Traceability of crustacean products — Specifications on the information to be recorded in farmed crustacean distribution chains

ISO 16741:2015 specifies the information to be recorded in farmed crustacean supply chains in order to establish the traceability of products originating from farm raised crustaceans. It specifies how farmed crustacean products traded are to be identified and the information to be generated and held on those products by each of the food businesses that physically trade them through the distribution chains. It is specific to the distribution for human consumption of crustacean and their products, from farm through to retailers or caterers. The types of business identified in ISO 16741:2015 for farmed crustacean distribution chains are the following: a) farming 1) broodstock collection 2) hatcheries and nurseries 3) crustacean farm 4) harvesting; b) processors; c) traders and wholesalers; d) retailers and caterers; e) logistics including materials brought from other domains; f) feed production.

Traçabilité des produits crustacés — Spécifications relatives aux informations à enregistrer dans les chaines de distribution de crustacés d'élevage

L'ISO 16741:2015 spécifie les informations à enregistrer dans les chaînes de distribution de crustacés d'élevage afin d'établir la traçabilité des crustacés d'élevage. Elle indique comment les produits crustacés d'élevage commercialisés doivent être identifiés et précise les informations qui doivent être générées et conservées sur ces produits par chacune des entreprises agroalimentaires qui en font le commerce physique tout au long des chaînes de distribution. Elle est spécifique à la distribution aux fins de consommation humaine de crustacés et de leurs produits, de l'exploitation aquacole aux détaillants ou aux restaurateurs. Les types d'entreprises identifiés dans l'ISO 16741:2015 pour les chaînes de distribution de crustacés d'élevage sont les suivants: a) les éleveurs: 1) sélectionneurs de stocks reproducteurs; 2) écloseries et nurseries; 3) exploitations aquacoles de crustacés; 4) récoltants; b) les transformateurs; c) les mareyeurs et grossistes; d) les détaillants et restaurateurs; e) les entreprises de logistique gérant les matières provenant d'autres secteurs; f) les producteurs d'aliments pour animaux.

General Information

Status
Published
Publication Date
31-Aug-2015
Current Stage
9093 - International Standard confirmed
Start Date
04-Mar-2020
Completion Date
04-Mar-2020
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 16741:2015 - Traceability of crustacean products -- Specifications on the information to be recorded in farmed crustacean distribution chains
English language
33 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 16741:2015 - Traçabilité des produits crustacés -- Spécifications relatives aux informations a enregistrer dans les chaines de distribution de crustacés d'élevage
French language
35 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 16741
First edition
2015-09-01
Traceability of crustacean products —
Specifications on the information to
be recorded in farmed crustacean
distribution chains
Traçabilité des produits crustacés — Spécifications relatives aux
informations à enregistrer dans les chaines de distribution de
crustacés d’élevage
Reference number
ISO 16741:2015(E)
ISO 2015
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2015, Published in Switzerland

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized otherwise in any form

or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting on the internet or an intranet, without prior

written permission. Permission can be requested from either ISO at the address below or ISO’s member body in the country of

the requester.
ISO copyright office
Ch. de Blandonnet 8 • CP 401
CH-1214 Vernier, Geneva, Switzerland
Tel. +41 22 749 01 11
Fax +41 22 749 09 47
copyright@iso.org
www.iso.org
ii © ISO 2015 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 1

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 1

4 Abbreviated terms .............................................................................................................................................................................................. 2

5 Principle ........................................................................................................................................................................................................................ 3

6 Requirements .......................................................................................................................................................................................................... 4

6.1 Identification of the units traded ............................................................................................................................................ 4

6.2 Recording of information ............................................................................................................................................................... 4

6.3 Broodstock collectors/suppliers ............................................................................................................................................. 5

6.4 Hatcheries/Nurseries........................................................................................................................................................................ 8

6.5 Crustacean farms ...............................................................................................................................................................................11

6.6 Processors ................................................................................................................................................................................................14

6.7 Transporters and store operators .......................................................................................................................................18

6.7.1 Live crustaceans ............................................................................................................................................................18

6.7.2 Crustaceans other than live .................................................................................................................................20

6.8 Traders and wholesalers .............................................................................................................................................................23

6.9 Retailers and caterers ....................................................................................................................................................................25

6.10 Bringing in materials from outside the domain ......................................................................................................27

6.11 Crustacean feed producers ........................................................................................................................................................29

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................33

© ISO 2015 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2 (see www.iso.org/directives).

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of

any patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or

on the ISO list of patent declarations received (see www.iso.org/patents).

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation on the meaning of ISO specific terms and expressions related to conformity

assessment, as well as information about ISO’s adherence to the WTO principles in the Technical

Barriers to Trade (TBT) see the following URL: Foreword - Supplementary information

The committee responsible for this document is ISO/TC 234, Fisheries and aquaculture.

iv © ISO 2015 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
Introduction

There are increasing demands for detailed information on the nature and origin of food products.

Traceability is becoming a legal and commercial necessity.

The ISO definition of traceability concerns the ability to trace the history, application and location

of that which is under consideration, and for products, this can include the origin of food materials

and non-food parts thereof, the processing history and the distribution and location of the product

after delivery. Traceability includes not only the principal requirement to be able to physically trace

products through the distribution chain, from origin to destination and vice versa, but also to be able to

provide information on what they are made of and what has happened to them. These further aspects

of traceability are important in relation to food safety, quality, and labelling.

The scheme specified in this International Standard does not demand perfect traceability, i.e. that

a particular retail product is to be traceable back to a hatchery and or farm and batch of origin.

Pragmatically, it is recognized that mixing of animals or materials is often commercially necessary at

a number of stages in the distribution chains, e.g. in grading at first sale and in the processing of raw

materials into products. As a result, there will be occasions where whole chain traceability of materials

and products is neither possible nor commercially practical. These limitations are recommended to be

recognized and taken into consideration when auditing against this International Standard and ought

not to preclude compliance so as to disadvantage otherwise compliant operators. Where such mixing

necessarily occurs, the food business has to generate a trade unit or units only from the point that

identification of units is possible. The requirement for traceability is that the business records the IDs

of created or received trade units that may be input into each subsequently created unit thereafter, and

vice versa. The particular product or products are then traceable through the supply chain (as far as is

practical) to generate information on the maximum number of stages of the chain as possible.

Given the variety of crustacean products and of their distribution chains that operate within and

between different countries, and varying legal requirements, the information specifications cannot

itemize all the information that can possibly be required in every situation. This International

Standard provides a generic basis for traceability. Flexibility is allowed for businesses to record further

information, in their own non-standardized files, but keyed to the same unit IDs.

The information remains the ownership of the food business that generated it, but is available when

required by law for the purposes of traceability (in the event of a food safety problem) or by commercial

agreement between businesses. The structure, names and content of the information is standardized

so that it can be readily communicated from business to business through the distribution chains,

ensuring common understanding of terms and meanings.

Commercial arrangements for businesses to communicate information through the distribution chains

are to be encouraged, particularly for the information desired by the trade to be visible at the various

transaction points in the chains, but that is not the subject of this International Standard.

Though this International Standard is designed with electronic representation and communication of

data in mind, the specifications may be met by paper systems.
© ISO 2015 – All rights reserved v
---------------------- Page: 5 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO 16741:2015(E)
Traceability of crustacean products — Specifications on
the information to be recorded in farmed crustacean
distribution chains
1 Scope

This International Standard specifies the information to be recorded in farmed crustacean supply

chains in order to establish the traceability of products originating from farm raised crustaceans.

It specifies how farmed crustacean products traded are to be identified and the information to be

generated and held on those products by each of the food businesses that physically trade them through

the distribution chains. It is specific to the distribution for human consumption of crustacean and their

products, from farm through to retailers or caterers.

The types of business identified in this International Standard for farmed crustacean distribution

chains are the following:
a) farming
1) broodstock collection
2) hatcheries and nurseries
3) crustacean farm
4) harvesting;
b) processors;
c) traders and wholesalers;
d) retailers and caterers;
e) logistics including materials brought from other domains;
f) feed production.
2 Normative references

The following documents, in whole or in part, are normatively referenced in this document and are

indispensable for its application. For dated references, only the edition cited applies. For undated

references, the latest edition of the referenced document (including any amendments) applies.

ISO 8601, Data elements and interchange formats — Information interchange — Representation of

dates and times
3 Terms and definitions
For the purposes of this document, the following terms and definitions apply.
3.1
traceability

ability to trace the history, application or location of that which is under consideration

Note 1 to entry: When considering product, traceability can relate to
© ISO 2015 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
— the origin of materials and parts,
— the processing history, and
— the distribution and location of the product after delivery.
[SOURCE: ISO 9000:2005, definition 3.5.4, modified]
3.2
Unique Logistic Unit Identifier
ULUI

any composition established for transport and/or storage that needs to be identified and managed

through the supply chain
3.3
Unique Trade Unit Identifier
UTUI

smallest unit, which is guaranteed to retain its integrity as it moves from one link of the chain to the next

Note 1 to entry: It is the smallest unit that is kept whole and undivided with no change in content or

label/identification.
3.4
crustacean
aquatic animal belonging to the phylum Arthropoda

Note 1 to entry: Arthropoda is a major group of invertebrate organisms characterized by their chitinous

exoskeleton and jointed appendages, occurring in marine and freshwaters and on land.

3.5
crustacean product
product prepared out of crustaceans or parts thereof
4 Abbreviated terms
In this International Standard, the following abbreviations apply:
ACC Aquaculture Certification Council
CAC Codex Alimentarius Commission

EPC Electronic Product Code, a unique number provided by GS1 used to identify instances of

trade items (individual trade units) particularly suited for representation in an RFID chip

FAO The Food and Agriculture Organization of the United Nations

FBO Food Business Operator, generic term for someone in the supply chain who processes, sends

or receives relevant trade units or logistic units
GAqP Good Aquaculture Practices

GLN Global Location Number, a 13 digit globally unique number provided by GS1 used to identify

parties and physical locations
GMO Genetically Modified Organism
GMP Good Manufacturing Practice

GS1 Global non-profit organization dedicated to the design and implementation of global stand-

ards and solutions to improve the efficiency and visibility of supply and demand chains

globally and across sectors. Previously EAN/UCC
2 © ISO 2015 – All rights reserved
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 16741:2015(E)

GTIN Global Trade Item Number, an 8 to 14 digit globally unique number provided by GS1 used to

identify types of trade items (product types)
HACCP Hazard Analysis Critical Control Points
HS Harmonized Commodity Description and Coding System
LAT Latin name
LU Logistic Unit
OIE World Organization for Animal Health

RFID Radio-Frequency Identification, the use of an object (typically referred to as an RFID tag)

applied to or incorporated into a product for the purpose of identification and tracking

using radio waves
RFMO Regional Fisheries Management Organization

SGTIN Serialized Global Trade Item Number, a unique number provided by GS1 used to identify

instances of trade items (individual trade units) by extending the GTIN

SSCC Serial Shipping Container Code, an 18 digit globally unique number provided by GS1 used to

identify logistics units
TSN Taxonomic Serial Number
TU Trade Unit
UI Unique Identifier
ULUI Unique Logistic Unit Identifier
UTUI Unique Trade Unit Identifier
5 Principle

The fundamental principle of chain traceability is that trade units (TU) shall be identified by unique codes

(UI). This code may be globally unique in itself (for instance, the GS1 SGTIN or EPC numbers) or it could

be unique in that particular scope only, which means that it should be no other TUs in that part of the

chain that may have the same number. If the scope (the product type, the company, the chain, the sector,

the country, or similar) is assigned globally unique number, the combination of the globally unique scope

number and the locally unique TU number shall constitute a globally unique identifier for the TU.

NOTE 1 The UTUI term is introduced to indicate a TU identifier which is -, or may be made globally unique.

Trade Units (TUs) may be grouped together to make Logistic Units (LUs) or LUs may be grouped

together to make higher level LUs. A fundamental principle of chain traceability is that logistic units

shall be identified by a unique code. This code shall be a national code which may be globally unique

in itself (similar to the GS1 SSCC code) or it could be unique in that particular scope only, which means

that there should be no other LUs in that part of the chain that may have the same number. If the scope

(the product type, the company, the chain, the sector, the country) is assigned a globally unique number,

the combination of the globally unique scope number and the locally unique LU number shall constitute

a globally unique identifier for the LU.

NOTE 2 The ULUI term is introduced to indicate an LU identifier which is -, or may be made globally unique.

The key to the operation of this traceability scheme is the labelling of each unit of goods traded, whether

of raw materials or finished products, with a unique ID. This shall be done by the food business that

© ISO 2015 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 16741:2015(E)

creates each unit. Businesses that transform units, such as processors who convert the units of raw

materials received into the products dispatched, shall create new units and shall give them new IDs.

As indicated above, the simplest way of implementing UTUIs and ULUIs is to use the GS1 SGTIN/EPC

and SSCC codes. This practice is recommended, but is not mandatory. The central principle behind this

International Standard is that businesses which create TUs or LUs should assign unique numbers to them.

Each of the food businesses that create or physically trade in those units, throughout the distribution

chains from harvester through to retailer or caterer, shall generate and hold the information necessary

for traceability. The information is to be held on paper or electronically, keyed to the unit IDs.

6 Requirements
6.1 Identification of the units traded

Businesses that bring in supplies of farmed crustacean products from outside of the domain of the

specifications and trade them onwards shall identify each unit traded and record associated information

elements as indicated in Table 3 to Table 12.
6.2 Recording of information

To distinguish between the different categories of information, all information elements are classified

as either “shall”, “should” or “may”, with definition, see Table 1.
Table 1 — Classification of informative elements
Category Definition Explanation

“shall” This category contains recordings related to iden- “shall” elements are data elements that are

tifiers and transformations that are necessary in deemed necessary to record to ensure that

order to trace the history, application or location of traceability is possible. Data elements relating

an entity. This means the unique identity of trade and to product properties are not in this category,

logistic units, as well as the dependencies between even if these properties are essential for other

the identifiers of inputs and outputs in a process. purposes like product documentation or food safety.

“should” This category contains parameters that describe This includes parameters like “species”,

and provide supporting information on the units “production date”, etc. If certification according

being traced. Common parameters required by to this International Standard is to happen in the

law, commercial requirements or good manufac- future, the “should” parameters are to be considered.

turing practices are recorded, but only where an
established international format or data list for
the value exists.

“may” This category contains parameters that describe The “may” category is informative only, and it

and provide supporting information on the units is included to enable use and uptake of the

being traced. It contains parameters that are not standard. If certification according to this

part of the “should” category, but that may still be International Standard is to happen in the future,

useful or relevant to record. It also contains param- the recording of “may” parameters are not to be

eters that may be deemed important, but where no considered when evaluating adherence. The list of

established international format or data list exists. “may” elements is not definitive or exclusive, it is by

design extendible, and the threshold for including
new elements in this category is low.

Businesses that physically trade in crustacean products shall generate and hold the required

information, appropriate to the type of business, for each of the units traded. The detailed information

requirements are tabulated in Table 2.
4 © ISO 2015 – All rights reserved
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
Table 2 — Information requirements to be recorded by the different businesses
Food Business Operator (FBO)
Data Create/
Table Receive Transform Dispatch
prefix Produce
type
Broodstock collectors/suppliers 3 CBR — — TU / LU TU / LU
Hatcheries/Nurseries 4 CHA TU / LU Yes TU / LU TU / LU
Crustacean farms 5 CFF TU / LU Yes TU / LU TU / LU
Processors 6 CPR TU / LU Yes TU / LU TU / LU
Live crustacean transporters 7.1 CTR TU / LU Yes TU / LU TU / LU
Transporters and cold store opera-
7.2 CTS TU / LU No LU TU / LU
tors for crustaceans other than live
Traders and wholesalers 8 CTW TU / LU No TU / LU TU / LU
Retailers and caterers 9 CRC TU / LU Yes TU / LU –
Bringing in materials from outside
10 COT TU / LU — TU / LU TU / LU
the domain
Crustacean feed producers 11 CFE TU / LU Yes TU / LU TU / LU

For the purpose of unique identification to establish an extendable framework for data element identification, each

table has been identified with a three letter alphanumeric code. This code plus three digits is used to give a unique number

to each data element.

The information specifications separately tabulate the information to be recorded by each of these

types of business. Some businesses may carry out the functions of more than one of the types listed,

for example, distribution businesses can act as wholesalers and as transporters, in which case, those

businesses shall record the relevant information requirements for each of the functions carried out.

NOTE 1 This International Standard is limited in scope to the distribution for human consumption of

crustacean and their products. The crustacean information specifications are substantially the same from

processing onward.

Pragmatically, it is recognized that some supplies of crustacean products and supplies of ingredients,

etc., will come from outside of the domain and can lack the required IDs and information records. To

accommodate this, a business that brings in crustacean and materials from outside of the domain is

required to generate and hold the key information necessary for the traceability of the units brought in,

and if they are to be traded on, to label those units with the required IDs.

NOTE 2 These specifications are designed with electronic representation and communication of data in

mind, but this is not a requirement when using the International Standard. The specifications may also be met

by paper systems.

Note that the specification is for data to be generated, recorded and stored at the respective link. For

all links except broodstock, relevant data shall be generated in a previous link in the supply chain and

passed along with the trade unit/logistic unit.

NOTE 3 In these tabulations, there is no repetition of the information originally recorded to describe the units

created and their history, although businesses receiving those units later in the distribution chain will often need

some of that information. The information is keyed to the unit IDs and can be supplied by commercial agreement

between the businesses without having to re-input the data.
6.3 Broodstock collectors/suppliers

For the purposes of this International Standard, broodstock suppliers are considered to be

— establishments,
— individuals of similar interest forming a group,
— farmer groups, and
© ISO 2015 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
— fishermen.

The broodstock suppliers produce or collect broodstocks that are supplied to hatcheries for further

maturation and production of larvae. They may carry out basic operations like collection and

maintenance of broodstock under good management practices, in a sustainable way.

Prior to dispatch, broodstock suppliers may carry out their own operations or get it done through

approved agencies/laboratories for absence of OIE listed diseases, quality, grading etc.

The trade units created by broodstock suppliers can range from a few hundred to several thousand

passed into the hands of the next food business i.e. hatcheries.
Table 3 — Detailed information for broodstock — collectors/suppliers
Categorization
Data element Description Examples
Shall Should May
BROODSTOCK SUPPLIERS
CBR101 Food business ID Unique national identification Name, reg. no and coun- x
number for the broodstock try prefix
supplier plus country prefix or
name and address of the group/
business that operates main-
tenance of broodstock (either
indigenous or exported)
CBR102 Broodstock sup- Unique national identification Women Self Help Group, x
plier establish- number for the group/unit/ Padanna, Kasargod,
ment ID organization plus country prefix Kerala (PL suppliers)
or name and address of the
broodstock supplier
CBR103 Broodstock Any Quality Certification Avail- Norms suggested by x
supplier GAP able National Competent
certification Authority and aligned to
Codex GAP
CBR150- (unassigned) Further information elements Certified Wild Brood- x
that describe the breeder, linked stock bank
to broodstock supplier ID
FOR EACH TRADE UNIT CREATED
Identity
CBR201 Unit ID UTUI ID can be created for x
a batch with national
prefix depending up
on the area and time of
collection
Description
CBR202 Species LAT- followed by Latin name, or LAT-Fenneropenaeus x
FAO- followed by FAO 3alpha indicus FAO-PNI
code, or TSN:551579
TSN-followed by Taxonomic
Serial Number (may be repeated
if several species)
CBR203 Area/country of FAO area/RFMO area of the 51/57 x
origin broodstock if captured from
wild or country of origin for
brood stock from farmed stock,
or more specific location

NOTE In case of broodstock collectors from wild, this requirement will be scored in the may column.

6 © ISO 2015 – All rights reserved
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
Table 3 (continued)
Categorization
Data element Description Examples
Shall Should May
CBR204 Health quality Type of checks and measured OIE listed diseases x
checks results physical and microbio- e.g. White spot virus
logical or indication if records
are available in electronic form,
on paper, or not available
CBR205 GMO Use of GMO in production or in No x
feeding of broodstock
Yes/No
Production history
CBR206 Farm unit ID ID no. of broodstock producer M/s.xyz hatchery x
followed by unique
national
identification number
CBR207 Broodstock Record showing water tempera- Temperature 26 °C x
maintainance ture, salinity, prophylaxis, water salinity 22 ppt, water
record flow and other water quality quality for aquaculture
parameters of broodstock main- as per IS, ECO - PRO, 20
tenance to be kept by brood- ppm (mg/kg) formalin,
stock supplier OXY–MORE
CBR208 Feeding record Pelleted feed as per growth B543345, Avanthi feeds x
requirement limited, India
Additional data
CBR250- (unassigned) Further information elements x
that describe the created trade
unit, linked to UTUI
FOR EACH LOGISTIC UNIT CREATED
Identities
CBR301 Unit ID ULUI Unique national identi- x
fication number or GS1
number for the logistic
unit

CBR302 Trade unit IDs The IDs of the trade units within Unique national identi- x

the logistic unit fication number or GS1
number for the trade
unit
Additional data
CBR350- (unassigned) Further information elements x
that describe the created logistic
unit, linked to ULUI
FOR EACH UNIT DISPATCHED (either as a logistic unit or a separate trade unit)
Identity
CBR401 Unit ID ULUI (if dispatched as a logistic 400653005555555558 x
unit) or UTUI (if dispatched as a
separate trade unit)
Destination

NOTE In case of broodstock collectors from wild, this requirement will be scored in the may column.

© ISO 2015 – All rights reserved 7
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 16741:2015(E)
Table 3 (continued)
Categorization
Data element Description Examples
Shall S
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 16741
Première édition
2015-09-01
Traçabilité des produits crustacés —
Spécifications relatives aux
informations à enregistrer dans les
chaines de distribution de crustacés
d’élevage
Traceability of crustacean products — Specifications on the
information to be recorded in farmed crustacean distribution chains
Numéro de référence
ISO 16741:2015(F)
ISO 2015
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 16741:2015(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2015, Publié en Suisse

Droits de reproduction réservés. Sauf indication contraire, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée

sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l’affichage sur

l’internet ou sur un Intranet, sans autorisation écrite préalable. Les demandes d’autorisation peuvent être adressées à l’ISO à

l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.
ISO copyright office
Ch. de Blandonnet 8 • CP 401
CH-1214 Vernier, Geneva, Switzerland
Tel. +41 22 749 01 11
Fax +41 22 749 09 47
copyright@iso.org
www.iso.org
ii © ISO 2015 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 16741:2015(F)
Sommaire Page

Avant-propos ..............................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Domaine d’application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ................................................................................................................................................................................... 1

3 Termes et définitions ....................................................................................................................................................................................... 1

4 Abréviations .............................................................................................................................................................................................................. 2

5 Principe .......................................................................................................................................................................................................................... 3

6 Exigences ...................................................................................................................................................................................................................... 4

6.1 Identification des unités commerciales ............................................................................................................................. 4

6.2 Enregistrement des informations ........................................................................................................................................... 4

6.3 Sélectionneurs/Fournisseurs de stocks reproducteurs ...................................................................................... 6

6.4 Écloseries/Nurseries ......................................................................................................................................................................... 8

6.5 Exploitations aquacoles de crustacés ...............................................................................................................................11

6.6 Transformateurs .................................................................................................................................................................................14

6.7 Transporteurs et entreprises de stockage....................................................................................................................18

6.7.1 Crustacés vivants ..........................................................................................................................................................18

6.7.2 Crustacés non vivants ...............................................................................................................................................21

6.8 Mareyeurs et grossistes ................................................................................................................................................................23

6.9 Détaillants et restaurateurs ......................................................................................................................................................26

6.10 Entreprises introduisant des matières extérieures au secteur ..................................................................27

6.11 Producteurs d’aliments pour crustacés ..........................................................................................................................30

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................35

© ISO 2015 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 16741:2015(F)
Avant-propos

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.

L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont

décrites dans les Directives ISO/IEC, Partie 1. Il convient, en particulier de prendre note des différents

critères d’approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été

rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/IEC, Partie 2 (voir www.

iso.org/directives).

L’attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l’objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable

de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant

les références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de

l’élaboration du document sont indiqués dans l’Introduction et/ou dans la liste des déclarations de

brevets reçues par l’ISO (voir www.iso.org/brevets).

Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données

pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer

un engagement.

Pour une explication de la signification des termes et expressions spécifiques de l’ISO liés à

l’évaluation de la conformité, ou pour toute information au sujet de l’adhésion de l’ISO aux principes

de l’OMC concernant les obstacles techniques au commerce (OTC), voir le lien suivant: Avant-propos —

Informations supplémentaires.

Le comité chargé de l’élaboration du présent document est l’ISO/TC 234, Pêches et aquaculture.

iv © ISO 2015 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 16741:2015(F)
Introduction

Il existe une demande de plus en plus pressante pour des informations détaillées sur la nature et l’origine

des denrées alimentaires. La traçabilité est en train de devenir une exigence tant légale que commerciale.

La définition ISO de la traçabilité renvoie à l’aptitude à retrouver l’historique, l’utilisation et la

localisation d’une entité. Pour un produit, cela peut inclure l’origine des matières alimentaires et

des éléments non alimentaires qui le composent, l’historique des transformations qu’il a subies et la

répartition et la localisation du produit après distribution. La traçabilité comporte non seulement

l’exigence fondamentale de pouvoir suivre physiquement les produits tout au long de la chaîne de

distribution, de l’origine à la destination et inversement, mais aussi celle de pouvoir fournir des

informations sur ce qui les compose et sur les traitements qu’ils ont subis. Ces autres aspects de la

traçabilité revêtent une importance particulière dans le cadre de la sécurité, la qualité et l’étiquetage

alimentaires.

Le système décrit dans la présente Norme internationale n’exige pas une traçabilité parfaite, c’est à-dire

qu’il faut pouvoir remonter à une écloserie et/ou une exploitation aquacole ainsi qu’au lot d’origine à

partir d’un produit particulier vendu au détail. Il est admis, avec pragmatisme, que le mélange d’animaux

ou de matières est souvent une nécessité commerciale à différents stades des chaînes de distribution,

par exemple, lors du calibrage par l’entreprise de vente et lors de la transformation de matières

premières en produits. Dans certains cas, la traçabilité de toute la chaîne de matières et de produits

n’est donc ni possible ni réalisable d’un point de vue commercial. Il est recommandé de connaître et

de prendre en compte ces restrictions lors des audits selon la présente Norme internationale sans

toutefois exclure la conformité qui léserait les entreprises en règle. Lorsque de tels mélanges ont lieu,

l’entreprise agroalimentaire doit produire une ou des unité(s) commerciale(s) uniquement à partir du

moment où l’identification des unités est possible. L’exigence de traçabilité prône l’enregistrement par

les entreprises de l’identifiant des unités commerciales créées ou reçues, qui peut être associé à chaque

unité créée par la suite, et inversement. Il est alors possible de remonter d’un produit particulier ou de

produits sur toute la chaîne de distribution (dans la mesure du possible) pour fournir des informations

sur le nombre maximal de stades sur la chaîne.

Étant donnée la très grande diversité des produits crustacés et de leurs chaînes de distribution opérant

dans et entre différents pays, avec des exigences juridiques variées, les spécifications relatives aux

informations ne peuvent pas détailler toutes les informations qui peuvent être exigées dans chaque cas.

La présente Norme internationale fournit une base générique en matière de traçabilité. Une certaine

souplesse est admise concernant l’enregistrement d’informations supplémentaires, dans leurs propres

fichiers non standardisés, mais indexés sur les mêmes identifiants (ID) d’unités.

Les informations restent la propriété de l’entreprise agroalimentaire qui les a générées, mais sont

accessibles lorsque la loi l’exige aux fins de traçabilité (en cas de problème lié à la sécurité alimentaire)

ou par accord commercial entre entreprises. La structure, les noms et la teneur des informations sont

standardisés pour faciliter leur communication d’une entreprise à l’autre tout au long des chaînes de

distribution, et pour assurer une même compréhension des termes et de leurs significations.

Il convient d’encourager les entreprises à conclure des accords commerciaux pour assurer la

communication de l’information tout au long des chaînes de distribution, notamment concernant la

visibilité de certaines informations aux différents points de transaction des chaînes, mais cela ne fait

pas partie du champ d’application de la présente Norme internationale.

Bien que la présente Norme internationale ait été développée en ayant à l’esprit la représentation et

la communication électronique d’informations, les spécifications peuvent être satisfaites à l’aide de

systèmes sur base papier.
© ISO 2015 – Tous droits réservés v
---------------------- Page: 5 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 16741:2015(F)
Traçabilité des produits crustacés — Spécifications
relatives aux informations à enregistrer dans les chaines
de distribution de crustacés d’élevage
1 Domaine d’application

La présente Norme internationale spécifie les informations à enregistrer dans les chaînes de

distribution de crustacés d’élevage afin d’établir la traçabilité des crustacés d’élevage. Elle indique

comment les produits crustacés d’élevage commercialisés doivent être identifiés et précise les

informations qui doivent être générées et conservées sur ces produits par chacune des entreprises

agroalimentaires qui en font le commerce physique tout au long des chaînes de distribution. Elle est

spécifique à la distribution aux fins de consommation humaine de crustacés et de leurs produits, de

l’exploitation aquacole aux détaillants ou aux restaurateurs.

Les types d’entreprises identifiés dans la présente Norme internationale pour les chaînes de distribution

de crustacés d’élevage sont les suivants:
a) les éleveurs:
1) sélectionneurs de stocks reproducteurs;
2) écloseries et nurseries;
3) exploitations aquacoles de crustacés;
4) récoltants;
b) les transformateurs;
c) les mareyeurs et grossistes;
d) les détaillants et restaurateurs;

e) les entreprises de logistique gérant les matières provenant d’autres secteurs;

f) les producteurs d’aliments pour animaux.
2 Références normatives

Les documents ci-après, dans leur intégralité ou non, sont des références normatives indispensables à

l’application du présent document. Pour les références datées, seule l’édition citée s’applique. Pour les

références non datées, la dernière édition du document de référence s’applique (y compris les éventuels

amendements).

ISO 8601, Éléments de données et formats d’échange — Échange d’information — Représentation de la

date et de l’heure
3 Termes et définitions

Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s’appliquent.

© ISO 2015 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 16741:2015(F)
3.1
traçabilité

aptitude à retracer l’historique, l’utilisation ou la localisation d’une entité donnée

Note 1 à l’article: Dans le cas d’un produit, la traçabilité peut concerner:
— l’origine des matières et des éléments qui le composent,
— l’historique de transformation, et
— la répartition et la localisation du produit après distribution.
[SOURCE: ISO 9000:2005, définition 3.5.4, modifiée]
3.2
identifiant unique d’unité logistique
ULUI

composition quelconque créée pour le transport et/ou le stockage, qui a besoin d’être identifiée et gérée

tout au long de la chaîne de distribution
3.3
identifiant unique d’unité commerciale
UTUI

plus petite unité assurée de conserver son intégrité d’un maillon de la chaîne à l’autre

Note 1 à l’article: Il s’agit de la plus petite unité maintenue entière et indivisée sans aucun changement de contenu

ou d’étiquette/identification.
3.4
crustacé
animal aquatique appartenant à l’embranchement des arthropodes

Note 1 à l’article: Les arthropodes sont un groupe principal d’organismes invertébrés caractérisés par leur

exosquelette chitineux et leurs membres articulés, présents dans l’eau de mer et l’eau douce et sur la terre ferme.

3.5
produit à base de crustacé
produit préparé à partir de crustacés ou de parties de crustacés
4 Abréviations
Dans la présente Norme internationale, les abréviations suivantes s’appliquent:
ACC Conseil de certification d’aquaculture
CAC Commission du Codex Alimentarius

EPC Code électronique de produit, numéro unique fourni par GS1 utilisé pour identifier des ins-

tances d’articles commerciaux (unités commerciales individuelles) particulièrement adapté

pour la représentation dans une puce d’identification par radiofréquence
FAO Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

FBO Entreprise agroalimentaire, terme générique utilisé pour désigner une personne dans la

chaîne de distribution, qui traite, envoie et reçoit des unités commerciales ou des unités

logistiques
BPA Bonnes pratiques aquacoles

GLN Numéro international de localisation, numéro international unique à 13 chiffres fourni par

GS1 utilisé pour identifier des parties et des emplacements physiques
2 © ISO 2015 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 16741:2015(F)
OGM Organisme génétiquement modifié
BPF Bonnes pratiques de fabrication

GS1 Organisation internationale à but non lucratif dédiée au développement et à la mise en

œuvre de normes et de solutions pour améliorer l’efficacité et la visibilité des chaînes de

distribution et des chaînes logistiques à l’échelle mondiale et entre secteurs. Anciennement

EAN/UCC

GTIN Code article international, numéro international unique de 8 à 14 chiffres fourni par GS1 uti-

lisé pour identifier les différents types d’articles commerciaux (types de produits)

HACCP Analyse des dangers et maîtrise des points critiques
HS Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises
LAT Nom latin
LU Unité logistique
OIE Organisation mondiale de la santé animale

RFID Identification par radiofréquence, utilisation d’un objet (généralement appelé étiquette

RFID) apposé sur ou incorporé dans un produit aux fins d’identification et de suivi par

ondes radio
RFMO Organisation régionale de gestion des pêches

SGTIN Code article international avec numéro de série, numéro unique fourni par GS1 utilisé pour

identifier les instances d’articles commerciaux (unités commerciales individuelles) en éten-

dant le code GTIN

SSCC Numéro séquentiel de colis, numéro international unique à 18 chiffres fourni par GS1 utilisé

pour identifier des unités logistiques
TSN Numéro de série taxonomique
TU Unité commerciale
UI Identifiant unique
ULUI identifiant unique d’unité logistique
UTUI identifiant unique d’unité commerciale
5 Principe

La traçabilité des chaînes repose sur le principe fondamental selon lequel les unités commerciales

(TU) doivent être identifiées par des codes uniques (UI). Ce code peut être un code international

unique en soi (comme les codes GS1 SGTIN ou EPC) ou un code unique dans le champ d’application

particulier concerné uniquement, ce qui signifie qu’il convient qu’aucune autre TU dans cette partie

de la chaîne ne puisse porter le même numéro. Si un code international unique est affecté au champ

d’application (type de produit, entreprise, chaîne, secteur, pays, etc.), la combinaison du code de

champ d’application international unique et du numéro de TU local unique doit former un identifiant

international unique pour la TU.

NOTE 1 L’abréviation UTUI est employée pour indiquer un identifiant de TU qui est ou peut être rendu unique

à l’échelon international.
© ISO 2015 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 16741:2015(F)

Les unités commerciales (TU) peuvent être regroupées pour constituer des unités logistiques (LU),

tout comme les LU peuvent être regroupées pour constituer des LU de niveau supérieur. Un principe

fondamental sur lequel repose la traçabilité des chaînes est que les unités logistiques doivent être

identifiées par un code unique. Ce code doit être un code national qui peut être unique en soi à l’échelon

international (par exemple code GS1 SSCC) ou unique dans le champ d’application particulier concerné,

ce qui signifie qu’il convient qu’aucune autre LU dans cette partie de la chaîne ne puisse porter le même

numéro. Si un code international unique est affecté au champ d’application (type de produit, entreprise,

chaîne, secteur, pays), la combinaison du code de champ d’application international unique et du numéro

de LU local unique doit former un identifiant international unique pour la LU.

NOTE 2 L’abréviation ULUI est employée pour indiquer un identifiant de LU qui est ou peut être rendu unique

à l’échelon international.

L’élément clé pour l’utilisation de ce système de traçabilité est l’étiquetage de chaque unité de

marchandises commercialisées, qu’il s’agisse de matières premières ou de produits finis, avec un

identifiant unique. Cette opération est à la charge de l’entreprise agroalimentaire qui crée chaque unité.

Les entreprises qui transforment des unités, par exemples les transformateurs qui convertissent les

unités de matières premières reçues en produits à distribuer, doivent créer de nouvelles unités et leur

attribuer de nouveaux numéros d’identification.

Comme indiqué ci-dessus, la façon la plus simple de mettre en œuvre des identifiants UTUI et ULUI

consiste à utiliser les codes GS1 SGTIN/EPC et SSCC. Si elle est recommandée, cette pratique n’est pas

obligatoire. Selon le principe central sous-jacent à la présente Norme internationale, il convient que les

entreprises qui créent des TU ou des LU leur attribuent des numéros uniques.

Chacune des entreprises agroalimentaires qui créent ces unités ou en font le commerce physique, tout

au long des chaînes de distribution du récoltant au détaillant ou restaurateur, doit générer et conserver

les informations nécessaires à leur traçabilité. Ces informations sont à conserver sur support papier ou

sous forme électronique, et à indexer sur les identifiants des unités.
6 Exigences
6.1 Identification des unités commerciales

Les entreprises qui introduisent des produits crustacés d’élevage extérieurs au domaine des

spécifications et qui les commercialisent doivent identifier chaque unité commerciale et enregistrer les

informations associées comme indiqué dans les Tableaux 3 à 12.
6.2 Enregistrement des informations

Pour faire la distinction entre les différentes catégories d’information, toutes les informations sont

classées comme « obligatoires », « recommandées » ou « admises », avec leur définition, voir le Tableau 1.

Tableau 1 — Classification des informations
Catégorie Définition Explication

« obligatoire » Cette catégorie regroupe les enregistrements Les éléments « obligatoires » sont des éléments

associés aux identifiants et aux transformations d’information considérés comme nécessaires

qui sont nécessaires pour retracer l’historique, d’enregistrer pour assurer la traçabilité. Les

l’utilisation ou la localisation d’une entité. Cela éléments d’information relatifs aux propriétés

recouvre l’identité unique des unités commer- des produits ne font pas partie de cette caté-

ciales et logistiques, ainsi que les dépendances gorie, même si ces propriétés sont essentielles

entre les identifiants des entrées et des sorties à d’autres fins telles que la documentation des

d’un processus. produits ou la sécurité alimentaire.
4 © ISO 2015 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 16741:2015(F)
Tableau 1 (suite)
Catégorie Définition Explication

« recomman- Cette catégorie regroupe les paramètres qui Cette catégorie couvre des paramètres tels que

dée » décrivent et donnent des informations complé- « espèces », « date de production », etc. Si une

mentaires sur les unités concernées. Elle couvre certification selon la présente Norme internatio-

les paramètres courants requis par la loi, les nale voit le jour, les paramètres « recommandés »

exigences commerciales ou les bonnes pratiques doivent être pris en compte.
de fabrication, mais uniquement lorsque aucun
format international ni aucune liste de données
n’a été établi(e) pour la valeur.

« admise » Cette catégorie regroupe les paramètres qui La catégorie « admise », qui est purement infor-

décrivent et donnent des informations complé- mative, est incluse aux fins d’’utilisation et de

mentaires sur les unités concernées. Elle couvre reprise de la norme. Si une certification selon

des paramètres qui ne font pas partie de la caté- la présente Norme internationale voit le jour,

gorie « recommandée » mais qu’il peut quand l’enregistrement des paramètres « admis » ne

même être utile ou pertinent de consigner. Elle doit pas être pris en compte lors de l’évaluation

couvre également les paramètres qui peuvent de la conformité. La liste des éléments « admis »

être considérés comme importants, mais pour n’est ni définitive ni exclusive; elle est, de fait,

lesquels aucun format international ni aucune extensible, et la limite pour y inclure de nouveaux

liste de données n’a été établi(e). éléments est basse.

Les entreprises qui font le commerce physique de produits crustacés doivent générer et conserver

les informations requises, en fonction du secteur d’activité concerné, pour chacune des unités

commerciales. Le détail des exigences en matière d’informations est donné dans le Tableau 2.

Tableau 2 — Exigences en matière d’informations à enregistrer par les différents secteurs

d’activité
Création/
Type d’entreprise agroalimen- Trans-
Tableau Préfixe Réception Produc- Expédition
taire (FBO) forma-tion
tion
Sélectionneurs/Fournisseurs de
3 CBR — — TU/LU TU/LU
stocks reproducteurs
Écloseries/Nurseries 4 CHA TU/LU Oui TU/LU TU/LU
Exploitations aquacoles de crusta-
5 CFF TU/LU Oui TU/LU TU/LU
cés
Transformateurs 6 CPR TU/LU Oui TU/LU TU/LU
Transporteurs de crustacés vivants 7.1 CTR TU/LU Oui TU/LU TU/LU
Transporteurs et entreprises de
stockage frigorifique de crustacés 7.2 CTS TU/LU Non LU TU/LU
non vivants
Mareyeurs et grossistes 8 CTW TU/LU Non TU/LU TU/LU
Détaillants et restaurateurs 9 CRC TU/LU Oui TU/LU –
Entreprises introduisant des
10 COT TU/LU — TU/LU TU/LU
matières extérieures au secteur
Producteurs d’aliments pour crus-
11 CFE TU/LU Oui TU/LU TU/LU
tacés

Aux fins d’identification unique et pour établir un cadre extensible pour l’identification des éléments d’information,

chaque tableau a été identifié avec un code alphanumérique à trois lettres. Ce code associé à trois chiffres est utilisé pour

attribuer un numéro unique à chaque élément d’information.

Les spécifications relatives aux informations présentent sous forme de tableaux séparés les

informations à enregistrer par chacune de ces entreprises. Certaines entreprises peuvent remplir les

fonctions couvertes par plusieurs des types répertoriés, par exemple les entreprises de distribution

© ISO 2015 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 16741:2015(F)

peuvent également être des grossistes et des transporteurs, auquel cas elles doivent enregistrer les

informations pertinentes pour chacune des fonctions exercées.

NOTE 1 Le domaine d’application de la présente Norme internationale est limité à la distribution de crustacés

et de leurs produits aux fins de consommation humaine. Les spécifications relatives aux informations pour les

crustacés sont sensiblement les mêmes à compter de la transformation.

Il est admis, de façon pragmatique, qu’une partie des fournitures en produits crustacés et en

ingrédients etc., proviendra de l’extérieur du secteur concerné et qu’un certain nombre d’identifiants

et d’informations requis peuvent en être absents. Pour tenir compte de cela, une entreprise qui

introduit des crustacés et des matières provenant de l’extérieur du secteur doit générer et conserver les

informations clés nécessaires à la traçabilité des unités introduites et, si elles sont introduites à des fins

commerciales, doit les étiqueter avec les identifiants requis.

NOTE 2 Les présentes spécifications ont été développées en ayant à l’esprit la représentation et la communication

électronique de l’information, mais cela ne constitue pas une exigence lors de l’application de la présente Norme

internationale. Les spécifications peuvent aussi être satisfaites à l’aide de systèmes sur base papier.

À noter que les spécifications portent sur les informations générées, enregistrées et conservées au niveau

de chaque maillon de la chaîne. Pour tous les maillons à l’exception de « Sélectionneurs/Fournisseurs de

stocks reproducteurs », les données pertinentes doivent être générées au niveau du maillon précédent

de la chaîne de distribution et communiquées avec l’unité commerciale/logistique.

NOTE 3 Dans ces représentations tabulaires, les informations enregistrées initialement pour décrire les

unités créées et leur historique ne sont pas répétées, même si les entreprises qui reçoivent ces unités plus loin

dans la chaîne de distribution auront souvent besoin d’une partie de ces informations. Les informations, qui sont

indexées sur les identifiants des unités, peuvent être transmises par accord commercial entre les entreprises

sans avoir à ressaisir les données.
6.3 Sélectionneurs/Fournisseurs de stocks reproducteurs

Pour les besoins de la présente Norme internationale, les fournisseurs de stocks reproducteurs sont:

— des établissements;
— des individus partageant les mêmes intérêts et formant un groupe;
— des groupements agricoles; et
— des pêcheurs.

Les fournisseurs de stocks reproducteurs produisent ou récoltent des stocks reproducteurs qui sont

fournis aux écloseries en vue de la maturation et de la production de larves. Ils peuvent effectuer des

tâches telles que la récolte et l’élevage des stocks reproducteurs dans le respect des bonnes pratiques

de gestion, de manière durable.

Avant d’expédier les stocks reproducteurs, les fournisseurs peuvent réaliser leurs propres tâches ou les

confier à des organismes/laboratoires homologués pour contrôler l’absence de maladies figurant sur la

liste OIE, la qualité, le calibrage, etc.

Le nombre d’unités commerciales créées par les fournisseurs de stocks reproducteurs et prises en

charge par l’entreprise agroalimentaire en aval, c’es
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.