Moulded plastics footwear -- Lined or unlined polyurethane boots for general industrial use -- Specification

Specifies requirements, physical properties and marking. Gives the measurement of thickness (Annex A), the resistance to flexing of the upper material (Annex B), the flexing test of soling material (Annex C), strength test (Annex D), test pieces (Annex E) and boot heights (Annex F).

Articles chaussants moulés en plastique -- Bottes industrielles doublées ou non doublées en polyuréthanne d'usage général -- Spécifications

General Information

Status
Published
Publication Date
22-Jan-1992
Current Stage
6060 - International Standard published
Completion Date
23-Jan-1992
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 5423:1992 - Moulded plastics footwear -- Lined or unlined polyurethane boots for general industrial use -- Specification
English language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 5423:1992 - Articles chaussants moulés en plastique -- Bottes industrielles doublées ou non doublées en polyuréthanne d'usage général -- Spécifications
French language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 5423:1992 - Articles chaussants moulés en plastique -- Bottes industrielles doublées ou non doublées en polyuréthanne d'usage général -- Spécifications
French language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

ISO
INTERNATIONAL
STANDARD 5423
First edi tion
1992-02-0 1
---wem.----
IMoulded plastics footwear - Lined or unlined
polyurethane boots for general industrial use -
Specification
Articles chaussants moulbs en plastique - Bottes industrielles doubkes
ou non doubl&es en polyurethanne d ’usage g&n&ral - Sp~cifkafions
P-I--.-w---
Reference numher
ISO 5423: 1992(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
Foreword
ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national Standards bodies (ISO member bodies). The work
of preparing International Standards is normally carried out through ISO
technical committees. Esch member body interested in a subject for
which a technical committee has been established has the right to be
represented on that committee. International organizations, govern-
mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the
work. ISO collaborates closely with the International Electrotechnical
Commission (IEC) on all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an Inter-
national Standard requires approval by at least 75 O/o of the member
bodies casting a vote.
International Standard ISO 5423 was prepared by Technical Committee
ISO/TC 45, Rubber and rubber products.
Annexes A, 8, C, D and E form an integral part of this International
Standard. Annex F is for information only.

All rights reserved. No part of this pubiication may be reproduced or utiilzed in any form

or by any means, eiectronic or mechanlcai, inciuding photocopying and microfiim, without

permission in writing from the publisher.
international Organization for Standardiz ation
1 Geneve 20 l Switzerland
Case Postaie 56 l CH-121
Printed in Switzeriand
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
INTERNATIONAL STANDARD
- Lined or unlined polyurethane
Moulded plastics footwear
boots for general industrial use - Specification
1 Scope 3 Definitions
This International Standard specifies requirements
For the purposes of this International Standard, the
for boots, moulded from polyurethane compound, for
definitions given in ISO 10335 apply:
general industrial use. The boots may be either
fabric-lined or tinlined and of any style from ankle
boots to full thigh height inclusive.
4 Design requirements
2 Normative references
NOTE 1 Suggested ranges for the heights of boots are
The following Standards contain provisions which,
given in annex F.
through reference in this text, constitute provisions
of this International Standard. At the time of publi-
cation, the editions indicated were valid. All stan-
dards are subject to revision, and Parties to
4.1 Soling Pattern
agreements based on this International Standard
are encouraged to investigate the possibility of ap-
The Soling shall have radiused corners at the base
plying the most recent editions of the Standards in-
of the sole Pattern and the radius for such corners
dicated below. Membtirs of IEC and ISO maintain
shall be not less than 1,5 mm.
registers of currently valid International Standards.
NOTE 2 The Pattern of the Soling tan have a significant
ISO 37:1977, Rubber, vulcanized - Determination of
effect on the formation of premature Cracks.
tensile stress-strain properties.
ISO 48:1979, Vulcanized rubbers - Determination of
hardness (Hardness between 30 and 85 IRHD).
4.2 Minimum thicknesses
ISO 458-1:1985, Plastics - Determination of stiffness
The m,inimum thicknes%es of ttie boot shall be in
in torsion of #7exibIe materials - Part 1: General
accordance with table 1 foT each individual value
method.
obtained when measured as described in annex A.
ISO/ R 463:1965, Dia/ gauges reading in 0.01 mm,
0.001 in and 0.000 1 in.
4.3 Materials and components
ISO 471:1983, Rubber - Standard temperatures, hu-
midities and firnes for the conditioning and testing
The upper, Soling and. h.eel sh.all b.e moulded. from
of fest pieces.
homogenequsly mixed polyur&hane compound. lt

ISO 10335: 1990, Rubber and.,p/astics footwear,- No- may be cellular or a combi.nakn of cellular ‘and

menclature. non-cellular.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
Table 1 - Minimum thlckness
Dimensions in millimetres
Boot component Minimum thickness
1,5 of which not less than 1 ,O shall be of polyurethane compound
Boot upper
Foxing
a) at the heel
490
b) elsewhere
3,o
Over ‘leats Betwee cleats
Men ’s Women ’s Men ’s Women ’s
Boot bottom
13,o 11,o
a) full thickness 790 590
b) outsole only CO 390 295
Heel
a) full thickness 25,0 20,o 19,o 14,0
b) wearing surface to filier block 990 490 390 2,5
case of a lined boot, the lining shall be removed by
5 Physical properties
careful use of either a minimum amount of a suitable
solvent, such as methyl ethyl ketone, or a leather-
5.1 General
splitting machine. The test pieces after either of
these treatments shall be conditioned for 24 h at
Materials from the upper and material from the sole
23 “C + 2 “C and tested at this temperature.
shall be tested as two separate compounds, even if
the boot is known to have been made by a Single
Five test pieces shall be used for each test and the
injection process. Test pieces from the material of
middle value of each group of five test results shall
the boot shall be prepared by any of the permitted
be in accordance with the values given in table 2.
procedures given in ISO 37.
Otherwise a) and b) shall be applied as follows:
a) In the elongation at break test, if the middle value
5.2 Resistance to flexing of boot upper
is below and the highest value is above the ap-
propriate value given in table 2, five further test
When tested in accordance with the method de-
pieces shall be tested. The material shall be
scribed in annex 6 with one test piece in each di-
deemed to comply with the requirements of this
rection of flexing, no cracking of the types specified
International Standard only if the average of the
in annex B shall occur in either during 150000 flex
middle two values of all ten results is now above
cycles.
the appropriate value.
5.3 Tensile properties
b) In the test for modulus at 100 % elongation, if the
middle value is outside the appropriate range
The modulus at 100 % elongation and the elon-
given in table 2, but some results are inside, five
gation at break of the upper and the Soling shall be
further test pieces shall be tested. The material
determined in accordance with the method de-
shall be deemed to comply with the require-
scribed in ISO 37 at 23 “C + 2 “C, using where
ments of this International Standard only if the
practicable type 1 dumb-bell test pieces taken from
average of the middle two values of all ten re-
the product.
sults is within the appropriate range.
The direction of test shall be along the sole and up
the leg. If it is necessary, because of the shortage
Table 2 - Limits for tensile properties
of material, to use the smaller, type 2, dumb-bell test
Moduius at 100 % Minimum elongation
piece, the size of the dumb-bell used shall be stated
elongation at break
Boot
when expressing results.
component
MPa %
shall be
a Where practicable, test pieces
2,0 mm + 0,2 mm thick; if necessary, in Order to
1,3 to 4,6 250
WPer
ensure that no fabric is included in the test pieces,
thinner test pieces shall be used, and the thickness Solfng 23 to 5,0 300
used shall be stated when expressing results. In the
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
Two test pieces shall be used, .cut such that the
5.4 Hardness
major axis of one test piece was aligned up the leg
of the boot and that of the other across it. - ‘.,
The hardness of the materials, measured not less
than 96 h after moulding and determined in accord-e
A graph shall be prepared shpwing the rqlationships
ante with the appropriate method of ISO 48 at
between deflection and temperature, and from this
23 “C- + 2 PC after conditioning at that temperature
the temperature at an angle of 200” deflection of
for not Gss than 3 h, shall be as given in table 3.
each test piece shall be determined. A deduction of
0,5 “C shall be made for each 0,03 mm of the thick-
For the Soling compound, all .measurements shall
ne?s of a test piece above 1,30 mm, and an addition
be taken on the preptired Surface of a t&t piece

which was adjacent to the wearing -surface of the of 0,5 “C shall be made for each 0,03 mm of the

thickness be!ow 1,27 mm. The arithmetic me.an of
sole and which does not inciude any filier or upper
th ’e two results .shall be recorded was the cold,flex
compound. For the upper compound, all mea ’sure-

ments shal,l be taken on the actual outer surface qf temperature tif the part under test.

the boot leg.
The minimum thickness of a test piece, for hardness
testing, is 6 mm.
5.6 Resistance of soling to tut growth (flexing
test)
For upper hardness testing, sections of boot leg
NOTE 3
material may be built up to achieve this minimum thick-
ness.
When Parts of the Soling are tested in accordance
with annex C at a temperature of -5 “C & 2 “C,
using three test pieces tut parallel to the centreline
Limits for hardness of polyurethane
Table 3 -
of the sole (see figure l), the thickness of the Soling
compound
compound shall be not less than 50 % of the test
Values in IRHD
piece thickness and the number of flexing cycles to
. T
achieve 6 mm tut growth shall be not less than
Hardness at 23 “C -f: 2 “C
150 000 for each test piece when the measurements
Boot component
of tut growth are confined to the outside surface of
min. max.
the test piece.
42 59
UPPer
Soling and heel 50
5.7 Split tear strength
5.5 Gold flex temperature of the upper
When Parts of the cellular Soling are testetl in ac-
cordante with the method given in annex D, the
When Parts of the upper are tested in accordance
minimum strength in both directions shall be
with ISO 458-1, applied as indicated below, the cold
flex temperature shall be not higher than - 35 “C. 3,5 N/mm of width.
Figure 1 - Centreline of the boot
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
5.8 Resistance to hydrolysis
6 Marking
5.8.1 When Parts of the upper and Soling are tested
Esch article of footwear shall be indelibly and legibly
as required in 5.3 after preparation and conditioning
marked with the following:
in accordance with annex E, the Change in elon-
gation at break shall not exceed 20 Yo.
a) the size, stamped on the inside or moulded on
the waist of the Outsole;
5.8.2 When Parts of the Soling are tested in ac-

cordante with the method described in annex C, b) the manufacturer ’s or supplier ’s identification,

after preparation and conditioning in accordance including the name, trademark or other means

with annex E, the testing being carried out at of identification of the country of manufacture,

-5 “C + 2 OC, the original 2 mm tut shall have in- distributor or retailer;
creased by not more than 8 mm after 150 000 cycles.
c) the reference number of this International Stan-
dard.
5.8.3 When Parts of the upper are tested in ac-
cordante with the method described in annex B at
-5 “C + 2 “C, after preparation and conditioning
in accordance with annex E, no cracking shall occur
during and up to 150 000 flex cycles.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
Annex A
(normative)
Measurement of thickness
Construct two further vertical planes at right angles
A.1 Apparatus
to the first vertical plane so that they meet the sole
at Points X and Y. Draw a line through X and Y. This
Measuring devices appropriate to the part of the
fine shall. constitute ,the centreline for the forepart
boot being measured are classified and listed in ta-
of the boot.
ble A.1. Devices classified as “accurate” may al-
ways be used. if desired. Those classified as
A.2.2 Preparation for measurement of foxing
“routine” may be used unless the readings obtained
fall within IO % of the specified minimum value for
Cut horizontally through the foxing right round the
the component being measured: in such cases, the
upper at a distance of 13 mm above the top surface
component shall be measured using the appropriate
of the insole adjacent to the upper.
“accurate” device.
A.3 Procedure
A.2 Preparation of boots for
measurements of thickness
A.3.1 Boot upper
A.2.1 Preparation for measurement of insole
Take four measurements of the combined thickness
and boot bottom
of polyurethane and fabric symmetically round the
top of the boot not less than 3 mm and not more
Cut the boot longitudinally and perpendicular to the
than 15 mm below the top binding. In the case of a
surface, through the centre of the Sole, on a line
boot with a hip top extension, take the measure-
drawn from the centre of the toecap to the centre of
ments not less than 3 mm and not more than
the heel.
15 mm below the joint Strip.
Locate the centreline, illustrated in figure 1, by plac-
Measure the thickness of the coating on the upper
ing the boot on a horizontal surface and against a
from the coating surface to the “peaks” of the fabric
vertical plane so that it touches the edge of the sole
weave structure which are nearest to this surface.
at Points A and B on the inner side of the boot.
Table A.l - Thickness measuring devices for various components of the boot
Class of measu ing equipment
Boot component
Routine Accurate
Upper (full thickness)

Thickness dial gauge calibrated in 0,l mm, or Thickne& dial gauge in accordance with lSO/R 463,

graduated eyepiece with 0,l mm scaie spacing using a pressure of 2 kPa

Upper (coating thick- Graduated eyepiece with 0,l mm scaie spacing Travelling microscope reading to 0,02 mm

ness)
I I I I

Foxi ng Graduated eyepiece with 0,l mm scaie spacing Traveliing microscope reading to 0,02 mm

I I I

Boot bottom Graduated rule with scale marks for reading to Graduated eyepiece with 0,l mm scale spacing

1 mm
I l
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
A.3.2 Foxing at the tae A.3.6 Outsole

Measure the combined thickness of polyurethane Measure the thickness of the Outsole on the tut

and fabric, excluding any Pattern, on the tut section, section, both over and between cleats, including any

within 6 mm of the centreline of the boot at the toe.
Pattern, from the tower surface of the insole, filier
or steel midsole (whichever is the lowest) to the
When a protective toecap is incorporated in the
outer surface of the Outsole. Take three measure-
boot, measure the combined thickness of the
ments at different Points in the tread region.
polyurethane and fabric, excluding any Pattern, from
the outside surface of the protective toecap.
A.3.7 Heel
A.3.3 Foxing at the heel
Measure the full heel thickness DE, as illustrated in
figureA.l, on the tut section over any cleat or pat-
Measure the combined thickness of poiyurethane
tern perpendicularly from the upper surface CO of
and fabric, excluding any Pattern, on the tut section,
the insole and filier where the insole line CD is
within 6 mm of the centreline of the heel.
10 mm in length from Point C which is at the top of
the back edge of the heel on the outside.
A.3.4 Foxing in other areas
Where there is a filier block present, measure the
thickness from the underside of the block to the
Take four measurements of the combined thickness
surface of the heel. Take the measurements both
of polyurethane and fabric, excluding any Pattern,
over and between cleats, at three positions for each,
on the tut section, at Points symmetrically round the
or at as many positions as the heel design will allow
boot in the foxing Strip area but not in either the heel
if three is impossible.
or the toe areas.
A.4 Expression of resu
A.3.5 Full thickness of the boot bottom
Record each individual test resuit, for each com-
Measure the thickness of the boot bottom on the tut
ponent, in millimetres to the learest 0,l mm.
section from the upper surface of the insole to the
outer surface of the Outsole. Take the measure-
ments both over and between cleats, including any
Pattern, at three separated Points in the tread re-
gion. Exclude any insock that may be inserted after
the boot is moulded.
Measurement of heel thickness
Figure A.l -
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 5423:1992(E)
Annex B
(normative)
Determination of the resistance to flexing of the upper material
B.l Principle B.2 Apparatus (see figure 6.1)

Double creases similar to those formed in the upper The apparatus consists of pairs of V-shaped clamps

of a boot during wear are generated repeatedly in suitably mounted so that the axes of each pair are

specimens of polyurethane upper material by means in the Same straight line.
of a suitable apparatus until cracking of the
The angle of each V-clamp is 40” + 1
...

NORME
5423
INTERNATIONALE
Première édition
1992-02-O 1
Articles chaussants moulés en plastique -
Bottes industrielles doublées ou non doublées
en polyuréthanne d’usage général -
Spécifications
Moulded plastics footwear - Lined or unlined polyurethane boots for
general industria/ use - Specikation
----- -- --- --.--
Numéro de référence
60 5423: 1992(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres
de I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général
confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre inté-
ressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique créé
à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux tra-
vaux. L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique
internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotech-
nique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techni-
ques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication
comme Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins
des comités membres votants.
La Norme internationale ISO 5423 a été élaborée par le comité techni-
que lSO/TC 45, Élastomères et produits à base d’élastomères.
Les annexes A, B, C, D et E font partie intégrante de la présente Norme
internationale. L’annexe F est donnée uniquement à titre d’information.
0 ISO 1992

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être repro-

duite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou

mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de l’éditeur.

de normalisation
Organisation internationale
Case Postale 56 l CH-1211 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
NORME INTERNATIONALE
Articles chaussants moulés en plastique - Bottes
industrielles doublées ou non doublées en polyuréthanne
d’usage général - Spécifications
ISO 10335: 1990, Articles chaussants en caoutchouc
1 Domaine d’application
et en plastique - Nomenclature.
La présente Norme internationale fixe des prescrip-
tions pour les bottes moulées à partir de compo-
sitions à base de polyuréthanne, à usage industriel 3 Définitions
général. Les bottes peuvent être doublées ou non
et de n’importe quel style, de la botte basse à la
Pour les besoins de la présente Norme internatio-
cuissarde. nale, les définitions données dans I’ISO 10335 s’ap-
pliquent.
2 Références normatives
Les normes suivantes contiennent des dispositions 4 Prescriptions pour le modèle
qui, par suite de la référence qui en est faite,
NOTE 1 L’annexe F présente les gammes suggérées
constituent des dispositions valables pour la pré-
pour les hauteurs des bottes.
sente Norme internationale. Au moment de la pu-
blication, les éditions indiquées étaient en vigueur.
Toute norme est sujette à révision et les parties
4.1 Sculpture de la semelle
prenantes des accords fondés sur la présente
Norme internationale sont invitées à rechercher la
La semelle doit comporter des coins arrondis au
possibilité d’appliquer les éditions les plus récentes
fond des sculptures de la semelle et le rayon de ces
des normes indiquées ci-après. Les membres de la
coins doit être d’au moins 1,5 mm.
CEI et de I’ISO possèdent le registre des Normes
internationales en vigueur à un moment donné.
NOTE 2 La sculpture de la semelle peut avoir un effet
significatif sur l’apparition de fendillements prématurés.
ISO 37:1977, Caoutchouc vulcanisé - Essai de
traction-allongement.
4.2 Épaisseurs minimales
ISO 48: 1979, Élastomères vulcanisés - Détermi-
nation de la dureté (Dureté comprise entre 30 et 85
Les épaisseurs minimales de la botte doivent satis-
D.I.D.C.).
faire aux prescriptions du tableau 3 pour chaque
valeur individuelle obtenue lors du mesurage effec-
ISO 458-1: 1985, Plastiques - Détermination de la ri-
tué conformément a l’annexe A.
gidité en torsion des plasfiques souples - Partie 1:
Méthode générale.
4.3 Matériaux et composants
ISOIR 463:1965, Comparateurs à cadran au 0,01 mm,

au 0,001 in et au 0,000 1 in. La tige, la semelle et le talon doivent être moulés à

partir d’un mélange homogène de composit’ions à

ISO 471:1983, Caoutchouc - Tempértitures, humidi- base de polyuréthanne. Ce mélange peut être al-

tés et dùrées normales pour le conditionnement et véolaire ou une combinaison de compositions al-

l’essai des éprouvettes. véolaire et non alvéolaire.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Tableau 1 -
Épaisseurs minimales
Dimensions en millimètres
Mesurage
Épaisseur minimale

Tige de la botte 1,5 dont au moins 1,O doit être moulé à partir de la composition à base de po-

lyuréthanne
Bande
a) au talon
b) ailleurs
Au-dessus des crans Entre I 5 crans
Hommes Femmes Hommes Femmes
Partie inférieure de la botte
a) épaisseur complète 13,0
11 ,o
790 5,o
b) semelle d’usure uniquement
790 390 23
Talon
a) épaisseur complète 25,o 19,0 14,0
20,o
b) surface de marche au bloc de remplissage
990 390 2,5
490
de s’assurer que les éprouvettes ne contiennent pas
5 Propriétés physiques
de tissu, on doit utiliser des éprouvettes plus minces
et mentionner l’épaisseur choisie avec les résultats.
5.1 Généralités
Dans le cas d’une botte doublée, la doublure doit
être retirée en utilisant avec précaution soit une
Les matériaux de la tige et celui de la semelle doi-
quantité minimale convenable d’un solvant appro-
vent être essayés comme étant deux éléments iso-
prié tel que la méthyl-éthyl-cétone, soit une machine
lés, même si l’on sait que la botte a été fabriquée
a refendre les cuirs. Apres l’un ou l’autre de ces
par un seul processus d’injection. Les éprouvettes
traitements, les éprouvettes doivent être condition-
du matériau de la botte doivent être préparées selon
nées à 23 “C & 2 OC durant 24 h et essayées 5
n’importe quel mode opératoire permis de I’ISO 37.
cette température.
Cinq éprouvettes doivent être utilisées pour chaque
5.2 Résistance à la flexion de la tige de la
essai et la valeur moyenne de chaque groupe de
botte
cinq résultats doit satisfaire aux prescriptions du
tableau 2. Dans le cas contraire, a) et b) doivent être
Lorsque la tige est soumise à l’essai conformément
appliques comme suit.
à la méthode prescrite dans l’annexe B, en placant
une éprouvette dans chaque sens de flexion, aucune
a) Dans l’essai d’allongement à la rupture, si la
craquelure des types spécifiés dans l’annexe B ne
valeur moyenne est inférieure à la valeur appro-
doit apparaître sur l’une ou l’autre des éprouvettes
priée donnée dans le tableau 2 et si la valeur la
pendant 150000 cycles de flexion.
plus élevée est supérieure à cette même valeur
appropriée, cinq éprouvettes supplémentaires
5.3 Propriétés de traction
doivent être essayées. Le matériau ne doit être
reconnu conforme à la présente Norme interna-
Le module à 100 % d’allongement et l’allongement
tionale que si la moyenne des deux valeurs cen-
à la rupture de la tige et de la semelle doivent être
trales des 10 résultats est supérieure à la valeur
déterminés conformément à la méthode prescrite
appropriée.
dans I’ISO 37 à une température de 23 OC + 2 OC,
en utilisant si nécessaire des éprouvettes de type
b) Dans l’essai de module à 100 % d’allongement,
haltére 1 prélevées sur le produit fini.
si la valeur moyenne s’écarte de la plage ap-
propriée prescrite dans le tableau 2, mais si cer-
Le sens de l’essai doit être de la semelle à la jambe.
tains de ces résultats sont à l’intérieur de cette
Si, par manque de matériau, il est nécessaire d’uti-
même plage, cinq éprouvettes supplémentaires
liser l’éprouvette plus petite de type haltère 2, la di-
doivent être essayées. Le matériau ne doit être
mension de l’éprouvette de type haltére doit être
reconnu conforme à. la présente Norme interna-
mentionnée avec les resultats.
tionale que si la moyenne des deux valeurs cen-
trales des 10 résultats se retrouve dans la plage
Lorsque c’est possible, l’épaisseur des éprouvettes
appropriée.
doit être de 2,0 mm + 0,2 mm; si nécessaire, afin
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Il faut préparer un graphique qui montre la relation
entre la deflexion et la température, ce qui doit per-
- Limites des propriétés de traction
Tableau 2
mettre de déterminer la température par un angle
ongement minimal
de déflexion de 200” de chaque éprouvette. Il faut
A la rupture
retrancher 0,5 “C tous les 0,03 mm d’épaisseur
d’une éprouvette supérieure à 1,30 mm et ajouter
0,s “C tous les 0,03 mm d’épaisseur d’une éprou-
vette inférieure à 1,27 mm. La moyenne arithméti-
Tige 1,3 à 4,6 250
que des deux résultats doit être notée comme étant
Semelle 2,1 à 5,o
la température de flexion à basse température de la
partie de tige soumise à l’essai.
5.4 Dureté
5.6 Résistance à la flexion de la semelle (avec
préentaille)
La dureté des matériaux, mesurée aprés un délai
minimal de 96 h après moulage et déterminée
Lorsque des parties de la semelle sont soumises à
conformément à la méthode appropriée prescrite
l’essai conformément à la méthode prescrite dans
dans I’ISO 48, à 23 “C + 2 “C après condition-
l’annexe C, à une température de -5 OC + 2 “C,
nement d’au moins 3 h a cette température, doit
en utilisant trois éprouvettes découpées $rallè-
satisfaire aux prescriptions du tableau 3.
lement à la ligne centrale de la semelle (voir

Pour la semelle, tous les mesurages doivent être figure l), l’épaisseur de la semelle ne doit pas être

effectués sur la surface préparée d’une éprouvette inférieure à 50 % de l’épaisseur de l’éprouvette et

adjacente à la surface de frottement de la semelle le nombre de cycles de flexion pour agrandir une

et ne comprenant ni remplissage ni tige. Pour la entaille de 6 mm doit être d’au moins 150 000 pour

tige, tous les mesurages doivent être effectués sur
chaque éprouvette, les mesurages d’entaille étant
la surface extérieure réelle de la jambe de la botte.
limités à la surface externe de l’éprouvette.
ur mini m ale d ‘une éprouvette pour l’essai
L’épaisse
5.7 Résistance au déchirement
6 mm.
de dureté est de
Lorsque des parties de la semelle alvéolaire sont
NOTE 3 Pour l’essai de dureté de la tige, on peut su-

perposer des sections de matériau de jambe de botte afin soumises à l’essai conformément à la méthode

de parvenir à cette épaisseur minimale.
prescrite dans l’annexe 0, la résistance minimale
dans les deux sens doit être de 3,s N/mm de lar-
geur.
Tableau 3 - Limites de la dureté de la composition
à base de polyuréthanne
5.8 Résistance à l’hydrolyse
Valeurs en DIDC
, +
Dureté à 23 “C -t 2 “C
58.1 Lorsque des parties de la tige et de la se-
Composant
melle sont soumises à l’essai comme prescrit en
min. max.
5.3, après préparation et conditionnement confor-
mément à l’annexe E, la variation d’allongement à
Tige 42 59
la rupture ne doit pas dépasser 20 %.
Semelle et talon
5.8.2 Lorsque des parties de la semelle sont sou-
mises à l’essai conformément à la méthode pres-
5.5 Résistance de la tige à la flexion à basse
crite dans l’annexe C, après préparation et
température
conditionnement conformément à l’annexe E, I’es-
sai étant effectué à -5 “C + 2 OC, l’entaille d’ori-
Lorsque des parties de la tige sont soumises à
gine de 2 mm ne doit pas avoir augmenté de plus
l’essai conformément à la méthode prescrite dans
de 6 mm aprés 350 000 cycles de flexion.
I’ISO 458-1, appliquée suivant les indications ci-
dessous, la température de flexion à basse tempé-
5.8.3 Lorsque des parties de la tige sont soumises
rature ne doit pas être supérieure à - 35 “C.
à l’essai conformément. à la méthode prescrite dans

Il faut utiliser deux éprouvettes disposées de façon l’annexe B, après préparation et conditionnement

que l’axe principal de l’une des éprouvettes soit conformément à l’annexe E, l’essai étant effectué à

aligné sur la jambe de la botte et que l’axe de la -5 “C & 2 “C, aucune craquelure ne doit apparaî-

deuxième éprouvette le traverse. tre pendant et jusqu’à 150 000 cycles de flexion.

---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Figure 1 - Ligne centrale de la botte
b) identification du fabricant ou du fournisseur,
6 Marquage
la marque de fabrique ou
comprenant le nom,
d’autres moyens d’identification soit du pays de
Chaque botte doit porter, de manière lisible et in-
fabrication, soit du distributeur, soit encore du
délébile, un marquage comprenant les indications
détaillant;
suivantes:
c) numéro de référence de la présente Norme
a) pointure, imprimée ou moufée sur la cambrure
Internationale.
de la semelle d’usure;
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Annexe A
(normative)
Mesurage de l’épaisseur
verticaux & angle droit du premier entrant en contact
A.? Appareillage
avec la semelle aux points X et Y. Tracer une ligne
de X à Y. Cette ligne doit représenter la ligne cen-
Les dispositifs de mesure appropriés à la partie de
trale pour l’avant de la botte.
la botte mesurée sont classés et présentés au ta-
bleau A.1. On peut toujours utiliser les dispositifs

classés comme ((précis)) si besoin est. On peut uti- A.2.2 Préparation pour le mesurage de la

liser ceux classés comme ((de routine,, sauf si les
bande
relevés obtenus sont compris dans les 10 % de la
valeur minimale prescrite pour le composant me-
Découper horizontalement dans la bande, juste au-
suré; dans ces cas-là, le composant doit être me-
tour de la tige, à une distance de 13 mm au-dessus

suré à l’aide du dispositif ((précis,, approprié,. de la surface supérieure de la première adjacente

à la tige.
A.2 Préparation des bottes pour les
A.3 Mode opératoire
mesurages d’épaisseur
A.3.1 Tige de la botte
A.2.1 Préparation pour le mesurage de la
première et de la partie inférieure de la botte
Effectuer quatre mesurages de l’épaisseur combi-
née de polyuréthanne et de tissu symétriquement
Découper la botte dans le sens de la longueur et
autour du sommet de la botte entre 3 mm au mini-
perpendiculairement à la surface en passant par le
mum et 15 mm au maximum en dessous de la liga-
centre de la semelle suivant une ligne allant du
ture supérieure. Dans le cas d’une botte comportant
centre de l’embout au centre du talon.
une extension aux cuisses, effectuer les mesurages
entre 3 mm au minimum et 15 mm au maximum en
Localiser la ligne centrale, présentée à la figure 1,
dessous de la bande de joint.
en placant la botte sur une surface horizontale et
contre un plan vertical, de sorte que le rebord de la
Mesurer l’épaisseur de l’enduit sur la tige depuis la
semelle du côté intérieur de la botte soit en contact
surface enduite jusqu’aux ((pointes,) du tissu les plus
des points A et B. Construire deux autres plans
proches de cette surface.

Tableau A.1 - Dispositifs de mesure de I’épaisseur pour les divers composants de la botte

Classe d’équipe ent de mesure
Composant
De routine Précis
Épaisseur complète de Comparateur d’épaisseur à cadran étalonné tous
Comparateur d’épaisseur à cadran conforme à

la tige les 0,l mm ou oculaire gradué avec graduations de l’ISO/R 463 utilisant une pression de 2 kPa

0,l mm

Epaisseur de l’enduit de Oculaire gradué avec graduations de 0,1 mm Microscope mobile avec précision de lecture?

la tige 0,02 mm

Bande Oculaire gradué avec graduations de 0,1 mm Microscope mobile avec précision de lecture de

0,02 mm
Partie inférieure de la Règle graduée avec graduations pour un relèvé à
Oculaire gradué avec graduations de 0,l mm
botte 1 mm près
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
intérieure que l’on peut insérer après le moulage
A.3.2 Bande au niveau des orteils
de la botte.
Mesurer l’épaisseur combinée de polyuréthanne et
de tissu, à l’exclusion des sculptures, sur la section
A.3.6 Semelle d’usure
découpée, à 6 mm au maximum de la ligne centrale
de la botte, au niveau des orteils.
Mesurer l’épaisseur de la semelle d’usure sur la
section découpee à la fois au-dessus des crans et
Lorsque la botte comprend un embout protecteur,
entre eux, à l’exclusion des sculptures, de la surface
mesurer l’épaisseur combinée de polyuréthanne et
inférieure de la première, du remplissage ou de la
de tissu, à l’exclusion des sculptures, a partir de la
semelle centrale en acier (en prenant la plus basse)
surface extérieure de l’embout protecteur.
jusqu’à la surface extérieure de la semelle d’usure.
Effectuer trois mesurages en des points différents
A.3.3 Bande au niveau du talon
de la semelle.
Mesurer l’épaisseur combinée de polyuréthanne et
A.3.7 Talon
de tissu, à l’exclusion des sculptures, sur la section
découpée, à 6 mm de la ligne centrale du talon.
Mesurer l’épaisseur complète du talon DE, comme
représenté à la figure A.l, sur la section découpée
A.3.4 Bande à d’autres endroits
au-dessus de tout cran ou de toute sculpture per-
pendiculairement à la surface supérieure, CD, de la
Effectuer quatre mesurages de l’épaisseur combi-
première et du remplissage, au point où la ligne de
née de polyuréthanne et de tissu, à l’exclusion des
la Premiere CD est de 10 mm de longueur à partir
sculptures, sur la section découpée, en des points
du point C situé au sommet du rebord arriére exté-
symétriques autour de la botte dans la zone de la
rieur du talon.
bande mais ni dans celle du talon, ni dans celle des
Lorsqu’il y a un bloc de remplissage, mesurer
orteils.
l’épaisseur entre la surface inférieure du bloc et la
surface du talon. Effectuer les mesurages à la fois
A.3.5 Épaisseur compléte de la partie
au-dessus des crans et entre eux en trois positions
inférieure de la botte
pour chacun ou autant de fois que le permet le mo-
dèle du talon, si ce nombre est inférieur à trois.
Mesurer l’épaisseur du fond de la botte sur la sec-
tion découpée, de la surface supérieure de la pre-

mière à la surface extérieure de la semelle d’usure. A.4 Expression des résultats

Effectuer les mesurages à la fois au-dessus et entre

les crans, à l’exclusion des sculptures, en trois Noter, pour chaque composant, chaque résultat

points séparés de la semelle. Exclure toute semelle d’essai individuel en millimètres, à 0,l mm près.

Figure A.1 - Mesurage de l’épaisseur du talon
---------------------- Page: 8 ----------------------
I S.0 5423: 1992(F)
Annexe B
(normative)
Détermination de la résistance à la flexion du matériau de la tige.
B.l Principe 8.2 Appareillage (voir figure 6.1)
Les plis doubles ressemblant aux plis qui apparais-
L’appareillage consiste en paires de pinces en V
sent, au porter, sur la tige d’une botte sont générés
montées de facon à faire coïncider les axes de cha-
de facon répétée sur les éprouvettes de tige en po-
que paire sur une même ligne droite.
lyuréthanne grâce à un appareillage approprié jus-
L’angle de la pince e
...

NORME
5423
INTERNATIONALE
Première édition
1992-02-O 1
Articles chaussants moulés en plastique -
Bottes industrielles doublées ou non doublées
en polyuréthanne d’usage général -
Spécifications
Moulded plastics footwear - Lined or unlined polyurethane boots for
general industria/ use - Specikation
----- -- --- --.--
Numéro de référence
60 5423: 1992(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres
de I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général
confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre inté-
ressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique créé
à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux tra-
vaux. L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique
internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotech-
nique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techni-
ques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication
comme Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins
des comités membres votants.
La Norme internationale ISO 5423 a été élaborée par le comité techni-
que lSO/TC 45, Élastomères et produits à base d’élastomères.
Les annexes A, B, C, D et E font partie intégrante de la présente Norme
internationale. L’annexe F est donnée uniquement à titre d’information.
0 ISO 1992

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être repro-

duite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou

mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de l’éditeur.

de normalisation
Organisation internationale
Case Postale 56 l CH-1211 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
NORME INTERNATIONALE
Articles chaussants moulés en plastique - Bottes
industrielles doublées ou non doublées en polyuréthanne
d’usage général - Spécifications
ISO 10335: 1990, Articles chaussants en caoutchouc
1 Domaine d’application
et en plastique - Nomenclature.
La présente Norme internationale fixe des prescrip-
tions pour les bottes moulées à partir de compo-
sitions à base de polyuréthanne, à usage industriel 3 Définitions
général. Les bottes peuvent être doublées ou non
et de n’importe quel style, de la botte basse à la
Pour les besoins de la présente Norme internatio-
cuissarde. nale, les définitions données dans I’ISO 10335 s’ap-
pliquent.
2 Références normatives
Les normes suivantes contiennent des dispositions 4 Prescriptions pour le modèle
qui, par suite de la référence qui en est faite,
NOTE 1 L’annexe F présente les gammes suggérées
constituent des dispositions valables pour la pré-
pour les hauteurs des bottes.
sente Norme internationale. Au moment de la pu-
blication, les éditions indiquées étaient en vigueur.
Toute norme est sujette à révision et les parties
4.1 Sculpture de la semelle
prenantes des accords fondés sur la présente
Norme internationale sont invitées à rechercher la
La semelle doit comporter des coins arrondis au
possibilité d’appliquer les éditions les plus récentes
fond des sculptures de la semelle et le rayon de ces
des normes indiquées ci-après. Les membres de la
coins doit être d’au moins 1,5 mm.
CEI et de I’ISO possèdent le registre des Normes
internationales en vigueur à un moment donné.
NOTE 2 La sculpture de la semelle peut avoir un effet
significatif sur l’apparition de fendillements prématurés.
ISO 37:1977, Caoutchouc vulcanisé - Essai de
traction-allongement.
4.2 Épaisseurs minimales
ISO 48: 1979, Élastomères vulcanisés - Détermi-
nation de la dureté (Dureté comprise entre 30 et 85
Les épaisseurs minimales de la botte doivent satis-
D.I.D.C.).
faire aux prescriptions du tableau 3 pour chaque
valeur individuelle obtenue lors du mesurage effec-
ISO 458-1: 1985, Plastiques - Détermination de la ri-
tué conformément a l’annexe A.
gidité en torsion des plasfiques souples - Partie 1:
Méthode générale.
4.3 Matériaux et composants
ISOIR 463:1965, Comparateurs à cadran au 0,01 mm,

au 0,001 in et au 0,000 1 in. La tige, la semelle et le talon doivent être moulés à

partir d’un mélange homogène de composit’ions à

ISO 471:1983, Caoutchouc - Tempértitures, humidi- base de polyuréthanne. Ce mélange peut être al-

tés et dùrées normales pour le conditionnement et véolaire ou une combinaison de compositions al-

l’essai des éprouvettes. véolaire et non alvéolaire.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Tableau 1 -
Épaisseurs minimales
Dimensions en millimètres
Mesurage
Épaisseur minimale

Tige de la botte 1,5 dont au moins 1,O doit être moulé à partir de la composition à base de po-

lyuréthanne
Bande
a) au talon
b) ailleurs
Au-dessus des crans Entre I 5 crans
Hommes Femmes Hommes Femmes
Partie inférieure de la botte
a) épaisseur complète 13,0
11 ,o
790 5,o
b) semelle d’usure uniquement
790 390 23
Talon
a) épaisseur complète 25,o 19,0 14,0
20,o
b) surface de marche au bloc de remplissage
990 390 2,5
490
de s’assurer que les éprouvettes ne contiennent pas
5 Propriétés physiques
de tissu, on doit utiliser des éprouvettes plus minces
et mentionner l’épaisseur choisie avec les résultats.
5.1 Généralités
Dans le cas d’une botte doublée, la doublure doit
être retirée en utilisant avec précaution soit une
Les matériaux de la tige et celui de la semelle doi-
quantité minimale convenable d’un solvant appro-
vent être essayés comme étant deux éléments iso-
prié tel que la méthyl-éthyl-cétone, soit une machine
lés, même si l’on sait que la botte a été fabriquée
a refendre les cuirs. Apres l’un ou l’autre de ces
par un seul processus d’injection. Les éprouvettes
traitements, les éprouvettes doivent être condition-
du matériau de la botte doivent être préparées selon
nées à 23 “C & 2 OC durant 24 h et essayées 5
n’importe quel mode opératoire permis de I’ISO 37.
cette température.
Cinq éprouvettes doivent être utilisées pour chaque
5.2 Résistance à la flexion de la tige de la
essai et la valeur moyenne de chaque groupe de
botte
cinq résultats doit satisfaire aux prescriptions du
tableau 2. Dans le cas contraire, a) et b) doivent être
Lorsque la tige est soumise à l’essai conformément
appliques comme suit.
à la méthode prescrite dans l’annexe B, en placant
une éprouvette dans chaque sens de flexion, aucune
a) Dans l’essai d’allongement à la rupture, si la
craquelure des types spécifiés dans l’annexe B ne
valeur moyenne est inférieure à la valeur appro-
doit apparaître sur l’une ou l’autre des éprouvettes
priée donnée dans le tableau 2 et si la valeur la
pendant 150000 cycles de flexion.
plus élevée est supérieure à cette même valeur
appropriée, cinq éprouvettes supplémentaires
5.3 Propriétés de traction
doivent être essayées. Le matériau ne doit être
reconnu conforme à la présente Norme interna-
Le module à 100 % d’allongement et l’allongement
tionale que si la moyenne des deux valeurs cen-
à la rupture de la tige et de la semelle doivent être
trales des 10 résultats est supérieure à la valeur
déterminés conformément à la méthode prescrite
appropriée.
dans I’ISO 37 à une température de 23 OC + 2 OC,
en utilisant si nécessaire des éprouvettes de type
b) Dans l’essai de module à 100 % d’allongement,
haltére 1 prélevées sur le produit fini.
si la valeur moyenne s’écarte de la plage ap-
propriée prescrite dans le tableau 2, mais si cer-
Le sens de l’essai doit être de la semelle à la jambe.
tains de ces résultats sont à l’intérieur de cette
Si, par manque de matériau, il est nécessaire d’uti-
même plage, cinq éprouvettes supplémentaires
liser l’éprouvette plus petite de type haltère 2, la di-
doivent être essayées. Le matériau ne doit être
mension de l’éprouvette de type haltére doit être
reconnu conforme à. la présente Norme interna-
mentionnée avec les resultats.
tionale que si la moyenne des deux valeurs cen-
trales des 10 résultats se retrouve dans la plage
Lorsque c’est possible, l’épaisseur des éprouvettes
appropriée.
doit être de 2,0 mm + 0,2 mm; si nécessaire, afin
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Il faut préparer un graphique qui montre la relation
entre la deflexion et la température, ce qui doit per-
- Limites des propriétés de traction
Tableau 2
mettre de déterminer la température par un angle
ongement minimal
de déflexion de 200” de chaque éprouvette. Il faut
A la rupture
retrancher 0,5 “C tous les 0,03 mm d’épaisseur
d’une éprouvette supérieure à 1,30 mm et ajouter
0,s “C tous les 0,03 mm d’épaisseur d’une éprou-
vette inférieure à 1,27 mm. La moyenne arithméti-
Tige 1,3 à 4,6 250
que des deux résultats doit être notée comme étant
Semelle 2,1 à 5,o
la température de flexion à basse température de la
partie de tige soumise à l’essai.
5.4 Dureté
5.6 Résistance à la flexion de la semelle (avec
préentaille)
La dureté des matériaux, mesurée aprés un délai
minimal de 96 h après moulage et déterminée
Lorsque des parties de la semelle sont soumises à
conformément à la méthode appropriée prescrite
l’essai conformément à la méthode prescrite dans
dans I’ISO 48, à 23 “C + 2 “C après condition-
l’annexe C, à une température de -5 OC + 2 “C,
nement d’au moins 3 h a cette température, doit
en utilisant trois éprouvettes découpées $rallè-
satisfaire aux prescriptions du tableau 3.
lement à la ligne centrale de la semelle (voir

Pour la semelle, tous les mesurages doivent être figure l), l’épaisseur de la semelle ne doit pas être

effectués sur la surface préparée d’une éprouvette inférieure à 50 % de l’épaisseur de l’éprouvette et

adjacente à la surface de frottement de la semelle le nombre de cycles de flexion pour agrandir une

et ne comprenant ni remplissage ni tige. Pour la entaille de 6 mm doit être d’au moins 150 000 pour

tige, tous les mesurages doivent être effectués sur
chaque éprouvette, les mesurages d’entaille étant
la surface extérieure réelle de la jambe de la botte.
limités à la surface externe de l’éprouvette.
ur mini m ale d ‘une éprouvette pour l’essai
L’épaisse
5.7 Résistance au déchirement
6 mm.
de dureté est de
Lorsque des parties de la semelle alvéolaire sont
NOTE 3 Pour l’essai de dureté de la tige, on peut su-

perposer des sections de matériau de jambe de botte afin soumises à l’essai conformément à la méthode

de parvenir à cette épaisseur minimale.
prescrite dans l’annexe 0, la résistance minimale
dans les deux sens doit être de 3,s N/mm de lar-
geur.
Tableau 3 - Limites de la dureté de la composition
à base de polyuréthanne
5.8 Résistance à l’hydrolyse
Valeurs en DIDC
, +
Dureté à 23 “C -t 2 “C
58.1 Lorsque des parties de la tige et de la se-
Composant
melle sont soumises à l’essai comme prescrit en
min. max.
5.3, après préparation et conditionnement confor-
mément à l’annexe E, la variation d’allongement à
Tige 42 59
la rupture ne doit pas dépasser 20 %.
Semelle et talon
5.8.2 Lorsque des parties de la semelle sont sou-
mises à l’essai conformément à la méthode pres-
5.5 Résistance de la tige à la flexion à basse
crite dans l’annexe C, après préparation et
température
conditionnement conformément à l’annexe E, I’es-
sai étant effectué à -5 “C + 2 OC, l’entaille d’ori-
Lorsque des parties de la tige sont soumises à
gine de 2 mm ne doit pas avoir augmenté de plus
l’essai conformément à la méthode prescrite dans
de 6 mm aprés 350 000 cycles de flexion.
I’ISO 458-1, appliquée suivant les indications ci-
dessous, la température de flexion à basse tempé-
5.8.3 Lorsque des parties de la tige sont soumises
rature ne doit pas être supérieure à - 35 “C.
à l’essai conformément. à la méthode prescrite dans

Il faut utiliser deux éprouvettes disposées de façon l’annexe B, après préparation et conditionnement

que l’axe principal de l’une des éprouvettes soit conformément à l’annexe E, l’essai étant effectué à

aligné sur la jambe de la botte et que l’axe de la -5 “C & 2 “C, aucune craquelure ne doit apparaî-

deuxième éprouvette le traverse. tre pendant et jusqu’à 150 000 cycles de flexion.

---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Figure 1 - Ligne centrale de la botte
b) identification du fabricant ou du fournisseur,
6 Marquage
la marque de fabrique ou
comprenant le nom,
d’autres moyens d’identification soit du pays de
Chaque botte doit porter, de manière lisible et in-
fabrication, soit du distributeur, soit encore du
délébile, un marquage comprenant les indications
détaillant;
suivantes:
c) numéro de référence de la présente Norme
a) pointure, imprimée ou moufée sur la cambrure
Internationale.
de la semelle d’usure;
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
Annexe A
(normative)
Mesurage de l’épaisseur
verticaux & angle droit du premier entrant en contact
A.? Appareillage
avec la semelle aux points X et Y. Tracer une ligne
de X à Y. Cette ligne doit représenter la ligne cen-
Les dispositifs de mesure appropriés à la partie de
trale pour l’avant de la botte.
la botte mesurée sont classés et présentés au ta-
bleau A.1. On peut toujours utiliser les dispositifs

classés comme ((précis)) si besoin est. On peut uti- A.2.2 Préparation pour le mesurage de la

liser ceux classés comme ((de routine,, sauf si les
bande
relevés obtenus sont compris dans les 10 % de la
valeur minimale prescrite pour le composant me-
Découper horizontalement dans la bande, juste au-
suré; dans ces cas-là, le composant doit être me-
tour de la tige, à une distance de 13 mm au-dessus

suré à l’aide du dispositif ((précis,, approprié,. de la surface supérieure de la première adjacente

à la tige.
A.2 Préparation des bottes pour les
A.3 Mode opératoire
mesurages d’épaisseur
A.3.1 Tige de la botte
A.2.1 Préparation pour le mesurage de la
première et de la partie inférieure de la botte
Effectuer quatre mesurages de l’épaisseur combi-
née de polyuréthanne et de tissu symétriquement
Découper la botte dans le sens de la longueur et
autour du sommet de la botte entre 3 mm au mini-
perpendiculairement à la surface en passant par le
mum et 15 mm au maximum en dessous de la liga-
centre de la semelle suivant une ligne allant du
ture supérieure. Dans le cas d’une botte comportant
centre de l’embout au centre du talon.
une extension aux cuisses, effectuer les mesurages
entre 3 mm au minimum et 15 mm au maximum en
Localiser la ligne centrale, présentée à la figure 1,
dessous de la bande de joint.
en placant la botte sur une surface horizontale et
contre un plan vertical, de sorte que le rebord de la
Mesurer l’épaisseur de l’enduit sur la tige depuis la
semelle du côté intérieur de la botte soit en contact
surface enduite jusqu’aux ((pointes,) du tissu les plus
des points A et B. Construire deux autres plans
proches de cette surface.

Tableau A.1 - Dispositifs de mesure de I’épaisseur pour les divers composants de la botte

Classe d’équipe ent de mesure
Composant
De routine Précis
Épaisseur complète de Comparateur d’épaisseur à cadran étalonné tous
Comparateur d’épaisseur à cadran conforme à

la tige les 0,l mm ou oculaire gradué avec graduations de l’ISO/R 463 utilisant une pression de 2 kPa

0,l mm

Epaisseur de l’enduit de Oculaire gradué avec graduations de 0,1 mm Microscope mobile avec précision de lecture?

la tige 0,02 mm

Bande Oculaire gradué avec graduations de 0,1 mm Microscope mobile avec précision de lecture de

0,02 mm
Partie inférieure de la Règle graduée avec graduations pour un relèvé à
Oculaire gradué avec graduations de 0,l mm
botte 1 mm près
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 5423:1992(F)
intérieure que l’on peut insérer après le moulage
A.3.2 Bande au niveau des orteils
de la botte.
Mesurer l’épaisseur combinée de polyuréthanne et
de tissu, à l’exclusion des sculptures, sur la section
A.3.6 Semelle d’usure
découpée, à 6 mm au maximum de la ligne centrale
de la botte, au niveau des orteils.
Mesurer l’épaisseur de la semelle d’usure sur la
section découpee à la fois au-dessus des crans et
Lorsque la botte comprend un embout protecteur,
entre eux, à l’exclusion des sculptures, de la surface
mesurer l’épaisseur combinée de polyuréthanne et
inférieure de la première, du remplissage ou de la
de tissu, à l’exclusion des sculptures, a partir de la
semelle centrale en acier (en prenant la plus basse)
surface extérieure de l’embout protecteur.
jusqu’à la surface extérieure de la semelle d’usure.
Effectuer trois mesurages en des points différents
A.3.3 Bande au niveau du talon
de la semelle.
Mesurer l’épaisseur combinée de polyuréthanne et
A.3.7 Talon
de tissu, à l’exclusion des sculptures, sur la section
découpée, à 6 mm de la ligne centrale du talon.
Mesurer l’épaisseur complète du talon DE, comme
représenté à la figure A.l, sur la section découpée
A.3.4 Bande à d’autres endroits
au-dessus de tout cran ou de toute sculpture per-
pendiculairement à la surface supérieure, CD, de la
Effectuer quatre mesurages de l’épaisseur combi-
première et du remplissage, au point où la ligne de
née de polyuréthanne et de tissu, à l’exclusion des
la Premiere CD est de 10 mm de longueur à partir
sculptures, sur la section découpée, en des points
du point C situé au sommet du rebord arriére exté-
symétriques autour de la botte dans la zone de la
rieur du talon.
bande mais ni dans celle du talon, ni dans celle des
Lorsqu’il y a un bloc de remplissage, mesurer
orteils.
l’épaisseur entre la surface inférieure du bloc et la
surface du talon. Effectuer les mesurages à la fois
A.3.5 Épaisseur compléte de la partie
au-dessus des crans et entre eux en trois positions
inférieure de la botte
pour chacun ou autant de fois que le permet le mo-
dèle du talon, si ce nombre est inférieur à trois.
Mesurer l’épaisseur du fond de la botte sur la sec-
tion découpée, de la surface supérieure de la pre-

mière à la surface extérieure de la semelle d’usure. A.4 Expression des résultats

Effectuer les mesurages à la fois au-dessus et entre

les crans, à l’exclusion des sculptures, en trois Noter, pour chaque composant, chaque résultat

points séparés de la semelle. Exclure toute semelle d’essai individuel en millimètres, à 0,l mm près.

Figure A.1 - Mesurage de l’épaisseur du talon
---------------------- Page: 8 ----------------------
I S.0 5423: 1992(F)
Annexe B
(normative)
Détermination de la résistance à la flexion du matériau de la tige.
B.l Principe 8.2 Appareillage (voir figure 6.1)
Les plis doubles ressemblant aux plis qui apparais-
L’appareillage consiste en paires de pinces en V
sent, au porter, sur la tige d’une botte sont générés
montées de facon à faire coïncider les axes de cha-
de facon répétée sur les éprouvettes de tige en po-
que paire sur une même ligne droite.
lyuréthanne grâce à un appareillage approprié jus-
L’angle de la pince e
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.