Development and principles for application of public information symbols

Provides a set of recommended procedures to be followed and sets forth the essential technical criteria which should be taken into account when developing or considering the use of graphical symbols as a means of visual pictorial communication. Applies mainly to public areas. Includes terms and definitions.

Élaboration et principes de mise en oeuvre des pictogrammes destinés à l'information du public

Le présent Rapport technique fournit un exemple de processus qu'il est recommandé de suivre et détaille les principaux critères techniques à prendre en compte pour étudier ou développer l'emploi des symboles graphiques, ou pictogrammes, comme moyen de communication visuelle par l'image. Son domaine d'application est principalement dans les endroits publics, mais les recommandations qu'il contient concernant les critères relatifs au dessin visuel peuvent également s'appliquer aux problèmes de perception dans d'autres endroits où des pictogrammes ou des symboles graphiques sont utilisés comme moyens de communication.

Razvoj in načela uporabe znakov za javno informiranje

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
30-Sep-1995
Withdrawal Date
01-Feb-2010
Current Stage
9900 - Withdrawal (Adopted Project)
Start Date
01-Feb-2010
Due Date
24-Feb-2010
Completion Date
02-Feb-2010

Buy Standard

Technical report
ISO/TR 7239:1984 - Development and principles for application of public information symbols
English language
19 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Technical report
SIST ISO/TR 7239:1995
English language
19 pages
sale 10% off
Preview
sale 10% off
Preview

e-Library read for
1 day
Technical report
ISO/TR 7239:1984 - Élaboration et principes de mise en oeuvre des pictogrammes destinés a l'information du public
French language
19 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Technical report
ISO/TR 7239:1984 - Élaboration et principes de mise en oeuvre des pictogrammes destinés a l'information du public
French language
19 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

TECHNICAL REPORT 7239
Published 1984-12-15

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION*MEXt(L1YHAPO~HAR OPrAHl43AUMR IlO CTAHAAPTM3AL(ML/1.ORGANlSATlON INTERNATIONALE DE NORMALlSATlON

Development and principles for application of public
information symbols

clabora tion et principes de mise en euvre des pictogrammes destinks ;i l’informa tion du public

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards bodies US0 member bodies).

The work of preparing International Standards is normally carried out through IS0 technical committees. Each member body

interested in a subject for which a technical committee has been established has the right to be represented on that committee. Inter-

national organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

The main task of IS0 technical committees is to prepare International Standards. In exceptional circumstances a technical committee

may propose the publication of a technical report of one of the following types :

type 1, when the necessary support within the technical committee cannot be obtained for the publication of an International

Standard, despite repeated efforts;

type 2, when the subject is still under technical development requiring wider exposure;

type 3, when a technical committee has collected data of a different kind from that which is normally published as an Inter-

national Standard (“state of the art”, for example).

Technical reports are accepted for publication directly by IS0 Council. Technical reports types 1 and 2 are subject to review within

three years of publication, to decide if they can be transformed into International Standards. Technical reports type 3 do not

necessarily have to be reviewed until the data they provide is considered no longer valid or useful.

ISO/TR 7239 was prepared by Technical Committee lSO/TC 145, Graphical symbols.

The reasons which led to the decision to publish this document in the form of a technical report type 3 are explained in the

Introduction.
Contents
Page

0 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

1 Scope and field of application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

\ 2 References . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

3 Abbreviations and definitions.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

4 Procedures for the development or adoption of public information symbols. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4

UDC 003.62
Ref. No. ISO/TR 7239-1984 (E)

Descriptors : symbols, graphic symbols, information, information marks, preparation, implementation.

0 International Organization for Standardization, 1984 0
Printed in Switzerland Price based on 19 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (E)
5 Visual design criteria for the development of public information symbols
.............................................. 8

6 Implementation .............................................................................................. 10

Annexes

A SpecimensinglesheetofISO7001 .......................................................................... 17

B Structural elements of a sign 18
...............................................................................

C Exampleofsigndevelopment ............................................................................... 19

0 introduction

This Technical Report has been *developed by lSO/TC 145/SC 1 following the publication of IS0 7001. It was originally intended that

this would form part of that International Standard, but it was decided that separate, subsequent publication of the Technical Report

was advisable in order to expedite publication of IS0 7001. Its content will be reviewed over the next three years with a view to its

incorporation in IS0 3461/4.

Since the subject of this Technical Report is still under development, constructive criticism of it and of its practical use with public

information symbols is welcomed. Such comments, and notification of any new research results pertinent to public information

symbols, will assist ISO/TC 145/SCl in reviewing the technical content.

Symbols for public information set two requirements: first, comprehension of the symbol’s message, and second, its visual impact or

conspicuity and legibility, as regards size, detail, surroundings and position in relation to the viewer.

IS0 7001 consists of single sheets, each relating to one particular symbol. It contains an explanation of each symbol and its appli-

cation, a verbal description of the image content and a guideline example for the symbol. IS0 7001 standardizes the image content

with its verbal description; the pictorial guideline examples are specimen designs which show how the image content may be

presented graphically but are not intended to be binding (see annex AL

This Technical Report is intended to assist the managers of organizations and their designers in the use of IS0 7001 and to provide an

understanding of the intentions of ISO/TC 145/SC 1.
1 Scope and field of application

This Technical Report provides a set of recommended procedures to be followed and sets forth the essential technical criteria which

should be taken into account when developing or considering the use of graphical symbols as a means of visual pictorial communi-

cation.

The field of application is mainly in public areas, but the recommendations of this Technical Report concerning visual design criteria

can equally be applicable to perception problems in other areas where graphical symbols are used as the means of communication.

2 References
IS0 3461, Graphic symbols - General principles for presentation.
IS0 3864, Safety co/ours and safety signs.
IS0 4196, Graphic symbols - Use of arrows.
IS0 7000, Graphical symbols for use on equipment - Index and synopsis.
IS0 7001, Public information symbols.
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TR 72394984 (E)
3 Abbreviations and definitions
3.1 Algebraic symbols

The meanings of the symbols used in the formulae adopted in this Technical Report are as follows:

md represents the linear dimension of the smallest significant detail in the graphical symbol (see 5.8)

represents the minimum line thickness for the representation of detail in a symbol (see 5.8.1)

represents the distance between the symbol and the internal edge of the symbol enclosure (see 6.1)

dis

S represents the linear dimension of the symbol as defined by the corner marks in the guideline example of IS0 7001 (see

annex A)
represents the internal dimension of one side of a diamond enclosure (see 6.2.1)
d represents the internal diameter of a circular enclosure (see 6.2.2)

b represents the internal base dimension of an equilateral triangular enclosure (see 6.2.3)

D represents the viewing distance (i.e. the distance it is anticipated the viewer will be away from the sign) (see 6.4)

X represents the displacement of the centre of the sign from the central line of vision, measured at right angles to the central

line of vision (see 6.4.1)
3.2 Definitions
For the purposes of this Technical Report the following definitions apply.
but which nevertheless are perceived

3.2. 1 apparent size : Enclosures or symbols which have different geometric dimensions

the eye as being of the same size.

3.2.2 appropriateness ranking test: A procedure for placing symbols, designed for a given referent, in descending order of merit

according to their considered appropriateness.

3.2.3 background: That part of a sign immediately behind a symbol or word (see annex B).

3.2.4 colour code: Colours used symbolically to represent particular meanings (see IS0 3864).

measurement of the degree of

3.2.5 comprehension test: A procedure for eliciting a response from the public which enables

camp rehension of the proposed symbols.

conspicuity : The capability of one entity in the visual field to be more easily noticed than any surrounding information.

3.2.6

3.2.7 detection: The ability of the visual system to pick out stimuli in the visual field.

rection

3.2.8 displacement: Distance between the centre of a symbol located in a public place and the central line of the normal di

of vision of the user, measured at a right angle to that central Ii ne of vision (see 6.4).

3.2.9 enclosure : That part of the sign which encloses the symbol (see annex B).

3.2.10 field of application: The context in which the use of a symbol to convey a message is appropriate.

function: The purpose of the symbol.
3.2.11

3.2.12 guideline example: A selected graphical interpretation of the standard image content in the form of a symbol as published

in IS0 7001.
---------------------- Page: 3 ----------------------
lSO/TR 7239-1984 (E)
3.2.13 image content: The elements of the symbol and their relative disposition.

3.2.14 legibility: The property of characters and symbols which enables one character to be discriminated from another.

3.2.15 matching test: A procedure where respondents select, from a set of symbols, the symbol which they judge best matches a

given referent (see 4.2.2.4).

3.2.16 negating stroke: A graphical device in the form of a line intended to negate a symbol’s original intended message.

3.2.17 public information symbol: A graphical symbol intended to give information to the general public, the understanding of

which is not normally dependent on specialist or occupational training.
3.2.18 referent: The subject represented by the symbol.

3.2.19 resolution : The ability of the visual system to discriminate small details. This ability is affected by several factors, including

viewing distance, size of details and the separation between them (see 5.8).

3.2.20 shape code : A geometrical shape used symbolically to represent a particular meaning (see IS0 3864).

3.2.21 sign: A configuration of visual elements - symbols, text and other shapes - produced to convey a given message.

3.2.22 standard image content: The image content as described in words for each referent, and published in IS0 7001.

3.2.23 symbol: A visually perceptible figu re, reproduced means of writing, drawing, printi ng or other manufacturing techniqu

intended to convey a particular meaning.
h symbol conforming to the verbal description of the image content, and each
3.2.24 symbo I set : A related range of symbols, eat

symbol relating to a particular area of public interest, for example transport, leisure, sport, accommodation, etc

3.2.25 symbol variants: Alternative symbol designs for a given referent.

3.2.26 viewing angle : The angle formed by the plane of a sign and the central line of vision of an observer (see figure 5).

observer to the two extremes of the

3.2.27 visual size (visual angle): The angle sub tended by two lines drawn from the eye of the

(see figure 4)
longest axis of the symbol
4 Procedures for the development or adoption of public information symbols
4.1 Adoption

Before proceeding to the development of a new symbol for a particular function, reference should first be made to IS0 7001 in order

to establish that a referent has not already been standardized.
4.1.1 IS0 procedures

The use of the procedures outlined in annex 2A of the Directives for the fechnical work of /SO may also be used to establish whether

work has already commenced to standardize a referent for the function required.
4.2 Development
4.2.1 Determination of need

Before proceeding to develop a symbol for a particular function, it should first be clearly established that a graphical symbol to serve

that function is definitely needed.
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (E)
4.2.2 Design development
riginal designs for a public information symbol should be
Having established that a need exists for a new symbol to be designed, o
based on results obtained by followin g the procedures ind cated in figure 1.
4.2.2.1 Trial designs

This initial stage involves both the generation of trial designs and the collection of any designs in use for each of the referents under

consideration. This preliminary stage will generate many more versions of the symbols than it is possible to test comprehensively, so a

limited number of the most appropriate symbols for further investigation are selected using a method called an “appropriateness rank-

ing test”, as defined in 3.2.2.
conducted to investigate

With this limited number of symbol alternatives for a given referent, a compreh ension test is then which

with the meaning.
elements of these symbols are best comprehended intended

For this stage of testing and evaluation, not only are symbol variants required for the referent, but a definition of the function of the

referent and its field of application is also required. These aspects are critical to the testing technique. Only in this way can any

sensible and useful interpretation be made of the comprehension test data.

At this stage, no one symbol variant is being tested with a view to adoption, but rather, the symbols under test will allow the selection

of the pictorial elements which are likely to make a useful symbol in practice. The results of the comprehension test when interpreted

in this way lead to a verbal description of the image content of the symbol. This then becomes the standard for the referent.

4.2.2.2 Poor response

If the level of comprehension of the proposed symbol is unsatisfactory, new trial desig ns are initiated or a redefinition of the scope or

field of application of the symb indicated in figure 1 are repeated as required.
01 is attempted. Thereafter, the proced u res
4.2.2.3 Symbol sets

If the level of recog nition of the proposed symbols is satisfactory, prepare verbal descriptions of the image content and proceed to

prepare the symbol set.

Individual symbols should be designed as elements of a system. It should be borne in mind that the communication power of an

individual symbol is dependent on a certain degree of consistency with other components of the set but also on distinctiveness.

Distinctiveness of an individual symbol within a set prevents confusion. Also, a set of symbols having consistency of design reinforces

the possibility of detection of the individual symbols in complex surroundings.
4.2.2.4 Matching test

The purpose of the matching test is to determine how well the symbols work as a related set and whether any aspect of their visual

design leads to confusion. Results from the matching test are then used to modify the previously derived verbal description of the

image content so as to avoid confusion in practice.
4.2.2.5 Standard image content and guideline example
IS0 7001 lays down three elements:
a) the standard image content (see 3.2.22);
b) the function (see 3.2.11);
c) the field of application (see 3.2.10).

It should be noted that it is not the graphical form as such that is being standardized but the image content. In this way it is hoped that

flexibility within IS0 7001 will be available for cultural influences and design styles in different countries. The guideline examples are

provided merely to guide the users of the standard in the interpretation of the standard image content. It is not essential to use the

guideline example in order to conform to the standard, although its use is encouraged (see annex A).

---------------------- Page: 5 ----------------------
lSO/TR 7239-1984 (E)
4.3 Procedural guidelines
Determine the need for a symbol
4.3.1

4.3.2 Is the referent for which you wish to introduce a symbol shown in IS0 7001 ?

YESl NO
4.3.4 Are any symbols for the referent widely used in
your country?
YE- NO
4.3.3 You should adhere to the standard image content
as shown in IS0 7001.
4.3.4.3 Continue verbal messages,
or contact relevant international
agencies.
4.3.3.1 You may adopt the guideline example shown in
IS0 7001; or you may modify it (provided you adhere to
the standard image content) to fulfill your domestic
4.3.4.1 Evaluate them by following the flow chart (see
figure 1).
4.3.3.2 Refer to IS0 7001 for any information on the
4.3.4.2 Refer to any relevant national or International
use of colour in association with the referent. Use that

information to develop the design brief. Standard concerning the use of shape and colour. Use

that information to develop the design brief.
4.3.3.3 If you produce a symbol different from the
guideline example shown in IS0 7001, evaluate your
design by using the matching test.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (E)
Need for new symbol for a given
referent function and field of
application
I I
Existing untested symbols
No symbol exists
Verbal or pictorial ideas generated
by designers and others
Trial designs
Appropriateness Ranking Test
(unlimited number of symbols available)
Comprehension Test
(limited number of symbols)
responses
Appraise image Standard verbal descriptions
content of image contents
Symbol set designed
Requirements dictated
to IS0 7001 and ISO/TR 7239 by other related symbols
Confusion
Matching Test on symbol set
criteria
Figure 1 - Procedure for the development of public information symbols
---------------------- Page: 7 ----------------------
lSO/TR 7239-1984 (E)
5 Visual design criteria for the development of public information symbols
5.1 General

The widely differing characteristics of the surroundings in which public information symbols are used preclude rigid recommen-

dations. It is for professional designers in visual communication to interpret and apply the information in this Technical Report after

appropriate assessment of specific surroundings.
using reflective material or internally illuminated

The followi ng recommendations apply to symbols placed in a vertical plane and not

signs.
5.2 Construction of a symbol

The use of grids may help to maintain similar apparent size and consistency within sets of symbols. (See 4.2.2.3, concerning the

design of sets of symbols.) The variety of visual components which must be used in public information symbols however precludes

the use of restrictive geometric patterns. No symbol design should be forced to fit within a basic grid to the detriment of its

communication.
5.3 Proportions of a symbol

Long, narrow forms are not as easi perceived as forms in which height and width are similar. A height to width ratio of 1 :4 is the

maximum recommended for use in ublic information symbols.

NOTE - This refers to the symbol only and not to other components such as the negating stroke or an enclosure line.

5.4 Symmetry

nrns are more easily perceived. Sym to be designed with left/right symmetry whenever convenient.

Symmetrical for bols therefore
Not all symbols need to be symmetrical however.
5.5 Directional characteristics

When symbols having explicit or implicit d rectional characteristics are combined with a directiona arrow, directiona I conflict should

be avoided, by of the symbol. The des ign of any such symbol should permit reversal.

riate lateral reversal
aPProP
5.6 Solid or outline forms

Silhouette is more effective than outline. Solid forms therefore should be used in preference.

in interior of the symbol should differ in colour or in pattern from that of the
If however, symbols outline form must be used, the
background
5.7 Number of details

The ratio of perimeter to area of the symbol should be minimized, as this, in general, tends to improve the degree of discrimination of

the form. Only details that contribute to better comprehension should be included. Unnecessary details and elements that are

dependent upon fashion and foreseeable changes in the appearance of the object portrayed should be avoided.

5.8 Minimum di
...

SLOVENSKI STANDARD
SIST ISO/TR 7239:1995
01-oktober-1995
5D]YRMLQQDþHODXSRUDEH]QDNRY]DMDYQRLQIRUPLUDQMH
Development and principles for application of public information symbols

Élaboration et principes de mise en oeuvre des pictogrammes destinés à l'information du

public
Ta slovenski standard je istoveten z: ISO/TR 7239:1984
ICS:
01.080.10 Simboli za javne informacije Public information symbols
SIST ISO/TR 7239:1995 en

2003-01.Slovenski inštitut za standardizacijo. Razmnoževanje celote ali delov tega standarda ni dovoljeno.

---------------------- Page: 1 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
---------------------- Page: 2 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
TECHNICAL REPORT 7239
Published 1984-12-15

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION*MEXt(L1YHAPO~HAR OPrAHl43AUMR IlO CTAHAAPTM3AL(ML/1.ORGANlSATlON INTERNATIONALE DE NORMALlSATlON

Development and principles for application of public
information symbols

clabora tion et principes de mise en euvre des pictogrammes destinks ;i l’informa tion du public

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards bodies US0 member bodies).

The work of preparing International Standards is normally carried out through IS0 technical committees. Each member body

interested in a subject for which a technical committee has been established has the right to be represented on that committee. Inter-

national organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

The main task of IS0 technical committees is to prepare International Standards. In exceptional circumstances a technical committee

may propose the publication of a technical report of one of the following types :

type 1, when the necessary support within the technical committee cannot be obtained for the publication of an International

Standard, despite repeated efforts;

type 2, when the subject is still under technical development requiring wider exposure;

type 3, when a technical committee has collected data of a different kind from that which is normally published as an Inter-

national Standard (“state of the art”, for example).

Technical reports are accepted for publication directly by IS0 Council. Technical reports types 1 and 2 are subject to review within

three years of publication, to decide if they can be transformed into International Standards. Technical reports type 3 do not

necessarily have to be reviewed until the data they provide is considered no longer valid or useful.

ISO/TR 7239 was prepared by Technical Committee lSO/TC 145, Graphical symbols.

The reasons which led to the decision to publish this document in the form of a technical report type 3 are explained in the

Introduction.
Contents
Page

0 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

1 Scope and field of application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

\ 2 References . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

3 Abbreviations and definitions.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

4 Procedures for the development or adoption of public information symbols. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4

UDC 003.62
Ref. No. ISO/TR 7239-1984 (E)

Descriptors : symbols, graphic symbols, information, information marks, preparation, implementation.

0 International Organization for Standardization, 1984 0
Printed in Switzerland Price based on 19 pages
---------------------- Page: 3 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
ISO/TR 7239-1984 (E)
5 Visual design criteria for the development of public information symbols
.............................................. 8

6 Implementation .............................................................................................. 10

Annexes

A SpecimensinglesheetofISO7001 .......................................................................... 17

B Structural elements of a sign 18
...............................................................................

C Exampleofsigndevelopment ............................................................................... 19

0 introduction

This Technical Report has been *developed by lSO/TC 145/SC 1 following the publication of IS0 7001. It was originally intended that

this would form part of that International Standard, but it was decided that separate, subsequent publication of the Technical Report

was advisable in order to expedite publication of IS0 7001. Its content will be reviewed over the next three years with a view to its

incorporation in IS0 3461/4.

Since the subject of this Technical Report is still under development, constructive criticism of it and of its practical use with public

information symbols is welcomed. Such comments, and notification of any new research results pertinent to public information

symbols, will assist ISO/TC 145/SCl in reviewing the technical content.

Symbols for public information set two requirements: first, comprehension of the symbol’s message, and second, its visual impact or

conspicuity and legibility, as regards size, detail, surroundings and position in relation to the viewer.

IS0 7001 consists of single sheets, each relating to one particular symbol. It contains an explanation of each symbol and its appli-

cation, a verbal description of the image content and a guideline example for the symbol. IS0 7001 standardizes the image content

with its verbal description; the pictorial guideline examples are specimen designs which show how the image content may be

presented graphically but are not intended to be binding (see annex AL

This Technical Report is intended to assist the managers of organizations and their designers in the use of IS0 7001 and to provide an

understanding of the intentions of ISO/TC 145/SC 1.
1 Scope and field of application

This Technical Report provides a set of recommended procedures to be followed and sets forth the essential technical criteria which

should be taken into account when developing or considering the use of graphical symbols as a means of visual pictorial communi-

cation.

The field of application is mainly in public areas, but the recommendations of this Technical Report concerning visual design criteria

can equally be applicable to perception problems in other areas where graphical symbols are used as the means of communication.

2 References
IS0 3461, Graphic symbols - General principles for presentation.
IS0 3864, Safety co/ours and safety signs.
IS0 4196, Graphic symbols - Use of arrows.
IS0 7000, Graphical symbols for use on equipment - Index and synopsis.
IS0 7001, Public information symbols.
---------------------- Page: 4 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
ISO/TR 72394984 (E)
3 Abbreviations and definitions
3.1 Algebraic symbols

The meanings of the symbols used in the formulae adopted in this Technical Report are as follows:

md represents the linear dimension of the smallest significant detail in the graphical symbol (see 5.8)

represents the minimum line thickness for the representation of detail in a symbol (see 5.8.1)

represents the distance between the symbol and the internal edge of the symbol enclosure (see 6.1)

dis

S represents the linear dimension of the symbol as defined by the corner marks in the guideline example of IS0 7001 (see

annex A)
represents the internal dimension of one side of a diamond enclosure (see 6.2.1)
d represents the internal diameter of a circular enclosure (see 6.2.2)

b represents the internal base dimension of an equilateral triangular enclosure (see 6.2.3)

D represents the viewing distance (i.e. the distance it is anticipated the viewer will be away from the sign) (see 6.4)

X represents the displacement of the centre of the sign from the central line of vision, measured at right angles to the central

line of vision (see 6.4.1)
3.2 Definitions
For the purposes of this Technical Report the following definitions apply.
but which nevertheless are perceived

3.2. 1 apparent size : Enclosures or symbols which have different geometric dimensions

the eye as being of the same size.

3.2.2 appropriateness ranking test: A procedure for placing symbols, designed for a given referent, in descending order of merit

according to their considered appropriateness.

3.2.3 background: That part of a sign immediately behind a symbol or word (see annex B).

3.2.4 colour code: Colours used symbolically to represent particular meanings (see IS0 3864).

measurement of the degree of

3.2.5 comprehension test: A procedure for eliciting a response from the public which enables

camp rehension of the proposed symbols.

conspicuity : The capability of one entity in the visual field to be more easily noticed than any surrounding information.

3.2.6

3.2.7 detection: The ability of the visual system to pick out stimuli in the visual field.

rection

3.2.8 displacement: Distance between the centre of a symbol located in a public place and the central line of the normal di

of vision of the user, measured at a right angle to that central Ii ne of vision (see 6.4).

3.2.9 enclosure : That part of the sign which encloses the symbol (see annex B).

3.2.10 field of application: The context in which the use of a symbol to convey a message is appropriate.

function: The purpose of the symbol.
3.2.11

3.2.12 guideline example: A selected graphical interpretation of the standard image content in the form of a symbol as published

in IS0 7001.
---------------------- Page: 5 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
lSO/TR 7239-1984 (E)
3.2.13 image content: The elements of the symbol and their relative disposition.

3.2.14 legibility: The property of characters and symbols which enables one character to be discriminated from another.

3.2.15 matching test: A procedure where respondents select, from a set of symbols, the symbol which they judge best matches a

given referent (see 4.2.2.4).

3.2.16 negating stroke: A graphical device in the form of a line intended to negate a symbol’s original intended message.

3.2.17 public information symbol: A graphical symbol intended to give information to the general public, the understanding of

which is not normally dependent on specialist or occupational training.
3.2.18 referent: The subject represented by the symbol.

3.2.19 resolution : The ability of the visual system to discriminate small details. This ability is affected by several factors, including

viewing distance, size of details and the separation between them (see 5.8).

3.2.20 shape code : A geometrical shape used symbolically to represent a particular meaning (see IS0 3864).

3.2.21 sign: A configuration of visual elements - symbols, text and other shapes - produced to convey a given message.

3.2.22 standard image content: The image content as described in words for each referent, and published in IS0 7001.

3.2.23 symbol: A visually perceptible figu re, reproduced means of writing, drawing, printi ng or other manufacturing techniqu

intended to convey a particular meaning.
h symbol conforming to the verbal description of the image content, and each
3.2.24 symbo I set : A related range of symbols, eat

symbol relating to a particular area of public interest, for example transport, leisure, sport, accommodation, etc

3.2.25 symbol variants: Alternative symbol designs for a given referent.

3.2.26 viewing angle : The angle formed by the plane of a sign and the central line of vision of an observer (see figure 5).

observer to the two extremes of the

3.2.27 visual size (visual angle): The angle sub tended by two lines drawn from the eye of the

(see figure 4)
longest axis of the symbol
4 Procedures for the development or adoption of public information symbols
4.1 Adoption

Before proceeding to the development of a new symbol for a particular function, reference should first be made to IS0 7001 in order

to establish that a referent has not already been standardized.
4.1.1 IS0 procedures

The use of the procedures outlined in annex 2A of the Directives for the fechnical work of /SO may also be used to establish whether

work has already commenced to standardize a referent for the function required.
4.2 Development
4.2.1 Determination of need

Before proceeding to develop a symbol for a particular function, it should first be clearly established that a graphical symbol to serve

that function is definitely needed.
---------------------- Page: 6 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
ISO/TR 7239-1984 (E)
4.2.2 Design development
riginal designs for a public information symbol should be
Having established that a need exists for a new symbol to be designed, o
based on results obtained by followin g the procedures ind cated in figure 1.
4.2.2.1 Trial designs

This initial stage involves both the generation of trial designs and the collection of any designs in use for each of the referents under

consideration. This preliminary stage will generate many more versions of the symbols than it is possible to test comprehensively, so a

limited number of the most appropriate symbols for further investigation are selected using a method called an “appropriateness rank-

ing test”, as defined in 3.2.2.
conducted to investigate

With this limited number of symbol alternatives for a given referent, a compreh ension test is then which

with the meaning.
elements of these symbols are best comprehended intended

For this stage of testing and evaluation, not only are symbol variants required for the referent, but a definition of the function of the

referent and its field of application is also required. These aspects are critical to the testing technique. Only in this way can any

sensible and useful interpretation be made of the comprehension test data.

At this stage, no one symbol variant is being tested with a view to adoption, but rather, the symbols under test will allow the selection

of the pictorial elements which are likely to make a useful symbol in practice. The results of the comprehension test when interpreted

in this way lead to a verbal description of the image content of the symbol. This then becomes the standard for the referent.

4.2.2.2 Poor response

If the level of comprehension of the proposed symbol is unsatisfactory, new trial desig ns are initiated or a redefinition of the scope or

field of application of the symb indicated in figure 1 are repeated as required.
01 is attempted. Thereafter, the proced u res
4.2.2.3 Symbol sets

If the level of recog nition of the proposed symbols is satisfactory, prepare verbal descriptions of the image content and proceed to

prepare the symbol set.

Individual symbols should be designed as elements of a system. It should be borne in mind that the communication power of an

individual symbol is dependent on a certain degree of consistency with other components of the set but also on distinctiveness.

Distinctiveness of an individual symbol within a set prevents confusion. Also, a set of symbols having consistency of design reinforces

the possibility of detection of the individual symbols in complex surroundings.
4.2.2.4 Matching test

The purpose of the matching test is to determine how well the symbols work as a related set and whether any aspect of their visual

design leads to confusion. Results from the matching test are then used to modify the previously derived verbal description of the

image content so as to avoid confusion in practice.
4.2.2.5 Standard image content and guideline example
IS0 7001 lays down three elements:
a) the standard image content (see 3.2.22);
b) the function (see 3.2.11);
c) the field of application (see 3.2.10).

It should be noted that it is not the graphical form as such that is being standardized but the image content. In this way it is hoped that

flexibility within IS0 7001 will be available for cultural influences and design styles in different countries. The guideline examples are

provided merely to guide the users of the standard in the interpretation of the standard image content. It is not essential to use the

guideline example in order to conform to the standard, although its use is encouraged (see annex A).

---------------------- Page: 7 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
lSO/TR 7239-1984 (E)
4.3 Procedural guidelines
Determine the need for a symbol
4.3.1

4.3.2 Is the referent for which you wish to introduce a symbol shown in IS0 7001 ?

YESl NO
4.3.4 Are any symbols for the referent widely used in
your country?
YE- NO
4.3.3 You should adhere to the standard image content
as shown in IS0 7001.
4.3.4.3 Continue verbal messages,
or contact relevant international
agencies.
4.3.3.1 You may adopt the guideline example shown in
IS0 7001; or you may modify it (provided you adhere to
the standard image content) to fulfill your domestic
4.3.4.1 Evaluate them by following the flow chart (see
figure 1).
4.3.3.2 Refer to IS0 7001 for any information on the
4.3.4.2 Refer to any relevant national or International
use of colour in association with the referent. Use that

information to develop the design brief. Standard concerning the use of shape and colour. Use

that information to develop the design brief.
4.3.3.3 If you produce a symbol different from the
guideline example shown in IS0 7001, evaluate your
design by using the matching test.
---------------------- Page: 8 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
ISO/TR 7239-1984 (E)
Need for new symbol for a given
referent function and field of
application
I I
Existing untested symbols
No symbol exists
Verbal or pictorial ideas generated
by designers and others
Trial designs
Appropriateness Ranking Test
(unlimited number of symbols available)
Comprehension Test
(limited number of symbols)
responses
Appraise image Standard verbal descriptions
content of image contents
Symbol set designed
Requirements dictated
to IS0 7001 and ISO/TR 7239 by other related symbols
Confusion
Matching Test on symbol set
criteria
Figure 1 - Procedure for the development of public information symbols
---------------------- Page: 9 ----------------------
SIST ISO/TR 7239:1995
lSO/TR 7239-1984 (E)
5 Visual design criteria for the development of public information symbols
5.1 General

The widely differing characteristics of the surroundings in which public information symbols are used preclude rigid recommen-

dations. It is for professional designers in visual communication to interpret and apply the information in this Technical Report after

appropriate assessment of specific surroundings.
using reflective material or internally illuminated

The followi ng recommendations apply to symbols placed in a vertical plane and not

signs.
5.2 Construction of a symbol

The use of grids may help to maintain similar apparent size and consistency within sets of symbols. (See 4.2.2.3, concerning the

design of sets of symbols.) The variety of visual components which must be used in public information symbols however precludes

the use of restrictive geometric patterns. No symbol design should be forced to fit within a basic grid to the detriment of its

communication.
5.3 Proportions of a symbol

Long, narrow forms are not as easi perceived as forms in which height and width are similar. A height to width ratio of 1 :4 is the

maximum recommended for use in ublic information symbols.

NOTE - This refers to the symbol only and not to other components such as the negating stroke or an enclosure line.

5.4 Symmetry

nrns are more easily perceived. Sym to be designed with left/right symmetry whenever convenient.

Symmetrical for bols therefore
Not all symbols need to be symmetrical however.
5.5 Directional characteristics

When symbols having explicit or implicit d rectional characteristics are combined with a directiona arrow, directiona I conflict should

be avoided, by of the symbol. The des ign of any such symbol should permit reversal.

riate lateral reversal
aPProP
5.6 Solid or outline forms

Silhouette is more effective than outline. Solid forms therefore should be used in preference.

in interior of the symbol should differ in colour or in pattern from that of the
If however, symbols outline form must be used, the
background
5.7 Number of details
The ratio of perimeter to area of the
...

RAPPORT TECHNIQUE 7239
Publié 1984-12-15

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.ME)I(,lJYHAPOflHAR OPTAHkl3A~MR IlO CTAH~APTLl3AL&lM~ORGANISATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Élaboration et principes de mise en œuvre des
pictogrammes destinés à l’information du public
Development and principles for application of public information symbols

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités

membres de I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre

intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernemen-

tales et non gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.

La tâche principale des comités techniques de I’ISO est d’élaborer les Normes internationales. Exceptionnellement, un comité techni-

que peut proposer la publication d’un rapport technique de l’un des types suivants:

type 1 : lorsque, en dépit de maints efforts au sein d’un comité technique, l’accord requis ne peut être réalisé en faveur de la

publication d’une Norme internationale;

type 2: lorsque le sujet en question est encore en cours de développement technique et requiert une plus grande expérience;

type 3: lorsqu’un comité technique a réuni des données de nature différente de celles qui sont normalement publiées comme

Normes internationales (ceci pouvant comprendre des informations sur l’état de la technique, par exemple).

La publication des rapports techniques dépend directement de l’acceptation du Conseil de I’ISO. Les rapports techniques des types 1

et 2 font l’objet d’un nouvel examen trois ans au plus tard après leur publication afin de décider éventuellement de leur transformation

en Normes internationales. Les rapports techniques du type 3 ne doivent pas nécessairement être révisés avant que les données four-

nies ne soient plus jugées valables ou utiles.

L’ISO/TR 7239 a été préparé par le comité technique ISO/TC 145, Symboles graphiques et pictogrammes.

Les raisons justifiant la décision de publier le présent document sous forme de rapport technique du type 3 sont exposées dans I’intro-

duction.
Sommaire
Page

0 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

1 Objet et domaine d’application. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

2 Références . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

3 Abréviations et définitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4 Processus d’adoption ou d’élaboration des pictogrammes destinés à l’information du public . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

CDU 003.62 Réf. no : ISO/TR 72394984 (F)

Descripteurs : symbole, symbole graphique, information, repère d’information, préparation, mise en œuvre.

0 Organisation internationale de normalisation, 1984 0
Imprimé en Suisse Prix basé sur 19 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI

5 Critères relatifs au dessin devant être vu, pour l’élaboration des pictogrammes

......................................... 8

6 Miseenœuvre.. .............................................................................................

Annexes
A Spécimen d’une feuille individuelle de I’ISO 7001.
.............................................................. 17
B Éléments structuraux d’un signal
............................................................................ 18
C Exemple d’élaboration d’un signal
........................................................................... 19
0 Introduction

Le Rapport technique ISO/TR 7239 a été établi par I’ISO/TC 145/SC 1 à la suite de la publication, en 1979, de I’ISO 7001. II avait été

entendu, à l’origine, que les sujets qu’il traite feraient partie de cette Norme internationale mais, pour permettre une publication plus

rapide de I’ISO 7001, le sous-comité 1 a finalement jugé préférable de publier séparément un rapport technique. Son contenu sera

réexaminé dans un délai de trois années dans la perspective de l’incorporer à I’ISO 3461/4.

Toute critique constructive et tout commentaire sur les questions que I’ISO/TR 7239 aborde et sur son utilisation pour les travaux

relatifs aux pictogrammes destinés à l’information du public seront les bienvenus, de même que toute notification des résultats de

nouvelles recherches dans ce domaine. Ils permettront à I’ISO/TC 145/SC 1 de réviser, dans trois ans, le contenu technique.

Les pictogrammes destinés à l’information du public posent deux exigences: d’abord, assurer la compréhension du pictogramme,

c’est-à-dire la saisie du message qu’il est censé transmettre; ensuite, assurer sa perception et sa lisibilité, ce qui pose des questions

concernant sa grandeur, les détails de sa structure, son environnement et sa position par rapport à l’observateur.

L’ISO 7001 est elle-même constituée de feuilles individuelles, chacune d’entre elles traitant d’un pictogramme particulier. Elle explique

la signification et le champ d’application de chaque symbole et contient un texte en décrivant le contenu graphique; elle contient éga-

lement un exemple-guide du pictogramme en cause. L’ISO 7001 normalise le contenu graphique, tel qu’exprimé par les termes le

décrivant; les exemples-guides sont des spécimens de dessins qui montrent comment le contenu graphique peut être représenté gra-

phiquement, mais ils ne sont pas destinés à avoir un caractère d’obligation (voir annexe A).

L’ISO/TR 7239 a pour but de servir de guide pour l’utilisation de I’ISO 7001, en vue d’aider les dirigeants d’organismes et les concep-

teurs travaillant pour ces oganismes à bien interpréter les intentions de I’ISO/TC 145/SC 1.

1 Objet et domaine d’application

Le présent Rapport technique fournit un exemple de processus qu’il est recommandé de suivre et détaille les principaux critères tech-

niques à prendre en compte pour étudier ou développer l’emploi des symboles graphiques, ou pictogrammes, comme moyen de com-

munication visuelle par l’image.

Son domaine d’application est principalement dans les endroits publics, mais les recommandations qu’il contient concernant les critè-

res relatifs au dessin visuel peuvent également s’appliquer aux problèmes de perception dans d’autres endroits où des pictogrammes

ou des symboles graphiques sont utilisés comme moyens de communication.
2 Références
ISO 3461, Symboles graphiques - Principes généraux pour la présen ta tion.
ISO 3864, Couleurs et signaux de sécurité.
ISO 4196, Symboles graphiques - Utilisation des flèches.

ISO 7000, Symboles graphiques utilisables sur le matériel - Index et tableau synoptique.

I S 0 7001, Symboles destinés à l’information du public.
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TR 72394984 (FI
3 Abréviations et définitions
3.1 Symboles algébriques

La signification des symboles utilisés dans les formules figurant dans le présent Rapport technique est la suivante:

md Dimension linéaire du plus petit détail significatif d’un pictogramme (voir 5.8)

Épaisseur de trait minimale à utiliser pour l’agencement des détails dans un pictogramme (voir 5.8.1)

Distance entre le pictogramme et le bord intérieur du cadre du pictogramme (voir 6.1)

dis

s Dimension linéaire du pictogramme, définie par les repères d’angle des exemples-guides de I’ISO 7001 (voir annexe A)

Dimension intérieure du côté d’un cadre en losange (voir 6.2.1)
d Diamètre intérieur d’un cadre circulaire (voir 6.2.2)

b Dimension intérieure de la base d’un cadre constitué d’un triangle équilatéral (voir 6.2.3)

D Distance d’observation (c’est-à-dire distance présumée de l’observateur par rapport au signal) (voir 6.4)

x Écartement du centre d’un signal par rapport à l’axe de vision, mesuré perpendiculairement à l’axe de vision (voir 6.4.1)

3.2 Définitions

Dans le cadre du présent Rapport technique, les définitions suivantes sont applicables.

3.2.1 grandeur 1 apparente : Cadres ou pictogrammes de dimensions géométriques différentes, néanmoins percus par l’oeil

comme étant de même taille.
décroissant des pictogrammes

3.2.2 essai de classement par degré d’adéquation : Méthode de rangement ordre concus

Par
tion attribué à chacun.
pour un référent donné, en fonction du degré d’adéqua

3.2.3 fond: Partie d’un signal qui se trouve immédiatement derrière le pictogramme ou le texte (voir annexe B).

3.2.4 code de couleurs : Couleurs utilisées symboliquement de facon qu’à une signification particulière soit rattachée une couleur

particulière (voir ISO 3864).

3.2.5 essai de lhension : Méthode consistan tà recueillir, auprès du public, réponses qui permettent de mesurer

compré
degré de compré hension des pictogrammes proposés.

3.2.6 faculté de Capacité d’un d’être plus facilement remarqué que d’autres informations envi-

perception : objet du champ
ronnantes.
3.2.7

pouvoir de détection: Aptitude du système visuel à découvrir la présence de stimuli dans le champ visuel.

vision d’un usager,

3.2.8 écartement Distance entre le centre d’un pictogramme placé dans un lieu public et de

mesu rée perpendicu irement à cet axe (voir 6.4).

3.2.9 cadre : Partie du signal qui entoure et enclôt le pictogramme (voir annexe B).

3.2.10 domaine d’application: Contexte dans lequel l’emploi d’un pictogramme pour transmettre un message est approprié.

3.2.11 fonction : Objet du pictogramme.

3.2.12 exemple-guide : Interprétation, résultant d’un choix, du contenu graphique normalisé et publié sous forme de pictogramme

dans I’ISO 7001.

3.2.13 contenu graphique : Éléments du pictogramme, avec leurs positions respectives.

---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (F)

3.2.14 lisibilité: Propriété des caractères et des symboles qui rend possible la discrimination entre caractères.

3.2.15 essai d’a ppariement: Méthode de recherche dans laquelle des personnes interrogées sélectionnen t, à partir d’une série de

pictogra mmes, le pictogramme qu’elles estiment correspondre le mieux à un référent donné (voir 4.2.2.4).

3.2.16 barre de négation: de graphisme constitué d’une ligne destinée à signifier le contraire du sens premier du picto-

Type
gramme.

3.2.17 pictogramme destiné à l’information du public : Symbole graphique concu pour fourn une i nformation au g rand public

et dont la compréhension ne dépend pas normalement de connaissances relevant de spécialistes

lu de professionnels.
3.2.18 référent: Ce que signifie le pictogramme.
pouvoir de résolution : Aptitude du

3.2.19 système visuel à séparer les petits détails les uns des autres. Cette aptitude dépend de

plusieu rs facteurs, parmi lesquels la distance d’observation, la grandeur des détails et l’espace existant entre eux (voir 5.8).

3.2.20 forme conventionnelle : Forme géométrique utilisée symboliquement de facon qu’à une signification particulière soit ratta-

chée une forme particulière (voir ISO 3864).

3.2.21 signal : Ensemble d’éléments visuels (pictogrammes, texte, formes, etc.) représentés dans le but de transmettre un message.

3.2.22 contenu graphique normalisé : Contenu graphique correspondant au texte descriptif de chaque référent, tel qu’il est publié

dans I’ISO 7001.

3.2.23 symbole (pictogramme) Figure perceptible visuellement, produi te au moyen de l’écriture, du dessin, de l’impression ou de

toute autre techni que, et destinée à transmettre un message donné

3.2.24 jeu de symboles (de pictogrammes) : Série intégrée de symboles (ou de pictogrammes) dans laquelle chaque symbole (ou

pictogramme) est conforme au texte descriptif du contenu graphique le concernant et correspond à un champ spécifique d’intérêt

public, par exemple transport, loisirs, sports, hébergement, etc.

3.2.25 variantes: Autres dessins possibles du symbole (ou du pictogramme) correspondant à un référent donné.

3.2.26 angle d’observation : Angle formé par le plan d’un signal et l’axe de vision d’un observateur (voir figure 5).

3.2.27 grandeur visuelle (angle de vision) : Angle formé par deux lignes partant de l’oeil de l’observateur et allant aux extrémités

de l’axe le plus long du symbole (ou du pictogramme) (voir figure 4).

4 Processus d’adoption ou d’élaboration des pictogrammes destinés à l’information du public

4.1 Adoption

Avant de procéder à l’élaboration d’un nouveau pictogramme pour répondre une fonction particulière, il est d’abord nécessaire de se

reporter à I’ISO 7001 pour vérifier qu’un référent n’a pas déjà été normalisé.
4.1 .l Procédure ISO
de mo,

II est également possible de recourir à la procédure exposée dans l’annexe 2A des Directives pour les travaux techniques

déterminer si des travaux ont déjà été entrepris pour normal iser un référent correspondant à la fonction en cause.

pour
4.2 Élaboration
4.2.1 Détermination du besoin

Avant de procéder à l’élaboration d’un pictog ramme pour une fonction particu lière, il convient d’abord d’établir clairement qu’un

symbole graphique est absolumen t nécessaire pour répondre à cette fonction.
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO/TR 72394984 (FI
4.2.2 Élaboration du dessin
originaux du pictogramme d’information du

Le besoin de ce nouveau pictogramme ayant été établi, il importe de baser les dessins

public sur résultats obtenus par applicatio In du processus mentionné à la figure 1.

les
4.2.2.1 Dessins devant servir de points de départ

Cette première étape concerne, à la fois, la conception de dessins devant servir de points de départ et la compilation des dessins déjà

utilisés pour chacun des référents dont la normalisation est envisagée. Cette étape préliminaire fournira un nombre de versions des

pictogrammes beaucoup plus grand qu’il n’est possible d’en soumettre à une épreuve d’une certaine étendue, aussi un G essai de clas-

sement par degré d’adéquation», tel que défini en 3.2.2, est-il effectué pour sélectionner un nombre limité de pictogrammes, en fait

les mieux appropriés, qui feront l’objet de recherches ultérieures.

Sur ce nombre limité de pictogrammes possibles pour un référent donné, un essai de compré hension est fait pour rechercher dans

ceux-ci les éléments qui répondent le mieux à l’idée qu’on veut donner du référent en cause.

Pour cet essai, il est non seulement nécessaire de considérer les différentes variantes du pictogramme correspondant au référent, mais

il faut encore définir la fonction du référent et déterminer son domaine d’application. Ces données sont très importantes pour la

conduite de l’essai. C’est seulement de cette facon qu’on peut faire une interprétation judicieuse et utile de l’essai de compréhension.

À ce stade, on n’effectue aucun essai sur une variante de pictogramme en vue d’adopter un pictogramme, mais les essais permettront

plutôt de sélectionner les éléments figuratifs qui auront toutes chances de composer un pictogramme utile dans la pratique. Les résul-

tats de l’essai de compréhension, interprétés dans cette perspective, aboutissent au texte donnant la description du contenu graphi-

que du pictogramme. Celui-ci devient alors la w~orme» du référent.
4.2.2.2 Mauvaises réponses

Si le niveau de compréhension des pictogrammes proposés n’est pas satisfaisant, de nouveaux dessins d’essai sont établis ou une

nouvelle définition de l’objet et du domaine d’application du pictogramme est tentée. Après quoi, le processus mentionné à la figure 1

est de nouveau appliqué comme indiqué.
4.2.2.3 Jeux de pictogrammes

Si les pictogrammes proposés sont reconnus dans u :ion satisfaisante, préparer des textes décrivant le contenu graphique de

ne proport
chacun d’eux et procéder à la mise en chantier de la série de pictogrammes.

Noter que chaque pictogramme doit être concu comme un élément d’un système. II faut penser, en effet, que le pouvoir de communi-

cation de chaque pictogramme dépend à la fois de son degré de cohérence avec les autres composants de la série et du degré dont il

s’en distingue. Ce caractère distinctif du pictogramme dans une série évite toute confusion. En même temps, un jeu de pictogrammes

présentant une certaine homogénéité quant au dessin renforce les possiblités de détection de chaque pictogramme dans un environ-

nement complexe.
4.2.2.4 Essai d’appariement

L’objet de l’essai d’appariement est d’étudier jusqu’à quel point les pictogrammes fonctionnent bien comme un ensemble cohérent et

si aucun aspect des dessins n’entraîne des risques de confusion. On utilise les résultats de cet essai pour modifier le texte de descrip-

tion des contenus graphiques antérieurement établi, de facon qu’aucune confusion ne puisse se produire dans la pratique.

4.2.2.5 Contenu graphique normalisé et exemple-guide
L’ISO 7001, pour un référent donné, établit trois éléments:
a) le contenu graphique normalisé (voir 3.222);
b) la fonction (voir 3.2.11);
c) le domaine d’application (voir 3.2.10).

À noter aussi que ce n’est pas la forme graphique elle-même qui est normalisée mais le contenu graphique. Ainsi, on l’espère, la sou-

plesse de I’ISO 7001 permettra une adaptation de cette Norme internationale aux données culturelles et aux styles picturaux des diffé-

rents pays. C’est pour aider les utilisateurs dans l’interprétation du contenu graphique normalisé que des exemples ont été introduits.

II n’est pas indispensable d’employer le pictogramme donné en exemple pour être conforme à I’ISO 7001, bien que le recours à cet

exemple doive être encouragé (voir annexe A).
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI
4.3 Guide concernant le processus à suivre
4.3.1 Déterminer le besoin qu’on a du pictogramme.

4.3.2 Le référent pour lequel vous désirez établir un pictogramme figure-t-il dans I’ISO 7001 ?

OUI NON
4.3.4 Des pictogrammes se rapportant au référent
sont-ils déjà largement utilisés dans votre pays?
NON
4.3.3 Vous devez adopter le contenu graphique norma-
lisé figurant dans I’ISO 7001,
4.3.4.3 Continuez les mes-
sages par texte ou contactez
les agences internationales
concernées.
4.3.3.1 Vous pouvez adopter le pictogramme donné en
exemple dans I’ISO 7001, ou vous pouvez le modifier
(sous réserve de respecter le contenu graphique norma-
4.3.4.1 Éprouvez leur valeur en prenant pour guide le
lisé) pour le faire mieux répondre à vos propres besoins.
diagramme (voir figure
1).
4.3.3.2 Reportez-vous à I’ISO 7001 pour avoir des
informations sur l’emploi des couleurs liées à la nature du
4.3.4.2 Reportez-vous à toute norme nationale ou à
référent. Utilisez ces informations pour établir l’ébauche
toute Norme internationale concernant l’emploi des for-
du dessin.
mes et des couleurs. Utilisez ces informations pour éta-
blir l’ébauche du dessin.
4.3.3.3 Si vous établissez un pictogramme différent de
celui de l’exemple-guide de I’ISO 7001, éprouvez la
valeur de votre dessin en le soumettant à l’essai d’appa-
riement.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI
pour une fonction et un domaine
Pas de pictogramme existant Pictogrammes existants, non éprouvés
Essai de classement par degré d’adéquation
(nombre illimité de pictogrammes possibles)
Essai de compréhension
(nombre limité de pictogrammes)
Évaluation du Textes normalisés décrivant
contenu graphique les contenus graphiques
Caractéristiques imposées ’
Série de pictogrammes concus en
par d’autres pictogrammes
conformité avec I’ISO 7001 et
I’ISO/TR 7239
Critère de
. Essai d’appariement de la série de pictogrammes
confusion
Essai réel
(essai de discrimination)

Figure 1 - Processus d’élaboration des pictogrammes destinés à l’information du public

---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI

5 Critères relatifs au dessin devant être vu, pour l’élaboration des pictogrammes

5.1 Généralités

Les caractéristiques très différentes des divers environnements où l’on emploie des pictogrammes d’information du public interdisent

d’élaborer des recommandations rigides. II convient de faire appel à des concepteurs professionnels, spécialistes de la communication

par la vue, pour interpréter et mettre en œuvre l’information fournie par le présent Rapport technique, après examen approprié des

conditions spécifiques d’environnement.
Les recommandations énoncées ci -après concernent des
pictogrammes posés sur des surfaces verticales, les matériaux utilisés
n’étant ni réfléchissants, ni éclairés par transparence.
5.2 Construction du pictogramme

On peut utiliser des grilles comme moyen de garder aux pictogrammes de plusieurs séries une dimension apparente similaire et une

certaine homogénéité (voir 4.2.2.3 relatif à la conception des séries de pictogrammes). Toutefois, la variété des composants qui doi-

vent entrer dans les pictogrammes d’information du public et qui seront vus par lui empêche d’adopter un modèle géométrique quel-

conque qui serait restrictif. Aucune grille de base ne doit gêner la fonction de communication d’un pictogramme, en obligeant d’ajus-

ter le dessin à la grille.
5.3 Proportions du pictogramme

Les form es allongées et minces ne sont pas percues aussi aisément que les formes dans lesquelles la hauteur et la largeu r sont sembla-

bles. Un rapport hauteur/large ur égal à 1/4 est le maximum recommandé pour les pictogrammes

d’information du p Iublic.

NOTE - Ceci concerne uniquement le symbole et non les autres composants, tels que la barre de négation ou une ligne d’encadrement.

5.4 Symétrie

Les formes symétriques sont p lus facilement percues. Aussi, toutes les fois que la chose est possible, il faut dessiner les pictogram-

mes avec u n axe de symétrie. Cependant, il n’est pas nécessaire que tous les pictogram mes soient symétriques.

5.5 Caractéristiques de direction

Lorsque des pictogrammes qui ont un caractère directionnel explicite ou implicite sont combinés avec une flèche de direction, toute

ambiguïté d’orientation doit être évitée en inversant, le cas échéant, le pictogramme. Ce pictogramme doit être concu de manière

qu’une telle inversion soit possible.
Dessin en contour ou dessin plein
5.6
Une silhouette est plus efficace qu ‘un contour,

c’est pourq uoi on uti isera de préférence des formes plein es. Si, cependant, on doit

utiliser un pictogramme en contou r, la surface comprise à l’intérieur de celui- ci doit différer du fond par la couleur ou le motif

5.7 Nombre de détails

II y a lieu de minimiser le rapport du périmètre à la surface car, en général, ceci tend à améliorer le pouvoir de discrimination. Seuls les

détails qui contribuent à une meilleure compréhension doivent être inclus dans le pictogramme. En revanche, les détails non essentiels

et les éléments susceptibles de changer avec la mode et les modifications prévisibles de l’aspect de l’objet représenté doivent être

évités.
5.8 Dimensions minimales des détails significatifs (md)

Les recommandations énoncées ci-après sont basées, par extrapolation, sur les résultats obtenus à la suite de recherches effectuées

sur l’acuité visuelle et la lisibilité de la forme des lettres. Les valeurs proposées doivent permettre de garantir une bonne lisibilité et, par

conséquent, sont supérieures aux valeurs-seuils.

La limite du pouvoir de résolution de l’oeil adoptée dans le présent Rapport technique est basée sur la perception de la lettre (( EN du

type (( Snellen)), utilisée pour le mesurage de l’acuité visuelle. Dans ce système, les sujets à vision normale reconnaissent, sans erreur

possible, la lettre H E» sous-tendant un angle de vision de 5’ (voir 3.2.27). Chaque trait ou chaque espace séparateur sous-tend un

angle de 1’ , soit 0,3 mm par mètre de distance d’observation.

Pour assurer une identification donnant toute garantie, un coefficient de sécurité égal à 3 a été appliqué à ces trois valeurs-seuils.

---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI

La dimension minimale des détails significatifs d’un pictogramme doit, en conséquence, être calculée selon la formule

1 mm de détail significatif (wzd) par mètre de distance d’observation (Dl, ou

NOTE - Les dimensions indiquées dans ce chapitre ont été arrondies par excès afin de faciliter leur mémorisation et leur emploi.

58.1 Épaisseur de trait minimale des détails significatifs (ml)

Lorsqu’il n’y a aucune interférence avec d’autres éléments, l’épaisseur de trait peut être calculée en appliquant un coefficient de sécu-

rité de 1,5.

L’épaisseur de trait minimale des détails significatifs doit, dans ce cas, être calculée selon la formule

0,5 mm d’épaisseur de trait (ml) par mètre de distance d’observation (Dl, ou
Figure 2 - Exemple de détail significatif Figure 3 -
Exemple d’épaisseur de trait de détail
significatif
Angle de vision de 3’
Distance d’observation de 1 m
Angle de vision
Figure 4 -
(illustration non dessinée à l’échelle)
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (F)
5.9 Reproductionhéduction

II est souhaitable de veiller, dès le stade de la conception du pictogramme, à établir des originaux capables de supporter de fortes

réductions dimensionnelles.

Une reproduction fidèle sans perte de définition ni diminution de la faculté d’identification dépend, dans une large mesure, du procédé

employé pour faire la réduction. Un autre moyen de surmonter ou d’éviter les problèmes de réduction consiste à dessiner une version

simplifiée de l’original, spécialement destinée à subir de fortes réductions. Toutefois, l’adéquation au contenu graphique normalisé

doit être respectée.
5.10 Expression de la négation

II est plus difficile de comprendre une information donnée dans un texte sous une forme négative que de comprendre la même infor-

mation donnée sous une forme positive. II n’existe encore aucune donnée expérimentale montrant que ceci est vrai quand I’informa-

tion est donnée sous forme de symboles graphiques.

Toutefois, compte tenu de l’expérience acquise en ce qui concerne la communication par les mots, il est recommandé d’utiliser la

forme de commandement positive lorsqu’une notion peut être transmise soit sous forme d’interdiction, soit sous forme d’un ordre

positif. Chaque fois que le choix est possible, on devra essayer la forme négative et la forme positive du commandement, afin de voir

quelle est la forme la plus efficace.
5.11 Combinaison de pictogrammes (pictogrammes composés)

II peut être nécessaire de combiner des pictogrammes pour représenter certains concepts. Ces pictogrammes composés, même fon-

dés sur des pictogrammes normalisés, doivent être considérés comme de nouveaux symboles graphiques assujettis aux mêmes essais

que les autres pictogrammes. II est recommandé de former les pictogrammes composés à l’aide d’aussi peu d’éléments composants

que possible.
5.12 Interaction des pictogrammes entre eux

On rencontre fréquemment des pictogrammes présentés groupés dans un même système de signalisation. II convient de tenir compte

de ce fait au moment de la conception des pictogrammes, car une interaction se produit souvent entre pictogrammes contigus.

Quand il dessine les pictogrammes, le concepteur doit donc avoir présent à l’esprit le fait qu’ils seront utilisés en association avec

d’autres et qu’ils seront groupés pour former des panneaux composites.
5.13 Grandeur apparente

L’homogénéité de la grandeur apparente (voir 3.2.1) des pictogrammes dans une série (cadre exclu) ne peut pas toujours être obtenue

en adoptant la même valeur pour la dimension la plus longue de chacun des pictogrammes. Dans la plupart des cas, les dimensions

devront être modifiées pour compenser une disparité apparente de perception.
5.14 Grandeur du pictogramme

Normalement, les pictogrammes doivent être construits dans des cadres carrés. Pour les besoins du présent Rapport technique et

conformément à I’ISO 7001, le bord intérieur du cadre carré définit la grandeur du pictogramme. Ce cadre carré doit être indiqué par

des repères d’angle dans le dessin définitif (voir annexe A). (Pour les cadres autres que carrés, voir 6.2.)

6 Mise en œuvre
61 . Interaction entre pictogramme et cadre

Au momen t de leur conception, il convient de songer à à l’in térieu r de laquelle les pictogrammes apparaîtront

la forme géométrique
finalement et, le cas échéant, à I’i ncidence qu’aura une barre de négation.

Normalement, les pictogrammes destinés à l’information du public seront présentés dans des cadres carrés. Dans certains cas, cepen-

dant, des cadres en forme de cercle, de triangle ou de losange peuvent être utilisés. Pour les reproductions très petites, par exemple

dans le cas des horaires, des cartes, des guides, etc., il est recommandé de supprimer le cadre.

---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (F)

La distance (d,,) entre le pictogramme et le bord intérieur du cadre doit être égale ou supérieure à 1,5 fois la di mension minimale

recommandée pour les détails significatifs (voir 5. 81, soit :
dis > md X 1,5

Imposant du pictogramme est proche du bord intérieur du cadre et parallèle à celui-ci, la distance entre eux doit

Lorsqu’un co men-
aug

ter et être au moins égale ou supérieure à 2,5 fois la dimension minimale reco mmandée pour les détails significatifs, soit :

dis 2 md x z5
Les angl
...

RAPPORT TECHNIQUE 7239
Publié 1984-12-15

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.ME)I(,lJYHAPOflHAR OPTAHkl3A~MR IlO CTAH~APTLl3AL&lM~ORGANISATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Élaboration et principes de mise en œuvre des
pictogrammes destinés à l’information du public
Development and principles for application of public information symbols

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités

membres de I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre

intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernemen-

tales et non gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.

La tâche principale des comités techniques de I’ISO est d’élaborer les Normes internationales. Exceptionnellement, un comité techni-

que peut proposer la publication d’un rapport technique de l’un des types suivants:

type 1 : lorsque, en dépit de maints efforts au sein d’un comité technique, l’accord requis ne peut être réalisé en faveur de la

publication d’une Norme internationale;

type 2: lorsque le sujet en question est encore en cours de développement technique et requiert une plus grande expérience;

type 3: lorsqu’un comité technique a réuni des données de nature différente de celles qui sont normalement publiées comme

Normes internationales (ceci pouvant comprendre des informations sur l’état de la technique, par exemple).

La publication des rapports techniques dépend directement de l’acceptation du Conseil de I’ISO. Les rapports techniques des types 1

et 2 font l’objet d’un nouvel examen trois ans au plus tard après leur publication afin de décider éventuellement de leur transformation

en Normes internationales. Les rapports techniques du type 3 ne doivent pas nécessairement être révisés avant que les données four-

nies ne soient plus jugées valables ou utiles.

L’ISO/TR 7239 a été préparé par le comité technique ISO/TC 145, Symboles graphiques et pictogrammes.

Les raisons justifiant la décision de publier le présent document sous forme de rapport technique du type 3 sont exposées dans I’intro-

duction.
Sommaire
Page

0 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

1 Objet et domaine d’application. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

2 Références . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

3 Abréviations et définitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4 Processus d’adoption ou d’élaboration des pictogrammes destinés à l’information du public . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

CDU 003.62 Réf. no : ISO/TR 72394984 (F)

Descripteurs : symbole, symbole graphique, information, repère d’information, préparation, mise en œuvre.

0 Organisation internationale de normalisation, 1984 0
Imprimé en Suisse Prix basé sur 19 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI

5 Critères relatifs au dessin devant être vu, pour l’élaboration des pictogrammes

......................................... 8

6 Miseenœuvre.. .............................................................................................

Annexes
A Spécimen d’une feuille individuelle de I’ISO 7001.
.............................................................. 17
B Éléments structuraux d’un signal
............................................................................ 18
C Exemple d’élaboration d’un signal
........................................................................... 19
0 Introduction

Le Rapport technique ISO/TR 7239 a été établi par I’ISO/TC 145/SC 1 à la suite de la publication, en 1979, de I’ISO 7001. II avait été

entendu, à l’origine, que les sujets qu’il traite feraient partie de cette Norme internationale mais, pour permettre une publication plus

rapide de I’ISO 7001, le sous-comité 1 a finalement jugé préférable de publier séparément un rapport technique. Son contenu sera

réexaminé dans un délai de trois années dans la perspective de l’incorporer à I’ISO 3461/4.

Toute critique constructive et tout commentaire sur les questions que I’ISO/TR 7239 aborde et sur son utilisation pour les travaux

relatifs aux pictogrammes destinés à l’information du public seront les bienvenus, de même que toute notification des résultats de

nouvelles recherches dans ce domaine. Ils permettront à I’ISO/TC 145/SC 1 de réviser, dans trois ans, le contenu technique.

Les pictogrammes destinés à l’information du public posent deux exigences: d’abord, assurer la compréhension du pictogramme,

c’est-à-dire la saisie du message qu’il est censé transmettre; ensuite, assurer sa perception et sa lisibilité, ce qui pose des questions

concernant sa grandeur, les détails de sa structure, son environnement et sa position par rapport à l’observateur.

L’ISO 7001 est elle-même constituée de feuilles individuelles, chacune d’entre elles traitant d’un pictogramme particulier. Elle explique

la signification et le champ d’application de chaque symbole et contient un texte en décrivant le contenu graphique; elle contient éga-

lement un exemple-guide du pictogramme en cause. L’ISO 7001 normalise le contenu graphique, tel qu’exprimé par les termes le

décrivant; les exemples-guides sont des spécimens de dessins qui montrent comment le contenu graphique peut être représenté gra-

phiquement, mais ils ne sont pas destinés à avoir un caractère d’obligation (voir annexe A).

L’ISO/TR 7239 a pour but de servir de guide pour l’utilisation de I’ISO 7001, en vue d’aider les dirigeants d’organismes et les concep-

teurs travaillant pour ces oganismes à bien interpréter les intentions de I’ISO/TC 145/SC 1.

1 Objet et domaine d’application

Le présent Rapport technique fournit un exemple de processus qu’il est recommandé de suivre et détaille les principaux critères tech-

niques à prendre en compte pour étudier ou développer l’emploi des symboles graphiques, ou pictogrammes, comme moyen de com-

munication visuelle par l’image.

Son domaine d’application est principalement dans les endroits publics, mais les recommandations qu’il contient concernant les critè-

res relatifs au dessin visuel peuvent également s’appliquer aux problèmes de perception dans d’autres endroits où des pictogrammes

ou des symboles graphiques sont utilisés comme moyens de communication.
2 Références
ISO 3461, Symboles graphiques - Principes généraux pour la présen ta tion.
ISO 3864, Couleurs et signaux de sécurité.
ISO 4196, Symboles graphiques - Utilisation des flèches.

ISO 7000, Symboles graphiques utilisables sur le matériel - Index et tableau synoptique.

I S 0 7001, Symboles destinés à l’information du public.
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TR 72394984 (FI
3 Abréviations et définitions
3.1 Symboles algébriques

La signification des symboles utilisés dans les formules figurant dans le présent Rapport technique est la suivante:

md Dimension linéaire du plus petit détail significatif d’un pictogramme (voir 5.8)

Épaisseur de trait minimale à utiliser pour l’agencement des détails dans un pictogramme (voir 5.8.1)

Distance entre le pictogramme et le bord intérieur du cadre du pictogramme (voir 6.1)

dis

s Dimension linéaire du pictogramme, définie par les repères d’angle des exemples-guides de I’ISO 7001 (voir annexe A)

Dimension intérieure du côté d’un cadre en losange (voir 6.2.1)
d Diamètre intérieur d’un cadre circulaire (voir 6.2.2)

b Dimension intérieure de la base d’un cadre constitué d’un triangle équilatéral (voir 6.2.3)

D Distance d’observation (c’est-à-dire distance présumée de l’observateur par rapport au signal) (voir 6.4)

x Écartement du centre d’un signal par rapport à l’axe de vision, mesuré perpendiculairement à l’axe de vision (voir 6.4.1)

3.2 Définitions

Dans le cadre du présent Rapport technique, les définitions suivantes sont applicables.

3.2.1 grandeur 1 apparente : Cadres ou pictogrammes de dimensions géométriques différentes, néanmoins percus par l’oeil

comme étant de même taille.
décroissant des pictogrammes

3.2.2 essai de classement par degré d’adéquation : Méthode de rangement ordre concus

Par
tion attribué à chacun.
pour un référent donné, en fonction du degré d’adéqua

3.2.3 fond: Partie d’un signal qui se trouve immédiatement derrière le pictogramme ou le texte (voir annexe B).

3.2.4 code de couleurs : Couleurs utilisées symboliquement de facon qu’à une signification particulière soit rattachée une couleur

particulière (voir ISO 3864).

3.2.5 essai de lhension : Méthode consistan tà recueillir, auprès du public, réponses qui permettent de mesurer

compré
degré de compré hension des pictogrammes proposés.

3.2.6 faculté de Capacité d’un d’être plus facilement remarqué que d’autres informations envi-

perception : objet du champ
ronnantes.
3.2.7

pouvoir de détection: Aptitude du système visuel à découvrir la présence de stimuli dans le champ visuel.

vision d’un usager,

3.2.8 écartement Distance entre le centre d’un pictogramme placé dans un lieu public et de

mesu rée perpendicu irement à cet axe (voir 6.4).

3.2.9 cadre : Partie du signal qui entoure et enclôt le pictogramme (voir annexe B).

3.2.10 domaine d’application: Contexte dans lequel l’emploi d’un pictogramme pour transmettre un message est approprié.

3.2.11 fonction : Objet du pictogramme.

3.2.12 exemple-guide : Interprétation, résultant d’un choix, du contenu graphique normalisé et publié sous forme de pictogramme

dans I’ISO 7001.

3.2.13 contenu graphique : Éléments du pictogramme, avec leurs positions respectives.

---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (F)

3.2.14 lisibilité: Propriété des caractères et des symboles qui rend possible la discrimination entre caractères.

3.2.15 essai d’a ppariement: Méthode de recherche dans laquelle des personnes interrogées sélectionnen t, à partir d’une série de

pictogra mmes, le pictogramme qu’elles estiment correspondre le mieux à un référent donné (voir 4.2.2.4).

3.2.16 barre de négation: de graphisme constitué d’une ligne destinée à signifier le contraire du sens premier du picto-

Type
gramme.

3.2.17 pictogramme destiné à l’information du public : Symbole graphique concu pour fourn une i nformation au g rand public

et dont la compréhension ne dépend pas normalement de connaissances relevant de spécialistes

lu de professionnels.
3.2.18 référent: Ce que signifie le pictogramme.
pouvoir de résolution : Aptitude du

3.2.19 système visuel à séparer les petits détails les uns des autres. Cette aptitude dépend de

plusieu rs facteurs, parmi lesquels la distance d’observation, la grandeur des détails et l’espace existant entre eux (voir 5.8).

3.2.20 forme conventionnelle : Forme géométrique utilisée symboliquement de facon qu’à une signification particulière soit ratta-

chée une forme particulière (voir ISO 3864).

3.2.21 signal : Ensemble d’éléments visuels (pictogrammes, texte, formes, etc.) représentés dans le but de transmettre un message.

3.2.22 contenu graphique normalisé : Contenu graphique correspondant au texte descriptif de chaque référent, tel qu’il est publié

dans I’ISO 7001.

3.2.23 symbole (pictogramme) Figure perceptible visuellement, produi te au moyen de l’écriture, du dessin, de l’impression ou de

toute autre techni que, et destinée à transmettre un message donné

3.2.24 jeu de symboles (de pictogrammes) : Série intégrée de symboles (ou de pictogrammes) dans laquelle chaque symbole (ou

pictogramme) est conforme au texte descriptif du contenu graphique le concernant et correspond à un champ spécifique d’intérêt

public, par exemple transport, loisirs, sports, hébergement, etc.

3.2.25 variantes: Autres dessins possibles du symbole (ou du pictogramme) correspondant à un référent donné.

3.2.26 angle d’observation : Angle formé par le plan d’un signal et l’axe de vision d’un observateur (voir figure 5).

3.2.27 grandeur visuelle (angle de vision) : Angle formé par deux lignes partant de l’oeil de l’observateur et allant aux extrémités

de l’axe le plus long du symbole (ou du pictogramme) (voir figure 4).

4 Processus d’adoption ou d’élaboration des pictogrammes destinés à l’information du public

4.1 Adoption

Avant de procéder à l’élaboration d’un nouveau pictogramme pour répondre une fonction particulière, il est d’abord nécessaire de se

reporter à I’ISO 7001 pour vérifier qu’un référent n’a pas déjà été normalisé.
4.1 .l Procédure ISO
de mo,

II est également possible de recourir à la procédure exposée dans l’annexe 2A des Directives pour les travaux techniques

déterminer si des travaux ont déjà été entrepris pour normal iser un référent correspondant à la fonction en cause.

pour
4.2 Élaboration
4.2.1 Détermination du besoin

Avant de procéder à l’élaboration d’un pictog ramme pour une fonction particu lière, il convient d’abord d’établir clairement qu’un

symbole graphique est absolumen t nécessaire pour répondre à cette fonction.
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO/TR 72394984 (FI
4.2.2 Élaboration du dessin
originaux du pictogramme d’information du

Le besoin de ce nouveau pictogramme ayant été établi, il importe de baser les dessins

public sur résultats obtenus par applicatio In du processus mentionné à la figure 1.

les
4.2.2.1 Dessins devant servir de points de départ

Cette première étape concerne, à la fois, la conception de dessins devant servir de points de départ et la compilation des dessins déjà

utilisés pour chacun des référents dont la normalisation est envisagée. Cette étape préliminaire fournira un nombre de versions des

pictogrammes beaucoup plus grand qu’il n’est possible d’en soumettre à une épreuve d’une certaine étendue, aussi un G essai de clas-

sement par degré d’adéquation», tel que défini en 3.2.2, est-il effectué pour sélectionner un nombre limité de pictogrammes, en fait

les mieux appropriés, qui feront l’objet de recherches ultérieures.

Sur ce nombre limité de pictogrammes possibles pour un référent donné, un essai de compré hension est fait pour rechercher dans

ceux-ci les éléments qui répondent le mieux à l’idée qu’on veut donner du référent en cause.

Pour cet essai, il est non seulement nécessaire de considérer les différentes variantes du pictogramme correspondant au référent, mais

il faut encore définir la fonction du référent et déterminer son domaine d’application. Ces données sont très importantes pour la

conduite de l’essai. C’est seulement de cette facon qu’on peut faire une interprétation judicieuse et utile de l’essai de compréhension.

À ce stade, on n’effectue aucun essai sur une variante de pictogramme en vue d’adopter un pictogramme, mais les essais permettront

plutôt de sélectionner les éléments figuratifs qui auront toutes chances de composer un pictogramme utile dans la pratique. Les résul-

tats de l’essai de compréhension, interprétés dans cette perspective, aboutissent au texte donnant la description du contenu graphi-

que du pictogramme. Celui-ci devient alors la w~orme» du référent.
4.2.2.2 Mauvaises réponses

Si le niveau de compréhension des pictogrammes proposés n’est pas satisfaisant, de nouveaux dessins d’essai sont établis ou une

nouvelle définition de l’objet et du domaine d’application du pictogramme est tentée. Après quoi, le processus mentionné à la figure 1

est de nouveau appliqué comme indiqué.
4.2.2.3 Jeux de pictogrammes

Si les pictogrammes proposés sont reconnus dans u :ion satisfaisante, préparer des textes décrivant le contenu graphique de

ne proport
chacun d’eux et procéder à la mise en chantier de la série de pictogrammes.

Noter que chaque pictogramme doit être concu comme un élément d’un système. II faut penser, en effet, que le pouvoir de communi-

cation de chaque pictogramme dépend à la fois de son degré de cohérence avec les autres composants de la série et du degré dont il

s’en distingue. Ce caractère distinctif du pictogramme dans une série évite toute confusion. En même temps, un jeu de pictogrammes

présentant une certaine homogénéité quant au dessin renforce les possiblités de détection de chaque pictogramme dans un environ-

nement complexe.
4.2.2.4 Essai d’appariement

L’objet de l’essai d’appariement est d’étudier jusqu’à quel point les pictogrammes fonctionnent bien comme un ensemble cohérent et

si aucun aspect des dessins n’entraîne des risques de confusion. On utilise les résultats de cet essai pour modifier le texte de descrip-

tion des contenus graphiques antérieurement établi, de facon qu’aucune confusion ne puisse se produire dans la pratique.

4.2.2.5 Contenu graphique normalisé et exemple-guide
L’ISO 7001, pour un référent donné, établit trois éléments:
a) le contenu graphique normalisé (voir 3.222);
b) la fonction (voir 3.2.11);
c) le domaine d’application (voir 3.2.10).

À noter aussi que ce n’est pas la forme graphique elle-même qui est normalisée mais le contenu graphique. Ainsi, on l’espère, la sou-

plesse de I’ISO 7001 permettra une adaptation de cette Norme internationale aux données culturelles et aux styles picturaux des diffé-

rents pays. C’est pour aider les utilisateurs dans l’interprétation du contenu graphique normalisé que des exemples ont été introduits.

II n’est pas indispensable d’employer le pictogramme donné en exemple pour être conforme à I’ISO 7001, bien que le recours à cet

exemple doive être encouragé (voir annexe A).
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI
4.3 Guide concernant le processus à suivre
4.3.1 Déterminer le besoin qu’on a du pictogramme.

4.3.2 Le référent pour lequel vous désirez établir un pictogramme figure-t-il dans I’ISO 7001 ?

OUI NON
4.3.4 Des pictogrammes se rapportant au référent
sont-ils déjà largement utilisés dans votre pays?
NON
4.3.3 Vous devez adopter le contenu graphique norma-
lisé figurant dans I’ISO 7001,
4.3.4.3 Continuez les mes-
sages par texte ou contactez
les agences internationales
concernées.
4.3.3.1 Vous pouvez adopter le pictogramme donné en
exemple dans I’ISO 7001, ou vous pouvez le modifier
(sous réserve de respecter le contenu graphique norma-
4.3.4.1 Éprouvez leur valeur en prenant pour guide le
lisé) pour le faire mieux répondre à vos propres besoins.
diagramme (voir figure
1).
4.3.3.2 Reportez-vous à I’ISO 7001 pour avoir des
informations sur l’emploi des couleurs liées à la nature du
4.3.4.2 Reportez-vous à toute norme nationale ou à
référent. Utilisez ces informations pour établir l’ébauche
toute Norme internationale concernant l’emploi des for-
du dessin.
mes et des couleurs. Utilisez ces informations pour éta-
blir l’ébauche du dessin.
4.3.3.3 Si vous établissez un pictogramme différent de
celui de l’exemple-guide de I’ISO 7001, éprouvez la
valeur de votre dessin en le soumettant à l’essai d’appa-
riement.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI
pour une fonction et un domaine
Pas de pictogramme existant Pictogrammes existants, non éprouvés
Essai de classement par degré d’adéquation
(nombre illimité de pictogrammes possibles)
Essai de compréhension
(nombre limité de pictogrammes)
Évaluation du Textes normalisés décrivant
contenu graphique les contenus graphiques
Caractéristiques imposées ’
Série de pictogrammes concus en
par d’autres pictogrammes
conformité avec I’ISO 7001 et
I’ISO/TR 7239
Critère de
. Essai d’appariement de la série de pictogrammes
confusion
Essai réel
(essai de discrimination)

Figure 1 - Processus d’élaboration des pictogrammes destinés à l’information du public

---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI

5 Critères relatifs au dessin devant être vu, pour l’élaboration des pictogrammes

5.1 Généralités

Les caractéristiques très différentes des divers environnements où l’on emploie des pictogrammes d’information du public interdisent

d’élaborer des recommandations rigides. II convient de faire appel à des concepteurs professionnels, spécialistes de la communication

par la vue, pour interpréter et mettre en œuvre l’information fournie par le présent Rapport technique, après examen approprié des

conditions spécifiques d’environnement.
Les recommandations énoncées ci -après concernent des
pictogrammes posés sur des surfaces verticales, les matériaux utilisés
n’étant ni réfléchissants, ni éclairés par transparence.
5.2 Construction du pictogramme

On peut utiliser des grilles comme moyen de garder aux pictogrammes de plusieurs séries une dimension apparente similaire et une

certaine homogénéité (voir 4.2.2.3 relatif à la conception des séries de pictogrammes). Toutefois, la variété des composants qui doi-

vent entrer dans les pictogrammes d’information du public et qui seront vus par lui empêche d’adopter un modèle géométrique quel-

conque qui serait restrictif. Aucune grille de base ne doit gêner la fonction de communication d’un pictogramme, en obligeant d’ajus-

ter le dessin à la grille.
5.3 Proportions du pictogramme

Les form es allongées et minces ne sont pas percues aussi aisément que les formes dans lesquelles la hauteur et la largeu r sont sembla-

bles. Un rapport hauteur/large ur égal à 1/4 est le maximum recommandé pour les pictogrammes

d’information du p Iublic.

NOTE - Ceci concerne uniquement le symbole et non les autres composants, tels que la barre de négation ou une ligne d’encadrement.

5.4 Symétrie

Les formes symétriques sont p lus facilement percues. Aussi, toutes les fois que la chose est possible, il faut dessiner les pictogram-

mes avec u n axe de symétrie. Cependant, il n’est pas nécessaire que tous les pictogram mes soient symétriques.

5.5 Caractéristiques de direction

Lorsque des pictogrammes qui ont un caractère directionnel explicite ou implicite sont combinés avec une flèche de direction, toute

ambiguïté d’orientation doit être évitée en inversant, le cas échéant, le pictogramme. Ce pictogramme doit être concu de manière

qu’une telle inversion soit possible.
Dessin en contour ou dessin plein
5.6
Une silhouette est plus efficace qu ‘un contour,

c’est pourq uoi on uti isera de préférence des formes plein es. Si, cependant, on doit

utiliser un pictogramme en contou r, la surface comprise à l’intérieur de celui- ci doit différer du fond par la couleur ou le motif

5.7 Nombre de détails

II y a lieu de minimiser le rapport du périmètre à la surface car, en général, ceci tend à améliorer le pouvoir de discrimination. Seuls les

détails qui contribuent à une meilleure compréhension doivent être inclus dans le pictogramme. En revanche, les détails non essentiels

et les éléments susceptibles de changer avec la mode et les modifications prévisibles de l’aspect de l’objet représenté doivent être

évités.
5.8 Dimensions minimales des détails significatifs (md)

Les recommandations énoncées ci-après sont basées, par extrapolation, sur les résultats obtenus à la suite de recherches effectuées

sur l’acuité visuelle et la lisibilité de la forme des lettres. Les valeurs proposées doivent permettre de garantir une bonne lisibilité et, par

conséquent, sont supérieures aux valeurs-seuils.

La limite du pouvoir de résolution de l’oeil adoptée dans le présent Rapport technique est basée sur la perception de la lettre (( EN du

type (( Snellen)), utilisée pour le mesurage de l’acuité visuelle. Dans ce système, les sujets à vision normale reconnaissent, sans erreur

possible, la lettre H E» sous-tendant un angle de vision de 5’ (voir 3.2.27). Chaque trait ou chaque espace séparateur sous-tend un

angle de 1’ , soit 0,3 mm par mètre de distance d’observation.

Pour assurer une identification donnant toute garantie, un coefficient de sécurité égal à 3 a été appliqué à ces trois valeurs-seuils.

---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (FI

La dimension minimale des détails significatifs d’un pictogramme doit, en conséquence, être calculée selon la formule

1 mm de détail significatif (wzd) par mètre de distance d’observation (Dl, ou

NOTE - Les dimensions indiquées dans ce chapitre ont été arrondies par excès afin de faciliter leur mémorisation et leur emploi.

58.1 Épaisseur de trait minimale des détails significatifs (ml)

Lorsqu’il n’y a aucune interférence avec d’autres éléments, l’épaisseur de trait peut être calculée en appliquant un coefficient de sécu-

rité de 1,5.

L’épaisseur de trait minimale des détails significatifs doit, dans ce cas, être calculée selon la formule

0,5 mm d’épaisseur de trait (ml) par mètre de distance d’observation (Dl, ou
Figure 2 - Exemple de détail significatif Figure 3 -
Exemple d’épaisseur de trait de détail
significatif
Angle de vision de 3’
Distance d’observation de 1 m
Angle de vision
Figure 4 -
(illustration non dessinée à l’échelle)
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (F)
5.9 Reproductionhéduction

II est souhaitable de veiller, dès le stade de la conception du pictogramme, à établir des originaux capables de supporter de fortes

réductions dimensionnelles.

Une reproduction fidèle sans perte de définition ni diminution de la faculté d’identification dépend, dans une large mesure, du procédé

employé pour faire la réduction. Un autre moyen de surmonter ou d’éviter les problèmes de réduction consiste à dessiner une version

simplifiée de l’original, spécialement destinée à subir de fortes réductions. Toutefois, l’adéquation au contenu graphique normalisé

doit être respectée.
5.10 Expression de la négation

II est plus difficile de comprendre une information donnée dans un texte sous une forme négative que de comprendre la même infor-

mation donnée sous une forme positive. II n’existe encore aucune donnée expérimentale montrant que ceci est vrai quand I’informa-

tion est donnée sous forme de symboles graphiques.

Toutefois, compte tenu de l’expérience acquise en ce qui concerne la communication par les mots, il est recommandé d’utiliser la

forme de commandement positive lorsqu’une notion peut être transmise soit sous forme d’interdiction, soit sous forme d’un ordre

positif. Chaque fois que le choix est possible, on devra essayer la forme négative et la forme positive du commandement, afin de voir

quelle est la forme la plus efficace.
5.11 Combinaison de pictogrammes (pictogrammes composés)

II peut être nécessaire de combiner des pictogrammes pour représenter certains concepts. Ces pictogrammes composés, même fon-

dés sur des pictogrammes normalisés, doivent être considérés comme de nouveaux symboles graphiques assujettis aux mêmes essais

que les autres pictogrammes. II est recommandé de former les pictogrammes composés à l’aide d’aussi peu d’éléments composants

que possible.
5.12 Interaction des pictogrammes entre eux

On rencontre fréquemment des pictogrammes présentés groupés dans un même système de signalisation. II convient de tenir compte

de ce fait au moment de la conception des pictogrammes, car une interaction se produit souvent entre pictogrammes contigus.

Quand il dessine les pictogrammes, le concepteur doit donc avoir présent à l’esprit le fait qu’ils seront utilisés en association avec

d’autres et qu’ils seront groupés pour former des panneaux composites.
5.13 Grandeur apparente

L’homogénéité de la grandeur apparente (voir 3.2.1) des pictogrammes dans une série (cadre exclu) ne peut pas toujours être obtenue

en adoptant la même valeur pour la dimension la plus longue de chacun des pictogrammes. Dans la plupart des cas, les dimensions

devront être modifiées pour compenser une disparité apparente de perception.
5.14 Grandeur du pictogramme

Normalement, les pictogrammes doivent être construits dans des cadres carrés. Pour les besoins du présent Rapport technique et

conformément à I’ISO 7001, le bord intérieur du cadre carré définit la grandeur du pictogramme. Ce cadre carré doit être indiqué par

des repères d’angle dans le dessin définitif (voir annexe A). (Pour les cadres autres que carrés, voir 6.2.)

6 Mise en œuvre
61 . Interaction entre pictogramme et cadre

Au momen t de leur conception, il convient de songer à à l’in térieu r de laquelle les pictogrammes apparaîtront

la forme géométrique
finalement et, le cas échéant, à I’i ncidence qu’aura une barre de négation.

Normalement, les pictogrammes destinés à l’information du public seront présentés dans des cadres carrés. Dans certains cas, cepen-

dant, des cadres en forme de cercle, de triangle ou de losange peuvent être utilisés. Pour les reproductions très petites, par exemple

dans le cas des horaires, des cartes, des guides, etc., il est recommandé de supprimer le cadre.

---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO/TR 7239-1984 (F)

La distance (d,,) entre le pictogramme et le bord intérieur du cadre doit être égale ou supérieure à 1,5 fois la di mension minimale

recommandée pour les détails significatifs (voir 5. 81, soit :
dis > md X 1,5

Imposant du pictogramme est proche du bord intérieur du cadre et parallèle à celui-ci, la distance entre eux doit

Lorsqu’un co men-
aug

ter et être au moins égale ou supérieure à 2,5 fois la dimension minimale reco mmandée pour les détails significatifs, soit :

dis 2 md x z5
Les angl
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.