Metallic and other inorganic coatings — Definitions and conventions concerning the measurement of thickness

Revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques — Définitions et principes concernant le mesurage de l'épaisseur

La présente Norme internationale définit les termes concernant le mesurage de l'épaisseur des revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques sur tout substrat. En outre, elle prescrit quelques règles générales à suivre pour le mesurage de l'épaisseur minimale des revêtements.

Kovinske in druge anorganske prevleke – Definicije in pravila v zvezi z meritvami debelin

General Information

Status
Published
Publication Date
02-Oct-1996
Current Stage
9060 - Close of review
Start Date
02-Sep-2029

Relations

Buy Standard

Standard
ISO 2064:1999
English language
2 pages
sale 10% off
Preview
sale 10% off
Preview
e-Library read for
1 day
Standard
ISO 2064:1996 - Metallic and other inorganic coatings -- Definitions and conventions concerning the measurement of thickness
English language
2 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 2064:1996 - Revetements métalliques et autres revetements inorganiques -- Définitions et principes concernant le mesurage de l'épaisseur
French language
2 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 2064:1996 - Revetements métalliques et autres revetements inorganiques -- Définitions et principes concernant le mesurage de l'épaisseur
French language
2 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (Sample)

SLOVENSKI STANDARD
SIST ISO 2064:1999
01-junij-1999
Kovinske in druge anorganske prevleke – Definicije in pravila v zvezi z meritvami
debelin
Metallic and other inorganic coatings -- Definitions and conventions concerning the
measurement of thickness
Revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques -- Définitions et principes
concernant le mesurage de l'épaisseur
Ta slovenski standard je istoveten z: ISO 2064:1996
ICS:
25.220.20 Površinska obdelava Surface treatment
25.220.40 Kovinske prevleke Metallic coatings
SIST ISO 2064:1999 en
2003-01.Slovenski inštitut za standardizacijo. Razmnoževanje celote ali delov tega standarda ni dovoljeno.

---------------------- Page: 1 ----------------------

SIST ISO 2064:1999

---------------------- Page: 2 ----------------------

SIST ISO 2064:1999

---------------------- Page: 3 ----------------------

SIST ISO 2064:1999
IS0 2064: 1996(E)
Foreword
IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national standards bodies (IS0 member bodies). The work of
preparing International Standards is normally carried out through IS0
technical committees. Each member body interested in a subject for which
a technical committee has been established has the right to be represented
on that committee. International organizations, governmental and non-
governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. IS0 collab-
orates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on
all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an International
Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting
a vote.
International Standard IS0 2064 was prepared by Technical Committee
ISOnC 107, Metallic and other inorganic coatings, Subcommittee SC 2,
Methods of inspection and coordination of test methods.
This third edition cancels and replaces the second edition (IS0 2064:1980),
of which it constitutes a technical revision.
0 IS0 1996
All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced
or utilized in any form or by any means, electronic or mechanical, including photocopying and
microfilm, without permission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case postale 56 l CH-1211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
ii

---------------------- Page: 4 ----------------------

SIST ISO 2064:1999
0 IS0 IS0 2064: 1996(E)
Introduction
An important requirement of most coating specifications is that the coating
have a thickness not less than a given value (and in a few cases not greater
than a given value). The method to be used for measuring the thickness of
a particular coating is laid down in the coating specification.
The main purpose of this International Standard is to define exactly what is
meant by the term “minimum thickness” when used in specifications for
metallic and related coatings. In this context, the minimum thickness is de-
fined as a local thickness over a small area.
With some methods, for example the microscopical method, IS0 1463, it is
possible to detect appreciable variations in thickness across extremely
small areas (for example pits or cracks) which might be considered as
places where the specified minimum thickness has not been achieved.
However, with other test methods (for example the coulometric method,
IS0 2177:1985, Metallic coatings - Measurement of coating thickness -
Coulometric method by anodic dissolution, or various non-destructive
methods), such minute local variations in thickness cannot be detected.
Therefore, the only practicable definition of minimum thickness is one that
allows comparable results to be obtained by any of the approved test
methods. Hence the minimum thickness should be a local thickness over
but not too small to accommodate
an area that is as small as practicable,
any of the specified test methods. These areas are termed “reference
areas” and are often large enough to accommodate a number of separate
measurements by the chosen method. In order to obtain consistent results,
especially with non-destructive tests, the mean of the measurements of
such tests on the reference area should be taken as the local thickness.
In practice, it is usually permissible to test the coating at any place on the
significant surface in order to find the minimum thickness on an article.
Articles are usually tested at areas where the coating may be expected to
be thinnest and so the definition of minimum thickness is the lowest value
of local thickness (as defined in clause 3) found by the chosen method.
In the case of some coatings, such as hot-dipped and sprayed metal coat-
ings, the coating specifications may call for compliance with a minimum lo-
cal or an average thickness, or both. These m
...

IS0 2064: 1996(E)
Foreword
IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national standards bodies (IS0 member bodies). The work of
preparing International Standards is normally carried out through IS0
technical committees. Each member body interested in a subject for which
a technical committee has been established has the right to be represented
on that committee. International organizations, governmental and non-
governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. IS0 collab-
orates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on
all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an International
Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting
a vote.
International Standard IS0 2064 was prepared by Technical Committee
ISOnC 107, Metallic and other inorganic coatings, Subcommittee SC 2,
Methods of inspection and coordination of test methods.
This third edition cancels and replaces the second edition (IS0 2064:1980),
of which it constitutes a technical revision.
0 IS0 1996
All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced
or utilized in any form or by any means, electronic or mechanical, including photocopying and
microfilm, without permission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case postale 56 l CH-1211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
ii

---------------------- Page: 1 ----------------------
0 IS0 IS0 2064: 1996(E)
Introduction
An important requirement of most coating specifications is that the coating
have a thickness not less than a given value (and in a few cases not greater
than a given value). The method to be used for measuring the thickness of
a particular coating is laid down in the coating specification.
The main purpose of this International Standard is to define exactly what is
meant by the term “minimum thickness” when used in specifications for
metallic and related coatings. In this context, the minimum thickness is de-
fined as a local thickness over a small area.
With some methods, for example the microscopical method, IS0 1463, it is
possible to detect appreciable variations in thickness across extremely
small areas (for example pits or cracks) which might be considered as
places where the specified minimum thickness has not been achieved.
However, with other test methods (for example the coulometric method,
IS0 2177:1985, Metallic coatings - Measurement of coating thickness -
Coulometric method by anodic dissolution, or various non-destructive
methods), such minute local variations in thickness cannot be detected.
Therefore, the only practicable definition of minimum thickness is one that
allows comparable results to be obtained by any of the approved test
methods. Hence the minimum thickness should be a local thickness over
but not too small to accommodate
an area that is as small as practicable,
any of the specified test methods. These areas are termed “reference
areas” and are often large enough to accommodate a number of separate
measurements by the chosen method. In order to obtain consistent results,
especially with non-destructive tests, the mean of the measurements of
such tests on the reference area should be taken as the local thickness.
In practice, it is usually permissible to test the coating at any place on the
significant surface in order to find the minimum thickness on an article.
Articles are usually tested at areas where the coating may be expected to
be thinnest and so the definition of minimum thickness is the lowest value
of local thickness (as defined in clause 3) found by the chosen method.
In the case of some coatings, such as hot-dipped and sprayed metal coat-
ings, the coating specifications may call for compliance with a minimum lo-
cal or an average thickness, or both. These may differ from the parameters
defined in this International Standard and the relevant product specifi-
cations should be consulted.

---------------------- Page: 2 ----------------------
This page intentionally left blank

---------------------- Page: 3 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD o IS0 IS0 2064: 1996(E)
Metallic and other inorganic coatings - Definitions and
conventions concerning the measurement of thickness
for analytical methods, the area over which the
1 Scope a)
coating is removed;
This International Standard defines terms concerning
the measurement of the thickness of metallic and other
for the anodic dissolution method, the area en-
b)
inorganic coatings on any substrate. In addition, it
closed by the sealing ring of the cell;
specifies some general rules to be followed in the
measurement of minimum thicknesses of coatings.
for the microscopical method, the
...

NORME
ISO
INTERNATIONALE
2064
Troisième édition
1996-l O-OI
Revêtements métalliques et autres
revêtements inorganiques - Définitions et
principes concernant le mesurage de
l’épaisseur
Metallic and other inorganic coatings - Definitions and conventions
concerning the measurement of thickness
Numéro de référence
ISO 2064: 1996(F)

---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 2064: 1996(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. LIS0 colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.
La Norme internationale ISO 2064 a été élaborée par le comité technique
ISO/TC 107, Revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques,
sous-comité SC 2, Méthodes de contrôle et coordination des méthodes
d’essai.
Cette troisième édition annule et remplace la deuxième édition
(ISO 2064:1980), dont elle constitue une révision technique.
0 ISO 1996
Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-
cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé,
électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de
l’éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 l CH-1211 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse

---------------------- Page: 2 ----------------------
0 ISO
ISO 2064:1996(F)
Introduction
Une prescription importante, formulée dans la plupart des spécifications
des revêtements, veut que le revêtement ait une épaisseur qui ne soit pas
inférieure à une valeur donnée (et, dans certains cas, non supérieure à une
valeur donnée). La méthode à utiliser pour mesurer l’épaisseur d’un revête-
ment déterminé est indiquée dans la spécification du revêtement.
L’objectif principal de la présente Norme internationale est de définir exac-
tement ce qu’on entend par le terme <(épaisseur minimale>> dans les spéci-
fications des revêtements métalliques et assimilés. Dans le présent texte,
l’épaisseur minimale est définie comme étant une épaisseur locale sur une
petite surface.
Avec certaines méthodes, par exemple la coupe micrographique ISO 1463,
il est possible de détecter des variations appréciables d’épaisseur à travers
des portions de surface extrêmement petites (par exemple piqûres ou fissu-
res) qui peuvent être considérées comme étant des endroits où l’épaisseur
minimale prescrite n’a pas été réalisée. Cependant, avec d’autres métho-
des d’essai (par exemple la méthode coulométrique ISO 2177:1985, Revê-
temen ts métalliques - Mesurage de l’épaisseur - Méthode coulométrique
par dissolution anodique, ou des méthodes variées non destructives), de
telles variations locales minuscules dans l’épaisseur ne peuvent pas être
détectées. Par conséquent, la seule définition satisfaisante de l’épaisseur
minimale est telle qu’elle permette des résultats comparables obtenus avec
toutes les méthodes d’essai prescrites. De ce fait, l’épaisseur minimale doit
être une épaisseur locale sur une surface aussi petite que possible, sans
être trop petite, de manière à s’accommoder de toutes les méthodes d’es-
sai prescrites. Ces surfaces sont appelées wMaces de référence>> et sont
souvent assez grandes pour permettre un certain nombre de mesurages
séparés avec la méthode choisie. Afin d’obtenir des résultats homogènes,
spécialement avec les méthodes non destructives, la moyenne des mesu-
res séparées prises avec de tels essais sur la surface de référence doit être
considérée comme étant l’épaisseur locale.
En pratique, il est couramment permis d’effectuer l’essai en tout point de la
surface significative, afin de trouver l’épaisseur minimale sur un article. Les
essais sont ainsi couramment pratiqués aux endroits des articles où I’épais-
seur du revêtement est présumée le plus faible; ainsi, la définition de
l’épaisseur minimale est la plus petite valeur des épaisseurs locales (telles
qu’elles sont définies dans l’article 3) trouvées avec la méthode choisie.
Dans le cas de quelques revêtements, tels que les revêtements obtenus
par immersion à chaud (métal fondu) et par projection thermique, les spéci-
fications des revêtements peuvent demander de se conform
...

NORME
ISO
INTERNATIONALE
2064
Troisième édition
1996-l O-OI
Revêtements métalliques et autres
revêtements inorganiques - Définitions et
principes concernant le mesurage de
l’épaisseur
Metallic and other inorganic coatings - Definitions and conventions
concerning the measurement of thickness
Numéro de référence
ISO 2064: 1996(F)

---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 2064: 1996(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. LIS0 colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.
La Norme internationale ISO 2064 a été élaborée par le comité technique
ISO/TC 107, Revêtements métalliques et autres revêtements inorganiques,
sous-comité SC 2, Méthodes de contrôle et coordination des méthodes
d’essai.
Cette troisième édition annule et remplace la deuxième édition
(ISO 2064:1980), dont elle constitue une révision technique.
0 ISO 1996
Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-
cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé,
électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de
l’éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 l CH-1211 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse

---------------------- Page: 2 ----------------------
0 ISO
ISO 2064:1996(F)
Introduction
Une prescription importante, formulée dans la plupart des spécifications
des revêtements, veut que le revêtement ait une épaisseur qui ne soit pas
inférieure à une valeur donnée (et, dans certains cas, non supérieure à une
valeur donnée). La méthode à utiliser pour mesurer l’épaisseur d’un revête-
ment déterminé est indiquée dans la spécification du revêtement.
L’objectif principal de la présente Norme internationale est de définir exac-
tement ce qu’on entend par le terme <(épaisseur minimale>> dans les spéci-
fications des revêtements métalliques et assimilés. Dans le présent texte,
l’épaisseur minimale est définie comme étant une épaisseur locale sur une
petite surface.
Avec certaines méthodes, par exemple la coupe micrographique ISO 1463,
il est possible de détecter des variations appréciables d’épaisseur à travers
des portions de surface extrêmement petites (par exemple piqûres ou fissu-
res) qui peuvent être considérées comme étant des endroits où l’épaisseur
minimale prescrite n’a pas été réalisée. Cependant, avec d’autres métho-
des d’essai (par exemple la méthode coulométrique ISO 2177:1985, Revê-
temen ts métalliques - Mesurage de l’épaisseur - Méthode coulométrique
par dissolution anodique, ou des méthodes variées non destructives), de
telles variations locales minuscules dans l’épaisseur ne peuvent pas être
détectées. Par conséquent, la seule définition satisfaisante de l’épaisseur
minimale est telle qu’elle permette des résultats comparables obtenus avec
toutes les méthodes d’essai prescrites. De ce fait, l’épaisseur minimale doit
être une épaisseur locale sur une surface aussi petite que possible, sans
être trop petite, de manière à s’accommoder de toutes les méthodes d’es-
sai prescrites. Ces surfaces sont appelées wMaces de référence>> et sont
souvent assez grandes pour permettre un certain nombre de mesurages
séparés avec la méthode choisie. Afin d’obtenir des résultats homogènes,
spécialement avec les méthodes non destructives, la moyenne des mesu-
res séparées prises avec de tels essais sur la surface de référence doit être
considérée comme étant l’épaisseur locale.
En pratique, il est couramment permis d’effectuer l’essai en tout point de la
surface significative, afin de trouver l’épaisseur minimale sur un article. Les
essais sont ainsi couramment pratiqués aux endroits des articles où I’épais-
seur du revêtement est présumée le plus faible; ainsi, la définition de
l’épaisseur minimale est la plus petite valeur des épaisseurs locales (telles
qu’elles sont définies dans l’article 3) trouvées avec la méthode choisie.
Dans le cas de quelques revêtements, tels que les revêtements obtenus
par immersion à chaud (métal fondu) et par projection thermique, les spéci-
fications des revêtements peuvent demander de se conform
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.