Petroleum products — Determination of water — Coulometric Karl Fischer titration method

This International Standard specifies a method for the direct determination of water in petroleum products boiling below 390 °C. It covers the mass fraction range 0,003 % (m/m) to 0,100%(m/m). It is not applicable to products containing ketones or to residual fuel oils. This International Standard may be applicable to lubricating base oils. However, the precision has not been established for these materials. The precision given in clause 12 is based upon data obtained using dual-cell, dual-electrolyte systems. NOTE 1 A number of substances and classes of compounds associated with condensation or oxidation-reduction reactions interfere in the determination of water by Karl Fischer titration. In petroleum products, the most common interferences are hydrogen sulfide and mercaptan sulfur, however, mass fractions of these below 0,003 % (m/m) as sulfur will not cause significant interference over the range 0,003 % (m/m) to 0,100%(m/m) water. Other organic sulfur compounds commonly present such as sulfides, disulphides and thiophenes, do not interfere. NOTE 2 An alternative procedure is provided for information in annex B for the direct determination of water over the range 0,003 % (V/V) to 0,100 % (V/V) in petroleum products. The limitations under which this alternative volume measurement may be used are listed in annex B. NOTE 3 For the purposes of this International Standard, the terms "% (m/m)" and "% (V/V)" are used to represent the mass and volume fraction of a material respectively.

Produits pétroliers — Dosage de l'eau — Méthode de titrage Karl Fischer par coulométrie

La présente Norme internationale prescrit une méthode de dosage direct de l'eau dans les produits pétroliers dont le point d'ébullition est inférieur à 390 °C. Elle couvre la gamme des fractions massiques allant de 0,003 % (m/m) à 0,100 % (m/m). Elle ne s'applique pas aux essences contenant des cétones ni aux fuel-oils résiduels. La présente Norme internationale peut être applicable aux huiles de base lubrifiantes. Cependant, la fidélité n'a pas été établie pour ces produits. La fidélité donnée à l'article 12 est basée sur des données obtenues avec une cellule double et un jeu de deux solutions d'électrolytes. NOTE 1 Lorsqu'elles sont associées à des réactions de condensation ou d'oxydoréduction, un certain nombre de substances et de catégories de composés peuvent interférer pendant le dosage de l'eau par la méthode Karl Fischer. Dans le cas des produits pétroliers, les interférences les plus courantes sont celles de l'hydrogène sulfuré et du soufre sous forme de mercaptans. Cependant, si ces derniers se trouvent à des fractions massiques de soufre inférieures à 0,003 % (m/m), ils ne provoquent pas d'interférences significatives entre 0,003 % (m/m) et 0,100 % (m/m) de teneur en eau. Les autres composés soufrés organiques que l'on trouve couramment, tels que les sulfures, les disulfures et les thiophènes, n'interfèrent pas. NOTE 2 L'annexe B donne à titre d'information un autre mode opératoire pour le dosage direct de l'eau dans les produits pétroliers dans la gamme de 0,003 % (V/V) à 0,100 % (V/V). Les limites d'utilisation de cette méthode alternative de mesure du volume sont décrites dans l'annexe B. NOTE 3 Pour les besoins de la présente Norme internationale, les termes «% (m/m)» et «% (V/V)» sont utilisés pour représenter respectivement les fractions massiques et les fractions volumiques d'un produit.

General Information

Status
Published
Publication Date
15-Nov-2000
Current Stage
9020 - International Standard under periodical review
Start Date
15-Jul-2010
Completion Date
15-Oct-2022
Ref Project

RELATIONS

Effective Date
15-Oct-2022

Buy Standard

Standard
ISO 12937:2000 - Petroleum products -- Determination of water -- Coulometric Karl Fischer titration method
English language
11 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 12937:2000 - Produits pétroliers -- Dosage de l'eau -- Méthode de titrage Karl Fischer par coulométrie
French language
12 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 12937
First edition
2000-11-01
Petroleum products — Determination of
water — Coulometric Karl Fischer titration
method
Produits pétroliers — Dosage de l'eau — Méthode de titrage Karl Fischer
par coulométrie
Reference number
ISO 12937:2000(E)
ISO 2000
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 12937:2000(E)
PDF disclaimer

This PDF file may contain embedded typefaces. In accordance with Adobe's licensing policy, this file may be printed or viewed but shall not

be edited unless the typefaces which are embedded are licensed to and installed on the computer performing the editing. In downloading this

file, parties accept therein the responsibility of not infringing Adobe's licensing policy. The ISO Central Secretariat accepts no liability in this

area.
Adobe is a trademark of Adobe Systems Incorporated.

Details of the software products used to create this PDF file can be found in the General Info relative to the file; the PDF-creation parameters

were optimized for printing. Every care has been taken to ensure that the file is suitable for use by ISO member bodies. In the unlikely event

that a problem relating to it is found, please inform the Central Secretariat at the address given below.

© ISO 2000

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized in any form or by any means, electronic

or mechanical, including photocopying and microfilm, without permission in writing from either ISO at the address below or ISO's member body

in the country of the requester.
ISO copyright office
Case postale 56 � CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.ch
Web www.iso.ch
Printed in Switzerland
ii © ISO 2000 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 12937:2000(E)
Contents Page

Foreword.....................................................................................................................................................................iv

1 Scope ..............................................................................................................................................................1

2 Normative references ....................................................................................................................................1

3 Principle..........................................................................................................................................................2

4 Chemicals and materials...............................................................................................................................2

5 Apparatus .......................................................................................................................................................3

6 Sampling and sample preparation (see annex A) .......................................................................................3

7 Apparatus preparation ..................................................................................................................................4

8 Apparatus check test ....................................................................................................................................4

9 Procedure .......................................................................................................................................................5

10 Calculation......................................................................................................................................................5

11 Expression of results ....................................................................................................................................5

12 Precision.........................................................................................................................................................6

13 Test report ......................................................................................................................................................6

Annex A (normative) Sample handling .....................................................................................................................7

Annex B (informative) Alternative test method using volumetric determination of sample size .....................10

© ISO 2000 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 12937:2000(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards bodies (ISO

member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out through ISO technical

committees. Each member body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, governmental and non-governmental, in

liaison with ISO, also take part in the work. ISO collaborates closely with the International Electrotechnical

Commission (IEC) on all matters of electrotechnical standardization.

International Standards are drafted in accordance with the rules given in the ISO/IEC Directives, Part 3.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to the member bodies for voting.

Publication as an International Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting a vote.

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this International Standard may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights.

International Standard ISO 12937 was prepared by Technical Committee ISO/TC 28, Petroleum products and

lubricants, Subcommittee SC 6, Bulk cargo transfer, accountability, inspection and reconciliation.

Annex A forms a normative part of this International Standard. Annex B is for information only.

iv © ISO 2000 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO 12937:2000(E)
Petroleum products — Determination of water — Coulometric Karl
Fischer titration method

WARNING — The use of this International Standard may involve hazardous materials, operations and

equipment. This International Standard does not purport to address all of the safety problems associated

with its use. It is the responsibility of the user of this International Standard to establish appropriate safety

and health practices and determine the applicability of regulatory limitations prior to use.

1 Scope

This International Standard specifies a method for the direct determination of water in petroleum products boiling

below 390 °C. It covers the mass fraction range 0,003 % (m/m)to 0,100%(m/m). It is not applicable to products

containing ketones or to residual fuel oils.

This International Standard may be applicable to lubricating base oils. However, the precision has not been

established for these materials.

The precision given in clause 12 is based upon data obtained using dual-cell, dual-electrolyte systems.

NOTE 1 A number of substances and classes of compounds associated with condensation or oxidation-reduction reactions

interfere in the determination of water by Karl Fischer titration. In petroleum products, the most common interferences are

hydrogen sulfide and mercaptan sulfur, however, mass fractions of these below 0,003 % (m/m) as sulfur will not cause

significant interference over the range 0,003 % (m/m)to 0,100%(m/m) water. Other organic sulfur compounds commonly

present such as sulfides, disulphides and thiophenes, do not interfere.

NOTE 2 An alternative procedure is provided for information in annex B for the direct determination of water over the range

0,003 % (V/V) to 0,100 % (V/V) in petroleum products. The limitations under which this alternative volume measurement may be

used are listed in annex B.

NOTE 3 For the purposes of this International Standard, the terms "% (m/m)" and "% (V/V)" are used to represent the mass

and volume fraction of a material respectively.
2 Normative references

The following normative documents contain provisions which, through reference in this text, constitute provisions of

this International Standard. For dated references, subsequent amendments to, or revisions of, any of these

publications do not apply. However, parties to agreements based on this International Standard are encouraged to

investigate the possibility of applying the most recent editions of the normative documents indicated below. For

undated references, the latest edition of the normative document referred to applies. Members of ISO and IEC

maintain registers of currently valid International Standards.
ISO 3170:1988, Petroleum liquids — Manual sampling.
ISO 3171:1988, Petroleum liquids — Automatic pipeline sampling.

ISO 3696:1987, Water for analytical laboratory use — Specification and test methods.

© ISO 2000 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 12937:2000(E)
3Principle

A sample is visually inspected (see 6.2.1). If clear and bright, and free from both water droplets and particulate

matter on swirling, a weighed portion is injected into the titration vessel of a coulometric Karl Fischer apparatus in

which iodine for the Karl Fischer reaction is generated coulometrically at the anode. When all the water has been

titrated, excess iodine is detected by an electrometric end-point detector and the titration is terminated. Based on

the stoichiometry of the reaction, one mole of iodine reacts with one mole of water, thus the quantity of water is

proportional to the total integrated current according to Faraday's Law.

If the sample is not clear and bright, or water droplets or particulate matter are observed on swirling, a portion of a

solution of sodium dioctylsulfosuccinate is added prior to homogenizing with a mixer. A weighed portion is then

treated as described above.
4 Chemicals and materials
4.1 Molecular sieve pellets, type 4A.

Activate in an oven at 200 °C to 250 °C for 4 h. Transfer immediately to a dry sealable bottle or desiccator and

allow to cool.
4.2 Xylene, reagent grade.

Dry by adding approximately 100 g of activated molecular sieve (4.1) to 2 litres of xylene. Allow to stand overnight.

4.3 Karl Fischer reagents

Use commercially available reagents that meet the performance requirements described in clause 8.

4.3.1 Anode electrolyte solution (anolyte)

Mix 6 parts by volume of commercial Karl Fischer anode solution with 4 parts by volume of dry xylene (4.2).

NOTE Other proportions of Karl Fischer anode solution and xylene may be used, provided they meet the performance

criteria of clause 8.
4.3.2 Cathode electrolyte solution (catholyte)
Use commercially available Karl Fischer cathode solution.

4.3.3 Single Karl Fischer solution, for use in place of dual electrolyte solutions (4.3.1 and 4.3.2) in cells with or

without a diaphragm.
4.4 Sodium dioctylsulfosuccinate, reagent grade.

NOTE 1 Sodium dioctylsulfosuccinate is also sold under the names dioctyl ester of sodium sulfosuccinic acid and dioctyl

sulfosuccinate sodium salt.

NOTE 2 Other anionic surfactants may be used in place of sodium dioctylsulfosuccinate, provided they meet the

requirements of normative annex A.
4.4.1 Sodium dioctylsulfosuccinate solution

Dry sodium dioctylsulfosuccinate (4.4) in an oven at 105 °C to 110 °C for 4 h. Transfer immediately to a dry

sealable bottle or desiccator and allow to cool. Once cool, dissolve 10 g of dried sodium dioctylsulfosuccinate in dry

xylene (4.2) and make up to 100 ml with dry xylene. The mass fraction of water in this solution shall be less than

0,010 % (m/m) when checked by the procedure given in clause 9.
4.5 Water, conforming to grade 3 of ISO 3696.
2 © ISO 2000 – All rights reserved
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 12937:2000(E)
5 Apparatus

5.1 Automatic coulometric Karl Fischer titrator, capable of meeting the requirements given in clause 8.

5.2 Non-aerating mixer, capable of meeting the homogenization requirements given in A.3.

NOTE Both insertion mixers and circulating mixers, such as those used with automatic sampling containers, are

acceptable provided they comply with the principles of annex A.

5.3 Syringes, of glass, with needles of suitable length such that the tip can reach under the surface of the

anolyte when inserted through the inlet-port septum. The bores of the needles used shall be kept as small as

possible, but large enough to avoid problems arising from back pressure or blocking whilst sampling.

NOTE 1 Needles with bores between 0,5 mm and 0,8 mm have been found suitable.
NOTE 2 Recommended syringe sizes are
a) 10 �l with a fixed needle for periodic checking of the titrator performance,
b) 1 ml or 2 ml for petroleum product samples, and

c) 10 ml for addition of the sodium dioctylsulfosuccinate solution to petroleum product samples which are not clear and bright,

or which contain free water or particulate matter.
5.4 Balance, capable of weighing to� 0,1 mg.
5.5 Volumetric flask, capacity of 100 ml.

5.6 Sealable bottles or desiccators, to hold activated molecular sieve and dried sodium dioctylsulfosuccinate.

5.7 Ovens, capable of maintaining temperatures of 105 °C to 110 °C and 200 °Cto250 °C.

5.8 Cooling bath, if required, capable of meeting the requirements of 6.2.8.

5.9 Thermometer, capable of measuring the sample temperature to the nearest 1 °C.

6 Sampling and sample preparation (see annex A)
6.1 Sampling

Samples shall be drawn in accordance with ISO 3170, ISO 3171, or an equivalent national standard.

If sampling is carried out manually, use a clear borosilicate glass bottle. If an automatic technique is employed,

either collect a separate sample for water determination, or treat the whole sample collected in accordance with

6.2.4.
6.2 Sample preparation

6.2.1 If the sample is not in a container suitable for visual inspection, or is opaque, then it should be treated as if

it were not clear and bright (see 6.2.4). It should not be transferred to another container.

6.2.2 Immediately prior to analysis, shake the sample vigorously by hand for 30 s and then, when free from

bubbles, visually inspect it. Hold the sample up to the light and examine it for haze or lack of clarity and then swirl

the sample to produce a vortex and examine both the bottom of the vortex and the bottom of the sample container

for water droplets and particulate matter. Record the visual clarity as clear and bright or not clear and bright.

Record whether water droplets or particulate matter were, or were not, observed on swirling.

6.2.3 If the sample is both clear and bright, free from water droplets and particulate matter, proceed in

accordance with clause 9.
© ISO 2000 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 12937:2000(E)

6.2.4 If the sample is not clear and bright, or if water droplets or particulate matter were observed on swirling,

proceed in accordance with 6.2.5 to 6.2.8.

NOTE The precision of this method for samples which are not clear and bright is critically dependent upon the

effectiveness of the homogenization stage which is proved periodically, see normative annex A.

6.2.5 Use a clean, dry 10 ml syringe (5.3) to add a volume of sodium dioctylsulfosuccinate solution (4.4.1) as

established by the procedure specified in annex A.

NOTE Correction of the sample water content for the water content of the sodium dioctylsulfosuccinate solution is not

required because the latter is negligible.

6.2.6 Record the temperature of the sample in degrees Celsius immediately before mixing.

6.2.7 To ensure homogeneity, mix the sample in the original container immediately prior to analysis. The mixing

time, mixing power (speed) and mixer position relative to the bottom of the container, shall be that found to be

satisfactory for the material and sample size as established by the procedure given in A.3. The sample volume and

water content of the sample shall not exceed the maxima validated in A.3.

6.2.8 Record the temperature of the laboratory sample in degrees Celsius immediately after mixing. The rise in

temperature between this reading and the reading in 6.2.6 shall not exceed 2 °C, otherwise loss of sample light

ends or loss of water may occur. If this criterion cannot be met, the sample shall be placed in a cooling bath (5.8)

prior to carrying out the procedure in 6.2.6.
7 Apparat
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 12937
Première édition
2000-11-01
Produits pétroliers — Dosage de l'eau —
Méthode de titrage Karl Fischer par
coulométrie
Petroleum products — Determination of water — Coulometric Karl Fischer
titration method
Numéro de référence
ISO 12937:2000(F)
ISO 2000
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 12937:2000(F)
PDF – Exonération de responsabilité

Le présent fichier PDF peut contenir des polices de caractères intégrées. Conformément aux conditions de licence d'Adobe, ce fichier peut

être imprimé ou visualisé, mais ne doit pas être modifiéà moins que l'ordinateur employéà cet effet ne bénéficie d'une licence autorisant

l'utilisation de ces polices et que celles-ci y soient installées. Lors du téléchargement de ce fichier, les parties concernées acceptent de fait la

responsabilité de ne pas enfreindre les conditions de licence d'Adobe. Le Secrétariat central de l'ISO décline toute responsabilité en la

matière.
Adobe est une marque déposée d'Adobe Systems Incorporated.

Les détails relatifs aux produits logiciels utilisés pour la créationduprésent fichier PDF sont disponibles dans la rubrique General Info du

fichier; les paramètres de création PDF ont été optimisés pour l'impression. Toutes les mesures ont été prises pour garantir l'exploitation de

ce fichier par les comités membres de l'ISO. Dans le cas peu probable où surviendrait un problème d'utilisation, veuillez en informer le

Secrétariat central à l'adresse donnée ci-dessous.
© ISO 2000

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque

forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l'accord écrit de l’ISO à

l’adresse ci-aprèsouducomité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.
ISO copyright office
Case postale 56 � CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax. + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.ch
Web www.iso.ch
Imprimé en Suisse
ii © ISO 2000 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 12937:2000(F)
Sommaire Page

Avant-propos..............................................................................................................................................................iv

1 Domaine d'application...................................................................................................................................1

2Références normatives .................................................................................................................................1

3 Principe...........................................................................................................................................................2

4 Produits et réactifs ........................................................................................................................................2

5 Appareillage ...................................................................................................................................................3

6 Échantillonnage et préparation de l'échantillon (voir annexe A) ...............................................................3

7Préparation de l’appareillage........................................................................................................................4

8 Essai de vérification de l’appareillage.........................................................................................................5

9 Mode opératoire.............................................................................................................................................5

10 Calculs ............................................................................................................................................................5

11 Expression des résultats ..............................................................................................................................6

12 Fidélité ............................................................................................................................................................6

13 Rapport d’essai..............................................................................................................................................6

Annexe A (normative) Manipulation de l'échantillon...............................................................................................8

Annexe B (informative) Méthode d'essai alternative utilisant une détermination volumétrique de la

taille de l'échantillon....................................................................................................................................11

© ISO 2000 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 12937:2000(F)
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de

normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiéeaux

comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude aledroit de fairepartie ducomité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales, en

liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec la Commission

électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI, Partie 3.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour

vote. Leur publication comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités

membres votants.

L’attention est appelée sur le fait que certains des éléments delaprésente Norme internationale peuvent faire

l’objet de droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable de

ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

La Norme internationale ISO 12937 a étéélaboréepar le comité technique ISO/TC 28, Produits pétroliers et

lubrifiants, sous-comité SC 6, Transfert des livraisons en vrac, prise en compte, inspection et résolution des

divergences.

L’annexe A constitue un élément normatif de la présente Norme internationale. L’annexe B est donnée seulement

à titre d’information.
iv © ISO 2000 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 12937:2000(F)
Produits pétroliers —Dosagedel'eau — Méthode de titrage Karl
Fischer par coulométrie

AVERTISSEMENT���� L'utilisation de la présente Norme internationale implique l'intervention de produits,

d'opérations et d'équipements à caractère dangereux. La présente Norme internationale n'est pas censée

aborder tous les problèmes de sécurité concernés par son usage. Il est de la responsabilité de l'utilisateur

de consulter et d'établir des règles de sécurité et d'hygiène appropriées et de déterminer l'applicabilité des

restrictions réglementaires avant utilisation.
1 Domaine d'application

La présente Norme internationale prescrit une méthode de dosage direct de l'eau dans les produits pétroliers dont

le point d’ébullition est inférieur à 390 °C. Elle couvre la gamme des fractions massiques allant de 0,003 % (m/m) à

0,100 % (m/m). Elle ne s'applique pas aux essences contenant des cétones ni aux fuel-oils résiduels.

La présente Norme internationale peut être applicable aux huiles de base lubrifiantes. Cependant, la fidélité n’a

pas étéétablie pour ces produits.

La fidélité donnée à l’article 12 est basée sur des données obtenues avec une cellule double et un jeu de deux

solutions d’électrolytes.

NOTE 1 Lorsqu'elles sont associées à des réactions de condensation ou d'oxydoréduction, un certain nombre de

substances et de catégories de composés peuvent interférer pendant le dosage de l'eau par la méthode Karl Fischer. Dans le

cas des produits pétroliers, les interférences les plus courantes sont celles de l'hydrogène sulfuré et du soufre sous forme de

mercaptans. Cependant, si ces derniers se trouvent à des fractions massiques de soufre inférieures à 0,003 % (m/m), ils ne

provoquent pas d'interférences significatives entre 0,003 % (m/m) et 0,100 % (m/m) de teneur en eau. Les autres composés

soufrés organiques que l'on trouve couramment, tels que les sulfures, les disulfures et les thiophènes, n’interfèrent pas.

NOTE 2 L'annexe B donne à titre d’information un autre mode opératoire pour le dosage direct de l'eau dans les produits

pétroliers dans la gamme de 0,003 % (V/V) à 0,100 % (V/V). Les limites d'utilisation de cette méthode alternative de mesure du

volume sont décrites dans l'annexe B.

NOTE 3 Pour les besoins de la présente Norme internationale, les termes «%(m/m)» et «%(V/V)» sont utilisés pour

représenter respectivement les fractions massiques et les fractions volumiques d’un produit.

2Références normatives

Les documents normatifs suivants contiennent des dispositions qui, par suite de la référence qui y est faite,

constituent des dispositions valables pour la présente Norme internationale. Pour les références datées, les

amendements ultérieurs ou les révisions de ces publications ne s’appliquent pas. Toutefois, les parties prenantes

aux accords fondés sur la présente Norme internationale sont invitées à rechercher la possibilité d'appliquer les

éditions les plus récentes des documents normatifs indiqués ci-après. Pour les références non datées, la dernière

édition du document normatif en référence s’applique. Les membres de l'ISO et de la CEI possèdent le registre des

Normes internationales en vigueur.
ISO 3170:1988, Produits pétroliers liquides� Échantillonnage manuel.

ISO 3171:1988, Produits pétroliers liquides� Échantillonnage automatique en oléoduc.

ISO 3696:1987, Eau pour laboratoire à usage analytique� Spécification et méthodes d'essai.

© ISO 2000 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 12937:2000(F)
3Principe

Un échantillon est examiné visuellement (voir 6.2.1). S'il est clair et limpide et s’il ne présente ni particules en

suspension ni gouttelettes d'eau lorsqu’on le fait tourbillonner, une prise d'essai pesée est injectée dans la cellule

de titrage d'un appareil coulométrique Karl Fischer dans lequel l'iode nécessaire à la réaction de Karl Fischer est

généréecoulométriquement à l'anode. Une fois toute l'eau titrée, on détectel'iodeenexcès par un détecteur

potentiométrique de point final et on termine le titrage. D'aprèsla stœchiométrie de la réaction, une mole d'iode

réagit avec une mole d'eau, et la quantité d'eau est donc proportionnelle au courant intégré total d'aprèslaloi de

Faraday.

Si l'échantillon n'est pas clair et limpide, ou s’il présente des gouttelettes d'eau ou des particules en suspension

lorsqu’on le fait tourbillonner, on ajoute un volume d’une solution de dioctylsulfosuccinate de sodium avant de

l'homogénéiser au moyen d’un mélangeur. On procède alors de la même façon que précédemment sur une prise

d'essai pesée.
4 Produits et réactifs
4.1 Tamis moléculaire en granulés, dutype4A

Activer le tamis moléculaire dans un four réglé entre 200 °Cet 250 °C pendant 4 h. Le transvaser immédiatement

dans un récipient étanche et sec ou dans un dessiccateur, puis laisser refroidir.

4.2 Xylène, de qualité analytique.

Déshydrater le xylène en lui ajoutant du tamis moléculaire activé (4.1) à raison de 100 g environ pour 2 l de xylène.

Laisser reposer une nuit.
4.3 Réactifs Karl Fischer

Utiliser des réactifs du commerce répondant aux prescriptions de performance décrites à l’article 8.

4.3.1 Solution d’électrolyte d'anode (anolyte)

Mélanger 6 parties par volume de solution d'anode Karl Fischer avec 4 parties par volume de xylène anhydre (4.2).

NOTE On peut mélanger la solution d'anode Karl Fischer et le xylène dans d'autres proportions à condition que les critères

en matière de performance décrits à l’article 8 soient respectés.
4.3.2 Solution d’électrolyte de cathode (catholyte)
Utiliser une solution de cathode Karl Fischer disponible dans le commerce.

4.3.3 Solution Karl Fischer unique,pour utilisation à la place des solutions d’électrolyte (4.3.1 et 4.3.2) dans le

cas des cellules avec ou sans diaphragme.
4.4 Dioctylsulfosuccinate de sodium,dequalité analytique.

NOTE 1 Le dioctylsulfosuccinate de sodium est également commercialisé sous les noms d'ester dioctylique de l'acide

sodium sulfosuccinique, et de sel disodique de dioctylsulfosuccinate.

NOTE 2 On peut utiliser d'autres agents tensioactifs anioniques à la place du dioctylsulfosuccinate de sodium, à condition

qu'ils répondent aux critères de l'annexe normative A.
4.4.1 Solution de dioctylsulfosuccinate de sodium

Sécher le dioctylsulfosuccinate de sodium (4.4) dans un four pendant 4 h à une température comprise entre 105 °C

et 110 °C. Transférer le ensuite immédiatement dans un flacon séché fermant hermétiquement ou dans un

dessiccateur, et laisser refroidir. Après refroidissement, dissoudre 10 g de ce dioctylsulfosuccinate de sodium

2 © ISO 2000 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 12937:2000(F)

séché dans du xylène anhydre (4.2) et compléter jusqu'à 100 ml avec ce même solvant. La fraction massique

d’eau dans cette solution doit être inférieure à 0,010 % (m/m) lorsqu'elle est vérifiée selon la procédure décrite à

l'article 9.
4.5 Eau,conforme à la qualité 3 de l'ISO 3696.
5 Appareillage

5.1 Appareil automatique de titrage coulométrique Karl Fischer,répondant aux critères donnés à l'article 8.

5.2 Mélangeur sans aération,répondant aux critères d'homogénéisation donnésenA.3.

NOTE On peut utiliser soit les mélangeurs internes, soit les mélangeurs par circulation semblables à ceux utilisés pour les

récipients àéchantillonnage automatique, à condition qu'ils répondent aux critères de l'annexe A.

5.3 Seringues, en verre, avec aiguilles de longueur suffisante pour que la pointe puisse plonger sous la surface

de l'anolyte lorsqu'elles sont insérées à travers le septum de l'orifice d'injection. Le diamètre intérieur des aiguilles

utilisées doit être le plus petit possible, mais suffisant pour empêcher tout problème de contre-pression ou de

blocage pendant l'échantillonnage.

NOTE 1 Des aiguilles de diamètre intérieur compris entre 0,5 mm et 0,8 mm se sont révélées appropriées.

NOTE 2 Il est recommandé d'utiliser des seringues des tailles suivantes:

a) 10 �l à aiguille fixe, pour le contrôle périodique des performances de l'appareil de titrage,

b) 1 ml ou 2 ml pour les échantillons de produits pétroliers, et

c) 10 ml pour l'injection de la solution de dioctylsulfosuccinate de sodium dans des produits pétroliers qui ne sont pas clairs et

limpides, ou qui contiennent de l'eau libre ou des particules en suspension.
5.4 Balance, permettant de peser à� 0,1 mg près.
5.5 Fiole jaugée, de 100 ml de capacité.

5.6 Flacons à fermeture hermétique ou dessiccateurs, pour conserver le tamis moléculaire activé et le

dioctylsulfosuccinate de sodium séché.

5.7 Étuves, pouvant fonctionner à des températures comprises entre 105 °C et 110 °C et entre 200 °Cet

250 °C.

5.8 Bain de refroidissement,sinécessaire, pouvant répondre aux exigences de 6.2.8.

5.9 Thermomètre, capable de mesurer la température de l’échantillon à 1 °Cprès.
6 Échantillonnage et préparation de l'échantillon (voir annexe A)
6.1 Échantillonnage

Prélever les échantillons conformément à l’ISO 3170, à l’ISO 3171 ou à une norme nationale équivalente.

Si l’échantillonnage est effectué manuellement, utiliser une bouteille en verre borosilicaté clair. Si une technique de

prélèvement automatique est utilisée, soit prélever une partie de l’échantillon pour doser l’eau, soit traiter tout

l’échantillon reçucommedécrit en 6.2.4.
© ISO 2000 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 12937:2000(F)
6.2 Préparation de l'échantillon

6.2.1 Si l'échantillon est contenu dans un récipient opaque ou ne permettant pas l'examen visuel, il convient de

le traiter comme s'il n'était pas clair et limpide (voir 6.2.4). Il est recommandé de ne pas le transvaser dans un autre

récipient.

6.2.2 Immédiatement avant l'analyse, agiter vigoureusement l'échantillon à la main pendant 30 s, puis l'examiner

aprèsdécantation des bulles d'air. Pour cela, tenir l'échantillon vers la lumière et rechercher la présence d'un

trouble ou d'un défaut de clarté, puis le faire tourbillonner et examiner à la fois le fond du tourbillon produit et le

fond du récipient d'échantillon, afin d'y déceler la présence de gouttelettes d'eau ou de particules en suspension.

Apprécier visuellement la limpidité et noter le caractère clair et limpide ou non clair et limpide. Noter la présence

éventuelle de gouttelettes d'eau ou de particules en suspension lorsque le remous a été provoqué.

6.2.3 Si l'échantillon est déclaré clair et limpide, et libre de gouttelettes d'eau et de particules en suspension,

procéder selon 9.

6.2.4 Si l'échantillon est déclaré non clair et limpide, ou si la présence de gouttelettes d'eau et de particules a été

notée en le faisant tourbillonner, procéder selon 6.2.5 à 6.2.8.

NOTE La fidélité de cette méthode, dans le cas d’échantillons qui ne sont pas clairs et limpides, dépend étroitement de

l’efficacité de l’étape d’homogénéisation. Celle-ci est contrôléerégulièrement, voir l'annexe normative A.

6.2.5 Utiliser une seringue propre et sèche (5.3), de 10 ml, pour ajouter un volume de solution de

dioctylsulfosuccinate de sodium (4.4.1), en suivant la procédure donnée dans l'annexe A.

NOTE Il n'est pas nécessaire de corriger la teneur en eau de l'échantillon par rapport à la teneur en eau de la solution de

dioctylsulfosuccinate de sodium, cette dernière étant négligeable.

6.2.6 Noter la température de l'échantillon en degrés Celsius immédiatement avant de le mélanger.

6.2.7 Pour être sûr de son homogénéité,mélanger l'échantillon dans son récipient d'origine immédiatement

avant l'analyse. On doit adopter les conditions de mélange (durée, vitesse et position du mélangeur par rapport au

fond du récipient) établies selon la procédure décrite en A.3 et convenant à la nature et à la taille de l'échantillon.

Le volume de l'échantillon ainsi que la teneur en eau de l'échantillon ne doivent pas dépasser les valeurs

maximales validées en A.3.

6.2.8 Noter la température de l'échantillon de laboratoire en degrés Celsius immédiatement aprèsl'avoir

mélangé.Ladifférence entre cette température et celle relevéeen6.2.6 ne doit pas dépasser 2 °C, sinon il peut se

produire une perte de légers ou d'eau. Dans le cas où l'on ne parvient pas à respecter ce critère, placer

l'échantillon dans un bain de refroidissement (5.8) avant de procéder à 6.2.6.
7Préparation de l’appareillage
7.1 Àcausedelaréaction connue de l’acétone et d’autres
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.