Foodstuffs -- Methods for the detection of genetically modified organisms and derived products -- Protein based methods

ISO 21572:2004 provides general guidelines and performance criteria for methods for the detection and/or quantitation of specific proteins derived from genetically modified (GM) plant material in a specified matrix. These general guidelines address existing antibody based methods. Methods other than those described in annex A may also detect the protein. The same criteria as outlined in this standard generally apply.

Produits alimentaires -- Méthodes pour la détection d'organismes génétiquement modifiés et de produits dérivés -- Méthodes basées sur les protéines

L'ISO 21572:2004 énonce des lignes directrices et des critères de performances généraux pour les méthodes de détection et/ou de quantification de protéines spécifiques dérivées de matériel végétal génétiquement modifié dans une matrice donnée. Ces directives générales concernent les méthodes axées sur des anticorps existants. Il existe d'autres méthodes que celles décrites en Annexe A susceptibles de détecter des protéines. Les mêmes critères que ceux répertoriés dans la présente norme sont applicables de façon générale.

General Information

Status
Replaced
Publication Date
14-Mar-2004
Withdrawal Date
14-Mar-2004
Current Stage
6060 - International Standard published
Start Date
13-Feb-2004
Completion Date
15-Mar-2004
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 21572:2004 - Foodstuffs -- Methods for the detection of genetically modified organisms and derived products -- Protein based methods
English language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 21572:2004 - Produits alimentaires -- Méthodes pour la détection d'organismes génétiquement modifiés et de produits dérivés -- Méthodes basées sur les protéines
French language
22 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 21572
First edition
2004-03-15
Foodstuffs — Methods for the detection
of genetically modified organisms and
derived products — Protein based
methods
Produits alimentaires — Méthodes pour la détection d'organismes
génétiquement modifiés et de produits dérivés — Méthodes basées sur
les protéines
Reference number
ISO 21572:2004(E)
ISO 2004
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
PDF disclaimer

This PDF file may contain embedded typefaces. In accordance with Adobe's licensing policy, this file may be printed or viewed but

shall not be edited unless the typefaces which are embedded are licensed to and installed on the computer performing the editing. In

downloading this file, parties accept therein the responsibility of not infringing Adobe's licensing policy. The ISO Central Secretariat

accepts no liability in this area.
Adobe is a trademark of Adobe Systems Incorporated.

Details of the software products used to create this PDF file can be found in the General Info relative to the file; the PDF-creation

parameters were optimized for printing. Every care has been taken to ensure that the file is suitable for use by ISO member bodies. In

the unlikely event that a problem relating to it is found, please inform the Central Secretariat at the address given below.

© ISO 2004

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized in any form or by any means,

electronic or mechanical, including photocopying and microfilm, without permission in writing from either ISO at the address below or

ISO's member body in the country of the requester.
ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2004 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards bodies

(ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out through ISO

technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical committee has been

established has the right to be represented on that committee. International organizations, governmental and

non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. ISO collaborates closely with the

International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of electrotechnical standardization.

International Standards are drafted in accordance with the rules given in the ISO/IEC Directives, Part 2.

The main task of technical committees is to prepare International Standards. Draft International Standards

adopted by the technical committees are circulated to the member bodies for voting. Publication as an

International Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting a vote.

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of patent

rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights.

ISO 21572 was prepared by the European Committee for Standardization (CEN) in collaboration with

Technical Committee ISO/TC 34, Food products, in accordance with the Agreement on technical cooperation

between ISO and CEN (Vienna Agreement).

Throughout the text of this document, read “...this European Standard...” to mean “...this International

Standard...”.
© ISO 2004 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
Contents
page

Foreword......................................................................................................................................................................v

Introduction ................................................................................................................................................................vi

1 Scope ..............................................................................................................................................................1

2 Normative references ....................................................................................................................................1

3 Terms and definitions....................................................................................................................................1

4 Principle..........................................................................................................................................................5

5 Reagents.........................................................................................................................................................5

6 Apparatus and equipment.............................................................................................................................5

7 Sampling.........................................................................................................................................................5

8 Procedure .......................................................................................................................................................5

9 Interpretation and expression of results .....................................................................................................6

10 Specific parameters which may influence results......................................................................................7

11 Confirming method........................................................................................................................................8

12 Test report ......................................................................................................................................................8

Annex A (normative) Detection of genetically modified soybeans (Roundup Ready tolerant).....................10

Bibliography ..............................................................................................................................................................21

iv © ISO 2004 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
Foreword

This document (EN ISO 21572:2004) has been prepared by Technical Committee CEN/TC 275 “Food analysis -

Horizontal methods”, the secretariat of which is held by DIN, in collaboration with Technical Committee ISO/TC 34

“Agricultural food products”.

This European Standard shall be given the status of a national standard, either by publication of an identical text or

by endorsement, at the latest by September 2004, and conflicting national standards shall be withdrawn at the

latest by September 2004.

The demonstration of the presence of genetically modified proteins can either be qualitative or quantitative. These

steps are laid down in this draft European Standard.

Other standards dealing with methods of analysis for the detection of genetically modified organisms and derived

products in foodstuffs are the following:

prEN ISO 21568 Foodstuffs – Methods of analysis for the detection of genetically modified organisms and derived

products – Sampling (ISO/DIS 21568:2003).

prEN ISO 21571 Foodstuffs – Methods of analysis for the detection of genetically modified organisms and derived

products - Nucleic acid extraction (ISO/DIS 21571:2002)

prEN ISO 21569 Foodstuffs - Methods of analysis for the detection of genetically modified organisms and derived

products - Qualitative nucleic acid based methods (ISO/DIS 21569:2002)

prEN ISO 21570 Foodstuffs - Methods of analysis for the detection of genetically modified organisms and derived

products - Quantitative nucleic acid based methods (ISO/DIS 21570:2003)

Further information about definitions and general items involving the steps cited above are collected in:

prEN ISO 24276 Foodstuffs – Nucleic acid based methods of analysis for the detection of genetically modified

organisms and derived products – General requirements and definitions (ISO/DIS 24276:2002)

Annex A is normative.

This document may touch copyrights and patents: for further information, contact your National Standardisation

Institute.

According to the CEN/CENELEC Internal Regulations, the national standards organizations of the following

countries are bound to implement this European Standard: Austria, Belgium, Czech Republic, Denmark, Finland,

France, Germany, Greece, Hungary, Iceland, Ireland, Italy, Luxembourg, Malta, Netherlands, Norway, Portugal,

Slovakia, Spain, Sweden, Switzerland and the United Kingdom.
© ISO 2004 – All rights reserved v
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
Introduction

Analyses to detect genetically modified organisms (GMOs) and derived products can either be performed to

screen, identify or quantify GMOs and their derived products in a given matrix.

For the detection of the transgenic origin of ingredients, the basic principle of a protein-based method is to:

 take a representative sample of the matrix;
 extract the proteins;
 detect and/or quantify the specific protein derived from GMO(s) under study.

As new methods become validated and accepted, they will be annexed to this standard.

vi © ISO 2004 – All rights reserved
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
1 Scope

This European Standard provides general guidelines and performance criteria for methods for the detection and/or

quantitation of specific proteins derived from genetically modified (GM) plant material in a specified matrix.

These general guidelines address existing antibody based methods. Methods other than those described in annex

A may also detect the protein. The same criteria as outlined in this standard generally apply.

2 Normative references

This European Standard incorporates by dated or undated reference, provisions from other publications. These

normative references are cited at the appropriate places in the text and the publications are listed hereafter. For

dated references, subsequent amendments to or revisions of any of these publications apply to this European

Standard only when incorporated in it by amendment or revision. For undated references the latest edition of the

publication referred to applies (including amendments).

prEN ISO 21568 Foodstuffs – Methods of analysis for the detection of genetically modified organisms and derived

products – Sampling (ISO/DIS 21568:2003).
3 Terms and definitions

For the purposes of this European Standard, the following terms and definitions apply.

3.1 General terms
3.1.1
sample

One or more sampling units taken from a population and intended to provide information of the population.

[ISO 3534-1:1993]
3.1.2
laboratory sample
Sample intended for laboratory inspection or testing.
3.1.3
test sample (test portion)

Sample, as prepared for testing or analysis, the whole quantity being used for analysis or testing at one time.

[ISO 3534-1]
3.1.4
matrix

All components in the sample with the analyte. Each matrix generally has a common name which permits

classification.
3.1.5
denaturation of proteins

Physical and/or (bio)chemical treatment which destroys or modifies the structure of the analyte. The denaturation

may modify structural, functional, enzymatic or antigenic properties of the protein.

© ISO 2004 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
3.2 Terms relative to antibodies
3.2.1
antibody

Protein (immunoglobulin) produced and secreted by B lymphocytes in response to a molecule recognised as

foreign (antigen). The antibody is capable of binding to that specific antigen.
3.2.2
antigen

Substance that is recognised as foreign by the immune system and elicits an immune response.

3.2.3
clone
Population of identical cells derived from a single cell line.
3.2.4
cross-reactivity

Binding of the antibody to substances other than the analyte of primary interest.

3.2.5
monoclonal antibody

Antibody produced from a single hybridoma clone and directed to a single antigen determinant.

3.2.6
polyclonal antibody
Antibody produced by several clones of lymphocytes.
3.2.7
Specificity of an antibody

Ability of an antibody to specifically bind to an antigen determinant and not to other similar structures on that or

other antigens.
3.3 Terms relative to techniques
3.3.1
conjugate
Material produced by attaching two or more substances together.

NOTE Conjugates of antibodies with fluorochromes (e.g. coloured particles), radiolabelled substances, or enzymes are

often used in immunoassays.
3.3.2
Western blotting

Transfer of an antigen (i.e. the protein of interest), following electrophoretic separation, to a binding surface. The

antigen may be visualised with a specific radiolabelled or enzyme-conjugated antibody.

3.3.3
ELISA – enzyme linked immunosorbent assay

In vitro assay that combines enzyme-linked antibodies and a substrate to form a coloured reaction product.

Depending on the application, this assay can be used for qualitative or quantitative purposes.

3.3.4
test kit

Set of chemicals, materials and instructions for use, packaged together and intended for in vitro measurement for

detection of a specified analyte.
3.3.5
dip stick format

Qualitative and rapid assay formats, including lateral flow strips, where an antibody or an analyte is coated to a

solid surface.
2 © ISO 2004 – All rights reserved
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
3.4 Terms relative to control
3.4.1
reference material

Material or substance one or more of whose property values are sufficiently homogeneous and well established to

be used for the calibration of an apparatus, the assessment of a measurement method, or for assigning values to

materials.
[ISO Guide 30]
3.4.2
standard

Measured material, measuring instrument, reference material or measuring system intended to define, realise,

conserve or reproduce a unit of one or more values of a quantity to serve as a reference or preparation of known

characteristics used to standardise the analysis.
3.5 Terms relative to validation
3.5.1
accuracy
Closeness of agreement between a test result and the accepted reference value.

NOTE The term accuracy, when applied to a set of test results involves a combination of random components and a

common systematic error or a bias component.
[ISO 3534-1:1993]
3.5.2
precision

Closeness of agreement between independent test results obtained under stipulated conditions.

NOTE 1 Precision depends only on the distribution of random errors and does not relate to the true value or the specified

value.

NOTE 2 The measure of precision usually is expressed in terms of imprecision and computed as a standard deviation of the

test results. Less precision is reflected by a larger standard deviation.

NOTE 3 "Independent test result" means results obtained in a manner not influenced by any previous result on the same or

similar test object. Quantitative measures of precision depend critically on the stipulated conditions. Repeatability and

reproducibility conditions are particular sets of extreme stipulated conditions.
[ISO 3534-1:1993]
3.5.3
Bias

Estimate of the systematic (consistent) deviation of the measured result from the true result of a given sample.

3.5.4
sensitivity

Capacity to record a small variation in concentration of a substance in the test material.

In this context, sensitivity usually is meant as the smallest quantity or concentration of the analyte that can be

reliably distinguished from background.
3.5.5
specificity

Property of a method to respond exclusively to the characteristic or analyte defined in the Codex standard.

© ISO 2004 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
3.5.6
Limit of detection (LOD)

Limit of detection for qualitative methods is the lowest concentration or content of the analyte that can be detected

reliably, but not necessarily quantified, as demonstrated by satisfactory collaborative trial or single-laboratory

validation [1], [2].
3.5.7
Limit of quantitation (LOQ)

Limit of quantitation of an analytical procedure is the lowest amount or concentration of analyte in a sample which

can be quantitatively determined with an acceptable level of precision and accuracy as demonstrated by

satisfactory collaborative trial or single-laboratory validation according to ISO 5725, [2], or [3].

3.5.8
Applicability range (range of quantification/linearity/dynamic range)

Upper and lower limits of quantitation as expressed by a set of reference materials (or dilutions).

3.5.9
Repeatability [Reproducibility] limit

Value less than or equal to the absolute difference between two test results, as expected under repeatability

[reproducibility] conditions with a probability of 95 %.
NOTE The symbol used is r [R].
[ISO 3534-1]

When examining two single test results obtained under repeatability [reproducibility] conditions, the comparison

should be made with the repeatability [reproducibility] limit r [R] = 2,8 s [s ].

r R
3.5.10
Reproducibility
Precision under reproducibility conditions.
[ISO 3534-1:1993]
3.5.11
Reproducibility conditions

Conditions where test results are obtained with the same method on identical test items in different laboratories

with different operators using different equipment.
[ISO 3534-1:1993]
3.5.12
Repeatability
Precision under repeatability conditions.
[ISO 3534-1:1993]
3.5.13
Repeatability conditions

Conditions where independent results are obtained with the same method on identical test items in the same

laboratory by the same operator using the same equipment within short intervals of time.

[ISO 3534-1:1993]
3.5.14
Repeatability [Reproducibility] standard deviation

The standard deviation of test results obtained under repeatability [reproducibility] conditions.

NOTE Repeatability [Reproducibility] standard deviation is a measure of the dispersion of the distribution of test results

under repeatability [reproducibility] conditions. Similarly “repeatability [reproducibility] variance” and “repeatability [reproducibility]

coefficient of variation” could be defined and used as measures of the dispersion of test results under repeatability

[reproducibility] conditions.
4 © ISO 2004 – All rights reserved
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
[ISO 3534-1]
3.5.15
Recovery

Ability to measure or recover a known amount of analyte from fortified samples over a range of quantitation.

4 Principle

The target protein is extracted according to the procedure described for that specific matrix, and a specific antibody

is used to detect or measure the concentration of the protein in the sample.
5 Reagents

During the analysis, unless otherwise stated, use only reagents of recognised analytical grade and only de-ionised

or distilled water or water that has been purified, or equivalent.

Other reagents, such as antibodies, conjugates, substrate, stop solutions and buffer components are method

specific. Please refer to the method for specifics regarding reagents such as protein standards or reference

materials, antibodies coated to a solid surface or free, controls and samples.
6 Apparatus and equipment
Apparatus and equipment is specified in A.5.
7 Sampling
Sampling is described in detail in prEN ISO 21568.
8 Procedure
8.1 General

Storage conditions and shelf-life of antibodies, conjugate, substrate, etc shall be clearly specified by the provider.

For the use of this standard, general requirements of quality assurance for laboratories shall be observed

(e.g. concerning calibration of apparatus, double determination, blanks, use of reference materials, preparation of

calibration curves, etc). Carefully clean all equipment coming into direct contact with the sample to prevent

contamination.

Use appropriate laboratory equipment with low protein binding capacity (e. g. polypropylene tubes) to prevent

protein adsorption during the whole procedure.
8.2 Preparation of sample solution

Once a representative sample is obtained, specific sample preparation procedures may be found in annex A.

Grind samples as specified in the method before test portions are taken, if necessary. Powders/flour might have

swelling properties and need sometimes to be extracted with double volume of extraction solution.

Laboratory samples containing high amounts of fat may be inhomogeneous and a larger test sample should be

extracted. If applicable, instructions may be found in annex A.

Weigh an appropriate amount (as specified in the annex) of a representative analytical sample for analysis to

create a test portion for extraction. Add extraction solution and homogenise or mix.

© ISO 2004 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
8.3 Extraction

Use an extraction procedure suitable for the matrix. Appropriate conditions for the extraction/dilution of the test

portions, controls and reference materials, are detailed in annex A.

Care should be taken to use extraction procedures validated for the matrix and, if necessary, to add binding agents

or special buffers to aid in extraction of the protein (e.g. tannin binder to be added for analysis of dark chocolate).

8.4 Preparation of calibration curves

For preparation of calibration curves, it is recommended to use matrix matched reference materials or reference

materials that have been validated for the matrix.
8.5 Assay procedure

According to the procedure chosen from annex A of this standard, select the required number of strips/tests/etc for

the set of sample test solution to be analysed including blanks, references, standards and controls, and add the

sample test solution, standards etc., at minimum in duplicate, properly diluted to the assay.

According to the method chosen, mix gently and allow reaction to occur at a given time and temperature range. If

necessary, terminate the reaction according to the method described in the annex.

The stability of the final signal may vary. Read the results in a timely manner as specified in the annex.

9 Interpretation and expression of results
9.1 General

The parameters to interpret vary depending on whether the assay is qualitative, semi-quantitative or quantitative.

For quantitative methods, the coefficient of variation of optical density values resulting from replicate

measurements of a sample test solution, in general, shall not exceed 15 %. The coefficient of variation of

calculated concentrations resulting from replicate measurements of a sample test solution, in general, shall not

exceed 20 %.

If the % coefficient of variation limit is exceeded, the analyses should be repeated on freshly prepared sample test

solution. To establish a coefficient of variation, in this case, at least three determinations shall be carried out (e.g.,

values from 3 microtiter wells).

No affirmation shall be made stating that there is no GMO present in the sample analysed. Negative results shall

be reported as “negative at the limit of detection”, or “less than the limit of detection”.

Positive results below the limit of quantitation shall be reported as “positive above limit of detection, but below limit

of quantification”.
9.2 Quantitative and semi-quantitative analysis

The following parameters are evaluated: raw data (continuous numerical values) of sample test solution, of blank,

of reference material or analytical standard, and of negative control, % CV between replicates, % coefficient of

variation of standard and % coefficient of variation of control samples.

All final results shall be reported including the measurement uncertainty previously established.

Quantitative results may not be reported by extrapolating above the highest or below the lowest calibration

standard measure.
6 © ISO 2004 – All rights reserved
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 21572:2004(E)
9.3 Qualitative analysis

For qualitative tests, including all applications thereof, the corresponding parameters are described in the annex.

Results should be reported as detected or not detected and include the limit of detection.

10 Specific parameters which may influence results
10.1 General

The performance criteria listed in the method of annex A are a set of performance specifications established for

each method during the development, validation and routine use of the method. These parameters were developed

for each method and are intended to ensure that data generated by the method are reliable and of consistently high

quality. Each time a method is performed, evaluate and compare the data generated with the established method

performance criteria.

When a value (e. g. % coefficient of variation of replicate determinations) does not agree with the assay specific-

ations, it signals that the result is atypical and warrants closer evaluation of the data. The list of specifications shall

be taken as a whole, individual parameters may in certain instances not meet the specifications, but the data may

still be perfectly acceptable. If any of the criteria are not met, it should, however, be acknowledged in writing and

the data evaluated to determine if the analysis of results should be adjusted, or if a particular sample or a set of

samples should be repeated. These decisions should be based on the judgement of the researcher interpreting the

entire set of criteria.
10.2 Special considerations
10.2.1 Specificity

Adequate specificity of the assay for a particular analyte needs to be demonstrated for each analyte (protein) to be

measured and in each matrix to be tested. Where appropriate, cross reactivity should be evaluated for analogues

(proteins present with a similar sequence). To test for the absence of the analyte in non-GMO, assay the non-GMO

containing ingredient and GM-containing ingredient at the appropriate dilutions and compare.

This is generally done during the development and validation of the method and is not necessary during routine

analysis of samples for which the method has previously been validated. The method in annex A lists all of the

specific substances and matrices for which cross reactivity has been determined.
10.2.2 Extraction efficiency

Special care has to be taken to assess the influence of process parameters applied for the production of a given

laboratory sample.

In order to provide for the greatest sensitivity of the immunoassay, extraction efficiency shall be as high as

possible. The assay performance is matrix dependent. Extraction efficiency should be determined and documented

for each matrix.

The extraction procedure shall be demonstrated to be reproducible and the method of calibration account for

incomplete extraction.
10.2.3 Matrix effects

The scope of application clearly and exactly defines the matrices for which the given immunoassay is applicable.

The use of matrix matched reference materials allows for direct comparison between reference materials and

samples. However, if samples are to be analysed against reference materials which are not the same matrix, then

matrix effects will have to be evaluated.

For example, prepare a negative extract for each sample type (matrix) to be analysed by the method and an extract

of a positive control of known concentration. Prepare a series of dilutions of the positive control in the negative

© ISO 2004 – All rights reserved 7
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO 21572:2004(E)

extract and compare the resulting dose response curve with the calibration curve from the method. If the two

curves are different, then there is a matrix effect. Use a matrix that most closely represents the true samples that

will be tested. A dilution curve with a positive control of known concentration should also be included as a

reference. The shape of the calibration curve should not change due to a matrix effect.

10.2.4 Parallelism/Linearity

For quantitative analyses, the expected linear range of the immunoassay shall be explicitly stated in the scope of

applications for all the matrices covered by it.

The number of calibration points supplied should reflect the linear portion of the curve (i.e. if the calibration curve is

non – linear more calibration points will need to be generated).

If the calibration curves do not appear “parallel” or of the same slope when graphed side by side, the data should

be statistically analysed for a test of dilution comparability.
10.2.5 Limits of detection

Results should not be interpreted below the limit of detection. In this case, reporting of results should be stated to

be at or less than the limit of detection.
10.2.6 Limits of quantitation

The limits of quantitation for each set of calibrants (or dilution) need to be stated explicitly.

The estimated concentration of unknown sample test solutions should be interpolated and not extrapolated.

Results should not be interpreted below the limit of quantitation or above the highest or below the lowest calibration

points.
11 Confirming method

To establish the credibility of assays, another method such as western blot, HPLC or functional assay can be used

to measure split analytical samples of known concentration. The results of both methods are then qualitati-

vely/quantitatively compared. This is especially important for immunoassays, since antibodies could cross react

with other analytes present in a matrix.
12 Test report
The test report shall contain at least the following information:
 all information needed to identify the laboratory sample;

 reference to this standard and to the method used, and an indication of whether it was a qualitative,

quantitative or semi-quantitative method;
 limit of detection;
 upper and lower limits of quantification;
 date and the type of sampling procedure used (if known);
 d
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 21572
Première édition
2004-03-15
Produits alimentaires — Méthodes pour
la détection d'organismes génétiquement
modifiés et de produits dérivés —
Méthodes basées sur les protéines
Foodstuffs — Methods for the detection of genetically modified
organisms and derived products — Protein based methods
Numéro de référence
ISO 21572:2004(F)
ISO 2004
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
PDF – Exonération de responsabilité

Le présent fichier PDF peut contenir des polices de caractères intégrées. Conformément aux conditions de licence d'Adobe, ce fichier

peut être imprimé ou visualisé, mais ne doit pas être modifié à moins que l'ordinateur employé à cet effet ne bénéficie d'une licence

autorisant l'utilisation de ces polices et que celles-ci y soient installées. Lors du téléchargement de ce fichier, les parties concernées

acceptent de fait la responsabilité de ne pas enfreindre les conditions de licence d'Adobe. Le Secrétariat central de l'ISO décline toute

responsabilité en la matière.
Adobe est une marque déposée d'Adobe Systems Incorporated.

Les détails relatifs aux produits logiciels utilisés pour la création du présent fichier PDF sont disponibles dans la rubrique General Info

du fichier; les paramètres de création PDF ont été optimisés pour l'impression. Toutes les mesures ont été prises pour garantir

l'exploitation de ce fichier par les comités membres de l'ISO. Dans le cas peu probable où surviendrait un problème d'utilisation,

veuillez en informer le Secrétariat central à l'adresse donnée ci-dessous.
© ISO 2004

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée sous

quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l'accord écrit

de l'ISO à l’adresse ci-après ou du comité membre de l'ISO dans le pays du demandeur.

ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax. + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Publié en Suisse
ii © ISO 2004 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de

normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée

aux comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du

comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec

la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI,

Partie 2.

La tâche principale des comités techniques est d'élaborer les Normes internationales. Les projets de Normes

internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur

publication comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités membres

votants.

L'attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l'objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L'ISO ne saurait être tenue pour responsable de ne

pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

L'ISO 21572 a été élaborée par le Comité européen de normalisation (CEN) en collaboration avec le comité

technique ISO/TC 34, Produits alimentaires, conformément à l'Accord de coopération technique entre l'ISO et

le CEN (Accord de Vienne).

Tout au long du texte du présent document, lire «… la présente Norme européenne …» avec le sens de

«… la présente Norme internationale …».
© ISO 2004 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
Sommaire Page

Avant-propos ....................................................................................................................................................... v

Introduction..........................................................................................................................................................vi

1 Domaine d’application ............................................................................................................................ 1

2 Références normatives ........................................................................................................................... 1

3 Termes et définitions............................................................................................................................... 1

4 Principe.................................................................................................................................................... 5

5 Réactifs.................................................................................................................................................... 5

6 Appareillage et équipement .................................................................................................................... 5

7 Échantillonnage....................................................................................................................................... 5

8 Mode opératoire ...................................................................................................................................... 5

9 Interprétation et expression des résultats ............................................................................................. 6

10 Paramètres spécifiques pouvant influer sur les résultats..................................................................... 7

11 Méthode de confirmation ........................................................................................................................ 9

12 Rapport d'essai........................................................................................................................................ 9

Annexe A (normative) Détection de graines de soja génétiquement modifiées (résistantes au

Roundup-Ready )................................................................................................................................ 10

Bibliographie...................................................................................................................................................... 22

iv © ISO 2004 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
Avant-propos

Le présent document (EN ISO 21572:2004) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 275 “Analyse des

produits alimentaires - Méthodes horizontales”, dont le secrétariat est tenu par DIN, en collaboration avec le

Comité Technique ISO/TC 34 “Produits alimentaires”.

Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit

par entérinement, au plus tard en septembre 2004, et toutes les normes nationales en contradiction devront être

retirées au plus tard en septembre 2004.

La preuve de la présence de protéines génétiquement modifiées peut être d'ordre qualitatif ou quantitatif. Ces

étapes figurent dans la présente Norme européenne.

Parmi les autres normes traitant de méthodes d’analyse pour la détection d’organismes génétiquement modifiés et

de produits dérivés présents dans les produits alimentaires figurent les projets de norme suivants :

 prEN ISO 21568, Produits alimentaires – Méthodes d’analyse pour la détection d’organismes génétiquement

modifiés et de produits dérivés – Echantillonnage (ISO/DIS 21568 :2003)

 prEN ISO 21571, Produits alimentaires - Méthodes d’analyse pour la détection d’organismes génétiquement

modifiés et de produits dérivés - Extraction des acides nucléiques (ISO/DIS 21571 :2002)

 prEN ISO 21569, Produits alimentaires - Méthodes d’analyse pour la détection d’organismes génétiquement

modifiés et de produits dérivés - Méthode qualitative basée sur la recherche des acides nucléiques

(ISO/DIS 21569 :2002)

 prEN ISO 21570, Produits alimentaires - Méthodes d’analyse pour la détection d’organismes génétiquement

modifiés et de produits dérivés - Méthode quantitative basée sur la recherche des acides nucléiques

(ISO/DIS 21570 :2003)

Pour plus d'informations sur les définitions et les éléments à caractère général inclus dans les étapes citées ci-

dessus, se référer au :

 prEN ISO 24276, Produits alimentaires - Détection d’organismes génétiquement modifiés et de produits

dérivés - Exigences générales et définitions (ISO/DIS 24276 :2002)
L’Annexe A est normative.

Le présent document traite de méthodes qui peuvent faire l’objet de droits d’auteur et de brevets : pour plus

d'informations, contacter l'institut national de normalisation.

Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont

tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne,

Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal,

République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.
© ISO 2004 – Tous droits réservés v
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
Introduction

Les analyses effectuées pour détecter les organismes génétiquement modifiés (OGM) et leurs produits dérivés

peuvent avoir pour objet de cribler, d'identifier ou de quantifier les OGM et leurs produits dérivés dans une matrice

donnée.

La détection de l'origine transgénique d'ingrédients selon une méthode fondée sur les protéines repose sur les

principes de base suivants :
 prélèvement d'un échantillon représentatif de la matrice ;
 extraction des protéines ;

 détection et/ou identification de la protéine spécifique dérivée du ou des OGM étudiés.

Au fur et à mesure de la validation et de l’acceptation de nouvelles méthodes, celles-ci viendront s’ajouter en

annexe à la présente norme.
vi © ISO 2004 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
1 Domaine d’application

Le présent document énonce des lignes directrices et des critères de performances généraux pour les méthodes

de détection et/ou de quantification de protéines spécifiques dérivées de matériel végétal génétiquement modifié

dans une matrice donnée.

Ces directives générales concernent les méthodes axées sur des anticorps existants. Il existe d'autres méthodes

que celles décrites en Annexe A susceptibles de détecter des protéines. Les mêmes critères que ceux répertoriés

dans la présente norme sont applicables de façon générale.
2 Références normatives

Cette Norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces

références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées

ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces

publications ne s'appliquent à cette Norme européenne que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision.

Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique (y

compris les amendements).

prEN ISO 21568, Produits alimentaires – Méthodes d’analyse pour la détection d’organismes génétiquement

modifiés et de produits dérivés – Échantillonnage (ISO/DIS 21568 :2003).
3 Termes et définitions

Pour les besoins de la présente Norme européenne, les termes et définitions suivants s'appliquent :

3.1 Termes généraux
3.1.1
échantillon

une ou plusieurs unités d'échantillonnage prélevées dans une population et destinées à fournir des informations

sur cette population
[ISO 3534-1:1993]
3.1.2
échantillon pour laboratoire

échantillon destiné à être utilisé pour un contrôle ou pour des essais en laboratoire

3.1.3
échantillon pour essai (prise d’essai)

échantillon préparé pour essai ou analyse, la quantité totale étant utilisée pour l’essai ou l’analyse en une seule

fois
[ISO 3534-1:1993]
3.1.4
matrice

ensemble des composants présents dans l'échantillon contenant l'analyte. Chaque matrice porte habituellement un

nom ordinaire permettant sa classification
3.1.5
dénaturation de protéines

traitement physique et/ou (bio)chimique détruisant ou modifiant la structure de l'analyte. La dénaturation peut

modifier les propriétés fonctionnelles, enzymatiques ou antigéniques de la protéine

© ISO 2004 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
3.2 Termes relatifs aux anticorps
3.2.1
anticorps

protéine (immunoglobuline) produite et secrétée par des lymphocytes B en réponse à la présence d'une molécule

reconnue comme étrangère (antigène). L'anticorps est capable de se lier à cet antigène spécifique

3.2.2
antigène

substance reconnue comme étant un corps étranger par le système immunitaire et provoquant une réponse

immunitaire
3.2.3
clone
population de cellules identiques issues d'une seule lignée cellulaire
3.2.4
réactivité croisée
anticorps lié à des substances autres que l'analyte de premier intérêt
3.2.5
anticorps monoclonal

anticorps produit à partir d'un seul clone d'hybridome et dirigé vers un déterminant antigénique unique

3.2.6
anticorps polyclonal
anticorps produit par plusieurs clones de lymphocytes
3.2.7
spécificité d'un anticorps

capacité d'un anticorps à se lier spécifiquement à un déterminant antigénique et non à d'autres structures similaires

de cet antigène ou d'autres antigènes
3.3 Termes relatifs aux techniques
3.3.1
conjugué
matériau formé par liaison de deux ou plusieurs substances

NOTE Les conjugués d’anticorps couplés à des fluorochromes (par exemple particules colorées), des substances

marquées ou des enzymes sont souvent utilisés dans des immunoessais.
3.3.2
western blot

transfert d’un antigène (c’est-à-dire le protéine d’intérêt) séparé par électrophorèse vers une surface de liaison

L’antigène peut être visualisé avec un anticorps spécifique marqué ou conjugué avec une enzyme

3.3.3
ELISA – Essai par immunosorbant lié à une enzyme

essai in vitro de quantification via l'utilisation d'anticorps liés à des enzymes et d'un substrat constituant un produit

de réaction coloré

En fonction de l’application, cet essai peut être utilisé à des fins qualitatives ou quantitatives.

3.3.4
kit d'essai

ensemble constitué de produits chimiques, de matériaux et d’un mode d'emploi rassemblés en un tout et destiné à

la mesure in vitro en vue de la détection d'un analyte particulier
2 © ISO 2004 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
3.3.5
format bandelette

formats de dosages qualitatives et rapides, comprenant des bandelettes pour lesquelles un anticorps ou un analyte

recouvre une surface solide en bandes perpendiculaires à la bandelette principale

3.4 Termes relatifs au contrôle
3.4.1
matériau de référence

matériau ou substance dont une ou plusieurs valeurs de propriété sont suffisamment homogènes et correctement

définies pour permettre de l’utiliser pour l'étalonnage d'un appareil, l'évaluation d'une méthode de mesurage ou

l'attribution de valeurs aux matériaux
[Guide ISO 30]
3.4.2
étalon

mesure matérialisée, appareil de mesure, matériau de référence ou système de mesure destiné à définir, réaliser,

conserver ou reproduire une unité ou une ou plusieurs valeurs d’une grandeur pour servir de référence

L’étalon peut servir de préparation, dont les caractéristiques sont connues, pour normaliser l'analyse.

3.5 Termes relatifs à la validation
3.5.1
exactitude

étroitesse de l’accord entre le résultat d'essai et la valeur de référence acceptée

NOTE Le terme "exactitude", appliqué à un ensemble de résultats d'essai implique une combinaison de composants

aléatoires et d’une erreur systématique commune ou d’une composante de biais.
[ISO 3534-1:1993]
3.5.2
fidélité

étroitesse d’accord entre des résultats d’essai indépendants obtenus sous des conditions stipulées

NOTE 1 La fidélité dépend uniquement de la distribution des erreurs aléatoires et n’a aucune relation avec la valeur vraie ou

la valeur spécifiée.

NOTE 2 La mesure de la fidélité est exprimée en termes d'infidélité et est calculée à partir de l’écart-type des résultats

d'essais. Une fidélité faible est reflétée par un grand écart-type.

NOTE 3 Des résultats d'essais indépendants signifient des résultats obtenus d’une façon non influencée par un résultat

précédent sur le même matériel ou similaire. Les mesures quantitatives de la fidélité dépendent de façon critique des conditions

stipulées. Les conditions de répétabilité et de reproductibilité sont des ensembles particuliers de conditions extrêmes stipulées.

[ISO 3534-1:1993]
3.5.3
biais

estimation de l'écart systématique du résultat mesuré par rapport au résultat réel d'un échantillon donné

3.5.4
sensibilité

capacité à enregistrer de faibles variations de concentration d'une substance dans le matériau d'essai

Dans ce contexte, la sensibilité indique habituellement la plus petite quantité ou concentration d'analyte pouvant

être différenciée du bruit de fond avec fiabilité.
© ISO 2004 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
3.5.5
spécificité

capacité d’une méthode à réagir exclusivement à la caractéristique ou à l'analyte défini dans le Codex

3.5.6
limite de détection

pour les méthodes qualitatives, plus petite concentration ou quantité de l’analyte pouvant être détectée de manière

fiable mais pas nécessairement quantifiée, démontré par un essai interlaboratoire satisfaisant ou par une validation

effectuée par un seul laboratoire [1], [2]
3.5.7
limite de quantification

pour un mode opératoire d’analyse, plus petite quantité ou concentration d’analyte présente dans un échantillon

pouvant être déterminée quantitativement avec un niveau de fidélité et d'exactitude acceptable démontré par un

essai interlaboratoire satisfaisant ou par une validation effectuée par un seul laboratoire conformément à

l’ISO 5725, [2], ou [3]
3.5.8
plage d’applicabilité (plage de quantification/ de linéarité/plage dynamique

plage définie par les limites supérieure et inférieure de quantification, telles qu'exprimées par un ensemble de

matériaux de référence (ou de dilutions)
3.5.9
limite de répétabilité [reproductibilité]

valeur au-dessous de laquelle est située, avec une probabilité de 95 %, la valeur absolue de la différence entre

deux résultats d’essais, obtenus sous des conditions de répétabilité (de reproductibilité)

NOTE Le symbole utilisé est r [R].
[ISO 3534-1:1993]

Lors de l’examen de deux résultats d’essais individuels obtenus sous des conditions de répétabilité [de

reproductibilité], il convient de faire la comparaison avec la limite de répétabilité (reproductibilité) r [R] = 2,8 s [S ]

r R
3.5.10
reproductibilité
fidélité dans des conditions de reproductibilité
[ISO 3534-1:1993]
3.5.11
conditions de reproductibilité

conditions où les résultats d'essais sont obtenus par la même méthode sur des individus d'essai identiques dans

différents laboratoires, avec différents opérateurs et utilisant des équipements différents

[ISO 3534-1:1993]
3.5.12
répétabilité
fidélité dans des conditions de répétabilité
[ISO 3534-1:1993]
3.5.13
conditions de répétabilité

conditions où les résultats d'essais indépendants sont obtenus par la même méthode sur des individus d'essai

identiques dans le même laboratoire, par le même opérateur, utilisant le même équipement et pendant un court

intervalle de temps
[ISO 3534-1:1993]
4 © ISO 2004 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
3.5.14
écart-type de répétabilité [de reproductibilité]

écart-type des résultats d’essais obtenus sous des conditions de répétabilité [de reproductibilité]

NOTE L’écart-type de répétabilité [de reproductibilité] est une mesure de la dispersion de la loi des résultats d’essais sous

des conditions de répétabilité [de reproductibilité]. On peut définir de façon similaire la « variance de répétabilité

(reproductibilité) et le coefficient de variation de répétabilité [de reproductibilité] et les utiliser comme mesures de la dispersion

des résultats d’essais dans des conditions de répétabilité [de reproductibilité].

3.5.15
récupération

capacité à mesurer ou récupérer une quantité connue d’analyte à partir d'échantillons dopés dans une plage de

quantification
4 Principe

La protéine cible est extraite selon le mode opératoire décrit pour cette matrice spécifique et un anticorps

spécifique est utilisé pour détecter ou mesurer la concentration de la protéine présente dans l’échantillon.

5 Réactifs

Sauf indication contraire, au cours de l'analyse utiliser uniquement des réactifs de qualité analytique reconnue et

de l'eau déminéralisée, distillée, purifiée ou ayant subi un traitement équivalent.

D'autres réactifs, tels que les anticorps, les anticorps conjugués, les substrats, les solutions de blocage et les

tampons sont propres à la méthode. Pour des cas spécifiques de réactifs, tels que des étalons protéiniques ou des

matériaux de référence, des anticorps libres ou sensibilisés sur une surface solide, des contrôles et des

échantillons, se référer à la méthode concernée.
6 Appareillage et équipement
L’appareillage et l’équipement sont spécifiés en A.5.
7 Échantillonnage
L'échantillonnage est décrit en détail dans le prEN ISO 21568.
8 Mode opératoire
8.1 Généralités

Les conditions de stockage et la durée de conservation des anticorps, du conjugué, du substrat, etc., doivent être

clairement spécifiées par le fournisseur.

Dans le cadre de cette norme, les exigences générales relatives à l'assurance qualité des laboratoires doivent être

respectées (par exemple : étalonnage de l'appareillage, dosage en double, essais à blanc, utilisation de matériaux

de référence, préparation de courbes d'étalonnage, etc.). Nettoyer avec soin l'ensemble de l'équipement placé en

contact direct avec l'échantillon afin d'éviter toute contamination.

Utiliser un matériel de laboratoire approprié ayant une faible capacité de liaison des protéines (par exemple tubes

en polypropylène) afin d’empêcher l’adsorption des protéines pendant toute la durée du mode opératoire.

© ISO 2004 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 21572:2004(F)
8.2 Préparation de la solution d’échantillon

Des modes opératoires spécifiques pour la préparation des échantillons représentatifs obtenus sont proposés en

Annexe A.

Si nécessaire, broyer les échantillons tel que spécifié dans la méthode avant de prélever les prises d'essai. Les

poudres et la farine peuvent présenter des propriétés de gonflement et parfois nécessiter une extraction à l'aide

d'un double volume de solution d'extraction.

Les échantillons de laboratoire renfermant d’importantes quantités de matières grasses peuvent ne pas s'avérer

suffisamment homogènes et par conséquent requérir l'extraction d'un échantillon plus important. Le cas échéant,

des instructions sont présentées en Annexe A.

Peser une quantité appropriée (spécifiée en Annexe A) d'un échantillon analytique représentatif pour analyse en

vue d'obtenir une prise d'essai pour extraction. Ajouter la solution d'extraction, puis homogénéiser ou mélanger.

8.3 Extraction

Suivre une procédure d'extraction adaptée à la matrice. Les conditions requises pour l'extraction ou la dilution de la

prise d'essai, des contrôles et des matériaux de référence sont présentés en détail en Annexe A.

Il convient de veiller à l’utilisation de procédures d'extraction validées pour la matrice et, si besoin est, d’utiliser des

agents liants ou des tampons spéciaux en vue de faciliter l'extraction de la protéine (par exemple, le liant de tanin à

ajouter pour l'analyse de chocolat noir).
8.4 Préparation des courbes d'étalonnage

Pour la préparation des courbes d'étalonnage, il est recommandé d'utiliser des matériaux de référence adaptés à la

matrice ou des matériaux de référence qui ont été validés pour la matrice.
8.5 Mode opératoire de dosage

En fonction du mode opératoire choisi dans l’Annexe A de cette norme, sélectionner le nombre requis de bandes,

d'essais, etc., nécessaires pour la série de solutions d'essai d’échantillon à analyser, y compris les témoins, les

références, les étalons et les contrôles, puis ajouter la solution d'essai d’échantillon, les étalons etc., au moins en

double en les diluant correctement en fonction du dosage.

Selon la méthode choisie, mélanger délicatement, puis laisser la réaction se dérouler pendant le laps de temps et

dans la plage de température indiqués. Si nécessaire, interrompre la réaction selon la méthode décrite en annexe.

La stabilité du signal final peut varier. Relever les résultats aux intervalles de temps spécifiés en annexe.

9 Interprétation et expression des résultats
9.1 Généralités

Les paramètres à interpréter varient selon que l'analyse est qualitative, semi-quantitative ou quantitative.

Pour les méthodes quantitatives, le coefficient de variation des valeurs de densité optique résultant de mesures en

double d'une solution d'essai d’échantillon ne doit pas dépasser en général 15 %. Le coefficient de variation des

concentrations calculées résultant de mesures en double d'une solution d'essai d’échantillon ne doit pas dépasser

en général 20 % du coefficient de variation.

Si la limite du coefficient de variation en pourcentage est dépassé, il convient de répéter les analyses avec une

solution d'essai d’échantillon fraîchement préparée. Dans ce cas, trois dosages au moins doivent être réalisés pour

définir un coefficient de variation (exemple : valeurs de 3 puits à microtitration).

6 © ISO 2004 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 21572:2004(F)

Aucune affirmation quant à l'absence d'OGM dans l'échantillon analysé ne doit être émise. Les résultats négatifs

doivent être consignés comme étant “négatifs à la limite de détection” ou “inférieurs à la limite de détection”.

Les résultats positifs situés sous la limite de quantification doivent être consignés comme étant “positifs au-delà de

la limite de détection, mais en deçà de la limite de quantification”.
9.2 Analyses quantitative et semi-quantitative

Les paramètres suivants sont évalués : données brutes (valeurs numériques continues) de la solution d'essai

d’échantillon, du témoin, du matériau de référence ou de l'étalon analytique, ainsi que du contrôle négatif, le

coefficient de variation en pourcentage entre les mesures en double, le coefficient de variation en pourcentage de

l'étalon et celui des échantillons contrôle.

L'ensemble des résultats finaux, y compris l'incertitude de mesure précédemment définie, doit être consigné.

Il n’est pas possible de consigner les résultats quantitatifs en extrapolant les chiffres au-delà du point le plus haut

et en deçà du point le plus bas de la courbe d’étalonnage.
9.3 Analyse qualitative

Pour les essais qualitatifs et toutes les applications s'y rapportant, les paramètres correspondants sont décrits en

annexe.

Il est recommandé de consigner les résultats comme étant ou non détectés, et d’inclure la limite de détection.

10 Paramètres spécifiques pouvant influer sur les résultats
10.1 Généralités

Les critères de performances répertoriés dans la méthode figurant en Annexe A constituent un ensemble de

spécifications de performances établies pour chaque méthode au cours du développement, de la validation et de

l'utilisation habituelle de la méthode. Ces paramètres ont été définis pour chaque méthode et ont pour objet de

garantir que les données générées sont fiables et toujours de grande qualité. À chaque exécution d'une méthode,

évaluer les paramètres générés, puis les comparer aux critères de performances définies pour la méthode.

Lorsque une valeur (par exemple le coefficient de variation en pourcentage entre mesures en double) ne répond

pas aux spécifications d'analyse, le résultat est indiqué comme atypique et une évaluation plus fine des données

est engagée. La liste des spécifications doit être considérée globalement, car si certains paramètres peuvent ne

pas répondre aux spécifications, les données peuvent néanmoins demeurer parfaitement acceptables. Lorsqu'un

critère quelconque n'est pas satisfait, il convient de le noter par écrit et d'évaluer les données afin de déterminer si

l'analyse des résultats doit être ajustée ou si un échantillon particulier ou un ensemble d'échantillons doit à

nouveau être soumis à essai. De telles décisions dépendent du jugement du chercheur interprétant l'ensemble des

critères.
10.2 Considérations particulières
10.2.1 Spécificité

L'adéquation de la spécificité de l'analyse pour un analyte particulier doit être prouvée pour chaque analyte

(protéine) à mesurer et dans chaque matrice soumise à essai. Le cas échéant, il convient d'évaluer la réactivité

croisée lorsqu'il existe des analogues (protéines présentant une séquence similaire). Pour déceler l’absence de

l’analyte dans un organisme non génétiquement modifié, analyser l'ingrédient non génétiquement modifié et

l'ingrédient génétiquement modifié selon les dilutions appropriées, puis comparer les analyses.

Ceci est généralement fait au cours du développement et de la validation de la méthode et ne s’avère p

...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.