUWM*ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Hard coal - Determination of moisture-holding capacity
Houille - D&termination de la capacite’ de &en tion d’humidite’
First edition - 1975-11-l 5
iii
UDC 662.66 : 543.812.2
Ref. No. IS0 1018-1975 (E)

Descriptors : coal, chemical analysis, determination of content, humidity, holding capacity.

Price based on 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
FOREWORD

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation

of national standards institutes (IS0 Member Bodies). The work of developing
International Standards is carried out through IS0 Technical Committees. Every
Member Body interested in a subject for which a Technical Committee has been set

up has the right to be represented on that Committee. International organizations,

governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the Technical Committees are circulated
to the Member Bodies for approval before their acceptance as International
Standards by the IS0 Council.

Prior to 1972, the results of the work of the Technical Committees were published

as IS0 Recommendations; these documents are now in the process of being
transformed into International Standards. As part of this process, Technical
Committee ISO/TC 27 has reviewed IS0 Recommendation R 1018 and found it

technically suitable for transformation. International Standard IS0 1018 therefore

replaces IS0 Recommendation R 1018-1969 to which it is technically identical.
IS0 Recommendation R 1018 was approved by the Member Bodies of the
following countries :
Australia I ran Spain
Austria Italy Sweden
Be!gium Korea, Rep. of Switzerland
Czechoslovakia Netherlands Turkey
Denmark New Zealand United Kingdom
Egypt, Arab Rep. of Poland U.S.S.R.
France Portugal Yugoslavia
Germany Romania
India
South Africa, Rep. of
The Member Bodies of the followin g countries ex pressed disapproval of the
Recommendation on technical grounds
Canada
Japan
U.S.A.
The Member Bodies of the following countries disapproved the transformation of
lSO/R 1018 into an International Standard :
Czechosl ovakia
Japan
0 International Organization for Standardization, 1975 l
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
IS0 10184975 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Determination of moisture-holding capacity
Hard coal -
0 INTRODUCTION
5.12 Electric motor, capable of driving a two-blade
propeller at approximately 1 500 rev/min.
The moisture-holding capacity indicates the rank of hard
coals and is used in coal classification for correcting the
5.1.3 Pump, for circulating water through the con-
calorific value of the sample to the moist mineral
ditioning vessel to maintain it at a temperature of
matter-free basis. The full moisture-holding capacity is that
30 f 0,l “c.
of the coal in equilibrium with an atmosphere saturated
with water vapour. Since there are insuperable experimental
5.1.4 Dishes, made of glass or corrosion-resistant metal,
difficulties in working with such an atmosphere, the

determination is carried out at 96 % relative humidity. approximately 50 mm diameter by 10 mm deep, with

well-fitting lids.
1 SCOPE AND FIELD OF APPLICATION 5.2 Reduced pressure method
This International Standard specifies a method of
5.2.1 Conditioning vessel (see figure 2). A vacuum
determining the moisture-holding capacity of hard coals.
desiccator weighted to overcome its buoyancy when
im,mersed in water. The desiccator is fitted with a mercury
vacuum manometer, and a glass or corrosion-resistant metal
2 REFERENCE
stand is provided to carry dishes above the level of the pulp,

IS0 1988, Hard coal - Sampling. so that the dishes are protected from spray due to frothing.

The volume of free space in the desiccator is kept to a
minimum by the choice of a suitable design, by increasing
3 PRINCIPLE
the volume of the pulp material or by adding inert material
such as glass beads or washed sand to the pulp.
The coal is brought to equilibrium with an atmosphere of
96 % relative humidity at 30 “C and then dried to constant
5.2.2 Water bath (see figure 2), thermostatically controlled
mass at 105 to 110 “C. The conditioning of the coal may be
at a temperature of 30 2 0,l “C.
carried out either at atmospheric pressure or under reduced
pressure. The moisture-holding capacity is reported as a
percentage, by mass, of the conditioned moist coal.
5.2.3 Dishes made of glass or corrosion-resistant metal,
approximately 22 mm diameter by 15 mm deep. The lids
for these dishes should form a sliding fit.
4 REAGENT
Potassium sulphate pulp. Add sufficient potassium sulphate
5.3 For both methods
to water to form a pulp.
5.3.1 Vacuum pump.
5 APPARATUS
5.3.2 Filter crucible or funnel.
5.1 Atmospheric pressure method
5.3.3 Filter flask.
5.1.1 Conditioning vessel (see figure 1). A double-walled
vessel, manufactured of copper sheet, with a double-walled
5.3.4 Apparatus for determining moisture by a method
lid made in two pieces. The lid and vessel are covered by a
which precludes oxidation of the coal.‘)
foam rubber insulation jacket. Each half of the lid is
secured by three equally spaced clamps, or by the addition
of a 2 kg weight. 5.3.5 Filter paper, diameter about 200 mm.

1) The apparatus and procedure of Method B described in IS0 589, Hard coal - Determination of total moisture, are suitable for this purpose

and the description is reproduced in annex A.
---------------------- Page: 3 ----------------------
IS0 10184975 (E)
6 PREPARATION OF SAMPLE 7.3.2 Reduced pressure method
It is essential that the coal be in a fresh, unchanged state. If
Weigh the empty dish and lid and spread uniformly into it
the sample cannot be examined immediately, it shall be
approximately 1 g of the treated coal (see 7.2). Cover the
protected from oxidation by storing under water.
loaded dish loosely with its lid and place in the
conditioning vessel. Replace the lid of the conditioning
Crush the sample to pass a sieve of 0,2 mm aperture, using
vessel and evacuate it to a pressure of 2 to 2,5 kPa. Place
the procedures described in IS0 1988. The production of
the vessel into the water bath, maintained at a temperature
an excessive amount of fines shall be avoided.
of 30 + 0,l OC, and re-evacuate. The pressure should rise
quickly to about 4 kPa, which is the vapour pressure of the
saturated solution of potassium sulphate at 30 “C. If the
7 PROCEDURE pressure rises above 4 kPa, re-evacuate the vessel without
otherwise disturbing it.
7.1 Preparation of apparatus
After a period of 24 2 2 h, with the vessel still in the water
bath, restore the pressure to atmospheric by slowly
7.1.1 Both methods
admitting dry air at 30 “C through the train, consisting of a
capillary tube, a tower charged with dry magnesium
Fill the conditioning vessel with the potassium sulphate
perchlorate (see note 2) and a coiled copper tube immersed
pulp to the level indicated in figure 1 or figure 2.
in the water bath and connected to the inlet of the vessel
(see figure 2). In order to avoid changes in the moisture
7.1.2 A tmospheric pressure method
content it is essential to ensure that there is no disturbance
of the local atmosphere immediately adjacent to the
Connect the conditioning vessel to the pump and circulate
conditioned coal. This may be achieved by adjusting the
the water at a rate sufficient to maintain a temperature of
length and diameter of the capillary tube G (see figure 2), so
30 + 0,l “C in the vessel.
that the time taken to restore atmospheric pressure is
approximately 15 min. Remove the vessel from the bath,
7.1.3 Reduced pressure method
remove the lid, transfer the covered dish immediately to a

Evacuate the desiccator several times until frothing ceases. balance and weigh quickly to within 0,2 mg.

To minimize subsequent frothing, the desiccator should be
kept evacuated when not in use.
1 The
...

SLOVENSKI STANDARD
SIST ISO 1018:1998
01-februar-1998
ýUQLSUHPRJ8JRWDYOMDQMHVSRVREQRVWL]DGUåHYDQMDYODJH
Hard coal -- Determination of moisture-holding capacity
Houille -- Détermination de la capacité de rétention d'humidité
Ta slovenski standard je istoveten z: ISO 1018:1975
ICS:
73.040 Premogi Coals
SIST ISO 1018:1998 en

2003-01.Slovenski inštitut za standardizacijo. Razmnoževanje celote ali delov tega standarda ni dovoljeno.

---------------------- Page: 1 ----------------------
SIST ISO 1018:1998
---------------------- Page: 2 ----------------------
SIST ISO 1018:1998
INTERNATIONAL STANDARD

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l MEX(LTYHAPOLIHA(I OPI-AHM3AUMX no CTAHtiAPTW3AUWM*ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Hard coal - Determination of moisture-holding capacity
Houille - D&termination de la capacite’ de &en tion d’humidite’
First edition - 1975-11-l 5
iii
UDC 662.66 : 543.812.2
Ref. No. IS0 1018-1975 (E)

Descriptors : coal, chemical analysis, determination of content, humidity, holding capacity.

Price based on 6 pages
---------------------- Page: 3 ----------------------
SIST ISO 1018:1998
FOREWORD

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation

of national standards institutes (IS0 Member Bodies). The work of developing
International Standards is carried out through IS0 Technical Committees. Every
Member Body interested in a subject for which a Technical Committee has been set

up has the right to be represented on that Committee. International organizations,

governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the Technical Committees are circulated
to the Member Bodies for approval before their acceptance as International
Standards by the IS0 Council.

Prior to 1972, the results of the work of the Technical Committees were published

as IS0 Recommendations; these documents are now in the process of being
transformed into International Standards. As part of this process, Technical
Committee ISO/TC 27 has reviewed IS0 Recommendation R 1018 and found it

technically suitable for transformation. International Standard IS0 1018 therefore

replaces IS0 Recommendation R 1018-1969 to which it is technically identical.
IS0 Recommendation R 1018 was approved by the Member Bodies of the
following countries :
Australia I ran Spain
Austria Italy Sweden
Be!gium Korea, Rep. of Switzerland
Czechoslovakia Netherlands Turkey
Denmark New Zealand United Kingdom
Egypt, Arab Rep. of Poland U.S.S.R.
France Portugal Yugoslavia
Germany Romania
India
South Africa, Rep. of
The Member Bodies of the followin g countries ex pressed disapproval of the
Recommendation on technical grounds
Canada
Japan
U.S.A.
The Member Bodies of the following countries disapproved the transformation of
lSO/R 1018 into an International Standard :
Czechosl ovakia
Japan
0 International Organization for Standardization, 1975 l
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 4 ----------------------
SIST ISO 1018:1998
IS0 10184975 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Determination of moisture-holding capacity
Hard coal -
0 INTRODUCTION
5.12 Electric motor, capable of driving a two-blade
propeller at approximately 1 500 rev/min.
The moisture-holding capacity indicates the rank of hard
coals and is used in coal classification for correcting the
5.1.3 Pump, for circulating water through the con-
calorific value of the sample to the moist mineral
ditioning vessel to maintain it at a temperature of
matter-free basis. The full moisture-holding capacity is that
30 f 0,l “c.
of the coal in equilibrium with an atmosphere saturated
with water vapour. Since there are insuperable experimental
5.1.4 Dishes, made of glass or corrosion-resistant metal,
difficulties in working with such an atmosphere, the

determination is carried out at 96 % relative humidity. approximately 50 mm diameter by 10 mm deep, with

well-fitting lids.
1 SCOPE AND FIELD OF APPLICATION 5.2 Reduced pressure method
This International Standard specifies a method of
5.2.1 Conditioning vessel (see figure 2). A vacuum
determining the moisture-holding capacity of hard coals.
desiccator weighted to overcome its buoyancy when
im,mersed in water. The desiccator is fitted with a mercury
vacuum manometer, and a glass or corrosion-resistant metal
2 REFERENCE
stand is provided to carry dishes above the level of the pulp,

IS0 1988, Hard coal - Sampling. so that the dishes are protected from spray due to frothing.

The volume of free space in the desiccator is kept to a
minimum by the choice of a suitable design, by increasing
3 PRINCIPLE
the volume of the pulp material or by adding inert material
such as glass beads or washed sand to the pulp.
The coal is brought to equilibrium with an atmosphere of
96 % relative humidity at 30 “C and then dried to constant
5.2.2 Water bath (see figure 2), thermostatically controlled
mass at 105 to 110 “C. The conditioning of the coal may be
at a temperature of 30 2 0,l “C.
carried out either at atmospheric pressure or under reduced
pressure. The moisture-holding capacity is reported as a
percentage, by mass, of the conditioned moist coal.
5.2.3 Dishes made of glass or corrosion-resistant metal,
approximately 22 mm diameter by 15 mm deep. The lids
for these dishes should form a sliding fit.
4 REAGENT
Potassium sulphate pulp. Add sufficient potassium sulphate
5.3 For both methods
to water to form a pulp.
5.3.1 Vacuum pump.
5 APPARATUS
5.3.2 Filter crucible or funnel.
5.1 Atmospheric pressure method
5.3.3 Filter flask.
5.1.1 Conditioning vessel (see figure 1). A double-walled
vessel, manufactured of copper sheet, with a double-walled
5.3.4 Apparatus for determining moisture by a method
lid made in two pieces. The lid and vessel are covered by a
which precludes oxidation of the coal.‘)
foam rubber insulation jacket. Each half of the lid is
secured by three equally spaced clamps, or by the addition
of a 2 kg weight. 5.3.5 Filter paper, diameter about 200 mm.

1) The apparatus and procedure of Method B described in IS0 589, Hard coal - Determination of total moisture, are suitable for this purpose

and the description is reproduced in annex A.
---------------------- Page: 5 ----------------------
SIST ISO 1018:1998
IS0 10184975 (E)
6 PREPARATION OF SAMPLE 7.3.2 Reduced pressure method
It is essential that the coal be in a fresh, unchanged state. If
Weigh the empty dish and lid and spread uniformly into it
the sample cannot be examined immediately, it shall be
approximately 1 g of the treated coal (see 7.2). Cover the
protected from oxidation by storing under water.
loaded dish loosely with its lid and place in the
conditioning vessel. Replace the lid of the conditioning
Crush the sample to pass a sieve of 0,2 mm aperture, using
vessel and evacuate it to a pressure of 2 to 2,5 kPa. Place
the procedures described in IS0 1988. The production of
the vessel into the water bath, maintained at a temperature
an excessive amount of fines shall be avoided.
of 30 + 0,l OC, and re-evacuate. The pressure should rise
quickly to about 4 kPa, which is the vapour pressure of the
saturated solution of potassium sulphate at 30 “C. If the
7 PROCEDURE pressure rises above 4 kPa, re-evacuate the vessel without
otherwise disturbing it.
7.1 Preparation of apparatus
After a period of 24 2 2 h, with the vessel still in the water
bath, restore the pressure to atmospheric by slowly
7.1.1 Both methods
admitting dry air at 30 “C through the train, consisting of a
capillary tube, a tower charged with dry magnesium
Fill the conditioning vessel with the potassium sulphate
perchlorate (see note 2) and a coiled copper tube immersed
pulp to the level indicated in figure 1 or figure 2.
in the water bath and connected to the inlet of the vessel
(see figure 2). In order to avoid changes in the moisture
7.1.2 A tmospheric pressure method
content it is essential to ensure that there is no disturbance
of the local atmosphere immediately adjacent to the
Connect the conditioning vessel to the pump and circulate
conditioned coal. This may be achieved by adjusting the
the water at a rate sufficient to maintain a temperature of
length and diameter of the capill
...

NORME INTERNATIONALE
1018

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l MEXflYHAPOflHAR OPI-AHM3ALWfII I-I0 CTAHIIAPTM3ALWI.ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALlSATlON

Houille - Détermination de la capacité de rétention
d’humidité
Hard coal - Determination of moisture-holding capacity
Première édition - 1975-l l-15
CDU 662.66 : 543.812.2 Réf. no : ISO 1018-1975 (F)

Descripteurs : charbon, analyse chimique, dosage, humidité, capacité de rgtention.

Prix basé sur 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
L’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres KO). L’élaboration de
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
Avant 1972, les résultats des travaux des Comités Techniques étaient publiés
comme Recommandations ISO; maintenant, ces documents sont en cours de
transformation en Normes Internationales. Compte tenu de cette procédure, le
Comité Technique ISO/TC 27 a examiné la Recommandation ISO/R 1018 et est
d’avis qu’elle peut, du point de vue technique, être transformée en Norme
Internationale. La présente Norme Internationale remplace donc la
Recommandation ISO/R 1018-1969 à laquelle elle est techniquement identique.
La Recommandation ISO/R 1018 avait été approuvée par les Comités Membres des
pays suivants :
Afrique du Sud, Rép. d’ France Royaume-Uni
Allemagne Inde Suède
Australie Iran Suisse
Autriche Italie Tchécoslovaquie
Belgique Nouvelle-Zélande Turquie
Corée, Rép. de Pays-Bas U.R.S.S.
Danemark Pologne Yougoslavie
Égypte, Rép. arabe d’ Portugal
Espagne Roumanie

Les Comités Membres des pays suivants avaient désapprouvé la Recommandation pour des

raisons techniques :
Canada
Japon
U.S.A.
Les Comités Membres des pays suivants ont désapprouvé la transformation de la
Recommandation ISO/R 1018 en Norme Internationale :
Japon
Tchécoslovaquie
0 Organisation Internationale de Normalisation, 1975 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 1018-1975 (F)
Houille - Détermination de la capacité de rétention
d’humidité
0 INTRODUCTION isolant de caoutchouc mousse. Chaque moitié de couvercle
est immobilisée par trois crampons placés à intervalles
La capacité de rétention d’humidité renseigne sur le rang
égaux, ou par l’addition d’un poids de 2 kg.
des houilles et est employée dans leur classement pour
corriger le pouvoir calorifique de l’échantillon sur la base

humide, les matières minérales étant exclues. La capacité 5.12 Moteur électrique, pouvant faire tourner l’hélice à

totale de rétention d’humidité est celle de la houille en deux pales à environ 1 500 tr/min.

équilibre avec une atmosphère saturée de vapeur d’eau.
Étant donné les difficultés expérimentales insurmontables
5.1.3 Pompe, permettant de faire circuler de l’eau dans le
rencontrées avec une telle atmosphère, la détermination est
récipient de conditionnement de facon à y maintenir une
effectuée à 96 % d’humidité relative.
température de 30 ? 0,l “C.
5.1.4 Vases à tarer, en verre ou en métal inoxydable,
1 OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION
d’environ 50 mm de diamètre et 10 mm de profondeur,
La présente Norme Internationale spécifie une méthode de
munis de couvercles s’ajustant parfaitement.
détermination de la capacité de rétention d’humidité de la
houille.
5.2 Méthode sous pression réduite
5.21 Récipient de conditionnement (voir figure 2). Un
2 RÉFÉRENCE dessiccateur sous vide, lesté pour éviter qu’il ne flotte
quand il est immergé dans l’eau. Le dessiccateur est muni
ISO 1988, Charbons et lignites durs - Échantillonnage.
d’un manomètre à mercure sous vide et d’un support en
verre ou en métal inoxydable prévu pour soutenir les vases à
tarer au-dessus du niveau de la pâte et disposé de facon à
3 PRINCIPE
protéger les vases à tarer contre les projections dues à la

La houille est amenée à l’équilibre avec une atmosphère à mousse. Le volume de l’espace libre dans le récipient doit

96 % d’humidité relative à 30 OC, puis est séchée à masse être réduit au minimum par le choix d’un récipient d’une

forme convenable, par l’augmentation du volume de la pâte
constante à une température de 105 à 110 “C. Le
ou par l’adjonction d’une matière inerte, telle que perles de
conditionnement de la houille peut être effectué soit sous
pression atmosphérique soit sous pression réduite. La verre ou sable lavé.
capacité de rétention d’humidité est exprimée en
pourcentage en masse de la houille conditionnée humide.
5.2.2 Bain d’eau (voir figure 2), réglable par thermostat à
une température de 30 i 0,l “C.
4 RÉACTIF
5.2.3 Vases à tarer, en verre ou en métal inoxydable,
d’environ 22 mm de diamètre et 15 mm de profondeur.
Pâte de sulfate de potassium. Ajouter suffisamment d’eau
L’ajustement du couvercle sur le vase à tarer sera lâche et
au sulfate de potassium pour obtenir une pâte.
glissant.
5 APPAREILLAGE
5.3 Pour les deux méthodes
5.1 Méthode sous pression atmosphérique
5.3.1 Pompe à vide.
5.1 .l Récipient de conditionnement (voir figure 1).
5.3.2 Creuset filtrant ou entonnoir filtrant.
Récipient à double paroi, en feuille de cuivre, avec un
couvercle, également à double paroi, formé de deux parties.

Le récipient et son couvercle sont revêtus d’un manteau 5.3.3 Fiole de filtration.

---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 10184975 (F)
5.3.4 Appareillage pour la détermination de l’humidité, 7.3 Conditionnement
par une méthode excluant l’oxydation du charbon.1)
7.3.1 Méthode sous pression atmosphérique
5.3.5 Papier filtre, d’environ 200 mm de diamètre.
Peser le vase à tarer vide et son couvercle, puis étaler
uniformément environ 2 g de charbon préalablement traité
(voir 7.2) dans le vase à tarer. Placer le vase dans le récipient
6 PRÉPARATION DE L’ÉCHANTILLON
de conditionnement réglé à une température de
II est essentiel que le charbon soit fraîchement abattu et
30 If: 0 1 “C de facon qu’il soit au-dessous du niveau de
non altéré. S’il n’est pas possible d’examiner l’échantillon
I’orificé d’éxpulsion d’air. Replacer les deux moitiés du
immédiatement, il doit être protégé contre l’oxydation par
couvercle et les fixer au moyen de crampons ou de poids.

conservation sous l’eau. Mettre le moteur de l’hélice en marche et faire passer l’air

durant une période de 3 à 6 h (voir 7.3.2, note 1). Arrêter
Broyer l’échantillon pour passer au tamis de 0,2 mm selon
le moteur, enlever le vase, et refixer le couvercle. Mettre le
Ia méthode spécifiée dans I’ISO 1988. La production d’une
vase sur le plateau en métal d’une balance et peser
quantité trop grande de poussière doit être évitée.
rapidement avec une précision de 0,2 mg.
7.3.2 Méthode sous pression réduite
7 MODE OPÉRATOIRE
Peser le vase à tarer vide et son couvercle et étaler
7.1 Préparation de l’appareillage
uniformément 1 g de charbon, préalablement traité
(voir 7.2), dans le vase. Poser le couvercle, sans le fermer
7.1.1 Pour les deux méthodes
complètement, sur le vase chargé que l’on introduit dans le
récipient de conditionnement. Mettre le couvercle du
Remplir le récipient de conditionnement de pâte de sulfate
récipient de conditionnement en place et faire le vide sous
de potassium jusqu’au niveau indiqué sur la figure 1 ou sur
une pression de 2 à 2,5 kPa. Placer le récipient dans le bain
la figure 2.
d’eau maintenu à une température de 30 t 0,l OC, et
refaire le vide. La pression doit atteindre rapidement 4 kPa
7.1.2 Méthode sous pression atmosphérique
environ, qui est la pression de vapeur de la solution saturée
de sulfate de potassium à 30 “C. Si la pression dépasse
Relier le récipient de conditionnement à la pompe et faire
4 kPa, la réduire par le vide sans déranger le récipient.
circuler l’eau à un taux suffisant pour maintenir une
température de 30 + 0,l “C dans le récipient.
Après une période de 24 + 2 h, le récipient se trouvant
7.1.3 Méthode sous pression réduite
toujours dans le bain d’eau, ramener la pression à la
pression atmosphérique en laissant entrer lentement de l’air
Faire le vide dans le dessiccateur, à plusieurs reprises,
sec à 30 “C. L’air admis suit un circuit comprenant un tube
jusqu’à cessation de formation de mousse. Pour diminuer
capil laire, un
...

NORME INTERNATIONALE
1018

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l MEXflYHAPOflHAR OPI-AHM3ALWfII I-I0 CTAHIIAPTM3ALWI.ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALlSATlON

Houille - Détermination de la capacité de rétention
d’humidité
Hard coal - Determination of moisture-holding capacity
Première édition - 1975-l l-15
CDU 662.66 : 543.812.2 Réf. no : ISO 1018-1975 (F)

Descripteurs : charbon, analyse chimique, dosage, humidité, capacité de rgtention.

Prix basé sur 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
L’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres KO). L’élaboration de
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
Avant 1972, les résultats des travaux des Comités Techniques étaient publiés
comme Recommandations ISO; maintenant, ces documents sont en cours de
transformation en Normes Internationales. Compte tenu de cette procédure, le
Comité Technique ISO/TC 27 a examiné la Recommandation ISO/R 1018 et est
d’avis qu’elle peut, du point de vue technique, être transformée en Norme
Internationale. La présente Norme Internationale remplace donc la
Recommandation ISO/R 1018-1969 à laquelle elle est techniquement identique.
La Recommandation ISO/R 1018 avait été approuvée par les Comités Membres des
pays suivants :
Afrique du Sud, Rép. d’ France Royaume-Uni
Allemagne Inde Suède
Australie Iran Suisse
Autriche Italie Tchécoslovaquie
Belgique Nouvelle-Zélande Turquie
Corée, Rép. de Pays-Bas U.R.S.S.
Danemark Pologne Yougoslavie
Égypte, Rép. arabe d’ Portugal
Espagne Roumanie

Les Comités Membres des pays suivants avaient désapprouvé la Recommandation pour des

raisons techniques :
Canada
Japon
U.S.A.
Les Comités Membres des pays suivants ont désapprouvé la transformation de la
Recommandation ISO/R 1018 en Norme Internationale :
Japon
Tchécoslovaquie
0 Organisation Internationale de Normalisation, 1975 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 1018-1975 (F)
Houille - Détermination de la capacité de rétention
d’humidité
0 INTRODUCTION isolant de caoutchouc mousse. Chaque moitié de couvercle
est immobilisée par trois crampons placés à intervalles
La capacité de rétention d’humidité renseigne sur le rang
égaux, ou par l’addition d’un poids de 2 kg.
des houilles et est employée dans leur classement pour
corriger le pouvoir calorifique de l’échantillon sur la base

humide, les matières minérales étant exclues. La capacité 5.12 Moteur électrique, pouvant faire tourner l’hélice à

totale de rétention d’humidité est celle de la houille en deux pales à environ 1 500 tr/min.

équilibre avec une atmosphère saturée de vapeur d’eau.
Étant donné les difficultés expérimentales insurmontables
5.1.3 Pompe, permettant de faire circuler de l’eau dans le
rencontrées avec une telle atmosphère, la détermination est
récipient de conditionnement de facon à y maintenir une
effectuée à 96 % d’humidité relative.
température de 30 ? 0,l “C.
5.1.4 Vases à tarer, en verre ou en métal inoxydable,
1 OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION
d’environ 50 mm de diamètre et 10 mm de profondeur,
La présente Norme Internationale spécifie une méthode de
munis de couvercles s’ajustant parfaitement.
détermination de la capacité de rétention d’humidité de la
houille.
5.2 Méthode sous pression réduite
5.21 Récipient de conditionnement (voir figure 2). Un
2 RÉFÉRENCE dessiccateur sous vide, lesté pour éviter qu’il ne flotte
quand il est immergé dans l’eau. Le dessiccateur est muni
ISO 1988, Charbons et lignites durs - Échantillonnage.
d’un manomètre à mercure sous vide et d’un support en
verre ou en métal inoxydable prévu pour soutenir les vases à
tarer au-dessus du niveau de la pâte et disposé de facon à
3 PRINCIPE
protéger les vases à tarer contre les projections dues à la

La houille est amenée à l’équilibre avec une atmosphère à mousse. Le volume de l’espace libre dans le récipient doit

96 % d’humidité relative à 30 OC, puis est séchée à masse être réduit au minimum par le choix d’un récipient d’une

forme convenable, par l’augmentation du volume de la pâte
constante à une température de 105 à 110 “C. Le
ou par l’adjonction d’une matière inerte, telle que perles de
conditionnement de la houille peut être effectué soit sous
pression atmosphérique soit sous pression réduite. La verre ou sable lavé.
capacité de rétention d’humidité est exprimée en
pourcentage en masse de la houille conditionnée humide.
5.2.2 Bain d’eau (voir figure 2), réglable par thermostat à
une température de 30 i 0,l “C.
4 RÉACTIF
5.2.3 Vases à tarer, en verre ou en métal inoxydable,
d’environ 22 mm de diamètre et 15 mm de profondeur.
Pâte de sulfate de potassium. Ajouter suffisamment d’eau
L’ajustement du couvercle sur le vase à tarer sera lâche et
au sulfate de potassium pour obtenir une pâte.
glissant.
5 APPAREILLAGE
5.3 Pour les deux méthodes
5.1 Méthode sous pression atmosphérique
5.3.1 Pompe à vide.
5.1 .l Récipient de conditionnement (voir figure 1).
5.3.2 Creuset filtrant ou entonnoir filtrant.
Récipient à double paroi, en feuille de cuivre, avec un
couvercle, également à double paroi, formé de deux parties.

Le récipient et son couvercle sont revêtus d’un manteau 5.3.3 Fiole de filtration.

---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 10184975 (F)
5.3.4 Appareillage pour la détermination de l’humidité, 7.3 Conditionnement
par une méthode excluant l’oxydation du charbon.1)
7.3.1 Méthode sous pression atmosphérique
5.3.5 Papier filtre, d’environ 200 mm de diamètre.
Peser le vase à tarer vide et son couvercle, puis étaler
uniformément environ 2 g de charbon préalablement traité
(voir 7.2) dans le vase à tarer. Placer le vase dans le récipient
6 PRÉPARATION DE L’ÉCHANTILLON
de conditionnement réglé à une température de
II est essentiel que le charbon soit fraîchement abattu et
30 If: 0 1 “C de facon qu’il soit au-dessous du niveau de
non altéré. S’il n’est pas possible d’examiner l’échantillon
I’orificé d’éxpulsion d’air. Replacer les deux moitiés du
immédiatement, il doit être protégé contre l’oxydation par
couvercle et les fixer au moyen de crampons ou de poids.

conservation sous l’eau. Mettre le moteur de l’hélice en marche et faire passer l’air

durant une période de 3 à 6 h (voir 7.3.2, note 1). Arrêter
Broyer l’échantillon pour passer au tamis de 0,2 mm selon
le moteur, enlever le vase, et refixer le couvercle. Mettre le
Ia méthode spécifiée dans I’ISO 1988. La production d’une
vase sur le plateau en métal d’une balance et peser
quantité trop grande de poussière doit être évitée.
rapidement avec une précision de 0,2 mg.
7.3.2 Méthode sous pression réduite
7 MODE OPÉRATOIRE
Peser le vase à tarer vide et son couvercle et étaler
7.1 Préparation de l’appareillage
uniformément 1 g de charbon, préalablement traité
(voir 7.2), dans le vase. Poser le couvercle, sans le fermer
7.1.1 Pour les deux méthodes
complètement, sur le vase chargé que l’on introduit dans le
récipient de conditionnement. Mettre le couvercle du
Remplir le récipient de conditionnement de pâte de sulfate
récipient de conditionnement en place et faire le vide sous
de potassium jusqu’au niveau indiqué sur la figure 1 ou sur
une pression de 2 à 2,5 kPa. Placer le récipient dans le bain
la figure 2.
d’eau maintenu à une température de 30 t 0,l OC, et
refaire le vide. La pression doit atteindre rapidement 4 kPa
7.1.2 Méthode sous pression atmosphérique
environ, qui est la pression de vapeur de la solution saturée
de sulfate de potassium à 30 “C. Si la pression dépasse
Relier le récipient de conditionnement à la pompe et faire
4 kPa, la réduire par le vide sans déranger le récipient.
circuler l’eau à un taux suffisant pour maintenir une
température de 30 + 0,l “C dans le récipient.
Après une période de 24 + 2 h, le récipient se trouvant
7.1.3 Méthode sous pression réduite
toujours dans le bain d’eau, ramener la pression à la
pression atmosphérique en laissant entrer lentement de l’air
Faire le vide dans le dessiccateur, à plusieurs reprises,
sec à 30 “C. L’air admis suit un circuit comprenant un tube
jusqu’à cessation de formation de mousse. Pour diminuer
capil laire, un
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.