Metallic and other inorganic coatings — Pretreatments of iron or steel to reduce the risk of hydrogen embrittlement

Revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques — Prétraitements du fer ou de l'acier pour diminuer le risque de fragilisation par l'hydrogène

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
29-Sep-1999
Withdrawal Date
29-Sep-1999
Current Stage
9599 - Withdrawal of International Standard
Start Date
06-Nov-2007
Completion Date
06-Nov-2007
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 9587:1999 - Metallic and other inorganic coatings -- Pretreatments of iron or steel to reduce the risk of hydrogen embrittlement
English language
3 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 9587:1999 - Revetements métalliques et autres revetements inorganiques -- Prétraitements du fer ou de l'acier pour diminuer le risque de fragilisation par l'hydrogene
French language
3 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 9587
First edition
1999-10-01
Metallic and other inorganic coatings —
Pretreatment of iron or steel to reduce the
risk of hydrogen embrittlement
Revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques —
Prétraitements du fer ou de l'acier pour diminuer le risque de fragilisation
par l'hydrogène
Reference number
ISO 9587:1999(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9587:1999(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards bodies (ISO

member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out through ISO technical

committees. Each member body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, governmental and non-governmental, in

liaison with ISO, also take part in the work. ISO collaborates closely with the International Electrotechnical

Commission (IEC) on all matters of electrotechnical standardization.

International Standards are drafted in accordance with the rules given in the ISO/IEC Directives, Part 3.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to the member bodies for voting.

Publication as an International Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting a vote.

International Standard ISO 9587 was prepared by Technical Committee ISO/TC 107, Metallic and other inorganic

coatings, Subcommittee SC 3, Electrodeposited coatings and related finishes.
© ISO 1999

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized in any form or by any means, electronic

or mechanical, including photocopying and microfilm, without permission in writing from the publisher.

International Organization for Standardization
Case postale 56 • CH-1211 Genève 20 • Switzerland
Internet iso@iso.ch
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
© ISO
ISO 9587:1999(E)
Introduction

When atomic hydrogen enters steels and certain other metals, for example aluminium and titanium alloys, it can

cause loss of ductility or load carrying ability or cracking (usually as submicroscopic cracks), or catastrophic brittle

failures at applied stresses well below the yield strength or even the normal design strength for the alloys. This

phenomenon often occurs in alloys that show no significant loss in ductility, when measured by conventional tensile

tests, and is frequently referred to as hydrogen-induced delayed brittle failure, hydrogen stress cracking or

hydrogen embrittlement. The hydrogen can be introduced during cleaning, pickling, phosphating, electroplating and

autocatalytic processes, as well as in service as a result of cathodic protection or corrosion reactions. Hydrogen can

also be introduced during fabrication prior to cleaning, pickling, and application of coatings, for example, during roll

forming, machining and drilling, due to the breakdown of unsuitable lubricants, as well as during welding or brazing

operations. Parts that have been machined, ground, cold-formed or cold-straightened subsequent to hardening heat

treatment are especially susceptible to hydrogen embrittlement damage.

The susceptibility to hydrogen embrittlement resulting from the absorption of atomic hydrogen and/or the tensile

stresses induced during fabrication can be reduced by heat treatment. The time-temperature relationship of the heat

treatment is dependent on the composition and structure of steels, as well as on the specific coatings being applied

and the nature of the coating procedures. For most high strength steels, the effectiveness of the heat treatment falls

off rapidly with reduction of time and temperature.

This International Standard is intended for use by purchasers in specifying requirements to the electroplater,

supplier or processor and should be indicated on the part drawing or purchase order.

iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD © ISO ISO 9587:1999(E)
Metallic and other inorganic coatings — Pretreatment of iron or
steel to reduce the risk of hydrogen embrittlement
1 Scope

This International Standard establishes stress relief requirements for high strength steels in order to reduce their

susceptibility or degree of susceptibility to hydrogen embrittlement in subsequent pretreatment, electroplating,

autocatalytic plating, chemical conversion and phosphating processes. This International Standard is applicable to

steels the properties of which are not adversely affected by heat treatment at 190 °C to 230 °C or higher (see 6.2).

The heat treatment procedures established in this International Standard have been shown to be effective in

reducing the susceptibility of steel having tensile strengths equal to or greater than 1 000 MPa and that have been

machined, ground, cold-formed or cold-straightened subsequent to heat treatment. This heat-treatment procedure is

used prior to any operation capable of hydrogen charging the parts such as the cleaning procedures prior to

electroplating, autocatalytic plating and other chemical coating operations.
This International Standard does not apply to fasteners.
2 Normative references

The following normative documents contain provisions which, through reference in this text, constitute provisions of

this International Standard. For dated references, subsequent amendments to, or revisions of, any of these

publications do not apply. However, parties to agreements based on this International Standard are encouraged to

investigate the possibility of applying the most recent editions of the normative documents indicated below. For

undated references, the latest ed
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 9587
Première édition
1999-10-01
Revêtements métalliques et autres
revêtements inorganiques —
Prétraitements du fer ou de l'acier pour
diminuer le risque de fragilisation par
l'hydrogène
Metallic and other inorganic coatings — Pretreatment of iron or steel to
reduce the risk of hyrdogen embrittlement
Numéro de référence
ISO 9587:1999(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9587:1999(F)
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de

normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée aux

comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales, en

liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec la Commission

électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI, Partie 3.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour

vote. Leur publication comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités

membres votants.

La Norme internationale ISO 9587 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 107, Revêtements métalliques et

autres revêtements non métalliques, sous-comité SC 3, Dépôts électrolytiques et finitions apparentées.

© ISO 1999

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque

forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l'accord écrit de l'éditeur.

Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 • CH-1211 Genève 20 • Suisse
Internet iso@iso.ch
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
© ISO
ISO 9587:1999(F)
Introduction

Lorsque de l'hydrogène atomique pénètre dans de l'acier ou dans certains autres métaux, tels que les alliages

d'aluminium et de titane, cela risque de provoquer une diminution de la ductilité ou de la capacité de transfert

d'efforts, ou encore d'engendrer des fissurations (habituellement sous forme de fissures ultrastructurales), ou des

ruptures fragiles cataleptiques, lorsque les contraintes appliquées sont bien en deçà de la limite d'élasticité, voire de

la résistance normale de calcul des alliages.

Ce phénomène se produit souvent dans des alliages où aucune diminution significative de la ductilité n'a été

observée, lors de mesures effectuées pendant des essais classiques de traction, et l'on désigne souvent ce

phénomène par rupture fragile retardée induite par l'hydrogène, fissuration de contrainte par l'hydrogène ou

fragilisation par l'hydrogène. L'hydrogène peut être introduit au cours des procédures de dégraissage, de décapage,

de phosphatation, de déposition électrolytique ou autocatalytique; l'introduction d'hydrogène peut également avoir

lieu en service, suite à des réactions de protection cathodique ou des réactions de corrosion. L'hydrogène peut

également être introduit pendant le chaudronnage, comme par exemple pendant les opérations de fluotournage,

d'usinage et de perçage, en raison de la décomposition des produits lubrifiants inappropriés, ainsi que pendant les

opérations de soudage et de brasage. Les pièces qui ont été usinées, façonnées à froid, ou dressées à froid, suite

à un traitement thermique de trempe sont particulièrement sensibles aux détériorations dues à la fragilisation par

l'hydrogène.

La tendance à la fragilisation par l'hydrogène résultant de l’absorption de l’hydrogène atomique et/ou des

contraintes de traction induites au cours de la fabrication peut être réduite par un dégazage. La relation temps-

température du traitement thermique dépend de la composition et de la structure des aciers ainsi que des

revêtements spécifiques appliqués et de la nature des procédures de revêtement. Pour la plupart des aciers à

haute résistance, l'efficacité du traitement thermique décroît rapidement avec la durée et la température.

La présente Norme internationale est destinée à être utilisée par les clients lorsqu'ils spécifient leurs exigences à

l'applicateur, au fournisseur, ou au spécialiste du revêtement, et il convient que sa référence soit indiquée sur le

plan de la pièce ou sur la commande.
iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
NORME INTERNATIONALE © ISO ISO 9587:1999(F)
Revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques —
Prétraitement du fer ou de l'acier pour diminuer le risque de
fragilisation par l'hydrogène
1 Domaine d’application

La présente Norme internationale fixe des exigences concernant la relaxation des contraintes des aciers très

résistants pour diminuer leur tendance à la fragilisation par l'hydrogène lors des opérations de prétraitement, de

dépôt électrolytique, de dépôt autocatalytique, de conversion chimique et de phosphatation réalisées

ultérieurement. La présente Norme internationale est applicable aux aciers dont les propriétés ne sont pas affectées

par un traitement thermique à des températures comprises entre 190 °C et 230 °C ou plus (voir 6.2).

Les procédures de traitement thermique, définies dans la présente Norme internationale, se sont avérées efficaces

pour réduire la tendance à la fragilisation par l'hydrogène des aciers présentant une résistance à la traction égale

ou supérieure à 1 000 MPa et qui ont été usinés, meulés, façonnés à froid ou dressés à froid à l'issue du traitement

thermique. Les procédures de traitement thermique sont utilisées avant toute opération susceptible d'entraîner la

pénétration d'hydrogène dans les pièces, comme par exemple les opérations de dépôt électrolytique, de dépôt

autocatalytique et autres opérations d'application de revêtements par procédé chimique.

La présente Norme internationale ne s’applique pas aux éléments de fixation.
2 Références normatives

Les documents normatifs suivants contiennent des dispositions qui, par suite de la référence qui y est faite,

constituent des dispositions valables pour la présente Norme internationale. Pour les références datées, les

amendements ultérieurs ou les révisions de ces publications ne s’appliquent pas. Toutefois, les parties prenantes

aux accords fondés sur la présente Norme internationale sont invitées à rechercher la possibilité d'appliquer les

éditions les plus récentes des documents normatifs indiqués ci-après. Pour les références non datées, la dernière

édition du document normatif en référence s’applique. Les membres de l'ISO et de la CEI possèdent le registre des

Normes internationales en vigueur.
ISO 2080, Dépôts électrolytiques et opérations s'y rattachant — Vocabulaire.
ISO 12686, Revête
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.