Ferrous materials — Heat treatments — Vocabulary

ISO 4885:2018 defines important terms used in the heat treatment of ferrous materials. NOTE The term ferrous materials include products and workpieces of steel and cast iron. Annex A provides an alphabetical list of terms defined in this document, as well as their equivalents in French, German, Chinese and Japanese. Table 1 shows the various iron-carbon (Fe-C) phases.

Matériaux ferreux — Traitements thermiques — Vocabulaire

ISO 4885:2018 définit les termes importants utilisés dans le traitement thermique des matériaux ferreux. NOTE Le terme matériaux ferreux inclut les produits et les pièces en acier et en fonte. L'Annexe A donne une liste alphabétique des termes définis dans ce document ainsi que leurs équivalents en anglais, allemand, chinois et japonais. Le Tableau 1 montre les différentes phases fer-carbone (Fe-C).

General Information

Status
Published
Publication Date
27-Feb-2018
Technical Committee
Drafting Committee
Current Stage
6060 - International Standard published
Start Date
28-Feb-2018
Completion Date
28-Feb-2018
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 4885:2018 - Ferrous materials -- Heat treatments -- Vocabulary
English language
41 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 4885:2018 - Matériaux ferreux -- Traitements thermiques -- Vocabulaire
French language
42 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 4885
Third edition
2018-02
Ferrous materials — Heat treatments
— Vocabulary
Matériaux ferreux — Traitements thermiques — Vocabulaire
Reference number
ISO 4885:2018(E)
ISO 2018
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2018

All rights reserved. Unless otherwise specified, or required in the context of its implementation, no part of this publication may

be reproduced or utilized otherwise in any form or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting

on the internet or an intranet, without prior written permission. Permission can be requested from either ISO at the address

below or ISO’s member body in the country of the requester.
ISO copyright office
CP 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Geneva, Switzerland
Tel. +41 22 749 01 11
Fax +41 22 749 09 47
copyright@iso.org
www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 1

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 1

Annex A (informative) Equivalent terms .......................................................................................................................................................31

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................41

© ISO 2018 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2 (see www .iso .org/ directives).

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of

any patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or

on the ISO list of patent declarations received (see www .iso .org/ patents).

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation on the voluntary nature of standards, the meaning of ISO specific terms and

expressions related to conformity assessment, as well as information about ISO's adherence to the

World Trade Organization (WTO) principles in the Technical Barriers to Trade (TBT) see the following

URL: www .iso .org/ iso/ foreword .html.
This document was prepared by Technical Committee ISO/TC 17, Steel.

This third edition cancels and replaces the second edition (ISO 4885:2017), of which it constitutes a

minor revision with a corrected Figure 1 d).
iv © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO 4885:2018(E)
Ferrous materials — Heat treatments — Vocabulary
1 Scope

This document defines important terms used in the heat treatment of ferrous materials.

NOTE The term ferrous materials include products and workpieces of steel and cast iron.

Annex A provides an alphabetical list of terms defined in this document, as well as their equivalents in

French, German, Chinese and Japanese.
Table 1 shows the various iron-carbon (Fe-C) phases.
2 Normative references
There are no normative references in this document.
3 Terms and definitions

ISO and IEC maintain terminological databases for use in standardization at the following addresses:

— IEC Electropedia: available at http:// www .electropedia .org/
— ISO Online browsing platform: available at https:// www .iso .org/ obp
3.1
acicular structure
structure which appears in the form of needles in a micrograph
3.2
activity

effective concentration of species under non-ideal (e.g. concentrated) conditions; for heat treatment

(3.108), this means the effective concentration of carbon or nitrogen (or both) in heat treatment media

and in ferrous materials

Note 1 to entry: Ratio of the vapour pressure of a gas (usually carbon or nitrogen) in a given state (e.g. in austenite

(3.12) of specific carbon/nitrogen concentration) to the vapour pressure of the pure gas, as a reference state, at

the same temperature.
3.3
ageing

change in the properties of steels depending on time and temperature after hot working or heat

treatment (3.108) or after cold-working operation, due to the migration of interstitial elements

Note 1 to entry: The ageing phenomenon can lead to higher strength and lower ductility.

Note 2 to entry: The ageing effect can be accelerated either by cold forming and/or subsequent heating (3.109) to

moderate temperatures (e.g. 250 °C) and soaking (e.g. for 1 h).
3.4
air-hardening steel
DEPRECATED: self-hardening steel

steel, the hardenability (3.103) of which is such that cooling (3.45) in air produces a martensitic structure

in objects of considerable size
© ISO 2018 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.5
alpha iron
stable state of pure iron at temperatures below 911 °C

Note 1 to entry: The crystalline structure of an alpha iron is body-centred cubic.

Note 2 to entry: Alpha iron is ferromagnetic at temperatures below 768 °C (the Curie point).

3.6
alpha mixed crystal

iron with body-centred cubic lattice structure with alloying elements in interstitial or substitutional

solution
Note 1 to entry: The material science for alpha mixed crystal is ferritic.
Note 2 to entry: Alpha mixed crystal is ferromagnetic.
3.7
aluminizing
DEPRECATED: calorizing
surface treatment into and on a workpiece (3.201) relating to aluminium
3.8
annealing

heat treatment (3.108) consisting of heating (3.109) and soaking (3.185) at a suitable temperature

followed by cooling (3.45) under conditions such that, after return to ambient temperature, the metal

will be in a structural state closer to that of equilibrium

Note 1 to entry: Since this definition is very general, it is advisable to use an expression specifying the aim of

the treatment. See bright annealing (3.29), full annealing (3.89), softening/soft annealing (3.186), inter-critical

annealing (3.122), isothermal annealing (3.127) and subcritical annealing.
3.9
ausferrite

fine-grained mixture of ferrite (3.85) and stabilized austenite (3.12) which should lead to high hardness

and ductility of austempered ductile cast iron (ADI)
3.10
ausforming

thermomechanical treatment (3.208) of a workpiece which consists of plastically deforming the

metastable austenite (3.12) before subjecting it to the martensitic and/or bainitic transformation

3.11
austempering

isothermal heat treatment for producing bainitic (see 3.17 and 3.18) or ausferritic (see 3.9) structure of

a workpiece

Note 1 to entry: The final cooling (3.45) to ambient temperature is not at a specific rate.

3.12
austenite
solid solution of one or more elements in gamma iron (3.91)
Note 1 to entry: See also Table 1.
3.13
austenitic steel
steel where the structure consists of austenite (3.12) at ambient temperature

Note 1 to entry: Cast austenitic steels can contain up to about 20 % of ferrite (3.85).

2 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.14
austenitizing

heating (3.109) a workpiece to austenitizing temperature (3.15) and holding at this, so that the

microstructure is predominantly austenitic (3.12)

Note 1 to entry: The minimum temperature required depends on the speed of heating and the steel composition.

The length of the hold period will depend on the heating conditions used.
3.15
austenitizing temperature
temperature at which the workpiece is maintained during austenitization (3.14)
3.16
auto-tempering
self-tempering

tempering (3.203) undergone by martensite (3.137) during quenching (3.168) or subsequent cooling (3.45)

3.17
bainite

microstructure resulting from the transformation of austenite (3.12) at temperatures above martensite

(3.137) start temperature (M ) and outside the pearlite (3.155) range consisting of ferrite laths and

carbides which are dispersed either inside the ferrite laths (lower bainite) or between the ferrite laths

(upper bainite)
Note 1 to entry: See also Table 1.
3.18
bainitizing

austenitizing (3.14) and quenching (3.168) to a temperature above M and isothermal soaking to ensure

a transformation of the austenite (3.12) to bainite (3.17)
3.19
bake hardening steel

steel with the ability to gain an increase of yield strength after a plastic pre-strain and a subsequent

heat treatment (3.108) in the usual industrial paint processes (in the region of 170 °C for 20 min)

Note 1 to entry: These steels have a good suitability for cold forming and present a high resistance to plastic

straining (which is increased on finished parts during heat treatment) and a good dent resistance.

3.20
baking

heat treatment (3.108) permitting the release of hydrogen absorbed in a ferrous product without

modifying its structure

Note 1 to entry: The treatment is generally carried out following electrolytic plating or pickling, or a welding

operation.
3.21
banded structure

lines of constituents in the microstructure caused by segregation (3.179) during solidification

3.22
blacking

operation carried out in an oxidizing medium at a temperature such that the polished surface of a

workpiece becomes covered with a thin, continuous, adherent film of dark-coloured oxide (see 3.151)

3.23
black nitriding
nitriding (3.143) followed by oxidation (3.150) of the steel surface

Note 1 to entry: After nitrocarburizing (3.144), blacking (3.22) will improve the corrosion resistance and the

surface properties.
© ISO 2018 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.24
blank nitriding
blank nitrocarburizing

simulation treatment which consists of reproducing the thermal cycle of nitriding (3.143)/

nitrocarburizing (3.144) without the nitriding/nitrocarburizing medium

Note 1 to entry: This treatment makes it possible to assess the metallurgical consequences of the thermal cycle of

nitriding/nitrocarburizing.
3.25
batch annealing
box annealing

process in which strip is annealed in tight coil form, within a protective atmosphere, for a predetermined

time-temperature cycle
3.26
blueing

treatment carried out in an oxidizing medium (see 3.152) at a temperature such that the bright surface

of a workpiece becomes covered with a thin, continuous, adherent film of blue-coloured oxide

Note 1 to entry: If the blueing is carried out in superheated water vapour, it is also called steam treatment.

3.27
boost-diffuse carburizing

carburizing (3.36) carried out in two or more successive stages and/or different temperatures with

different carbon potentials
3.28
boriding

thermochemical treatment (3.207) of a workpiece to enrich the surface of a workpiece with boron

Note 1 to entry: The medium in which boriding takes place should be specified, e.g. pack boriding, paste

boriding, etc.
3.29
bright annealing

annealing (3.8) in a medium preventing the oxidation (3.150) of the surface and keeps the original

surface quality
3.30
burning

irreversible change in the structure and properties brought about by the onset of melting at the grain

boundaries and surface
3.31
carbon activity

effective concentration of carbon under non-ideal (e.g. concentrated) conditions; for heat treatment

(3.108), this means the effective concentration of carbon in heat treatment media and in ferrous

materials
3.32
carbon mass transfer coefficient

coefficient of the mass of carbon transfer from the carburizing medium into steel (per unit surface area

and time)

Note 1 to entry: Also defined as the mass of carbon transferred from the carburizing medium into the steel,

per unit surface area per second, for a unit difference between the carbon potential and actual surface carbon

content.
4 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.33
carbon level

carbon content in percent of mass in an austenitized probe of pure iron at a given temperature in the

equilibrium with the carburizing medium

Note 1 to entry: The “carbon level” has been defined for practical use, because the carbon potential of steels

cannot be measured directly in carburizing media; see Reference [13].
3.34
carbon profile
carbon content depending on the distance from the surface
3.35
carbonitriding

thermochemical treatment (3.207) to enrich the surface layer with carbon and nitrogen

Note 1 to entry: The elements are in solid solution in the austenite (3.12), usually the carbonitrided workpiece

undergoes quench hardening (3.167) (immediately or later).
Note 2 to entry: Carbonitriding is a carburizing (3.36) process.

Note 3 to entry: The medium in which carbonitriding takes place should be specified, e.g. gas, salt bath, etc.

3.36
carburizing
DEPRECATED: cementation

thermochemical treatment (3.207) which is applied to a workpiece in the austenitic state, to obtain a

surface enrichment in carbon, which is in solid solution in the austenite (3.12)

Note 1 to entry: The carburized workpiece undergoes quench hardening (3.167) (immediately or later).

Note 2 to entry: The medium in which carburizing takes place should be specified, e.g. gas, pack, etc.

3.37
case hardening

treatment consisting of carburizing (3.36) or carbonitriding (3.35) followed by quench hardening (3.167)

Note 1 to entry: See Figure 1.
a) Direct-hardening treatment
© ISO 2018 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
b) Single-quench hardening treatment
c) Quench-hardening treatment with isothermal transformation
d) Double-quench hardening treatment
Key
1 carburizing, carbonitriding 6 cooling
2 quenching 7 quench-hardening treatment
3 tempering 8 isothermal transformation
4 Ac core 9 Ac surface after carburizing
3 3
5 Ac surface

Figure 1 — Schematic representation of the possible thermal cycles of various case-hardening

treatments
3.38
cast iron

alloy of iron, carbon and silicon where the carbon content is approximately more than 2 %

3.39
cementite
iron carbide with the formula Fe C
Note 1 to entry: See Table 1.
6 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
Table 1 — Iron-carbon (Fe-C) phases
Phase Crystal structure Properties Typical hardness
Ferrite, α bcc soft, tough, magnetic 60 HBW to 90 HBW
Austenite, γ fcc fair strength, non-magnetic 150 HBW (1,5 % C)
Cementite, Fe C rombic hard, brittle chemical composition 820 HBW
Pearlite with coarse α + Fe C, lamellar combination of tough ferrite 200 HBW
lamellas (0,4 μm) and hard cementite
Pearlite with fine α + Fe C, lamellar harder than pearlite with 400 HBW
lamellas (0,1 μm) coarse lamellas
Spheroidite α + globular Fe C soft 120 HBW to 230 HBW,
depending on
carbon and alloy content
Upper bainite precipitations of properties such as pearlite with 400 HBW
Fe C on surface fine lamellas
of α
Lower bainite precipitations of strength near martensite, but 600 HBW
Fe C inside of α tougher than tempered martensite
Martensite, α’, bcc, slightly hard, brittle 250 HV to 950 HV,
non-tempered tetragonic depending on carbon
content
Martensite, α’, bcc, slightly softer and tougher than 250 HV to 650 HV,
tempered tetragonic non-tempered martensite depending on carbon
content and tempering
temperature
3.40
chromizing
surface treatment into and on a workpiece (3.201) relating to chromium

Note 1 to entry: The surface layer can consist of practically pure chromium (on low-carbon steels) or of chromium

carbide (on high-carbon steels).
3.41
compound layer
DEPRECATED: white layer

surface layer formed during thermochemical treatment (3.207) and made up of the chemical compounds

formed by the element(s) introduced during the treatment and certain elements from the base metal

EXAMPLE The surface layer may consist of the layer of nitrides formed during nitriding (3.143), the layer

of borides formed during boriding (3.28), the layer of chromium carbide formed during the chromizing (3.40) of

high-carbon steel.

Note 1 to entry: In English, the term “white layer” is improperly used to designate this layer on nitrided and

nitrocarburized ferrous products.
3.42
continuous annealing

process in which strip is annealed by moving continuously through an oven within a protective

atmosphere
3.43
continuous-cooling transformation diagram
CCT diagram
see 3.210.2
© ISO 2018 – All rights reserved 7
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.44
controlled rolling

rolling process where rolling temperature and reduction are controlled to achieve enhanced mechanical

properties, e.g. normalizing rolling, thermomechanical rolling

Note 1 to entry: Controlled rolling is used for fine-grain ferritic steels (3.86) and for dual-phase steel for obtaining

fine-grain structure.
3.45
cooling

reduction of (or operation to reduce) the temperature of a hot workpiece, either continuous,

discontinuous, gradual or interrupted

Note 1 to entry: The medium in which cooling takes place should be specified, e.g. in furnace, air, oil, water. See

also quenching (3.168).
3.46
cooling condition

condition(s) (temperature and kind of cooling medium, relative movements, agitation, etc.) under which

the cooling (3.45) of the workpiece takes place
3.47
cooling function

reduction of the temperature as a function of time of a determined point of a workpiece

Note 1 to entry: This function could be shown as a graph or written in a mathematical form.

3.48
cooling rate
variation in temperature as a function of time during cooling (3.45)
Note 1 to entry: A distinction is made between
— an instantaneous rate corresponding to a specified temperature, and
— an average rate over a defined interval of temperature or time.
3.49
cooling time

interval of time separating two characteristic temperatures of the cooling function (3.47)

Note 1 to entry: It is always necessary to specify precisely what the temperatures are.

3.50
core refining

process to get a fine grain and a homogenous microstructure in the core, often done by hardening of

carburized workpieces
Note 1 to entry: See Figures 1 b), c) and d).
3.51
critical cooling course

cooling procedure necessary to avoid transformation to an undesired microstructure

Note 1 to entry: The cooling course can be characterized by the gradient of temperature or of the cooling rate

(3.48) in general or at given temperatures or times.
3.52
critical cooling rate
cooling rate (3.48) corresponding to the critical cooling course (3.51)
8 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.53
critical diameter

diameter (d) of a cylinder with a length ≥3 d, having a structure of 50 % by volume of martensite (3.137)

after quench hardening (3.167) with defined conditions at its centre
3.54
decarburization
depletion of carbon from the surface layer of a workpiece

Note 1 to entry: This depletion can be either partial (partial decarburization) or nominally complete (complete

decarburization). The sum of the two types of decarburization (partial and complete) is termed total

decarburization; see ISO 3887.
3.55
decarburizing

thermochemical treatment (3.207) intended to produce decarburization (3.54) of a workpiece

3.56
decomposition of austenite
austenite transformation

decomposition into ferrite (3.85) and pearlite (3.155) or ferrite and cementite (3.39) with decreasing

temperature
3.57
delta iron
stable state of pure iron between 1 392 °C and its melting point

Note 1 to entry: The crystalline structure of a delta iron is body-centred cubic, identical to that of the alpha

iron (3.5).
Note 2 to entry: Delta iron is paramagnetic.
3.58
depth of carburizing
carburizing depth

distance between the surface of a workpiece and a specified limit characterizing the thickness of the

layer enriched in carbon, which means effective case depth
3.59
depth of decarburization
decarburization depth

distance between the surface of a workpiece and a limit characterizing the thickness of the layer

depleted in carbon

Note 1 to entry: This limit varies according to the type of decarburization (3.54) and can be defined by reference

to a structural state, a level of hardness or the carbon content of the unaltered base metal (see ISO 3887), or any

other specified carbon content.
3.60
depth of hardening

distance between the surface of a workpiece and a limit characterizing the penetration of quench

hardening (3.167)

Note 1 to entry: This limit can be defined starting from a structural state or a level of hardness.

3.61
depth of nitriding
nitriding depth

distance between the surface of a workpiece and a specified limit characterizing the thickness of the

layer enriched in nitrogen
© ISO 2018 – All rights reserved 9
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.62
destabilization of retained austenite

phenomenon occurring during tempering which allows the retained austenite (3.175) to undergo

martensitic transformation within a temperature range where it would not previously have been

transformed spontaneously
3.63
diffusion
movement of atoms to new places in ferrous materials
3.64
diffusion annealing

heat treatment (3.108)/annealing (3.8) of ferrous products or workpieces to reduce segregation (3.179)

and promote homogeneity by diffusion (3.63)

Note 1 to entry: To reduce segregation of metallic elements in steel making and in bar rolling a process with

temperatures between 1 000 °C and 1 300 °C is required.

Note 2 to entry: Reducing segregations of non-metallic alloying elements (such as carbon or sulfur) in workpieces

usually would be done at a temperature below 1 000 °C.
3.65
diffusion treatment

heat treatment (3.108) to reduce a very high concentration of elements in the surface layer such as

carbon or nitrogen after carburizing (3.36) or nitriding (3.143)

Note 1 to entry: See also malleablizing (3.133), which is also a diffusion treatment.

3.66
diffusion zone

surface layer formed by a thermochemical treatment (3.207) characterized by enrichment of elements

such as carbon or nitrogen

Note 1 to entry: The enriched elements such as carbon or nitrogen are in solid solution and/or precipitates such

as carbides or nitrides.

Note 2 to entry: The concentration of the enriched elements decreases from surface to the core of a workpiece.

3.67
direct-quench hardening

quench hardening (3.167) of carburized workpieces immediately after carburizing (3.36) or

carbonitriding (3.35)

Note 1 to entry: The direct-quench hardening should be started directly after carburizing or at a lower

temperature, adjusted to the surface carbon content.

Note 2 to entry: Direct hardening from hot forging or hot rolling replaces separate austenitizing (3.14) and

quenching (3.168).
Note 3 to entry: See Figure 1 a).
3.68
direct quenching

quenching (3.168) carried out immediately following hot rolling, hot forging or after a thermochemical

treatment (3.207) or solution annealing (3.188) of stainless steels
3.69
dislocation
crystallographic defect or irregularity, within a crystal structure

EXAMPLE There are two primary types, “edge dislocations” and “screw dislocations”.

Note 1 to entry: Cold forming increases the amount of dislocations and results in higher hardness.

10 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 14 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.70
distortion

any change in the shape or original dimensions of a ferrous workpiece, occurring during heat

treatment (3.108)

Note 1 to entry: The causes are manifold including not only the heat treatment process but also the workpiece

geometry, steel inhomogeneity and the production conditions.
3.71
double-quench hardening treatment

heat treatment (3.108) consisting of two successive quench-hardening treatments, generally carried

out at different temperatures

Note 1 to entry: In the case of carburized products, the first quench hardening (3.167) could be done immediately

after carburizing (3.36) at the carburizing temperature. The second quench hardening could be carried out at a

lower temperature adjusted to the carbon content of core.
Note 2 to entry: Double-quench hardening is also used for grain refining.
Note 3 to entry: See Figure 1 d).
3.72
effective case depth after carburizing
case-hardening hardness depth
carburizing depth

perpendicular distance between the surface of a case-hardened workpiece and the point where the

hardness has the limit hardness value

Note 1 to entry: This limit should be specified, e.g. for the total case depth, this limit will correspond to the

carbon content of the unaltered base metal.

Note 2 to entry: The term case depth is used in relation to any case-hardening or surface-hardening process.

[SOURCE: ISO 18203:2016, 3.1, modified.]
3.73
effective case depth after nitriding
nitriding hardness depth

perpendicular distance from the surface of a nitrided or nitrocarburized workpiece to the point where

the hardness has the limit hardness value
[SOURCE: ISO 18203:2016, 3.4, modified.]
3.74
effective case depth after surface hardening
surface hardening hardness depth

distance between the surface and the point at which the Vickers hardness (HV) is equal to 80 % of the

minimum surface hardness required for the workpiece considered
[SOURCE: ISO 18203:2016, 3.5, modified.]
3.75
electron beam hardening

austenitizing (3.14) the surface layer of a workpiece by heating (3.109) with an electron beam

Note 1 to entry: Hardening could be achieved by quenching (3.168), employing external quenching media (3.170),

or may take place by self-cooling.
© ISO 2018 – All rights reserved 11
---------------------- Page: 15 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.76
embrittlement
severe loss of toughness of a material

Note 1 to entry: Steels can be affected by different forms of embrittlement such as blue embrittlement, temper

embrittlement (3.202), quench-age embrittlement, sigma-phase embrittlement, strain-age embrittlement,

thermal embrittlement and low-temperature or cold embrittlement.
3.77
endogas
gas mixture produced by incomplete combustion of hydrocarbons

Note 1 to entry: Endogas has a conventional composition of 20 % by volume to 24 % by volume of carbon

monoxide, 31 % by volume to 40 % by volume of hydrogen and residual nitrogen.

Note 2 to entry: A gas with the composition given in the above Note 1 to entry can also be generated synthetically

by a mixture of gaseous methanol and nitrogen.
3.78
endothermic atmosphere

furnace atmosphere produced endothermically and with a carbon potential capable of being matched

to the carbon content of the ferrous product under heat treatment (3.108) in order to reduce, increase

or maintain the carbon level (3.33) at the surface of the ferrous product
Note 1 to entry: Endothermic means heat energy transfer to the atmosphere.
3.79
epsilon carbide
iron carbide with the approximate formula, Fe C
2-4
3.80
equalization

second stage of heating (3.109) of a workpiece whereby the required temperature at the surface is

attained throughout its section
Note 1 to entry: See Figure 2.
Key
1 surface 3 equalization
2 core 4 soaking
Figure 2 — Schematic representation of heating during an austenitizing treatment
12 © ISO 2018 – All rights reserved
---------------------- Page: 16 ----------------------
ISO 4885:2018(E)
3.81
equilibrium diagram

graphical representation of the temperature and composition limits of phase fields in an alloy system

3.82
equivalent diameter

diameter (d) of a cylinder of the same steel (of length ≥3 d) in which the cooling rate (3.48) at its centre

is identical to the slowest cooling rate recorded in the workpiece considered, for the same cooling

conditions (3.46)

Note 1 to entry: The equivalent diameter is also called the ruling section. The determination of the equivalent

diameter is described in ISO 683-1 and ISO 683-2.
3.83
eutectoid transformation
reversible transf
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 4885
Troisième édition
2018-02
Matériaux ferreux — Traitements
thermiques — Vocabulaire
Ferrous materials — Heat treatments — Vocabulary
Numéro de référence
ISO 4885:2018(F)
ISO 2018
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2018

Tous droits réservés. Sauf prescription différente ou nécessité dans le contexte de sa mise en oeuvre, aucune partie de cette

publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie, ou la diffusion sur l’internet ou sur un intranet, sans autorisation écrite préalable. Une autorisation peut

être demandée à l’ISO à l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.

ISO copyright office
CP 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Geneva, Switzerland
Tel. +41 22 749 01 11
Fax +41 22 749 09 47
copyright@iso.org
www.iso.org
Publié en Suisse
ii © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
Sommaire Page

Avant-propos ..............................................................................................................................................................................................................................iv

1 Domaine d’application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ................................................................................................................................................................................... 1

3 Termes et définitions ....................................................................................................................................................................................... 1

Annexe A (informative) Termes équivalents .............................................................................................................................................32

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................42

© ISO 2018 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
Avant-propos

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.

L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont

décrites dans les Directives ISO/IEC, Partie 1. Il convient, en particulier de prendre note des différents

critères d’approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été

rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/IEC, Partie 2 (voir www

.iso .org/ directives).

L’attention est attirée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l’objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable

de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant

les références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de

l’élaboration du document sont indiqués dans l’Introduction et/ou dans la liste des déclarations de

brevets reçues par l’ISO (voir www .iso .org/ brevets).

Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données

pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer un

engagement.

Pour une explication de la nature volontaire des normes, la signification des termes et expressions

spécifiques de l’ISO liés à l’évaluation de la conformité, ou pour toute information au sujet de l’adhésion

de l’ISO aux principes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant les obstacles

techniques au commerce (OTC), voir le lien suivant: www .iso .org/ avant -propos.

Le présent document a été élaboré par le comité technique ISO/TC 17, Acier.

Cette troisième édition annule et remplace la seconde édition (ISO 4885:2017), dont elle constitue une

révision mineure avec une correction apportée à la Figure 1 d).
iv © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 4885:2018(F)
Matériaux ferreux — Traitements thermiques —
Vocabulaire
1 Domaine d’application

Ce document définit les termes importants utilisés dans le traitement thermique des matériaux ferreux.

NOTE Le terme matériaux ferreux inclut les produits et les pièces en acier et en fonte.

L’Annexe A donne une liste alphabétique des termes définis dans ce document ainsi que leurs équivalents

en anglais, allemand, chinois et japonais.
Le Tableau 1 montre les différentes phases fer-carbone (Fe-C).
2 Références normatives
Il n’y a pas de référence normative dans ce document.
3 Termes et définitions

L’ISO et l’IEC tiennent à jour des bases de données terminologiques destinées à être utilisées en

normalisation, consultables aux adresses suivantes:
— IEC Electropedia: disponible à l’adresse http:// www .electropedia .org/

— ISO Online browsing platform: disponible à l’adresse https:// www .iso .org/ obp

3.1
structure aciculaire
structure qui apparait en forme d’aiguilles avec une micrographie
3.2
activité

concentration efficace d’un élément dans des conditions non idéales (par exemple concentré); pour le

traitement thermique (3.108), cela signifie la concentration effective de carbone ou d’azote (ou les deux)

dans le milieu de traitement thermique et dans les matériaux ferreux

Note 1 à l'article: Rapport de la pression de vapeur d’un gaz (habituellement du carbone ou de l’azote) à un état

donné (par exemple, dans de l’austénite (3.12) de concentration en carbone/azote spécifique) à la pression de

vapeur du gaz pur, à un état de référence, à la même température.
3.3
vieillissement

modification des propriétés des aciers dépendant du temps et de la température après laminage à

chaud ou traitement thermique (3.108) ou après laminage à froid, imputable à la migration d’éléments

interstitiels

Note 1 à l'article: Le phénomène de vieillissement peut conduire à une plus grande résistance et une ductilité

plus faible.

Note 2 à l'article: L’effet de vieillissement peut être accéléré soit par le formage à froid et/ou le chauffage (3.109)

ultérieur à des températures modérées (par exemple 250 °C) et de trempage (par exemple, pendant 1 h).

© ISO 2018 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.4
acier auto-trempant

acier dont la trempabilité (3.103) est telle qu’un refroidissement (3.45) à l’air permet de conférer une

structure martensitique à des pièces de dimensions déjà importantes
3.5
fer α
état stable du fer pur aux températures inférieures à 911 °C
Note 1 à l'article: La structure cristalline d’un fer α est cubique centrée.

Note 2 à l'article: Le fer α est ferromagnétique aux températures inférieures à 768 °C (point de Curie).

3.6
fer α avec présence de ferrite

fer avec un réseau cristallin cubique centrée et avec des éléments d’alliage en interstitiels ou en solution

de substitution

Note 1 à l'article: Le classement en science des matériaux pour le fer α avec présence de ferrite est ferritique.

Note 2 à l'article: Le fer α avec présence de ferrite est ferromagnétique.
3.7
aluminisation
DÉCONSEILLÉ: calorisation
traitement de surface dans et sur une pièce (3.201) en relation avec l’aluminium
3.8
recuit

traitement thermique (3.108) comportant un chauffage (3.109) et un maintien à température (3.185)

appropriée suivis d’un refroidissement (3.45) réalisé dans des conditions telles, qu’après retour à la

température ambiante, le métal soit dans un état structural plus proche de l’état d’équilibre stable

Note 1 à l'article: Cette définition étant très générale, il est recommandé d’utiliser une formulation précisant le

but du traitement. Voir recuit blanc (3.29), recuit complet (3.89), recuit d’adoucissement (3.186), recuit intercritique

(3.122), recuit isotherme (3.127) et recuit subcritique.
3.9
structure austénite-ferrite

structure à grains fins, mixte de ferrite (3.85) et d’austénite (3.12) stabilisée qui devrait conduire à une

dureté et une ductilité élevées des fontes ductiles ADI (Austempered Ductile Iron)

3.10
austéniformage

traitement thermomécanique (3.208) d’une pièce qui consiste à déformer plastiquement l’austénite

(3.12) métastable avant de lui faire subir la transformation martensitique et/ou bainitique

3.11
trempe étagée bainitique

traitement thermique isotherme pour produire une structure bainitique (voir 3.17 et 3.18) ou austéno-

ferritique (voir 3.9) dans une pièce

Note 1 à l'article: Le refroidissement (3.45) final à température ambiante ne s’effectue pas à une vitesse spécifiée.

3.12
austénite
solution solide d’un ou plusieurs éléments dans le fer γ (3.91)
Note 1 à l'article: Voir aussi le Tableau 1.
2 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.13
acier austénitique
acier où la structure est constituée d’austénite (3.12) à température ambiante

Note 1 à l'article: Les fontes d’aciers austénitiques peuvent contenir jusqu’à 20 % de ferrite (3.85).

3.14
austénitisation

chauffage (3.109) d’une pièce jusqu’à la température d’austénitisation (3.15) et maintien à celle-ci, de

façon que la microstructure devienne de manière prédominante austénitique (3.12)

Note 1 à l'article: La valeur minimale de température requise dépend de la vitesse de chauffage et de la

composition chimique de l’acier. La période de maintien dépend des conditions de chauffage utilisées.

3.15
température d’austénitisation

température la plus élevée à laquelle le produit ferreux est maintenu au cours de l’austénitisation (3.14)

3.16
auto-revenu

revenu (3.203) spontané subi par la martensite (3.137) au cours de la trempe (3.168) ou des

refroidissements (3.45) ultérieurs
3.17
bainite

microstructure résultant de la transformation de l’austénite (3.12) à des températures au-dessus de la

température de début de transformation martensitique (3.137) (Ms) et hors du domaine de la perlite,

composée de lamelles de ferrite et de carbures dispersés dans les lamelles de ferrites (bainite basse) ou

entre les lamelles de ferrite (bainite haute)
Note 1 à l'article: Voir aussi le Tableau 1.
3.18
bainitisation

austénitisation (3.14) et trempe (3.168) jusqu’à une température au-dessus de Ms et maintien à

température isotherme pour assurer la transformation de l’austénite (3.12) en bainite (3.17)

3.19
acier à bake hardening

acier qui présente la capacité d’augmenter sa résistance mécanique après une déformation plastique et

un traitement thermique (3.108) ultérieur dans le procédé industriel courant de peinture (dans la région

de 170 °C pendant 20 min)

Note 1 à l'article: Ces aciers ont une bonne aptitude au formage à froid et présentent une résistance élevée à la

déformation plastique (qui est accrue sur les pièces finies lors du traitement thermique) et une bonne résistance

à l’indentation.
3.20
déshydrogénation

traitement thermique (3.108) permettant le dégagement d’hydrogène occlus dans un produit ferreux

sans modifier sa structure

Note 1 à l'article: Ce traitement se fait généralement après une opération de revêtement électrolytique ou de

décapage ou de soudage.
3.21
structure de bandes

bandes des constituant dans la microstructure dues à la ségrégation (3.179) lors de la solidification

© ISO 2018 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.22
brunissage

opération effectuée en milieu oxydant à une température telle que la surface polie du produit ferreux se

recouvre d’une couche mince continue d’oxyde adhérent de couleur sombre (voir 3.151)

3.23
nitruration noire
nitruration (3.143) suivi d’une oxydation (voir 3.150) de la surface de l’acier

Note 1 à l'article: Après nitrocarburation (3.144) le brunissage (3.22) augmentera la résistance à la corrosion et

les propriétés de surface.
3.24
nitruration à blanc
nitrocarburation à blanc

traitement de simulation qui consiste à reproduire le cycle thermique de la nitruration (3.143)/

nitrocarburation (3.144) en l’absence du milieu nitrurant/nitrocarburant

Note 1 à l'article: Ce traitement permet d’apprécier les conséquences métallurgiques du cycle thermique de

nitruration/nitrocarburation.
3.25
recuit base

procédé dans lequel les bandes d’acier sont recuites, enroulées en coils à spires serrés, sous atmosphère

de protection, suivant un cycle de temps-température prédéterminé
3.26
bleuissage

opération effectuée en milieu oxydant (voir 3.152) à une température telle que la surface polie d’une

pièce se recouvre d’une couche mince continue d’oxyde adhérent de couleur bleue

Note 1 à l'article: Si le bleuissage est effectué sous vapeur d’eau surchauffée on nomme aussi cette opération

traitement vapeur.
3.27
cémentation étagée

cémentation (3.36) effectuée en deux ou plusieurs étapes successives et/ou des températures différentes

avec des potentiels en carbone différents
3.28
boruration

traitement thermochimique (3.207) auquel est soumis une pièce pour enrichir la surface de cette pièce

avec du bore

Note 1 à l'article: II convient de préciser le milieu dans lequel la boruration est réalisée, par exemple en milieu

poudreux, en milieu pâteux, etc.
3.29
recuit blanc

recuit (3.8) effectué dans un milieu permettant de conserver l’aspect métallique initial en évitant

l’oxydation (3.150) du métal
3.30
brûlure

altération irréversible de la structure et des propriétés provoquée par un début de fusion intéressant

les joints de grains et la surface
3.31
activité du carbone

concentration efficace d’un élément dans des conditions non idéales (par exemple concentré); pour

le traitement thermique (3.108), cela signifie la concentration effective de carbone dans le milieu de

traitement thermique et dans les matériaux ferreux
4 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.32
coefficient de transfert du carbone

coefficient de transfert de la masse de carbone du milieu de cémentation dans l’acier (par unité de

surface, et de temps)

Note 1 à l'article: Également défini comme la masse de carbone transférée du milieu de cémentation dans l’acier,

par unité de surface par seconde, pour une différence-unité entre le potentiel en carbone et la teneur réelle en

carbone de la surface.
3.33
teneur en carbone

carbone contenu en pour-cent de la masse dans un échantillon de fer pur austénitisé à une température

donnée à l’équilibre avec le milieu de cémentation

Note 1 à l'article: Le «niveau de carbone» a été défini pour un usage pratique, car le potentiel carbone des aciers

ne peut être mesuré directement dans un milieu de cémentation; voir Référence [13].

3.34
courbe de répartition du carbone
teneur en carbone en fonction de la distance à la surface
3.35
carbonitruration

traitement thermochimique (3.207) pour obtenir un enrichissement superficiel en carbone et en azote

Note 1 à l'article: Les éléments sont en solution solide dans l’austénite (3.12), habituellement la pièce carbonitrurée

subit un durcissement par trempe (3.167)(immédiat ou ultérieur).
Note 2 à l'article: La carbonitruration est un procédé de cémentation (3.36).

Note 3 à l'article: II convient de préciser le milieu dans lequel la cémentation est réalisée, par exemple en milieu

gazeux, bain de sels, etc.
3.36
cémentation

traitement thermochimique (3.207) auquel est soumis une pièce portée à l’état austénitique pour

obtenir un enrichissement superficiel en carbone, élément qui se trouve alors en solution solide dans

l’austénite (3.12)

Note 1 à l'article: La pièce cémentée subit un durcissement par trempe (immédiat ou ultérieur).

Note 2 à l'article: II convient de préciser le milieu dans lequel la cémentation est réalisée, par exemple en milieu

gazeux, en milieu poudreux, etc.
3.37
(case hardening)

traitement comportant une cémentation (3.36) ou carbonitruration (3.35) suivie d’un traitement de

durcissement par trempe (3.167)
Note 1 à l'article: Voir la Figure 1.
© ISO 2018 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
a) Traitement de durcissement par trempe directe
b) Traitement de durcissement par simple trempe
c) Traitement de durcissement par trempe avec transformation isotherme
d) Traitement de durcissement par double trempe
Légende

1 cémentation, carbonitruration 4 Ac à cœur 7 traitement de durcissement par trempe

2 trempe 5 Ac en surface 8 transformation isotherme
3 revenu 6 refroidissement 9 Ac en surface après cémentation

Figure 1 — Représentation schématique des cycles de températures possible dans différent cas

de traitement de cémentation
6 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.38
fonte

produit dont l’élément essentiel est le fer et dont la teneur en carbone est approximativement

supérieure à 2 %
3.39
cémentite
carbure de fer dont la formule chimique est Fe C
Note 1 à l'article: Voir le Tableau 1.
Tableau 1 — Tableau avec les phases fer-carbone (Fe-C)
Phase Structure cristalline Propriétés Dureté type
Ferrite, α cc doux, résistant, magnétique 60 HBW to 90 HBW
Austénite, γ cfc résistance modérée, a-magnétique 150 HBW (1,5 % C)
Cémentite, Fe C rhombique dur, composition chimique fragile 820 HBW

Perlite avec lamellles α + Fe C, lamellaire combinaison de ferrite résistante et 200 HBW

à cœur (0,4 μm) de cémentite dure

Perlite avec lamelles α + Fe C, lamellaire plus dur que la perlite avec lamelles 400 HBW

fines (0,1 μm) à cœur
Sphéroidite α + Fe C globulaire doux 120 HBW to 230 HBW,
fonction de la teneur
en carbone et en éléments
d’alliage
Bainite haute précipitations de caractéristiques comparables à celles 400 HBW
Fe C en surface de α de la perlite avec des lamelles fines
Bainite basse précipitations de résistance proche de la martensite, 600 HBW
Fe C à l’intérieur de α mais supérieure à la martensite
trempée
Martensite, α’ cc, légèrement dur, fragile 250 HV à 950 HV,
non-trempée tétragonique fonction de la teneur
en carbone
Martensite, α’ cc, légèrement plus doux et plus résistant que 250 HV à 650 HV,
trempée tétragonique la martensite non trempée fonction de la teneur
en carbone et de
la température de revenu
3.40
chromisation
traitement de surface dans et sur une pièce (3.201) en relation avec le chrome

Note 1 à l'article: La couche superficielle peut être formée de chrome quasiment pur (pour les aciers à faible

teneur en carbone) ou de carbure de chrome (pour les aciers à forte teneur en carbone).

3.41
couche de combinaison

couche superficielle formée pendant un traitement thermochimique (3.207) et constituée par des

composés chimiques formés par le(s) élément(s) apporté(s) lors du traitement et certains éléments du

métal de base

EXEMPLE La couche superficielle peut consister en une couche de nitrure formée lors de la nitruration

(3.143), une couche de borure formée lors de la boruration (3.28), une couche de carbure de chrome formée lors

de la chromisation (3.40) d’acier à haute teneur en carbone.

Note 1 à l'article: En anglais le terme «white layer» est utilisé de manière impropre pour désigner cette couche

sur les produits ferreux nitrurés et nitrocarburés.
© ISO 2018 – Tous droits réservés 7
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.42
recuit continu

procédé dans lequel la bande est recuite lors d’un déplacement en continu au travers d’un four dans une

atmosphère protectrice
3.43

diagramme de transformation en refroidissement continu (en conditions anisothermes)

diagramme TRC
voir 3.210.2
3.44
laminage contrôlé

procédé de laminage dans lequel la température de laminage et la réduction d’épaisseur sont contrôlées

afin d’obtenir des caractéristiques mécaniques améliorées, par exemple laminage normalisant,

laminage-thermo-mécanique

Note 1 à l'article: Le laminage contrôlé est utilisé par exemple pour les aciers ferritiques (3.86) à grains fins et

pour les aciers dual-phase pour obtenir une structure à grains fins.
3.45
refroidissement

diminution de (ou opération pour diminuer) la température d’une pièce chauffée, soit continue,

discontinue, graduelle ou interrompue

Note 1 à l'article: II convient de préciser le milieu dans lequel le refroidissement est réalisé, par exemple four, air,

huile, eau voir aussi trempe (3.168).
3.46
mode de refroidissement

conditions (nature et température du milieu de refroidissement, mouvements relatifs, agitation, etc.)

dans lesquelles s’effectue le refroidissement (3.45) d’une pièce
3.47
loi de refroidissement

réduction de la température, en fonction du temps, d’un point déterminé d’une pièce

Note 1 à l'article: Cette loi peut être représentée par un graphique ou une formule mathématique.

3.48
vitesse de refroidissement

variation de la température en fonction du temps au cours du refroidissement (3.45)

Note 1 à l'article: Une distinction est faite entre
— une vitesse instantanée correspondant à une température spécifiée, et
— une vitesse moyenne dans un intervalle défini de température ou de temps.
3.49
durée de refroidissement

intervalle de temps séparant deux températures caractéristiques de la loi de refroidissement (3.47)

Note 1 à l'article: II est toujours nécessaire de préciser quelles sont ces températures.

3.50
affinage à cœur

traitement de durcissement, souvent par trempe des pièces cémentées, pour obtenir un grain fin et une

microstructure homogène à cœur
Note 1 à l'article: Voir Figures 1 b), c) et d).
8 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.51
intervalle de refroidissement critique

procédure de refroidissement permettant d’éviter la transformation en une microstructure indésirable

Note 1 à l'article: L’intervalle de refroidissement peut être caractérisé par le gradient de température ou la vitesse

de refroidissement (3.48) soit en général soit à des températures ou des temps donnés.

3.52
vitesse de refroidissement critique

vitesse de refroidissement (3.48) correspondant à l’intervalle de refroidissement critique (3.51)

3.53
diamètre critique de trempe

diamètre (d) d’un cylindre de longueur ≥ 3d présentant en son centre une structure avec 50 % de

martensite (3.137) après une trempe (3.167) réalisée dans des conditions définies

3.54
décarburation
appauvrissement en carbone de la couche superficielle d’une pièce

Note 1 à l'article: Cet appauvrissement peut être soit partiel (décarburation partielle) soit quasi total

(décarburation totale). L’ensemble des deux types de décarburation (partielle et totale) est désigné par

décarburation globale. Voir l’ISO 3887.
3.55
traitement de décarburation

traitement thermochimique (3.207) ayant pour objet d’obtenir une décarburation (3.54) d’une pièce

3.56
décomposition de l’austénite

décomposition sous forme de ferrite (3.85) et perlite (3.155) ou ferrite et cémentite (3.39) avec la baisse

de la température
3.57
fer δ
état stable de fer pur entre 1 392 °C et son point de fusion

Note 1 à l'article: La structure cristalline d’un fer δ est cubique centrée, identique à celle du fer α (3.5).

Note 2 à l'article: Le fer δ est paramagnétique.
3.58
profondeur de cémentation

distance entre la surface d’une pièce et une limite spécifiée caractérisant l’épaisseur de la couche

enrichie en carbone, ce qui signifie la profondeur effective de cémentation
3.59
profondeur décarburée

distance entre la surface d’une pièce et une limite spécifiée caractérisant l’épaisseur de la couche

appauvrie en carbone

Note 1 à l'article: Cette limite varie selon le type de décarburation (3.54) et peut être définie en référence à un

état structural, un niveau de dureté ou la teneur de carbone du métal de base non altéré (voir l’ISO 3887), ou tout

autre teneur de carbone spécifiée.
3.60
profondeur de durcissement par trempe

distance entre la surface d’une pièce et une limite caractérisant la pénétration du durcissement par

trempe (3.167)

Note 1 à l'article: Cette limite peut être définie à partir d’un état structural ou d’un niveau de dureté.

© ISO 2018 – Tous droits réservés 9
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.61
profondeur de nitruration

distance entre la surface d’une pièce et une limite spécifiée caractérisant l’épaisseur de la couche

enrichie en azote
3.62
déstabilisation de l’austénite résiduelle

phénomène mis en jeu au cours d’un revenu et qui permet a l’austénite résiduelle (3.175) de subir la

transformation martensitique dans un domaine de températures ou, précédemment, elle ne s’était pas

transformée spontanément
3.63
diffusion

mouvement d’atomes ou de molécules vers de nouvelles positions dans un matériau ferreux

3.64
recuit de diffusion

traitement thermique (3.108)/recuit (3.8) de produit ferreux ou de pièce pour réduire les ségrégations

(3.179) ou favoriser l’homogénéité par diffusion (3.63)

Note 1 à l'article: Pour réduire la ségrégation des éléments métalliques lors de la fabrication de l’acier et des

barres, il est nécessaire d’utiliser un procédé avec des températures comprises entre 1 000 et 1 300 °C.

Note 2 à l'article: La réduction des ségrégations dans les éléments d’alliage non-métalliques (tels que le carbone

ou le soufre) dans les pièces s’effectue habituellement à une température inférieure à 1 000 °C.

3.65
traitement thermique de diffusion

traitement thermique (3.108) ayant pour objet de réduire de très fortes concentrations en couche

superficielle d’éléments tels que le carbone ou l’azote après cémentation (3.36) ou nitruration (3.143)

Note 1 à l'article: Voir aussi recuit de malléabilisation (3.133) qui est également un traitement de diffusion.

3.66
zone de diffusion

couche superficielle formée pendant un traitement thermochimique (3.207) caractérisée par

l’enrichissement en éléments tels que le carbone ou l’azote

Note 1 à l'article: Les éléments d’enrichissement tels que le carbone ou l’azote sont en solution solide et/ou en

précipités sous forme de carbures ou nitrures.

Note 2 à l'article: La teneur en éléments d’enrichissement décroit de façon continue lorsqu’on se rapproche du

cœur de la pièce.
3.67
traitement de durcissement par trempe directe

durcissement par trempe (3.167) de pièces cémentées immédiatement après cémentation (3.36) ou

carbonitruration (3.35)

Note 1 à l'article: Le traitement de durcissement par trempe directe doit débuter après cémentation ou à une

température inférieure, ajustée à la teneur de carbone en surface.

Note 2 à l'article: la trempe directe à partir de forgeage à chaud ou laminage à chaud remplace les opérations

d’austénitisation (3.14) et de trempe (3.168) séparées.
Note 3 à l'article: Voir la Figure 1 a).
3.68
trempe directe

trempe (3.168) réalisée immédiatement soit après laminage à chaud, formage à chaud ou après un

traitement thermochimique (3.207) ou traitement thermique de remise en solution (3.188) des aciers

inoxydables
10 © ISO 2018 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 14 ----------------------
ISO 4885:2018(F)
3.69
dislocation
défaut cristallin ou irrégularité, au sein d’une structure cristalline
EXEMPLE Il existe deux principaux types: dislocations coins et dislocations vis.

Note 1 à l'article: Le laminage à froid augmente le nombre de dislocations et a pour conséquence une dureté

supérieure.
3.70
déformation de traitement thermique

toute modification dans la forme ou les dimensions originales d’un produit ferreux survenant lors d’un

traitement thermique (3.108)

Note 1 à l'article: Les causes sont multiples, incluant, non seulement le processus de traitement thermique, mais

aussi la géométrie de la pièce, l’inhomogénéité de l’acier et les conditions de production.

3.71
traitement de durcissement par double trempe

traitement thermique (3.108) comprenant deux traitements successifs de durcissement par trempe

effectués à des températures généralement différentes

Note 1 à l'article: Dans le cas des produits cémentés, le premier durcissement par trempe (3.167) peut être fait

immédiatement après cémentation (3.36) de la température de cémentation. Le deuxième durcissement par

trempe peut être réalisé à une température plus basse adaptée à la teneur en carbone du cœur.

Note 2 à l'article: Le durcissement par double trempe est également utilisé pour l’affinage des grains.

Note 3 à l'article: Voir Figure 1 d).
3.72
profondeur conventionnelle de cémentation

distance perpendiculaire entre la surface d’une pièce cémentée et la position où la dureté atteint la

valeur limite de dureté

Note 1 à l'article: La limite doit être spécifiée. Par exemple, pour la profondeur totale de cémentation, la limite

correspond à la teneur en carbone du produit de base non altéré.

Note 2 à l'article: Le terme profondeur de cémentation est utilisé en relation avec tous les procédés de

durcissement par cémentation ou durcissement de surface.
[SOU
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.