Technical drawings -- General principles of presentation

Dessins techniques -- Principes généraux de représentation

Tehnične risbe - Splošna načela prikazovanja

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
31-May-1995
Withdrawal Date
31-Jan-2002
Current Stage
9900 - Withdrawal (Adopted Project)
Start Date
01-Feb-2002
Due Date
01-Feb-2002
Completion Date
01-Feb-2002

RELATIONS

Effective Date
18-Apr-2008

Buy Standard

Standard
ISO 128:1982 - Technical drawings -- General principles of presentation
English language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
SIST ISO 128:1995
English language
18 pages
sale 10% off
Preview
sale 10% off
Preview

e-Library read for
1 day
Standard
ISO 128:1982 - Dessins techniques -- Principes généraux de représentation
French language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 128:1982 - Dessins techniques -- Principes généraux de représentation
French language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

International Standard 128

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATlONWE)I(L1YHAPO~HAR OPrAHM3Al@lR fl0 CTAH&APTM3Al#lM.ORGANlSATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Technical drawings - General principles of presentation
Dessins techniques - Principes g&&aux de rep&en ta tion
First edition - 1982-07-01
Ref. No. IS0 128-1982 (E)
UDC 744.4
Descriptors : technical drawings, graphic symbols, generalities.
ii!
Price based on 15 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Foreword

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national standards institutes (IS0 member bodies). The work of developing Inter-
national Standards is carried out through IS0 technical committees. Every member

body interested in a subject for which a technical committee has been set up has the

right to be represented on that committee. International organizations, governmental

and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the IS0 Council.
International Standard IS0 128 was developed by Technical Committee IS0 /TC 10,
Technical drawings, and was circulated to the member bodies in April 1980.
It has been approved by the member bodies of the following countries :
France Norway
Australia
Belgium Greece Poland
Brazil India Romania
Italy South Africa, Rep. of
Canada
China Japan Spain
Czechoslovakia Korea, Rep. of Sweden
Egypt, Arab Rep. of Mexico USSR
Finland Netherlands
expressed disapproval of the document
The member bodies of the following countries
on technical grounds :
Austria
Denmark
Germany, F. R.
Switzerland
United Kingdom
USA
This International Standard together with IS0 6410-1981 cancels and replaces IS0
Recommendation R 128-1959 of which it constitutes a technical revision.
International Organization for Standardization, 1982
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
Contents
Page

1 Scope and field of application ................................................................

2 Views ..............................................................................................

3 Lines ...............................................................................................

4 Sections ...........................................................................................

5 Other conventions ..............................................................................

. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 4 ----------------------
IS0 X28-1982 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Technical drawings - General principles of presentation
The front view (principal view) having been chosen (see 2.41,
1 Scope and field of application
the other customary views make with it and between

This International Standard specifies the general principles of themselves angles of 90° or multiples of 90° (see figure 1).

presentation to be applied to technical drawings following the
orthographic projection methods.
Additional International Standards are under preparation for
other methods of representation.
This International Standard is intended for all kinds of technical
drawings (mechanical, electrical, architectural, civil engineer-
ing, etc.). However, it is recognized that in some specific
technical areas the general rules and conventions cannot ad-
equately cover all the needs of specialized practices, and that
additional rules are required which may be specified in separate
standards. For these areas the general principles should
however, be respected in order to facilitate international ex-
change of drawings and to ensure the coherence of drawings in
Figure 1
a comprehensive system relating to several technical functions.
Attention has been given in this International Standard to the
2.2 Relative position of views
requirements of reproduction, including microcopying.
Two alternative orthographic projection methods, of equal
standing, can be used :
2 Views
the first angle projection method (formerly referred to
as method E),
2.1 Designation of views
- the third angle projection method (formerly referred to
View in direction a = View from the front
as method AL
View in direction b = View from above
NOTES

View in direction c = View from the left 1 For uniformity among the figures given throughout this Interna-

tional Standard, as examples, the relative positions of views are those
provided by the first angle projection method. It should be understood,
View in direction d = View from the right
however, that each of the two methods could equally have been used
without prejudice to the principle established.
View in direction e = View from below
2 The figures shown are not intended as design examples and are

View in direction f = View from the rear depicted in the simplest form to illustrate the text.

---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO128-1982(E)
2.2.1 First angle projection method
With reference to the front view (a), the other views are ar-
ranged as follows (see figure 2) :
The view from above (b), is placed underneath
The view from below. (e), is placed above
The view from the left (c), is placed on the right
The view from the right (d), is placed on the left
The view from the rear (f) may be placed on the left, or on the
iii I
right, as convenient.
Figure 4
The distinguishing symbol of this method is shown in figure 5.
Figure 5
Layout of views using reference arrows
2.2.3
In those cases where it is an advantage to position the views
not according to the strict pattern of the first or the third angle
projection methods, the use of reference arrows permits the
various views to be freely positioned.
With the exception of the principal view, each view shall be
identified by a capital letter which is repeated near the arrow
Figure 2
needed to indicate the direction of viewing for the relevant
view.
The distinguishing symbol of this method is shown in figure 3.
The designated views may be located irrespective of the prin-
cipal view. The capital letters identifying the referenced views
shall be placed either immediately below or above the relevant
views. In any one drawing the references shall be placed in the
same way. No other indication is necessary (see figure 6).
Figure 3
2.2.2 Third angle projection method
With reference to the front view (a), the other views are ar-
ranged as follows (see figure 4) :
The view from above (b), is placed above
The view from below (e), is placed underneath
The view from the left (cl, is placed on the left
The view from the right (d), is placed on the right
The view from the rear (f) may be placed on the left, or on the
Figure 6
right, as convenient.
---------------------- Page: 6 ----------------------
lSO1284982(E)
2.5 Special views
2.3 Indication of method
If a direction of viewing different from those shown in 2.1 is
Where one of the methods specified in 2.2.1 and 2.2.2 is being
necessary, or if a view cannot be placed in its correct position
used, the said method must be indicated on the drawing by

means of its distinguishing symbol as shown in figures 3 or 5. using the methods shown in 2.2.1 and 2.2.2, reference arrows

as indicated in 2.2.3 shall be used for the relevant view (see
figures 7 and 8).
The symbol shall be placed in a space provided for the purpose
in the title block of the drawing.
Whatever the direction of viewing, the capital letters referenc-
ing the views shall always be positioned normal to the direction
For the layout of views using reference arrows specified in
of reading,
2.2.3, no distinguishing symbol is required.
2.6 Partial views
2.4 Choice of views
Partial views may be used where complete views would not im-
The most informative view of an object shall be used as the
prove the information to be given. The partial view shall be cut
front or principal view. Generally, this view shows the part in
off by a continuous thin freehand line (type C) or straight lines
the functioning position. Parts which can be used in any posi-
with zigzags (type D) (see figures 7,” 9, 10 and others).
tion should preferably be drawn in the main position of
. manufacturing or mounting.
2.7 Local views
When other views (including sections) are needed, these shall
Provided that the presentation is unambiguous, it is permitted
be selected according to the following principles :
to give a local view instead of a complete view for symmetrical
items. The local view should be drawn in third angle projection,
- to limit the number of views and sections to the
regardless of the arrangement used for the general execution of
minimum necessary and sufficient to fully delineate the ob-
the drawing.
ject without ambiguity;
Local views shall be drawn with continuous thick lines
(type A), and shall be connected to the principal view by a cen-
- to avoid the need for hidden outlines and edges;
tre line (type G). Examples of local views are shown in the
figures 41, 42, 43 and 44;
to avoid unnecessary repetition of detail.
l -
t l -A
Figure 7 Figure 8
---------------------- Page: 7 ----------------------
IS0 1284982 (El
3 Lines
3.1 Types of lines

Only the types and thicknesses of line shown in the following table shall be used.

In cases where other types or thicknesses of line are used for special fields (for example electrical or pipe-work diagrams), or if the

lines specified in the table are used for applications other than those detailed in the last column of the table, the conventions adopted

must be indicated in other International Standards or explained by notes on the drawing concerned.

Typical applications of different types of lines are shown in figures 9 and 10.
Table
Line Description General applications
See figures 9, 10 and other relevant figures
A Continuous thick Al Visible outlines
A2 Visible edges
Continuous thin (straight or curved) Bl Imaginary lines of intersection
B2 Dimension lines
83 Projection lines
B4 Leader lines
B5 Hatching
B6 Outlines of revolved sections in place
B7 Short centre lines
C ti Continuous thin freehand21 Limits of partial or interrupted views and
sections, if the limit is not a chain thin

Dfl-+)-r-t- Continuous thin (straight) with zigzags Dl line (see figures 53 and 54)

Dashed thick*) El Hidden outlines
E---mm-
E2 Hidden edges
F - ,- - - - - -, - Dashed thin Fl Hidden outlines
F2 Hidden edges
G Chain thin Gl Centre lines
-M---v---
G2 Lines of symmetry
G3 Trajectories
H - - - v Chain thin, thick at ends and Hl Cutting planes
changes of direction
,-.e-- 1
--------- Chain thick Jl Indication of lines or surfaces to which a special
requirement applies
K, ------ ---- Chain thin double-dashed Kl Outlines of adjacent parts
K2 Alternative and extreme positions of movable parts
K3 Centroidal lines
K4 Initial outlines prior to forming (see figure 58)
K5 Parts situated in front of the cutting plane
(see figure 48)
1) This type of line is suited for production of drawings by machines.

2) Although two alternatives are available, it is recommended that on any one drawing, only one type of line be used.

---------------------- Page: 8 ----------------------
IS0 1284982 (El
* ---- ----------------
1 n
A 1
Figure 9
Figure 10
---------------------- Page: 9 ----------------------
IS0 1284982 (El
3.2 Thicknesses of lines
3.5 Termination of leader lines
Two thicknesses of line are used. The ratio of the thick to the
A leader line is a line referring to a feature (dimension, object,
thin line shall not be less than 29. outline, etc.).
The thickness of lines should be chosen according to the size
Leader lines should terminate :
and the type of the drawing from the following range :
with a dot, if they end within outlines of an object (see
0,18, 0,25, 035, 0,5, 0,7, 1, 1,4 and 2 mml) figure 12);

For all views of one piece to the same scale, the thickness of with an arrow head, if they end on the outline of an ob-

ject (see figure 13);
the lines should be the same.
without dot or arrowhead, if they end on a dimension
3.3 Spacing of lines
line (see figure 14).
The minimum sp
...

SLOVENSKI STANDARD
SIST ISO 128:1995
01-junij-1995
7HKQLþQHULVEH6SORãQDQDþHODSULND]RYDQMD
Technical drawings -- General principles of presentation
Dessins techniques -- Principes généraux de représentation
Ta slovenski standard je istoveten z: ISO 128:1982
ICS:
01.100.01 7HKQLþQRULVDQMHQDVSORãQR Technical drawings in
general
SIST ISO 128:1995 en

2003-01.Slovenski inštitut za standardizacijo. Razmnoževanje celote ali delov tega standarda ni dovoljeno.

---------------------- Page: 1 ----------------------
SIST ISO 128:1995
---------------------- Page: 2 ----------------------
SIST ISO 128:1995
International Standard 128

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATlONWE)I(L1YHAPO~HAR OPrAHM3Al@lR fl0 CTAH&APTM3Al#lM.ORGANlSATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Technical drawings - General principles of presentation
Dessins techniques - Principes g&&aux de rep&en ta tion
First edition - 1982-07-01
Ref. No. IS0 128-1982 (E)
UDC 744.4
Descriptors : technical drawings, graphic symbols, generalities.
ii!
Price based on 15 pages
---------------------- Page: 3 ----------------------
SIST ISO 128:1995
Foreword

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national standards institutes (IS0 member bodies). The work of developing Inter-
national Standards is carried out through IS0 technical committees. Every member

body interested in a subject for which a technical committee has been set up has the

right to be represented on that committee. International organizations, governmental

and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the IS0 Council.
International Standard IS0 128 was developed by Technical Committee IS0 /TC 10,
Technical drawings, and was circulated to the member bodies in April 1980.
It has been approved by the member bodies of the following countries :
France Norway
Australia
Belgium Greece Poland
Brazil India Romania
Italy South Africa, Rep. of
Canada
China Japan Spain
Czechoslovakia Korea, Rep. of Sweden
Egypt, Arab Rep. of Mexico USSR
Finland Netherlands
expressed disapproval of the document
The member bodies of the following countries
on technical grounds :
Austria
Denmark
Germany, F. R.
Switzerland
United Kingdom
USA
This International Standard together with IS0 6410-1981 cancels and replaces IS0
Recommendation R 128-1959 of which it constitutes a technical revision.
International Organization for Standardization, 1982
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 4 ----------------------
SIST ISO 128:1995
Contents
Page

1 Scope and field of application ................................................................

2 Views ..............................................................................................

3 Lines ...............................................................................................

4 Sections ...........................................................................................

5 Other conventions ..............................................................................

. . .
III
---------------------- Page: 5 ----------------------
SIST ISO 128:1995
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 6 ----------------------
SIST ISO 128:1995
IS0 X28-1982 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Technical drawings - General principles of presentation
The front view (principal view) having been chosen (see 2.41,
1 Scope and field of application
the other customary views make with it and between

This International Standard specifies the general principles of themselves angles of 90° or multiples of 90° (see figure 1).

presentation to be applied to technical drawings following the
orthographic projection methods.
Additional International Standards are under preparation for
other methods of representation.
This International Standard is intended for all kinds of technical
drawings (mechanical, electrical, architectural, civil engineer-
ing, etc.). However, it is recognized that in some specific
technical areas the general rules and conventions cannot ad-
equately cover all the needs of specialized practices, and that
additional rules are required which may be specified in separate
standards. For these areas the general principles should
however, be respected in order to facilitate international ex-
change of drawings and to ensure the coherence of drawings in
Figure 1
a comprehensive system relating to several technical functions.
Attention has been given in this International Standard to the
2.2 Relative position of views
requirements of reproduction, including microcopying.
Two alternative orthographic projection methods, of equal
standing, can be used :
2 Views
the first angle projection method (formerly referred to
as method E),
2.1 Designation of views
- the third angle projection method (formerly referred to
View in direction a = View from the front
as method AL
View in direction b = View from above
NOTES

View in direction c = View from the left 1 For uniformity among the figures given throughout this Interna-

tional Standard, as examples, the relative positions of views are those
provided by the first angle projection method. It should be understood,
View in direction d = View from the right
however, that each of the two methods could equally have been used
without prejudice to the principle established.
View in direction e = View from below
2 The figures shown are not intended as design examples and are

View in direction f = View from the rear depicted in the simplest form to illustrate the text.

---------------------- Page: 7 ----------------------
SIST ISO 128:1995
ISO128-1982(E)
2.2.1 First angle projection method
With reference to the front view (a), the other views are ar-
ranged as follows (see figure 2) :
The view from above (b), is placed underneath
The view from below. (e), is placed above
The view from the left (c), is placed on the right
The view from the right (d), is placed on the left
The view from the rear (f) may be placed on the left, or on the
iii I
right, as convenient.
Figure 4
The distinguishing symbol of this method is shown in figure 5.
Figure 5
Layout of views using reference arrows
2.2.3
In those cases where it is an advantage to position the views
not according to the strict pattern of the first or the third angle
projection methods, the use of reference arrows permits the
various views to be freely positioned.
With the exception of the principal view, each view shall be
identified by a capital letter which is repeated near the arrow
Figure 2
needed to indicate the direction of viewing for the relevant
view.
The distinguishing symbol of this method is shown in figure 3.
The designated views may be located irrespective of the prin-
cipal view. The capital letters identifying the referenced views
shall be placed either immediately below or above the relevant
views. In any one drawing the references shall be placed in the
same way. No other indication is necessary (see figure 6).
Figure 3
2.2.2 Third angle projection method
With reference to the front view (a), the other views are ar-
ranged as follows (see figure 4) :
The view from above (b), is placed above
The view from below (e), is placed underneath
The view from the left (cl, is placed on the left
The view from the right (d), is placed on the right
The view from the rear (f) may be placed on the left, or on the
Figure 6
right, as convenient.
---------------------- Page: 8 ----------------------
SIST ISO 128:1995
lSO1284982(E)
2.5 Special views
2.3 Indication of method
If a direction of viewing different from those shown in 2.1 is
Where one of the methods specified in 2.2.1 and 2.2.2 is being
necessary, or if a view cannot be placed in its correct position
used, the said method must be indicated on the drawing by

means of its distinguishing symbol as shown in figures 3 or 5. using the methods shown in 2.2.1 and 2.2.2, reference arrows

as indicated in 2.2.3 shall be used for the relevant view (see
figures 7 and 8).
The symbol shall be placed in a space provided for the purpose
in the title block of the drawing.
Whatever the direction of viewing, the capital letters referenc-
ing the views shall always be positioned normal to the direction
For the layout of views using reference arrows specified in
of reading,
2.2.3, no distinguishing symbol is required.
2.6 Partial views
2.4 Choice of views
Partial views may be used where complete views would not im-
The most informative view of an object shall be used as the
prove the information to be given. The partial view shall be cut
front or principal view. Generally, this view shows the part in
off by a continuous thin freehand line (type C) or straight lines
the functioning position. Parts which can be used in any posi-
with zigzags (type D) (see figures 7,” 9, 10 and others).
tion should preferably be drawn in the main position of
. manufacturing or mounting.
2.7 Local views
When other views (including sections) are needed, these shall
Provided that the presentation is unambiguous, it is permitted
be selected according to the following principles :
to give a local view instead of a complete view for symmetrical
items. The local view should be drawn in third angle projection,
- to limit the number of views and sections to the
regardless of the arrangement used for the general execution of
minimum necessary and sufficient to fully delineate the ob-
the drawing.
ject without ambiguity;
Local views shall be drawn with continuous thick lines
(type A), and shall be connected to the principal view by a cen-
- to avoid the need for hidden outlines and edges;
tre line (type G). Examples of local views are shown in the
figures 41, 42, 43 and 44;
to avoid unnecessary repetition of detail.
l -
t l -A
Figure 7 Figure 8
---------------------- Page: 9 ----------------------
SIST ISO 128:1995
IS0 1284982 (El
3 Lines
3.1 Types of lines

Only the types and thicknesses of line shown in the following table shall be used.

In cases where other types or thicknesses of line are used for special fields (for example electrical or pipe-work diagrams), or if the

lines specified in the table are used for applications other than those detailed in the last column of the table, the conventions adopted

must be indicated in other International Standards or explained by notes on the drawing concerned.

Typical applications of different types of lines are shown in figures 9 and 10.
Table
Line Description General applications
See figures 9, 10 and other relevant figures
A Continuous thick Al Visible outlines
A2 Visible edges
Continuous thin (straight or curved) Bl Imaginary lines of intersection
B2 Dimension lines
83 Projection lines
B4 Leader lines
B5 Hatching
B6 Outlines of revolved sections in place
B7 Short centre lines
C ti Continuous thin freehand21 Limits of partial or interrupted views and
sections, if the limit is not a chain thin

Dfl-+)-r-t- Continuous thin (straight) with zigzags Dl line (see figures 53 and 54)

Dashed thick*) El Hidden outlines
E---mm-
E2 Hidden edges
F - ,- - - - - -, - Dashed thin Fl Hidden outlines
F2 Hidden edges
G Chain thin Gl Centre lines
-M---v---
G2 Lines of symmetry
G3 Trajectories
H - - - v Chain thin, thick at ends and Hl Cutting planes
changes of direction
,-.e-- 1
--------- Chain thick Jl Indication of lines or surfaces to which a special
requirement applies
K, ------ ---- Chain thin double-dashed Kl Outlines of adjacent parts
K2 Alternative and extreme positions of movable parts
K3 Centroidal lines
K4 Initial outlines prior to forming (see figure 58)
K5 Parts situated in front of the cutting plane
(see figure 48)
1) This type of line is suited for production of drawings by machines.

2) Although two alternatives are available, it is recommended that on any one drawing, only one type of line be used.

---------------------- Page: 10 ----------------------
SIST ISO 128:1995
IS0 1284982 (El
* ---- ----------------
1 n
A 1
Figure 9
Figure 10
---------------------- Page: 11 ----------------------
SIST ISO 128:1995
IS0 1284982 (El
3.2 Thicknesses of lines
3.5 Termination of leader lines
Two thicknesses of line are used. The ratio of the thick to the
A leader line is a line referring to a feature (dimension, object,
thin line shall not be less than 29. outline, etc.).
The thickness of lines should be chosen according to the size
Leader lines should terminate :
and the type of the drawing from the following range :
with a dot, if they end within outlines of an object
...

128
Norme internationale

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.MEIKKC\YHAPOAHAR OPl-AHM3ALblR Il0 CTAH,4APTU3ALWLII~ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Principes généraux de
Dessins techniques -
représentation
Technical drawings - General principles of presentation
Première édition - 1982-07-01
Réf. no : ISO 128-1982 (F)
CDU 744.4
représentation graphique, généralités.
Descripteurs : dessin industriel,
Prix basé sur 15 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’lSO). L’élaboration

des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque

comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique

correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-
nationales par le Conseil de I’ISO.

La Norme internationale ISO 128 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 10,

Dessins techniques, et a été soumise aux comités membres en avril 1980.
Les comités membres des pays suivants l’ont approuvée :
Afrique du Sud, Rép. d’ Espagne Norvège
Australie
Finlande Pays- Bas
Belgique France Pologne
Brésil
Grèce Roumanie
Canada Inde Suède
Chine Italie Tchécoslovaquie
Corée, Rép. de Japon URSS
Égypte, Rép. arabe d’ Mexique
Les comités membres des suivants l’ont désapprouvée pour des raisons techni-
Pays
ques :
Allemagne, R.F.
Autriche
Danemark
Royaume-Uni
Suisse
USA
Cette Norme internationale conjoin temen t avec I’ISO 6410- 1981 ann ule et remp
lace la
Recommandation ISO/R 128-1959, dont e Ile constitue une révision techn ique.
Organisation internationale de normalisation, 1982
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
Sommaire
Page

1 Objet et domaine d’application ...............................................................

...............................................................................................

2 Vues 1

............................................................................................... 4

3 Traits
.............................................................................. 7
4 Coupes et sections
.............................................................................
5 Autres conventions 11
. . .
Ill
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
~~~~
ISO 128-1982 (F)
NORME INTERNATIONALE
Principes généraux de
Dessins techniques -
représentation

1 Objet et domaine d’application La vue de face (vue principale) ayant été choisie (voir 2.4), les

autres directions usuelles d’observation forment avec celle-ci et

La présente Norme internationale définit les principes généraux entre elles des angles de 90’ ou multiples de 90° (voir figure 1).

de représentation applicables aux dessins techniques exécutés
suivant les méthodes de projection orthogonales.
Des Normes internationales particulières sont en cours d’élabo-
ration pour d’autres méthodes de représentation,
La présente Norme internationale est destinée à tous les types
de dessins techniques (mécanique, électrique, génie civil, archi-
tecture, etc.). Cependant, pour certains domaines techniques
particuliers, il est admis que les règles et conventions générales
ne satisfont pas de facon adéquate tous les besoins et que, par
conséquent, des règles supplémentaires sont nécessaires.
Celles-ci peuvent faire l’objet de normes séparées. Pour ces
domaines, les principes généraux devraient cependant être res-
pectés en vue de faciliter les échanges internationaux de des-
sins et d’assurer la cohérence entre les dessins appartenant aux
diverses branches industrielles.
Figure 1
Les spécifications de la présente Norme internationale ont été
2.2 Positions relatives des vues
établies en tenant compte des exigences propres aux procédés
usuels de reproduction, y compris la micrographie.
Deux variantes de projection orthogonale, d’égale importance,
peuvent être utilisées
2 Vues
la méthode de projection du premier dièdre (ancienne-
ment méthode E),
2.1 Dénomination des vues
la méthode de projection du troisième dièdre (ancien-
Vue suivant a = Vue de face
nement méthode A).
Vue suivant b = Vue de dessus
NOTES

Vue suivant c = Vue de gauche 1 Pour des raisons d’uniformité des figures données comme exem-

ples dans la présente Norme internationale, les positions relatives des
vues sont celles prévues par la méthode de projection du premier diè-
Vue suivant d = Vue de droite
dre. II est entendu cependant que chacune des deux méthodes, indé-
pendamment, aurait pu être utilisée sans déroger aux principes établis.
Vue su vant e = Vue de dessous
2 Les figures illustrant le texte ne sont données qu’à titre d’exemple.
En conséquence, elles sont très simplifiées.
Vue sui vant f = Vue d’arrière
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 1284982 (FI
2.2.1 Méthode de projection du premier dièdre
lb)
Par rapport à la vue de face (a), les autres vues sont disposées
comme suit (voir figure 2) :
Celle de dessus lb), au-dessous
Celle de dessous (e), au-dessus
(cl
m--w
Celle de gauche k), à droite
Celle de droite (d), à gauche
Celle d’arrière (f), à droite ou à gauche, indifféremment
(e) 1
Figure 4
Le symbole distinctif de cette méthode est indiqué par la
figure 5.
Figure 5
2.2.3 Disposition des vues suivant des flèches repérées
Dans les cas où il est avantageux de ne pas se conformer stric-
tement aux règles établies pour les méthodes de projection du
premier ou du troisième dièdre, l’utilisation des flèches repérées
permet de disposer les différentes vues librement.
Toute vue autre que la vue principale doit être identifiée par une
lettre majuscule d’identification qui figure également à proxi-
Figure 2 mité de la flèche indiquant la direction d’observation de la vue
concernée.

Le symbole distinctif de cette méthode est indiqué par la Ces vues peuvent être situées indifféremment par rapport à la

vue principale. Les lettres majuscules identifiant les vues doi-
figure 3.
vent être placées soit immédiatement au-dessous, soit immé-
diatement au-dessus des vues correspondantes, en utilisant
une seule de ces dispositions sur un même dessin. Toute autre
indication est inutile (voir figure 6).
Figure 3
2.2.2 Méthode de projection du troisième dièdre
Par rapport à la vue de face (a), les autres vues sont disposées
comme suit (voir figure 4) :
Celle de dessus (b), au-dessus
Celle de dessous le), au-dessous
Celle de gauche (c), à gauche
Celle de droite (d), à droite
C D E
Figure 6
Celle d’arrière (f), à droite ou à gauche, indifféremment
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO m-1982 (FI
2.3 Indication de la méthode 2.5 Vues particulières

Lorsqu’une des méthodes spécifiées en 2.2.1 et 2.2.2 est Si une direction d’observation autre que celles définies en 2.1

employée, cette méthode doit être indiquée par son symbole est jugée nécessaire, ou si, dans les méthodes selon 2.2.1 et

distinctif (figure 3 ou 5). 2.2.2, une vue ne peut pas être disposée dans sa position nor-

male, l’utilisation des flèches repérées selon 2.2.3 doit être utili-

Le symbole doit être placé en évidence dans un espace prévu à sée pour la vue concernée (voir figures 7 et 8).

cet effet dans le cartouche du dessin.
Quelle que soit la direction d’observation des vues, les lettres
majuscules d’identification de vues doivent toujours être pla-
Aucun symbole ne doit être indiqué pour la disposition des vues
cées en position normale de lecture du dessin.
suivant des flèches repérées spécifiée en 2.2.3.
2.6 Vues partielles
2.4 Choix des vues
Si, dans une vue, la représentation de la totalité d’un élément
n’est pas indispensable à la compréhension du dessin, la vue
La vue la plus caractéristique de l’objet doit être choisie comme
entière peut être remplacée par une vue partielle, limitée par un
vue de face ou vue principale. Généralement, cette vue repré-
trait continu fin à main levée (type C) ou droit avec zigzags
sente l’objet dans sa position d’utilisation. Les pièces utilisables
(type D) (voir figures 7, 9, 10 et autres).
en toutes positions sont représentées de préférence dans leur
position principale d’usinage ou de montage.
2.7 Vues locales
Lorsque d’autres vues sont nécessaires (y compris des coupes)
A condition que la représentation ne soit pas ambiguë, il est
elles doivent être choisies de manière à :
permis, pour les éléments symétriques, de donner une vue
locale à la place de la vue complète. Les vues locales doivent
- être exécutées selon la méthode de projection du troisième diè-
limiter le nombre de vues et de coupes au minimum
dre, quelle que soit la méthode choisie pour l’exécution géné-
nécessaire mais suffisant pour définir l’objet sans ambigui’té;
rale du dessin.
éviter la représentation de nombreux contours ou arê-
Les vues locales doivent être dessinées en trait continu fort
tes cachés;
(type A), et elles doivent être reliées à la vue principale au
moyen d’un trait mixte fin (type GI. Des exemples de vues loca-

éviter la répétition inutile de détails. les sont indiqués aux figures 41, 42, 43 et 44.

Figure 7 Figure 8
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 128-1982 (F)
3 Traits
3.1 Nature des traits

Seuls les types et largeurs de trait figurant dans le tableau ci-dessous sont à utiliser pour les applications correspondantes.

Lorsque d’autres types ou largeurs de trait sont utilisés dans des cas spéciaux (par exemple schémas électriques ou de tuyauterie), ou

lorsque les traits définis dans le tableau sont utilisés pour des applications particulières autres que celles données dans la dernière

colonne du tableau, les conventions choisies doivent être indiquées dans d’autres Normes internationales OU être citées en légende

sur le dessin concerné.

Les applications caractéristiques des différents types de traits sont illustrées dans les figures 9 et 10.

Tableau
Applications générales
Trait Désignation
Voir figures 9, 10 et autres figures indiquées
Al Contours vus
A Continu fort
A2 Arêtes vues
B Continu fin (aux instruments) Bl Lignes fictives vues
B2 Lignes de cote
B3 Lignes d’attache
B4 Lignes de repère
B5 Hachures
B6 Contours de sections rabattues sur place
87 Axes courts
~~-
Cd e Continu fin à main levée21 Cl Limites de vues ou coupes, partielles ou
interrompues, si ces limites ne sont pas

D’ ) -$y-+- Continu fin (droit) avec zigzags Dl des traits mixtes fins (voir figures 53 et 54)

- -- --~~-----
Em----- Interrompu for+ El Contours cachés
E2 Arêtes cachées
FI Contours cachés
F - - Interrompu fin
F2 Arêtes cachées
-~_- ._. -~-
Gl Axes de révolution
G --------- Mixte fin
G2 Traces de plan de symétrie
G3 Trajectoires
- p - v HI Traces de plans de coupe
H Mixte fin, fort aux extrémités et aux
changements de plans de coupe
W-P- -J
-~ _.~
- - - - - - - - - Jl Indication de lignes ou de surfaces faisant l’objet
J Mixte fort
de spécifications particulières
~--~
K ---------- Mixte fin à deux tirets Kl Contours de pièces voisines
K2 Positions intermédiaires et extrêmes de pièces
mobiles
K3 Lignes des centres de gravité
K4 Contours initiaux éliminés par faconnage
(voir figure 58)
K5 Parties situées en avant d’un plan de coupe
(voir figure 48)

1) Ce type de trait est utilisé en particulier pour les dessins exécutés d’une facon automatisée.

2) Quoique deux variantes soient disponibles, il ne faut utiliser qu’un seul type de trait sur un même dessin.

---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 128-1982 (FI
I G3
(2 n v
. \
Figure 9
Figure 10
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 128-1982 IF)
3.2 Largeur des traits 3.5 Terminaison des lignes de repère

II y a deux largeurs de trait, fort et fin, et le rapport entre ces lar- Une ligne de repère sert à l’indication d’un élément (ligne de

geurs ne doit pas être inférieur à 2.
cote, objet, contour, etc. ).

La largeur de trait devrait être choisie, en fonction des dimen- Les lignes de repère doivent être terminées :

sions et du genre de dessin, dans la gamme suivante :
par un point, si elles aboutissent à l’intérieur du contour

OJ8, 0,25, 0,35, 0,5, 0,7, 1, 1,4 et 2 mm’) de l’objet représenté (voir figure 12);

Conserver la même largeur de trait pour les différentes vues par une flèche, si elles aboutissent sur le contour de

d’une pièce, dessinées à la même échelle.
l’objet représenté (voir figure 13);
sans point ni flèche, si elles aboutissent sur une ligne de
3.3 Espacement des traits
cote (voir figure 141.
L’espacement minimal entre des traits parallèles (représentation
des hachures comprise) ne devrait jamais être inférieur à deux
fois la largeur du trait le plus épais. II est recommandé que cet
espacement ne soit jamais inférieur à 0,7 mm.
3.4 Ordre de priorité des traits coïncidents
Si deux ou plusieurs traits de nature différente coi’ncident,
...

128
Norme internationale

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.MEIKKC\YHAPOAHAR OPl-AHM3ALblR Il0 CTAH,4APTU3ALWLII~ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Principes généraux de
Dessins techniques -
représentation
Technical drawings - General principles of presentation
Première édition - 1982-07-01
Réf. no : ISO 128-1982 (F)
CDU 744.4
représentation graphique, généralités.
Descripteurs : dessin industriel,
Prix basé sur 15 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’lSO). L’élaboration

des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque

comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique

correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-
nationales par le Conseil de I’ISO.

La Norme internationale ISO 128 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 10,

Dessins techniques, et a été soumise aux comités membres en avril 1980.
Les comités membres des pays suivants l’ont approuvée :
Afrique du Sud, Rép. d’ Espagne Norvège
Australie
Finlande Pays- Bas
Belgique France Pologne
Brésil
Grèce Roumanie
Canada Inde Suède
Chine Italie Tchécoslovaquie
Corée, Rép. de Japon URSS
Égypte, Rép. arabe d’ Mexique
Les comités membres des suivants l’ont désapprouvée pour des raisons techni-
Pays
ques :
Allemagne, R.F.
Autriche
Danemark
Royaume-Uni
Suisse
USA
Cette Norme internationale conjoin temen t avec I’ISO 6410- 1981 ann ule et remp
lace la
Recommandation ISO/R 128-1959, dont e Ile constitue une révision techn ique.
Organisation internationale de normalisation, 1982
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
Sommaire
Page

1 Objet et domaine d’application ...............................................................

...............................................................................................

2 Vues 1

............................................................................................... 4

3 Traits
.............................................................................. 7
4 Coupes et sections
.............................................................................
5 Autres conventions 11
. . .
Ill
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
~~~~
ISO 128-1982 (F)
NORME INTERNATIONALE
Principes généraux de
Dessins techniques -
représentation

1 Objet et domaine d’application La vue de face (vue principale) ayant été choisie (voir 2.4), les

autres directions usuelles d’observation forment avec celle-ci et

La présente Norme internationale définit les principes généraux entre elles des angles de 90’ ou multiples de 90° (voir figure 1).

de représentation applicables aux dessins techniques exécutés
suivant les méthodes de projection orthogonales.
Des Normes internationales particulières sont en cours d’élabo-
ration pour d’autres méthodes de représentation,
La présente Norme internationale est destinée à tous les types
de dessins techniques (mécanique, électrique, génie civil, archi-
tecture, etc.). Cependant, pour certains domaines techniques
particuliers, il est admis que les règles et conventions générales
ne satisfont pas de facon adéquate tous les besoins et que, par
conséquent, des règles supplémentaires sont nécessaires.
Celles-ci peuvent faire l’objet de normes séparées. Pour ces
domaines, les principes généraux devraient cependant être res-
pectés en vue de faciliter les échanges internationaux de des-
sins et d’assurer la cohérence entre les dessins appartenant aux
diverses branches industrielles.
Figure 1
Les spécifications de la présente Norme internationale ont été
2.2 Positions relatives des vues
établies en tenant compte des exigences propres aux procédés
usuels de reproduction, y compris la micrographie.
Deux variantes de projection orthogonale, d’égale importance,
peuvent être utilisées
2 Vues
la méthode de projection du premier dièdre (ancienne-
ment méthode E),
2.1 Dénomination des vues
la méthode de projection du troisième dièdre (ancien-
Vue suivant a = Vue de face
nement méthode A).
Vue suivant b = Vue de dessus
NOTES

Vue suivant c = Vue de gauche 1 Pour des raisons d’uniformité des figures données comme exem-

ples dans la présente Norme internationale, les positions relatives des
vues sont celles prévues par la méthode de projection du premier diè-
Vue suivant d = Vue de droite
dre. II est entendu cependant que chacune des deux méthodes, indé-
pendamment, aurait pu être utilisée sans déroger aux principes établis.
Vue su vant e = Vue de dessous
2 Les figures illustrant le texte ne sont données qu’à titre d’exemple.
En conséquence, elles sont très simplifiées.
Vue sui vant f = Vue d’arrière
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 1284982 (FI
2.2.1 Méthode de projection du premier dièdre
lb)
Par rapport à la vue de face (a), les autres vues sont disposées
comme suit (voir figure 2) :
Celle de dessus lb), au-dessous
Celle de dessous (e), au-dessus
(cl
m--w
Celle de gauche k), à droite
Celle de droite (d), à gauche
Celle d’arrière (f), à droite ou à gauche, indifféremment
(e) 1
Figure 4
Le symbole distinctif de cette méthode est indiqué par la
figure 5.
Figure 5
2.2.3 Disposition des vues suivant des flèches repérées
Dans les cas où il est avantageux de ne pas se conformer stric-
tement aux règles établies pour les méthodes de projection du
premier ou du troisième dièdre, l’utilisation des flèches repérées
permet de disposer les différentes vues librement.
Toute vue autre que la vue principale doit être identifiée par une
lettre majuscule d’identification qui figure également à proxi-
Figure 2 mité de la flèche indiquant la direction d’observation de la vue
concernée.

Le symbole distinctif de cette méthode est indiqué par la Ces vues peuvent être situées indifféremment par rapport à la

vue principale. Les lettres majuscules identifiant les vues doi-
figure 3.
vent être placées soit immédiatement au-dessous, soit immé-
diatement au-dessus des vues correspondantes, en utilisant
une seule de ces dispositions sur un même dessin. Toute autre
indication est inutile (voir figure 6).
Figure 3
2.2.2 Méthode de projection du troisième dièdre
Par rapport à la vue de face (a), les autres vues sont disposées
comme suit (voir figure 4) :
Celle de dessus (b), au-dessus
Celle de dessous le), au-dessous
Celle de gauche (c), à gauche
Celle de droite (d), à droite
C D E
Figure 6
Celle d’arrière (f), à droite ou à gauche, indifféremment
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO m-1982 (FI
2.3 Indication de la méthode 2.5 Vues particulières

Lorsqu’une des méthodes spécifiées en 2.2.1 et 2.2.2 est Si une direction d’observation autre que celles définies en 2.1

employée, cette méthode doit être indiquée par son symbole est jugée nécessaire, ou si, dans les méthodes selon 2.2.1 et

distinctif (figure 3 ou 5). 2.2.2, une vue ne peut pas être disposée dans sa position nor-

male, l’utilisation des flèches repérées selon 2.2.3 doit être utili-

Le symbole doit être placé en évidence dans un espace prévu à sée pour la vue concernée (voir figures 7 et 8).

cet effet dans le cartouche du dessin.
Quelle que soit la direction d’observation des vues, les lettres
majuscules d’identification de vues doivent toujours être pla-
Aucun symbole ne doit être indiqué pour la disposition des vues
cées en position normale de lecture du dessin.
suivant des flèches repérées spécifiée en 2.2.3.
2.6 Vues partielles
2.4 Choix des vues
Si, dans une vue, la représentation de la totalité d’un élément
n’est pas indispensable à la compréhension du dessin, la vue
La vue la plus caractéristique de l’objet doit être choisie comme
entière peut être remplacée par une vue partielle, limitée par un
vue de face ou vue principale. Généralement, cette vue repré-
trait continu fin à main levée (type C) ou droit avec zigzags
sente l’objet dans sa position d’utilisation. Les pièces utilisables
(type D) (voir figures 7, 9, 10 et autres).
en toutes positions sont représentées de préférence dans leur
position principale d’usinage ou de montage.
2.7 Vues locales
Lorsque d’autres vues sont nécessaires (y compris des coupes)
A condition que la représentation ne soit pas ambiguë, il est
elles doivent être choisies de manière à :
permis, pour les éléments symétriques, de donner une vue
locale à la place de la vue complète. Les vues locales doivent
- être exécutées selon la méthode de projection du troisième diè-
limiter le nombre de vues et de coupes au minimum
dre, quelle que soit la méthode choisie pour l’exécution géné-
nécessaire mais suffisant pour définir l’objet sans ambigui’té;
rale du dessin.
éviter la représentation de nombreux contours ou arê-
Les vues locales doivent être dessinées en trait continu fort
tes cachés;
(type A), et elles doivent être reliées à la vue principale au
moyen d’un trait mixte fin (type GI. Des exemples de vues loca-

éviter la répétition inutile de détails. les sont indiqués aux figures 41, 42, 43 et 44.

Figure 7 Figure 8
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 128-1982 (F)
3 Traits
3.1 Nature des traits

Seuls les types et largeurs de trait figurant dans le tableau ci-dessous sont à utiliser pour les applications correspondantes.

Lorsque d’autres types ou largeurs de trait sont utilisés dans des cas spéciaux (par exemple schémas électriques ou de tuyauterie), ou

lorsque les traits définis dans le tableau sont utilisés pour des applications particulières autres que celles données dans la dernière

colonne du tableau, les conventions choisies doivent être indiquées dans d’autres Normes internationales OU être citées en légende

sur le dessin concerné.

Les applications caractéristiques des différents types de traits sont illustrées dans les figures 9 et 10.

Tableau
Applications générales
Trait Désignation
Voir figures 9, 10 et autres figures indiquées
Al Contours vus
A Continu fort
A2 Arêtes vues
B Continu fin (aux instruments) Bl Lignes fictives vues
B2 Lignes de cote
B3 Lignes d’attache
B4 Lignes de repère
B5 Hachures
B6 Contours de sections rabattues sur place
87 Axes courts
~~-
Cd e Continu fin à main levée21 Cl Limites de vues ou coupes, partielles ou
interrompues, si ces limites ne sont pas

D’ ) -$y-+- Continu fin (droit) avec zigzags Dl des traits mixtes fins (voir figures 53 et 54)

- -- --~~-----
Em----- Interrompu for+ El Contours cachés
E2 Arêtes cachées
FI Contours cachés
F - - Interrompu fin
F2 Arêtes cachées
-~_- ._. -~-
Gl Axes de révolution
G --------- Mixte fin
G2 Traces de plan de symétrie
G3 Trajectoires
- p - v HI Traces de plans de coupe
H Mixte fin, fort aux extrémités et aux
changements de plans de coupe
W-P- -J
-~ _.~
- - - - - - - - - Jl Indication de lignes ou de surfaces faisant l’objet
J Mixte fort
de spécifications particulières
~--~
K ---------- Mixte fin à deux tirets Kl Contours de pièces voisines
K2 Positions intermédiaires et extrêmes de pièces
mobiles
K3 Lignes des centres de gravité
K4 Contours initiaux éliminés par faconnage
(voir figure 58)
K5 Parties situées en avant d’un plan de coupe
(voir figure 48)

1) Ce type de trait est utilisé en particulier pour les dessins exécutés d’une facon automatisée.

2) Quoique deux variantes soient disponibles, il ne faut utiliser qu’un seul type de trait sur un même dessin.

---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 128-1982 (FI
I G3
(2 n v
. \
Figure 9
Figure 10
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 128-1982 IF)
3.2 Largeur des traits 3.5 Terminaison des lignes de repère

II y a deux largeurs de trait, fort et fin, et le rapport entre ces lar- Une ligne de repère sert à l’indication d’un élément (ligne de

geurs ne doit pas être inférieur à 2.
cote, objet, contour, etc. ).

La largeur de trait devrait être choisie, en fonction des dimen- Les lignes de repère doivent être terminées :

sions et du genre de dessin, dans la gamme suivante :
par un point, si elles aboutissent à l’intérieur du contour

OJ8, 0,25, 0,35, 0,5, 0,7, 1, 1,4 et 2 mm’) de l’objet représenté (voir figure 12);

Conserver la même largeur de trait pour les différentes vues par une flèche, si elles aboutissent sur le contour de

d’une pièce, dessinées à la même échelle.
l’objet représenté (voir figure 13);
sans point ni flèche, si elles aboutissent sur une ligne de
3.3 Espacement des traits
cote (voir figure 141.
L’espacement minimal entre des traits parallèles (représentation
des hachures comprise) ne devrait jamais être inférieur à deux
fois la largeur du trait le plus épais. II est recommandé que cet
espacement ne soit jamais inférieur à 0,7 mm.
3.4 Ordre de priorité des traits coïncidents
Si deux ou plusieurs traits de nature différente coi’ncident,
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.