Steel — Designation of test piece axes

Specifies a method for the identification of test piece axes in relation to the grain flow, by means of a system of co-ordinates. Applies to both unnotched metal test pieces. The system present is only intended to be applied in situations where a uniform grain flow can be unambiguously indentified (see also 4.2 and the annex).

Acier — Désignation des axes des éprouvettes

1.1 La présente Norme Internationale spécifie un système de coordonnées permettant l'identification des axes des éprouvettes en relation avec la direction des fibres. 1.2 Elle s'applique aussi bien aux éprouvettes non entaillées qu'aux éprouvettes entaillées. 1.3 Le système présenté n'est utilisable que lorsqu'un système uniforme de fibres peut être identifié sans ambiguïté (voir également 4.2 et l'annexe).

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
30-Nov-1976
Withdrawal Date
30-Nov-1976
Current Stage
9599 - Withdrawal of International Standard
Start Date
30-Jan-2006
Completion Date
30-Jan-2006
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 3785:1976 - Steel -- Designation of test piece axes
English language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 3785:1976 - Acier -- Désignation des axes des éprouvettes
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 3785:1976 - Acier -- Désignation des axes des éprouvettes
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

NORME INTERNATIONALE

INTERNATIONAL ORGANIZATlON FOR STANDARDIZATION .ME~AYHAPOAHAH OPI-AHM3AuMR no flAHP[AF’TW3AI.@iW .ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Acier - Désignation des axes des éprouvettes
Steel - Desi&ation of test piece axes
Première édition - 1976-12-15
CDU 669.14 : 620.11 Réf. no : ISO 37854976 (F)

Descripteurs : produit sidérurgique, acier, spécimen d’essai, positionnement, désignation.

Prix basé sur 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
L’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres 60). L’élaboration des
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
La Norme Internationale ISO 3785 a été établie par le Comité Technique
ISO/TC 17, Acier, et a été soumise aux Comités Membres en août 1975. Ultérieure-
ment, le Comité Technique lSO/TC 164, Essais mécaniques des métaux, créé en
1975, a pris la responsabilité de ce document.
Elle a été approuvée par les Comités Membres des pays suivants :
Afrique du Sud, Rép. d’
Hongrie Royaume-Uni
Australie
Inde Suède
Autriche Iran
Suisse
Belgique Irlande
Tchécoslovaquie
Bulgarie Norvège Turquie
Canada Nouvelle-Zélande U.R.S.S.
Danemark Pays-Bas
U.S.A.
Espagne Portugal Yougoslavie
France Roumanie
Aucun Comité Membre n’a désapprouvé le document.
0 Organisation Internationale de Normalisation, 1976 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 37854976 (FI
NORME INTERNATIONALE
Acier - Désignation des axes des éprouvettes
3) toutes les éprouvettes parallèles à la surface de tôles
0 INTRODUCTION
élaborées avec un même taux de déformation dans deux
Les propriétés mécaniques d’un produit métallique, parti-
directions perpendiculaires, ce qui, conformément aux
culièrement celles caractérisant sa déformabilité et sa téna-
définitions ci-dessus, rend équivalentes les éprouvettes
cité, telles que l’allongement de rupture, la striction, la
X et Y, sont désignées éprouvettes Y.
résistance à la rupture et au choc, dépendent de la position,
dans le produit, de l’éprouvette sur laquelle sont mesurées
2.3 Ce système ouvre la possibilité de désigner avec préci-
ces propriétés. La présente Norme Internationale propose
sion toutes les positions d’éprouvettes pouvant se présenter,
une méthode de désignation de la position de l’éprouvette
et même les positions qui ne coïncident pas avec l’un des
en relation avec son influence sur les propriétés.
trois axes de ce système de coordonnées peuvent être défi-
nies par une simple combinaison des deux lettres relatives.
1’ OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION
2.4 Des exemples de ce système sont donnés ci-après :

1 .l La présente Norme Internationale spécifie un système 1) Une éprouvette prise parallèlement à la direction du

de coordonnées permettant l’identification des axes des fibrage d’une barre (géométriquement, une éprouvette

éprouvettes en relation avec la direction des fibres. longitudinale) est une éprouvette X (ou orientée dans la

direction des X).
1.2 Elle s’applique aussi bien aux éprouvettes non
2) Une éprouvette prise perpendiculairement à la direc-
entaillées qu’aux éprouvettes entaillées.
tion du fibrage (lamelle) d’une tôle, de façon que son
axe coïncide avec le grand côté de la lamelle (géométri-
1.3 Le système présenté n’est utilisable que lorsqu’un
quement, une éprouvette transversale), est une
système uniforme de fibres peut être identifié sans
éprouvette Y (ou orientée dans la direction des Y).
ambiguïté (voir également 4.2 et l’annexe).
3) Une éprouvette dont l’axe est orienté en travers
de l’épaisseur d’une tôle (éprouvette en travers) est une
éprouvette Z.
2 SYSTÈME DE DÉSIGNATION
4) Les éprouvettes prélevées soit longitudinalement,
2.1 La base de la méthode de désignation est l’adoption
soit transversalement, dans un tube (à paroi mince) à
d’un système de coordonnées, dans le produit métallique,
fibres hélicoïdales, sont des éprouvettes XY.
tel que :
1) l’axe des X coïncide avec la direction principale
2.5 Les exemples donnés en 2.4 et des exemples addi-
du fi brage;
tionnels, applicables aux éprouvettes non entaillées, sont
indiqués dans les figures 1 à 5. II est à noter que l’échelle
2) l’axe des 2 coïncide avec la direction de la force
de reproduction de ces dessins n’est pas la même dans tous
principale de mise en forme;
les cas et que l’endroit du prélèvement des éprouvettes et
l’échantillonnage effectif ne reflètent pas toujours la
3) l’axe des Y est perpendiculaire aux axes X et 2.
réalité. Ces dessins, et en particulier la position des éprou-
vettes, ont été idéalisés afin de montrer aussi clairement que
2.2 Lorsqu’on applique ce système aux produits actuels,
possible les différentes méthodes de désignation. de la
les conditions complémentaires suivantes sont également
position des éprouvettes par le système des coordonnées X,
valables :
Y, 2.
1) toutes les éprouvettes perpendiculaires à la fibre du
produit dont les fibres n’ont qu’une seule direction, ce
3 IDENTIFICATION DES ÉPROUVETTES À ENTAILLE
qui, conformément aux définitions ci-dessus, rend équi-
valentes les éprouvettes Y et Z, sont désignées
3.1 Le système décrit au chapitre 2 donne également la
éprouvettes Z;
possibilité de combiner la désignation de la position de l’axe

2) dans une section cylindrique avec une fibre axiale, la de l’éprouvette avec la désignation de la direction dans

direction radiale constitue l’axe des 2; laquelle se propage la rupture pendant l’essai. Cela est

---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 37854976 (F)
important dans le cas d’éprouvettes entaillées ou d’éprou-
cation est bien connu. Par conséquent, la position par
vettes pour l’étude de la mécanique de la rupture. Séparée
rapport à la direction du fibrage, la position géométrique
par un trait d’union, cette désignation suit la désignation de
dans le produit et les différents effets additionnels men-
la position donnée au chapitre 2.
tionnés à l’annexe doivent, en règle générale, être pris en
considération lors de l’estimation de l’importance d’une
position particulière de l’éprouvette.
3.2 Des exemples de ce système sont donnés ci-après
(d’autres exemples sont montrés aux figures 6 à 8) :
4.2 Limites d’application
1) Une éprouvette à e
...

NORME INTERNATIONALE

INTERNATIONAL ORGANIZATlON FOR STANDARDIZATION .ME~AYHAPOAHAH OPI-AHM3AuMR no flAHP[AF’TW3AI.@iW .ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Acier - Désignation des axes des éprouvettes
Steel - Desi&ation of test piece axes
Première édition - 1976-12-15
CDU 669.14 : 620.11 Réf. no : ISO 37854976 (F)

Descripteurs : produit sidérurgique, acier, spécimen d’essai, positionnement, désignation.

Prix basé sur 6 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
L’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres 60). L’élaboration des
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
La Norme Internationale ISO 3785 a été établie par le Comité Technique
ISO/TC 17, Acier, et a été soumise aux Comités Membres en août 1975. Ultérieure-
ment, le Comité Technique lSO/TC 164, Essais mécaniques des métaux, créé en
1975, a pris la responsabilité de ce document.
Elle a été approuvée par les Comités Membres des pays suivants :
Afrique du Sud, Rép. d’ Hongrie
Royaume-Uni
Australie
Inde Suède
Autriche Iran
Suisse
Belgique Irlande
Tchécoslovaquie
Bulgarie Norvège Turquie
Canada Nouvelle-Zélande U.R.S.S.
Danemark Pays-Bas
U.S.A.
Espagne Portugal Yougoslavie
France Roumanie
Aucun Comité Membre n’a désapprouvé le document.
0 Organisation Internationale de Normalisation, 1976 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 37854976 (FI
NORME INTERNATIONALE
Acier - Désignation des axes des éprouvettes
3) toutes les éprouvettes parallèles à la surface de tôles
0 INTRODUCTION
élaborées avec un même taux de déformation dans deux
Les propriétés mécaniques d’un produit métallique, parti-
directions perpendiculaires, ce qui, conformément aux
culièrement celles caractérisant sa déformabilité et sa téna-
définitions ci-dessus, rend équivalentes les éprouvettes
cité, telles que l’allongement de rupture, la striction, la
X et Y, sont désignées éprouvettes Y.
résistance à la rupture et au choc, dépendent de la position,
dans le produit, de l’éprouvette sur laquelle sont mesurées
2.3 Ce système ouvre la possibilité de désigner avec préci-
ces propriétés. La présente Norme Internationale propose
sion toutes les positions d’éprouvettes pouvant se présenter,
une méthode de désignation de la position de l’éprouvette
et même les positions qui ne coïncident pas avec l’un des
en relation avec son influence sur les propriétés.
trois axes de ce système de coordonnées peuvent être défi-
nies par une simple combinaison des deux lettres relatives.
1 OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION
2.4 Des exemples de ce système sont donnés ci-après :

1 .l La présente Norme Internationale spécifie un système 1) Une éprouvette prise parallèlement à la direction du

de coordonnées permettant l’identification des axes des fibrage d’une barre (géométriquement, une éprouvette

éprouvettes en relation avec la direction des fibres. longitudinale) est une éprouvette X (ou orientée dans la

direction des X).
1.2 Elle s’applique aussi bien aux éprouvettes non
2) Une éprouvette prise perpendiculairement à la direc-
entaillées qu’aux éprouvettes entaillées.
tion du fibrage (lamelle) d’une tôle, de façon que son
axe coïncide avec le grand côté de la lamelle (géométri-
1.3 Le système présenté n’est utilisable que lorsqu’un
quement, une éprouvette transversale), est une
système uniforme de fibres peut être identifié sans
éprouvette Y (ou orientée dans la direction des Y).
ambiguïté (voir également 4.2 et l’annexe).
3) Une éprouvette dont l’axe est orienté en travers
de l’épaisseur d’une tôle (éprouvette en travers) est une
éprouvette Z.
2 SYSTÈME DE DÉSIGNATION
4) Les éprouvettes prélevées soit longitudinalement,
2.1 La base de la méthode de désignation est l’adoption
soit transversalement, dans un tube (à paroi mince) à
d’un système de coordonnées, dans le produit métallique,
fibres hélicoïdales, sont des éprouvettes XY.
tel que :
1) l’axe des X coïncide avec la direction principale
2.5 Les exemples donnés en 2.4 et des exemples addi-
du fi brage;
tionnels, applicables aux éprouvettes non entaillées, sont
indiqués dans les figures 1 à 5. II est à noter que l’échelle
2) l’axe des 2 coïncide avec la direction de la force
de reproduction de ces dessins n’est pas la même dans tous
principale de mise en forme;
les cas et que l’endroit du prélèvement des éprouvettes et
l’échantillonnage effectif ne reflètent pas toujours la
3) l’axe des Y est perpendiculaire aux axes X et 2.
réalité. Ces dessins, et en particulier la position des éprou-
vettes, ont été idéalisés afin de montrer aussi clairement que
2.2 Lorsqu’on applique ce système aux produits actuels,
possible les différentes méthodes de désignation. de la
les conditions complémentaires suivantes sont également
position des éprouvettes par le système des coordonnées X,
valables :
Y, 2.
1) toutes les éprouvettes perpendiculaires à la fibre du
produit dont les fibres n’ont qu’une seule direction, ce
3 IDENTIFICATION DES ÉPROUVETTES À ENTAILLE
qui, conformément aux définitions ci-dessus, rend équi-
valentes les éprouvettes Y et Z, sont désignées
3.1 Le système décrit au chapitre 2 donne également la
éprouvettes Z;
possibilité de combiner la désignation de la position de l’axe
de l’éprouvette avec la désignation de la direction dans
2) dans une section cylindrique avec une fibre axiale, la
laquelle se propage la rupture pendant l’essai. Cela est
direction radiale constitue l’axe des 2;
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 37854976 (F)
important dans le cas d’éprouvettes entaillées ou d’éprou-
cation est bien connu. Par conséquent, la position par
vettes pour l’étude de la mécanique de la rupture. Séparée
rapport à la direction du fibrage, la position géométrique
par un trait d’union, cette désignation suit la désignation de
dans le produit et les différents effets additionnels men-
la position donnée au chapitre 2.
tionnés à l’annexe doivent, en règle générale, être pris en
considération lors de l’estimation de l’importance d’une
position particulière de l’éprouvette.
exemples de ce système sont donnés ci-après
3.2 Des
(d’autres exemples sont montrés aux figures 6 à 8)
4.2 Li
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.