Nickel alloys -- Determination of trace-element content by electrothermal atomic absorption spectrometric method

Specifies electrothermal atomic absorption methods for the determination of trace elements in nickel alloys, in the concentration ranges given in clause 1 of other parts of ISO 11437. Gives in annex B typical compositions of some nickel alloys. Specifies the general requirements for analysis by electrothermal atomic absorption spectrometry, preparation and dissolution of the test sample, method of calculation and the procedures used for the evaluation of the repeatability and reproducibility of the individual methods specified in other parts of ISO 11437.

Alliages de nickel -- Dosage des éléments-traces -- Méthode par spectrométrie d'absorption atomique à excitation électrothermique

Nikljeve zlitine - Ugotavljanje deleža sledovnih elementov z metodo elektrotermične atomske absorpcijske spektrometrije - 1. del: Splošne zahteve in raztapljanje vzorca

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
16-Nov-1994
Withdrawal Date
16-Nov-1994
Current Stage
6060 - International Standard published
Completion Date
17-Nov-1994

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 11437-1:1994 - Nickel alloys -- Determination of trace-element content by electrothermal atomic absorption spectrometric method
English language
10 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 11437-1:1996
English language
10 pages
sale 10% off
Preview
sale 10% off
Preview

e-Library read for
1 day
Standard
ISO 11437-1:1994 - Alliages de nickel -- Dosage des éléments-traces -- Méthode par spectrométrie d'absorption atomique a excitation électrothermique
French language
11 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 11437-1:1994 - Alliages de nickel -- Dosage des éléments-traces -- Méthode par spectrométrie d'absorption atomique a excitation électrothermique
French language
11 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 114374
First edition
1994-12-01
Nickel alloys - Determination of
trace-element content by electrothermal
atomic absorption spectrometric
method -
Part 1:
General requirements and Sample dissolution
Alliages de nicke/ - Dosage des elements-traces - Methode par
spectrome trie d ’absorption a tomique a excita tion electro thermique -
Partie 7: Caract&istiques g&&ales et mise en solution de I’&hantillon
Reference number
ISO 11437-1:1994(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 11437-1:1994(E)
Foreword
ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national Standards bodies (ISO member bodies). The work
of preparing International Standards is normally carried out through ISO
technical committees. Esch member body interested in a subject for
which a technical committee has been established has the right to be
represented on that committee. International organizations, governmental
and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. ISO
collaborates closely with the International Electrotechnical Commission
(1 EC) on all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an International
Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting
a vote.
International Standard ISO 11437-1 was prepared by Technical Committee
lSO/TC 155, Nickel and nicke/ alloys, Subcommittee SC 4, Analysis of
nicke/ alloys.
ISO 11437 consists of the following Parts, under the general title Nickel
alloys - Determination of trace-elemen t con ten t by electro thermal a tomic
absorption spectrometric method
- Part 7: General requirements and Sample dissolution
- Part 2: Determination of lead content
- Part 3: Determination of bismuth content
- Part 4: Determination of silver con ten t
Annex A forms an integral part of this part of ISO 11437. Annex B is for
information only.
0 ISO 1994

All rights reserved. Unless otherwise specified, no patt of this publication mag/ be reproduced

or utilized In any form or by any means, electronie or mechanrcal, including photocopying and

microfilm, without Permission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case Postale 56 l CH-1 211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
0 ISO
ISO 11437=1:1994(E)
Introduction
This part of ISO 11437 is to be used in conjunction with the other Parts
which specify methods for the determination of individual trace elements
in nicke1 alloys by electrothermal atomic absorption spectrometry.
Although the analytical methods are specified in independent International
Standards, it is possible to determine more than one element on a Single
test solution.
. . .
Ill
---------------------- Page: 3 ----------------------
Jhis page intentionally left blank
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 11437-1:1994(E)
INTERNATIONAL STANDARD 0 ISO
Determination of trace-element
Nickel alloys -
content by electrothermal atomic absorption
spectrometric method -
Part 1:
General requirements and Sample dissolution
ISO 385-1 :1984, Laboratory glassware - Burettes -
1 Scope
Part 7 : General requiremen ts.
ISO 648:1977, Laboratory glassware - One-mark
1.1 ISO 11437 specifies electrothermal atomic ab-
pipe ttes.
sorption methods for the determination of trace el-
ements in nicke1 alloys, in the concentration ranges
ISO 1042:1983, Laboratory glassware - One-mark
given in clause 1 of other Parts of ISO 11437. Other
volume tric flasks.
elements may be added in subsequent Parts of
ISO 11437. Typical compositions of some nicke1 al-
ISO 5725:1986, Precision of test methods - Deter-
loys are given in annex B.
mination of repeatability and reproducibility for a
s tandard tes t me thod by in ter-labora tot-y tes ts.
1.2 This part of ISO 11437 specifies the general re-
quirements for analysis by electrothermal atomic ab-
3 Principle
sorption spectrometry, preparation and dissolution of
the test Sample, method of calculation and the pro-
Dissolution of a test Portion in a mixture of dilute nitric
cedures used for the evaluation of the repeatability
acid and hydrofluoric acid.
and reproducibility of the individual methods specified
in other Parts of ISO 11437. Dilution of the test Solution to a known volume and
transfer of an aliquot to a plastics vial.
Addition of a modifier and/or diluent, where necess-
at-y, and injection of a small volume of the test sol-
2 Normative references
ution into an electrothermal atomizer.
The following Standards contain provisions which,
Measurement of the absorption of the resonance line
through reference in this text, constitute provisions
energy from the spectrum of the element being de-
of this part of ISO 11437. At the time of publication,
termined and comparison with that of calibration sol-
the editions indicated were valid. All Standards are
utions containing the Same element.
subject to revision, and Parties to agreements based
on this part of ISO 11437 are encouraged to investi-
gate the possibility 0% appiying the most recent edi-
tions of the Standards indicated below. Members of
4 Reagents
IEC and ISO maintain registers of currently valid
During the analysis, unless otherwise stated, use only
International Standards.
---------------------- Page: 5 ----------------------
0 ISO
ISO 11437~1:1994(E)

re cognized analytical grade and only dis- 5.1.3 The spectrometer should be capable of using

reagents of

or water of equivalent purity Single-element hollow cathode lamps or electrodeless

tilled water
discharge lamps operated at currents recommended
by the manufacturer.
4.1 High purity metals, 99,9 % (m/m) minimum, as
specified in the relevant part of ISO 11437.
5.2 Polytetrafluoroethylene (PTFE) beakers, of
capacity 100 ml.
4.2 Nitrit acid, p20 = 1,41 g/ml, diluted 1 + ‘l .
5.3 Plastics vials, of capacity 5 ml.
4.3 Hydrofluoric acid, p20 = 1,13 g/ml.
5.4 Plastics volumetric flasks, of capacities 50 ml
- Hydrofluoric acid is extremely irri-
WARNING and 100 ml.
tating and corrosive to skin and mucous mem-
branes, producing severe skin burns which are
5.5 Glass volumetric flasks, of capacities 100 ml,
slow to heal. In the case of contact with skin,
500 ml and 1 000 ml, in accordance with ISO 1042,
wash well with water and seek medical advice.
Class A.
4.4 Acid mixture for diasolution.
5.6 Burettes, of capacities 10 ml (graduated in div-
isions of 0,02 ml) and 25 ml (graduated in divisions
Carefully add 150 ml of nitric acid (p20 = 1,41 g/ml)
of 0,l ml), in accordance with ISO 385-1, Class A.
and 150 ml of the hydrofluoric acid (4.3) to 150 ml of
watet-. Mix and store in a plastics bottle.
5.7 Pipettes, in accordance with ISO 648, Class A.
4.5 Modifiers.
5.8 Mechanical micropipettes, of capacities 10 pl
to 100 pl.
for each metal as specified in the
Prepare separately
ISO 11437.
appropriate patt of
5.9 Variable mechanical pipette, of capacity 2,0 ~1
to IO,0 ~1, fitted with plastics positive displacement
4.6 Standard reference solutions, 100 mg/1 of
tips.
metal.
Prepare separately for each metal as specified in the
6 Sampling and Sample preparation
relevant part of ISO 11437.
6.1 Sampling and preparation of the laboratory
Sample shall be carried out by normal agreed pro-
5 Apparatus
cedures or, in case of dispute, by the relevant Inter-
national Standard.
Ordinary laboratory apparatus, and
6.2 The laboratory Sample normally is in the form
51 . Atomic absorption spectrometer.
of turnings, millings or drillings and no further mech-
anical preparation of the Sample is necessary.
51.1 The atomic absorption spectrometer used in
this method shall be fitted with an electrothermal
atomizer and shall meet the Performance criteria
6.3 The laboratory Sample shall be cleaned by
given in annex A.
washing with pure acetone and drying in air.
5.1.2 The spectrometer shall be equipped with a

background corrector and a rapid recording System 6.4 If brazed alloy tools are used in the preparation

capable of measuring peak heights and peak areas. of the laboratory Sample, the Sample shall be further

The electrothermal atomizer shall be fitted with a cleaned by pickling in dilute nitric acid for a few min-

pyrolytic graphite tube and L ’vov platform, or a normal utes. The Sample shall then be washed several times

with distilled water followed by several washings with
graphite tube as specified in the relevant part of
acetone, and air dried.
ISO 11437.
---------------------- Page: 6 ----------------------
0 ISO ISO 11437~1:1994(E)
7.4.1.5 Atomize the preselected volume (IO pl to
7 Procedure
50 ~1) for the blank Solution. Record three absorbance
measurements.
Preparation of test Solution - General
7.1
7.4.1.6 Check the calibration slope by atomizing the
method
preselected volume (IO pl to 50 ~1) of the zero and
highest calibration solutions. Record three measure-
7.1.1 Weigh, to the nearest 0,001 g, 0,500 g of the
ments for each of the solutions.
laboratory Sample and transfer to the 100 ml PTFE
beaker (5.2). Add 20 ml of the acid mixture for dis-
7.4.1.7 Atomize the preselected volume (IO ~1 to
solution (4.4). Apply sufficient heat to initiate and
50 ~1) for two of the test solutions. Record three
maintain the reaction until dissolution is complete.
absorbance measurements.
7.1.2 Cool the Solution and proceed as directed in
7.4.1.8 Repeat the instructions in 7.4.1.6 and 7.4.1.7
the relevant par-t of ISO 11437.
until all of the test solutions are measured.
NOTE 1 It may be difficult to dissolve certain alloys in the
7.4.1.9 Calculate the means of the three absorbance
nitric acid-hydrofluoric acid mixture. In such cases, the pro-
measurements obtained in 7.4.1.4 to 7.4.1 8 .
portions of the dissolving mixture may be adjusted, but a
corresponding blank test is necessary.
7.4.2 Preparation of calibration graphs
7.2 Blank test
7.4.2.1 Subtract the mean absorbance value ob-
tained for the 0 pg/l calibration Solution from the
Carry out a blank test in parallel with the determi-
mean absorbance values obtained for the remai ning
nation, following the same procedure and using the
calibration solutions.
same quantities of all the reagents.
7.4.2.2 Construct a graph relating the mean
absorbance values obtained for the calibration sol-
7.3 Preparation of calibration solutions
utions (7.4.2.1) to their analyte concentrations (in
micrograms per litre).
Proceed as directed in the relevant part of ISO 11437.
8 Expression sf results
7.4 Calibration and determination
8.1 Calculation
7.4.1 Atomic absorption measurements
8.1.1 Using the mean absorbance obtained for the
7.4.1.1 The spectral lines for each element, the type
blank test Solution (7.4.1.5), determine the analyte
of graphite tube and the measurement mode (peak
concentration of the blank test Solution from the cali-
height or peak area integration) to be used in the
bration curve (7.4.2.2).
specified in the relevant patt of
analysis are
ISO 11437. Condition new graphite tubes as in-
8.1.2 If the calibration check measurement obtained
structed by the manufacturer.
in 7.4.1.6 Shows that the calibration curve has drifted
significantly, adjust the calibration curve accordingly.
7.4.1.2 Establish the Optimum furnace temperature
Programme in accordance with the instructions given
8.1.3 Using the mean absorbance values obtained in
in annex A.
7.4.1.7, determine the analyte concentration of two
of the test solutions.
7.4.1.3 The volume injected into the furnace shall
be between 10 pl and 50 ~1, depending on the sensi-
8.1.4 Repeat the instructions given in 8.1.2 and
tivity of the analyte.
8.1.3 until the analyte concentrations of the remaining
test solutions are obtained.
solutions,
7.4.1.4 Starting with the calibration
8.1.5 Subtract the analyte concentration of.the blank
atomize the preselected volume (IO J-J to 50 ~1). Re-
test solution (8.1 .l) from the analyte concentration of
cord three absorbance measurements for each of the
the test solutions found in 8.1.3 and 8.1.4.
calibration solutions.
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 11437=1:1994(E) 0 ISO

8.1.6 Calculate the analyte content w of the test 8.2.2.2 The principle of the Cochran test is that a set

Sample, in grams per tonne, using the for ,mula of results is an outlier if the within-laboratory variance

is too large in relation to the others. Dixon ’s tests is
PXF
to determine if the mean from a laboratory is too far
20 x m
from the other laboratory means. Both tests were
applied at the 95 % confidence level.
8.2.2.3 Repeatability and reproducibility were calcu-
is the analyte concentration, in mrcrograms
lated according to ISO 5725 at the 95 % confidence
per litre, in the test Solution, a s calculated
level. Results of the statistical analysis, including the
in 8.1.5;
within-laboratory and between-laboratory Standard
is a dilution factor given in the relevant part
deviations are given for each element in the relevant
of ISO 11437;
part of ISO 11437.
m is the mass, in grams, of the test Portion.
9 Test report
8.2 Precision
The test report shall include the following information:
8.2.1 Laboratory tests
a) a reference to the method used;
The methods in the subsequent Parts of ISO 11437
b) the results of the analysis;
have been subjected to interlaboratory testing.
c) the number of independent replications;
8.2.2 Statistical analysis
d) any unusual features noted during the analysis;
8.2.2.1 Results from the interlaboratory test pro-
gramme were evaluated according to ISO 5725. The
e) any Operation not included in this part of
data were tested for statistical outliers by the Cochran
ISO 11437 or regarded as optional.
and Dixon tests given in ISO 5725.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 11437-1:1994(E)
Annex A
(normative)
Optimization and checking of spectrometer performante criteria
A.l Introduction
Table A.l
- Programme for graphite tube
conditioning
To obtain the best results when using the graphite
furnace technique, the instrument settings, particu-
larly the furnace Programme, shall be optimized. Once
/ Step / Te~~Lfraw~ ‘nZlilie 1 it: / ikn /
the instrument settings are optimized, it is essential
that the instrument meets certain Performance re-
1 1 500 60 20 300
quirements before it is used in the method specified
2 20
1 10 300
in the relevant part of ISO 11437.
3 2 000 60 20 300
A.2 Initial instrument Checks and
4 20 1 10 300
adjustments
5 2 600 60 10 300
6 20 1 10 300
A.2.1 Switch on the power, cooling water, gas
7 2 650 2 5 0
supplies and fume extraction System.
8.2.2 Open the furnace and inspect the tube and
A.4 Spectrometer Parameters
contacts. Replace the graphite components if wear
or contamination is evident. Inspect the windows and
A.4.1 Wavelength
clean if necessary.
Select the wavelength specified in the relevant part
If a new tube or graphite contacts are fitted, condition
of ISO 11437.
these using the heating Programme recommended
by the manufacturer.
A.4.2 Slit
NOTE 2 In the absence of the manufacturer ’s rec-
ommendations, the conditioning furnace Programme shown
Select the slit width recommended by the manufac-
in table A.l should be used.
turer. Where two slit settings are available, ensure
that the type provided for use with the graphite fur-
A.3 Radiation Source nace is selected.
Both Single-element hollow cathode lamps or
A.4.3 Background correction
electrodeless discharge lamps are suitable. These
should be installed and operated as recommended by
A.4.3.1 Deuterium background correction
the manufacturer.
Systems.
After the warm-up time specified by the manufac-
Select the background correction Option and allow the
turer, the Signal from each radiation Source should not
lamps to stabilize for 30 min. Check that the energies
...

SLOVENSKI STANDARD
SIST ISO 11437-1:1996
01-avgust-1996
1LNOMHYH]OLWLQH8JRWDYOMDQMHGHOHåDVOHGRYQLKHOHPHQWRY]PHWRGR
HOHNWURWHUPLþQHDWRPVNHDEVRUSFLMVNHVSHNWURPHWULMHGHO6SORãQH]DKWHYHLQ
UD]WDSOMDQMHY]RUFD
Nickel alloys -- Determination of trace-element content by electrothermal atomic

absorption spectrometric method -- Part 1: General requirements and sample dissolution

Alliages de nickel -- Dosage des éléments-traces -- Méthode par spectrométrie

d'absorption atomique à excitation électrothermique -- Partie 1: Caractéristiques

générales et mise en solution de l'échantillon
Ta slovenski standard je istoveten z: ISO 11437-1:1994
ICS:
77.120.40 Nikelj, krom in njune zlitine Nickel, chromium and their
alloys
SIST ISO 11437-1:1996 en

2003-01.Slovenski inštitut za standardizacijo. Razmnoževanje celote ali delov tega standarda ni dovoljeno.

---------------------- Page: 1 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
---------------------- Page: 2 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
INTERNATIONAL ISO
STANDARD 114374
First edition
1994-12-01
Nickel alloys - Determination of
trace-element content by electrothermal
atomic absorption spectrometric
method -
Part 1:
General requirements and Sample dissolution
Alliages de nicke/ - Dosage des elements-traces - Methode par
spectrome trie d ’absorption a tomique a excita tion electro thermique -
Partie 7: Caract&istiques g&&ales et mise en solution de I’&hantillon
Reference number
ISO 11437-1:1994(E)
---------------------- Page: 3 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
ISO 11437-1:1994(E)
Foreword
ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national Standards bodies (ISO member bodies). The work
of preparing International Standards is normally carried out through ISO
technical committees. Esch member body interested in a subject for
which a technical committee has been established has the right to be
represented on that committee. International organizations, governmental
and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. ISO
collaborates closely with the International Electrotechnical Commission
(1 EC) on all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an International
Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting
a vote.
International Standard ISO 11437-1 was prepared by Technical Committee
lSO/TC 155, Nickel and nicke/ alloys, Subcommittee SC 4, Analysis of
nicke/ alloys.
ISO 11437 consists of the following Parts, under the general title Nickel
alloys - Determination of trace-elemen t con ten t by electro thermal a tomic
absorption spectrometric method
- Part 7: General requirements and Sample dissolution
- Part 2: Determination of lead content
- Part 3: Determination of bismuth content
- Part 4: Determination of silver con ten t
Annex A forms an integral part of this part of ISO 11437. Annex B is for
information only.
0 ISO 1994

All rights reserved. Unless otherwise specified, no patt of this publication mag/ be reproduced

or utilized In any form or by any means, electronie or mechanrcal, including photocopying and

microfilm, without Permission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case Postale 56 l CH-1 211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 4 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
0 ISO
ISO 11437=1:1994(E)
Introduction
This part of ISO 11437 is to be used in conjunction with the other Parts
which specify methods for the determination of individual trace elements
in nicke1 alloys by electrothermal atomic absorption spectrometry.
Although the analytical methods are specified in independent International
Standards, it is possible to determine more than one element on a Single
test solution.
. . .
Ill
---------------------- Page: 5 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
Jhis page intentionally left blank
---------------------- Page: 6 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
ISO 11437-1:1994(E)
INTERNATIONAL STANDARD 0 ISO
Determination of trace-element
Nickel alloys -
content by electrothermal atomic absorption
spectrometric method -
Part 1:
General requirements and Sample dissolution
ISO 385-1 :1984, Laboratory glassware - Burettes -
1 Scope
Part 7 : General requiremen ts.
ISO 648:1977, Laboratory glassware - One-mark
1.1 ISO 11437 specifies electrothermal atomic ab-
pipe ttes.
sorption methods for the determination of trace el-
ements in nicke1 alloys, in the concentration ranges
ISO 1042:1983, Laboratory glassware - One-mark
given in clause 1 of other Parts of ISO 11437. Other
volume tric flasks.
elements may be added in subsequent Parts of
ISO 11437. Typical compositions of some nicke1 al-
ISO 5725:1986, Precision of test methods - Deter-
loys are given in annex B.
mination of repeatability and reproducibility for a
s tandard tes t me thod by in ter-labora tot-y tes ts.
1.2 This part of ISO 11437 specifies the general re-
quirements for analysis by electrothermal atomic ab-
3 Principle
sorption spectrometry, preparation and dissolution of
the test Sample, method of calculation and the pro-
Dissolution of a test Portion in a mixture of dilute nitric
cedures used for the evaluation of the repeatability
acid and hydrofluoric acid.
and reproducibility of the individual methods specified
in other Parts of ISO 11437. Dilution of the test Solution to a known volume and
transfer of an aliquot to a plastics vial.
Addition of a modifier and/or diluent, where necess-
at-y, and injection of a small volume of the test sol-
2 Normative references
ution into an electrothermal atomizer.
The following Standards contain provisions which,
Measurement of the absorption of the resonance line
through reference in this text, constitute provisions
energy from the spectrum of the element being de-
of this part of ISO 11437. At the time of publication,
termined and comparison with that of calibration sol-
the editions indicated were valid. All Standards are
utions containing the Same element.
subject to revision, and Parties to agreements based
on this part of ISO 11437 are encouraged to investi-
gate the possibility 0% appiying the most recent edi-
tions of the Standards indicated below. Members of
4 Reagents
IEC and ISO maintain registers of currently valid
During the analysis, unless otherwise stated, use only
International Standards.
---------------------- Page: 7 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
0 ISO
ISO 11437~1:1994(E)

re cognized analytical grade and only dis- 5.1.3 The spectrometer should be capable of using

reagents of

or water of equivalent purity Single-element hollow cathode lamps or electrodeless

tilled water
discharge lamps operated at currents recommended
by the manufacturer.
4.1 High purity metals, 99,9 % (m/m) minimum, as
specified in the relevant part of ISO 11437.
5.2 Polytetrafluoroethylene (PTFE) beakers, of
capacity 100 ml.
4.2 Nitrit acid, p20 = 1,41 g/ml, diluted 1 + ‘l .
5.3 Plastics vials, of capacity 5 ml.
4.3 Hydrofluoric acid, p20 = 1,13 g/ml.
5.4 Plastics volumetric flasks, of capacities 50 ml
- Hydrofluoric acid is extremely irri-
WARNING and 100 ml.
tating and corrosive to skin and mucous mem-
branes, producing severe skin burns which are
5.5 Glass volumetric flasks, of capacities 100 ml,
slow to heal. In the case of contact with skin,
500 ml and 1 000 ml, in accordance with ISO 1042,
wash well with water and seek medical advice.
Class A.
4.4 Acid mixture for diasolution.
5.6 Burettes, of capacities 10 ml (graduated in div-
isions of 0,02 ml) and 25 ml (graduated in divisions
Carefully add 150 ml of nitric acid (p20 = 1,41 g/ml)
of 0,l ml), in accordance with ISO 385-1, Class A.
and 150 ml of the hydrofluoric acid (4.3) to 150 ml of
watet-. Mix and store in a plastics bottle.
5.7 Pipettes, in accordance with ISO 648, Class A.
4.5 Modifiers.
5.8 Mechanical micropipettes, of capacities 10 pl
to 100 pl.
for each metal as specified in the
Prepare separately
ISO 11437.
appropriate patt of
5.9 Variable mechanical pipette, of capacity 2,0 ~1
to IO,0 ~1, fitted with plastics positive displacement
4.6 Standard reference solutions, 100 mg/1 of
tips.
metal.
Prepare separately for each metal as specified in the
6 Sampling and Sample preparation
relevant part of ISO 11437.
6.1 Sampling and preparation of the laboratory
Sample shall be carried out by normal agreed pro-
5 Apparatus
cedures or, in case of dispute, by the relevant Inter-
national Standard.
Ordinary laboratory apparatus, and
6.2 The laboratory Sample normally is in the form
51 . Atomic absorption spectrometer.
of turnings, millings or drillings and no further mech-
anical preparation of the Sample is necessary.
51.1 The atomic absorption spectrometer used in
this method shall be fitted with an electrothermal
atomizer and shall meet the Performance criteria
6.3 The laboratory Sample shall be cleaned by
given in annex A.
washing with pure acetone and drying in air.
5.1.2 The spectrometer shall be equipped with a

background corrector and a rapid recording System 6.4 If brazed alloy tools are used in the preparation

capable of measuring peak heights and peak areas. of the laboratory Sample, the Sample shall be further

The electrothermal atomizer shall be fitted with a cleaned by pickling in dilute nitric acid for a few min-

pyrolytic graphite tube and L ’vov platform, or a normal utes. The Sample shall then be washed several times

with distilled water followed by several washings with
graphite tube as specified in the relevant part of
acetone, and air dried.
ISO 11437.
---------------------- Page: 8 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
0 ISO ISO 11437~1:1994(E)
7.4.1.5 Atomize the preselected volume (IO pl to
7 Procedure
50 ~1) for the blank Solution. Record three absorbance
measurements.
Preparation of test Solution - General
7.1
7.4.1.6 Check the calibration slope by atomizing the
method
preselected volume (IO pl to 50 ~1) of the zero and
highest calibration solutions. Record three measure-
7.1.1 Weigh, to the nearest 0,001 g, 0,500 g of the
ments for each of the solutions.
laboratory Sample and transfer to the 100 ml PTFE
beaker (5.2). Add 20 ml of the acid mixture for dis-
7.4.1.7 Atomize the preselected volume (IO ~1 to
solution (4.4). Apply sufficient heat to initiate and
50 ~1) for two of the test solutions. Record three
maintain the reaction until dissolution is complete.
absorbance measurements.
7.1.2 Cool the Solution and proceed as directed in
7.4.1.8 Repeat the instructions in 7.4.1.6 and 7.4.1.7
the relevant par-t of ISO 11437.
until all of the test solutions are measured.
NOTE 1 It may be difficult to dissolve certain alloys in the
7.4.1.9 Calculate the means of the three absorbance
nitric acid-hydrofluoric acid mixture. In such cases, the pro-
measurements obtained in 7.4.1.4 to 7.4.1 8 .
portions of the dissolving mixture may be adjusted, but a
corresponding blank test is necessary.
7.4.2 Preparation of calibration graphs
7.2 Blank test
7.4.2.1 Subtract the mean absorbance value ob-
tained for the 0 pg/l calibration Solution from the
Carry out a blank test in parallel with the determi-
mean absorbance values obtained for the remai ning
nation, following the same procedure and using the
calibration solutions.
same quantities of all the reagents.
7.4.2.2 Construct a graph relating the mean
absorbance values obtained for the calibration sol-
7.3 Preparation of calibration solutions
utions (7.4.2.1) to their analyte concentrations (in
micrograms per litre).
Proceed as directed in the relevant part of ISO 11437.
8 Expression sf results
7.4 Calibration and determination
8.1 Calculation
7.4.1 Atomic absorption measurements
8.1.1 Using the mean absorbance obtained for the
7.4.1.1 The spectral lines for each element, the type
blank test Solution (7.4.1.5), determine the analyte
of graphite tube and the measurement mode (peak
concentration of the blank test Solution from the cali-
height or peak area integration) to be used in the
bration curve (7.4.2.2).
specified in the relevant patt of
analysis are
ISO 11437. Condition new graphite tubes as in-
8.1.2 If the calibration check measurement obtained
structed by the manufacturer.
in 7.4.1.6 Shows that the calibration curve has drifted
significantly, adjust the calibration curve accordingly.
7.4.1.2 Establish the Optimum furnace temperature
Programme in accordance with the instructions given
8.1.3 Using the mean absorbance values obtained in
in annex A.
7.4.1.7, determine the analyte concentration of two
of the test solutions.
7.4.1.3 The volume injected into the furnace shall
be between 10 pl and 50 ~1, depending on the sensi-
8.1.4 Repeat the instructions given in 8.1.2 and
tivity of the analyte.
8.1.3 until the analyte concentrations of the remaining
test solutions are obtained.
solutions,
7.4.1.4 Starting with the calibration
8.1.5 Subtract the analyte concentration of.the blank
atomize the preselected volume (IO J-J to 50 ~1). Re-
test solution (8.1 .l) from the analyte concentration of
cord three absorbance measurements for each of the
the test solutions found in 8.1.3 and 8.1.4.
calibration solutions.
---------------------- Page: 9 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
ISO 11437=1:1994(E) 0 ISO

8.1.6 Calculate the analyte content w of the test 8.2.2.2 The principle of the Cochran test is that a set

Sample, in grams per tonne, using the for ,mula of results is an outlier if the within-laboratory variance

is too large in relation to the others. Dixon ’s tests is
PXF
to determine if the mean from a laboratory is too far
20 x m
from the other laboratory means. Both tests were
applied at the 95 % confidence level.
8.2.2.3 Repeatability and reproducibility were calcu-
is the analyte concentration, in mrcrograms
lated according to ISO 5725 at the 95 % confidence
per litre, in the test Solution, a s calculated
level. Results of the statistical analysis, including the
in 8.1.5;
within-laboratory and between-laboratory Standard
is a dilution factor given in the relevant part
deviations are given for each element in the relevant
of ISO 11437;
part of ISO 11437.
m is the mass, in grams, of the test Portion.
9 Test report
8.2 Precision
The test report shall include the following information:
8.2.1 Laboratory tests
a) a reference to the method used;
The methods in the subsequent Parts of ISO 11437
b) the results of the analysis;
have been subjected to interlaboratory testing.
c) the number of independent replications;
8.2.2 Statistical analysis
d) any unusual features noted during the analysis;
8.2.2.1 Results from the interlaboratory test pro-
gramme were evaluated according to ISO 5725. The
e) any Operation not included in this part of
data were tested for statistical outliers by the Cochran
ISO 11437 or regarded as optional.
and Dixon tests given in ISO 5725.
---------------------- Page: 10 ----------------------
SIST ISO 11437-1:1996
ISO 11437-1:1994(E)
Annex A
(normative)
Optimization and checking of spectrometer performante criteria
A.l Introduction
Table A.l
- Programme for graphite tube
conditioning
To obtain the best results when using the graphite
furnace technique, the instrument settings, particu-
larly the furnace Programme, shall be optimized. Once
/ Step / Te~~Lfraw~ ‘nZlilie 1 it: / ikn /
the instrument settings are optimized, it is essential
that the instrument meets certain Performance re-
1 1 500 60 20 300
quirements before it is used in the method specified
2 20
1 10 300
in the relevant part of ISO 11437.
3 2 000 60 20 300
A.2 Initial instrument Checks and
4 20 1 10 300
adjustments
5 2 600 60 10 300
6 20 1 10 300
A.2.1 Switch on the power, cooling water, gas
7 2 650 2 5 0
supplies and fume extraction System.
8.2.2 Open the furnace and inspect the tube and
A.4 Spectrometer Parameters
contacts. Replace the graphite components if wear
or contamination is evident. Inspect the windows and
A.4.1 Wavelength
clean if necessary.
Select the wavelength specified in the relevant part
If a new tube or graphite contacts are fitted, condition
of ISO 11437.
these using the heating Programme recommended
by the manufacturer.
A.4.2 Slit
NOTE 2 In the absence of the manufacturer ’s rec-
ommendations, the
...

NORME ISO
11437-l
INTERNATIONALE
Première édition
1994-12-01
Alliages de nickel - Dosage des
éléments-traces - Méthode par
spectrométrie d’absorption atomique à
excitation électrothermique -
Partie 1:
Caractéristiques générales et mise en solution
de l’échantillon
Nickel alloys - De termina tion of trace-elemen t content by electro thermal
atomic absorption spectrometric method -
Part 7: General requirements and sample dissolution
Numéro de référence
KO 11437-I :1994(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 11437-1:1994(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des co-
mités membres votants.
La Norme internationale ISO 11437-I a été élaborée par le comité techni-
que lSO/TC 155, Nickel et alliages de nickel, sous-comité SC 4, Analyse
des alliages de nickel.
L’ISO 11437 comprend les parties suivantes, présentées sous le titre gé-
néral Alliages de nickel - Dosage des éléments-traces - Méthode par
spectrométrie d’absorption atomique à excitation électrothermique:
- Partie 7: Caractéristiques générales et mise en solution de
Iëchan tillon
- Partie 2: Dosage du plomb
- Partie 3: Dosage du bismuth
- Partie 4: Dosage de l’argent
L’annexe A fait partie intégrante de la présente partie de I’ISO 11437.
L’annexe B est donnée uniquement à titre d’information.
0 ISO 1994

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-

cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun pro-

cédé, électronique ou mhcanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord

écrit de l’éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case Postale 56 l CH-l 211 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
0 ISO
ISO 11437-1:1994(F)
Introduction
La présente partie de I’ISO 11437 est utilisable en introduction aux autres
parties qui spécifient des méthodes de dosage par spectrométrie d’ab-
sorption atomique à excitation électrothermique des divers éléments-
traces dans les alliages de nickel.
Bien que les méthodes d’analyse soient l’objet de normes internationales
indépendantes, il est possible de doser plusieurs éléments sur la même
solution d’essai.
. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 11437=1:1994(F)
NORME INTERNATIONALE 0 KO
- Dosage des éléments-traces -
Alliages de nickel
Méthode par spectrométrie d’absorption atomique à
excitation électrothermique -
Partie 1:
Caractéristiques générales et mise en solution de
l’échantillon
tords fondés sur la présente partie de I’ISO 11437
1 Domaine d’application
sont invitées à rechercher la possibilité d’appliquer les
éditions les plus récentes des normes indiquées ci-
1.1 L’ISO 11437 prescrit des méthodes de dosage
après. Les membres de la CEI et de I’ISO possèdent
par spectrométrie d’absorption atomique à excitation
le registre des Normes internationales en vigueur à
électrothermique des éléments-traces dans les al-
un moment donné.
liages de nickel dans les domaines de teneurs indi-

qués à l’article 1 des méthodes individuelles décrites ISO 385-l :1984, Verrerie de laboratoire - Burettes

dans les autres parties de I’ISO 1 ‘l437. D’autres élé- - Partie I : Spécifications générales.

ments peuvent être ajoutés dans des parties ulté-

rieures de I’ISO 11437. Des compositions types de ISO 648: 1977, Verrerie de laboratoire - Pipettes à un

quelques alliages de nickel sont données à trait.
l’annexe B.
ISO 1042:1983, Verrerie de laboratoire - Fioles jau-
gées à un trait.
1.2 La présente partie de I’ISO 11437 prescrit les
caractéristiques générales de l’analyse par spectro-
ISO 5725:1986, Fidélité des méthodes d’essai - Dé-
métrie d’absorption atomique à excitation
termination de la répétabilité et de la reproductibilité
électrothermique, les conditions de préparation et de
d’une méthode d’essai normalisée par essais in terla-
mise en solution de l’échantillon d’essai, la méthode
bora toires.
de calcul et les modes opératoires utilisés pour éva-
luer la répétabilité et la reproductibilité des diverses
méthodes spécifiées dans les autres parties de
3 Principe
I’ISO 11437.
Mise en solution d’une prise d’essai dans un mélange
d’acide nitrique dilué et d’acide fluorhydrique.
2 Références normatives
Dilution de la solution d’essai à un volume connu et
Les normes suivantes contiennent des dispositions
transfert d’une partie aliquote connue dans une fiole
qui, par suite de la référence qui en est faite, consti-
plastique.
tuent des dispositions valables pour la présente partie

de I’ISO 11437. Au moment de la publication, les Addition d’un modificateur de matrice et/ou d’un di-

luant, si nécessaire, et injection d’un faible volume de
éditions indiquées étaient en vigueur. Toute norme
solution d’essai dans un atomiseur électrothermique.
est sujette à révision et les parties prenantes des ac-
---------------------- Page: 5 ----------------------
Q ISO
ISO 11437=1:1994(F)
électrothermique et doit répo ndre a ux critères de
Mesurage de l’absorption de l’énergie de la raie de
performances do nné es da ns l’a nnexe A .
résonance du spectre de l’élément à doser et com-
paraison avec celle des solutions d’étalonnage conte-
5.1.2 Le spectromètre d’absorption atomique doit
nant le même élément.
être muni d’un dispositif de correction de bruit de
fond et d’un système rapide d’enregistrement capable
4 Réactifs
de mesurer des hauteurs de pic et des surfaces de
pic. L’atomiseur électrothermique doit être équipé
Au cours de l’analyse, et sauf indication contraire,
d’un tube en graphite pyrolytique avec plate-forme de
utiliser uniquement des réactifs de qualité analytique
L’vov ou d’un tube normal en graphite comme spéci-
reconnue et de l’eau distillée ou de pureté équiva-
fié dans la partie correspondante de I’ISO 11437.
lente.
5.1.3 Le spectromètre d’absorption atomique doit
pouvoir utiliser les lampes à cathode creuse à un seul
4.1 Métaux de haute pureté, 99,9 % (m/m) au mi-
élément ou des lampes à décharge sans électrodes
nimum, suivant les spécifications de la partie corres-
aux intensités de courant recommandées par le
pondante de I’ISO 11437.
constructeur.
4.2 Acide nitrique, pzo = 1,4l g/ml, dilué 1 + 1.
5.2 Béchers en polytétrafluoroéthylène (PTFE),
de capacité 100 ml.
4.3 Acide fluorhydrique, pzo = 1 ,13 g/ml.
5.3 Fioles en plastique, de capacité 5 ml.
- L’acide fluorhydrique est ex-
AVERTISSEMENT
trêmement irritant et corrosif pour la peau et les
5.4 Fioles jaugées en plastique, de capacité 50 ml
membranes muqueuses, produisant de sévères
et 100 ml.
brûlures qui sont lentes à cicatriser. Dans le cas
de contact avec la peau, laver abondamment à
l’eau et consulter un médecin.
5.5 Fioles jaugées en verre, de capacité 100 ml,
500 ml et 1 000 ml, conformes à I’ISO 1042,
classe A.
4.4 Mélange d’acides d’attaque.
À 150 ml d’eau, ajouter avec précaution, 150 ml
5.6 Burettes, de capacité 10 ml (graduées en divi-
1‘41 g/ml) et 150 ml d’acide
d’acide nitrique (pzo =
sions de 0,02 ml) et 25 ml (graduées en divisions de
fluorhydrique (4.3).
0,l ml) conformes à I’ISO 385-1, classe A.
Homogénéiser et conserver dans un flacon en plasti-
5.7 Pipettes, conformes à I’ISO 648, classe A.
que.
5.8 Micropipettes, de capacité 10 PI à 100 ~1.
4.5 Modificateur de matrice.

À préparer séparément pour chaque métal comme 5.9 Pipette réglable, de capacité 2,0 ~1 à 10,O ~1,

spécifié dans la partie correspondante de I’ISO 11437. équipée d’embouts plastiques interchangeables.

4.6 Solutions étalons de référence, 100 mg/1 de
6 Prélèvements et préparation des
métal.
échantillons
À préparer séparément pour chaque élément selon
6.1 Le prélèvement et la préparation de l’échantillon
les indications de la partie correspondante de
pour laboratoire doivent être effectués conformément
I’ISO 11437.
à la norme internationale correspondante.
5 Appareillage
6.2 L’échantillon pour laboratoire est normalement
sous forme de copeaux obtenus par tournage,
Matériel courant de laboratoire, et
fraisage ou perçage, sans autre préparation mécani-
que subsidiaire.
5.1 Spectromètre d’absorption atomique.
6.3 L’échantillon pour laboratoire doit être nettoyé
5.1 .l Le spectromètre d’absorption atomique utilisé
par lavage à l’acétone pur et séché à l’air.
dans cette méthode doit être équipé d’un atomiseur
---------------------- Page: 6 ----------------------
0 ISO ISO 11437=1:1994(F)
7.4.1.3 Selon la sensibilité de l’élément à doser, le
6.4 Si des outils en alliage brasé sont utilisés pour
volume à injecter dans le four doit être compris entre
la préparation de l’échantillon pour laboratoire, celui-ci
10 ~1 et 50 ~1.
doit être nettoyé en le trempant dans l’acide nitrique
dilué pendant quelques minutes. L’échantillon doit

être ensuite lavé plusieurs fois à l’eau, puis plusieurs 7.4.1.4 En commençant par les solutions d’étalon-

fois avec de l’acétone et séché à l’air. nage, atomiser le volume présélectionné (10 ~1 à

50 ~1). Relever trois mesurages de I’absorbance pour
chaque solution d’étalonnage.
7 Mode opératoire
7.4.1.5 Atomiser le volume présélectionné (10 ~1 à
50 ~1) de la solution d’essai à blanc. Effectuer trois
7.1 Préparation de la solution d’essai -
mesurages de I’absorbance.
Méthode générale
7.4.1.6 Vérifier la pente de l’étalonnage en atomi-
7.1.1 Peser, à 0,001 g près, 0,500 g d’échantillon
sant le volume présélectionné (10 ~1 à 50 ~1) du terme
pour laboratoire et transférer cette prise d’essai dans
zéro et de la solution d’étalonnage la plus haute. Ef-
un bécher en PTFE (5.2) de 100 ml. Ajouter 20 ml de
fectuer trois mesurages pour chaque solution.
mélange d’acides d’attaque (4.4). Chauffer suffisam-
ment pour démarrer et maintenir la réaction jusqu’à
7.4.1.7 Atomiser le volume présélectionné (10 ~1 à
dissolution complète de l’échantillon.
50 ~1) de deux solutions d’essai. Effectuer trois me-
surages de I’absorbance pour chacune.
7.1.2 Laisser refroidir la solution et procéder comme
décrit dans la partie correspondante de I’ISO 11437.
7.4.1.8 Répéter les instructions décrites en 7.4.1.6
Certains alliages peuvent être difficilement solu-
NOTE 1 et 7.4.1.7 jusqu’à ce que toutes les solutions d’essai
bles dans le mélange acide nitrique-acide fluorhydrique.
soient mesurées.
Dans ce cas, les proportions du mélange d’attaque peuvent
être réajustées, mais il est nécessaire de préparer un essai
7.4.1.9 Calculer les moyennes des trois mesurages
à blanc correspondant aux nouvelles conditions.
d’absorbance obtenues de 7.4.1.4 à 7.4.1.8.
7.2 Essai à blanc
7.4.2 Tracé des courbes d’étalonnage
Effectuer un essai à blanc, parallèlement au dosage,
7.4.2.1 Soustraire la valeur de I’absorbance
en suivant le même mode opératoire et en utilisant
moyenne obtenue pour le terme 0 pg/l des valeurs
les mêmes quantités de tous les réactifs.
des absorbantes moyennes obtenues sur les autres
solutions d’étalonnage.
7.3 Préparation des solutions d’étalonnage
7.4.2.2 Tracer la courbe représentant les valeurs de
Procéder comme décrit dans la partie correspondante
la moyenne d’absorbance des solutions d’étalonnage
de I’ISO 11437.
(7.4.2.1) en fonction de leur teneur en analyte (en mi-
crogrammes par litre).
7.4 Étalonnage et dosage
8 Expression des résultats
7.4.1 Mesurages par absorption atomique
8.1 Calcul
7.4.1.1 Les raies spectrales pour chaque élément, le
type de tube en graphite et le mode de mesurage
8.1.1 Déterminer la teneur en élément à doser de
(hauteur de pic ou intégration de surface de pic) à
l’essai à blanc en reportant sur la courbe d’étalonnage
utiliser pour l’analyse sont spécifiés dans la partie
(7.4.2.2) I’absorbance moyenne obtenue pour la solu-
correspondante de I’ISO 11437. Pour la mise en
tion d’essai à blanc (7.4.1.5).
condition des tubes en graphite neufs, suivre les ins-
tructions du fabricant”
8.1.2 Si les valeurs obtenues en 7.4.1.6 pour le

7.4.1.2 Optimiser le programme de température du contrôle de l’étalonnage font apparaître que la courbe

four conformément aux instructions données dans d’étalonnage a dérivé d’une manière significative, ré-

ajuster la courbe d’étalonnage en conséquence.
l’annexe A.
---------------------- Page: 7 ----------------------
0 ISO
ISO 11437=1:1994(F)
8.1.3 Déterminer la teneur en élément à doser de 8.2.2 Analyse statistique
deux des solutions d’essai à partir des valeurs d’ab-
8.2.2.1 Les résultats du programme d’essais interla-
sorbance moyenne obtenues en 7.4.1.7.
boratoires ont été évalués suivant I’ISO 5725. Les

8.1.4 Répéter les instructions données en 8.1.2 et données ont été testées par les tests de Cochran et

8.1.3 jusqu’à ce qu’on ait obtenu les teneurs en élé- Dixon selon I’ISO 5725 pour détecter les éventuelles

ment à doser de toutes les solutions d’essai res- valeurs statistiquement aberrantes.

tantes.
8.2.2.2 Le principe du test de Cochran veut qu’une

8.1.5 Soustraire la teneur en élément à doser de série de résultats soit aberrante si la variante d’un

même laboratoire est trop grande par rapport à celle
l’essai à blanc (8.1 .l) des teneurs en élément à doser
des autres laboratoires. Le test de Dixon sert à dé-
des solutions d’essai obtenues en 8.1.3 et 8.1.4.
terminer si la moyenne d’un laboratoire est trop éloi-

8.1.6 Calculer la teneur en élément à doser, W, de gnée de celles des autres laboratoires. Les deux tests

l’échantillon, en grammes par tonne, en utilisant la sont effectués au niveau de confiance de 95 %.

formule
8.2.2.3 La répétabilité et la reproductibilité ont été
calculées suivant les indications de I’ISO 5725 au ni-
20 xm
veau de confiance 95 %. Les résultats de l’analyse
statistique ainsi que l’écart-type intralaboratoire et
interlaboratoire sont donnés pour chaque élément
dans la partie correspondante de I’ISO 11437.
est la concentration de l’élément à doser,
en microgrammes par litre, dans la solu-
tion d’essai, conformément à 8.1.5;
9 Rapport d’essai
F est un facteur de dilution indiqué dans la
Le rapport d’essai doit comporter les informations
partie correspondante de I’ISO 11437;
suivantes:
m est la masse, en grammes, de la prise
a) la référence de la méthode utilisée;
d’essai.
b) les résultats de l’analyse;
8.2 Fidélité
c) le nombre d’essais en double indépendants;
8.2.1 Essai en laboratoire
d) les faits inhabituels notés durant l’analyse;
Les méthodes indiquées dans les parties suivantes

de I’ISO 11437 ont été soumises à des essais inter- e) toutes les opérations ne figurant pas dans la pré-

laboratoires. sente partie de I’ISO 11437, ou considérées
comme facultatives.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 11437=1:1994(F)
Annexe A
(normative)
Optimisation et contrôle des critères de performance du spectromètre
A.1 Introduction
Tableau A.1 - Programme pour le
conditionnement du tube en graphite
Pour obtenir les meilleurs résultats quand on utilise la
technique du four en graphite, les paramètres instru-
mentaux, en particulier le programme de température
du four, doivent être optimisés. De plus, il est essen-
tiel que l’appareil réponde à certains critères de per-
formances avant d’être utilisé pour la méthode
2 20 1 10 300
spécifiée dans la partie correspondante de I I ~~~ 1 l I I
I’ISO 11437.
1 2 000 1 60 1 20 1 300
I 3
4 20 1 10 300
I I I I I I
A.2 Contrôles initiaux de l’instrument et
5 m-I 2 600 1 60 1 10 1 300
I ~~
réglage
6 20 1 10 300
2 650 2
7 5 0
A.2.1 Mettre l’appareil sous tension, établir la cir-
culation d’eau de refroidissement, régler les débits de
gaz et mettre en route le système d’extraction des
Passé le temps de préchauffage prescrit par le fabri-
fumées.
cant, le signal de la source de radiations ne doit pas
dévier de plus de 0,5 % de la valeur maximale (soit
pas plus de 0,002 unité de densité optique) sur une
A.2.2 Ouvrir le four et contrôler le tube et les
période de 15 min. Des fluctuations significativement
contacts. Remplacer les éléments en graphite s’ils
plus importantes sont habituellement l’indication
sont détériorés ou si la contamination est évidente.
d’une lampe défectueuse.
Contrôler les fenêtres et les nettoyer si nécessaire.
NOTE 3 L’utilisation de lampes multiélémentaires est en
Si un tube ou des contacts en graphite neufs sont
général déconseillée.
mis en place, les conditionner en suivant le pro-
gramme de température recommandé par le
constructeur.
A.4 Caractéristiques du spectromètre
NOTE 2 En l’absence de consignes du fabricant le pro-
A.4.1 Longueur d’onde
gramme de conditionnement du four décrit dans le
tableau A. 1 peut être utilisé.
Sélectionner la longueur d’onde spécifiée dans la par-
tie correspondante de I’ISO 11437.
A.3 Source de radiation
A.4.2 Largeur de la bande passante
À la fois les lampes à cathode creuse à un seul élé-
ment ou les lampes à décharge sans électrode
Sélectionner la largeur de la bande passante recom-
conviennent. Elles doivent être mises en place et uti-
mandée par le fabricant. Quand deux réglages sont
lisées selon les indications données par le fabricant.
possibles, s’assurer qu’on sélectionne bien celu
...

NORME ISO
11437-l
INTERNATIONALE
Première édition
1994-12-01
Alliages de nickel - Dosage des
éléments-traces - Méthode par
spectrométrie d’absorption atomique à
excitation électrothermique -
Partie 1:
Caractéristiques générales et mise en solution
de l’échantillon
Nickel alloys - De termina tion of trace-elemen t content by electro thermal
atomic absorption spectrometric method -
Part 7: General requirements and sample dissolution
Numéro de référence
KO 11437-I :1994(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 11437-1:1994(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des co-
mités membres votants.
La Norme internationale ISO 11437-I a été élaborée par le comité techni-
que lSO/TC 155, Nickel et alliages de nickel, sous-comité SC 4, Analyse
des alliages de nickel.
L’ISO 11437 comprend les parties suivantes, présentées sous le titre gé-
néral Alliages de nickel - Dosage des éléments-traces - Méthode par
spectrométrie d’absorption atomique à excitation électrothermique:
- Partie 7: Caractéristiques générales et mise en solution de
Iëchan tillon
- Partie 2: Dosage du plomb
- Partie 3: Dosage du bismuth
- Partie 4: Dosage de l’argent
L’annexe A fait partie intégrante de la présente partie de I’ISO 11437.
L’annexe B est donnée uniquement à titre d’information.
0 ISO 1994

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-

cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun pro-

cédé, électronique ou mhcanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord

écrit de l’éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case Postale 56 l CH-l 211 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
0 ISO
ISO 11437-1:1994(F)
Introduction
La présente partie de I’ISO 11437 est utilisable en introduction aux autres
parties qui spécifient des méthodes de dosage par spectrométrie d’ab-
sorption atomique à excitation électrothermique des divers éléments-
traces dans les alliages de nickel.
Bien que les méthodes d’analyse soient l’objet de normes internationales
indépendantes, il est possible de doser plusieurs éléments sur la même
solution d’essai.
. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 11437=1:1994(F)
NORME INTERNATIONALE 0 KO
- Dosage des éléments-traces -
Alliages de nickel
Méthode par spectrométrie d’absorption atomique à
excitation électrothermique -
Partie 1:
Caractéristiques générales et mise en solution de
l’échantillon
tords fondés sur la présente partie de I’ISO 11437
1 Domaine d’application
sont invitées à rechercher la possibilité d’appliquer les
éditions les plus récentes des normes indiquées ci-
1.1 L’ISO 11437 prescrit des méthodes de dosage
après. Les membres de la CEI et de I’ISO possèdent
par spectrométrie d’absorption atomique à excitation
le registre des Normes internationales en vigueur à
électrothermique des éléments-traces dans les al-
un moment donné.
liages de nickel dans les domaines de teneurs indi-

qués à l’article 1 des méthodes individuelles décrites ISO 385-l :1984, Verrerie de laboratoire - Burettes

dans les autres parties de I’ISO 1 ‘l437. D’autres élé- - Partie I : Spécifications générales.

ments peuvent être ajoutés dans des parties ulté-

rieures de I’ISO 11437. Des compositions types de ISO 648: 1977, Verrerie de laboratoire - Pipettes à un

quelques alliages de nickel sont données à trait.
l’annexe B.
ISO 1042:1983, Verrerie de laboratoire - Fioles jau-
gées à un trait.
1.2 La présente partie de I’ISO 11437 prescrit les
caractéristiques générales de l’analyse par spectro-
ISO 5725:1986, Fidélité des méthodes d’essai - Dé-
métrie d’absorption atomique à excitation
termination de la répétabilité et de la reproductibilité
électrothermique, les conditions de préparation et de
d’une méthode d’essai normalisée par essais in terla-
mise en solution de l’échantillon d’essai, la méthode
bora toires.
de calcul et les modes opératoires utilisés pour éva-
luer la répétabilité et la reproductibilité des diverses
méthodes spécifiées dans les autres parties de
3 Principe
I’ISO 11437.
Mise en solution d’une prise d’essai dans un mélange
d’acide nitrique dilué et d’acide fluorhydrique.
2 Références normatives
Dilution de la solution d’essai à un volume connu et
Les normes suivantes contiennent des dispositions
transfert d’une partie aliquote connue dans une fiole
qui, par suite de la référence qui en est faite, consti-
plastique.
tuent des dispositions valables pour la présente partie

de I’ISO 11437. Au moment de la publication, les Addition d’un modificateur de matrice et/ou d’un di-

luant, si nécessaire, et injection d’un faible volume de
éditions indiquées étaient en vigueur. Toute norme
solution d’essai dans un atomiseur électrothermique.
est sujette à révision et les parties prenantes des ac-
---------------------- Page: 5 ----------------------
Q ISO
ISO 11437=1:1994(F)
électrothermique et doit répo ndre a ux critères de
Mesurage de l’absorption de l’énergie de la raie de
performances do nné es da ns l’a nnexe A .
résonance du spectre de l’élément à doser et com-
paraison avec celle des solutions d’étalonnage conte-
5.1.2 Le spectromètre d’absorption atomique doit
nant le même élément.
être muni d’un dispositif de correction de bruit de
fond et d’un système rapide d’enregistrement capable
4 Réactifs
de mesurer des hauteurs de pic et des surfaces de
pic. L’atomiseur électrothermique doit être équipé
Au cours de l’analyse, et sauf indication contraire,
d’un tube en graphite pyrolytique avec plate-forme de
utiliser uniquement des réactifs de qualité analytique
L’vov ou d’un tube normal en graphite comme spéci-
reconnue et de l’eau distillée ou de pureté équiva-
fié dans la partie correspondante de I’ISO 11437.
lente.
5.1.3 Le spectromètre d’absorption atomique doit
pouvoir utiliser les lampes à cathode creuse à un seul
4.1 Métaux de haute pureté, 99,9 % (m/m) au mi-
élément ou des lampes à décharge sans électrodes
nimum, suivant les spécifications de la partie corres-
aux intensités de courant recommandées par le
pondante de I’ISO 11437.
constructeur.
4.2 Acide nitrique, pzo = 1,4l g/ml, dilué 1 + 1.
5.2 Béchers en polytétrafluoroéthylène (PTFE),
de capacité 100 ml.
4.3 Acide fluorhydrique, pzo = 1 ,13 g/ml.
5.3 Fioles en plastique, de capacité 5 ml.
- L’acide fluorhydrique est ex-
AVERTISSEMENT
trêmement irritant et corrosif pour la peau et les
5.4 Fioles jaugées en plastique, de capacité 50 ml
membranes muqueuses, produisant de sévères
et 100 ml.
brûlures qui sont lentes à cicatriser. Dans le cas
de contact avec la peau, laver abondamment à
l’eau et consulter un médecin.
5.5 Fioles jaugées en verre, de capacité 100 ml,
500 ml et 1 000 ml, conformes à I’ISO 1042,
classe A.
4.4 Mélange d’acides d’attaque.
À 150 ml d’eau, ajouter avec précaution, 150 ml
5.6 Burettes, de capacité 10 ml (graduées en divi-
1‘41 g/ml) et 150 ml d’acide
d’acide nitrique (pzo =
sions de 0,02 ml) et 25 ml (graduées en divisions de
fluorhydrique (4.3).
0,l ml) conformes à I’ISO 385-1, classe A.
Homogénéiser et conserver dans un flacon en plasti-
5.7 Pipettes, conformes à I’ISO 648, classe A.
que.
5.8 Micropipettes, de capacité 10 PI à 100 ~1.
4.5 Modificateur de matrice.

À préparer séparément pour chaque métal comme 5.9 Pipette réglable, de capacité 2,0 ~1 à 10,O ~1,

spécifié dans la partie correspondante de I’ISO 11437. équipée d’embouts plastiques interchangeables.

4.6 Solutions étalons de référence, 100 mg/1 de
6 Prélèvements et préparation des
métal.
échantillons
À préparer séparément pour chaque élément selon
6.1 Le prélèvement et la préparation de l’échantillon
les indications de la partie correspondante de
pour laboratoire doivent être effectués conformément
I’ISO 11437.
à la norme internationale correspondante.
5 Appareillage
6.2 L’échantillon pour laboratoire est normalement
sous forme de copeaux obtenus par tournage,
Matériel courant de laboratoire, et
fraisage ou perçage, sans autre préparation mécani-
que subsidiaire.
5.1 Spectromètre d’absorption atomique.
6.3 L’échantillon pour laboratoire doit être nettoyé
5.1 .l Le spectromètre d’absorption atomique utilisé
par lavage à l’acétone pur et séché à l’air.
dans cette méthode doit être équipé d’un atomiseur
---------------------- Page: 6 ----------------------
0 ISO ISO 11437=1:1994(F)
7.4.1.3 Selon la sensibilité de l’élément à doser, le
6.4 Si des outils en alliage brasé sont utilisés pour
volume à injecter dans le four doit être compris entre
la préparation de l’échantillon pour laboratoire, celui-ci
10 ~1 et 50 ~1.
doit être nettoyé en le trempant dans l’acide nitrique
dilué pendant quelques minutes. L’échantillon doit

être ensuite lavé plusieurs fois à l’eau, puis plusieurs 7.4.1.4 En commençant par les solutions d’étalon-

fois avec de l’acétone et séché à l’air. nage, atomiser le volume présélectionné (10 ~1 à

50 ~1). Relever trois mesurages de I’absorbance pour
chaque solution d’étalonnage.
7 Mode opératoire
7.4.1.5 Atomiser le volume présélectionné (10 ~1 à
50 ~1) de la solution d’essai à blanc. Effectuer trois
7.1 Préparation de la solution d’essai -
mesurages de I’absorbance.
Méthode générale
7.4.1.6 Vérifier la pente de l’étalonnage en atomi-
7.1.1 Peser, à 0,001 g près, 0,500 g d’échantillon
sant le volume présélectionné (10 ~1 à 50 ~1) du terme
pour laboratoire et transférer cette prise d’essai dans
zéro et de la solution d’étalonnage la plus haute. Ef-
un bécher en PTFE (5.2) de 100 ml. Ajouter 20 ml de
fectuer trois mesurages pour chaque solution.
mélange d’acides d’attaque (4.4). Chauffer suffisam-
ment pour démarrer et maintenir la réaction jusqu’à
7.4.1.7 Atomiser le volume présélectionné (10 ~1 à
dissolution complète de l’échantillon.
50 ~1) de deux solutions d’essai. Effectuer trois me-
surages de I’absorbance pour chacune.
7.1.2 Laisser refroidir la solution et procéder comme
décrit dans la partie correspondante de I’ISO 11437.
7.4.1.8 Répéter les instructions décrites en 7.4.1.6
Certains alliages peuvent être difficilement solu-
NOTE 1 et 7.4.1.7 jusqu’à ce que toutes les solutions d’essai
bles dans le mélange acide nitrique-acide fluorhydrique.
soient mesurées.
Dans ce cas, les proportions du mélange d’attaque peuvent
être réajustées, mais il est nécessaire de préparer un essai
7.4.1.9 Calculer les moyennes des trois mesurages
à blanc correspondant aux nouvelles conditions.
d’absorbance obtenues de 7.4.1.4 à 7.4.1.8.
7.2 Essai à blanc
7.4.2 Tracé des courbes d’étalonnage
Effectuer un essai à blanc, parallèlement au dosage,
7.4.2.1 Soustraire la valeur de I’absorbance
en suivant le même mode opératoire et en utilisant
moyenne obtenue pour le terme 0 pg/l des valeurs
les mêmes quantités de tous les réactifs.
des absorbantes moyennes obtenues sur les autres
solutions d’étalonnage.
7.3 Préparation des solutions d’étalonnage
7.4.2.2 Tracer la courbe représentant les valeurs de
Procéder comme décrit dans la partie correspondante
la moyenne d’absorbance des solutions d’étalonnage
de I’ISO 11437.
(7.4.2.1) en fonction de leur teneur en analyte (en mi-
crogrammes par litre).
7.4 Étalonnage et dosage
8 Expression des résultats
7.4.1 Mesurages par absorption atomique
8.1 Calcul
7.4.1.1 Les raies spectrales pour chaque élément, le
type de tube en graphite et le mode de mesurage
8.1.1 Déterminer la teneur en élément à doser de
(hauteur de pic ou intégration de surface de pic) à
l’essai à blanc en reportant sur la courbe d’étalonnage
utiliser pour l’analyse sont spécifiés dans la partie
(7.4.2.2) I’absorbance moyenne obtenue pour la solu-
correspondante de I’ISO 11437. Pour la mise en
tion d’essai à blanc (7.4.1.5).
condition des tubes en graphite neufs, suivre les ins-
tructions du fabricant”
8.1.2 Si les valeurs obtenues en 7.4.1.6 pour le

7.4.1.2 Optimiser le programme de température du contrôle de l’étalonnage font apparaître que la courbe

four conformément aux instructions données dans d’étalonnage a dérivé d’une manière significative, ré-

ajuster la courbe d’étalonnage en conséquence.
l’annexe A.
---------------------- Page: 7 ----------------------
0 ISO
ISO 11437=1:1994(F)
8.1.3 Déterminer la teneur en élément à doser de 8.2.2 Analyse statistique
deux des solutions d’essai à partir des valeurs d’ab-
8.2.2.1 Les résultats du programme d’essais interla-
sorbance moyenne obtenues en 7.4.1.7.
boratoires ont été évalués suivant I’ISO 5725. Les

8.1.4 Répéter les instructions données en 8.1.2 et données ont été testées par les tests de Cochran et

8.1.3 jusqu’à ce qu’on ait obtenu les teneurs en élé- Dixon selon I’ISO 5725 pour détecter les éventuelles

ment à doser de toutes les solutions d’essai res- valeurs statistiquement aberrantes.

tantes.
8.2.2.2 Le principe du test de Cochran veut qu’une

8.1.5 Soustraire la teneur en élément à doser de série de résultats soit aberrante si la variante d’un

même laboratoire est trop grande par rapport à celle
l’essai à blanc (8.1 .l) des teneurs en élément à doser
des autres laboratoires. Le test de Dixon sert à dé-
des solutions d’essai obtenues en 8.1.3 et 8.1.4.
terminer si la moyenne d’un laboratoire est trop éloi-

8.1.6 Calculer la teneur en élément à doser, W, de gnée de celles des autres laboratoires. Les deux tests

l’échantillon, en grammes par tonne, en utilisant la sont effectués au niveau de confiance de 95 %.

formule
8.2.2.3 La répétabilité et la reproductibilité ont été
calculées suivant les indications de I’ISO 5725 au ni-
20 xm
veau de confiance 95 %. Les résultats de l’analyse
statistique ainsi que l’écart-type intralaboratoire et
interlaboratoire sont donnés pour chaque élément
dans la partie correspondante de I’ISO 11437.
est la concentration de l’élément à doser,
en microgrammes par litre, dans la solu-
tion d’essai, conformément à 8.1.5;
9 Rapport d’essai
F est un facteur de dilution indiqué dans la
Le rapport d’essai doit comporter les informations
partie correspondante de I’ISO 11437;
suivantes:
m est la masse, en grammes, de la prise
a) la référence de la méthode utilisée;
d’essai.
b) les résultats de l’analyse;
8.2 Fidélité
c) le nombre d’essais en double indépendants;
8.2.1 Essai en laboratoire
d) les faits inhabituels notés durant l’analyse;
Les méthodes indiquées dans les parties suivantes

de I’ISO 11437 ont été soumises à des essais inter- e) toutes les opérations ne figurant pas dans la pré-

laboratoires. sente partie de I’ISO 11437, ou considérées
comme facultatives.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 11437=1:1994(F)
Annexe A
(normative)
Optimisation et contrôle des critères de performance du spectromètre
A.1 Introduction
Tableau A.1 - Programme pour le
conditionnement du tube en graphite
Pour obtenir les meilleurs résultats quand on utilise la
technique du four en graphite, les paramètres instru-
mentaux, en particulier le programme de température
du four, doivent être optimisés. De plus, il est essen-
tiel que l’appareil réponde à certains critères de per-
formances avant d’être utilisé pour la méthode
2 20 1 10 300
spécifiée dans la partie correspondante de I I ~~~ 1 l I I
I’ISO 11437.
1 2 000 1 60 1 20 1 300
I 3
4 20 1 10 300
I I I I I I
A.2 Contrôles initiaux de l’instrument et
5 m-I 2 600 1 60 1 10 1 300
I ~~
réglage
6 20 1 10 300
2 650 2
7 5 0
A.2.1 Mettre l’appareil sous tension, établir la cir-
culation d’eau de refroidissement, régler les débits de
gaz et mettre en route le système d’extraction des
Passé le temps de préchauffage prescrit par le fabri-
fumées.
cant, le signal de la source de radiations ne doit pas
dévier de plus de 0,5 % de la valeur maximale (soit
pas plus de 0,002 unité de densité optique) sur une
A.2.2 Ouvrir le four et contrôler le tube et les
période de 15 min. Des fluctuations significativement
contacts. Remplacer les éléments en graphite s’ils
plus importantes sont habituellement l’indication
sont détériorés ou si la contamination est évidente.
d’une lampe défectueuse.
Contrôler les fenêtres et les nettoyer si nécessaire.
NOTE 3 L’utilisation de lampes multiélémentaires est en
Si un tube ou des contacts en graphite neufs sont
général déconseillée.
mis en place, les conditionner en suivant le pro-
gramme de température recommandé par le
constructeur.
A.4 Caractéristiques du spectromètre
NOTE 2 En l’absence de consignes du fabricant le pro-
A.4.1 Longueur d’onde
gramme de conditionnement du four décrit dans le
tableau A. 1 peut être utilisé.
Sélectionner la longueur d’onde spécifiée dans la par-
tie correspondante de I’ISO 11437.
A.3 Source de radiation
A.4.2 Largeur de la bande passante
À la fois les lampes à cathode creuse à un seul élé-
ment ou les lampes à décharge sans électrode
Sélectionner la largeur de la bande passante recom-
conviennent. Elles doivent être mises en place et uti-
mandée par le fabricant. Quand deux réglages sont
lisées selon les indications données par le fabricant.
possibles, s’assurer qu’on sélectionne bien celu
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.