Paper, board and pulps -- Measurement of diffuse radiance factor (diffuse reflectance factor)

This International Standard describes the general procedure for measuring the diffuse radiance factor of
all types of pulp, paper and board. More particularly, it specifies in detail in Annex A the characteristics
of the equipment to be used for such measurements, and in Annex B the procedures to be used for
calibrating that equipment.
This International Standard may be used to measure the diffuse radiance factors and related properties
of materials containing fluorescent whitening agents, provided that the UV-content of the instrument
illumination has been adjusted to give the same level of fluorescence as a fluorescent reference standard
for a selected CIE illuminant, in accordance with the specific International Standard describing the
measurement of the property in question.
This International Standard describes in Annex C the preparation of fluorescent reference standards,
although the procedures for using these standards are not included, since their use is described in
detail in the specific International Standards describing the measurement of the properties of materials
containing fluorescent whitening agents.

Papier, carton et pâtes -- Mesurage du facteur de luminance énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)

L'ISO 2469:2014 d�crit le mode op�ratoire g�n�ral utilis� pour mesurer le facteur de luminance �nerg�tique diffuse de tous les types de p�te, papier et carton. Elle sp�cifie notamment de mani�re d�taill�e les caract�ristiques des appareils � utiliser pour effectuer ces mesurages, et les modes op�ratoires � suivre pour �talonner ces appareils.
L'ISO 2469:2014 peut �tre utilis�e pour mesurer les facteurs de luminance �nerg�tique diffuse et les propri�t�s connexes des mat�riaux contenant des agents d'azurage fluorescents � condition que la teneur en rayonnements UV de l'�clairement de l'appareil ait �t� r�gl�e afin de donner le m�me niveau de fluorescence qu'un �talon de r�f�rence fluorescent pour un illuminant CIE s�lectionn�, conform�ment � la Norme internationale sp�cifique d�crivant le mesurage de la propri�t� consid�r�e.
L'ISO 2469:2014 d�crit la pr�paration des �talons de r�f�rence fluorescents, mais ne fournit pas de mode op�ratoire d'utilisation de ces �talons de r�f�rence dans la mesure o� leur utilisation fait l'objet d'une description d�taill�e dans les Normes internationales sp�cifiques d�crivant le mesurage des propri�t�s de mat�riaux contenant des agents d'azurage fluorescents.

Papir, karton, lepenka in vlaknine - Merjenje faktorja razpršene odsevnosti

Ta mednarodni standard opisuje splošni postopek za merjenje faktorja razpršene odsevnosti pri vseh vrstah vlaknin, papirja, kartona in lepenke. Natančneje, v dodatku A podrobno določa značilnosti opreme, ki jo je treba uporabiti pri takih meritvah, v dodatku B pa postopke, ki jih je treba uporabiti za umerjanje te opreme.
Ta mednarodni standard se lahko uporabi za merjenje faktorja razpršene odsevnosti in sorodnih lastnosti materialov, ki vsebujejo fluorescentna belilna sredstva, pod pogojem, da je bila UV-vsebnost osvetlitve instrumenta prilagojena tako, da zagotavlja enako raven fluorescence, kot jo določa referenčni standard za fluorescenco za izbrano osvetlitev CIE, v skladu z določenim mednarodnim standardom, ki opisuje merjenje zadevne lastnosti.
Ta mednarodni standard v dodatku C opisuje pripravo referenčnih standardov za fluorescenco, čeprav postopki za uporabo teh standardov niso vključeni, saj je njihova uporaba podrobno opisana v določenih mednarodnih standardih, ki opisujejo merjenje lastnosti materialov, ki vsebujejo fluorescentna belilna sredstva.

General Information

Status
Published
Public Enquiry End Date
19-May-2016
Publication Date
19-May-2016
Current Stage
6060 - National Implementation/Publication (Adopted Project)
Start Date
04-Apr-2016
Due Date
09-Jun-2016
Completion Date
20-May-2016

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 2469:2014 - Paper, board and pulps -- Measurement of diffuse radiance factor (diffuse reflectance factor)
English language
19 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
SIST ISO 2469:2016
English language
24 pages
sale 10% off
Preview
sale 10% off
Preview

e-Library read for
1 day
Standard
ISO 2469:2014 - Papier, carton et pâtes -- Mesurage du facteur de luminance énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)
French language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 2469:2014 - Papier, carton et pâtes -- Mesurage du facteur de luminance énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)
French language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 2469:2014 - Papier, carton et pâtes -- Mesurage du facteur de luminance énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)
French language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 2469
Fifth edition
2014-08-01
Paper, board and pulps —
Measurement of diffuse radiance
factor (diffuse reflectance factor)
Papier, carton et pâtes — Mesurage du facteur de luminance
énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)
Reference number
ISO 2469:2014(E)
ISO 2014
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2014

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized otherwise in any form

or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting on the internet or an intranet, without prior

written permission. Permission can be requested from either ISO at the address below or ISO’s member body in the country of

the requester.
ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 1

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 1

4 Principle ........................................................................................................................................................................................................................ 4

5 Apparatus ..................................................................................................................................................................................................................... 4

6 Photometric calibration of the instrument and its working standards ......................................................4

6.1 Calibration of the instrument ..................................................................................................................................................... 4

6.2 Calibration of the working standards for its intended use ............................................................................... 5

6.3 Use of working standards .............................................................................................................................................................. 5

6.4 Cleaning the working standards .............................................................................................................................................. 5

7 Sampling ........................................................................................................................................................................................................................ 6

8 Preparation of the test pieces ................................................................................................................................................................. 6

9 Procedure..................................................................................................................................................................................................................... 6

9.1 Verification of calibration .............................................................................................................................................................. 6

9.2 Measurement ............................................................................................................................................................................................ 6

10 Calculation and expression of results ............................................................................................................................................. 7

11 Precision ....................................................................................................................................................................................................................... 7

12 Test report ................................................................................................................................................................................................................... 7

Annex A (normative) Instruments for the measurement of radiance factor..............................................................8

Annex B (normative) Calibration service — Photometric calibration ...........................................................................11

Annex C (normative) Calibration service — UV-adjustment ....................................................................................................13

Annex D (informative) Measurement uncertainty ..............................................................................................................................15

Annex E (informative) Radiance and reflectance .................................................................................................................................18

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................19

© ISO 2014 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2. www.iso.org/directives

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of any

patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or on

the ISO list of patent declarations received. www.iso.org/patents

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation on the meaning of ISO specific terms and expressions related to conformity

assessment, as well as information about ISO’s adherence to the WTO principles in the Technical

Barriers to Trade (TBT) see the following URL: Foreword - Supplementary information

The committee responsible for this document is ISO/TC 6, Paper, board and pulps.

This fifth edition cancels and replaces the fourth edition (ISO 2469:2007), which has been technically

revised.
iv © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
Introduction

The radiance factor depends on the conditions of measurement, particularly the spectral and geometric

characteristics of the instrument used. The diffuse radiance factor as defined by this International

Standard is determined using instruments having the characteristics given in Annex A and calibrated

according to the procedure specified in Annex B.

The diffuse radiance factor is the sum of the reflected radiance factor and the luminescent radiance

factor, and the luminescent radiance factor of a luminescent (fluorescent) object is dependent on the

spectral power distribution of the illumination. If adequately accurate measurements are to be carried

out on fluorescent objects, the UV-content of the instrument illumination must therefore be adjusted

to produce the same amount of fluorescence for a fluorescent reference standard as the selected CIE

illuminant. The preparation of fluorescent reference standards to enable this adjustment to be made

is described in Annex C. The use of these fluorescent reference standards is described in detail in the

International Standards describing the measurement of the properties of the materials containing

fluorescent whitening agents.

The spectral diffuse radiance factor or the weighted diffuse radiance factor applicable to one or several

specified wavelength bands is often used to characterize the properties of pulp, paper and board.

Examples of diffuse radiance factors associated with specified wavelength bands are the ISO brightness

(diffuse blue radiance factor) and the luminance factor.

The diffuse radiance factor or diffuse reflectance factor is also used as the basis for calculating

optical properties, such as opacity, colour, whiteness and the Kubelka-Munk scattering and absorption

coefficients. These various properties are described in detail in specific International Standards, and for

all of these, ISO 2469 is the primary normative reference.
© ISO 2014 – All rights reserved v
---------------------- Page: 5 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO 2469:2014(E)
Paper, board and pulps — Measurement of diffuse radiance
factor (diffuse reflectance factor)
1 Scope

This International Standard describes the general procedure for measuring the diffuse radiance factor of

all types of pulp, paper and board. More particularly, it specifies in detail in Annex A the characteristics

of the equipment to be used for such measurements, and in Annex B the procedures to be used for

calibrating that equipment.

This International Standard may be used to measure the diffuse radiance factors and related properties

of materials containing fluorescent whitening agents, provided that the UV-content of the instrument

illumination has been adjusted to give the same level of fluorescence as a fluorescent reference standard

for a selected CIE illuminant, in accordance with the specific International Standard describing the

measurement of the property in question.

This International Standard describes in Annex C the preparation of fluorescent reference standards,

although the procedures for using these standards are not included, since their use is described in

detail in the specific International Standards describing the measurement of the properties of materials

containing fluorescent whitening agents.
2 Normative references

The following documents, in whole or in part, are normatively referenced in this document and are

indispensable for its application. For dated references, only the edition cited applies. For undated

references, the latest edition of the referenced document (including any amendments) applies.

ISO 4094, Paper, board and pulps — International calibration of testing apparatus — Nomination and

acceptance of standardizing and authorized laboratories

ASTM E308-06, Standard Practice for Computing the Colors of Objects by Using the CIE System

3 Terms and definitions
For the purposes of this document, the following terms and definitions apply.

NOTE It is intended that these terms and definitions and their symbols be included in ISO/TR 10688, in

order to have a single and common reference document for International Standards for measurement of optical

properties of paper, board and pulps.
3.1
radiance factor

ratio of the radiance of a surface element of a body in the direction delimited by a given cone with its apex

at the surface element to that of the perfect reflecting diffuser under the same conditions of illumination

Note 1 to entry: For luminescent (fluorescent) materials, the total radiance factor, β, is the sum of two portions,

the reflected radiance factor, β , and the luminescent radiance factor, β , so that

S L
β = β + β
S L

For non-fluorescent materials, the reflected radiance factor, β , is numerically equal to the reflectance factor, R.

© ISO 2014 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
3.2
diffuse radiance factor

ratio of the radiation reflected and emitted from a body to that reflected from the perfect reflecting

diffuser under the same conditions of diffuse illumination and normal detection
Note 1 to entry: The ratio is often expressed as a percentage.

Note 2 to entry: This International Standard prescribes diffuse illumination and normal detection in an instrument

constructed and calibrated in accordance with the provisions of this standard. The term “diffuse radiance factor”

is used here both for bidirectional and sphere geometries.
3.3
intrinsic diffuse radiance factor

diffuse radiance factor of a layer or pad of material thick enough to be opaque, i.e. such that increasing

the thickness of the pad by doubling the number of sheets results in no change in the measured radiance

factor

Note 1 to entry: The radiance factor of a single non-opaque sheet is dependent on the background and is not a

material property.
3.4
reflectance factor

ratio of the radiation reflected by a surface element of a body in the direction delimited by a given cone

with its apex at the surface element to that reflected by the perfect reflecting diffuser under the same

conditions of illumination
Note 1 to entry: The ratio is often expressed as a percentage.

Note 2 to entry: This term may be used only when it is known that the test material exhibits no luminescence

(fluorescence).
3.5
diffuse reflectance factor

ratio of the reflection from a body to that from the perfect reflecting diffuser under the same conditions

of diffuse illumination and normal detection
Note 1 to entry: The ratio is often expressed as a percentage.

Note 2 to entry: This International Standard specifies diffuse illumination and normal detection in an instrument

constructed and calibrated in accordance with the provisions of this standard.
3.6
intrinsic diffuse reflectance factor

diffuse reflectance factor of a layer or pad of material thick enough to be opaque, i.e. such that increasing

the thickness of the pad by doubling the number of sheets results in no change in the measured

reflectance factor

Note 1 to entry: The reflectance factor of a single non-opaque sheet is dependent on the background and is not a

material property.
3.7
international reference standard of level 1
IR1

perfect reflecting diffuser (see CIE publication 17.4, No 845.04.54), ideal spectrally uniform isotropic

Lambertian diffuser with a reflectance equal to 1 at all wavelengths

Note 1 to entry: Reflectance is defined as the ratio of the reflected to the incident radiation, see Annex E.

2 © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
3.8
international reference standard of level 2
IR2

standard whose radiance (reflectance) factors have been determined by a standardizing laboratory in

relation to the IR1 as defined by ISO 4094
Note 1 to entry: This International Standard refers to two types of IR2:

A non-fluorescent IR2 whose spectral reflectance factors have been determined by a standardizing laboratory in

relation to the IR1. A non-fluorescent IR2 is used to calibrate the photometric scale of an authorized laboratory’s

reference instrument.

A white fluorescent IR2 whose spectral radiance factors corresponding to a specified CIE illuminant have

been determined by a standardizing laboratory. A fluorescent IR2 standard is used to adjust the UV level of an

authorized laboratory’s reference instrument.
3.9
international reference standard of level 3
IR3
reference standard

standard whose radiance factors have been determined by an authorized laboratory in relation to an

IR2, as defined by ISO 4094
Note 1 to entry: This International Standard refers to two types of IR3:

A non-fluorescent IR3 whose spectral reflectance factors have been determined by an authorized laboratory

in relation to the IR2. A non-fluorescent IR3 is used to calibrate the photometric scale of a testing laboratory’s

reference instrument.

A white fluorescent IR3 whose calibration values have been determined by an authorized laboratory in relation

to the IR2. A testing laboratory uses a fluorescent IR3 to adjust the relative amount of UV radiation incident on

the sample to a specified level.
3.10
working standard

physical standard whose radiance (reflectance) factors have been determined by calibration with a

suitable international reference standard (IR3) for subsequent use on a single instrument that conforms

to this International Standard
3.11
primary working standard

working standard which is used routinely to validate and calibrate a given measuring instrument for its

intended use

Note 1 to entry: The calibrated radiance (reflectance) factors of the primary working standard may not be

transferred to a different instrument, even of the same type (see 3.10). However, it is possible to use a primary

working standard for validation purposes only on instruments of the same type.
3.12
control plate

secondary working standard which is used on an infrequent basis to monitor and validate the

performance of a given primary working standard

Note 1 to entry: When one or more control plates give anomalous results on a given instrument, it may be necessary

to re-calibrate the primary working standard used with that instrument with an appropriate international

reference standard (IR3).
© ISO 2014 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
4 Principle

A test piece is irradiated diffusely in a standard instrument and the light reflected (and emitted as a

result of fluorescence) in a direction normal to the surface is passed to a detection system. This detection

system may consist either of a defined optical filter and photodetector or of an array of photodetectors

where each detector responds to a specific effective wavelength. The desired radiance factors are

determined directly from the output from the photodetector in the former case or by calculation from

the detector array outputs using appropriate weighting functions in the latter case.

5 Apparatus

5.1 Reflectometer, having the geometric, spectral and photometric characteristics described in

Annex A.

5.2 Reference standards. For photometric calibration of the instrument and its working standards, a

non-fluorescent reference standard issued by an authorized laboratory and fulfilling the requirements for

an International reference standard of level 3 (see 3.9) as specified in Annex B.

Use reference standards sufficiently frequently to ensure satisfactory calibration.

NOTE If fluorescent materials are to be measured, a fluorescent reference standard issued by an authorized

laboratory is required to enable the UV-content of the instrument illumination to be adjusted to produce the

same amount of fluorescence as the selected CIE illuminant. This UV adjustment procedure is described in detail

in Annex C. The use of these fluorescent reference standards is described in the International Standards for the

determination of specific optical properties.

5.3 Working standards. For measurements on non-fluorescent materials, two working standards of

opal glass, ceramic or other suitable material with flat surfaces.

NOTE In some instruments, the function of the primary working standard (see 6.3) may be fulfilled by a

built-in internal standard.

For measurements on white fluorescent materials, stable fluorescent working standards of plastic or

other material incorporating a fluorescent whitening agent are required. These working standards are

described in the relevant International Standards.

5.4 Black cavity, for calibration or validation of the low end of the photometric scale. This black cavity

shall have a radiance factor which does not differ from its nominal value by more than 0,2 percentage

points at all wavelengths. The black cavity should be stored upside-down in a dust-free environment or

with a protective cover. During calibration, the instrument shall be adjusted to the nominal value of the

black cavity.

It is not yet possible to institute a system of reference standards to enable testing laboratories to check

the reflectance factor of the black cavity. At the time of delivery, the level should be guaranteed by the

instrument maker. Questions concerning the use and condition of the black cavity should be resolved by

contacting the instrument maker.
6 Photometric calibration of the instrument and its working standards
6.1 Calibration of the instrument

Using the procedure appropriate to the instrument, calibrate the photometric scale of the instrument

with an IR3 and, when the measurements are to be made on fluorescent materials, carry out a UV-

calibration with a fluorescent IR3. Make a measurement on the IR3 in order to check that the calibration

4 © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 2469:2014(E)

is satisfactory. The deviation between the measured and the assigned brightness and/or tristimulus

values of the IR3 used for the primary calibration should not exceed 0,05 .

NOTE Although barium sulfate powders for pressing tablets are commercially available for which the

absolute spectral radiance factors are given on the container, these values are not considered to be traceable

according to the principles of modern metrology, and tablets based on barium sulfate powder are not considered

to be suitable for use as an IR3 as required by this International Standard.

All calibrations are thus related to the IR1 through a calibration chain comprising an IR2 and an IR3

to which absolute values have been assigned respectively by a standardizing laboratory and by an

authorized laboratory using an instrument conforming to this International Standard.

Handle each IR3 carefully and protect the test area from contamination. Store it in darkness, when not

in use.
6.2 Calibration of the working standards for its intended use

Clean the working standards (see 6.4) and measure their radiance factors using the IR3 and read off

and record the values to the nearest 0,01 percentage point. This calibration of the working standard

is instrument-specific, for given conditions of measurement. The working standard shall only be used

for subsequent calibration on the same instrument and for the same instrument conditions that it was

originally calibrated.

NOTE In order to achieve agreement with the reference instrument, a working standard may be assigned

multiple calibration values, depending upon the working level and the purpose of the measurement. This applies,

for example, if the working standard is translucent or glossy and if the linearity of the instrument scale is poor so,

in this case, the calibration is both sample and instrument specific.
6.3 Use of working standards

Use one plate as a primary working standard for checking and calibrating a given instrument, and

use the other much less frequently as a control plate for checking the primary working standard.

The frequency with which the instrument needs to be calibrated depends on the type of instrument.

Frequent calibration of the instrument tends to introduce undesirable fluctuations in the instrument,

and the instrument should be recalibrated only when a check with the primary working standard

indicates that calibration is necessary. Check the primary working standard periodically against the

control plate. If any change in the radiance factor is noticed, clean the primary working standard by the

procedure described in 6.4. If the change persists, clean and recalibrate both working standards against

an appropriate IR3 reference standard.

The primary working standard should be checked against the control plate sufficiently often to ensure

that any change in the primary working standard is discovered before an error is introduced into the

calibration.
6.4 Cleaning the working standards

Handle with care. If cleaning is necessary, follow the manufacturer’s instructions. In the case of working

standards of opal glass or ceramic material, rinse with distilled water and detergent free from fluorescent

ingredients while rubbing with a soft brush. Rinse thoroughly in distilled water and dry in the air in a

dust-free environment without allowing anything to touch the surface. Leave them in a desiccator until

they are optically stable.

NOTE In the case of ceramic material standards, it is recommended to avoid getting water onto the back of

the material, as the backing of a ceramic is very porous and may require days of drying in a dessicator to restore

the optical properties.
© ISO 2014 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
7 Sampling
[1]

If the tests are being made to evaluate a lot, the sample should be selected in accordance with ISO 186.

If the tests are made on another type of sample, make sure that the test pieces taken are representative

of the sample received.
8 Preparation of the test pieces

Prepare the test pieces according to the instructions given in the relevant International Standard for the

determination of radiance factors or optical properties based on the measurement of radiance factors.

If it is desired simply to measure the radiance factor, rather than some other optical property defined by

another International Standard, follow the following procedure.

Avoiding watermarks, dirt and obvious defects, cut rectangular test pieces approximately

75 mm × 150 mm, taking care to avoid touching the future test area.

If it is desired to measure the intrinsic radiance factor, assemble test pieces in a pad with their top

sides uppermost; the number should be such that doubling the number of test pieces does not alter the

radiance factor. Protect the pad by placing an additional sheet on both the top and bottom of the pad;

avoid contamination and unnecessary exposure to light or heat. Mark the top test piece in one corner to

identify the sample and its top side.

NOTE If the top side can be distinguished from the wire side, it should be uppermost; if not, as may be the

case for papers manufactured on double wire machines, ensure that the same side of the sheet is uppermost

throughout the pad.

If sufficient sheets are not available or if it is desired to measure a background-dependent radiance

factor, select a suitable background and include a description of this background in the report.

9 Procedure

Determine the radiance factor as specified in the relevant International Standard for the determination

of radiance factors or optical properties based on the measurement of radiance factors.

If it is desired simply to measure the radiance factor, rather than some other optical property defined by

another International Standard, follow the following procedure.
9.1 Verification of calibration

Check the calibration of the instrument using a non-fluorescent working standard calibrated in relation

to an IR3 (5.3). Recalibrate the instrument if necessary.

If the instrument is of the spectrophotometer type, and if the material to be measured contains or may

contain a fluorescent component, the UV content of the illumination must be adjusted to match the

fluorescence produced by the selected CIE illuminant using the fluorescent (5.2) and non-fluorescent

(see 5.2) international level 3 reference standards in an iterative procedure. The procedure for UV-

adjustment to match the CIE standard illuminant D65 is given in ISO 11475 and for UV-adjustment to

match the CIE illuminant C in ISO 2470-1.
9.2 Measurement

Remove the protecting sheets from the test piece pad. Without touching the test area, use the procedure

appropriate to the instrument, and the working standard, to measure the desired radiance factor. Read

and record the value to the nearest 0,01 percentage points or better.
6 © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 2469:2014(E)
10 Calculation and expression of results

Express the radiance factor results with the number of decimals appropriate to the uncertainty and

reproducibility of the procedure.

Calculate the results as required in the relevant International Standard for the determination of

[2]

radiance factors or optical properties based on the measurement of radiance factors, e.g. ISO 2470-1,

[3] [4] [5] [6] [7] [8] [9]

ISO 2470-2, ISO 2471, ISO 5631-1, ISO 5631-2, ISO 5631-3, ISO 9416, ISO 11475,

[10]
ISO 11476.
...

SLOVENSKI STANDARD
SIST ISO 2469:2016
01-junij-2016
1DGRPHãþD
SIST ISO 2469:2011
Papir, karton, lepenka in vlaknine - Merjenje faktorja razpršene odsevnosti

Paper, board and pulps -- Measurement of diffuse radiance factor (diffuse reflectance

factor)

Papier, carton et pâtes -- Mesurage du facteur de luminance énergétique diffuse (facteur

de réflectance diffuse)
Ta slovenski standard je istoveten z: ISO 2469:2014
ICS:
85.040 Vlaknine Pulps
85.060 Papir, karton in lepenka Paper and board
SIST ISO 2469:2016 en

2003-01.Slovenski inštitut za standardizacijo. Razmnoževanje celote ali delov tega standarda ni dovoljeno.

---------------------- Page: 1 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
---------------------- Page: 2 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
INTERNATIONAL ISO
STANDARD 2469
Fifth edition
2014-08-01
Paper, board and pulps —
Measurement of diffuse radiance
factor (diffuse reflectance factor)
Papier, carton et pâtes — Mesurage du facteur de luminance
énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)
Reference number
ISO 2469:2014(E)
ISO 2014
---------------------- Page: 3 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2014

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized otherwise in any form

or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting on the internet or an intranet, without prior

written permission. Permission can be requested from either ISO at the address below or ISO’s member body in the country of

the requester.
ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 1

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 1

4 Principle ........................................................................................................................................................................................................................ 4

5 Apparatus ..................................................................................................................................................................................................................... 4

6 Photometric calibration of the instrument and its working standards ......................................................4

6.1 Calibration of the instrument ..................................................................................................................................................... 4

6.2 Calibration of the working standards for its intended use ............................................................................... 5

6.3 Use of working standards .............................................................................................................................................................. 5

6.4 Cleaning the working standards .............................................................................................................................................. 5

7 Sampling ........................................................................................................................................................................................................................ 6

8 Preparation of the test pieces ................................................................................................................................................................. 6

9 Procedure..................................................................................................................................................................................................................... 6

9.1 Verification of calibration .............................................................................................................................................................. 6

9.2 Measurement ............................................................................................................................................................................................ 6

10 Calculation and expression of results ............................................................................................................................................. 7

11 Precision ....................................................................................................................................................................................................................... 7

12 Test report ................................................................................................................................................................................................................... 7

Annex A (normative) Instruments for the measurement of radiance factor..............................................................8

Annex B (normative) Calibration service — Photometric calibration ...........................................................................11

Annex C (normative) Calibration service — UV-adjustment ....................................................................................................13

Annex D (informative) Measurement uncertainty ..............................................................................................................................15

Annex E (informative) Radiance and reflectance .................................................................................................................................18

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................19

© ISO 2014 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 5 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2. www.iso.org/directives

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of any

patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or on

the ISO list of patent declarations received. www.iso.org/patents

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation on the meaning of ISO specific terms and expressions related to conformity

assessment, as well as information about ISO’s adherence to the WTO principles in the Technical

Barriers to Trade (TBT) see the following URL: Foreword - Supplementary information

The committee responsible for this document is ISO/TC 6, Paper, board and pulps.

This fifth edition cancels and replaces the fourth edition (ISO 2469:2007), which has been technically

revised.
iv © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 6 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
Introduction

The radiance factor depends on the conditions of measurement, particularly the spectral and geometric

characteristics of the instrument used. The diffuse radiance factor as defined by this International

Standard is determined using instruments having the characteristics given in Annex A and calibrated

according to the procedure specified in Annex B.

The diffuse radiance factor is the sum of the reflected radiance factor and the luminescent radiance

factor, and the luminescent radiance factor of a luminescent (fluorescent) object is dependent on the

spectral power distribution of the illumination. If adequately accurate measurements are to be carried

out on fluorescent objects, the UV-content of the instrument illumination must therefore be adjusted

to produce the same amount of fluorescence for a fluorescent reference standard as the selected CIE

illuminant. The preparation of fluorescent reference standards to enable this adjustment to be made

is described in Annex C. The use of these fluorescent reference standards is described in detail in the

International Standards describing the measurement of the properties of the materials containing

fluorescent whitening agents.

The spectral diffuse radiance factor or the weighted diffuse radiance factor applicable to one or several

specified wavelength bands is often used to characterize the properties of pulp, paper and board.

Examples of diffuse radiance factors associated with specified wavelength bands are the ISO brightness

(diffuse blue radiance factor) and the luminance factor.

The diffuse radiance factor or diffuse reflectance factor is also used as the basis for calculating

optical properties, such as opacity, colour, whiteness and the Kubelka-Munk scattering and absorption

coefficients. These various properties are described in detail in specific International Standards, and for

all of these, ISO 2469 is the primary normative reference.
© ISO 2014 – All rights reserved v
---------------------- Page: 7 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
---------------------- Page: 8 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
INTERNATIONAL STANDARD ISO 2469:2014(E)
Paper, board and pulps — Measurement of diffuse radiance
factor (diffuse reflectance factor)
1 Scope

This International Standard describes the general procedure for measuring the diffuse radiance factor of

all types of pulp, paper and board. More particularly, it specifies in detail in Annex A the characteristics

of the equipment to be used for such measurements, and in Annex B the procedures to be used for

calibrating that equipment.

This International Standard may be used to measure the diffuse radiance factors and related properties

of materials containing fluorescent whitening agents, provided that the UV-content of the instrument

illumination has been adjusted to give the same level of fluorescence as a fluorescent reference standard

for a selected CIE illuminant, in accordance with the specific International Standard describing the

measurement of the property in question.

This International Standard describes in Annex C the preparation of fluorescent reference standards,

although the procedures for using these standards are not included, since their use is described in

detail in the specific International Standards describing the measurement of the properties of materials

containing fluorescent whitening agents.
2 Normative references

The following documents, in whole or in part, are normatively referenced in this document and are

indispensable for its application. For dated references, only the edition cited applies. For undated

references, the latest edition of the referenced document (including any amendments) applies.

ISO 4094, Paper, board and pulps — International calibration of testing apparatus — Nomination and

acceptance of standardizing and authorized laboratories

ASTM E308-06, Standard Practice for Computing the Colors of Objects by Using the CIE System

3 Terms and definitions
For the purposes of this document, the following terms and definitions apply.

NOTE It is intended that these terms and definitions and their symbols be included in ISO/TR 10688, in

order to have a single and common reference document for International Standards for measurement of optical

properties of paper, board and pulps.
3.1
radiance factor

ratio of the radiance of a surface element of a body in the direction delimited by a given cone with its apex

at the surface element to that of the perfect reflecting diffuser under the same conditions of illumination

Note 1 to entry: For luminescent (fluorescent) materials, the total radiance factor, β, is the sum of two portions,

the reflected radiance factor, β , and the luminescent radiance factor, β , so that

S L
β = β + β
S L

For non-fluorescent materials, the reflected radiance factor, β , is numerically equal to the reflectance factor, R.

© ISO 2014 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 9 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
3.2
diffuse radiance factor

ratio of the radiation reflected and emitted from a body to that reflected from the perfect reflecting

diffuser under the same conditions of diffuse illumination and normal detection
Note 1 to entry: The ratio is often expressed as a percentage.

Note 2 to entry: This International Standard prescribes diffuse illumination and normal detection in an instrument

constructed and calibrated in accordance with the provisions of this standard. The term “diffuse radiance factor”

is used here both for bidirectional and sphere geometries.
3.3
intrinsic diffuse radiance factor

diffuse radiance factor of a layer or pad of material thick enough to be opaque, i.e. such that increasing

the thickness of the pad by doubling the number of sheets results in no change in the measured radiance

factor

Note 1 to entry: The radiance factor of a single non-opaque sheet is dependent on the background and is not a

material property.
3.4
reflectance factor

ratio of the radiation reflected by a surface element of a body in the direction delimited by a given cone

with its apex at the surface element to that reflected by the perfect reflecting diffuser under the same

conditions of illumination
Note 1 to entry: The ratio is often expressed as a percentage.

Note 2 to entry: This term may be used only when it is known that the test material exhibits no luminescence

(fluorescence).
3.5
diffuse reflectance factor

ratio of the reflection from a body to that from the perfect reflecting diffuser under the same conditions

of diffuse illumination and normal detection
Note 1 to entry: The ratio is often expressed as a percentage.

Note 2 to entry: This International Standard specifies diffuse illumination and normal detection in an instrument

constructed and calibrated in accordance with the provisions of this standard.
3.6
intrinsic diffuse reflectance factor

diffuse reflectance factor of a layer or pad of material thick enough to be opaque, i.e. such that increasing

the thickness of the pad by doubling the number of sheets results in no change in the measured

reflectance factor

Note 1 to entry: The reflectance factor of a single non-opaque sheet is dependent on the background and is not a

material property.
3.7
international reference standard of level 1
IR1

perfect reflecting diffuser (see CIE publication 17.4, No 845.04.54), ideal spectrally uniform isotropic

Lambertian diffuser with a reflectance equal to 1 at all wavelengths

Note 1 to entry: Reflectance is defined as the ratio of the reflected to the incident radiation, see Annex E.

2 © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 10 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
3.8
international reference standard of level 2
IR2

standard whose radiance (reflectance) factors have been determined by a standardizing laboratory in

relation to the IR1 as defined by ISO 4094
Note 1 to entry: This International Standard refers to two types of IR2:

A non-fluorescent IR2 whose spectral reflectance factors have been determined by a standardizing laboratory in

relation to the IR1. A non-fluorescent IR2 is used to calibrate the photometric scale of an authorized laboratory’s

reference instrument.

A white fluorescent IR2 whose spectral radiance factors corresponding to a specified CIE illuminant have

been determined by a standardizing laboratory. A fluorescent IR2 standard is used to adjust the UV level of an

authorized laboratory’s reference instrument.
3.9
international reference standard of level 3
IR3
reference standard

standard whose radiance factors have been determined by an authorized laboratory in relation to an

IR2, as defined by ISO 4094
Note 1 to entry: This International Standard refers to two types of IR3:

A non-fluorescent IR3 whose spectral reflectance factors have been determined by an authorized laboratory

in relation to the IR2. A non-fluorescent IR3 is used to calibrate the photometric scale of a testing laboratory’s

reference instrument.

A white fluorescent IR3 whose calibration values have been determined by an authorized laboratory in relation

to the IR2. A testing laboratory uses a fluorescent IR3 to adjust the relative amount of UV radiation incident on

the sample to a specified level.
3.10
working standard

physical standard whose radiance (reflectance) factors have been determined by calibration with a

suitable international reference standard (IR3) for subsequent use on a single instrument that conforms

to this International Standard
3.11
primary working standard

working standard which is used routinely to validate and calibrate a given measuring instrument for its

intended use

Note 1 to entry: The calibrated radiance (reflectance) factors of the primary working standard may not be

transferred to a different instrument, even of the same type (see 3.10). However, it is possible to use a primary

working standard for validation purposes only on instruments of the same type.
3.12
control plate

secondary working standard which is used on an infrequent basis to monitor and validate the

performance of a given primary working standard

Note 1 to entry: When one or more control plates give anomalous results on a given instrument, it may be necessary

to re-calibrate the primary working standard used with that instrument with an appropriate international

reference standard (IR3).
© ISO 2014 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 11 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
4 Principle

A test piece is irradiated diffusely in a standard instrument and the light reflected (and emitted as a

result of fluorescence) in a direction normal to the surface is passed to a detection system. This detection

system may consist either of a defined optical filter and photodetector or of an array of photodetectors

where each detector responds to a specific effective wavelength. The desired radiance factors are

determined directly from the output from the photodetector in the former case or by calculation from

the detector array outputs using appropriate weighting functions in the latter case.

5 Apparatus

5.1 Reflectometer, having the geometric, spectral and photometric characteristics described in

Annex A.

5.2 Reference standards. For photometric calibration of the instrument and its working standards, a

non-fluorescent reference standard issued by an authorized laboratory and fulfilling the requirements for

an International reference standard of level 3 (see 3.9) as specified in Annex B.

Use reference standards sufficiently frequently to ensure satisfactory calibration.

NOTE If fluorescent materials are to be measured, a fluorescent reference standard issued by an authorized

laboratory is required to enable the UV-content of the instrument illumination to be adjusted to produce the

same amount of fluorescence as the selected CIE illuminant. This UV adjustment procedure is described in detail

in Annex C. The use of these fluorescent reference standards is described in the International Standards for the

determination of specific optical properties.

5.3 Working standards. For measurements on non-fluorescent materials, two working standards of

opal glass, ceramic or other suitable material with flat surfaces.

NOTE In some instruments, the function of the primary working standard (see 6.3) may be fulfilled by a

built-in internal standard.

For measurements on white fluorescent materials, stable fluorescent working standards of plastic or

other material incorporating a fluorescent whitening agent are required. These working standards are

described in the relevant International Standards.

5.4 Black cavity, for calibration or validation of the low end of the photometric scale. This black cavity

shall have a radiance factor which does not differ from its nominal value by more than 0,2 percentage

points at all wavelengths. The black cavity should be stored upside-down in a dust-free environment or

with a protective cover. During calibration, the instrument shall be adjusted to the nominal value of the

black cavity.

It is not yet possible to institute a system of reference standards to enable testing laboratories to check

the reflectance factor of the black cavity. At the time of delivery, the level should be guaranteed by the

instrument maker. Questions concerning the use and condition of the black cavity should be resolved by

contacting the instrument maker.
6 Photometric calibration of the instrument and its working standards
6.1 Calibration of the instrument

Using the procedure appropriate to the instrument, calibrate the photometric scale of the instrument

with an IR3 and, when the measurements are to be made on fluorescent materials, carry out a UV-

calibration with a fluorescent IR3. Make a measurement on the IR3 in order to check that the calibration

4 © ISO 2014 – All rights reserved
---------------------- Page: 12 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)

is satisfactory. The deviation between the measured and the assigned brightness and/or tristimulus

values of the IR3 used for the primary calibration should not exceed 0,05 .

NOTE Although barium sulfate powders for pressing tablets are commercially available for which the

absolute spectral radiance factors are given on the container, these values are not considered to be traceable

according to the principles of modern metrology, and tablets based on barium sulfate powder are not considered

to be suitable for use as an IR3 as required by this International Standard.

All calibrations are thus related to the IR1 through a calibration chain comprising an IR2 and an IR3

to which absolute values have been assigned respectively by a standardizing laboratory and by an

authorized laboratory using an instrument conforming to this International Standard.

Handle each IR3 carefully and protect the test area from contamination. Store it in darkness, when not

in use.
6.2 Calibration of the working standards for its intended use

Clean the working standards (see 6.4) and measure their radiance factors using the IR3 and read off

and record the values to the nearest 0,01 percentage point. This calibration of the working standard

is instrument-specific, for given conditions of measurement. The working standard shall only be used

for subsequent calibration on the same instrument and for the same instrument conditions that it was

originally calibrated.

NOTE In order to achieve agreement with the reference instrument, a working standard may be assigned

multiple calibration values, depending upon the working level and the purpose of the measurement. This applies,

for example, if the working standard is translucent or glossy and if the linearity of the instrument scale is poor so,

in this case, the calibration is both sample and instrument specific.
6.3 Use of working standards

Use one plate as a primary working standard for checking and calibrating a given instrument, and

use the other much less frequently as a control plate for checking the primary working standard.

The frequency with which the instrument needs to be calibrated depends on the type of instrument.

Frequent calibration of the instrument tends to introduce undesirable fluctuations in the instrument,

and the instrument should be recalibrated only when a check with the primary working standard

indicates that calibration is necessary. Check the primary working standard periodically against the

control plate. If any change in the radiance factor is noticed, clean the primary working standard by the

procedure described in 6.4. If the change persists, clean and recalibrate both working standards against

an appropriate IR3 reference standard.

The primary working standard should be checked against the control plate sufficiently often to ensure

that any change in the primary working standard is discovered before an error is introduced into the

calibration.
6.4 Cleaning the working standards

Handle with care. If cleaning is necessary, follow the manufacturer’s instructions. In the case of working

standards of opal glass or ceramic material, rinse with distilled water and detergent free from fluorescent

ingredients while rubbing with a soft brush. Rinse thoroughly in distilled water and dry in the air in a

dust-free environment without allowing anything to touch the surface. Leave them in a desiccator until

they are optically stable.

NOTE In the case of ceramic material standards, it is recommended to avoid getting water onto the back of

the material, as the backing of a ceramic is very porous and may require days of drying in a dessicator to restore

the optical properties.
© ISO 2014 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 13 ----------------------
SIST ISO 2469:2016
ISO 2469:2014(E)
7 Sampling
[1]

If the tests are being made to evaluate a lot, the sample should be selected in accordance with ISO 186.

If the tests are made on another type of sample, make sure that the test pieces taken are representative

of the sample received.
8 Preparation of the test pieces

Prepare the test pieces according to the instructions given in the relevant International Standard for the

determination of radiance factors or optical properties based on the measurement of radiance factors.

If it is desired simply to measure the radiance factor, rather than some other optical property defined by

another International Standard, follow the following procedure.

Avoiding watermarks, dirt and obvious defects, cut rectangular test pieces approximately

75 mm × 150 mm, taking care to avoid touching the future test area.

If it is desired to measure the intrinsic radiance factor, assemble test pieces in a pad with their top

sides uppermost; the number should be such that doubling the number of test pieces does not alter the

radiance factor. Protect the pad by placing an additional sheet on both the top and bottom of the pad;

avoid contamination and unnecessary exposure to light or heat. Mark the top test piece in one corner to

identify the sample and its top side.

NOTE If the top side can be distinguished from the wire side, it should be uppermost; if not, as may be the

case for papers manufactured on double wire machines, ensure that the same side of the sheet is uppermost

throughout the pad.

If sufficient sheets are not available or if it is desired to measure a background-dependent radiance

factor, select a suitable background and include a description of this background in the report.

9 Procedure

Determine the radiance factor as specified in the relevant International Standard for the determination

of radiance factors or optical properties based on the measurement of radiance factors.

If it is desired simply to measure the radiance factor, rather than some other optical property defined by

another International Standard, follow the following procedure.
9.1 Verification of calibration

Check the calibration of the instrument using a non-fluorescent working standard calibrated in relation

to an IR3 (5.3). Recalibrate the instrument if necessary.

If the instrument is of the spectrophotometer type, and if the material to be measured contains or may

contain a fluorescent component, the UV content of the illumination must be adjusted to match the

fluorescence produced by the selected CIE illuminant using the fluorescent (5.2) and non-fluorescent

(see 5.2) international level 3 reference standards in an iterative procedure. The proced

...

NORME ISO
INTERNATIONALE 2469
Cinquième édition
2014-08-01
Papier, carton et pâtes — Mesurage
du facteur de luminance énergétique
diffuse (facteur de réflectance diffuse)
Paper, board and pulps — Measurement of diffuse radiance factor
(diffuse reflectance factor)
Numéro de référence
ISO 2469:2014(F)
ISO 2014
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2014

Droits de reproduction réservés. Sauf indication contraire, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée

sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l’affichage sur

l’internet ou sur un Intranet, sans autorisation écrite préalable. Les demandes d’autorisation peuvent être adressées à l’ISO à

l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.
ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Publié en Suisse
ii © ISO 2014 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
Sommaire Page

Avant-propos ..............................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Domaine d’application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ................................................................................................................................................................................... 1

3 Termes et définitions ....................................................................................................................................................................................... 1

4 Principe .......................................................................................................................................................................................................................... 4

5 Appareillage .............................................................................................................................................................................................................. 4

6 Étalonnage photométrique de l’appareil et des étalons de travail ..................................................................5

6.1 Étalonnage de l’appareil ................................................................................................................................................................. 5

6.2 Étalonnage des étalons de travail pour l’usage prévu ........................................................................................... 5

6.3 Utilisation d’étalons de travail ................................................................................................................................................... 5

6.4 Nettoyage des étalons de travail .............................................................................................................................................. 5

7 Échantillonnage ..................................................................................................................................................................................................... 6

8 Préparation des éprouvettes ................................................................................................................................................................... 6

9 Mode opératoire.................................................................................................................................................................................................... 6

9.1 Vérification de l’étalonnage.......................................................................................................................................................... 6

9.2 Mesurage ...................................................................................................................................................................................................... 7

10 Calcul et expression des résultats ...................................................................................................................................................... 7

11 Fidélité ............................................................................................................................................................................................................................ 7

12 Rapport d’essai ....................................................................................................................................................................................................... 7

Annex A (normative) Appareils pour le mesurage du facteur de luminance énergétique ..........................8

Annex B (normative) Service d’étalonnage — Étalonnage photométrique ..............................................................12

Annex C (normative) Service d’étalonnage — Réglage de la teneur en UV ...............................................................14

Annex D (informative) Incertitude de mesure ........................................................................................................................................16

Annex E (informative) Luminance énergétique et réflectance ...............................................................................................20

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................21

© ISO 2014 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
Avant-propos

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.

L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne

la normalisation électrotechnique.

Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont

décrites dans les Directives ISO/CEI, Partie 1. Il convient, en particulier de prendre note des différents

critères d’approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été

rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/CEI, Partie 2 (voir www.

iso.org/directives).

L’attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l’objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable

de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant les

références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de l’élaboration

du document sont indiqués dans l’Introduction et/ou dans la liste des déclarations de brevets reçues par

l’ISO (voir www.iso.org/brevets).

Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données

pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer un

engagement.

Pour une explication de la signification des termes et expressions spécifiques de l’ISO liés à l’évaluation de

la conformité, ou pour toute information au sujet de l’adhésion de l’ISO aux principes de l’OMC concernant

les obstacles techniques au commerce (OTC), voir le lien suivant: Avant-propos — Informations

supplémentaires.

Le comité chargé de l’élaboration du présent document est ISO/TC 6, Papiers, cartons et pâtes.

Cette cinquième édition annule et remplace la quatrième édition (ISO 2469:2007), qui a fait l’objet d’une

révision technique.
iv © ISO 2014 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
Introduction

Le facteur de luminance énergétique dépend des conditions de mesurage, en particulier des

caractéristiques spectrales et géométriques de l’appareil utilisé. Le facteur de luminance énergétique

diffuse, tel que défini par la présente Norme internationale, est déterminé en utilisant des appareils

présentant les caractéristiques fournies à l’Annexe A et étalonnés conformément au mode opératoire

spécifié à l’Annexe B.

Le facteur de luminance énergétique diffuse est la somme du facteur de luminance énergétique

réfléchie et du facteur de luminance énergétique luminescente, et le facteur de luminance énergétique

luminescente d’un objet luminescent (fluorescent) dépend de la répartition de la puissance spectrale de

l’éclairage. Pour effectuer des mesurages avec une exactitude appropriée sur des objets fluorescents, il

faut donc que la teneur en rayonnement UV de l’éclairement de l’appareil soit réglée afin de produire la

même quantité de fluorescence pour un étalon de référence fluorescent que l’éclairement CIE sélectionné.

La préparation des étalons de référence fluorescents permettant de réaliser ce réglage est décrite à

l’Annexe C. L’utilisation de ces étalons de référence fluorescents est présentée de manière détaillée dans

les Normes internationales décrivant le mesurage des propriétés de matériaux contenant des agents

d’azurage fluorescents.

Le facteur de luminance énergétique diffuse spectrale ou le facteur de luminance énergétique diffuse

pondérée applicable à une ou plusieurs bandes de longueur d’onde spécifiées est souvent utilisé pour

caractériser les propriétés de la pâte, du papier et du carton. Le degré de blancheur ISO (facteur de

luminance énergétique diffuse dans le bleu) et le facteur de luminance sont des exemples de facteurs de

luminance énergétique diffuse associés à des bandes de longueur d’onde spécifiées.

Le facteur de luminance énergétique diffuse ou le facteur de réflectance diffuse est également utilisé

pour calculer des propriétés optiques telles que l’opacité, la couleur, la blancheur et les coefficients de

diffusion et d’absorption de Kubelka-Munk. Ces différentes propriétés sont spécifiées en détail dans

les Normes internationales spécifiques, pour lesquelles l’ISO 2469 constitue la principale référence

normative.
© ISO 2014 – Tous droits réservés v
---------------------- Page: 5 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 2469:2014(F)
Papier, carton et pâtes — Mesurage du facteur de
luminance énergétique diffuse (facteur de réflectance
diffuse)
1 Domaine d’application

La présente Norme internationale décrit le mode opératoire général utilisé pour mesurer le facteur de

luminance énergétique diffuse de tous les types de pâte, papier et carton. Elle spécifie notamment de

manière détaillée les caractéristiques des appareils à utiliser pour effectuer ces mesurages, à l’Annexe A,

et les modes opératoires à suivre pour étalonner ces appareils, à l’Annexe B.

La présente Norme internationale peut être utilisée pour mesurer les facteurs de luminance énergétique

diffuse et les propriétés connexes des matériaux contenant des agents d’azurage fluorescents à condition

que la teneur en rayonnements UV de l’éclairement de l’appareil ait été réglée afin de donner le même

niveau de fluorescence qu’un étalon de référence fluorescent pour un illuminant CIE sélectionné,

conformément à la Norme internationale spécifique décrivant le mesurage de la propriété considérée.

La présente Norme internationale décrit la préparation des étalons de référence fluorescents à l’Annexe C,

mais ne fournit pas de mode opératoire d’utilisation de ces étalons de référence dans la mesure où leur

utilisation fait l’objet d’une description détaillée dans les Normes internationales spécifiques décrivant

le mesurage des propriétés de matériaux contenant des agents d’azurage fluorescents.

2 Références normatives

Les documents ci-après, dans leur intégralité ou non, sont des références normatives indispensables

à l’application du présent document. Pour les références datées, seule l’édition citée s’applique. Pour

les références non datées, la dernière édition du document de référence (y compris les éventuels

amendements) s’applique.

ISO 4094, Papiers, cartons et pâtes — Étalonnage international des appareils d’essai — Désignation et

agrément des laboratoires de référence et des laboratoires agréés

ASTM E308-06, Standard Practice for Computing the Colors of Objects by Using the CIE System

3 Termes et définitions

Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s’appliquent.

NOTE Il est prévu d’inclure ces termes et définitions et leurs symboles dans l’ISO/TR 10688, afin d’avoir un

document de référence commun et unique pour les Normes internationales concernant le mesurage des propriétés

optiques des papiers, cartons et pâtes.
3.1
facteur de luminance énergétique

rapport de la luminance énergétique de l’élément de surface d’un corps dans la direction délimitée par

un cône donné dont le sommet se trouve au niveau de l’élément de surface sur la luminance énergétique

du diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes conditions d’éclairage

Note 1 à l’article: pour les matériaux luminescents (fluorescents), le facteur de luminance énergétique totale, β,

est la somme de deux grandeurs: le facteur de luminance énergétique réfléchie, β , et le facteur de luminance

énergétique luminescente, β , de sorte que
© ISO 2014 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
β = β + β
S L

Pour les matériaux non fluorescents, le facteur de luminance énergétique réfléchie, β , est numériquement égal

au facteur de réflectance, R.
3.2
facteur de luminance énergétique diffuse

rapport du rayonnement réfléchi et émis par un corps sur le rayonnement réfléchi par le diffuseur

parfait par réflexion dans les mêmes conditions d’éclairage diffus et de détection normale

Note 1 à l’article: ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

Note 2 à l’article: la présente Norme internationale spécifie l’utilisation d’un éclairage diffus et d’une détection

normale dans un appareil construit et étalonné conformément aux dispositions de la présente Norme. Le terme

« facteur de luminance énergétique diffuse » est utilisé ici aussi bien pour les géométries bidirectionnelles que

pour les géométries sphériques.
3.3
facteur de luminance énergétique intrinsèque

facteur de luminance énergétique diffuse d’une couche de matériau ou d’une liasse suffisamment épaisse

pour être opaque, c’est-à-dire que l’augmentation de l’épaisseur de la liasse, en doublant le nombre de

feuilles la constituant, n’engendre aucune modification du facteur de luminance énergétique mesuré

Note 1 à l’article: le facteur de luminance énergétique d’une seule feuille non opaque dépend du fond et n’est pas

une propriété du matériau.
3.4
facteur de réflectance

rapport du rayonnement réfléchi par un élément de surface d’un corps dans la direction délimitée par

un cône donné dont le sommet se trouve au niveau de l’élément de surface sur le rayonnement réfléchi

par le diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes conditions d’éclairage
Note 1 à l’article: ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

Note 2 à l’article: ce terme ne peut être utilisé que s’il s’avère que le matériau d’essai ne présente aucune

luminescence (fluorescence).
3.5
facteur de réflectance diffuse

rapport de la réflexion d’un corps sur la réflexion du diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes

conditions d’éclairage diffus et de détection normale
Note 1 à l’article: ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

Note 2 à l’article: la présente Norme internationale spécifie l’utilisation d’un éclairage diffus et d’une détection

normale dans un appareil construit et étalonné conformément aux dispositions de la présente Norme.

3.6
facteur de réflectance diffuse intrinsèque

facteur de réflectance diffuse d’une couche de matériau ou d’une liasse suffisamment épaisse pour être

opaque, c’est-à-dire que l’augmentation de l’épaisseur de la liasse, en doublant le nombre de feuilles la

constituant, n’engendre aucune modification du facteur de réflectance mesuré

Note 1 à l’article: le facteur de réflectance d’une seule feuille non opaque dépend du fond et n’est pas une propriété

du matériau.
2 © ISO 2014 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
3.7
étalon de référence international de niveau 1
IR1

diffuseur parfait par réflexion (voir publication CIE 17.4, N° 845.04.54); diffuseur Lambertien isotrope

idéal spectralement uniforme dont la réflectance est égale à 1 pour toutes les longueurs d’onde

Note 1 à l’article: la réflectance est définie comme le rapport du rayonnement réfléchi sur le rayonnement incident,

voir Annexe E.
3.8
étalon de référence international de niveau 2
IR2

étalon de référence dont les facteurs de luminance énergétique (de réflectance) ont fait l’objet d’une

détermination par un laboratoire d’étalonnage par rapport à l’IR1, tel que défini dans l’ISO 4094

Note 1 à l’article: la présente Norme internationale fait référence à deux types d’IR2.

Un IR2 non fluorescent dont les facteurs de réflectance spectrale ont été déterminés par un laboratoire

d’étalonnage par rapport à l’IR1. Un IR2 non fluorescent est utilisé pour étalonner l’échelle photométrique d’un

appareil de référence de laboratoire agréé.

Un IR2 fluorescent blanc dont les facteurs de luminance énergétique spectrale correspondant à un illuminant CIE

spécifié ont été déterminés par un laboratoire d’étalonnage. Un étalon IR2 fluorescent est utilisé pour régler la

teneur en UV d’un appareil de référence de laboratoire agréé.
3.9
étalon de référence international de niveau 3
IR3
étalon de référence

étalon dont les facteurs de luminance énergétique ont fait l’objet d’une détermination par un laboratoire

agréé par rapport à un IR2, tel que défini dans l’ISO 4094

Note 1 à l’article: la présente Norme internationale fait référence à deux types d’IR3.

Un IR3 non fluorescent dont les facteurs de réflectance spectrale ont été déterminés par un laboratoire agréé

par rapport à l’IR2. Un IR3 non fluorescent est utilisé pour étalonner l’échelle photométrique d’un appareil de

référence de laboratoire d’essai.

Un IR3 non fluorescent dont les valeurs d’étalonnage ont été déterminées par un laboratoire agréé par rapport

à l’IR2. Un laboratoire d’essais utilise un IR3 fluorescent pour régler la quantité relative du rayonnement UV

incident sur l’échantillon à un niveau spécifié.
3.10
étalon de travail

étalon physique dont les facteurs de luminance énergétique (réflectance) ont été déterminés par un

étalonnage avec un étalon de référence international approprié (IR3) pour une utilisation ultérieure sur

un type unique d’appareil qui se conforme à la présente Norme internationale
3.11
étalon de travail primaire

étalon de travail utilisé systématiquement pour valider et étalonner un appareil de mesure donné pour

son usage prévu

Note 1 à l’article: les facteurs de luminance énergétique (réflectance) étalonnés de l’étalon de travail primaire

ne peuvent pas être transférés à un appareil différent, même du même type (voir 3.10). Il est toutefois possible

d’utiliser un étalon de travail primaire à des fins de validation uniquement sur des appareils du même type.

© ISO 2014 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
3.12
plaque de contrôle

étalon de travail secondaire utilisé de façon ponctuelle pour contrôler et valider la performance d’un

étalon de travail primaire donné

Note 1 à l’article: si une ou plusieurs plaques de contrôle donnent des résultats anormaux sur un appareil donné,

il peut s’avérer nécessaire de réétalonner l’étalon de travail primaire utilisé avec cet appareil avec un étalon de

référence international approprié (IR3)
4 Principe

Une éprouvette est irradiée de manière diffuse dans un appareil normalisé et la lumière réfléchie (et

émise par fluorescence) dans une direction normale à la surface est envoyée vers un système de détection.

Ce système de détection peut être constitué d’un filtre optique déterminé et d’un photodétecteur ou

d’un réseau de photodétecteurs dans lequel chaque détecteur correspond à une longueur d’onde efficace

spécifique. Dans le premier cas, les facteurs de luminance énergétique recherchés sont déterminés

directement à partir des données de sortie du photodétecteur et, dans le deuxième cas, ils sont calculés à

partir des données de sortie du réseau de détecteurs au moyen des fonctions de pondération appropriées.

5 Appareillage

5.1 Réflectomètre, ayant les caractéristiques du point de vue géométrique, spectral et photométrique

décrites à l’Annexe A.

5.2 Étalons de référence. Pour l’étalonnage photométrique de l’appareil et de ses étalons de travail,

un étalon de référence non fluorescent provenant d’un laboratoire agréé et satisfaisant aux exigences

d’un étalon de référence international de niveau 3 (voir 3.9), tel que spécifié à l’Annexe B.

Utiliser des étalons de référence de manière suffisamment fréquente pour garantir un étalonnage

satisfaisant.

NOTE S’il est nécessaire de mesurer des matériaux fluorescents, un étalon de référence fluorescent provenant

d’un laboratoire agréé est requis afin de pouvoir régler la teneur en UV de l’éclairement de l’appareil afin de

produire la même quantité de fluorescence que l’illuminant CIE sélectionné. Ce mode opératoire de réglage d’UV

est décrit plus en détail à l’Annexe C. L’utilisation de ces étalons de référence fluorescents est décrite dans les

Normes internationales relatives à la détermination des propriétés optiques spécifiques.

5.3 Étalons de travail. Pour les mesurages sur des matériaux non fluorescents, deux étalons de travail

de verre opale, de céramique ou d’un autre matériau adapté de surface plane.

NOTE Dans certains appareils, la fonction de l’étalon de travail primaire (voir 6.3) peut être remplie par un

étalon interne intégré.

Pour les mesurages sur des matériaux blancs fluorescents, des étalons de travail fluorescents stables

en plastique ou autre matériau incorporant un agent d’azurage fluorescent sont requis. Ces étalons de

travail sont décrits dans les Normes internationales applicables.

5.4 Corps noir, pour l’étalonnage ou la validation du bas de l’échelle photométrique. Le facteur de

luminance énergétique de ce corps noir ne doit pas varier de sa valeur nominale de plus de 0,2 %, et ce

à toutes les longueurs d’onde. Il convient de stocker le corps noir la tête en bas dans un environnement

exempt de poussière ou de le recouvrir d’un couvercle de protection. Pendant l’étalonnage, l’appareil doit

être réglé à la valeur nominale du corps noir.

Il n’est toutefois pas encore possible de mettre en place un système d’étalons de référence permettant

aux laboratoires d’essai de vérifier le facteur de réflectance du corps noir. Au moment de la livraison, il

convient que le niveau soit garanti par le fabricant de l’appareil. Pour toute question relative à l’utilisation

et à l’état du corps noir, il convient de s’adresser au fabricant de l’appareil.
4 © ISO 2014 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 2469:2014(F)
6 Étalonnage photométrique de l’appareil et des étalons de travail
6.1 Étalonnage de l’appareil

À l’aide du mode opératoire approprié, étalonner l’échelle photométrique de l’appareil avec un IR3 et,

s’il est nécessaire d’effectuer les mesurages sur des matériaux fluorescents, procéder à un étalonnage

des UV avec un IR3 fluorescent. Procéder à un mesurage sur l’IR3 afin de vérifier que l’étalonnage est

satisfaisant. Il convient que l’écart entre le degré de blancheur mesuré et le degré de blancheur assigné

et/ou les composantes trichromatiques de l’IR3 utilisées pour l’étalonnage primaire n’excède pas 0,05.

NOTE De la poudre de sulfate de baryum est disponible dans le commerce pour réaliser des tablettes

comprimées dont les facteurs de luminance énergétique spectrale absolue figurent sur le flacon, mais ces valeurs

ne sont pas considérées traçables selon les principes de métrologie moderne, et les tablettes de sulfate de

baryum ne sont pas considérées adaptées pour être utilisées en tant qu’IR3, tel que requis par la présente Norme

internationale.

Tous les étalonnages sont ainsi reliés à un IR1 par une chaîne d’étalonnage comprenant un IR2 et un

IR3 auxquels des valeurs absolues sont assignées respectivement par un laboratoire d’étalonnage et un

laboratoire agréé utilisant un appareil conforme à la présente Norme internationale.

Manipuler les IR3 avec précaution et protéger la surface d’essai contre toute contamination. Lorsqu’ils

ne sont pas utilisés, conserver les IR3 dans l’obscurité.
6.2 Étalonnage des étalons de travail pour l’usage prévu

Nettoyer les étalons de travail (voir 6.4), mesurer leurs facteurs de luminance énergétique en utilisant

l’IR3, relever et noter les valeurs à 0,01 % près. Cet étalonnage de l’étalon de travail dépend de l’appareil,

pour des conditions de mesurage données. L’étalon de travail ne doit être utilisé que pour l’étalonnage

ultérieur sur le même appareil et pour les mêmes conditions pour lesquelles il a initialement été étalonné.

NOTE Afin qu’il y ait conformité avec l’appareil de référence, différentes valeurs d’étalonnage peuvent être

attribuées à un étalon de travail selon le niveau de travail et l’objectif du mesurage. Cela s’applique, par exemple, si

l’étalon de travail est translucide ou brillant et si l’échelle de l’appareil n’est pas linéaire. Dans ce cas, l’étalonnage

dépend à la fois de l’échantillon et de l’appareil.
6.3 Utilisation d’étalons de travail

Utiliser une plaque comme étalon de travail primaire pour la vérification et l’étalonnage d’un appareil

donné et utiliser l’autre plaque bien moins fréquemment, comme plaque de contrôle, pour la vérification

de l’étalon de travail primaire. La fréquence avec laquelle il est nécessaire d’étalonner l’appareil est

fonction du type d’appareil. L’étalonnage fréquent de l’appareil tend à introduire des fluctuations non

souhaitées de l’appareil. Il convient de ne réétalonner l’appareil que lorsqu’une vérification au moyen

de l’étalon de travail primaire indique que l’étalonnage est nécessaire. Vérifier périodiquement l’étalon

de travail primaire par rapport à la plaque de contrôle. S’il y a un changement quelconque du facteur de

luminance énergétique, nettoyer l’étalon de travail primaire au moyen du mode opératoire décrit en 6.4.

Si cette modification persiste, nettoyer et réétalonner les deux étalons de travail par rapport à un étalon

IR3 approprié.

Il convient que l’étalon de travail primaire soit vérifié au moyen de la plaque de contrôle suffisamment

souvent pour s’assurer que toute modification éventuelle de l’étalon de travail primaire soit décelée

avant l’étalonnage et ainsi éviter de le biaiser.
6.4 Nettoyage des étalons de travail

Manipuler avec précaution. Si un nettoyage s’impose, suivre les instructions du fabricant. Si les étalons

de travail sont en verre opale ou en céramique, rincer la plaque avec de l’eau distillée et du détergent

exempt de matières fluorescentes et nettoyer en utilisant une brosse douce. Rincer soigneusement dans

de l’eau distillée et laisser sécher à l’air dans un environnement exempt de poussière en ne laissant rien

© ISO 2014 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 2469:2014(F)

entrer en contact avec la surface. Les laisser dans un dessiccateur jusqu’à ce qu’ils soient stables du point

de vue optique.

NOTE Pour les étalons de travail en céramique, il est recommandé d’éviter tout contact de la face inférieure

des plaques avec de l’eau, car le recuit de céramique est très poreux et son séchage dans un dessiccateur dans le

but de rétablir ses propriétés optiques peut prendre plusieurs jours.
7 Échantillonnage

Si les essais sont effectués dans le but d’évaluer un lot, il convient de sélectionner l’échantillon

[1]

conformément à l’ISO 186. Si les essais sont effectués sur un autre type d’échantillon, veiller à ce que

les éprouvettes sélectionnées soient représentatives de l’échantillon reçu.
8 Préparation des éprouvettes

Préparer les éprouvettes conformément aux instructions fournies dans la Norme internationale

applicable à la détermination des facteurs de luminance énergétique ou des propriétés optiques basées

sur le mesurage des facteurs de luminance énergétique.

Pour un simple mesurage du facteur de luminance énergétique, plutôt que d’une autre propriété optique

définie dans une autre Norme internationale, suivre le mode opératoire suivant.

Couper des éprouvettes rectangulaires d’environ 75 mm × 150 mm, en évitant les filigranes, les impuretés

et les défauts visibles et en veillant à ne pas toucher la surface d’essai considérée.

Pour un mesurage du facteur de luminance énergétique intri
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 2469
Cinquième édition
Papier, carton et pâtes — Mesurage
du facteur de luminance énergétique
diffuse (facteur de réflectance diffuse)
Paper, board and pulps — Measurement of diffuse radiance factor
(diffuse reflectance factor)
PROOF/ÉPREUVE
Numéro de référence
ISO 2469:2012(F)
ISO 2012
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2012

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée

sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans

l’accord écrit de l’ISO à l’adresse ci-après ou du comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.

ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Publié en Suisse
ii PROOF/ÉPREUVE © ISO 2012 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
Sommaire Page

Avant-propos ..............................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Domaine d’application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ................................................................................................................................................................................... 1

3 Termes et définitions ....................................................................................................................................................................................... 1

4 Principe .......................................................................................................................................................................................................................... 4

5 Appareillage .............................................................................................................................................................................................................. 4

6 Étalonnage photométrique de l’appareil et des étalons de travail ..................................................................5

6.1 Étalonnage de l’appareil ................................................................................................................................................................. 5

6.2 Étalonnage des étalons de travail ........................................................................................................................................... 5

6.3 Utilisation d’étalons de travail ................................................................................................................................................... 5

6.4 Nettoyage des étalons de travail .............................................................................................................................................. 5

7 Échantillonnage ..................................................................................................................................................................................................... 6

8 Préparation des éprouvettes ................................................................................................................................................................... 6

9 Mode opératoire.................................................................................................................................................................................................... 6

9.1 Vérification de l’étalonnage.......................................................................................................................................................... 6

9.2 Mesurage ...................................................................................................................................................................................................... 7

10 Calcul et expression des résultats ...................................................................................................................................................... 7

11 Fidélité ............................................................................................................................................................................................................................ 7

12 Rapport d’essai ....................................................................................................................................................................................................... 7

Annexe A (normative) Appareils pour le mesurage du facteur de luminance énergétique .......................9

Annexe B (normative) Service d’étalonnage — Étalonnage photométrique ...........................................................13

Annexe C (normative) Service d’étalonnage — Réglage de la teneur en UV ............................................................15

Annexe D (informative) Incertitude de mesure .....................................................................................................................................17

Annexe E (informative) Luminance énergétique et réflectance ............................................................................................21

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................22

© ISO 2012 – Tous droits réservés PROOF/ÉPREUVE iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
Avant-propos

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.

L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne

la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives

ISO/CEI, Partie 2.

La tâche principale des comités techniques est d’élaborer les Normes internationales. Les projets de

Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour vote.

Leur publication comme Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des comités

membres votants.

L’attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l’objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable de

ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

L’ISO 2469 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 6, Papiers, cartons et pâtes.

Cette cinquième édition annule et remplace la quatrième édition (ISO 2469:2007), dont elle constitue une

révision technique. Le mesurage des propriétés optiques des papiers contenant différents types d’agents

de blanchiment optique (ou OBA pour «Optical Brightening Agents») démontre la sensibilité vis-à-vis

d’une quantité relative de rayonnements UVA et UVB excitant l’échantillon. Pour réduire l’influence de

la variation spectrale de l’éclairement UVA/UVB de la source et pour améliorer la reproductibilité entre

les résultats de mesurage obtenus par différents appareils, le mode opératoire de réglage de la teneur en

UV a été révisé pour traiter également de la façon d’éliminer efficacement l’influence de l’excitation par

des UVB au moyen d’un filtre à coupure nette UVB ou par d’autres moyens.
iv PROOF/ÉPREUVE © ISO 2012 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
Introduction

Le facteur de luminance énergétique dépend des conditions de mesurage, en particulier des

caractéristiques spectrales et géométriques de l’appareil utilisé. Le facteur de luminance énergétique

diffuse, tel que défini par la présente Norme internationale, est déterminé en utilisant des appareils

présentant les caractéristiques fournies à l’Annexe A et étalonnés conformément au mode opératoire

spécifié à l’Annexe B.

Le facteur de luminance énergétique diffuse est la somme du facteur de luminance énergétique réfléchie

et du facteur de luminance énergétique luminescente, et le facteur de luminance énergétique d’un objet

luminescent (fluorescent) dépend de la répartition de la puissance spectrale de l’éclairage. Pour effectuer

des mesurages avec une exactitude appropriée sur des objets fluorescents, la teneur en rayonnement UV

de l’éclairement de l’appareil doit donc être réglée afin de produire la même quantité de fluorescence

pour un étalon de référence fluorescent que l’éclairement CIE sélectionné. La préparation des étalons

de référence fluorescents permettant de réaliser ce réglage est décrite à l’Annexe C. L’utilisation de ces

étalons de référence fluorescents est présentée de manière détaillée dans les Normes internationales

décrivant le mesurage des propriétés de matériaux contenant des agents d’azurage fluorescents.

Le facteur de luminance énergétique diffuse spectrale ou le facteur de luminance énergétique diffuse

pondérée applicable à une ou plusieurs bandes de longueur d’onde spécifiées est souvent utilisé pour

caractériser les propriétés de la pâte, du papier et du carton. Le degré de blancheur ISO (facteur de

luminance énergétique diffuse dans le bleu) et le facteur de luminance sont des exemples de facteurs de

luminance énergétique diffuse associés à des bandes de longueur d’onde spécifiées.

Le facteur de luminance énergétique diffuse ou le facteur de réflectance diffuse est également utilisé

pour calculer des propriétés optiques telles que l’opacité, la couleur, la blancheur et les coefficients de

diffusion et d’absorption de Kubelka-Munk. Ces différentes propriétés sont spécifiées dans les Normes

internationales spécifiques, pour lesquelles la présente Norme internationale constitue la principale

référence normative.
© ISO 2012 – Tous droits réservés PROOF/ÉPREUVE v
---------------------- Page: 5 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 2469:2012(F)
Papier, carton et pâtes — Mesurage du facteur de luminance
énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)
1 Domaine d’application

La présente Norme internationale décrit le mode opératoire général utilisé pour mesurer le facteur de

luminance énergétique diffuse de tous les types de pâte, papier et carton. Elle spécifie notamment de

manière détaillée les caractéristiques des appareils à utiliser pour effectuer ces mesurages, à l’Annexe A,

et les modes opératoires à suivre pour étalonner ces appareils, à l’Annexe B.

La présente Norme internationale peut être utilisée pour mesurer les facteurs de luminance énergétique

diffuse et les propriétés connexes des matériaux contenant des agents d’azurage fluorescents à condition

que la teneur en rayonnements UV de l’éclairement de l’appareil ait été réglée afin de donner le même

niveau de fluorescence qu’un étalon de référence fluorescent pour un illuminant CIE sélectionné,

conformément à la Norme internationale spécifique décrivant le mesurage de la propriété considérée.

La présente Norme internationale décrit la préparation des étalons de référence fluorescents à l’Annexe C

mais ne fournit pas de mode opératoire d’utilisation de ces étalons de référence dans la mesure où

celui-ci fait l’objet d’une description détaillée dans les Normes internationales spécifiques décrivant le

mesurage des propriétés de matériaux contenant des agents d’azurage fluorescents.

2 Références normatives

Les documents de référence suivants sont indispensables pour l’application du présent document. Pour

les références datées, seule l’édition citée s’applique. Pour les références non datées, la dernière édition

du document de référence s’applique (y compris les éventuels amendements).
ISO 186, Papier et carton — Échantillonnage pour déterminer la qualité moyenne

ISO 4094, Papiers, cartons et pâtes — Étalonnage international des appareils d’essai — Désignation et

agrément des laboratoires de référence et des laboratoires agréés

ASTM E308-06, Standard Practice for Computing the Colors of Objects by Using the CIE System [Pratique

normalisée destinée au calcul des couleurs des objets par l’utilisation du système CIE]

CIE 179:2007, Methods for characterising tristimulus colorimeters for measuring the colour of light [Méthodes

de caractérisation des colorimètres à trois stimuli destinées au mesurage de la couleur de la lumière]

3 Termes et définitions

Pour les besoin du présent document, les termes et définitions suivants s’appliquent.

NOTE Les termes, définitions et symboles utilisés dans la présente Norme internationale figureront par la

suite dans l’ISO/TR 10688 (en cours d’élaboration) afin d’avoir un document de référence commun et unique pour

les Normes internationales concernant le mesurage des propriétés optiques des papiers, cartons et pâtes.

© ISO 2012 – Tous droits réservés PROOF/ÉPREUVE 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
3.1
facteur de luminance énergétique

rapport de la luminance énergétique de l’élément de surface d’un corps dans la direction délimitée par

un cône donné dont le sommet se trouve au niveau de l’élément de surface sur la luminance énergétique

du diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes conditions d’éclairage

NOTE Pour les matériaux luminescents (fluorescents), le facteur de luminance énergétique

totale, β, est la somme de deux grandeurs: le facteur de luminance énergétique

réfléchie, β, et le facteur de luminance énergétique luminescente, β, de sorte que

S L

β = β + β . Pour les matériaux non fluorescents, la valeur du facteur de luminance énergétique réfléchie, β , est

S L S
numériquement égale au facteur de réflectance, R.
3.2
facteur de luminance énergétique diffuse

rapport du rayonnement réfléchi et émis par un corps sur le rayonnement réfléchi par le diffuseur

parfait par réflexion dans les mêmes conditions d’éclairage et de détection
NOTE 1 Ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

NOTE 2 La présente Norme internationale spécifie l’utilisation d’un éclairage diffus et d’une détection normale

dans un appareil construit et étalonné conformément aux dispositions de la présente Norme internationale. Le

terme «facteur de luminance énergétique diffuse» est utilisé ici aussi bien pour les géométries bidirectionnelles

que pour les géométries sphériques.
3.3
facteur de luminance énergétique intrinsèque

facteur de luminance énergétique diffuse d’une couche ou d’une liasse de matériau suffisamment épaisse

pour être opaque, c’est-à-dire que l’augmentation de l’épaisseur de la liasse, en doublant le nombre de

feuilles la constituant, n’engendre aucune modification du facteur de luminance énergétique mesuré

NOTE Le facteur de luminance énergétique d’une seule feuille non opaque dépend du fond et n’est pas une

propriété du matériau.
3.4
facteur de réflectance

rapport du rayonnement réfléchi par un élément de surface d’un corps dans la direction délimitée par

un cône donné dont le sommet se trouve au niveau de l’élément de surface sur le rayonnement réfléchi

par le diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes conditions d’éclairage
NOTE 1 Ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

NOTE 2 Ce terme ne peut être utilisé que s’il s’avère que le matériau d’essai ne présente aucune luminescence

(fluorescence).
3.5
facteur de réflectance diffuse

rapport de la réflexion d’un corps sur la réflexion du diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes

conditions d’éclairage diffus et de détection normale
NOTE 1 Ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

NOTE 2 La présente Norme internationale spécifie l’utilisation d’un éclairage diffus et d’une détection normale

dans un appareil construit et étalonné conformément aux dispositions de la présente Norme internationale.

2 PROOF/ÉPREUVE © ISO 2012 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
3.6
facteur de réflectance diffuse intrinsèque

facteur de réflectance diffuse d’une couche ou d’une liasse de matériau suffisamment épaisse pour être

opaque, c’est-à-dire que l’augmentation de l’épaisseur de la liasse, en doublant le nombre de feuilles la

constituant, n’engendre aucune modification du facteur de réflectance mesuré

NOTE Le facteur de réflectance d’une seule feuille non opaque dépend du fond et n’est pas une propriété du matériau.

3.7
étalon de référence ISO de niveau 1
IR1

diffuseur parfait par réflexion (voir publication CIE 17.4, N° 845.04.54); diffuseur Lambertien isotrope

idéal spectralement uniforme dont la réflectance est égale à 1 pour toutes les longueurs d’onde

NOTE La réflectance est définie comme le rapport du rayonnement réfléchi sur le rayonnement incident, voir Annexe E.

3.8
étalon de référence ISO de niveau 2
IR2

étalon de référence dont les facteurs de luminance énergétique (de réflectance) ont fait l’objet d’une

détermination par un laboratoire d’étalonnage par rapport à l’IR1, tel que défini dans l’ISO 4094

NOTE La présente Norme internationale fait référence aux deux types d’IR2 suivants.

- Un IR2 non fluorescent dont les facteurs de réflectance spectrale ont été déterminés

par un laboratoire d’étalonnage par rapport à l’IR1. Un IR2 non fluorescent est utilisé

pour étalonner l’échelle photométrique d’un appareil de référence de laboratoire agréé.

- Un IR2 fluorescent blanc dont les facteurs de luminance énergétique spectrale correspondant à un illuminant

CIE spécifié ont été déterminés par un laboratoire d’étalonnage. Un étalon IR2 fluorescent est utilisé pour régler

la teneur en UV d’un appareil de référence de laboratoire agréé.
3.9
étalon de référence ISO de niveau 3
IR3

étalon de référence dont les facteurs de luminance énergétique ont fait l’objet d’une détermination par

un laboratoire agréé par rapport à un IR2, tel que défini dans l’ISO 4094

NOTE La présente Norme internationale fait référence aux deux types d’IR3 suivants.

- Un IR3 non fluorescent dont les facteurs de réflectance spectrale ont été déterminés

par un laboratoire agréé par rapport à l’IR2. Un IR3 non fluorescent est utilisé pour

étalonner l’échelle photométrique d’un appareil de référence de laboratoire d’essai.

- Un IR3 fluorescent blanc dont les valeurs d’étalonnage ont été déterminées par un laboratoire agréé par rapport

à l’IR2. Un laboratoire d’essais utilise un IR3 fluorescent pour régler la quantité relative du rayonnement UV

incident sur l’échantillon à un niveau spécifié.
3.10
étalon de travail

étalon physique dont les facteurs de luminance énergétique (de réflectance) ont fait l’objet d’un

étalonnage avec un étalon de référence approprié (IR3) et pour une utilisation ultérieure d’un type

unique d’appareil qui se conforme à cet étalon
3.11
étalon de référence

étalon physique dont les facteurs de luminance énergétique ont fait l’objet d’une détermination par

un laboratoire agrée, utilisé pour étalonner l’échelle photométrique d’un appareil de référence de

laboratoire qui soit conforme à cet étalon
3.12
étalon de travail primaire

étalon de travail utilisé de façon ponctuelle pour valider la performance de l’appareil lorsqu’une ou

plusieurs plaques de contrôle donnent des résultats anormaux
© ISO 2012 – Tous droits réservés PROOF/ÉPREUVE 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
3.13
plaque de contrôle

deuxième étalon de travail utilisé de façon quotidienne pour contrôler et valider la performance d’un

appareil donné qui soit conforme à cet étalon
4 Principe

Une éprouvette est irradiée de manière diffuse dans un appareil étalon et la lumière réfléchie (et émise

par fluorescence) dans une direction normale à la surface est envoyée vers un système de détection.

Ce système de détection peut être constitué d’un filtre optique déterminé et d’un photodétecteur ou

d’un réseau de photodétecteurs dans lequel chaque détecteur correspond à une longueur d’onde efficace

spécifique. Dans le premier cas, les facteurs de luminance énergétique recherchés sont déterminés

directement à partir des données de sortie du photodétecteur et, dans le deuxième cas, ils sont calculés à

partir des données de sortie du réseau de détecteurs au moyen des fonctions de pondération appropriées.

5 Appareillage

5.1 Réflectomètre, ayant les caractéristiques du point de vue géométrique, spectral et photométrique

décrites à l’Annexe A.

5.2 Étalons de référence pour l’étalonnage de l’appareil et des étalons de travail. Un étalon

de référence non fluorescent pour l’étalonnage photométrique de l’appareil et des étalons de travail,

provenant d’un laboratoire agréé par l’ISO/TC 6 et satisfaisant aux exigences d’un étalon de référence ISO

de niveau 3 (voir 3.9), tel que spécifié à l’Annexe B.

Utiliser des étalons de référence de manière suffisamment fréquente pour garantir un étalonnage

satisfaisant.

NOTE Si des matériaux fluorescents sont à mesurer, un étalon de référence fluorescent provenant d’un

laboratoire agréé par l’ISO/TC 6 est requis afin de pouvoir régler la teneur en UV de l’éclairement de l’appareil

afin de produire la même quantité de fluorescence que l’illuminant CIE sélectionné. Ce mode opératoire de réglage

d’UV est décrit plus en détail à l’Annexe C. L’utilisation de ces étalons de référence fluorescents est décrite dans les

Normes internationales y afférant.

5.3 Étalons de travail. Pour le mesurage de matériaux non fluorescents, deux étalons de travail de

verre opale, de céramique ou d’un autre matériau adapté de surface plane.

NOTE Dans certains appareils, la fonction d’étalon de travail primaire (voir 6.3) peut être remplie par un

étalon interne intégré.

Pour les mesurages sur des matériaux fluorescents blancs nécessitant un étalon de référence fluorescent

(voir 5.2) afin de pouvoir régler la teneur en UV de l’éclairement, des étalons de travail fluorescents

stables en plastique ou composés d’un autre matériau incorporant un agent d’azurage fluorescent sont

requis. Ces étalons de travail sont décrits dans les Normes internationales applicables.

5.4 Corps noir, pour l’étalonnage ou la validation du bas de l’échelle photométrique. Le facteur de

luminance énergétique de ce corps noir ne doit pas varier de sa valeur nominale de plus de 0,2 % à toutes

les longueurs d’onde. Il convient de stocker le corps noir la tête en bas dans un environnement exempt de

poussière ou de le recouvrir d’un couvercle de protection. Pendant l’étalonnage, l’appareil doit être réglé

à la valeur nominale du corps noir.

Il n’est toutefois pas encore possible de mettre en place un système d’étalons de référence permettant

aux laboratoires d’essai de vérifier le facteur de réflectance du corps noir. Au moment de la livraison, il

convient que le niveau soit garanti par le fabricant de l’appareil. Pour toute question relative à l’utilisation

et à l’état du corps noir, il convient de s’adresser au fabricant de l’appareil.
4 PROOF/ÉPREUVE © ISO 2012 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 2469:2012(F)
6 Étalonnage photométrique de l’appareil et des étalons de travail
6.1 Étalonnage de l’appareil

À l’aide du mode opératoire approprié, étalonner l’échelle photométrique de l’appareil avec un IR3 et,

si nécessaire pour des mesurages ultérieurs sur des matériaux fluorescents, effectuer un échelonnage

des UV avec un IR3 fluorescent. Procéder à un mesurage sur l’IR3 afin de vérifier que l’étalonnage est

satisfaisant. Il convient que l’écart entre le degré de blancheur mesuré et le degré de blancheur assigné

et/ou les composantes trichromatiques de l’IR3 utilisées pour l’étalonnage primaire n’excède pas 0,05 %.

NOTE De la poudre de sulfate de baryum est disponible dans le commerce pour réaliser des tablettes

comprimées dont les facteurs de luminance énergétique spectrale absolue figurent sur le flacon, mais ces valeurs

ne sont pas considérées traçables selon les principes de métrologie moderne, et les comprimés à base de poudre de

sulfate de baryum ne sont pas considérés adaptés pour être utilisés en tant qu’IR3, tel que requis par la présente

Norme internationale.

Tous les étalonnages sont ainsi reliés à un IR1 par une chaîne d’étalonnage comprenant un IR2 et un

IR3 auxquels des valeurs absolues sont assignées respectivement par un laboratoire d’étalonnage et un

laboratoire agréé utilisant un appareil conforme à la présente Norme internationale.

Manipuler les IR3 avec précaution et protéger la surface d’essai contre toute contamination. En cas de

non-utilisation, conserver les IR3 dans l’obscurité.
6.2 Étalonnage des étalons de travail

Nettoyer les étalons de travail (voir 6.4), mesurer les étalons de travail, relever et noter à 0,01 % près les

facteurs de luminance énergétique des étalons de travail préalablement nettoyés.

NOTE Afin qu’il y ait conformité avec l’appareil de référence, différentes valeurs peuvent être attribuées à

un étalon de travail selon le niveau de travail et l’objectif du mesurage. Cela s’applique si l’étalon de travail est

translucide ou brillant et si l’échelle de l’appareil n’est pas linéaire.
6.3 Utilisation d’étalons de travail

Utiliser une plaque comme étalon de travail primaire pour la vérification de l’appareil et utiliser l’autre

plaque bien moins fréquemment, comme plaque de contrôle, pour la vérification de l’étalon de travail

primaire. La fréquence avec laquelle l’appareil doit être étalonné est fonction du type d’appareil.

L’étalonnage fréquent de l’appareil tend à introduire des fluctuations non souhaitées de l’appareil. Il

convient de ne réétalonner l’appareil que lorsqu’une vérification au moyen de l’étalon de travail primaire

indique que l’étalonnage est nécessaire. Vérifier périodiquement l’étalon de travail primaire par rapport

à la plaque de contrôle. S’il y a un changement quelconque du facteur de luminance énergétique, nettoyer

l’étalon de travail primaire au moyen du mode opératoire décrit en 6.4. Si cette modification persiste,

nettoyer et réétalonner les deux étalons de travail par rapport à un étalon de référence IR3 approprié.

Il convient que l’étalon de travail primaire soit vérifié au moyen de la plaque de contrôle suffisamment

souvent pour s’assurer que toute modification éventuelle de l’étalon de travail primaire soit décelée

avant l’étalonnage pour éviter de le biaiser.
6.4 Nettoyage des étalons de travail

Manipuler avec précaution. Si un nettoyage s’impose, suivre les instructions du fabricant. Si les étalons

de travail sont en verre opale ou en céramique, rincer la plaque avec de l’eau distillée et du détergent

exempt de matières fluorescentes et nettoyer en utilisant une brosse douce. Rincer soigneusement dans

de l’eau distillée et laisser sécher à l’air dans un environnement exempt de poussière en ne laissant rien

© ISO 2012 – Tous droits réservés PROOF/ÉPREUVE 5
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 2469:2012(F)

entrer en contact avec la surface. Laisser la plaque dans un dessiccateur jusqu’à ce qu’elle soit stable du

point de vue optique.

NOTE Pour les étalons de travail en céramique, il est recommandé d’éviter tout contact de la face supérieure

des plaques avec de l’eau, car le recuit de céramique est très poreux et son séchage dans un dessiccateur dans le

but de rétablir ses propriétés optiques peut prendre plusieurs jours.
7 Échantillonnage

Si les essais sont effectués dans le but d’évaluer un lot, il convient de sélectionner l’échantillon

conformément à l’ISO 186. Si les essais sont effectués sur un autre type d’échantillon, veiller à ce que les

éprouvettes sélectionnées soient représentatives de l’échantillon reçu.
8 Préparation des éprouvettes

Préparer les éprouvettes conformément aux instructions fournies dans la Norme internationale

applicable à la détermination des facteurs de luminance énergétique ou des propriétés optiques basées

sur le mesurage des facteurs de luminance énergétique.

Pour un simple mesurage du facteur de luminance énergétique, plutôt que d’une autre propriété optique

définie dans une autre Norme internationale, suivre le mode opératoire suivant.

Couper des éprouvettes rectangulaires d’environ 75 mm × 150 mm, en évitant les filigranes, les impuretés

et les défauts visibles et en veillant à ne pas toucher la surface d’essai considérée.

Pour un mesurage du facteur de luminance énergétique intrinsèque, assembler les éprouvettes en

une liasse, en orientant les faces supérieures vers le haut. Il convient que le fait de doubler le nombre

d’éprouvettes n’altère pas le facteur de luminance énergétique. Protéger la liasse en plaçant une feuille

supplémentaire sur le dessus et une autre en dessous. Éviter toute contamination et exposition inutile à

la lumière ou à la chaleur. Marquer l’éprouvette du dessus dans un coin afin d’identifier l’échantillon et

sa face supér
...

PROJET DE NORME INTERNATIONALE ISO/DIS 2469
ISO/TC 6 Secrétariat: SCC
Début de vote Vote clos le
2011-09-06 2012-02-06

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION  МЕЖДУНАРОДНАЯ ОРГАНИЗАЦИЯ ПО СТАНДАРТИЗАЦИИ  ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Papier, carton et pâtes — Mesurage du facteur de luminance
énergétique diffuse (facteur de réflectance diffuse)

Paper, board and pulps — Measurement of diffuse radiance factor (diffuse reflectance factor)

[Révision de la quatrième édition (ISO 2469:2007)]
ICS 85.040; 85.060

Pour accélérer la distribution, le présent document est distribué tel qu'il est parvenu du

secrétariat du comité. Le travail de rédaction et de composition de texte sera effectué au

Secrétariat central de l'ISO au stade de publication.

To expedite distribution, this document is circulated as received from the committee

secretariat. ISO Central Secretariat work of editing and text composition will be undertaken at

publication stage.

CE DOCUMENT EST UN PROJET DIFFUSÉ POUR OBSERVATIONS ET APPROBATION. IL EST DONC SUSCEPTIBLE DE MODIFICATION ET NE

PEUT ETRE CITE COMME NORME INTERNATIONALE AVANT SA PUBLICATION EN TANT QUE TELLE.

OUTRE LE FAIT D'ETRE EXAMINES POUR ETABLIR S'ILS SONT ACCEPTABLES A DES FINS INDUSTRIELLES, TECHNOLOGIQUES ET

COMMERCIALES, AINSI QUE DU POINT DE VUE DES UTILISATEURS, LES PROJETS DE NORMES INTERNATIONALES DOIVENT PARFOIS ETRE

CONSIDERES DU POINT DE VUE DE LEUR POSSIBILITE DE DEVENIR DES NORMES POUVANT SERVIR DE REFERENCE DANS LA

REGLEMENTATION NATIONALE.

LES DESTINATAIRES DU PRÉSENT PROJET SONT INVITÉS À PRÉSENTER, AVEC LEURS OBSERVATIONS, NOTIFICATION DES DROITS DE PRO-

PRIÉTÉ DONT ILS AURAIENT ÉVENTUELLEMENT CONNAISSANCE ET À FOURNIR UNE DOCUMENTATION EXPLICATIVE.

© Organisation Internationale de Normalisation, 2011
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/DIS 2469
Notice de droit d'auteur

Ce document de l'ISO est un projet de Norme internationale qui est protégé par les droits d'auteur de l'ISO.

Sauf autorisé par les lois en matière de droits d'auteur du pays utilisateur, aucune partie de ce projet ISO ne

peut être reproduite, enregistrée dans un système d'extraction ou transmise sous quelque forme que ce soit

et par aucun procédé électronique ou mécanique, y compris la photocopie, les enregistrements ou autres,

sans autorisation écrite préalable.

Les demandes d'autorisation de reproduction doivent être envoyées à l'ISO à l'adresse ci-après ou au

comité membre de l'ISO dans le pays du demandeur.
ISO copyright office
Case postale 56  CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Toute reproduction est soumise au paiement de droits ou à un contrat de licence.
Les contrevenants pourront être poursuivis.
ii © ISO 2011 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/DIS 2469
Sommaire Page

Avant-propos .....................................................................................................................................................iv

Introduction........................................................................................................................................................iv

1 Domaine d'application ..........................................................................................................................1

2 Références normatives.........................................................................................................................1

3 Termes et définitions ............................................................................................................................1

4 Principe ..................................................................................................................................................3

5 Appareillage ...........................................................................................................................................4

6 Étalonnage photométrique de l'appareil et des étalons de travail...................................................4

7 Échantillonnage.....................................................................................................................................5

8 Préparation des éprouvettes................................................................................................................5

9 Mode opératoire.....................................................................................................................................6

10 Calcul et expression des résultats ......................................................................................................6

11 Fidélité ....................................................................................................................................................7

12 Rapport d'essai......................................................................................................................................7

Annexe A (normative) Appareils pour le mesurage du facteur de luminance énergétique.........................8

Annexe B (normative) Service d'étalonnage — Étalonnage photométrique ...............................................12

Annexe C (normative) Service d'étalonnage — Réglage de la teneur en UV ..............................................14

Annexe D (informative) Incertitude de mesure ...............................................................................................16

Annexe E (informative) Luminance énergétique et réflectance ....................................................................20

Bibliographie.....................................................................................................................................................21

© ISO 2011 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO/DIS 2469
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de

normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée

aux comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du

comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec

la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI,

Partie 2.

La tâche principale des comités techniques est d'élaborer les Normes internationales. Les projets de Normes

internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur

publication comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités membres

votants.

L'attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l'objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L'ISO ne saurait être tenue pour responsable de ne

pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

L'ISO 2469 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 6, Papiers, cartons et pâtes.

Cette cinquième édition annule et remplace la quatrième édition (ISO 2469:2007), dont elle constitue une

révision technique. Le mesurage des propriétés optiques des papiers contenant différents types d'agents de

blanchiment optique (ou OBA pour Optical Brightening Agents) démontre la sensibilité vis-à-vis d'une quantité

relative de rayonnements UVA et UVB excitant l'échantillon. Pour réduire l'influence de la variation spectrale

de l'éclairement UVA/UVB de la source et pour améliorer la reproductibilité entre les résultats de mesurage

obtenus par différents appareils , le mode opératoire de réglage de la teneur en UV a été révisé pour traiter

également de la façon d’éliminer efficacement l'influence de l'excitation par des UVB au moyen d'un filtre à

coupure nette UVB ou par d'autres moyens.
iv © ISO 2011 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO/DIS 2469
Introduction

Le facteur de luminance énergétique dépend des conditions de mesurage, en particulier des caractéristiques

spectrales et géométriques de l'appareil utilisé. Le facteur de luminance énergétique diffuse, tel que défini par

la présente Norme internationale, est déterminé en utilisant des appareils présentant les caractéristiques

fournies à l'Annexe A et étalonnés conformément au mode opératoire spécifié à l'Annexe B.

Le facteur de luminance énergétique est la somme du facteur de luminance énergétique réfléchie et des

facteurs de luminance énergétique luminescente, et le facteur de luminance énergétique d'un objet

luminescent (fluorescent) dépend de la répartition de la puissance spectrale de l'éclairage. Pour effectuer des

mesurages avec une exactitude appropriée sur des objets fluorescents, la teneur en rayonnements UV de

l'éclairage doit donc être réglée à un niveau spécifié. La préparation des étalons de référence fluorescents

permettant de réaliser ce réglage est décrite à l'Annexe C. L'utilisation de ces étalons de référence

fluorescents est présentée de manière détaillée dans les Normes internationales décrivant le mesurage des

propriétés de matériaux contenant des agents d'azurage fluorescents.

Le facteur de luminance énergétique spectrale ou le facteur de luminance énergétique pondérée applicable à

une ou plusieurs bandes de longueur d'onde spécifiées est souvent utilisé pour caractériser les propriétés de

la pâte, du papier et du carton. Le degré de blancheur ISO (facteur de luminance énergétique diffuse dans le

bleu) et le facteur de luminance sont des exemples de facteurs de luminance énergétique associés à des

bandes de longueur d'onde spécifiées.

Le facteur de luminance énergétique ou le facteur de réflectance est également utilisé pour calculer des

propriétés optiques telles que l'opacité, la couleur, la blancheur et les coefficients de diffusion et d'absorption

de Kubelka-Munk. Ces différentes propriétés sont spécifiées dans les Normes internationales spécifiques,

pour lesquelles la présente Norme internationale constitue la principale référence normative.

© ISO 2011 – Tous droits réservés v
---------------------- Page: 5 ----------------------
PROJET DE NORME INTERNATIONALE ISO/DIS 2469
Papiers, cartons et pâtes — Mesurage du facteur de luminance
énergétique diffuse (ou du facteur de réflectance diffuse)
1 Domaine d'application

La présente Norme internationale décrit le mode opératoire général utilisé pour mesurer le facteur de

luminance énergétique diffuse de tous les types de pâte, papier et carton. Elle spécifie notamment de manière

détaillée les caractéristiques des appareils à utiliser pour effectuer ces mesurages, à l'Annexe A, et les modes

opératoires à suivre pour étalonner ces appareils, à l'Annexe B.

La présente Norme internationale peut être utilisée pour mesurer les facteurs de luminance énergétique et

des propriétés connexes des matériaux contenant des agents d'azurage fluorescents à condition que la

teneur en rayonnements UV dans l'éclairement ait été réglée au niveau spécifié dans la Norme internationale

spécifique décrivant le mesurage de la propriété considérée.

La présente Norme internationale décrit la préparation des étalons de référence fluorescents à l'Annexe C mais

ne fournit pas de mode opératoire d'utilisation de ces étalons de référence dans la mesure où celui-ci fait l'objet

d'une description détaillée dans les Normes internationales spécifiques décrivant le mesurage des propriétés de

matériaux contenant des agents d'azurage fluorescents.
2 Références normatives

Les documents de référence suivants sont indispensables à l'application du présent document. Pour les

références datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la dernière édition du

document de référence s'applique (y compris les éventuels amendements).
ISO 186, Papier et carton — Echantillonnage pour déterminer la qualité moyenne

ISO 4094, Papiers, cartons et pâtes — Etalonnage international des appareils d'essai — Désignation et

agrément des laboratoires de référence et des laboratoires agréés

ASTM E 308-06, Standard Practice for Computing the Colors of Objects by Using the CIE System

SCAN-G 5:94 (TR 10688) Basic equations for optical properties

CIE 179:2007, Methods for characterizing tristimulus colorimeters for measuring the colour of light

3 Termes et définitions

Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s'appliquent.

3.1
facteur de luminance énergétique

rapport de la luminance énergétique de l'élément de surface d'un corps dans la direction délimitée par un

cône donné dont le sommet se trouve au niveau de l'élément de surface sur la luminance énergétique du

diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes conditions d'éclairage
© ISO 2011 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO/DIS 2469

NOTE Pour les matériaux luminescents (fluorescents), le facteur de luminance énergétique totale, β, est la somme

de deux grandeurs : le facteur de luminance énergétique réfléchie, β , et le facteur de luminance énergétique

luminescente, β , de sorte que :
β = β + β
S L

Pour les matériaux non fluorescents, la valeur du facteur de luminance énergétique réfléchie, β , est numériquement

égale au facteur de réflectance, R.
3.2
facteur de luminance énergétique totale

rapport du rayonnement réfléchi et émis par un corps sur le rayonnement réfléchi par le diffuseur parfait par

réflexion dans les mêmes conditions d'éclairage et de détection
NOTE 1 Ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

NOTE 2 La présente Norme internationale spécifie l'utilisation d'un éclairage diffus et d'une détection normale dans un

appareil construit et étalonné conformément aux dispositions de la présente Norme. Le terme «facteur de luminance

énergétique totale» est utilisé ici aussi bien pour les géométries bidirectionnelles que pour les géométries sphériques.

3.3
facteur de luminance énergétique intrinsèque

facteur de luminance énergétique diffuse d'une couche de matériau ou d'une liasse suffisamment épaisse

pour être opaque, c'est-à-dire que l'augmentation de l'épaisseur de la liasse, en doublant le nombre de

feuilles la constituant, n'engendre aucune modification du facteur de luminance énergétique mesuré

NOTE Le facteur de luminance énergétique d'une seule feuille non opaque dépend du fond et n'est pas une propriété

du matériau.
3.4
facteur de réflectance

rapport du rayonnement réfléchi par un élément de surface d'un corps dans la direction délimitée par un cône

donné dont le sommet se trouve au niveau de l'élément de surface sur le rayonnement réfléchi par le diffuseur

parfait par réflexion dans les mêmes conditions d'éclairage
NOTE 1 Ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

NOTE 2 Ce terme ne peut être utilisé que s'il s'avère que le matériau d'essai ne présente aucune luminescence

(fluorescence).
3.5
facteur de réflectance diffuse

rapport de la réflexion d'un corps sur la réflexion du diffuseur parfait par réflexion dans les mêmes conditions

d'éclairage diffus et de détection normale
NOTE 1 Ce rapport est souvent exprimé en pourcentage.

NOTE 2 La présente Norme internationale spécifie l'utilisation d'un éclairage diffus et d'une détection normale dans un

appareil construit et étalonné conformément aux dispositions de la présente Norme.

3.6
facteur de réflectance intrinsèque

facteur de réflectance diffuse d'une couche de matériau ou d'une liasse suffisamment épaisse pour être

opaque, c'est-à-dire que l'augmentation de l'épaisseur de la liasse, en doublant le nombre de feuilles la

constituant, n'engendre aucune modification du facteur de réflectance mesuré
2 © ISO 2011 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO/DIS 2469

NOTE Le facteur de réflectance d'une seule feuille non opaque dépend du fond et n'est pas une propriété du

matériau.
3.7
étalon de référence ISO de niveau 1
IR1

diffuseur parfait par réflexion (voir publication CIE 17.4, N° 845.04.54) ; diffuseur Lambertien isotrope idéal

spectralement uniforme dont la réflectance est égale à 1 pour toutes les longueurs d'onde

NOTE La réflectance est définie comme le rapport du rayonnement réfléchi sur le rayonnement incident, voir

Annexe E.
3.8
étalon de référence ISO de niveau 2
IR2

étalon de référence dont les facteurs de luminance énergétique (de réflectance) ont fait l'objet d'une

détermination par un laboratoire d'étalonnage par rapport à l'IR1, tel que défini dans l'ISO 4094

NOTE La présente Norme internationale fait référence à deux types d'IR2.

Un IR2 non fluorescent dont les facteurs de réflectance spectrale ont été déterminés par un laboratoire d'étalonnage par

rapport à l'IR1. Un IR2 non fluorescent est utilisé pour étalonner l'échelle photométrique d'un appareil de référence de

laboratoire agréé.

Un IR2 fluorescent dont les facteurs de luminance énergétique spectrale correspondant à un illuminant CIE spécifié ont

été déterminés par un laboratoire d'étalonnage. Un étalon IR2 fluorescent est utilisé pour régler la teneur en UV d'un

appareil de référence de laboratoire agréé.
3.9
étalon de référence ISO de niveau 3
IR3

étalon de référence dont les facteurs de luminance énergétique ont fait l'objet d'une détermination par un

laboratoire agréé par rapport à un IR2, tel que défini dans l'ISO 4094
NOTE La présente Norme internationale fait référence à deux types d'IR3.

Un IR3 non fluorescent dont les facteurs de réflectance spectrale ont été déterminés par un laboratoire agréé par rapport

à l'IR2. Un IR3 non fluorescent est utilisé pour étalonner l'échelle photométrique d'un appareil de référence de laboratoire

d'essai.

Un IR3 non fluorescent dont les valeurs d'étalonnage ont été déterminées par un laboratoire agréé par rapport à l'IR2. Un

laboratoire d'essais utilise un IR3 fluorescent pour régler la quantité relative du rayonnement UV incident sur l'échantillon

à un niveau spécifié.
4 Principe

Une éprouvette est irradiée de manière diffuse dans un appareil étalon et la lumière réfléchie (et émise par

fluorescence) dans une direction normale à la surface est envoyée vers un système de détection. Ce système

de détection peut être constitué d'un filtre optique déterminé et d'un photodétecteur ou d'un réseau de

photodétecteurs dans lequel chaque détecteur correspond à une longueur d'onde efficace spécifique. Dans le

premier cas, les facteurs de luminance énergétique recherchés sont déterminés directement à partir des

données de sortie du photodétecteur et, dans le deuxième cas, ils sont calculés à partir des données de sortie

du réseau de détecteurs au moyen des fonctions de pondération appropriées.
© ISO 2011 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO/DIS 2469
5 Appareillage

5.1 Réflectomètre, ayant les caractéristiques du point de vue géométrique, spectral et photométrique

décrites à l'Annexe A.

5.2 Etalons de référence pour l'étalonnage de l'appareil et des étalons de travail, un étalon de

référence non fluorescent pour l'étalonnage photométrique de l'appareil et des étalons de travail, provenant

d'un laboratoire agréé par l'ISO/TC 6 et satisfaisant aux exigences d'un étalon de référence ISO de niveau 3

(voir 3.9), tel que spécifié à l'Annexe B.

Utiliser des étalons de référence de manière suffisamment fréquente pour garantir un étalonnage satisfaisant.

NOTE Si des matériaux fluorescents doivent être mesurés, un étalon de référence fluorescent provenant d'un

laboratoire agréé par l'ISO/TC 6 est requis afin de pouvoir régler la teneur en UV de l'éclairement pour qu'elle corresponde

à l'illuminant CIE approprié, tel que spécifié à l'Annexe C. L'utilisation de ces étalons de référence fluorescents est décrite

dans les Normes internationales y afférant.

5.3 Deux étalons de travail non fluorescents, sous forme de deux plaques de verre opale, de céramique

ou d'un autre matériau adapté de surface plane.

NOTE Dans certains appareils, la fonction de l'étalon de travail primaire (voir 6.3) peut être remplie par un étalon

interne intégré.

Pour les mesurages sur des matériaux fluorescents nécessitant un étalon de référence fluorescent (voir 5.2)

afin de pouvoir régler la teneur en UV de l'éclairement, des étalons de travail fluorescents stables en plastique

ou composés d'un autre matériau incorporant un agent d'azurage fluorescent sont requis. Ces étalons de

travail sont décrits dans les Normes internationales applicables.

5.4 Corps noir, pour l'étalonnage ou la validation du bas de l'échelle photométrique. Le facteur de

luminance énergétique de ce corps noir ne doit pas varier de sa valeur nominale de plus de 0,2 %, et ce à

toutes les longueurs d'onde. Il convient de stocker le corps noir la tête en bas dans un environnement exempt

de poussière ou de le recouvrir d'un couvercle de protection. Pendant l'étalonnage, l'appareil doit être réglé à

la valeur nominale du corps noir.

Il n'est toutefois pas encore possible de mettre en place un système d'étalons de référence permettant aux

laboratoires d'essai de vérifier le facteur de réflectance du corps noir. Au moment de la livraison, il convient

que le niveau soit garanti par le fabricant de l'appareil. Pour toute question relative à l'utilisation et à l'état du

corps noir, il convient de s'adresser au fabricant de l'appareil.
6 Etalonnage photométrique de l'appareil et des étalons de travail
6.1 Etalonnage de l'appareil

A l'aide du mode opératoire approprié, étalonner l'appareil avec un IR3. Procéder à un mesurage sur l'IR3 afin

de vérifier que l'étalonnage est satisfaisant. Il convient que l'écart entre le degré de blancheur mesuré et le

degré de blancheur assigné et/ou les composantes trichromatiques de l'IR3 utilisées pour l'étalonnage

primaire n'excède pas 0,05 %.

NOTE De la poudre de sulfate de baryum est disponible dans le commerce pour réaliser des tablettes comprimées

dont les facteurs de luminance énergétique spectrale absolue figurent sur le flacon, mais ces valeurs ne sont pas

considérées traçables selon les principes de métrologie moderne, et les tablettes de sulfate de baryum ne sont pas

considérées adaptées pour être utilisées en tant qu'IR3, tel que requis par la présente Norme internationale.

Tous les étalonnages sont ainsi reliés à un IR1 par une chaîne d'étalonnage comprenant un IR2 et un IR3

auxquels des valeurs absolues sont assignées respectivement par un laboratoire d'étalonnage et un

laboratoire agréé utilisant un appareil conforme à la présente Norme internationale.

Manipuler les IR3 avec précaution et protéger la surface d'essai contre toute contamination. En cas de

non-utilisation, conserver les IR3 dans l'obscurité.
4 © ISO 2011 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO/DIS 2469
6.2 Etalonnage des étalons de travail non fluorescents

Les étalons de travail non fluorescents doivent être étalonnés par rapport à des étalons de référence ISO de

niveau 3 dans l'appareil dans lequel ils seront utilisés.

A l'aide du mode opératoire approprié, étalonner l'appareil avec un IR3. Nettoyer les étalons de travail

(voir 6.4), mesurer les étalons de travail, relever et noter à 0,01 % près les facteurs de luminance énergétique

des étalons de travail préalablement nettoyés.

NOTE Afin qu'il y ait conformité avec l'appareil de référence, différentes valeurs peuvent être attribuées à un étalon

de travail selon le niveau de travail et l'objectif du mesurage. Cela s'applique si l'étalon de travail est translucide ou brillant

et si l'échelle de l'appareil n’est pas linéaire.
6.3 Utilisation d'étalons de travail non fluorescents

Utiliser une plaque comme étalon de travail primaire pour la vérification et l'étalonnage de l'appareil et utiliser

l'autre plaque bien moins fréquemment, comme plaque de contrôle, pour la vérification de l'étalon de travail

primaire. La fréquence avec laquelle l'appareil doit être étalonné est fonction du type d'appareil. L'étalonnage

fréquent de l'appareil tend à introduire des fluctuations non souhaitées de l'appareil. Il convient de ne

réétalonner l'appareil que lorsqu'une vérification au moyen de l'étalon de travail primaire indique que

l'étalonnage est nécessaire. Vérifier périodiquement l'étalon de travail primaire par rapport à la plaque de

contrôle. S'il y a un changement quelconque du facteur de luminance énergétique, nettoyer l'étalon de travail

primaire au moyen du mode opératoire décrit en 6.4. Si cette modification persiste, nettoyer et réétalonner les

deux étalons de travail par rapport à un étalon IR3 approprié.

Il convient que l'étalon de travail primaire soit vérifié au moyen de la plaque de contrôle suffisamment souvent

pour s'assurer que toute modification éventuelle de l'étalon de travail primaire soit décelée avant l'étalonnage

pour éviter de le biaiser.
6.4 Nettoyage des étalons de travail non fluorescents

Manipuler avec précaution. Si un nettoyage s'impose, suivre les instructions du fabricant. Si les étalons de

travail sont en verre opale ou en céramique, rincer la plaque avec de l'eau distillée et du détergent exempt de

matières fluorescentes et nettoyer en utilisant une brosse douce. Rincer soigneusement dans de l'eau distillée

et laisser sécher à l'air dans un environnement exempt de poussière en ne laissant rien entrer en contact

avec la surface. Laisser la plaque dans un dessiccateur jusqu'à ce qu'elle soit stable du point de vue optique.

NOTE Pour les étalons de travail en céramique, il est recommandé d'éviter tout contact de la face supérieure des

plaques avec de l'eau, car le recuit de céramique est très poreux et son séchage dans un dessiccateur dans le but de

rétablir ses propriétés optiques peut prendre plusieurs jours.
7 Echantillonnage

Si les essais sont effectués dans le but d’évaluer un lot, il convient de sélectionner l'échantillon conformément

à l'ISO 186. Si les essais sont effectués sur un autre type d'échantillon, veiller à ce que les éprouvettes

sélectionnées soient représentatives de l'échantillon reçu.
8 Préparation des éprouvettes

Préparer les éprouvettes conformément aux instructions fournies dans la Norme internationale applicable à la

détermination des facteurs de luminance énergétique ou des propriétés optiques basées sur le mesurage des

facteurs de luminance énergétique.

Pour un simple mesurage du facteur de luminance énergétique, plutôt que d'une autre propriété optique

définie dans une autre Norme internationale, suivre le mode opératoire suivant.
© ISO 2011 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO/DIS 2469

Couper des éprouvettes rectangulaires d'environ 75 mm × 150 mm, en évitant les filigranes, les impuretés et

les défauts visibles et en veillant à ne pas toucher la surface d'essai considérée.

Pour un mesurage du facteur de luminance énergétique intrinsèque, assembler les éprouvettes en une liasse,

en orientant les faces supérieures vers le haut. Il convient que le fait de doubler le nombre d'éprouvettes

n'altère pas le facteur de luminance énergétique. Protéger la liasse en plaçant une feuille supplémentaire sur

le dessus et une autre en dessous. Eviter toute contamination et exposition inutile à la lumière ou à la chaleur.

Marquer l'éprouvette du dessus dans un coin afin d'identifier l'échantillon et sa face supérieure.

NOTE Lorsqu'il est possible de distinguer la face toile de la face supérieure, il convient d’orienter cette dernière vers

le haut. Dans le cas contraire, par exemple pour les papiers fabriqués sur des machines à double toile, veiller à ce que la

même face de la feuille soit orientée vers le haut dans l'ensemble de la liasse.

Si le nombre de feuilles n'est pas suffisant, ou en cas de mesurage d’un facteur de luminance énergétique

dépendant du fond, sélectionner un fond adapté et joindre une description de ce fond dans le rapport.

9 Mode opératoire

Déterminer le facteur de luminance énergétique tel que spécifié dans la Norme internationale applicable à la

détermination des facteurs de luminance énergétique ou des propriétés optiques basée sur le mesurage des

facteurs de luminance énergétique.

Pour un simple mesurage du facteur de luminance énergétique, plutôt que d'une autre propriété optique

définie dans une autre Norme internationale, suivre le mode opératoire suivant.
9.1 Vérification de l'étalonnage

Vérifier l'étalonnage de l'appareil en utilisant un étalon de travail non fluorescent étalonné par rapport à un IR3

(5.3). Réétalonner l'appareil si nécessaire.

NOTE Si l'appareil est de type spectrophotomètre et si le matériau à mesurer contient ou est susceptible de contenir

une composante fluorescente, la teneur en UV de l'éclairement doit être réglée de manière à correspondre à l'illuminant

considéré, en utilisant des étalons ISO de niveau 3 fluorescents (5.2) et non fluorescents (voir 5.2) selon un mode

opératoire itératif et en observant les instructions du fabricant de l'appareil. Le mode opératoire permettant de régler la

teneur en UV pour qu'elle corresponde à un illuminant normalisé CIE est fourni dans l'ISO 11475 (illuminant D65) ou dans

l'ISO 2470-1 (illuminant C).
9.2 Mesurage

Enlever les feuilles de protection de la liasse d'éprouvettes. Sans toucher la surface d'essai, utiliser le mode

opératoire adapté à l'appareil, ains
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.