Metallic and non-organic coatings on metallic substrates — Saline droplets corrosion test (SD test)

Specifies the test solution, the apparatus and the procedure for a saline droplets corrosion test. Is suitable for detecting defests and discontinuities. It is also suitable for chemical or electrochemical conversion coatings. Is not suitable for testing coatings intended for the more severe types of service. The type and number of test specimens, the exposure periods to be used for a particular product and the interpretaiton of results are not specified.

Revêtements métalliques et non organiques sur bases métalliques — Essai de corrosion aux gouttelettes salines (Essai SD)

1.1 La présente Norme internationale spécifie la solution d'essai, l'appareillage et le mode opératoire d'un essai de corrosion aux gouttelettes salines permettant l'évaluation des revêtements métalliques et inorganiques sur base métallique conformément aux spécifications pour les revêtements et pour les produits finis. 1.2 La méthode d'essai spécifiée convient à la détection des défauts et des discontinuités dans les revêtements métalliques cathodiques par rapport au métal de base, ou dans les revêtements chimiques et électro-chimiques de conversion tels ceux qu'on obtient par chromatation et par phosphatation. La méthode ne s'applique pas à l'essai de revêtements destinés aux usages les plus sévères. 1.3 Le type et le nombre d'éprouvettes, les périodes d'exposition réservées à un produit donné et l'interprétation des résultats ne sont pas spécifiés dans la présente Norme internationale. Ces détails figurent dans les normes appropriées des matériaux et des revêtements.

General Information

Status
Published
Publication Date
18-Dec-1985
Current Stage
9093 - International Standard confirmed
Start Date
09-Mar-2011
Completion Date
06-Jul-2021
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 4536:1985 - Metallic and non-organic coatings on metallic substrates -- Saline droplets corrosion test (SD test)
English language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 4536:1985 - Revetements métalliques et non organiques sur bases métalliques -- Essai de corrosion aux gouttelettes salines (Essai SD)
French language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 4536:1985 - Revetements métalliques et non organiques sur bases métalliques -- Essai de corrosion aux gouttelettes salines (Essai SD)
French language
4 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

International Standard

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.MEXilYHAPOflHAR OPf-AHM3ALWlR I-IO CT.AHJJAPTM3AlUWORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Metallic and non-organic coatings on metallic /Substrates -
Saline droplets corrosion test (SD test)
Essai de corrosion aux gouttelettes salines (Essai SO)
Revetements m&alliques et non organiques SW bases m&alliques -
First edition - 1985-12-15
Ref. No. ISO 45364985 (EI
UDC 621.793 : 620.193.27
metal coatings, su bstrates, metals, tests, corrosion tests.
Descriptors : coatings,
Price based on 4 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national Standards bodies (ISO member bodies). The work of preparing International

Standards is normally carried out through ISO technical committees. Esch member

body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, govern-

mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take patt in the work.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the ISO Council. They are approved in accordance with ISO procedures requiring at

least 75 % approval by the member bodies voting.
International Standard ISO 4536 was prepared by Technical Committee ISO/TC 107,
Metallic and o ther non-organic cos tings.

Users should note that all International Standards undergo revision from time to time

and that any reference made herein to any other International Standard implies its

Jatest edition, unless otherwise stated.
0 International Organization for Standardization, 1985 0
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD
ISO 45364985 (EI
Metallic and non-organic coatings on metallic Substrates -
Saline droplets corrosion test (SD test)
0 Introduction 1 Scope and field of application
0.1 This test diff ers significantly from that specified in
1.1 This International Standard specifies the test Solution,
ISO 3763, Metallic coatings - Neutral salt Spray test (NSS
the apparatus and the procedure for a Saline droplets corrosion
testl, although the fields of application of the two tests are
test for assessment of the quality of metallic and non-organic
similar and their results are often comparable. In the Saline
coatings, made in accordance with the requirements of coating
droplets corrosion test, a Pattern of discrete droplets is pro-
or product specifications on metallic Substrates.
duced by spraying the specified test Solution on to the surfaces
being tested.
1.2 The method of test specified is suitable for detecting
defects and discontinuities in metal coatings cathodic to the
underlying metal. lt is also suitable for Chemical or elec-
0.2 The droplets test may therefore have advantages for
trochemical conversion coatings such as those obtained by
testing some conversion coatings which may, in continuous
chromate and Phosphate treatments. The method is not
leaching, undergo changes which do not occur in their usual
suitable for testing coatings intended for the more severe types
conditions of Service. For some applications, the droplets test
of Service.
may be more severe than the continuous spray.test since the
corrosion processes in static drops may Cause more intense
local action than that produced by a continuous moving mois-
1.3 The type and number of test specimens, the exposure
ture film.
periods to be used for a particular product and the interpreta-
tion of results are not specified in this International Standard.
The method has advantages in needing only simple, easily
Such details should be given in the appropriate materials or
controlled apparatus and in being applicable to articles of
coating specif ication.
complex shape.
0.3 The method of corrosion by a Pattern of discrete droplets
2 References
has been used with several solutions for tests intended to
assess the resistance of a coating to particular environments.
ISO 483, Plastics - Small enclosures for conditioning and
testing at relative humidities main tained b y aqueous solu tions. 1 )
Only one test Solution is specified in this International Stan-
dard. lt contains the major mineral constituents of sea-water
ISO 1462, Metallic coatings - Coa tings o ther than those
and has advantages in that droplets of the Solution do not easily
anodic to the basis metal - Accelera ted corrosion tests -
dry out and that, for some purposes, Simulation of the effects
Method for the evaluation of the results.
of sea-Spray may be useful. However, other solutions may be
given in specifications for materials and products.
ISO 4540, Metallic coatings - Coatings cathodic to the
- Rating of electroplated test specimens subjected
Substrate
to corrosion tests.
0.4 In many instances, there is no direct relation between the
results of an accelerated corrosion test and the resistance to
corrosion in other media, because several factors which
influence the progress of corrosion, such as the formation of 3 Principle
protective films, vary greatly with the conditions encountered.

The results obtained in the test should not, therefore, be Spraying of the test specimens with a neutral salt Solution,

regarded as a direct guide to the corrosion resistance of the storing in conditions of high humidity, respraying only when it

tested materials in all environments where these materials may is needed to maintain the Pattern of droplets.

be used. Furthermore, Performance of different materials in the

test cannot always be taken as a direct guide to the relative NOTE - The regular flow of new Solution over the surfaces under test,

such as occurs in the continuous salt Spray test, does not take place.
corrosion resistance of these materials in Service.
1) At present at the Stage of draft. (Revision of ISO/R 4834966.)
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 45364985 (‘El
4. Test solution (sec the table) 6 Test specimens
Using only reagents of recognized analytical grade and only
6.1 Select the number and type of test specimens, their
distilled or demineralized water of pH 65 to 7,2, prepare a sol-
shape and their dimensions according to the specification for
ution, the composition of which is given in the table.
the product or coating being tested.
NOTE - The simultaneous exposure of control specimens for which
Table - Composition of test solution
the correlation between the test and Service life has been established is
often useful.
Concentration (g/l)
Component
6.2 Unless otherwise specified, clean the test specimens
Sodium chloride (NaCI)
265 .
before testing. Choose the method of cleaning appropriate to
Magnesium chloride ( MgC12) 2,4
the nature of the surface and of the contaminants. DO not use
Magnesium sulfate
(MgS04) 3,3 abrasives on conversion coatings; for metallic coatings, the
only permitted abrasive is a Paste of pure magnesium Oxide. DO
Calcium chloride
(CaCl2) lt1
not use solvents that are corrosive or which may deposit either
Potassium chloride (KCI) 0,73
corrosion-promoting or protective films. Take care to ensure
Sodium hydrogen carbonate (NaHC03) 0,20
that the test specimens are not recontaminated after cleaning
Sodium bromide (NaBr) 0,28
by careless handling or in any other way.
Filter the Solution before use in Order to remove any solid matter
6.3 If the test specimens are tut from a larger coated article,
which might block the aperture of the spraying device.
carry out the cutting in such a way that the coating is not
damaged, especially in the area adjacent to the tut. Unless
otherwise specified, protect the tut edges adequately by
coating them with a suitable medium that is stable under the
5 ‘Apparatus
conditions of the test, such as paint, wax or tape. Take care to
avoid contamination by swar-f during cutting.
5.1 Cabinet or other suitable Container, in which the test
specimens are exposed to air with relative humidity in the range
85 % to 95 % at 23 + 3 OC. The cabinet may be of any suit-
able shape and dimensions. lt shall be made of a corr
...

Norme internationale

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.ME>KflYHAPO~HAfl OPI-AHM3AlJMR fi0 CTAH,QAPTkl3AWWl.ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Revêtements métalliques et non organiques sur bases
métalliques - Essai de corrosion aux gouttelettes salines
(Essai SD)

Metallic and non-organic coa tings on me tallic subs tra tes - Saline droplets corrosion test (SD test)

Première édition - 1985-12-15
Réf. no : ISO 45364985 (FI
CDU 621.793 : 620.19327

Descripteurs : revêtement, revêtement métallique, subjectile, métal, essai, essai de corrosion.

Prix basé sur 4 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque

comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique

créé a cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-

mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.

La Norme internationale ISO 4536 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 107,

Revêtements métalliques et autres revêtements non organiques.

L’attention des utilisateurs est attirée sur le fait que toutes les Normes internationales

, sont de temps en temps soumises à révision et que toute référence faite à une autre

Norme internationale dans le présent document implique qu’il s’agit, sauf indication

contraire, de la derniére édition.
0 Organisation internationale de normalisation, 1985 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 45364985 (F)
Revêtements métalliques et non organiques sur bases
Essai de corrosion aux gouttelettes salines
métalliques -
(Essai SD)
1 Objet et domaine d’application
0 Introduction
1.1 La présente Norme internationale spécifie la solution
0.1 Cet essai differe notablement de celui que spécifie

I’ISO 3768, Revêtements métalliques - Essai de corrosion au d’essai, l’appareillage et le mode opératoire d’un essai de corro-

sion aux gouttelettes salines permettant l’évaluation des revête-
brouillard salin neutre (Essai NSSI, quoique le domaine d’appli-

cation des deux méthodes soit semblable et que leurs résultats ments métalliques et inorganiques sur base métallique confor-

mément aux spécifications pour les revêtements et pour les
soient souvent comparables. Dans l’essai aux gouttelettes sali-
produits finis.
nes, on parvient a une distribution de gouttelettes discretes par
projection de la 5solution sur la surface en essai.
1.2 La méthode d’essai spécifiée convient à la détection des
0.2 L’essai aux gouttelettes présente donc certains avanta-
défauts et des discontinuités dans les revêtements métalliques
ges pour essayer des revêtements de conversion qui, lors d’une
cathodiques par rapport au métal de base, ou dans les revête-
élution continue, sont sujets à des changements qui n’apparaî-
ments chimiques et électro-chimiques de conversion tels ceux
traient pas en utilisation normale. Dans certains cas, l’essai aux
qu’on obtient par chromatation et par phosphatation. La
gouttelettes peut par contre s’avérer plus sévere qu’une projec-
méthode ne s’applique pas à l’essai de revêtements destinés
tion continue, car les processus de corrosion sous des gouttes
aux usages les plus sévéres.
statiques peuvent agir localement avec une plus grande inten-
sité qu’un film de liquide coulant continuellement.
1.3 Le type et le nombre d’éprouvettes, les périodes d’expo-
sition réservées a un produit donné et l’interprétation des résul-
La méthode présente enfin l’avantage de ne nécessiter qu’un
tats ne sont pas spécifiés dans la présente Norme inter-
appareillage simple et facilement contrôlable et de pouvoir être
nationale. Ces détails figurent dans les normes appropriées des
appliquée à des objets de forme complexe.
matériaux et des revêtements.
0.3 Le mode de corrosion par distribution de gouttelettes dis-
cretes s’utilise avec diverses solutions d’essai prévues pourévaluer
2 Références
la résistance d’un revêtement aux environnements particuliers.
Petites enceintes de conditionnement et
ISO 483, Plastiques -
La présente Norme internationale ne spécifie qu’une seule solu-
d’essai aux humidités relatives maintenues par les solutions
tion d’essai. Elle contient les constituants minéraux les plus
aqueuses. l)
importants de l’eau de mer et son intérêt réside dans le fait que
I S 0 1462, Revêtements rn& talfiques - Dép0 ts électrolytiques
les gouttelettes de solution ne sèchent pas facilement et que,
non anodiques par rapport au m&al de base - Essais de corro-
dans certains cas, elle permet de reproduire les effets des
M&ode d’évaluation des résultats.
sion accélérée -
embruns d’eau de mer. Néanmoins, d’autres solutions peuvent
être prescrites dans les normes de matériaux et de produits
ISO 4540, Revêtements métalliques - Dépôts électrolytiques
finis.
catholiques par rapport au m&al de base - Cotation des
éprouvettes ayant reçu un dépôt &ectrolytique soumises aux
0.4 Souvent, il n’existe pas de corrélation entre les résultats
essais de corrosion.
de l’essai de corrosion accéléree et la résistance à la corrosion
dans d’autres milieux, certains facteurs qui influencent la pro-
3 Principe
gression de la corrosion, comme la formation de films protec-
teurs, changeant considerablement suivant les conditions ren-
Pulvérisation d’une solution saline neutre sur les éprouvettes,
contrées. Les résultats d’essai obtenus ne doivent, par consé-
stockage dans des conditions extrêmement humides, avec nou-
quent, pas être considérés comme une indication directe de la
velle pulvérisation seulement si le maintien de la distribution des
résistance à la corrosion des matériaux essayes dans tous les
gouttelettes l’exige.
milieux ambiants où ces matériaux peuvent être utilises. De

plus, le comportement de différents matériaux d’essai ne peut NOTE - Un écoulement continu de solution fraîche ne se produit pas

sur les surfaces essayées comme c’est le cas dans les essais au brouil-
pas toujours être considéré comme une indication directe de la
lard salin.
résistance relative à la corrosion de ces matériaux en service.
1) Actuellement au stade de projet. (Révision de I’ISO/R 4834966.)
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 4536-1985 (FI
6 Éprouvettes
4 Solution d’essai
En utilisant uniquement des réactifs de qualité analytique
6.1 Choisir le nombre et le type d’éprouvettes, leur forme et
reconnue, et de l’eau distillée ou déminéralisée de pH 6,5 à 7,2,
leurs dimensions conformément aux spécifications couvrant le
préparer une solution dont la composition est donnée dans le
produit fini ou le revêtement en essai.
tableau.
NOTE - II s’avère souvent utile d’essayer en paralléle des éprouvettes
de contrôle pour lesquelles on dispose d’une corrélation entre résultats
Tableau - Composition de la solution d’essai
d’essai et utilisation réelle.
Ingrédient Concentration (g/l)
6.2 Sauf spécification contraire, nettoyer les éprouvettes
Chlorure de sodium (NaCI) 26,5
avant l’essai. Choisir la méthode de nettoyage en fonction de la

Chlorure de magnésium nature de la surface et des contaminants. Ne pas utiliser d’abra-

(MgCl2) 2,4
sifs autres qu’une pâte d’oxyde de magnésium pur, ni de
Sulfate de magnésium (MgS04)
3,3
solvants corrosifs ou qui puissent déposer des films protecteurs
Chlorure de calcium
KaCl2) L1
ou corrosifs. Prendre soin que les éprouvettes ne soient pas
Chlorure de potassium 0,73
WI)
contaminées après le nettoyage, par une manipulation négli-
Hydrogénocarbonate de sodium (NaHCO: 0,20
gente ou de toute autre maniére.
Bromure de sodium (NaBr) 0,28
6.3 Si les éprouvettes sont découpées dans un objet revêtu
Filtrer la solution avant son utilisation, pour éliminer toute
plus grand, effectuer ce découpage de maniére à ne pas abîmer
matiére solide qui pourrait boucher l’orifice du dispositif de
le revêtement dans la région avoisinant la coupure. Sauf spéci-
pulvérisation.
fication contraire, protéger les bords de la coupe convenable-
ment, en les revêtant d’un matériau approprié, stable dans les
conditions d’essai, tel que peinture, cire ou bande adhésive.
5 Appareillage
Prendre soin de ne pas contaminer le revêtement par des
copeaux de métal lors du découpage.
5.1 Petite chambre ou autre enceinte convenable, dans
laquelle on expose des éprouvettes à une atmosphère ayant
une humidité relative de 85 à 95 % a 23 + 3 OC. La chambre
7 Mode d’exposition des éprouvettes
...

Norme internationale

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.ME>KflYHAPO~HAfl OPI-AHM3AlJMR fi0 CTAH,QAPTkl3AWWl.ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Revêtements métalliques et non organiques sur bases
métalliques - Essai de corrosion aux gouttelettes salines
(Essai SD)

Metallic and non-organic coa tings on me tallic subs tra tes - Saline droplets corrosion test (SD test)

Première édition - 1985-12-15
Réf. no : ISO 45364985 (FI
CDU 621.793 : 620.19327

Descripteurs : revêtement, revêtement métallique, subjectile, métal, essai, essai de corrosion.

Prix basé sur 4 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque

comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique

créé a cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-

mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.

La Norme internationale ISO 4536 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 107,

Revêtements métalliques et autres revêtements non organiques.

L’attention des utilisateurs est attirée sur le fait que toutes les Normes internationales

, sont de temps en temps soumises à révision et que toute référence faite à une autre

Norme internationale dans le présent document implique qu’il s’agit, sauf indication

contraire, de la derniére édition.
0 Organisation internationale de normalisation, 1985 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 45364985 (F)
Revêtements métalliques et non organiques sur bases
Essai de corrosion aux gouttelettes salines
métalliques -
(Essai SD)
1 Objet et domaine d’application
0 Introduction
1.1 La présente Norme internationale spécifie la solution
0.1 Cet essai differe notablement de celui que spécifie

I’ISO 3768, Revêtements métalliques - Essai de corrosion au d’essai, l’appareillage et le mode opératoire d’un essai de corro-

sion aux gouttelettes salines permettant l’évaluation des revête-
brouillard salin neutre (Essai NSSI, quoique le domaine d’appli-

cation des deux méthodes soit semblable et que leurs résultats ments métalliques et inorganiques sur base métallique confor-

mément aux spécifications pour les revêtements et pour les
soient souvent comparables. Dans l’essai aux gouttelettes sali-
produits finis.
nes, on parvient a une distribution de gouttelettes discretes par
projection de la 5solution sur la surface en essai.
1.2 La méthode d’essai spécifiée convient à la détection des
0.2 L’essai aux gouttelettes présente donc certains avanta-
défauts et des discontinuités dans les revêtements métalliques
ges pour essayer des revêtements de conversion qui, lors d’une
cathodiques par rapport au métal de base, ou dans les revête-
élution continue, sont sujets à des changements qui n’apparaî-
ments chimiques et électro-chimiques de conversion tels ceux
traient pas en utilisation normale. Dans certains cas, l’essai aux
qu’on obtient par chromatation et par phosphatation. La
gouttelettes peut par contre s’avérer plus sévere qu’une projec-
méthode ne s’applique pas à l’essai de revêtements destinés
tion continue, car les processus de corrosion sous des gouttes
aux usages les plus sévéres.
statiques peuvent agir localement avec une plus grande inten-
sité qu’un film de liquide coulant continuellement.
1.3 Le type et le nombre d’éprouvettes, les périodes d’expo-
sition réservées a un produit donné et l’interprétation des résul-
La méthode présente enfin l’avantage de ne nécessiter qu’un
tats ne sont pas spécifiés dans la présente Norme inter-
appareillage simple et facilement contrôlable et de pouvoir être
nationale. Ces détails figurent dans les normes appropriées des
appliquée à des objets de forme complexe.
matériaux et des revêtements.
0.3 Le mode de corrosion par distribution de gouttelettes dis-
cretes s’utilise avec diverses solutions d’essai prévues pourévaluer
2 Références
la résistance d’un revêtement aux environnements particuliers.
Petites enceintes de conditionnement et
ISO 483, Plastiques -
La présente Norme internationale ne spécifie qu’une seule solu-
d’essai aux humidités relatives maintenues par les solutions
tion d’essai. Elle contient les constituants minéraux les plus
aqueuses. l)
importants de l’eau de mer et son intérêt réside dans le fait que
I S 0 1462, Revêtements rn& talfiques - Dép0 ts électrolytiques
les gouttelettes de solution ne sèchent pas facilement et que,
non anodiques par rapport au m&al de base - Essais de corro-
dans certains cas, elle permet de reproduire les effets des
M&ode d’évaluation des résultats.
sion accélérée -
embruns d’eau de mer. Néanmoins, d’autres solutions peuvent
être prescrites dans les normes de matériaux et de produits
ISO 4540, Revêtements métalliques - Dépôts électrolytiques
finis.
catholiques par rapport au m&al de base - Cotation des
éprouvettes ayant reçu un dépôt &ectrolytique soumises aux
0.4 Souvent, il n’existe pas de corrélation entre les résultats
essais de corrosion.
de l’essai de corrosion accéléree et la résistance à la corrosion
dans d’autres milieux, certains facteurs qui influencent la pro-
3 Principe
gression de la corrosion, comme la formation de films protec-
teurs, changeant considerablement suivant les conditions ren-
Pulvérisation d’une solution saline neutre sur les éprouvettes,
contrées. Les résultats d’essai obtenus ne doivent, par consé-
stockage dans des conditions extrêmement humides, avec nou-
quent, pas être considérés comme une indication directe de la
velle pulvérisation seulement si le maintien de la distribution des
résistance à la corrosion des matériaux essayes dans tous les
gouttelettes l’exige.
milieux ambiants où ces matériaux peuvent être utilises. De

plus, le comportement de différents matériaux d’essai ne peut NOTE - Un écoulement continu de solution fraîche ne se produit pas

sur les surfaces essayées comme c’est le cas dans les essais au brouil-
pas toujours être considéré comme une indication directe de la
lard salin.
résistance relative à la corrosion de ces matériaux en service.
1) Actuellement au stade de projet. (Révision de I’ISO/R 4834966.)
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 4536-1985 (FI
6 Éprouvettes
4 Solution d’essai
En utilisant uniquement des réactifs de qualité analytique
6.1 Choisir le nombre et le type d’éprouvettes, leur forme et
reconnue, et de l’eau distillée ou déminéralisée de pH 6,5 à 7,2,
leurs dimensions conformément aux spécifications couvrant le
préparer une solution dont la composition est donnée dans le
produit fini ou le revêtement en essai.
tableau.
NOTE - II s’avère souvent utile d’essayer en paralléle des éprouvettes
de contrôle pour lesquelles on dispose d’une corrélation entre résultats
Tableau - Composition de la solution d’essai
d’essai et utilisation réelle.
Ingrédient Concentration (g/l)
6.2 Sauf spécification contraire, nettoyer les éprouvettes
Chlorure de sodium (NaCI) 26,5
avant l’essai. Choisir la méthode de nettoyage en fonction de la

Chlorure de magnésium nature de la surface et des contaminants. Ne pas utiliser d’abra-

(MgCl2) 2,4
sifs autres qu’une pâte d’oxyde de magnésium pur, ni de
Sulfate de magnésium (MgS04)
3,3
solvants corrosifs ou qui puissent déposer des films protecteurs
Chlorure de calcium
KaCl2) L1
ou corrosifs. Prendre soin que les éprouvettes ne soient pas
Chlorure de potassium 0,73
WI)
contaminées après le nettoyage, par une manipulation négli-
Hydrogénocarbonate de sodium (NaHCO: 0,20
gente ou de toute autre maniére.
Bromure de sodium (NaBr) 0,28
6.3 Si les éprouvettes sont découpées dans un objet revêtu
Filtrer la solution avant son utilisation, pour éliminer toute
plus grand, effectuer ce découpage de maniére à ne pas abîmer
matiére solide qui pourrait boucher l’orifice du dispositif de
le revêtement dans la région avoisinant la coupure. Sauf spéci-
pulvérisation.
fication contraire, protéger les bords de la coupe convenable-
ment, en les revêtant d’un matériau approprié, stable dans les
conditions d’essai, tel que peinture, cire ou bande adhésive.
5 Appareillage
Prendre soin de ne pas contaminer le revêtement par des
copeaux de métal lors du découpage.
5.1 Petite chambre ou autre enceinte convenable, dans
laquelle on expose des éprouvettes à une atmosphère ayant
une humidité relative de 85 à 95 % a 23 + 3 OC. La chambre
7 Mode d’exposition des éprouvettes
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.