Liquid chlorine for industrial use — Determination of water content — Gravimetric method

The method relates to the determination of the "volatile water", that which volatilizes at the same time as the chlorine. It is applicable to products having a water content greater than 0,0005 % (m/m). It should not be applied to samples stored in bottles subject to corrosion. The principle consists in absorption of the water by passing the gasified sample into tared absorbers containing phosphorus pentoxide or magnesium perchlorate. Elimination of the gaseous chlorine and volatile impurities by flushing with air or dry nitrogen heated to 80 °C. Absorption of the chlorine in a tared bottle containing sodium hydroxide solution. Weighing of the absorbers to determine, by difference from the original masses, the mass of water.

Chlore liquide à usage industriel — Dosage de l'eau — Méthode gravimétrique

General Information

Status
Published
Publication Date
30-Jun-1972
Technical Committee
Drafting Committee
Current Stage
9020 - International Standard under periodical review
Start Date
15-Jan-2023
Completion Date
15-Jan-2023
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 2121:1972 - Liquid chlorine for industrial use -- Determination of water content -- Gravimetric method
English language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 2121:1972 - Chlore liquide a usage industriel -- Dosage de l'eau -- Méthode gravimétrique
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 2121:1972 - Chlore liquide a usage industriel -- Dosage de l'eau -- Méthode gravimétrique
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (Sample)

INTERNATIONAL STANDARD

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l MElKflYHAI'OAHAfi OI'I-AHM3ALlMfl n0 CTAHLlAPTM3AUMM l ORGANlSATiON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Liquid chlorine for industrial use - Determination of water
content - Gravimetric method
First edition - 1972.07-O’l
Ref. No. IS0 2121-1972 (E)
UDC 661.41 : 546.212

Descriptors : chemical analysis, chlorine, liquefied gases, moisture content, gravimetric analysis.

Price based on 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
FOREWORD

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation

of national standards institutes (IS0 Member Bodies). The work of developing
International Standards is carried out through IS0 Technical Committees. Every
Member Body interested in a subject for which a Technical Committee has been set

up has the right to be represented on that Committee. International organizations,

governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the Technical Committees are circulated
to the Member Bodies for approval before their acceptance as International
Standards by the IS0 Council.
International Standard IS0 2121 was drawn up ‘by Technical Committee
lSO/TC 47, Chemistry.
It was approved in March 1971 by the Member Bodies of the following countries :
Austria India South Africa, Rep. of
Belgium Ireland Spain
Chile Israel Switzerland
Czechoslovakia Italy Thailand
Egypt, Arab Rep. of Netherlands Turkey
France New Zealand United Kingdom
Germany Poland U.S.S.R.
Hungary Portugal
The Member Body of the following country expressed disapproval of the
docu ment on technical grounds
U.S.A.
0 International Organization for Standardization, 1972 0
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD IS0 21214972 (E)
Liquid chlorine for industrial use - Determination of water
content - Gravimetric method
1 SCOPE Do not use this reagent if the chlorine to be analysed
contains organic matter.
This International Standard specifies a gravimetric method
for the determination of the “volatile water”, i.e. that
which volatilizes at the same time as the chlorine, originat-
4.2 Air or nitrogen, dry.
ing from the gasification of liquid chlorine for industrial
use.
It is convenient to dry these gases by passing them through
a tower containing the absorbent (4.1.1) or (4.1.2).
2 FIELD OF APPLICATION
4.3 Sodium hydroxide, 200 g/l solution or approximately
5 N.
This method is applicable to products the water content
of which is greater than 5 ppm (0.000 5 % m/m).
4.4 Iodized starch, solution containing 5 g/l of starch and
NOTE - This method should not be applied to the analysis of
150 g/l of potassium iodide.
samples stored in bottles subject to corrosion. The determination
of water would then be falsified by the presence of ferric chloride,
which is hygroscopic.
4.5 Acetone.
4.6 Chlorine-resistant grease. Greases based on fluorinated!
3 PRINCIPLE
or chlorofluorinated products are suitable.
Absorption of the water by passing the gasified sample into
tared absorbers containing phosphorus pentoxide or magne-
sium perchlorate.
Elimination of the gaseous chlorine and volatile impurities,
5 APPARATUS
other than water, also present, by flushing the absorbers
with air or dry nitrogen heated to 80 “C.
The apparatus used is shown diagrammatically in Figure 2.
It comprises the following components :
Absorption of the chlorine leaving the absorbers in a
tared bottle containing sodium hydroxide solution..
Bottle (A) containing 2 I of the sodium hydroxide
solution (4.3) for absorbing the sample of chlorine used.
Weighing of the absorbers and the flask containing the
sodium hydroxide solution to determine respectively, by
Bubbler (C) containing iodized starch solution (4.4),
difference from the original masses, the mass of water
for regulating the rate of chlorine absorption.
found and that of the sample taken initially.
- Capillary flowmeter (D) and differential manometer
(M) containing carbon tetrachloride to permit a delivery
of 25 I/h of gaseous chlorine. A suitable floating indica-
4 REAGENTS
tor flowmeter can be used instead.
4.1 Absorbent
- U-tube (E) fitted with ground glass joints, filled
with mineral wool previously dried in an oven at 110 “C
Choose one of the following two reagents :
for 1 h.
4.1.1 Phosphorus pen toxide, or -
Filter (F), consisting of a threaded steel tube having
an inside diameter of approximately 6 mm, 150 mm long

4.1.2 Magnesium perch/orate, in the form of tablets or and filled with glass wool.

granules of 3 to 5 mm, in order to avoid loss of mass of
Safety bottle (G).
material during the absorption of water. This reagent
should not contain more than 2 molecules of water of
Electric heater (H).
hydration (i.e. 13.9 %), this being confirmed by the
Glass valve (P) filled with carbon tetrachloride.
method given in the Annex.
---------------------- Page: 3 ----------------------
IS0 2121-1972 (E)
that the determinations are carried out without delay, and
- T-bore stopcock (R 1).
the bottles are then emptied and the insides cleaned with
- Straight bore stopcock (R2).
care, by flushing with dry, hot nitrogen, ready for further
sampling.
Steel coil (S) i m mersed in a tank of water heated to
80 “C by means 0 If an electr ic heater.
6.2 Preliminary operations
- 3 U-tubes (Tl, T2 and T3), with ground glass
stoppers, containing phosphorus pentoxide (4.1.1) or
Before filling the U-tubes (Tl, T2 and T3) with absorbent
magnesium perchlorate (4.1.2), covered by a wad of
(4.1), clean them with water and then with acetone (4.5),
glass wool in each of the two branches. The packing of
and dry them, After filling, coat the taps with a little of the
the absorption tubes with phosphorus pentoxide should
grease (4.6) and place these absorber tubes in the
be performed in a current of dry nitrogen shielded from
apparatus.
atmospheric moisture. Carefully adjust the corresponding
male and female components in order to ensure that
When the absorbent is used for the first time, prepare the
the assembly is tightly sealed. Each loaded tube, weighed
tubes by passing through gaseous chlorine at a rate of 25 I/h
separately, should not have a mass of more than 100 g.
for 2 h, in order to allow the reaction between chlorine and
After each weighing replace the tubes in the same order,
certain impurities in the reagent. Without this preliminary
and in such a way as to pass the gas in the same
operation, the first result will be in excess of the correct
direction.
value.
- Valve (VI).
Then operate the stopcocks R 1 and R 2 so as to put the
- Steel needle valve (V2).
apparatus into communication with the dry air or the dry
nitrogen (4.2), and close the chlorine feed valves VI and
- Flexible connections, of chlorine-resistant rubber.
V2. Flush the absorber tubes for IO min at the rate of
25 I/h with air or nitrogen at 80 OC, to eliminate any poss-
6 PROCEDURE
ible volatile impurities other than water remaining in the
absorber tubes. Remove the hot water bath and continue
SAFETY MEASURES: PERSONNELWORKING WITH CHLORINE
the flushing for a further 10 min with-the same gas at room
SHALL BE INSTRUCTED IN THE HAZARDS OF THE PRODUCT

AND THE SAFETY MEASURES TO BE OBSERVED. temperature, then close R’l and R2, disconnect the ab-

sorber tubes, Tl and T2, dab them with a cloth
...

ERNATIONALE

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l MEXflY HAIWiltiAH OP1 AHM3AIIMR no CTAHflAPTM3AllMM .ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Chlore liquide à usage industriel - Dosage de l’eau -
Méthode gravimétrique
Première édition - 1972-07-01
Réf. NO : ISO 2121-1972 (F)
CDU 661.41 : 546.212

Descripteurs : analyse chimique, chlore, gaz liquéfié, teneur en eau, analyse gravimétrique.

Prix basé sur 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres 60). L’élaboration de
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
La Norme Internationale ISO 2121 a été établie par le Comité Technique
ISO/TC 47, Chimie.
Elle fut approuvée en mars 1971 par les Comités Membres des pays suivants :
Afrique du Sud, Hép. d’ Hongrie Portugal
Allemagne Inde Royaume-Uni
Autriche Irlande
Suisse
Belgique Israël Tchécoslovaquie
Chili Italie Thaïlande
Espagne Nouvelle-Zélande Turquie
Egypte, Rép. arabe d’ Pays-Bas U.R.S.S.
France
Pologne
Le Comité Membre du pays suivant a désapprouvé le document pour des raisons
techniques :
U.S.A.
0 Organisation Internationale de Normalisation, 1972 @
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
---
ISO 21214972 (F)
NORME INTERNATIONALE
Chlore liquide à usage industriel .- Dosage de .I’eau -
Méthode gravimétrique
Ne pas utiliser ce réactif lorsque le chlore à analyser con-
1 OBJET
tient des matières organiques.
La présente Norme Internationale fixe une méthode gravi-
métrique de détermination de V«eau volatile», c’est-à-dire
4.2 Air ou azote, sec,
celle qui se volatilise en même temps que le chlore pro-

venant de la gazéification du chlore liquide à usage indus- Il convient de sécher ces gaz par passage à travers une

triel.
colonne contenant l’absorbant 4.1.1 ou 4.1.2
4.3 Hydroxyde de sodium, solution à 200 g/l ou 5 N
2 DOMAINE D’APPLICATION
environ.
La méthode est applicable aux produits dont la teneur en

eau est supérieure à 5 ppm (0,000 5 % m/m) 4.4 Amidon ioduré, solution à 5 g/l, d’amidon et 150 g/l

d’iodure de potassium.
NOTE - Cette méthode ne doit pas être appliquée à l’analyse
d’échantillons conservés dans des bouteilles susceptibles de se cor-
roder. Le dosage de l’eau serait alors faussé par la présence de chlo-
rure ferrique, qui est hygroscopique.
4.5 Acétone.
4.6 Graisse résistant au chlore. Les graisses à base de pro.
3 PRINCIPE
duits fluorés ou chlore-fluorés conviennent.
Absorption de l’eau par passage de l’échantillon gazéifié
dans des absorbeurs tarés contenant du pentoxyde de phos-
phore ou du perchlorate de magnésium.
5 APPAREILLAGE
Elimination du chlore gazeux et des impuretés volatiles
L’appareillage à utiliser est schématisé à la Figure 2. II com-
autres que l’eau, retenues également, par balayage des ab-
prend les éléments suivants :
sorbeurs avec de l’air ou de l’azote sec chauffé à 80 “C.
- Flacon (A) contenant 2 I de la solution d’hydroxyde
Absorption du chlore sortant des absorbeurs dans un flacon
de sodium (4.3) et taré (pour l’absorption de l’échantillon
taré, contenant une solution d’hydroxyde de sodium. de chlore mis en oeuvre).

Pesée des absorbeurs et du flacon contenant la solution - Barboteur (C) contenant la solution d’amidon iodu-

d’hydroxyde de sodium, pour déterminer respectivement, rée (4.4), pour le contrôle de l’absorption du chlore.

par différence avec les tares initiales, la masse d’eau trouvée
- Débitmètre à capillaire (D) et manomètre différentiel
et celle de l’échantillon mis en oeuvre.
(M) contenant du tétrachlorure de carbone permettant
de mesurer un débit de chlore gazeux de 25 I/h. Ce dis-
positif peut être remplacé par un débitmètre à flotteur
approprié.
4 RÉACTIFS
- Tube en U (E) à bouchons rodés, rempli de laine de
4.1 Absorbant
roche préalablement séchée à l’étuve à 110 “C pendant
1 h.
Utiliser au choix l’un des deux réactifs ci-après :
filtre, (F), constitué d’un tube en acier fileté, d’en-
4.1.1 Pen tox yde de phosphore, ou
viron @mm de diamètre intérieur, de 150 mm de longueur,
rempli de laine de verre.
4.1.2 Perchlorate de magnésium, en tablettes ou en
- Flacon de garde (G).
granules de 3 à 5 mm, afin d’éviter la prise en masse de la
matière pendant l’absorption d’eau. Ce réactif ne doit pas
- Réchaud électrique (H).
contenir plus de deux molécules d’eau d’hydratation
- Soupape en verre (P) remplie de tétrachlorure de
(c’est-à-dire 13,9 %), ce qui peut être vérifié en appliquant
carbone.
le mode opératoire décrit en Annexe.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO2121-1972(F)
- Robinet à voies en T (R 1).
essais à l’aide de ces dernières, à la condition de procéder
aux dosages sans délai et de les vider ensuite, puis de les
- Robinet droit à une voie (R2).
nettoyer intérieurement avec soin, par balayage à l’azote
sec et chaud, en vue de prélèvement ultérieurs.
- Serpentin (S) en acier plongeant dans un bac d’eau
chauffé à environ 80 “C par un réchaud électrique.
6.2 Opérations préliminaires
- Trois tubes en U (Tl, T2, T3) à bouchons rodés,

contenant du pentoxyde de phosphore (4.1 .l) ou du Avant de remplir d’absorbant (4.1) les tubes Tl, T2, 13,

perchlorate de magnésium (4.1.2) surmonté, dans les les nettoyer à l’eau puis à l’acétone (4.5), et les sécher.

deux branches, par un tampon de laine de roche. Le Après remplissage, enduire les robinets d’un peu de la

graisse (4.6) et placer ces tubes absorbeurs dans I’appareil-
remplissage des tubes avec le pentoxyde de phosphore
doit être effectué sous courant d’azote sec, ou à l’abri de lage.
l’humidité atmosphérique. Repérer soigneusement les
rodages mâle et femelle correspondants, afin d’assurer
Lorsque l’absorbant est utilisé pour la première fois, pro-
une bonne étanchéité à l’ensemble. Chaque tube chargé,
céder à un conditionnement des tubes absorbeurs, en y
pesé séparément, ne doit pas accuser une masse su-
faisant passer du chlore gazéifié à un débit de 25 I/h environ
périeure à 100 g. Après chaque pesée, veiller à replacer
durant 2 h, afin de permettre la réaction du chlore avec
les tubes dans le même ordre et dans le même sens de
certaines impuretés du réactif. Sans cette opération préli-
passage du gaz. minaire, le premier résultat serait entaché d’une erreur par
excès.
- Vanne ordinaire (VI ),
Manoeuvrer ensuite les robinets RI et R2, de manière à
- Vanne à pointeau en acier (V2).
mettre l’appareil en communication avec l’air ou l’azote,
Raccords souples, en élastomère résistant au chlore.
sec (4.2) et fermer les vannes d’arrivée du chlore VI et V2.
Balayer les tubes absorbeurs, durant 10 min à raison de
6 MODE OPÉRATOIRE
25 I/h, avec l’air ou l’azote, porté à 80 OC, pour éliminer
les impuretés volatiles éventuelles autres que l’eau, retenues
MESURES DE SÉCURITÉ : LE PERSONNEL APPELÉ À MANI-
dans les tubes absorbeurs. Enlever le bain d’eau chaude et
PULER DU CHLORE DOIT ETRE INSTRUIT DES RISQUES
continuer le balayage encore pendant 10 min avec le même
PRÉSENTÉS PAR LE PRODUIT, ET DES MESURES DE SÉCU-
RITÉ À RESPECTER.
gaz à la température ambiante, puis fermer RI et R2, décon-
necter les tubes absorbeurs Tl et T2, les frotter avec un
LE CHLORE EST UN GAZ VÉSIC
...

ERNATIONALE

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l MEXflY HAIWiltiAH OP1 AHM3AIIMR no CTAHflAPTM3AllMM .ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Chlore liquide à usage industriel - Dosage de l’eau -
Méthode gravimétrique
Première édition - 1972-07-01
Réf. NO : ISO 2121-1972 (F)
CDU 661.41 : 546.212

Descripteurs : analyse chimique, chlore, gaz liquéfié, teneur en eau, analyse gravimétrique.

Prix basé sur 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres 60). L’élaboration de
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
La Norme Internationale ISO 2121 a été établie par le Comité Technique
ISO/TC 47, Chimie.
Elle fut approuvée en mars 1971 par les Comités Membres des pays suivants :
Afrique du Sud, Hép. d’ Hongrie Portugal
Allemagne Inde Royaume-Uni
Autriche Irlande
Suisse
Belgique Israël Tchécoslovaquie
Chili Italie Thaïlande
Espagne Nouvelle-Zélande Turquie
Egypte, Rép. arabe d’ Pays-Bas U.R.S.S.
France
Pologne
Le Comité Membre du pays suivant a désapprouvé le document pour des raisons
techniques :
U.S.A.
0 Organisation Internationale de Normalisation, 1972 @
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
---
ISO 21214972 (F)
NORME INTERNATIONALE
Chlore liquide à usage industriel .- Dosage de .I’eau -
Méthode gravimétrique
Ne pas utiliser ce réactif lorsque le chlore à analyser con-
1 OBJET
tient des matières organiques.
La présente Norme Internationale fixe une méthode gravi-
métrique de détermination de V«eau volatile», c’est-à-dire
4.2 Air ou azote, sec,
celle qui se volatilise en même temps que le chlore pro-

venant de la gazéification du chlore liquide à usage indus- Il convient de sécher ces gaz par passage à travers une

triel.
colonne contenant l’absorbant 4.1.1 ou 4.1.2
4.3 Hydroxyde de sodium, solution à 200 g/l ou 5 N
2 DOMAINE D’APPLICATION
environ.
La méthode est applicable aux produits dont la teneur en

eau est supérieure à 5 ppm (0,000 5 % m/m) 4.4 Amidon ioduré, solution à 5 g/l, d’amidon et 150 g/l

d’iodure de potassium.
NOTE - Cette méthode ne doit pas être appliquée à l’analyse
d’échantillons conservés dans des bouteilles susceptibles de se cor-
roder. Le dosage de l’eau serait alors faussé par la présence de chlo-
rure ferrique, qui est hygroscopique.
4.5 Acétone.
4.6 Graisse résistant au chlore. Les graisses à base de pro.
3 PRINCIPE
duits fluorés ou chlore-fluorés conviennent.
Absorption de l’eau par passage de l’échantillon gazéifié
dans des absorbeurs tarés contenant du pentoxyde de phos-
phore ou du perchlorate de magnésium.
5 APPAREILLAGE
Elimination du chlore gazeux et des impuretés volatiles
L’appareillage à utiliser est schématisé à la Figure 2. II com-
autres que l’eau, retenues également, par balayage des ab-
prend les éléments suivants :
sorbeurs avec de l’air ou de l’azote sec chauffé à 80 “C.
- Flacon (A) contenant 2 I de la solution d’hydroxyde
Absorption du chlore sortant des absorbeurs dans un flacon
de sodium (4.3) et taré (pour l’absorption de l’échantillon
taré, contenant une solution d’hydroxyde de sodium. de chlore mis en oeuvre).

Pesée des absorbeurs et du flacon contenant la solution - Barboteur (C) contenant la solution d’amidon iodu-

d’hydroxyde de sodium, pour déterminer respectivement, rée (4.4), pour le contrôle de l’absorption du chlore.

par différence avec les tares initiales, la masse d’eau trouvée
- Débitmètre à capillaire (D) et manomètre différentiel
et celle de l’échantillon mis en oeuvre.
(M) contenant du tétrachlorure de carbone permettant
de mesurer un débit de chlore gazeux de 25 I/h. Ce dis-
positif peut être remplacé par un débitmètre à flotteur
approprié.
4 RÉACTIFS
- Tube en U (E) à bouchons rodés, rempli de laine de
4.1 Absorbant
roche préalablement séchée à l’étuve à 110 “C pendant
1 h.
Utiliser au choix l’un des deux réactifs ci-après :
filtre, (F), constitué d’un tube en acier fileté, d’en-
4.1.1 Pen tox yde de phosphore, ou
viron @mm de diamètre intérieur, de 150 mm de longueur,
rempli de laine de verre.
4.1.2 Perchlorate de magnésium, en tablettes ou en
- Flacon de garde (G).
granules de 3 à 5 mm, afin d’éviter la prise en masse de la
matière pendant l’absorption d’eau. Ce réactif ne doit pas
- Réchaud électrique (H).
contenir plus de deux molécules d’eau d’hydratation
- Soupape en verre (P) remplie de tétrachlorure de
(c’est-à-dire 13,9 %), ce qui peut être vérifié en appliquant
carbone.
le mode opératoire décrit en Annexe.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO2121-1972(F)
- Robinet à voies en T (R 1).
essais à l’aide de ces dernières, à la condition de procéder
aux dosages sans délai et de les vider ensuite, puis de les
- Robinet droit à une voie (R2).
nettoyer intérieurement avec soin, par balayage à l’azote
sec et chaud, en vue de prélèvement ultérieurs.
- Serpentin (S) en acier plongeant dans un bac d’eau
chauffé à environ 80 “C par un réchaud électrique.
6.2 Opérations préliminaires
- Trois tubes en U (Tl, T2, T3) à bouchons rodés,

contenant du pentoxyde de phosphore (4.1 .l) ou du Avant de remplir d’absorbant (4.1) les tubes Tl, T2, 13,

perchlorate de magnésium (4.1.2) surmonté, dans les les nettoyer à l’eau puis à l’acétone (4.5), et les sécher.

deux branches, par un tampon de laine de roche. Le Après remplissage, enduire les robinets d’un peu de la

graisse (4.6) et placer ces tubes absorbeurs dans I’appareil-
remplissage des tubes avec le pentoxyde de phosphore
doit être effectué sous courant d’azote sec, ou à l’abri de lage.
l’humidité atmosphérique. Repérer soigneusement les
rodages mâle et femelle correspondants, afin d’assurer
Lorsque l’absorbant est utilisé pour la première fois, pro-
une bonne étanchéité à l’ensemble. Chaque tube chargé,
céder à un conditionnement des tubes absorbeurs, en y
pesé séparément, ne doit pas accuser une masse su-
faisant passer du chlore gazéifié à un débit de 25 I/h environ
périeure à 100 g. Après chaque pesée, veiller à replacer
durant 2 h, afin de permettre la réaction du chlore avec
les tubes dans le même ordre et dans le même sens de
certaines impuretés du réactif. Sans cette opération préli-
passage du gaz. minaire, le premier résultat serait entaché d’une erreur par
excès.
- Vanne ordinaire (VI ),
Manoeuvrer ensuite les robinets RI et R2, de manière à
- Vanne à pointeau en acier (V2).
mettre l’appareil en communication avec l’air ou l’azote,
Raccords souples, en élastomère résistant au chlore.
sec (4.2) et fermer les vannes d’arrivée du chlore VI et V2.
Balayer les tubes absorbeurs, durant 10 min à raison de
6 MODE OPÉRATOIRE
25 I/h, avec l’air ou l’azote, porté à 80 OC, pour éliminer
les impuretés volatiles éventuelles autres que l’eau, retenues
MESURES DE SÉCURITÉ : LE PERSONNEL APPELÉ À MANI-
dans les tubes absorbeurs. Enlever le bain d’eau chaude et
PULER DU CHLORE DOIT ETRE INSTRUIT DES RISQUES
continuer le balayage encore pendant 10 min avec le même
PRÉSENTÉS PAR LE PRODUIT, ET DES MESURES DE SÉCU-
RITÉ À RESPECTER.
gaz à la température ambiante, puis fermer RI et R2, décon-
necter les tubes absorbeurs Tl et T2, les frotter avec un
LE CHLORE EST UN GAZ VÉSIC
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.