Water reuse — Vocabulary

This document defines terms and definitions commonly used in water reuse standards.

Réutilisation de l'eau — Vocabulaire

Le présent document fournit les termes et définitions couramment employés dans les normes sur la réutilisation de l'eau.

General Information

Status
Published
Publication Date
19-Dec-2018
Technical Committee
Current Stage
9092 - International Standard to be revised
Start Date
27-Nov-2019
Completion Date
27-Nov-2019
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 20670:2018 - Water reuse -- Vocabulary
English language
13 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 20670:2018 - Réutilisation de l'eau -- Vocabulaire
French language
13 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 20670
First edition
2018-12
Water reuse — Vocabulary
Réutilisation de l'eau — Vocabulaire
Reference number
ISO 20670:2018(E)
ISO 2018
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 20670:2018(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2018

All rights reserved. Unless otherwise specified, or required in the context of its implementation, no part of this publication may

be reproduced or utilized otherwise in any form or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting

on the internet or an intranet, without prior written permission. Permission can be requested from either ISO at the address

below or ISO’s member body in the country of the requester.
ISO copyright office
CP 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Geneva
Phone: +41 22 749 01 11
Fax: +41 22 749 09 47
Email: copyright@iso.org
Website: www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 20670:2018(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 1

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 1

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................12

© ISO 2018 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 20670:2018(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular, the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2 (see www .iso .org/directives).

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of

any patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or

on the ISO list of patent declarations received (see www .iso .org/patents).

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation of the voluntary nature of standards, the meaning of ISO specific terms and

expressions related to conformity assessment, as well as information about ISO's adherence to the

World Trade Organization (WTO) principles in the Technical Barriers to Trade (TBT) see www .iso

.org/iso/foreword .html.
This document was prepared by Technical Committee ISO/TC 282, Water reuse.

Any feedback or questions on this document should be directed to the user’s national standards body. A

complete listing of these bodies can be found at www .iso .org/members .html.
iv © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 20670:2018(E)
Introduction

Water reuse is the use of treated wastewater which, in turn, can have as sources surface water,

groundwater, desalinated brackish water, desalinated seawater and reuse water which can include

treated wastewater, greywater, rainwater and stormwater.

With economic development, climate change, increases in population and rapid urbanization, water has

become a strategic resource especially in arid and semi-arid regions. Water shortages are considered as

one of the most serious threats to sustainable development of society. Although conservation can reduce

per capita demand, the remaining supplies may be insufficient to meet overall water demand needs.

To address these shortages, reclaimed water is increasingly being considered for use to satisfy water

demands that don’t require potable water quality, and this strategy has proven useful in increasing the

reliability of long-term water supplies in many water-scarce areas of the world.

Reclaimed water is used to satisfy a significant proportion of the water demands in rural and urban

areas in many countries including: agricultural irrigation, landscape irrigation, industrial reuse,

groundwater recharge, toilet and urinal flushing, firefighting and fire suppression, ornamental water

features and other various urban uses including direct and indirect potable reuse.

There is a rapidly growing market on a global scale for water reuse which inevitably demands

International Standards applicable world-wide. Today, water shortage is faced in many regions of the

world. The reality of water reuse and the lack of uniform and consistent water quality standards are

raising concerns for human health, environmental and societal implications of water reuse across the

world. Consequently there are growing needs for international standardization from supplier, user,

regulator and all stakeholders. Standardization of water reuse of any kind and for any purpose will be

very useful around the globe, and a coherent approach to the description of water reuse activities and

the use of water reuse terminology from this document will be of benefit to all users and stakeholders.

This document provides an overview of terms and definitions relating to water reuse. The objective of

this document is to ensure a coherent approach to the description of water reuse activities and the use

of water reuse terminology. It is applicable to all types and sizes of water reuse facilities and systems

to all types of stakeholders involved in water reuse. Its purpose is to foster mutual understanding

common to the different stakeholders.

An important new concept in water reuse is the “fit for purpose” approach, which entails the production

of reclaimed water to a quality that meets the needs of the intended end-uses.
This document presents terms and definitions in the following areas:
— water reuse of any kind and for any purpose;
— treated wastewater use for irrigation purposes;
— water reuse in urban areas;
— risk and performance evaluation of water reuse systems;
— water reuse for industrial purpose.
© ISO 2018 – All rights reserved v
---------------------- Page: 5 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO 20670:2018(E)
Water reuse — Vocabulary
1 Scope

This document defines terms and definitions commonly used in water reuse standards.

2 Normative references
There are no normative references in this document.
3 Terms and definitions

ISO and IEC maintain terminological databases for use in standardization at the following addresses:

— ISO Online browsing platform: available at https: //www .iso .org/obp
— IEC Electropedia: available at http: //www .electropedia .org/
3.1
advanced treatment

treatment for the removal of total dissolved solids and/or trace constituents (3.14) as required for

specific water reuse applications (e.g. activated carbon adsorption, reverse osmosis, and advanced

oxidation processes)

[SOURCE: ASANO et al., Water Reuse: Issues, Technologies, and Applications, McGraw-Hill, Metcalf &

Eddy, New York, 2007 and US EPA, Guidelines for Water Reuse, 2012 ]
3.2
agriculture

science or practice of farming, including cultivation of the soil for the growing of crops and the rearing

of animals to provide food or other products
3.3
aquifer

subsurface layer or layers of rock or other geological strata of sufficient porosity and permeability to

allow either a significant flow of groundwater or the abstraction of significant quantities of groundwater

[SOURCE: Directive 2000/60/EC, Article 2, 11]
3.4
augmentation

process of using reclaimed water (3.63) to increase the amount of water flowing through a surface body

of water or aquifer (3.3) (i.e. reservoir, lake, river, stream, wetland, and/or groundwater basin), for

beneficial purposes
3.5
background water

freshwater (3.30) supplied for domestic, institutional, commercial and industrial use, from which

wastewater (3.80) is generated
3.6
barrier

means that reduces or prevents the health and environmental risks (3.64), by preventing contact with

the treated wastewater (3.80) and/or by improving its quality
© ISO 2018 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 20670:2018(E)
3.7
beneficial use

water use for overall advantages which include environmental health and wellbeing to promote

sustainability

EXAMPLE Municipal water supply, agricultural and urban irrigation, industrial applications, navigation,

stream augmentation (3.4) for fish and wildlife habitat enhancement, toilet and urinal flushing, and recreational

water contact.
3.8
biofilm

growth of surface attached microorganisms within their extracellular polymeric substances, which

results in surface slime known as biofilm
3.9
biological stability

maintaining microbial water quality from the point of water production up to the point of consumption

[SOURCE: RITTMAN and SNOEYINK, Achieving Biologically Stable Drinking Water, J. AM. Water Works

Assoc., 1984, 76 (10), pp.106-114, modified.]
3.10
blackwater

wastewater (3.80) originating from sanitary sources (e.g toilets, urinals, and bidets), as well as drainage

from food preparation and utensil cleaning activities (e.g. kitchen sinks and dishwashers)

3.11
brackish water

water containing dissolved solids at a concentration higher than acceptable standards for intended use

Note 1 to entry: The concentration of total dissolved solids in brackish water can vary from 1 000 mg/l to

10 000 mg/l. Brackish water is less saline than sea water (1 000 to 10 000 mg/l of TDS for brackish vs up to

35 000 mg/l for sea water).

Note 2 to entry: The concentration of total dissolved solids of many brackish waters can vary considerably over

space and/or time.
Note 3 to entry: See Reference[29].

[SOURCE: ISO 14046:2014, 3.1.2, modified — The words “a concentration less than that of seawater, but

in amounts that exceed normally acceptable standards for municipal, domestic and irrigation uses” have

been replaced by “a concentration higher than acceptable standards for intended use” in the definition,

the values specified in Note 1 to entry have been modified, and Note 3 to entry has been added.]

3.12
centralized water reuse system

water reuse system typically applied on a large scale such as municipal level, and includes the entire

reclaimed water (3.63) source, treatment, distribution, storage, and monitoring components to produce

a final treated effluent for its intended uses
3.13
chemical stability

trend that all kinds of components of the treated water possibly have reactions during the water

distribution, storage or use processes (e.g. deposition of calcium carbonate and the formation of

disinfection (3.21) byproducts) and the scaling, fouling and corrosion effects on pipes and equipment to

which the water is exposed (e.g. release of toxic and harmful chemicals from the surface of nonmetallic

pipes, corrosion on the surface of metallic pipe)
Note 1 to entry: See Reference [27].
2 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 20670:2018(E)
3.14
constituents

individual or group of physical, chemical or biological substances or matter present in water that are

the target of removal, reduction or transformation in the treatment process (3.75)

3.15
contaminant
physical, chemical, biological or radiological substance or matter in water

Note 1 to entry: The presence of contaminants does not necessarily indicate that the water poses a health risk (3.35).

[SOURCE: US Environmental Protection Agency, https: //www .epa .gov/ccl/definition -contaminant]

3.16
critical control point
CCP

point, step or procedure at which control can be applied and is essential to prevent or eliminate a hazard

(3.32) or reduce it to an acceptable level

[SOURCE: ISO 5667-13:2011, 3.3, modified — The abbreviated term “CCP” has been added.]

3.17
cross-connection

actual or potential connection between a potable water system and any source or system that could or

does contain non-potable water (3.49) or other substances that poses a public health risk (3.35)

3.18
decentralized water reuse system
water reuse system applied on a small scale

EXAMPLE Water reuse system which works offline from centralized system, water reuse system at private

level. In this context, decentralized water reuse systems refer to specialized reuse projects for individual

residential homes, clusters of homes or commercial/institutional facilities.
3.19
desalination

partial or nearly complete removal of ionic species from seawater or brackish water (3.11), usually to

make it drinkable or usable as processing water, cooling water, or irrigation water

3.20
direct reuse

production and supply of reclaimed water (3.63) to a distribution system (3.22) via pipelines, storage

tanks, and other infrastructure for reuse purposes
3.21
disinfection

process that destroys, inactivates or removes microorganisms until an appropriate level is reached

3.22
distribution system

piping network required to deliver water from a transmission pipeline to the points of connection to

users’ plumbing systems

Note 1 to entry: Pumping stations are included as part of the distribution system.

3.23
environment

surroundings in which an organization (3.50) operates, including air, water, land, natural resources,

flora, fauna, humans, and their interrelationships

Note 1 to entry: Surroundings in this context range from the environment within an organization (3.50) to the

global system in the particular geographical area that can be impacted by water reuse (3.23).

© ISO 2018 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 20670:2018(E)

Note 2 to entry: Surroundings can be described in terms of biodiversity, ecosystems, climate or other

characteristics.
[SOURCE: ISO 14001:2015, 3.2.1, modified — Note 1 to entry has been modified.]
3.24
environmental aspect

element or characteristic of an activity, product, or service that interacts or can interact with the

environment (3.23)

Note 1 to entry: Environmental aspects can cause environmental impacts (3.25). In the case of water reuse (3.84),

they can have either beneficial impacts or adverse impacts.

[SOURCE: ISO 14001:2015, 3.2.2, modified — The words “element of an organization’s activities

or products or services” have been replaced by “element or characteristic of an activity, product, or

service” in the definition, Note 1 to entry has been modified and Note 2 to entry has been deleted.]

3.25
environmental impact

change to the environment (3.23), whether adverse or beneficial, wholly or partially resulting from one

or more environmental aspects (3.24)

Note 1 to entry: As a rule, water reuse (3.84) has beneficial environmental impacts, but potential adverse impacts

could also occur depending on reclaimed water (3.63) quality and the sensitivity of the environment (3.23) of

concern.

[SOURCE: ISO 14001:2015, 3.2.4, modified — The words “resulting from an organization’s environmental

aspects” have been replaced by “resulting from one or more environmental aspects” in the definition,

Note 1 to entry has been added.]
3.26
exposure assessment

estimation (qualitative or quantitative) of the magnitude, frequency, duration, route, and extent of

exposure to one or more contaminated media

[SOURCE: World Health Organization (WHO), Quantitative Microbial Risk Assessment: Application for

Water Safety Management, 2016]
3.27
filtration

physical separation of solid particles from water, by passing the water through a physical porous barrier

(3.6) to trap and separate suspended solids from the water

Note 1 to entry: Examples of barrier (3.6) include media bed, surface or depth filter, screen, or membrane.

3.28
fodder crops
crops not for human consumption

EXAMPLE Pastures and forage, fibre, ornamental, seed, forest crops and natural grasslands.

3.29
food crops
crops for human consumption

Note 1 to entry: Food crops are often further classified according to whether the food crop is to be cooked,

processed or consumed raw.
4 © ISO 2018 – All r
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 20670
Première édition
2018-12
Réutilisation de l'eau — Vocabulaire
Water reuse — Vocabulary
Numéro de référence
ISO 20670:2018(F)
ISO 2018
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2018

Tous droits réservés. Sauf prescription différente ou nécessité dans le contexte de sa mise en œuvre, aucune partie de cette

publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie, ou la diffusion sur l’internet ou sur un intranet, sans autorisation écrite préalable. Une autorisation peut

être demandée à l’ISO à l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.

ISO copyright office
Case postale 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Genève
Tél.: +41 22 749 01 11
Fax: +41 22 749 09 47
E-mail: copyright@iso.org
Web: www.iso.org
Publié en Suisse
ii © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
Sommaire Page

Avant-propos ..............................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Domaine d’application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ................................................................................................................................................................................... 1

3 Termes et définitions ....................................................................................................................................................................................... 1

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................12

© ISO 2018 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
Avant-propos

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.

L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont

décrites dans les Directives ISO/IEC, Partie 1. Il convient, en particulier, de prendre note des différents

critères d’approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été

rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/IEC, Partie 2 (voir www

.iso .org/directives).

L’attention est attirée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l’objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable

de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant

les références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de

l’élaboration du document sont indiqués dans l’Introduction et/ou dans la liste des déclarations de

brevets reçues par l’ISO (voir www .iso .org/brevets).

Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données

pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer un

engagement.

Pour une explication de la nature volontaire des normes, la signification des termes et expressions

spécifiques de l’ISO liés à l’évaluation de la conformité, ou pour toute information au sujet de l’adhésion

de l’ISO aux principes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant les obstacles

techniques au commerce (OTC), voir le lien suivant: www .iso .org/iso/fr/avant -propos.

Le présent document a été élaboré par le comité technique ISO/TC 282, Recyclage des eaux.

Il convient que l’utilisateur adresse tout retour d’information ou toute question concernant le présent

document à l’organisme national de normalisation de son pays. Une liste exhaustive desdits organismes

se trouve à l’adresse www .iso .org/fr/members .html.
iv © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
Introduction

La réutilisation de l’eau consiste à utiliser les eaux usées traitées pouvant provenir des eaux de surface,

des eaux souterraines, de l’eau saumâtre et de l’eau de mer après leur dessalement, ainsi que de l’eau

réutilisée, qui peut inclure des eaux usées traitées, des eaux grises, de l’eau de pluie et des eaux pluviales.

Avec le développement économique, le changement climatique, la croissance démographique et

l’urbanisation rapide, l’eau est devenue une ressource stratégique, en particulier dans les régions

arides et semi-arides. Les pénuries d’eau sont considérées comme l’une des menaces les plus sérieuses

pour le développement durable de la société. Bien que la conservation puisse réduire la demande par

habitant, les réserves restantes peuvent être insuffisantes pour répondre à la demande globale en eau.

Afin de prévenir ces pénuries, il est de plus en plus souvent envisagé de récupérer l’eau pour répondre

aux demandes en eau qui ne nécessitent pas que l’eau soit potable, et cette stratégie s’est révélée utile

pour augmenter la fiabilité de l’approvisionnement en eau à long terme dans de nombreuses régions du

monde où cette ressource est rare.

L’eau régénérée sert à satisfaire une part significative de la demande en eau dans les zones rurales et

urbaines dans de nombreux pays, notamment: irrigation agricole, irrigation paysagère, réutilisation

industrielle, recharge des nappes phréatiques, chasse des toilettes et des urinoirs, lutte contre les

incendies et extinction des incendies, bassins d’ornement et autres utilisations urbaines diverses

comprenant la réutilisation directe et indirecte sous forme d’eau potable.

La réutilisation de l’eau est un marché en pleine expansion à l’échelle internationale, d’où le besoin

d’élaborer des Normes internationales applicables au niveau mondial. Aujourd’hui, de nombreuses

régions du monde sont confrontées à une pénurie d’eau. La possibilité de réutiliser l’eau et le manque de

normes uniformes et cohérentes sur la qualité de l’eau soulèvent des inquiétudes pour la santé humaine

et en ce qui concerne les implications environnementales et sociétales de la réutilisation de l’eau dans

le monde. Par conséquent, il existe un besoin croissant de normalisation internationale de la part

des fournisseurs, des utilisateurs, des autorités de réglementation et de toutes les parties prenantes.

La normalisation de la réutilisation de l’eau, de tout type et pour tout usage, sera très utile dans le

monde entier et une approche cohérente de la description de la terminologie relative aux activités de

réutilisation de l’eau dans le présent document sera bénéfique pour tous les utilisateurs et toutes les

parties prenantes.

Le présent document fournit un aperçu des termes et définitions relatifs à la réutilisation de l’eau.

L’objectif du présent document est de garantir une approche cohérente de la description des activités de

réutilisation de l’eau et de l’emploi de la terminologie en matière de réutilisation de l’eau. Il s’applique

à tous les types et toutes les tailles d’installations et de systèmes de réutilisation de l’eau, pour tous

types de parties prenantes impliquées dans la réutilisation de l’eau. Il a pour objet de favoriser une

compréhension mutuelle entre les différentes parties prenantes.

L’approche «adapté à l’usage», qui implique la production d’eau régénérée d’une qualité qui réponde aux

besoins spécifiques des utilisations finales prévues, est un nouveau concept important en matière de

réutilisation de l’eau.

Le présent document présente les termes et définitions se rapportant aux domaines suivants:

— réutilisation de l’eau de tout type et pour tout usage;
— utilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation;
— réutilisation de l’eau en zones urbaines;

— évaluation des risques et des performances des systèmes de réutilisation de l’eau;

— réutilisation de l’eau à des fins industrielles.
© ISO 2018 – Tous droits réservés v
---------------------- Page: 5 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 20670:2018(F)
Réutilisation de l'eau — Vocabulaire
1 Domaine d’application

Le présent document fournit les termes et définitions couramment employés dans les normes sur la

réutilisation de l’eau.
2 Références normatives
Le présent document ne contient aucune référence normative.
3 Termes et définitions

L’ISO et l’IEC tiennent à jour des bases de données terminologiques destinées à être utilisées en

normalisation, consultables aux adresses suivantes:

— ISO Online browsing platform: disponible à l’adresse https: //www .iso .org/obp

— IEC Electropedia: disponible à l’adresse http: //www .electropedia .org/
3.1
traitement avancé

traitement visant à éliminer les matières dissoutes totales et/ou les constituants (3.14) à l’état de trace

en fonction de ce qui est requis pour les applications spécifiques de réutilisation de l’eau (par exemple

adsorption sur charbon actif, osmose inverse et processus d’oxydation avancés)

[SOURCE: ASANO et al., Water Reuse: Issues, Technologies, and Applications, McGraw-Hill, Metcalf &

Eddy, New York, 2007 et Lignes directrices sur la réutilisation de l’eau, 2012 (Agence américaine de

protection de l’environnement)]
3.2
agriculture

science ou pratique d’exploitation de la terre, incluant le travail du sol pour la culture de produits et

l’élevage d’animaux afin de fournir de la nourriture ou d’autres produits
3.3
aquifère

une ou plusieurs couches souterraines de roche ou d’autres couches géologiques d’une porosité et

perméabilité suffisantes pour permettre soit un courant significatif d’eau souterraine, soit le captage de

quantités importantes d’eau souterraine
[SOURCE: Directive 2000/60/CE, Article 2, point 11]
3.4
augmentation

procédé consistant à utiliser l’eau régénérée (3.63) pour accroître la quantité d’eau qui s’écoule à travers

une masse d’eau de surface ou un aquifère (3.3) (c’est-à-dire un réservoir, un lac, une rivière, un ruisseau,

une zone humide et/ou un bassin hydrogéologique) à des fins bénéfiques
3.5
eau fraîche initiale

eau douce (3.30) à usages domestique, institutionnel, commercial et industriel, à partir de laquelle les

eaux usées (3.80) sont produites
© ISO 2018 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
3.6
barrière

moyen réduisant ou prévenant les risques (3.64) pour la santé et l’environnement, en empêchant le

contact avec les eaux usées (3.80) traitées et/ou en améliorant leur qualité
3.7
usage bénéfique

utilisation de l’eau afin d’en tirer des avantages globaux, notamment pour la santé environnementale et

le bien-être, pour promouvoir le développement durable

EXEMPLE Approvisionnement en eau municipale, irrigation agricole et urbaine, applications industrielles,

navigation, augmentation (3.4) du débit pour améliorer l’habitat des poissons et de la faune, chasse des toilettes

et des urinoirs, et activités récréatives impliquant ou non un contact avec l’eau.

3.8
film biologique

croissance sur les surfaces des micro-organismes avec leurs polymères extracellulaires, qui résulte en

une pellicule visqueuse connue sous le nom de biofilm
3.9
stabilité biologique

maintien de la qualité microbienne de l’eau de sa production jusqu’à sa consommation

[SOURCE: RITTMAN and SNOEYINK, Achieving Biologically Stable Drinking Water, J. Am. Water Works

Assoc., 1984, 76 (10), pp.106–114, modifiée.]
3.10
eaux vannes

eaux usées (3.80) issues de sources sanitaires (par exemple toilettes, urinoirs et bidets), ainsi que de

l’évacuation après des activités de préparation alimentaire et de nettoyage d’ustensiles (par exemple,

éviers et lave-vaisselle)
3.11
eau saumâtre

eau contenant des matières dissoutes à une concentration plus élevée que les normes acceptables pour

l’usage prévu

Note 1 à l'article: La concentration en matières dissoutes totales dans l’eau saumâtre peut varier de 1 000 mg/l

à 10 000 mg/l. L’eau saumâtre est moins saline que l’eau de mer (de 1 000 mg/l à 10 000 mg/l de TDS pour l’eau

saumâtre contre 35 000 mg/l pour l’eau de mer).

Note 2 à l'article: La concentration en matières dissoutes totales dans de nombreuses eaux saumâtres peut varier

considérablement dans l’espace et/ou le temps.
Note 3 à l'article: Voir la Référence [29].

[SOURCE: ISO 14046:2014, 3.1.2, modifiée – L’expression «une concentration inférieure à celle de

l’eau de mer, mais en quantités dépassant les spécifications normalement acceptables pour un usage

communal, domestique ou d’irrigation» a été remplacée par «une concentration plus élevée que les

normes acceptables pour l’usage prévu» dans la définition, et les valeurs spécifiées dans la Note 1 à

l’article ont été modifiées et la Note 3 à l’article a été ajoutée.]
3.12
système centralisé de réutilisation de l’eau

système de réutilisation de l’eau généralement appliqué à grande échelle, par exemple au niveau

municipal, et qui inclut toute la source d’eau régénérée (3.63) et l’ensemble des composants de

traitement, distribution, stockage et surveillance nécessaires pour produire un effluent traité final

adapté aux usages prévus
2 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
3.13
stabilité chimique

tendance à des réactions potentielles de tous les types de composants de l’eau traitée au cours de la

distribution, du stockage ou des processus d’utilisation de l’eau [par exemple, dépôt de carbonate de

calcium et formation de sous-produits de désinfection (3.21)] et à des effets d’entartrage, d’encrassement

et de corrosion sur les tuyaux et équipements auxquels l’eau est exposée (par exemple, libération de

substances chimiques toxiques et nocives de la surface des tuyaux non métalliques, corrosion de la

surface des tuyaux métalliques)
Note 1 à l'article: Voir la Référence [27].
3.14
constituants

substances ou matières physiques, chimiques ou biologiques, individuelles ou en groupe, présentes dans

l’eau et qui font l’objet d’une élimination, d’une réduction ou d’une transformation lors des procédés de

traitement (3.75)
3.15
contaminant
substance ou matière physique, chimique, biologique ou radiologique dans l’eau

Note 1 à l'article: La présence de contaminants n’indique pas nécessairement que l’eau présente un risque pour la

santé (3.35).

[SOURCE: Agence américaine pour la protection de l’environnement, https: //www .epa .gov/ccl/definition

-contaminant]
3.16
point de contrôle critique
PCC

point, stade ou mode opératoire auquel il est possible d’appliquer un contrôle et pour lequel il est

essentiel d’éliminer un danger (3.32) ou de le ramener à un niveau acceptable
[SOURCE: ISO 5667-13:2011, 3.3, modifiée – Le terme abrégé PCC a été ajouté]
3.17
interconnexion

connexion réelle ou potentielle entre un système d’eau potable et toute source ou tout système qui

pourrait contenir ou qui contient de l’eau non potable (3.49) ou d’autres substances posant un risque

pour la santé (3.35) publique
3.18
système décentralisé de réutilisation de l’eau
système de réutilisation de l’eau appliqué à petite échelle

EXEMPLE Système de réutilisation de l’eau qui fonctionne hors ligne à partir d’un système centralisé,

système de réutilisation de l’eau au niveau privé. Dans ce contexte, les systèmes décentralisés de réutilisation

de l’eau font référence à des projets spécifiques de réutilisation pour des logements résidentiels individuels, des

groupes de foyers ou des installations commerciales/institutionnelles.
3.19
dessalement

élimination partielle ou presque complète des espèces ioniques de l’eau de mer ou de l’eau saumâtre

(3.11), généralement dans le but de la rendre potable ou utilisable comme eau de traitement, de

refroidissement ou d’irrigation
3.20
réutilisation directe

production et approvisionnement de l’eau régénérée (3.63) dans un système de distribution (3.22) via

des canalisations, des réservoirs de stockage et d’autres infrastructures en vue de sa réutilisation

© ISO 2018 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
3.21
désinfection

processus qui détruit, inactive ou élimine les micro-organismes jusqu’à ce qu’un niveau approprié

soit atteint
3.22
système de distribution

réseau de canalisations exigé pour distribuer l’eau d’une conduite de transmission aux points de

raccordement des systèmes de plomberie des utilisateurs

Note 1 à l'article: Les stations de pompage font partie du système de distribution.

3.23
environnement

milieu dans lequel un organisme (3.50) fonctionne, incluant l’air, l’eau, le sol, les ressources naturelles, la

flore, la faune, les êtres humains et leurs interrelations

Note 1 à l'article: Dans ce contexte, le milieu s’étend de l’environnement à l’intérieur d’un organisme (3.50) au

système global dans la zone géographique particulière qui peut être concernée par la réutilisation de l’eau (3.23).

Note 2 à l'article: Le milieu peut être décrit en termes de biodiversité, d’écosystèmes, de climat ou d’autres

caractéristiques.
[SOURCE: ISO 14001:2015, 3.2.1, modifiée – La Note 1 à l’article a été modifiée]
3.24
aspect environnemental

élément ou caractéristique d’une activité, d’un produit ou d’un service interagissant ou susceptible

d’interagir avec l’environnement (3.23)

Note 1 à l'article: Les aspects environnementaux peuvent causer des impacts environnementaux (3.25). Dans le

cas de la réutilisation de l’eau (3.84), ils peuvent avoir des impacts bénéfiques ou négatifs.

[SOURCE: ISO 14001:2015, 3.2.2, modifiée – L’expression «élément des activités, produits ou services

d’un organisme» a été remplacée par «élément ou caractéristique d’une activité, d’un produit ou d’un

service» dans la définition, la Note 1 à l’article a été modifiée et la Note 2 à l’article a été supprimée.]

3.25
impact environnemental

modification de l’environnement (3.23), négative ou bénéfique, résultant totalement ou partiellement

d’un ou plusieurs aspects environnementaux (3.24)

Note 1 à l'article: En principe, la réutilisation de l’eau (3.84) a des impacts environnementaux bénéfiques, mais

certains impacts environnementaux négatifs potentiels pourraient également être observés en fonction de la

qualité de l’eau réutilisée (3.63) et de la sensibilité de l’environnement (3.23) concerné.

[SOURCE: ISO 14001:2015, 3.2.4, modifiée – L’expression «résultant des aspects environnementaux

d’un organisme» a été remplacée par «résultant d’un ou plusieurs aspects environnementaux» dans la

définition, la Note 1 à l’article a été ajoutée]
3.26
appréciation de l’exposition

estimation (qualitative ou quantitative) de l’intensité, de la fréquence, de la durée, de la voie et de la

portée de l’exposition à un ou plusieurs milieux contaminés

[SOURCE: Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Quantitative Microbial Risk Assessment: Application

for Water Safety Management, 2016]
4 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 20670:2018(F)
3.27
filtration

processus physique de séparation des particules solides de l’eau, en faisant passer l’eau à travers une

barrière (3.6) poreuse physique pour piéger et séparer les matières en suspension de l’eau

Note 1 à l'article: Des exemples de barrières (3.6) incluent les lits filtrants, la filtration de surface ou en profondeur,

les tamis ou les membranes.
3.28
cultures fourragères
cultures non destinées à la consommation humaine
EXEMPLE Pâturages, cultures pour la producti
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.