Metallic coatings — Test methods for electrodeposited silver and silver alloy coatings — Part 2: Adhesion tests

Specifies the burnishing test, the barrel burnishing test, the peel test, the bend test, the shear test, the shot peening test, and the thermal shock test for assessing the adhesion aof coatings for engineering, and decorative and protective purposes.

Revêtements métalliques — Méthodes d'essais des dépôts électrolytiques d'argent et d'alliages d'argent — Partie 2: Essais d'adhérence

La présente partie de l'ISO 4522 spécifie des méthodes permettant de vérifier l'adhérence des dépôts électrolytiques d'argent et d'alliages d'argent pour utilisation dans l'industrie, la décoration et la protection. NOTE -- D'autres méthodes sont décrites dans l'ISO 2819, Revêtements métalliques sur bases métalliques -- Dépôts électrolytiques et dépôts par voie chimique -- Liste des différentes méthodes d'essai d'adhérence.

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
20-Mar-1985
Withdrawal Date
20-Mar-1985
Current Stage
9599 - Withdrawal of International Standard
Start Date
18-Aug-2008
Completion Date
18-Aug-2008
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 4522-2:1985 - Metallic coatings -- Test methods for electrodeposited silver and silver alloy coatings
English language
3 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 4522-2:1985 - Revetements métalliques -- Méthodes d'essais des dépôts électrolytiques d'argent et d'alliages d'argent
French language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 4522-2:1985 - Revetements métalliques -- Méthodes d'essais des dépôts électrolytiques d'argent et d'alliages d'argent
French language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

International Standard 452212

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATlON.MEIK~YHAPO~tiAR OPrAHM3AlJ4R fl0 CTAH~APTI43A~MM~ORGANISATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Test methods for electrodeposited
Metallic coatings -
silver and silver alloy coatings -
Part 2 : Adhesion tests

ßev& temen ts rne talfiques - Mthodes d’essai des d6pOts 6lectrolytiques d’argent et d’alliages d’argent - Partie 2 : Essais

d’adhkrence
First edition - 1985-03-15
Ref. No. ISO 4522/2-1985 (E)
UDC 669.228.7 : 620.179.4

Descriptors : coatings, metal coatings, electrodeposited coatings, silver coatings, decorative coatings, protective coatings, tests, adhesion tests.

Price based on 3 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national Standards bodies (ISO member bedies). The work of preparing International

Standards is normally carried out through ISO technical committees. Esch member

body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, govern-

mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the ISO Council. They are approved in accordance with ISO procedures requiring at

least 75 % approval by the member bodies voting.
International Standard ISO 4522/2 was prepared Technical Committee
ISO/TC 107, Metallic and o ther non-organic cos tings.
0 International Organkation for Standardkation, 1985
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 4522/2-1985 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Metallic coatings -
Test methods for electrodeposited
silver and silver alloy coatings -
Part 2 : Adhesion tests
5 Peel test (for coating thicknesses of 10 Pm or
1 Scope and field of application
greater)
This part of ISO 4522 specifies methods for assessing the ad-
Solder a Strip of tinned steel or brass of dimensions approxi-
hesion of electrodeposited silver and silver alloy coatings for

engineering, and decorative and protective purposes. mately 10 mm x 75 mm x 0,5 mm, at not more than the

normal soldering temperature, flat to the silver-electroplated

NOTE - Other methods are described in ISO 2819, Meta/ic coatings surface so that a length of about 15 mm is included in the joint.

on metallic substra tes - Electrodeposited and chemically deposited The solder shall contain approximately 60 % of tin, 38 % of

coatings - Review of methods avaiable for testing adhesion.
lead and 2 % of silver; a non-corrosive rosin-based flux shall be
used. The soldering heat shall not produce blistering of the
coating. Then apply a forte to the soldered Strip at right angles
2 Reference
to the test piece sufficient to detach the Strip. Examine the
specimen for signs of detachment of the coating under a
ISO 2178, Non-magnetic coatings on magnetic Substrates -
magnification of X 8, or X 4 under an illuminated viewer.
Measurement of coating thickness - Magnetit method.
6 Bend test
3 Burnishing test
Place the Sample in a bend testing machine with a bending
Select an area of not more than 6 cm* of the significant sur-
radius of 4 mm (or in the jaws of a suitable vice). Bend the
face, and rub rapidly and firmly for 15 s with a suitable
Sample through 90° and back to its original Position. Carry out
burnishing tool. Apply a pressure sufficient to burnish the
this procedure three times. Examine the specimen for signs of
coating metal at every stroke, but not so great as to tut the
detachment of the coating under a magnification of X 8, or X 4
coating. Examine the specimen for signs of blistering of the
under an illuminated viewer.
coating under a magnification of X 8, or X 4 under an il-
luminated viewer.
NOTES
7 Shear test
1 This test will only detect extremely poor adhesion and is not recom-
mended if the electroplated items are required for severe engineering
Cut through the Sample using a hacksaw (1 1/4 tooth/mm),
environments. It is not applicable to coatings thicker than 40 Pm.
with the blade set to tut on the outward push stroke. Position
the Sample so that the cutting stroke pushes the coating away
2 An agate dental spatula with a handle 60 to 100 mm long and agate
from the basis metal. File the tut edge smooth using a second
blade 30 to 50 mm long, 5 to IO mm wide, and sharpened to a slightly
radiused edge has been found satisfactory.
tut mill file, moving the file from the basis metal towards the
coating. Examine the coating for Separation from the basis
metal and signs of blistering, flaking and peeling under a
4 Barrel burnishing test
magnification of X 8, or X 4 under an illuminated viewer.
Wet burnish, unless dry burnishing is specified, the Sample for
40 min in a suitable burnishing machine, for example a hex-
8 Shot peening test
agonal rubber-lined burnishing barrel about 250 mm across the
flats, at about 25 r/min. Examine the Sample for signs of
8.1 General
blistering or peeling of the coating under a magnification of
X 8, or X 4 under an illuminated viewer.
This test method is used to evaluate the adhesion on steel of
silver deposits of thicknesses between 100 and 600 Pm. The
NOTE - An advantage of
...

452212
Norme internationale

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.ME))(C1YHAPO&4AR OPfAHH3AlJtlR fl0 CTAH~APTH3A~MM.ORGANISA~ION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Méthodes d’essai des dépôts
Revêtements métalliques -
électrolytiques d’argent et d’alliages d’argent -
Partie 2 : Essais d’adhérence

Me tallic coatings - Test methods for electrodeposited silver and silver alloy coatings - Part 2 : Adhesion tests

Première édition - 1985-03-15
CDU 669.228.7 : 620.179.4 Réf. no : ISO 4522/2-1985 (F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque

comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique

créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-

mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.
La Norme internationale ISO 4522/2 a été élaborée par le comité technique
ISO/TC 107, Revêtements métalliques et autres revêtements non organiques.
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 4522/2-1985 (FI
NORME INTERNATIONALE
Revêtements métalliques - Méthodes d’essai des dépôts
électrolytiques d’argent et d’alliages d’argent -
Partie 2 : Essais d’adhérence
NOTE - Un avantage de cette méthode réside dans le fait que, sous
1 Objet et domaine d’application
réserve qu’un aspect «bruni» soit acceptable, l’on peut vérifier I’adhé-
rente de lots complets de pièces revêtues, si un contrôle à 100 % de
La présente partie de I’ISO 4522 spécifie des méthodes permet-
l’adhérence est demandé, et que seules les pièces ne passant pas
tant de vérifier l’adhérence des dépôts électrolytiques d’argent
l’essai soient rebutées.
et d’alliages d’argent pour utilisation dans l’industrie, la décora-
tion et la protection.
NOTE - D’autres méthodes sont décrites dans I’ISO 2819, Revête-
5 Essai d’écaillage (épaisseurs de dépôt de 10 prn
ments métalliques sur bases métalliques - Dépôts électrolytiques et
dépôts par voie chimique - L is te des différentes méthodes d’essai ou plus)
d’adhérence.
Souder un ruban d’acier étamé ou de laiton, dont les dimen-
sions approximatives sont 10 mm x 75 mm x 0,5 mm, a une
2 Référence température ne dépassant pas la température normale de sou-
dage, à plat sur la surface revêtue d’argent et de facon qu’une

ISO 2178, RevtZtements métalliques non magnétiques sur métal longueur d’environ 15 mm soit comprise dans le joint. La sou-

de base magnétique - Mesurage de l’épaisseur - Méthode
dure doit contenir environ 60 % d’étain, 38 % de plomb et 2 %
magné tique. d’argent; utiliser un flux à base de colophane non corrosive. La
chaleur de soudage ne doit pas provoquer de claquage du
dépôt. Appliquer ensuite au ruban soudé, une force perpendi-

3 Essai de brunissage culaire à la piéce et suffisante pour détacher le ruban. Examiner

l’échantillon sous un grossissement de X 8, ou de X 4 si I’objec-

Choisir une portion d’au plus 6 cm* de la surface significative et tif est éclairé, pour déceler les traces de détachement du dépôt.

frotter rapidement et énergiquement durant 15 s avec un outil
adéquat. Appliquer une pression suffisante pour brunir le métal
de revêtement à chaque passe, mais pas assez forte pour cou-
per le dépôt. Examiner l’échantillon sous un grossissement de
6 Essai de pliage
X 8, ou de X 4 si l’objectif est éclairé, pour déceler les traces de
claquage du dépôt.
Placer l’échantillon dans une machine de pliage, donnant un
rayon de pliage de 4 mm (ou dans les mâchoires d’un étau
NOTES
approprié). Plier l’échantillon à 90° et le ramener à sa position
1 Cet essai met en évidence uniquement les adhérences extrêmement
initiale. Effectuer cette opération trois fois. Examiner I’échantil-
faibles et n’est pas recommandé pour contrôler les dépôts électrolyti-
Ion sous un grossissement de X 8, ou de X 4 si l’objectif est
ques destinés aux ambiances industrielles sévéres. II n’est pas applica-
éclairé, pour deceler les traces de détachement du dépôt.
ble aux dépôts d’épaisseur supérieure à 40 pm.
2 Une spatule en agate comportant un manche de 60 à 100 mm de
longueur et une lame en agate, de 30 à 50 mm de longueur et de 5 à
10 mm de largeur, effilée de facon à présenter une arête légèrement

arrondie, s’est révélée être un outil de brunissage trés satisfaisant. 7 Essai de sciage

Scier l’échantillon, en utilisant une scie à métaux comportant
1 1/4 dent/mm, en placant la lame de facon qu’elle coupe
4 Essai de brunissage au tonneau
quand le coup de scie est donné vers l’extérieur. Placer I’échan-

A moins qu’un brunissage à sec soit spécifié, traiter I’échantil- tillon de facon que le coup de scie tende à séparer le dépôt du

Ion par voie humide durant 40 min dans un brunissoir adéquat, métal de base. Limer doucement la rive sciée, à l’aide d’une

par exemple un brunissoir à tonneau, de forme hexagonale lime, en déplacant celle-ci dans le sens métal de base vers le

revêtement. Examiner le dépôt sous un grossissement de X 8,
d’environ 250 mm de surplats, doublé de caoutchouc et tour-

nant à environ 25 tr/min. Examiner l’échantillon sous un gros- ou de X 4 si l’objectif est éclairé, pour déceler les séparations

sissement de X 8, ou de X 4 si l’objectif est éclairé, pour déceler du métal de base et les traces de claquage, écaillage ou déta-

les traces de claquage ou d’écaillage du dépôt. chement.
---------------------- Page: 3 --------------
...

Norme internationale 452212

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATIONOME~lYHAPO~HA~ OPTAHW3AUHR no CTAHLIAPTH3AUHH*ORGANlSATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Revhtements métalliques - Méthodes d'essai des dépôts
électrolytiques d'argent et d'alliages d'argent -
Partie 2 : Essais d'adhérence

Metallic coatings - Test methods for electrodeposited silver and silver alloy coatings - Part 2 : Adhesion tests

Premiere ddition - 1985-03-15
G COU 669.228.7 : 620.179.4 RBf. no : IS0 4!22/2-1985 (FI

Descripteurs : revetement, revetement mBtallique, revetement Blectrolytique, revêtement en argent, revêtement dbcoratif, revêtement de

protection, essai, essai d'adhbrence.
Prix bas6 sur 3 pages
I 'I
I 1
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une federation mondiale

d'organismes nationaux de normalisation (comit6s membres de I'ISO). L'Blaboration

des Normes internationales est confiBe aux comitBs techniques de I'ISO. Chaque

comitd membre interesse par une etude a le droit de faire partie du comite technique

crBB A cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I'ISO, participent Bgalement aux travaux.

Les projets de Normes internationales adopt& par les cornites techniques sont soumis

aux comites membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I'ISO. Les Normes internationales sont approuvees confor-

m6ment aux procedures de I'ISO qui requihrent l'approbation de 75 % au moins des
comitds membres votants.
Norme internationale IS0 4522/2 a kt6 BlaborBe par le cornit6 technique
ISOiTC 107, Revêtements m4talliques et autres revêtements non organiques.
O Organisation internationale de normalisation, 1985 0
Imprime en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORM E INTERN ATlON ALE
IS0 4522/2-1985 (FI
Revêtements métalliques - Méthodes d’essai des dbpôts
électrolytiques d‘argent et d’alliages d‘argent -
Partie 2 : Essais d’adhérence
NOTE - Un avantage de cette methode reside dans le fait que, sous
1 Objet et domaine d’application
reserve qu‘un aspect ((bruni)) soit acceptable, l‘on peut vérifier I’adhé-
rence de lots Complets de pieces revêtues, si un contrôle B 100 % de
La presente partie de I’ISO 4522 sphcifie des methodes permet-
I‘adherence est demande, et que seules les pieces ne passant pas
tant de verifier I’adhbrence des depôts Blectrolytiques d‘argent
l’essai soient rebutees.
et d‘alliages d‘argent pour utilisation dans l‘industrie, la decora-
tion et la protection.
NOTE - D’autres methodes sont decrites dans I’ISO 2819, Revête-

ments mdtalliques sur bases mdtalliques - Ddppbts dlectrolytiques et 5 Essai d’dcaillage kpaisseurs de dt5p6t de 10 vrn

ddp8ts par voie chimique - Liste des diffdrentes mdthodes d‘essai
ou plus)
d‘adhdrence.
Souder un ruban d‘acier etam6 ou de laiton, dont les dimen-
sions approximatives sont 10 mm x 75 mm x 0,5 mm, a une
2 RBfBrence
temperature ne depassant pas la temperature normale de sou-
dage, B plat sur la surface revêtue d’argent et de façon qu’une
IS0 21 78, Revetements m6tallques non magnetiques sur m&al
longueur d’environ 15 mm soit comprise dans le joint. La sou-
de base magnetique - Mesurage de I’epaisseur - Mhthode
dure doit contenir environ 60 % d’etain, 38 % de plomb et 2 %
magne tique.
d’argent; utiliser un flux B base de colophane non corrosive. La
chaleur de soudage ne doit pas provoquer de cloquage du
d6pÔt. Appliquer ensuite au ruban soude, une force perpendi-

3 Essai de brunissage culaire B la piece et suffisante pour dBtacher le ruban. Examiner

I’bchantillon sous un grossissement de X 8, ou de X 4 si I’objec-
Choisir une portion d’au plus 6 cm2 de la surface significative et
tif est eclair& pour deceler les traces de detachement du d6pôt.
frotter rapidement et 6nergiquement durant 15 s avec un outil
adBquat. Appliquer une pression suffisante pour brunir le metal
de revêtement a chaque passe, mais pas assez forte pour cou-
per le d6pôt. Examiner 1‘6chantillon sous un grossissement de
6 Essai de pliage
X 8, ou de X 4 si l‘objectif est BclairB, pour deceler les traces de
cloquage du depôt.
Placer 1’6chantillon dans une machine de pliage, donnant un
rayon de pliage de 4 mm (ou dans les mdchoires d’un &au
NOTES
approprie). Plier 1‘6chantillon B 90° et le ramener B sa position
1 Cet essai met en evidence uniquement les adherences extrêmement
initiale. Effectuer cette operation trois fois. Examiner 1’6chantil-
faibles et n’est pas recommande pour contrôler les depôts Blectrolyti-
Ion sous un grossissement de X 8, ou de X 4 si l’objectif est
ques destines aux ambiances industrielles severes. II n’est pas applica-
6clair6, pour deceler les traces de d6tachement du dBpôt.
ble aux depôts d‘epaisseur superieure B 40 vm.
2 Une spatule en agate comportant un manche de 60 B 100 mm de
longueur et une lame en agate, de 30 B 50 mm de longueur et de 5 B
10 mm de largeur, effilee de façon A presenter une ar&e leghrement
7 Essai de sciage
arrondie, s’est r6velee être un outil de brunissage trbs satisfaisant.
Scier I‘Bchantillon, en utilisant une scie B metaux comportant
1 1/4 dent/mm, en plaçant la lame de façon qu‘elle coupe
4 Essai de brunissage au tonneau
quand le coup de scie est donne vers I’extbrieur. Placer 1’6chan-
tillon de façon que le coup de scie tende B separer le depôt du
A moins qu‘un brunissage B sec soit sp6cifi6, traiter 1’6chantil-
metal de base. Limer doucement la rive sciee, a l‘aide d‘une
Ion par voie humide durant 40 min dans un brunissoir adequat,
lime, en deplaçant celle-ci dans le sens metal de base vers le
par exemple un brunissoir B tonneau, de forme hexagonale
revatement. Examiner le d6pôt sous un grossissement de X 8,
d‘environ 2
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.