Dental operating light

The preferred voltages are: 12; 24; 36; 48; 72; 80; 96; 120; 144; 160; 192; 240.

Appareil d'éclairage opératoire dentaire

La présente Norme internationale est applicable aux appareils d'éclairage opératoire dentaires utilisés pour éclairer la cavité buccale, indépendamment de leur construction. Elle fixe les prescriptions de sécurité et les méthodes d'essai. Elle contient également des spécifications relatives aux instructions du fabricant, au marquage et à l'emballage.

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
06-Oct-1993
Withdrawal Date
06-Oct-1993
Current Stage
9599 - Withdrawal of International Standard
Start Date
14-Jun-2007
Completion Date
14-Jun-2007
Ref Project

RELATIONS

Effective Date
15-Apr-2008

Buy Standard

Standard
ISO 9680:1993 - Dental operating light
English language
11 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 9680:1993 - Appareil d'éclairage opératoire dentaire
French language
11 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 9680:1993 - Appareil d'éclairage opératoire dentaire
French language
11 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL
IS0
STANDARD
9680
First edition
1993-l O-l 5
Dental operating light
Appareil d ‘Mairage op&a toire den taire
Reference number
IS0 9680:1993(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
IS0 9680:1993(E)
Foreword
IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national standards bodies (IS0 member bodies). The work
of preparing International Standards is normally carried out through IS0
technical committees. Each member body interested in a subject for
which a technical committee has been established has the right to be
represented on that committee. International organizations, governmental
and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. IS0
collaborates closely with the International Electrotechnical Commission
(IEC) on all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an International
Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting
a vote.
International Standard IS0 9680 was prepared by Technical Committee
ISO/TC 106, Dentistry, Sub-Committee SC 6, Dental equipment.
0 IS0 1993

All rights reserved. No part of this publication may be reproduced or utilized in any form or

by any means, electronic or mechanical, including photocopying and microfilm, without per-

mission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case Postale 56 l CH-1211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
IS0 9680:1993(E)
Introduction
This International Standard contains specifications on the lighting of the
dental surgery and its associated areas, and of the dental laboratory.
The aim is to provide the dentist and his staff with means to enable them
to work with optimum visual ease and comfort, i.e. a visual acuity of
90 % to 100 % according to zone, without adversely affecting their per-
ception of colour or causing excessive fatigue.
In this International Standard, the safety of a dental operating light is as-
sessed in combination with its power supply. Such power supplies may
be incorporated in dental units or dental patient chairs.
Any item of equipment recommended by the manufacturer for use in
conjunction with a dental operating light should not render the equipment
unsafe.
In preparing this International Standard account has been taken of
IEC 598-l.
1 as specified in the
This International Standard takes priority over IEC 601.
individual clauses of this International Standard.
Only the specifications laid down in this lnternationa Standard are appli-
cable.
601-1, the basic sta ndard on safety
Thi s Intern ational Standard refer to IEC
statin g the re-
of medica I elect rical equi pment, whe rever relevant,
spective clause numbers of IEC 601-I.
It also contains specifications on manufacturer’s instructions, marking and
packaging.
---------------------- Page: 3 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 4 ----------------------
IS0 9680:1993(E)
INTERNATIONAL STANDARD
Dental operating light
3 Definitions
1 Scope
For the purposes of this International Standard, the
This International Standard applies to dental operating
definitions given in IS0 1942-4 and the following
lights, however constructed, used for illuminating the
definitions apply.
oral cavity. Its specifies requirements and test meth-
ods. It also contains specifications on manufacturer’s
3.1 luminaire: Apparatus which distributes, filters
instructions, marking and packaging.
or transforms the light transmitted from one or more
lamps and which includes all parts necessary for sup-
porting, fixing and protecting the lamps, but not the
2 Normative references
and where necessary circuit
lamps themselves,
auxiliaries together with the means of connecting
The following standards contain provisions which,
them to the supply. [IEC 598-l :I9861
through reference in this text, constitute provisions
of this International Standard. At the time of publi-
3.2 lamp: Light source.
cation, the editions indicated were valid. All standards
are subject to revision, and parties to agreements
3.3 dental luminaire: Luminaire specially designed
based on this International Standard are encouraged
and/or presented for use in the dental surgery.
to investigate the possibility of applying the most re-
cent editions of the standards indicated below.
3.4 dental operating light: Item of equipment spe-
Members of IEC and IS0 maintain registers of cur-
cially designed for use by a dentist for illuminating the
rently valid International Standards.
oral cavity, consisting of a dental Iuminaire and one
or more lamps.
IS0 1942-4: 1989, Dental vocabulary - Part 4: Dental
equipment.
4 Classification
IS0 4211: 1979, Furniture - Assessment of surface
resistance to cold liquids.
4.1 According to type of protection against
electric shock
IS0 9687: 1993, Dental equipment - Graphical sym-
bols.
Dental operating lights are classified as follows:
IEC 598-l :I 986, Luminaires - Part I: General re-
a) Class I equipment
quirements and tests.
Equipment in which protection against electric
shock does not rely on basic insulation only, but
I EC 601-I :I 988, Medical electrical equipment - Part
which includes an additional safety precaution in
7: General requirements for safety.
such a way that means are provided for the con-
nection of accessible conductive parts to the pro-
CIE 15.2:1986, Calorimetry.
tective (earth) conductor in the fixed wiring of the

Cl E 69: 1987, Methods of characterizing i/luminance installation in such a way that accessible

meters and luminance meters; Performance, charac- conductive parts cannot become live in the event

teris tics and specifications. of a failure of the basic insulation.
---------------------- Page: 5 ----------------------
IS0 9680:1993(E)
b) Class II equipment Testing shall be carried out in accordance with 7.2.

Equipment in which protection against electric If the equipment also passes all the tests described

shock does not rely on basic insulation only, but in in this International Standard, it shall be considered

which additional safety precautions such as double that these requirements are fulfilled.

insulation or reinforced insulation are provided,
In addition, it is recommended that edges and corners
there being no provision for protective earthing or
of components and parts accessible to the patient or
reliance upon installation conditions.
personnel should be finished in such a manner as to
avoid injury to the patient or personnel.
4.2 According to degree of protection
against electric shock
5.2 Optical
Dental operating lights are only of type B equipment.
5.2.1 Level of illuminance
Type B equipment

Class I or II equipment, or equipment with an internal The level of illuminance shall be adjustable. The ad-

justment should preferably be continuous but, if in
electrical power source providing an adequate degree
steps, it shall be made with at least three levels of
of protection against electric shock particularly re-
illuminance (two approximately equal steps). The ad-
garding:
justment of illumination shall include a range from
8 000 lx to 15 000 lx.
- allowable leakage currents;
Testing shall be carried out in accordance with 7.2 and
- reliability of the protective earth connection (if
7.3.2.
present).
Type B equipment is, for example, suitable for inten-
5.2.2 Illumination pattern
tional external and internal application to the patient,
excluding direct cardiac application.
The area of illuminance shall lie within a circle of
50 mm diameter with no illuminance less than 75 %

4.3 According to mode of operation of the maximum. If the illuminance pattern is larger

than the 50 mm diameter circular area, the 50 % of
Dental operating lights are a type of equipment with
maximum illuminance isolux should be plotted (see
continuous operation.
figure 1).
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.2.
4.4 Marking or identification

The classification shall be marked or identified in ac- 5.2.3 Illumination uniformity

cordance with 8.2.
The illumination shall decrease in intensity progress-
ively and smoothly (with reversal of slope not ex-
5 Requirements and recommendations
ceeding 10 % of the centre illumination) toward the
pattern edge, within the limits given in 5.2.2.
5.1 General
with 7.3.2.
Testing shall be carried out in accordance
Dental operating lights shall be designed, constructed
and manufactured so that, when properly transported,
5.2.4 Illumination in patient’s eyes
stored, installed, used and maintained according to
the manufacturer’s instructions, they cause no danger
The level of illumination 60 mm above a line parallel
which could reasonably be foreseen to the patient, to
to a horizontal line through the area of maximum
the personnel or to the surroundings in normal use
illuminance shall be not greater than 1 200 lx (see
and in single-fault condition.
figure 1).
The dental operating light shall have the strength and
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.2.
rigidity necessary to resist the stresses to which it
may be subjected in normal dental practice without
5.2.5 Light points in reflector
risk of introducing fire, electric shock or accident haz-
ard.
The reflector should be free of glare in the patient’s
Those dental operating lights which are intended to
eyes during normal operation.
be permanently fixed on the ceiling, the wall or the
Testing shall be carried out in accordance with 7.2.
floor shall have provision for this (see 5.3.4.3).
---------------------- Page: 6 ----------------------
IS0 9680:1993(E)
Dimensions in millimetres
---M---A---
--A-B----- --
A Area of illuminance > 0,75 L,,,
B Area with illumination 2 0,5 L,,, and G 0,75 L,,,
L Point of maximum illuminance, somewhere within the area of illuminance A
max
Illuminance within the area of illuminance L, a 0,75 L,,,
Line of pattern with L = 0,5 Lmax
Illumination at a distance of 60 mm 5 G 1 200 lx
Figure 1 - Illumination pattern
---------------------- Page: 7 ----------------------
IS0 9680:1993(E)
0,480
0,460 f \
I I I I I I
0,180 0,190 0,200 0,210 0,220 0,230 0,240
Figure - Part of CIE 1976 CIELUV uniform chromaticity scale diagram

5.2.6 Chromatic aberration Testing shall be carried out in accordance with 7.3.5.

No colour separation (chromatic aberration) of the light
5.2.9 Shadow
incident upon the screen shall be visible inside the
50 % of maximum illuminance isolux line.
The hard shadow of a 20 mm object at a distance of
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.3.
50 mm shall have no dimension greater than 12 mm.
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.6.
5.2.7 Correlated colour temperature
The light emitted by the dental operating light shall
5.3 Mechanical
have a correlated colour temperature between
3 600 K and 6 500 K at 15 000 lx at the origin of the
coordinates of the target.
5.3.1 Moving parts
The trichromatic coordinates of the four extreme
Moving parts that may constitute a hazard under
points are given in figure2
normal working conditions shall be protected or
guarded to minimize the risk of injury to the patient
The manufacturer shall supply the spectrum emission
and personnel.
curve of the dental operating light at 15 000 lx to-
gether with the black body response curve at the
The distance between power-activated moving parts
corresponding correlated colour temperature, so that
which are accessible to patient’s and personnel’s
they may be compared.
hands and fingers shall be less than 10 mm when
fully opened or a minimum of 20 mm when fully
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.4.
closed.
5.2.8 Radiant heat in pattern
All electrical cables shall be adequately protected
against wear, fracture and damage due to rubbing or
The temperature rise shall be at as low a temperature
strain incurred during normal operation of the dental
as possible and not greater than 15 K at any point in
operating light.
the illumination pattern with the dental light operating
at its maximum illuminance level. IEC 601-I :I 988, clause 22 applies.
---------------------- Page: 8 ----------------------
IS0 9680:1993(E)
Immediately after the test the dental operating light
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.7.
shall:
5.3.2 Operating controls
- retain its physical integrity;
Controls should be located in a position, and be of
- withstand the dielectric strength test specified in
such design, as to preclude the likelihood of being
IEC 601-I :I 988, clause 20, when inspection shall
accidentally activated.
show that the water which may have entered the
equipment can have no harmful effect; in particu-
Operating symbols as specified in IS0 9687 shall be
lar, there shall be no trace of water on insulation
used where they exist.
for which creepage distances are specified in
I EC 601-I : 1988, clause 57.10.
Testing shall be carried out in accordance with 7.2.
Testing shall be carried out in accordance with
7.3.11.
5.3.3 Rotary movement
The light should be designed to avoid the risk of
5.3.6 Expelled parts
damage to electrical conductors during rotary move-
ment.
The Iuminaire shall be designed to provide protection
against the effects of shattering lamps. No part of a
Testing shall be carried out in accordance with 7.2.
shattered lamp should be expelled.
Testing shall be carried out in accordance with
5.3.4 Handling and mechanical adjustment
7.3.12.
5.3.4.1 Stability after positioning
5.3.7 Suspended masses
The dental operating light sha I be free from apparent
IEC 601-I :I 988, clause 28 applies.
drift when positioned.
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.8.
5.4 Disinfection and cleaning
5.3.4.2 Operating forces All exterior touchable parts of the dental operating
light shall be capable of undergoing disinfection with-

If the dental operating light is adjustable by the per- out deterioration of the light’s surface or markings

sonnel from one position to another, it should allow when using chemically relevant agents recommended

quick and easy movement and be stable in its new by the manufacturer.
position. The force required at the handle to reposition
All exterior touchable parts of the dental operating
the dental operating light shall not exceed 30 N. Minor
light shall be capable of undergoing cleaning without
adjustments to the position of the light source as-
deterioration of the light’s surface or markings by us-
sembly shall not require a force greater than 7 N.
ing agents recommended by the manufacturer.
Testing shall be carried out in accordance with 7.3.9.
All safety requirements shall be maintained after the
disinfection and cleaning test.
5.3.4.3 General stability
Testing shall be carried out in accordance with
If the dental operating light is fixed to a pillar or post, 7.3.13.
it shall not be possible to tip it about the base edge.
If the dental operating light is fixed to the ceiling or
5.5 Electrical
wall, the fixing shall not be damaged or disrupted.
Testing shall be carried out in accordance with
5.5.1 Power input
7.3.10.
IEC 601-I :I 988, clause 7 applies.
5.3.4.4 Mechanical strength
5.5.2 Single fault conditions
IEC 601-I :I 988, clause 21 applies.
IEC 601-I :I 988, clause 3.6 applies.
5.3.5 VVater penetration
5.5.3 Protection against electric shock hazards
The dental operating light shall not present a hazard
IEC 601-I : 1988, clause 13 applies.
when tested in accordance with 7.3.11.
---------------------- Page: 9 ----------------------
IsO 9680:1993(E)
5.5.10 Dielectric strength
5.5.4 Requirements related to classification
The dielectric strength shall be sufficient to withstand
equipment
5.5.4.1 Class I
the test voltages as specified in IEC 601-I :I 988,
clause 20, except 20.2.
clause 14.1 applies.
IEC 601-1:1988,
Testing shall be carried out in accordance with
7.3.15.
equipment
5.5.4.2 Class II
5.5.11 Excessive temperatures
IEC 601-I :I 988, clause 14.2 applies.
IEC 601-I :I 988, clause 42 applies (in particular clause
5.5.4.3 Type B
42 table Xa, last line).
IEC 601-I :I 988, clause 14.6 applies, limited to type
5.5.12 Interruption of power supply
B .
IEC 601-I : 1988, clauses 49.1 to 49.3 apply.
5.5.5 Limitation of voltage and/or energy
5.5.13 Protection against incorrect output
IEC 601-I :I 988, clause 15 applies.
I EC 601-I :I 988, cl
...

ISO
NORME
9680
INTERNATIONALE
Première édition
1993-I O-l 5
Appareil d’éclairage opératoire dentaire
Dental opera ting ligh t
Numéro de référence
ISO 9680:1993(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9680:1993(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des co-
mités membres votants.
La Norme internationale ISO 9680 a été élaborée par le comité technique
ISO/TC 106, Produits et matériel pour /‘art dentaire, sous-comité SC 6,
Matériel dentaire.
Le Rectificatif technique 1 relatif à la version anglaise est incorporé dans
la présente version française.
0 ISO 1993

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-

cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun pro-

cédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord

écrit de l’éditeur.
Organisation
intern ationale de normalisation
Case Postale 56 l CH-l 21 1 Genève 20 l Suisse
Version française tirée en 1995
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
Introduction
La présente Norme internationale contient des spécifications relatives à
l’éclairage du cabinet dentaire, des zones associées et du laboratoire
dentaire.
Le but est de fournir au dentiste et à son équipe les moyens permettant
de travailler avec un bien-être et un confort visuels maximaux, c’est-à-dire
une acuité visuelle de 90 % à 100 % selon la zone, sans avoir d’effet né-
gatif sur leur perception de la couleur ni provoquer de fatigue excessive.
Dans la présente Norme internationale, la sécurité d’un appareil d’éclairage
opératoire dentaire est assurée en liaison avec son alimentation électrique.
De telles alimentations peuvent être intégrées dans les units dentaires ou
les fauteuils dentaires.
II convient que tout élément du matériel recommandé par le fabricant pour
un emploi en liaison avec un appareil d’éclairage opératoire dentaire ne
rende pas le matériel dangereux.
II a été tenu compte de la CEI 598-l pour élaborer la présente Norme
internationale.
La présente Norme internationale prévaut sur la CEI 601-1, comme indi-
qué dans ses articles individuels.
Seules les spécifications établies dans la présente Norme internationale
sont applicables.
La présente Norme internationale se réfère s’il y a lieu à la CEI 601-1,
norme de base sur la sécurité des appareils électromédicaux, en indiquant
les numéros des articles respectifs de la CEI 601-l.
fication
Elle contient également des spéc s relatives aux instructions du
fabricant, au marquage et à 1’ emba lage
. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE Q BO
ISO 9680:1993(F)
Appareil d’éclairage opératoire dentaire
CIE 69:1987, Méthodes de caractérisation des
1 Domaine d’application
luxmètres et luminancemètres - Performances, ca-
rat téris tiques et spécifications.
La présente Norme internationale est applicable aux
appareils d’éclairage opératoire dentaires utilisés pour
éclairer la cavité buccale, indépendamment de leur
3 Définitions
construction. Elle fixe les prescriptions de sécurité et
les méthodes d’essai. Elle contient également des
Pour les besoins de la présente Norme internationale,
spécifications relatives aux instructions du fabricant,
les définitions données dans I’ISO 1942-4 et les défi-
au marquage et à l’emballage.
nitions suivantes s’appliquent.
3.1 luminaire: Appareil d’éclairage qui répartit, filtre
ou transforme la lumière émise par une ou plusieurs
lampes et qui comprend tous les dispositifs néces-
2 Références normatives
saires pour l’appui, la fixation et la protection des
lampes, mais non pas les lampes elles-mêmes, et, si
Les normes suivantes contiennent des dispositions
nécessaire, les circuits auxiliaires en combinaison
qui, par suite de la référence qui en est faite, consti-
avec les moyens de branchement au réseau d’ali-
tuent des dispositions valables pour la présente
mentation. [CEI 598-l :1986]
Norme internationale. Au moment de la publication,
les éditions indiquées étaient en vigueur. Toute
3.2 lampe: Source lumineuse.
norme est sujette à révision et les parties prenantes
des accords fondés sur la présente Norme internatio-
3.3 luminaire dentaire: Luminaire spécialement
nale sont invitées à rechercher la possibilité d’appli-
conçu et/ou présenté pour être utilisé dans le cabinet
quer les éditions les plus récentes des normes
dentaire.
indiquées ci-après. Les membres de la CEI et de I’ISO
possèdent le registre des Normes internationales en
3.4 appareil d’éclairage opératoire dentaire: Élé-
vigueur à un moment donné.
ment du matériel dentaire spécialement conçu pour
être utilisé par un dentiste, afin d’éclairer la cavité
ISO 1942-4: 1989, Vocabulaire de l’art dentaire - Par-
buccale; il est composé d’un luminaire dentaire et
tie 4: Matériel dentaire.
d’une ou plusieurs lampes.
ISO 9687:1993, Matériel dentaire - Symboles gra-
phiques.
4 Classification
CEI 598-l : 1986, Luminaires - Partie 1: Prescrip-
tions générales et essais.
4.1 En fonction du type de protection contre
CEI 601-I : 1988, Appareils électromédicaux - Partie Oes chocs électriques
Y: Règles générales de sécurité.
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires sont
CI E 15-2: 1986, Colorimé trie. classés comme suit.
---------------------- Page: 5 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
a) Matériel de la classe l
5 Prescriptions et recommandations
Appareil dans lequel la protection contre les chocs
5.1 Généralités
électriques ne repose pas uniquement sur I’iso-
lation principale, mais qui comporte une mesure
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires doivent
de sécurité supplémentaire sous la forme de
être conçus, construits et fabriqués de manière telle
moyens de raccordement des parties conductri-
que, lorsqu’ils sont correctement transportés, sto-
ces accessibles à un conducteur de protection
ckés, installés, utilisés et entretenus selon les ins-
mis à la terre, faisant partie du câblage fixe de
tructions du fabricant, ils ne causent aucun dommage
l’installation, d’une manière telle que des parties
raisonnablement prévisible au patient, au personnel
conductrices accessibles ne puissent pas devenir
opératoire ou à l’environnement dans les conditions
dangereuses en cas de défaut de l’isolation prin-
normales d’utilisation ou dans les conditions de pre-
cipale.
mier défaut.
b) Matériel de la classe II
L’appareil d’éclairage opératoire dentaire doit avoir la
résistance et la rigidité nécessaire pour supporter les
Appareil dans lequel la protection contre les chocs
contraintes auxquelles il peut être soumis dans le ca-
électriques ne repose pas uniquement sur I’iso-
dre d’une pratique dentaire normale sans encourir le
lation principale, mais qui comporte des mesures
risque d’un incendie, d’un choc électrique ou d’un
supplémentaires de sécurité, telles que la double
danger accidentel.
isolation ou l’isolation renforcée. Ces mesures ne
comportent pas de moyen de mise à la terre de
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires conçus
protection et ne dépendent pas des conditions
pour être fixés en permanence au plafond, au mur ou
d’installation.
au sol doivent posséder à cet effet des moyens adé-
quats (voir 5.3.4.3).
4.2 En fonction du degré de protection
Les essais doivent être effectués conformément à
contre les chocs électriques
72 . .
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires sont
Si le matériel subit également avec succès tous les
assimilés au matériel de type B seulement.
essais décrits dans la présente Norme internationale,
on doit estimer qu’il a satisfait à ces prescriptions.
Matériel de type B
De plus, il est recommandé que les coins et angles
Appareil de la classe I ou de la classe II ou appareil à
des éléments et parties accessibles au patient ou au
source électrique interne ayant un degré approprié de
personnel aient fait l’objet d’une finition de façon à
protection contre les chocs électriques, en ce qui
éviter toute blessure pour le patient ou le personnel.
concerne notamment
5.2 Optique
- les courants de fuite admissibles;
- la fiabilité de la liaison de terre de protection (si elle
5.2.1 Niveau d’éclairement
existe).
Le niveau d’éclairement doit être réglable. II convient
Les appareils de type B conviennent, par exemple, à
que le réglage soit de préférence uniforme, mais s’il
des applications externes ou internes sur le patient,
est effectué par paliers, il doit se faire avec au moins
à l’exclusion des applications cardiaques directes.
trois niveaux d’éclairement (deux paliers approxi-
mativement égaux). Le réglage de l’éclairement doit
inclure une zone de 8 000 lx à 15 000 lx.
4.3 En fonction du mode de fonctionnement
Les essais doivent être effectués conformément à 7.2
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires corres-
et 7.3.2.
pondent à un type de matériel qui fonctionne en ser-
vice continu.
5.2.2 Zone éclairée
La surface d’éclairement maximal doit être comprise
4.4 Marquage ou identification
dans un cercle de 50 mm de diamètre et ne présenter
aucune zone d’intensité lumineuse inférieure à 75 %
La classification doit être marquée ou identifiée
conformément à 8.2. de la valeur maximale d’éclairement. Si la zone éclai-
---------------------- Page: 6 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
5.2.4 Éclairement des yeux du patient
rée est plus grande que la zone centrale de 50 mm
de diamètre, il convient que la zone isolux de 50 %
Le niveau d’éclairement, à 60 mm au-dessus d’une
d’éclairement maximal soit relevée (voir figure 1).
ligne parallèle à une ligne horizontale passant par la
Les essais doivent être effectués conformément à
surface de l’éclairement maximal, ne doit pas être
7.3.2.
supérieur à 1 200 lx (voir figure 1).
Les essais doivent être effectués conformément à
5.2.3 Uniformité d’éclairement
7.3.2.
L’éclairement doit décroître en intensité, de manière
5.2.5 Points lumineux du réflecteur
progressive et régulière (avec une inversion de pente

n’excédant pas 10 % de l’éclairage au centre), vers la II convient que le réflecteur ne crée pas d’éblouis-

périphérie, dans les limites données en 5.2.2. sement chez le patient, lors d’une utilisation normale.

Les essais doivent être effectués conformément à Les essais doivent être effectués conformément à

7.3.2. 72 . .
Dimensions en millimètres
Zone d’éclairement > 0,75 Lmax
6 Zone éclairée 3 0,5 Lmax et < 0,75 Lmax
L Point d’éclairement maximal dans la zone d’éclairement A
max
Éclairement dans la zone d’éclairement L, 3 0,75 Lmax
Ligne de la zone avec L = 0,5 Lmax
Éclairage à une distance de 60 mm J!& 1 200 lx
Figure 1 -
Zone éclairée
---------------------- Page: 7 ----------------------
0,480
0,460
0,240
0,180 0,190 0,200 0,210 0,220 0,230

Figure 2 - Partie du diagramme d’échelle de chromaticité uniforme CIE 1976 CIELUV

5.2.6 Aberration chromatique 5.2.8 Chaleur rayonnée
L’augmentation de température doit être la plus basse
Aucune séparation de couleur (aberration chromati-
possible et ne doit pas excéder 15 K en tout point de
que) de la lumière incidente sur l’écran ne doit être
la zone d’éclairement, l’appareil d’éclairage opératoire
visible à l’intérieur de la zone des 50 % d’éclairement
dentaire fonctionnant à son niveau d’éclairement
maximal de la ligne isolux.
maximal.
Les essais doivent être effectués conformément à
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.3.
7.3.5.
5.2.7 Température de couleur proximale 5.2.9 Ombres

La lumière émise par l’appareil d’éclairage opératoire Aucune dimension de l’ombre portée mesurée d’un

dentaire doit avoir une température de couleur objet de 20 mm à une distance de 50 mm ne doit

proximale comprise entre 3 600 K et 6 500 K à dépasser 12 mm.
15 000 lx à l’origine des coordonnées de la mire.
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.6.
Les coordonnées trichromatiques des quatre points
extrêmes sont données à la figure2.
5.3 Mécanique
Le fabricant doit fournir la courbe spectrale de la lu-
mière émise par l’appareil d’éclairage opératoire den-
5.3.1 Parties mobiles
taire dans la gamme de réglage ainsi que la courbe
de réponse du corps noir correspondant à la même
Les parties mobiles, qui peuvent constituer un risque
température de couleur proximale, de manière à pou-
dans des conditions normales de fonctionnement,
voir comparer ces deux courbes.
doivent être protégées ou munies de dispositifs tels

Les essais doivent être effectués conformément à qu’ils permettent de réduire les risques de blessures

7.3.4. pour le patient et le personnel.
---------------------- Page: 8 ----------------------
0 ISO ISO 9680:1993(F)
réglages mineurs de la position du projecteur ne doi-
La distance séparant les parties mues électriquement
vent pas nécessiter une force supérieure à 7 N.
qui sont à la portée des mains ou des doigts du pa-
tient ou du personnel doit être inférieure à 10 mm
Les essais doivent être effectués conformément à
lorsqu’ils sont entièrement allongés, ou à 20 mm au
7.3.9.
minimum lorsqu’ils sont repliés.
Tous les câbles électriques et conduites hydrauliques
5.3.4.3 Stabilité générale
doivent être protégés d’une manière adéquate contre
toute détérioration, rupture ou dommage dus aux
Si l’appareil d’éclairage opératoire est fixé à un pilier
frictions ou contraintes pouvant survenir lors du fonc-
ou à une colonne, il ne doit pas présenter de risque
tionnement normal de l’appareil d’éclairage opératoire
de basculement ou de renversement autour de sa
dentaire.
base. Si l’appareil d’éclairage opératoire est fixé au
plafond ou au mur, le moyen de fixation ne doit pas
La CEI 601-l :1988, article 22, s’applique.
être endommagé ou rompu.
effectués conformément à
Les essa is doivent être
Les essais doivent être effectués conformément à
73 . . 7 .
7.3.10.
5.3.2 Dispositifs de commande
5.3.4.4 Résistance mécanique
II convient que les commandes soient situées en un
La CEI 601-I :1988, article 21, s’applique.
endroit tel, ou soient conçues de manière telle, qu’el-
les ne puissent être actionnées accidentellement.
5.3.5 Pénétration de l’eau
Les symboles de mise en marche prescrits dans

I’ISO 9687 doivent être employés quand ils existent. L’appareil d’éclairage opératoire dentaire ne doit pas

présenter de risque lorsqu’il est soumis à l’essai
Les essais doivent être effectués conformément à
conformément à 7.3.11.
72 . .
Immédiatement après l’essai, l’appareil d’éclairage
opératoire doit
5.3.3 Mouvement rotatif
- conserver son intégrité physique;
II convient que le dispositif d’éclairage soit conçu pour
éviter le risque d’endommagement aux conducteurs
- subir avec succès l’essai de tension de tenue dé-
électriques pendant le mouvement de rotation.
crit dans la CEI 601-l :1988, article 20, sachant que
la vérification ne doit pas révéler d’effet néfaste
Les essais doivent être effectués conformément à
dû à l’eau qui aurait pu pénétrer dans le matériel;
72 . .
en particulier, il ne doit pas y avoir de trace d’eau
sur l’isolation pour laquelle les lignes de fuite sont
5.3.4 Manipulation et réglage mécanique
prescrites dans la CEI 601-l :1988, article 57.10.
5.3.4.1 Stabilité après positionnement
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.11.
L’appareil d’éclairage opératoire dentaire doit être
exempt d’une dérive apparente lorsqu’il est posi-
5.3.6 Parties projetées
tionné.
Le luminaire doit être conçu pour fournir une protec-
Les essais doivent être effectués conformément à
tion contre les effets du bris (implosion ou écla-
7.3.8.
tement) d’une lampe. II convient qu’aucune partie
d’une lampe éclatée ne soit projetée.
5.3.4.2 Forces mises en jeu
Les essais doivent être
effectués conformément à
Si l’appareil d’éclairage opératoire est réglable par le
7.3.12.
personnel d’une position à une autre, il convient qu’il
permette un mouvement rapide et facile et soit stable
dans la nouvelle position. La force à développer au
5.3.7 Masses suspendues
niveau de la poignée pour repositionner l’éclairage

opératoire dentaire ne doit pas dépasser 30 N. Des La CEI 601-l :1988, article 28, s’applique.

---------------------- Page: 9 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
5.5.6 Enveloppes et couvercles de protection
5.4 Nettoyage et désinfection
La CEI 601-I :1988, article 16, s’applique.
Toutes les parties extérieures tangibles de l’appareil
d’éclairage opératoire dentaire doivent pouvoir être
nettoyées en utilisant des agents recommandés par
5.5.7 Séparation
le fabricant sans détérioration de la surface ou des
marquages de l’éclairage opératoire dentaire.
La CEI 601-I :1988, article 17, s’applique.
Toutes les parties extérieures tangibles de l’appareil
d’éclairage opératoire dentaire doivent pouvoir être
5.5.8 Mise à la terre de protection, mise à la terre
désinfectées à l’aide d’un agent chimique approprié
fonctionnelle et égalisation des potentiels
et recommandé par le fabricant, sans détérioration
des surfaces ou des marquages.
La CEI 601-I :1988, article 18, s’applique.
Toutes les prescriptions de sécurité doivent être

maintenues après l’essai de désinfection et de net- 5.5.9 Courants de fuite permanents

toyage.
La CEI 601-I :1988, article 19, s’applique.
Les essais doivent être effectués conformément à
Les prescriptions sont données par les valeurs ad-
7.3.13.
missibles maximales fixées dans le tableau 1.
5.5 Installation électrique
- Valeurs admissibles maximales des
Tableau 1
courants de fuite permanents
5.5.1 Puissance absorbée Valeurs en milliampères
I I 1
La CEI 601-I :1988, article 7, s’applique.
Courant
5.5.2 Conditions de premier défaut
Courant de fuite à la terre 1
Courant de fuite à travers l’enveloppe
La CEI 601-I :1988, article 3.6, s’applique.
C.N.: condition normale
5.5.3 Protection contre les risques de chocs
C.P.D.: condition de premier défaut
électriques
La CEI 601-l :1988, article 13, s’applique.
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.14.
5.5.4 Prescriptions relatives à la classification
5.5.10 Tension de tenue
5.5.4.1 Matériel de la classe I
La tension de la tenue doit être satisfaisante pour ré-

La CEI 601-l :1988, article 14.1, s’applique. sister aux tensions d’essai telles que prescrites dans

la CEI 601-l :1988, article 20, excepté
...

ISO
NORME
9680
INTERNATIONALE
Première édition
1993-I O-l 5
Appareil d’éclairage opératoire dentaire
Dental opera ting ligh t
Numéro de référence
ISO 9680:1993(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9680:1993(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des co-
mités membres votants.
La Norme internationale ISO 9680 a été élaborée par le comité technique
ISO/TC 106, Produits et matériel pour /‘art dentaire, sous-comité SC 6,
Matériel dentaire.
Le Rectificatif technique 1 relatif à la version anglaise est incorporé dans
la présente version française.
0 ISO 1993

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-

cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun pro-

cédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord

écrit de l’éditeur.
Organisation
intern ationale de normalisation
Case Postale 56 l CH-l 21 1 Genève 20 l Suisse
Version française tirée en 1995
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
Introduction
La présente Norme internationale contient des spécifications relatives à
l’éclairage du cabinet dentaire, des zones associées et du laboratoire
dentaire.
Le but est de fournir au dentiste et à son équipe les moyens permettant
de travailler avec un bien-être et un confort visuels maximaux, c’est-à-dire
une acuité visuelle de 90 % à 100 % selon la zone, sans avoir d’effet né-
gatif sur leur perception de la couleur ni provoquer de fatigue excessive.
Dans la présente Norme internationale, la sécurité d’un appareil d’éclairage
opératoire dentaire est assurée en liaison avec son alimentation électrique.
De telles alimentations peuvent être intégrées dans les units dentaires ou
les fauteuils dentaires.
II convient que tout élément du matériel recommandé par le fabricant pour
un emploi en liaison avec un appareil d’éclairage opératoire dentaire ne
rende pas le matériel dangereux.
II a été tenu compte de la CEI 598-l pour élaborer la présente Norme
internationale.
La présente Norme internationale prévaut sur la CEI 601-1, comme indi-
qué dans ses articles individuels.
Seules les spécifications établies dans la présente Norme internationale
sont applicables.
La présente Norme internationale se réfère s’il y a lieu à la CEI 601-1,
norme de base sur la sécurité des appareils électromédicaux, en indiquant
les numéros des articles respectifs de la CEI 601-l.
fication
Elle contient également des spéc s relatives aux instructions du
fabricant, au marquage et à 1’ emba lage
. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE Q BO
ISO 9680:1993(F)
Appareil d’éclairage opératoire dentaire
CIE 69:1987, Méthodes de caractérisation des
1 Domaine d’application
luxmètres et luminancemètres - Performances, ca-
rat téris tiques et spécifications.
La présente Norme internationale est applicable aux
appareils d’éclairage opératoire dentaires utilisés pour
éclairer la cavité buccale, indépendamment de leur
3 Définitions
construction. Elle fixe les prescriptions de sécurité et
les méthodes d’essai. Elle contient également des
Pour les besoins de la présente Norme internationale,
spécifications relatives aux instructions du fabricant,
les définitions données dans I’ISO 1942-4 et les défi-
au marquage et à l’emballage.
nitions suivantes s’appliquent.
3.1 luminaire: Appareil d’éclairage qui répartit, filtre
ou transforme la lumière émise par une ou plusieurs
lampes et qui comprend tous les dispositifs néces-
2 Références normatives
saires pour l’appui, la fixation et la protection des
lampes, mais non pas les lampes elles-mêmes, et, si
Les normes suivantes contiennent des dispositions
nécessaire, les circuits auxiliaires en combinaison
qui, par suite de la référence qui en est faite, consti-
avec les moyens de branchement au réseau d’ali-
tuent des dispositions valables pour la présente
mentation. [CEI 598-l :1986]
Norme internationale. Au moment de la publication,
les éditions indiquées étaient en vigueur. Toute
3.2 lampe: Source lumineuse.
norme est sujette à révision et les parties prenantes
des accords fondés sur la présente Norme internatio-
3.3 luminaire dentaire: Luminaire spécialement
nale sont invitées à rechercher la possibilité d’appli-
conçu et/ou présenté pour être utilisé dans le cabinet
quer les éditions les plus récentes des normes
dentaire.
indiquées ci-après. Les membres de la CEI et de I’ISO
possèdent le registre des Normes internationales en
3.4 appareil d’éclairage opératoire dentaire: Élé-
vigueur à un moment donné.
ment du matériel dentaire spécialement conçu pour
être utilisé par un dentiste, afin d’éclairer la cavité
ISO 1942-4: 1989, Vocabulaire de l’art dentaire - Par-
buccale; il est composé d’un luminaire dentaire et
tie 4: Matériel dentaire.
d’une ou plusieurs lampes.
ISO 9687:1993, Matériel dentaire - Symboles gra-
phiques.
4 Classification
CEI 598-l : 1986, Luminaires - Partie 1: Prescrip-
tions générales et essais.
4.1 En fonction du type de protection contre
CEI 601-I : 1988, Appareils électromédicaux - Partie Oes chocs électriques
Y: Règles générales de sécurité.
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires sont
CI E 15-2: 1986, Colorimé trie. classés comme suit.
---------------------- Page: 5 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
a) Matériel de la classe l
5 Prescriptions et recommandations
Appareil dans lequel la protection contre les chocs
5.1 Généralités
électriques ne repose pas uniquement sur I’iso-
lation principale, mais qui comporte une mesure
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires doivent
de sécurité supplémentaire sous la forme de
être conçus, construits et fabriqués de manière telle
moyens de raccordement des parties conductri-
que, lorsqu’ils sont correctement transportés, sto-
ces accessibles à un conducteur de protection
ckés, installés, utilisés et entretenus selon les ins-
mis à la terre, faisant partie du câblage fixe de
tructions du fabricant, ils ne causent aucun dommage
l’installation, d’une manière telle que des parties
raisonnablement prévisible au patient, au personnel
conductrices accessibles ne puissent pas devenir
opératoire ou à l’environnement dans les conditions
dangereuses en cas de défaut de l’isolation prin-
normales d’utilisation ou dans les conditions de pre-
cipale.
mier défaut.
b) Matériel de la classe II
L’appareil d’éclairage opératoire dentaire doit avoir la
résistance et la rigidité nécessaire pour supporter les
Appareil dans lequel la protection contre les chocs
contraintes auxquelles il peut être soumis dans le ca-
électriques ne repose pas uniquement sur I’iso-
dre d’une pratique dentaire normale sans encourir le
lation principale, mais qui comporte des mesures
risque d’un incendie, d’un choc électrique ou d’un
supplémentaires de sécurité, telles que la double
danger accidentel.
isolation ou l’isolation renforcée. Ces mesures ne
comportent pas de moyen de mise à la terre de
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires conçus
protection et ne dépendent pas des conditions
pour être fixés en permanence au plafond, au mur ou
d’installation.
au sol doivent posséder à cet effet des moyens adé-
quats (voir 5.3.4.3).
4.2 En fonction du degré de protection
Les essais doivent être effectués conformément à
contre les chocs électriques
72 . .
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires sont
Si le matériel subit également avec succès tous les
assimilés au matériel de type B seulement.
essais décrits dans la présente Norme internationale,
on doit estimer qu’il a satisfait à ces prescriptions.
Matériel de type B
De plus, il est recommandé que les coins et angles
Appareil de la classe I ou de la classe II ou appareil à
des éléments et parties accessibles au patient ou au
source électrique interne ayant un degré approprié de
personnel aient fait l’objet d’une finition de façon à
protection contre les chocs électriques, en ce qui
éviter toute blessure pour le patient ou le personnel.
concerne notamment
5.2 Optique
- les courants de fuite admissibles;
- la fiabilité de la liaison de terre de protection (si elle
5.2.1 Niveau d’éclairement
existe).
Le niveau d’éclairement doit être réglable. II convient
Les appareils de type B conviennent, par exemple, à
que le réglage soit de préférence uniforme, mais s’il
des applications externes ou internes sur le patient,
est effectué par paliers, il doit se faire avec au moins
à l’exclusion des applications cardiaques directes.
trois niveaux d’éclairement (deux paliers approxi-
mativement égaux). Le réglage de l’éclairement doit
inclure une zone de 8 000 lx à 15 000 lx.
4.3 En fonction du mode de fonctionnement
Les essais doivent être effectués conformément à 7.2
Les appareils d’éclairage opératoire dentaires corres-
et 7.3.2.
pondent à un type de matériel qui fonctionne en ser-
vice continu.
5.2.2 Zone éclairée
La surface d’éclairement maximal doit être comprise
4.4 Marquage ou identification
dans un cercle de 50 mm de diamètre et ne présenter
aucune zone d’intensité lumineuse inférieure à 75 %
La classification doit être marquée ou identifiée
conformément à 8.2. de la valeur maximale d’éclairement. Si la zone éclai-
---------------------- Page: 6 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
5.2.4 Éclairement des yeux du patient
rée est plus grande que la zone centrale de 50 mm
de diamètre, il convient que la zone isolux de 50 %
Le niveau d’éclairement, à 60 mm au-dessus d’une
d’éclairement maximal soit relevée (voir figure 1).
ligne parallèle à une ligne horizontale passant par la
Les essais doivent être effectués conformément à
surface de l’éclairement maximal, ne doit pas être
7.3.2.
supérieur à 1 200 lx (voir figure 1).
Les essais doivent être effectués conformément à
5.2.3 Uniformité d’éclairement
7.3.2.
L’éclairement doit décroître en intensité, de manière
5.2.5 Points lumineux du réflecteur
progressive et régulière (avec une inversion de pente

n’excédant pas 10 % de l’éclairage au centre), vers la II convient que le réflecteur ne crée pas d’éblouis-

périphérie, dans les limites données en 5.2.2. sement chez le patient, lors d’une utilisation normale.

Les essais doivent être effectués conformément à Les essais doivent être effectués conformément à

7.3.2. 72 . .
Dimensions en millimètres
Zone d’éclairement > 0,75 Lmax
6 Zone éclairée 3 0,5 Lmax et < 0,75 Lmax
L Point d’éclairement maximal dans la zone d’éclairement A
max
Éclairement dans la zone d’éclairement L, 3 0,75 Lmax
Ligne de la zone avec L = 0,5 Lmax
Éclairage à une distance de 60 mm J!& 1 200 lx
Figure 1 -
Zone éclairée
---------------------- Page: 7 ----------------------
0,480
0,460
0,240
0,180 0,190 0,200 0,210 0,220 0,230

Figure 2 - Partie du diagramme d’échelle de chromaticité uniforme CIE 1976 CIELUV

5.2.6 Aberration chromatique 5.2.8 Chaleur rayonnée
L’augmentation de température doit être la plus basse
Aucune séparation de couleur (aberration chromati-
possible et ne doit pas excéder 15 K en tout point de
que) de la lumière incidente sur l’écran ne doit être
la zone d’éclairement, l’appareil d’éclairage opératoire
visible à l’intérieur de la zone des 50 % d’éclairement
dentaire fonctionnant à son niveau d’éclairement
maximal de la ligne isolux.
maximal.
Les essais doivent être effectués conformément à
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.3.
7.3.5.
5.2.7 Température de couleur proximale 5.2.9 Ombres

La lumière émise par l’appareil d’éclairage opératoire Aucune dimension de l’ombre portée mesurée d’un

dentaire doit avoir une température de couleur objet de 20 mm à une distance de 50 mm ne doit

proximale comprise entre 3 600 K et 6 500 K à dépasser 12 mm.
15 000 lx à l’origine des coordonnées de la mire.
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.6.
Les coordonnées trichromatiques des quatre points
extrêmes sont données à la figure2.
5.3 Mécanique
Le fabricant doit fournir la courbe spectrale de la lu-
mière émise par l’appareil d’éclairage opératoire den-
5.3.1 Parties mobiles
taire dans la gamme de réglage ainsi que la courbe
de réponse du corps noir correspondant à la même
Les parties mobiles, qui peuvent constituer un risque
température de couleur proximale, de manière à pou-
dans des conditions normales de fonctionnement,
voir comparer ces deux courbes.
doivent être protégées ou munies de dispositifs tels

Les essais doivent être effectués conformément à qu’ils permettent de réduire les risques de blessures

7.3.4. pour le patient et le personnel.
---------------------- Page: 8 ----------------------
0 ISO ISO 9680:1993(F)
réglages mineurs de la position du projecteur ne doi-
La distance séparant les parties mues électriquement
vent pas nécessiter une force supérieure à 7 N.
qui sont à la portée des mains ou des doigts du pa-
tient ou du personnel doit être inférieure à 10 mm
Les essais doivent être effectués conformément à
lorsqu’ils sont entièrement allongés, ou à 20 mm au
7.3.9.
minimum lorsqu’ils sont repliés.
Tous les câbles électriques et conduites hydrauliques
5.3.4.3 Stabilité générale
doivent être protégés d’une manière adéquate contre
toute détérioration, rupture ou dommage dus aux
Si l’appareil d’éclairage opératoire est fixé à un pilier
frictions ou contraintes pouvant survenir lors du fonc-
ou à une colonne, il ne doit pas présenter de risque
tionnement normal de l’appareil d’éclairage opératoire
de basculement ou de renversement autour de sa
dentaire.
base. Si l’appareil d’éclairage opératoire est fixé au
plafond ou au mur, le moyen de fixation ne doit pas
La CEI 601-l :1988, article 22, s’applique.
être endommagé ou rompu.
effectués conformément à
Les essa is doivent être
Les essais doivent être effectués conformément à
73 . . 7 .
7.3.10.
5.3.2 Dispositifs de commande
5.3.4.4 Résistance mécanique
II convient que les commandes soient situées en un
La CEI 601-I :1988, article 21, s’applique.
endroit tel, ou soient conçues de manière telle, qu’el-
les ne puissent être actionnées accidentellement.
5.3.5 Pénétration de l’eau
Les symboles de mise en marche prescrits dans

I’ISO 9687 doivent être employés quand ils existent. L’appareil d’éclairage opératoire dentaire ne doit pas

présenter de risque lorsqu’il est soumis à l’essai
Les essais doivent être effectués conformément à
conformément à 7.3.11.
72 . .
Immédiatement après l’essai, l’appareil d’éclairage
opératoire doit
5.3.3 Mouvement rotatif
- conserver son intégrité physique;
II convient que le dispositif d’éclairage soit conçu pour
éviter le risque d’endommagement aux conducteurs
- subir avec succès l’essai de tension de tenue dé-
électriques pendant le mouvement de rotation.
crit dans la CEI 601-l :1988, article 20, sachant que
la vérification ne doit pas révéler d’effet néfaste
Les essais doivent être effectués conformément à
dû à l’eau qui aurait pu pénétrer dans le matériel;
72 . .
en particulier, il ne doit pas y avoir de trace d’eau
sur l’isolation pour laquelle les lignes de fuite sont
5.3.4 Manipulation et réglage mécanique
prescrites dans la CEI 601-l :1988, article 57.10.
5.3.4.1 Stabilité après positionnement
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.11.
L’appareil d’éclairage opératoire dentaire doit être
exempt d’une dérive apparente lorsqu’il est posi-
5.3.6 Parties projetées
tionné.
Le luminaire doit être conçu pour fournir une protec-
Les essais doivent être effectués conformément à
tion contre les effets du bris (implosion ou écla-
7.3.8.
tement) d’une lampe. II convient qu’aucune partie
d’une lampe éclatée ne soit projetée.
5.3.4.2 Forces mises en jeu
Les essais doivent être
effectués conformément à
Si l’appareil d’éclairage opératoire est réglable par le
7.3.12.
personnel d’une position à une autre, il convient qu’il
permette un mouvement rapide et facile et soit stable
dans la nouvelle position. La force à développer au
5.3.7 Masses suspendues
niveau de la poignée pour repositionner l’éclairage

opératoire dentaire ne doit pas dépasser 30 N. Des La CEI 601-l :1988, article 28, s’applique.

---------------------- Page: 9 ----------------------
0 ISO
ISO 9680:1993(F)
5.5.6 Enveloppes et couvercles de protection
5.4 Nettoyage et désinfection
La CEI 601-I :1988, article 16, s’applique.
Toutes les parties extérieures tangibles de l’appareil
d’éclairage opératoire dentaire doivent pouvoir être
nettoyées en utilisant des agents recommandés par
5.5.7 Séparation
le fabricant sans détérioration de la surface ou des
marquages de l’éclairage opératoire dentaire.
La CEI 601-I :1988, article 17, s’applique.
Toutes les parties extérieures tangibles de l’appareil
d’éclairage opératoire dentaire doivent pouvoir être
5.5.8 Mise à la terre de protection, mise à la terre
désinfectées à l’aide d’un agent chimique approprié
fonctionnelle et égalisation des potentiels
et recommandé par le fabricant, sans détérioration
des surfaces ou des marquages.
La CEI 601-I :1988, article 18, s’applique.
Toutes les prescriptions de sécurité doivent être

maintenues après l’essai de désinfection et de net- 5.5.9 Courants de fuite permanents

toyage.
La CEI 601-I :1988, article 19, s’applique.
Les essais doivent être effectués conformément à
Les prescriptions sont données par les valeurs ad-
7.3.13.
missibles maximales fixées dans le tableau 1.
5.5 Installation électrique
- Valeurs admissibles maximales des
Tableau 1
courants de fuite permanents
5.5.1 Puissance absorbée Valeurs en milliampères
I I 1
La CEI 601-I :1988, article 7, s’applique.
Courant
5.5.2 Conditions de premier défaut
Courant de fuite à la terre 1
Courant de fuite à travers l’enveloppe
La CEI 601-I :1988, article 3.6, s’applique.
C.N.: condition normale
5.5.3 Protection contre les risques de chocs
C.P.D.: condition de premier défaut
électriques
La CEI 601-l :1988, article 13, s’applique.
Les essais doivent être effectués conformément à
7.3.14.
5.5.4 Prescriptions relatives à la classification
5.5.10 Tension de tenue
5.5.4.1 Matériel de la classe I
La tension de la tenue doit être satisfaisante pour ré-

La CEI 601-l :1988, article 14.1, s’applique. sister aux tensions d’essai telles que prescrites dans

la CEI 601-l :1988, article 20, excepté
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.