Information processing — Basic mode control procedures for data communication systems

Traitement de l'information — Procédures de commande pour transmission de données en mode de base

General Information

Status
Published
Publication Date
31-Jan-1975
Current Stage
9093 - International Standard confirmed
Start Date
18-Sep-2001
Completion Date
18-Sep-2001
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 1745:1975 - Information processing -- Basic mode control procedures for data communication systems
English language
19 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 1745:1975 - Traitement de l'information -- Procédures de commande pour transmission de données en mode de base
French language
20 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 1745:1975 - Traitement de l'information -- Procédures de commande pour transmission de données en mode de base
French language
20 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL STANDARD.

INTERNATIONAL ORGANKATION FOR STANDARDIZATION l MEXAYHAPOAHA.2 OPI-AHI/f3AWiX l-l0 CTAHAAPTI/I3AWW.ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Basic mode control procedures for
Information processing -
data communication Systems

Traitemen t de I’in forma tion - Proc@dures de commande pour transmission de donnhes en mode de base

First edition - 1975-02-01
Ref. No. ISO 1745-1975 (E)
UDC 681.327.18.01

Descriptors : data processing, data transmission, control procedures, control characters.

Price based on 19 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
FOREWORD

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation

of national Standards institutes (ISO Member Bodies). The work of developing
International Standards is carried out through ISO Technical Committees. Every
Member Body interested in a subject for which a Technical Committee has been set

up has the right to be represented on that Committee. International organizations,

governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the Technical Committees are circulated
to the Member Bodies for approval before their acceptance as International
Standards by the ISO Council.
International Standard ISO 1745 was drawn up by Technical Committee
ISO/TC 97, Computers and information processing, and circulated to the Member
Bodies in May 1973.
lt has been approved by the Member Bodies of the following countries :
Australia Japan Switzerland
Brazil Netherlands Thailand
Canada New Zealand Turkey
Pol and
Czechoslovakia United Kingdom
Egypt, Arab Rep. of Romania U.S.A.
France South Africa, Rep. sf U.S.S. R.
Hungary Spain Yugoslavia
l taly Sweden
The Member Bod ies of the following countries expressed disapproval of the
document on technical grounds
Bulgaria
Germany
This International Standard cancels and replaces ISO Recommendation
R 1745-1971, of which it constitutes a technical revision.
0 International Organkation for Standardkation, 1975 l
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
CONTENTS Page
0 I ntroduction .................... 1
0.1 General ..................... 1
0.2 Communication phases ................ 2
..............
1 Scope and field of application
1.1 General .....................
1.2 Assumptions ...................
2 Definitions of the transmission control characters . . . . . . . .
3 Message formats ...................
...................
3.1 General rules
3.2 Information messages ................
.............
3.3 Forward supervisory sequences
.............
3.4 Backward supervisory sequences
4 Description of phases ................. 5
................... 6
4.1 Phase linkage
4.2 Phase diagrams .................. 8
................ 10
4.3 Recovery procedures
. . . . . 13
5 Description of use of the transmission control characters
Annexes (not part of the Standard)
A Definitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B Extensions of transmission control functions
using DLE sequences . . . . . . . . . . . . . . . . .
C Alternate positive acknowledgement Option . . . . . . . . .
---------------------- Page: 3 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 17454975 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Basic mode control procedures for
Information processing -
data communication Systems
0 INTRODUCTION Extensions to the basic mode are contained in the following
International Standards :
0.1 General
ISO 2 111, Basic mode control procedures - Code
A data communication System may be considered as the
independen t in forma tion transfer;
ensemble of the terminal installations and the
interconnecting network that permits information to be
Basic mode con trol procedures -
ISO 2628,
exchanged.
Complemen ts;
A data link concept is identifiable when considering

terminal installations connected to the same network, Basic mode con trol procedures -

ISO 2629,

operating at the same Speed, in the same code- Whenever Con versa tional in forma tion message trans fer;

actions on the respective transmission control characters
take place, a Separation of data links is constituted. Typical
and also in annexes B and C of this International Standard.
examples where this applies are : store and forward
switching centres, concentrators, intermediate reformatting
The following considerations have been taken into account
and Speed-Change devices.
in developing the rules for the basic mode :
The information transfer in a data link is monitored by data
The rules are based on the assumption that one of the
link control procedures where some characters, selected
stations in each connection would be either a Computer or a
within a code set, are given particular meanings according
device capable of handling automatically an exchange of
to the transmission Phase and are used for various purposes
information. The rules are designed to allow the complexity
such as to delineate information, to reverse the direction of
of Operation to be increased from a basic level by adding
transmission, to ask questions, to answer, etc.
Options. These Options are designed so that any number of
stations tan still communicate even though they normally
operate at different levels of complexity.
The data link control procedures are categorized in classes
which are referred to as modes of Operation. The present
considerations relate to one class called “basic mode”,
lt is desirable to reduce optional features in this
which is defined as follows :
International Standard to a minimum, but still retain a
balance between an economic Solution for the “Iow tost
and extendabil ity for encompassing more
In the basic mode all the necessary transmission control sy ste ms”
complex Systems. The rules may be difficult to implement
information (for example, message framing and
in very simple Systems involving low tost devices and
supervisory instructions) passing from one Station to

another is carried over the link by discrete control human control. On the other hand, in complex high Speed

Computer links, the rules may seriously restritt the
characters selected from the ten transmission control
throughput of information. These two cases are regarded as
characters which are defined in the lSO/CClTT 7-bit
the upper and Iower fringes of the present International
code (ISO 646). The information exchanges are carried
out in the alternate mode on Standard communication
Standard and may be the subject of future International
facilities. The control of the data link is not affected by
Standards.
any characters other than the ten transmission control
characters. Other Codes than the lSO/CClTT code may
With the above considerations, typical Iimitations of basic
therefore be transmitted provided that they do not
mode control procedures are :
contain any of the ten transmission control characters in
either heading or text. Sequences of transmission control
restriction of efficiency by the time delay which is
Character combinations such as DLE.XXX are not
due to the alternate mode of Operation;
permitted, with the one exception DLE.EOT which is
defined as “Disconnect”.
Single link Operation only.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 1745-1975 (E)
1 SCOPE AND FIELD OF APPLICATION
0.2 Communication phases
The table below Shows the various possible phases and sub-
1.1 General
phases of a data communication.
This International Standard specifies the method of
Phases 1 and 5, which relate to the establishment and
implementation of the ISO/CCITT 7-bit coded Character
Clearing of connections over the general switched network,
sett ) for information interchange on data transmission
are under the responsibility of the CCITT and are therefore
channels. lt also defines the formats of the transmitted
not covered by this International Standard.
messages and the supervisory sequences which are part of
the transmission control procedures. lt covers the majority
In each Phase, one of the stations directs the Operation and
of existing data transmission Systems and data link
is responsible for the continuity of the communication. The
configurations used in conjunction with data processing
other Station or stations only react to the actions of the
Systems.
responsible Station.
These control procedures deal with transmission over one
The transmission control characters which are shown
link at a time and do not describe the Operation of data
alongside the various sub-phases are those which are
links in “tandem”. They relate to the class of control
involved in the basic mode of Operation.
procedures which is known as the basic mode and apply at
EOT is shown in parentheses in Phases 2 and 3 because its
the interface between data communication equipment and
use within the phases initiates a changeover to Phase 4.
data terminal equipment.
Table of phases
Transmission control
Function Station’s nsme characters
Phase used in basic mode Notes
Action Responsible Forward
Reaction Responsive Bat kward
1 Establishment
a) Switching
CCITT
of connection
Responsibility
over general
6) Identification
network
2 Establishment Call Calling Not covered
of data link Answer Called at present
Pall Control (EOT), ENQ
Tributary (EOT)
RePlY
-_-..
Select Master (EOT), ENQ
Slave ACK, NAK
RePlY
SOH, S-M
Transfer Master
3 Information transfer
SI ave ETB, ETX,
ACK, NAK,
Supervision (EOT)
(EO-I-)
4 Termination a) Return to
Terminate Master EOT
neutral state Interrupt
Slave EOT
Terminate Master EOT
Interrupt Slave EOT
Disconnect
Master DLE, EOT
Disconnect
Slave DLE, EOT
CCITT
5 Clearing of connection
Responsibility
1) See ISO 646. CCITT : Alphabet No. 5.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 17454975 (E)

It is accepted that, in their present form, the control 7) The following cases will be the subject of further

procedures are a framework upon which a System tan be study :
built and that, before the successful interconnection of
a) One-way transfer of information with
equipment from different supplies tan be ensured, it will be
simultaneous Supervision.
necessary to define additional details, such as :
b) Alternate two-way transfer of information with
structure of prefixes or addresses when used;
simultaneous Supervision.
“time-out” procedures and the recovery procedures
c) Two-way simultaneous transfer of information
which follow the various time-out conditions (see
with alternate Supervision.
ISO 2628).
d) Two-way simultaneous transfer of information
This International Standard must be considered in
with simultaneous Supervision.
conjunction with the following ISO publications :
2 DEFINITIONS OF THE TRANSMISSION CONTROL
1) ISO 1177, Information processing - Character struc-
CHARACTERS
tut-e for start/stop and synchronous transmission;

2) ISO 1155, Information processing - Use of longi- The basic definiti’ons of the ten transmission control

tudinal parity to de tec t errors in in forma tion messages. characters, as taken from ISO 646, are Iisted below (see

clause 5 for description of use).
(TCI) SOH Start of heading
A transmission control Character used as the first
1.2 Assumptions
Character of a heading of an information message.
1) The information to be transmitted will normally be
(TC2) STX Start of text
coded in accordance with the 7-bit lSO/CClTT Code.
A transmission control Character which precedes a
2) All transmission control functions will be performed
text and which is used to terminate a heading.
by the use of ten specific transmission control characters
which are defined in this code as TC 1 to TC 10.
(TC3) ETX End of text
3) No recommendation is made regarding
A transmission control Character which terminates a
text.
the technique used (hardware or Software);
- EOT End of transmission
(TC4
the part of the terminal installation where the
information messages and supervisory sequences are
A transmission control Character used to indicate
generated and recognized.
the conclusion of the transmission of one or more
texts.
4) Transmission may be at any data transfer rate, either
serial or parallel and either start/stop or synchronous. (TC5 ENQ Inquiry
5) Responses to an information message or a
A transmission control Character used as a request
supervisory sequence may be either by turn around of
for a response from a remote Station - the response
the channel or by using another channel.
may include Station identification and/or Station
Status. When a “Who are you” function is required
6) The basic mode control procedures are applicable to
on the general switched transmission network, the
Systems of varied complexity based on either-way
first use of ENQ after the connection is established
transmission using :
shall have the meaning “Who are you” (Station
identification). Subsequent use of ENQ may, or
a) One-way transfer of information with alternste
may not, include the function “Who are you”, as
Supervision on the same channel.
determined by agreement.
.-* e--- ,-m+--- .-* *--e
ACK Acknowledge
b) One-way transfer of information with alternate

Supervision on a separate channel. A transmission control Character transmitted by a

receiver as an affirmative response to the sender.
e--
---
(TC7) DLE Data link escape
c) Alternate two-way transfer of information with
alternate Supervision on the same channel.
A transmission control Character which will Change
#Pm +--- m-v+ +-, ---+
the meaning of a limited number of contiguously
following characters.
lt is used exclusively to
d) Alternate two-way transfer of information with
provide supplementary data transmission control
alternate Supervision on separate channels.
functions. Only graphic characters and transmission
control characters tan be used in DLE sequences.
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO1745-1975(E)
NA K Negative acknowledge
(7-W b) Supervisory sequences
A transmission control Character transmitted by a
All supervisory sequences except DLE.EOT are composed of
receiver as a negative response to the sender.
either a Single transmission control Character or a Single
transmission control Character preceded by one or several
SYN Synchronous idle
(TC91
graph ics.
A transmission control Character used by a
In some of the following supervisory sequences the meaning
synchronous transmission System in the absence of
of the Character or characters which precede the
any other Character (idle condition) to provide a
transmission control Character is defined (for example
Signal from which synchronism may be achieved or
Polling address). In others, it is simply shown as a prefix
retained between data terminal equipment.
which may include one or more of the following :
End of transmission block
(TC1 0) ETB
identity information;
A transmission control Character used to indicate
address information;
the end of a transmission block of data where data
Status information;
is divided into such blocks for transmission
purposes.
- any other qualif ier as necessary (for example
response number).
The use of these prefixes and their description is subject to
Prior agreement. They may be standardized at a later date.
3 MESSAGE FORMATS
EOT, ENQ, ACK and NAK are used for Supervision. They
The various possible messages are categorized as follows :
tan never appear contiguously.
information messages;
The prefix must not contain more than 15 characters.
forward supervisory sequences;
backward supervisory sequences.
3.2 Information messages
a) S E B
T --TEXT--T C
3.1 General rules
X x c
Every transferred sequence of characters contains at least
S E B
one transmission control Character. These are used either to
T --TEXT--T C
define the nature of the information contained in a
X B C
sequence of data or to convey supervisory functions. 0
(See note 2, below)
- They must not be considered information.
Therefore, they must not be transmitted as part of the
S E B
d s
text or heading of an information message with the
--HEADING--T--TEXT--T C
exception of SYN which may be inserted as required but
H X x c
which must not be regarded as information.
S E B
d S
- When used singly or at the end of a message or
0 --HEADING--T--TEXT--T C
sequence, they invite the Station receiving them to take
H X B C
action.
(See note 2, below)
Information messages
4 S E B
0 --HEADING--T C
Information messages consist of a text which tan be
H B C
preceded by a heading; the heading is delivered with the
for intermediate Points in
text. Routing indication,
(See note 2, below)
must be in the heading. Other auxiliary
particular,
information may be either in the heading or in the text.
NOTES
SOH, STX, ETB and ETX are used as information framing
1 Fillers may be inserted in the heading and the text (for
example SYN).
characters. They cannot be sent singly.
2 In formats b), d) and e) above which end with ETB, some
or information blocks, may be
Information messages,
continuation is required.
accompanied by a block checking Character in accordance
3 All the above messages tan be aborted by terminating them at
with ISO 1155. The use of this block checking Character,
any Point with EOT. Future study may lead to the specifying of
shown in parentheses, is optional and therefore subject to
another method for aborting which allows the continuation of the
Prior agreement.
communication.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 17454975 (E)
b) Negative reply to :
3.3 Forward supervisory sequences
an information message
a) Polling
E N
N (Pref ix) A
Polling address
Q K
Negative reply to :
(See note below)
a polling supervisory sequence
b) Selecting
1) Station selection
(Prefix) 0
E T
Selecti ng add ress N
Negative reply to :
a selecting supervisory sequence
(See note
is not required, ENQ is not used and the selecting
If a reply
(Prefix) A
is immediately followed by the information
sequence
message.
Request for :
Identif ication and Status
- an interruption
(Prefix)
(Prefix) 0
3) Out of neutral
a return of responsibility to
the control Station
(Prefix) N
(Prefix)
Return to control Station - Return to neutral state
return to neutral state
(Prefix)
(Prefix) 0
(See note below)
(See note 2, below)
d) Disconnect
f) Disconnect
D E
D E
(Prefix) L 0
(Prefix) L 0
E T
E T
NOTE - Polling sequences are always preceded by EOT except in
NOTES
Systems involving Phase 1 where the omission of EOT is optional.

Selecting sequences may also be preceded by EOT. 1 The procedures for the cases of “no reply” are covered in 4.3.

Some systems may not be able to tolerate a polling or selecting
2 Future study may lead to replacing the interruption by EOT
sequence immediately following EOT. In such cases it may be
with another method.
necessary to ensure a short delay between the EOT and the address
by using, for example, a number of “filler” characters.
4 DESCRIPTION OF PHASES
3.4 Backward supervisory sequences
The operational procedures of a complete System tan be
constructed from the following separate phases and
a) Positive reply to :
sub-phases :
an information message
Phase 1 1 ) Establishment of connection over the general
selecting
network
a) Switching
(Prefix) C
b) Identif ication
1) This Phase is under the responsibility of the CCITT.
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 1745-1975 (E)
Phase 2 Establishment sf data Iink Phase 3 Information transfer
a) Switching Assuming the Slave Station(s) has accepted to receive the
information message, the master Station commences its
b) Polling
transmission.
c) Selecting
During this Phase there are no changes of Station Status
or responsibiiity.
Phase 3 Information transfer
Phase 4 a), b), c) Termination
Phase 4 Termination
When the information message has been transmitted and
Return to neutral state
satisfactorily received by the Slave Station(s), the master
Return to control Station Station sends EOT to announce to the control Station
that its transmission requirement has temporarily ceased.
Disconnect
By doing so, the master Station reiinquishes its master
Status and returns the responsibil ity of the
Phase 5j) Clearing of connection
communication to the controi statisn.
4.1 Phase linkage
If there are no further transmission requirements, the
Figure 1 represents the various phases of a communication
control Station,
by sending DLE.EOT, releases the
which are linked (thick lines) to achieve one transmission,
possibly invoived private switching equipment.
or information transfer-, in the most general case
Phase 5 Clearing of connection (General network)
encompassed by the basic mode control procedures.
The Disconnect function (DLE.EOT) of the termination
The sequence of events for such a communication would be
Phase will initiate the Clearing of the connection over the
as follows :
general switched network. The procedure for so doing is
Establ i shment of connection over the
Phase 1 4, b)
under the responsibility of the administration.
genera switch ed n etwork
As a matter of fact, in msst Systems, several data link
Here the cannection is established by the
establishments and severai information transfers take place
telecommunications administration and this is likely to
in sequence within a communication.
be divided into two sub-phases : “Switching” and
” Identification’“. They will both be under the
This is iliustrated by the Phase iinkaqe arrows marked PL 1,
responsibility of the administration.
2,...,6. An exampie of such a multiple communicatisn
could be :
, .Unless otherwise stipulated by the administratisn, once
this Phase is achieved, the calling Station takes on the
Phase 1 a), b) - We resch a multistation link via the
responsibility for the communication and acts as master
general network;
Station or control Station.
Phase 2 c) - We try t-o seiest Station X;
Means for signalling the completion of Phase 1 will be
to Recommendations on
defined with reference
Phase 4 a) - Station X refuses to receive;
interfaces (for exampie, CCITT-V24, Circuit 107).
- We pell Station Y;
Phase 2 b)
Phase 2 a), b), c) Establishment of data link
Phase 3 - Station Y transmits information to us;
After estabiishing the Connection on the general
network it is required to establish the data link. This
Phase 4 - Station Y terminates its transmission;
procedure may involve some private line Switching

performed by a private Switching exchange or a iine Phase 4 c) - We decide to disconnect;

concentrator before polling and selecting.
Phase 5 - The generai network is cieared.
The ‘“Pol l i ng” procedu re, carried out by the control
All the permitted Phase iinkages are shswn on the Phase
invites a tributary Station to transmit any
Station,
diagrams in 4.2, along with more detailed descriptions of
message it may have.
the phases and sub-phases.
transfers the responsibil ity of the
This procedure
In some Systems, not all the phases or sub-phases shown on
communication to the polled Station, which takes the
the Phase linkage diagram will be required. Examples are
Status of master Station.
illustrated by different by-Passes :
The “Selecting” procedure, carried out by the
so-designated master Station, invites in turn another By-pass ll (BPI)
Station to get ready to receive an information message.
This by-pass applies ts Systems composed entireiy of

This procedure gives to the selected Station the Status sf leased or private circuits not connected ts the general

Slave Station. switched network.
1) This Phase is under the responsibi lity of the CCPTT.
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 1745-1975 (E)
Clearing
z -
Transfer
L 0
*Ul
Selecting
/ v
& H
Poll ing
m ts
fl \
Switching
P t
Identif ication
c-4
l m
Switching
FIGURE 1 - Phase linkage diagram
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO1745-1975(E)
By-pass 2 (BP2)
This by-pass applies to Systems which do not involve line
switching.
By-pass 3 (BP3)
SELECTING
This by-pass applies to Systems that do not involve
Selecting is the normal process for inviting one or more
private line switching.
stations to receive an information message. However, it tan
be used for the sole purpose of checking the identification
By-pass 4 (BP4)
of a Station and/or for obtaining its Status.
In Systems with control Station, the suppression of the
The selecting process tan only be performed by a master
polling sub-Phase allows only the sending of information
Station.
from the control Station to the others.
In Systems without control Station, each Station tan still
When used on a multistation data link, the selecting
select the other in Order to transfer information but
supervisory sequence uniquely identifies, by means of its
cannot poll in Order to request transmission from the
address, one or several stations. This function is called
other end.
Station selection. The address may include information
other than that indicating the address of the desired Station,
By-pass 5 (BP5)
for example, priority, device selections, etc. The address of

This by-pass applies to Systems with control Station in the selecting supervisory sequence may identify either a

which only the transfer of information from the Single Station on the link or a group of stations on the link.

tributary stations to the control Station is required.
The Station selection sequence may be sent either by the
control Station taking the master Status or by a Station
4.2 Phase diagrams
previously polled.
The detailed procedures for the phases 2 to 4 are given in
When used on a Point-to-Point data link, the seiecting
the fc,Ilowing text and illustrated by flow diagrams.
supervisory sequence, which may be limited to the
Character ENQ, essentially turns the data link out of its
4.2.1 Establishment of data link (Phase 2) (see figure 2)
neutral state.
a) SWITCHING
In all cases, the selecting supervisory sequence calls for a
A private switching process may be used. This, however, is
Status reply from the selected ot opposed Station. lf no
not described in this International Standard.
response or a non-valid response is received, the master
Station must take action to recover the communication (see
b) POLLING
4.3, recovery procedures).
Polling is the process of inviting stations, one at a time in an
NOTES
orderly fashion, to transmit messages. The basic function of
polling is to prevent contention by ensuring that only one
1 An exception to the above is the use of the so-called “Fast

Station transmits at a time. select” method in which the information message follows

immediately the selecting address (ENQ is not used). The use of this
The polling process tan only be performed by a control
method requires special agreement between sender and recipient.
Station, following EOT.
2 The method for achieving the sequential or group selection of a
number of stations with the purpose of transmitting the same
When a Station receives its appropriate polling supervisory
to all stations is not completely defined by this
message
sequence, it becomes the master Station.
International Standard.
Esch polling supervisory sequence must uniquely identify
one Station on the data link. However, a given Station may
4.2.2 lnformation transfer (Phase 3) (see figure 3)
be assigned more than one address (for example, to
a) HEADIMG
distinguish between different precedences of originating
traff ic).
The heading of an information message is a sequence of
characters sent by a master Station which constitutes the
If no response or a non-valid response is received after
auxiliary information pertinent to the communication of a
transmission of a polling supervisory sequence, the control
text. Such auxiliary information may include, for instance,
Station must clear the possibly established data link by
characters representing routing, priority, security, message
sending a termination supervisory sequence (EOT, see
numbering, and associated characters. The definition of
4.2.3, termination Phase, and 4.3, recovery procedures).
specific portions of a heading is not within the scope of this
Some Systems may not be able to tolerate a polling or
International Standard.
selecting sequence immediately following EOT. In such
The sequence of characters which constitutes the heading is
cases it may be necessary to assure a short delay between
prefixed by the Start of heading (SOH) Character and is
the EOT Character and the polling or selecting sequence
terminated only with the Start of text (STX) Character.
using, for example, a number of “filler” characters.
---------------------- Page: 12 ----------------------
Control sends Slave sends (repl ies)
Identif ication
2 Switch(Phase 1)
E Information
Switching Y
Polling address N _ -h-W transfer
(Phase 2 a)
Q I
(Phase 3)
Termination
(Phase 4 b)
Recovery
(R 1, R 2)
‘E 1 A
Establishment
Selecting -- address
’ N
1 W of data link
Phase 2
- nr
-. (Prefix)
’ Q
(Phase 2)
1 In
...

NORME INTERNATIONALE

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l ME>KflYHAPOAHAJI OPI-AHM3A~M5i l-I0 CTAHAAPT&i3AI_IWW.ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Traitement de l’information - Procédures de commande pour
transmission de données en mode de base

Informa tien processing - Basic mode con trot procedures for data communication s ystems

Première édition - 1975-02-01
CDU 681.327.18.01
Réf. NO : ISO 1745-1975 (F)

Descripteurs : traitement de l’information, transmission de données, procédure de commande, caractère de commande.

Prix basé sur 19 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
L’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres ISO). L’élaboration de
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés. par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
La Norme Internationale ISO 1745 a été établie par le Comité Technique
ISO/TC 97, Calculateurs et traitement de /‘information, et soumise aux Comités
Membres en mai 1973.
Elle a été approuvée par les Comités Membres des pays suivants :
Suisse
Afrique du Sud, Rép. d’ Italie
Tchécoslovaquie
Australie Japon
Brésil Nouvelle-Zélande Thaïlande
Canada Pays-Bas Turquie
Egypte, Rép. arabe d’ Pologne U.R.S.S.
Roumanie U.S.A.
Espagne
France Royaume-Uni Yougoslavie
Suède
Hongrie
Les Comités Membres des pays suivants ont désapprouvé le document pour des
raisons techniques :
Al lemagne
Bulgarie
Cette Norme Internationale annule et remplace la Recommandation
ISO/R 1745-1971, dont elle constitue une revision technique.
0 Organisation ‘Internationale de Normalisation, 1975 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
SOMMAIRE Page
0 Introduction ...................
0.1 Généralités ...................
0.2 Phases de la transmission de l’information ..........
1 Objet et domaine d’application ..............
1 .l Généralités ....................
1.2 Hypothèses ...................
2 Définitions des caractères de commande de transmission . . . . . . 3
................. 4
3 Formats des messages
3.1 Règles générales .................. 4
................ 4
3.2 Messages d’information
3.3 Séquences de supervision aller .............. 5
3.4 Séquences de supervision retour ............. 5
4 Description des phases ................. 6
4.1 Enchaînement des phases ............... 6
4.2 Diagrammes d’enchaînement des phases ........... 8
4.3 Procédures de reprise ................ 12
5 Mode d’emploi des caractères de commande de transmission . . . . 14
Annexes (ne faisant pas partie intégrante de la Norme)
A Définitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B Fonctions de transmission complémentaires de commande
utilisant des séquences DLE . . . . . . . . . . . . . . . 20
C Option pour accusé de réception positif en alternat . . . . . . .
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 1745-1975 (F)
NORME INTERNATIONALE
Traitement de l’information - Procédures de commande pour
transmission de données en mode de base
0 INTRODUCTION Des compléments au mode de base sont contenus dans les
Normes Internationales suivantes :
0.1 Généralités
ISO 2 111, Procédures de commande en mode de base -
Un système de transmission de données peut être considéré
Transfert des données indépendantes du code;
comme l’ensemble des installations terminales et du réseau
d’interconnexion permettant l’échange des données.
ISO 2628, Procédures de commande en mode de base -
Comptémen ts;
Un chaînon pour transmission de données peut être défini
comme suit : les installations terminales en sont connectées
au même réseau, elles fonctionnement avec la même
ISO 2629, Procédures de commande en mode de base -
rapidité et avec le même code. Lorsqu’il y a action sur les
Transfert con versa tionnel de message d’in formation;
caractères respectifs de commande de transmission, une
séparation des chaînons pour transmission de données est
ainsi que dans les annexes B et C à la présente Norme
constituée. Quelques exemples précis dans lesquels on
Internationale.
trouve ce cas sont les suivants : centres de retransmission de

messages, concentreurs, équipements intermédiaires de II a été tenu compte des considérations suivantes lors de

changement de formats et de vitesses. l’établissement des règles du mode de base :

Le transfert de l’information sur un chaînon pour Les règles sont fondées sur l’hypothèse que l’une des

transmission de données est contrôlé par des procédures de stations, sur chaque communication, est soit un calculateur,

soit un dispositif capable de traiter automatiquement un
commande de chaînons dans lesquelles certains caractères,

choisis dans un code donné, recoivent une signification échange d’information. Les règles permettent d’accroître la

spéciale selon la phase de la transmission et sont utilisés à complexité de l’exploitation moyennant l’adjonction au

des fins différentes : découper l’information, inverser le niveau de base de systèmes facultatifs; elles sont concues de

sens de la transmission, interroger, répondre, etc. telle sorte qu’un nombre quelconque de stations puisse

continuer à communiquer même si elles fonctionnement
Les procédures de commande sur les chaînons pour
normalement à des niveaux de complexité différents.
transmission de données sont réparties en différentes classes
II est souhaitable de réduire à un minimum, dans la présente
correspondant à des modes d’exploitation. La présente
Norme Internationale, les caractéristiques facultatives, tout
étude porte sur la classe dite «mode de base» définie
en conservant un certain équilibre entre une solution
comme suit :
économique pour les systèmes «bon marché» et une
Dans le mode de base, toutes les informations nécessaires
possibilité d’extension répondant aux systèmes plus
à la commande de la transmission (par exemple, la
complexes. Ces règles peuvent être d’une application
constitution des messages et les instructions de
difficile dans le cas de systèmes très simples mettant en jeu
supervision) passant d’une station à l’autre sont
du matériel peu coûteux et impliquant une intervention
transmises sur le chaînon au moyen de caractères de
humaine. D’autre part, dans le cas de chaînons complexes
commande déterminés choisis parmi les dix caractères de
avec calculateurs et à grande vitesse, leur application peut
commande de transmission définis dans le code
apporter de sérieuses restrictions au passage de
ISOKCITT à 7 éléments (voir ISO 646). Les échanges
l’information. Ces deux cas correspondent aux limites
d’information sont effectués à I’alternat sur les
supérieure et inférieure du domaine d’application de la
équipements normalisés de transmission. La commande
présente Norme Internationale et peuvent faire l’objet de
des chaînons pour transmission de données n’est affectée
Normes Internationales.
par aucun autre caractère que ces dix caractères. On
Compte tenu des considérations ci-dessus, quelques
peut, en conséquence, transmettre d’autres codes que le
exemples de limitation des procédures de commande en
code ISOKCITT à condition qu’ils ne contiennent
mode de base sont indiqués ci-après :
aucun de ces dix caractères dans un en-tête ou dans un
texte. Les suites de combinaisons de caractères de
efficacité réduite en raison des délais dûs à I’alternat;
commande de transmission telles que DLE.XXX ne

sont pas autorisées, à l’exception de la combinaison utilisation uniquement avec un seul chaînon de

DLE.EOT signifiant ((Déconnectez)). transmission de données.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 17451975 (F)
0.2 Phases de la transmission de l’information 1 OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION
Le tableau ci-dessous indique les diverses phases principales
et sous-phases qui sont possibles dans la transmission de
l’information.
1 .l Généralités
Les phases 1 et 5, relatives à l’établissement et à la
La présenté Norme Internationale spécifie la méthode de la
libération des communications réalisées sur le réseau général
mise en application du jeu de caractères codés ISO/CCITT à
établi par commutation, relèvent du CCITT et ne sont, en
7 éléments 1) pour l’échange d’information sur des voies de
conséquence, pas couvertes par la présente Norme
transmission de données. Elle définit aussi les formats
Internationale.
normalisés des messages transmis et des séquences de
qui font partie des procédures de commande de
supervision
Dans chacune des phases, une des stations prend la
transmission. Elle couvre la majorité des systèmes actuels de
direction des opérations et la responsab.iIité de la continuité
transmission de données et des groupements de chaînons
de la transmission. La ou les autres stations ne font que
pour transmission de données utilisés conjointement avec
réagir aux actions de la station responsable.
des systèmes de traitement de l’information.
Les caractères de commande indiqués en regard des
Ces procédures de commande portent sur la transmission
différentes sous-phases sont ceux utilisés dans l’exploitation
sur un seul chaînon à la fois et ne s’appliquent pas à
en mode de base.
l’exploitation des chaînons «en tandem)). Elles entrent dans
la classe des procédures de commande appelée ((mode de
EOT est indiqué entre parenthèses aux phases 2 et 3 parce
base» et s’appliquent à la jonction entre équipement de
que son emploi dans ces phases amorce un changement vers
transmission de données et équipement terminal.
la phase 4. .
Tableau des phases
Nom des stations de transmission
utilisés en mode de base
3 Transfert de l’information
4 Phase
terminale I ‘état neutre Interruption Asservie
6) Retour à la
Achèvement Maîtresse EOT
station de
EOT
Interruption Asservie
commande
c) Déconnexion Déconnexion Maîtresse DLE, EOT
DLE, EOT
Asservie
Déconnexion
Responsabilité
5 Libération de la liaison du
CCITT
1) Voir ISO 646. CCITT : Alphabet No 5.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 1745-1975 (F)
bidirectionnel à I’al ternat de
II est reconnu que, dans leur présentation actuelle, les d) Transfert
l’information avec supervision en alternat sur voies
procédures de commande définissent une structure à partir
de laquelle un système peut être réalisé et que, avant de distinctes
---e ---a-*
pouvoir garantir une liaison efficace entre équipements
---
il sera nécessaire de définir des
d’origines différentes,
modes suivants feront l’objet d’études
caractéristiques complémentaires, telles que : 7) Les
complémentaires :
- structure des préfixes ou des adresses lorsqu’ils sont
utilisés; a) Transfert unidirectionnel de l’information avec
supervision simultanée.
- délai d’attente et procédures de reprise qui suivent
b) Transfert bidirectionnel de l’information en
ces conditions de temporisation (voir ISO 2629).
alternat avec supervision simultanée.
La présente Norme Internationale doit être considérée en
simultané de
c) Transfert bidirectionnel
liaison avec les Normes Internationales suivantes :
l’information avec supervision en alternat.
1) ISO II 77, Traitement de l’information - Structure
d) Transfert bidirectionnel simultané de
des caractères pour la transmission série arythmique
et synchrone; l’information avec supervision simultanée.
2) ISO 1155, Traitement de I/nformation - Emploi de
la parité longitudinale pour la détection d’erreurs dans
les messages d’in forma Con.
2 DÉFINITIONS DES CARACTÈRES DE COMMANDE
DE TRANSMISSION
1.2 Hypothèses

1) L’information à transmettre est normalement codée Les définitions fondamentales des dix caractères de

selon le code ISOKCITT à 7 éléments. commande de transmission extraites de I’ISO 646, sont

données ci-dessous (voir chapitre 5 pour le mode d’emploi).
2) Toutes les fonctions de commande de transmission
s’effectuent au moyen de dix caractères de commande
SOH (Start of heading) Début d’en-tête
UC1 1
de transmission appropriés désignés dans ce code par
TClàTClO.
Caractère de commande de transmission utilisé
comme premier caractère d’un en-tête de message
3) II n’est pas fait de recommandation sur
d’information.
- les techniques util isées (((hardware» ou
((software)));
STX (Start of text) Début de texte
U-C21
- la partie des installations terminales dans laquelle
Caractère de commande de transmission précédant
les messages d’information et les séquences de
un texte et utilisé pour terminer un en-tête.
supervision sont générées et identifiées.
ETX (End of text) Fin de texte
(TC3)
4) La transmission peut se faire à n’importe quelle
vitesse de transfert, en série ou en parallèle et dans le
Caractère de commande de transmission utilisé pour
mode arythmique ou synchrone.
terminer un texte.
5) Les réponses à un message d’information ou à une
séquence de supervision peuvent être transmises par
EOT (End of transmission) Fin de transmission
U-C41
inversion du sens sur la voie ou en utilisant une autre
voie. Caractère de commande de transmission utilisé pour
indiquer la fin de la transmission d’un ou de
6) Les procédures de commande en mode de base sont
plusieurs textes.
applicables à des systèmes de complexité diverse fondés
sur la transmission bidirectionnelle à I’alternat utilisant :
(TC5) ENQ (Enquiry) Demande
a) Transfert unidirectionnel de l’information avec
Caractère de commande de transmission utilisé
supervision en alternat sur la même voie
comme demande de réponse d’une station
e--w n-w a---
- 4,-0- -
éloignée - la réponse peut inclure l’identification
de la station et/ou l’état de la station. Lorsqu’un
b) Transfert unidirectionnel de l’information avec
contrôle d’identité («Qui est là ? ») est exigé sur un
supervision en alternat sur une voie distincte
réseau général de transmission avec commutation, la
4mœ--, 4,-,,
première utilisation du caractère ENQ après
l’établissement de liaison aura le sens «Qui est
c) Transfert bidirectionnel à I’alternat de
là ? D. Une nouvelle utilisation du caractère ENQ
l’information avec supervision en alternat sur la même
peut ou non inclure la fonction «Qui est là ? D,
voie
selon accord préalable.
~m.Iœ-- --mm--c,
- --0-v
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO1745=1975(F)
S’ils sont utilisés isolément ou à la fin d’un message
ACK (Acknowledge) Accusé de réception
ou d’une séquence, ils invitent la station qui les recoit à
Caractère de commande de transmission transmis
agir.
par un récepteur comme réponse affirmative à
l’émetteur.
a) Messages d’in formation
DLE (Data link escape) Échappement chaînon
Les messages d’information sont composés d’un texte
qui peut être précédé par un en-tête; l’en-tête est
Caractère de commande de transmission qui change
transmis avec le texte. Les indications d’acheminement,
la signification d’un nombre limité de caractères
en particulier pour un point intermédiaire, doivent
successifs qui le suivent. Ce caractère est utilisé
figurer dans l’en-tête. Toute autre information auxiliaire
des commandes
exclusivement pour fournir
peut être soit dans l’en-tête, soit dans le texte.
supplémentaires de transmission. Seuls des
caractères graphiques et des caractères de
Les caractères SOH, STX, ETB et ETX sont utilisés
commande de transmission peuvent être utilisés
comme caractères d’encadrement de l’information. Ils ne
dans une suite DLE.
peuvent être transmis tout seuls.
Les messages d’information, ou les blocs d’information,
NAK (Negative acknowledge) Accusé de réception
peuvent être accompagnés par un caractère de
négatif
contrôle par bloc, conformément à I’ISO 1155.

Caractère de commande de transmission transmis L’emploi de ce caractère de contrôle par bloc, indiqué

récepteur comme réponse négative à entre parenthèses, est facultatif et doit donc faire l’objet

par un
d’un accord préalable.
l’émetteur.
idle) Synchronisation (État
SY N (Synchronous b) Séquences de supervision
inactif 1
Toutes les séquences de supervision, à l’exception de
Caractère de commande de transmission utilisé par
DLE.EOT, sont consituées soit d’un caractère de
un système de transmission synchrone, en l’absence
contrôle de transmission unique, soit d’un seul caractère
de tout autre caractère (état inactif) pour produire
de commande de transmission précédé d’un ou plusieurs
un signal à partir duquel le synchronisme peut être
caractères graphiques.
obtenu ou maintenu entre équipements terminaux
de données. Dans certaines des séquences de supervision suivantes, la
signification du ou des caractères qui précèdent le
caractère de commande de transmission est définie (par
ransmission block) Fin de bloc de
(TClO) ETB (End of t
exemple adresse d’invitation à transmettre). Dans
transmission
d’autres, ce ou ces caractères jouent simplement le rôle
Caractère de commande de transmission utilisé pour
d’un préfixe qui peut comprendre une ou plusieurs des
indiquer la fin d’un bloc de données lorsque ces
informations suivantes :
données sont divisées en blocs pour la transmission.
information d’identité;
information d’adresse;
3 FORMATS DES MESSAGES
information d’état de la station;
Les différents types de messages sont les suivants :
tout autre qualificatif nécessaire (par exemple le
messages d’information;
numéro de réponse).
séquences de supervision aller;
L’utilisation de ces préfixes et leur description fait l’objet
séquences de supervision retour.
être normalisés
d’accord préalable. Ils pourront
ultérieurement.
3.1 Règles générales
Les caractères EOT, ENQ, ACK et NAK sont utilisés pour
Toute séquence de caractères contient au moins un
Ils ne peuvent jamais apparaître d’une
la supervision.
caractère de commande de transmission. Ces derniers sont
manière contiguë.
utilisés soit pour définir la nature de l’information contenue
dans une suite de données, soit pour effectuer des fonctions
Le préfixe ne doit pas contenir plus de 15 caractères.
de supervision.
Ils ne doivent pas être considérés comme une
information. En conséquence, ils ne doivent pas être
3.2 Messages d’information
transmis comme une partie du texte ou de l’en-tête d’un
E B
message d’information; fait exception à cette règle le a) S
T --TEXTE--T C
caractère SYN, qui peut être inséré sur demande, mais ne
x c
doit pas être considéré comme une information. X
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 17454975 (F)
c) Retour à la station de commande - Retour à l’état
b) S E B
neutre
--TEXTE--T C
x B C E
(Préfixe)
(Voir note 2, ci-dessous)
(Voir note ci-dessous)
cl s
D E
d) Déconnexion
(Préfixe) L 0
E T
S E B
d) S
0 --EN-TÊTE--T--TEXTE--T C
d’invitation à émettre sont toujours 1
NOTE - Les séquences
H X B C précédées du caractère EOT, sauf pour les systèmes comprenant la
phase 1 où l’omission du caractère EOT est facultative. Les
séquences de sélection peuvent également être précédées du
(Voir note 2, ci-dessous)
caractère EOT.
Certains systèmes peuvent ne pas tolérer que le caractère EOT soit
4 S E B
immédiatement suivi d’une séquence d’invitation à émettre ou d’une
0 --EN-TÊTE--T C
sélection. Dans ce cas, il peut être nécessaire d’assurer un court délai
H B C
entre le caractère EOT et l’adresse en utilisant par exemple un
certain nombre de caractères de remplissage.
(Voir note 2, ci-dessous)
3.4 Séquences de supervision retour
NOTES
a) Réponse positive à :
1 Les caractères de remplissage peuvent être insérés dans l’en-tête
et dans le texte (par exemple SYN).
un message d’information
2 Dans les formats b), d) et e), ci-dessus, qui se terminent par le
une sélection
caractère ETB , une sui te est nécessaire.
3 Pour provoquer l’abandon de l’un des messages ci-dessus, il suffit
(Préfixe) C
de les terminer par le caractère EOT en un point quelconque. Des
études ultérieures pourront conduire à définir une autre méthode K
d’abandon qui permette de continuer la communication.
b) Réponse négative à :
un message d’information
3.3 Séquences de supervision aller
a) Invitation à émettre
(Préfixe) A
Adresse d’invitation à émettre
c) Réponse négative à :
une séquence d’invitation à émettre
(Voir note ci-dessous)
b) Sélection
(Préfixe) 0
1) Sélection de station
d) Réponse négative à :
Adresse de sélection N
une séquence de sélection
(Voir note ci-dessous)
(Préfixe)
Si une réponse n’est pas demandée, le caractère ENQ n’est
pas utilisé et la séquence de sélection est immédiatement
e) Demande :
suivie du message d’information.
- d’interruption
2) Demande d’identification et d’état
(Préfixe) 0
(Préfixe) N
- de renvoi de la responsabilité à la
station de commande
Mise hors de l’état neutre
(Préfixe) 0
(Préfixe)
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 1745-1975 (F)
Dans ce cas, la liaison est établie par l’administration des
- de retour à l’état neutre
télécommunications et l’opération se fait vraisemblable-
ment en deux sous-phases : ((commutation» et G identif i-
(Préfixe)
cation». L’une et l’autre sous-phase relèvent de cette
administration.
(Voir note 2, ci-dessous)
À moins d’autres stipulations de l’administration, une
fois que cette phase est terminée, la station appelante
f) Déconnexion
prend la responsabilité de la communication et agit en
D E
tant que station maîtresse ou station de commande.
L 0
(Préfixe)
E T
L’indication de l’achèvement de la phase 1 sera donnée
NOTES
par référence aux Avis relatifs aux jonctions C (par
1 Les procédures dans les cas du ((non-réponse)) sont indiquées
exemple Avis V24 du CCITT, circuit 107).
en 4.3.
Phase 2 a), b), c) Établissement d’un chaînon pour la
2 Des études ultérieures pourront conduire à remplacer
l’interruption au moyen du caractère EOT par une autre méthode.
transmission de données
Après que la liaison ait été établie sur le réseau général,
il faut établir le chaînon pour la transmission de
4 DESCRIPTION DES PHASES
données. Cette procédure peut comporter une
Le mode opératoire d’un système complet peut être
commutation de ligne spécialisée par un équipement de
élaboré à partir des diverses phases et sous-phases
commutation privé ou un concentrateur de ligne, avant
suivantes :
l’invitation à émettre et la sélection.
Phase 11) Établissement d’une liaison sur le réseau général
La procédure dkinvitation à émettre», faite par la
station de commande, invite une station tributaire à
a) Commutation
transmettre les messages qu’elle pourrait avoir.
b) Identification
Cette procédure transfère la responsabilité de la
communication à la station appelée qui devient station
Phase 2 Établissement d’un chaînon pour transmission de
maîtresse.
données
a) Commutation La procédure de «sélection», faite par la station
maîtresse ainsi désignée, invite à son tour toute autre
b) Invitation à émettre
station à se tenir prête pour recevoir un message
d’information
c) Sélection
Cette procédure donne à la station appelée l’état de
Phase 3 Transfert de l’information
station asservie.
Phase 4 Phase terminale
Phase 3 Transfert de l’information
a) Retour à l’état neutre

b) Retour à la station de commande Lorsque la ou les stations asservies sont prêtes à accepter

le message d’information, la station maîtresse commence
c) Déconnexion
son émission.
Phase 5’) Libération de la communication
Pendant cette phase, il n’y a aucun changement d’état, ni
de responsabilité de station.
4.1 Enchaînement des phases
Phase 4 a), b), c) Phase terminale
La figure 1 représente les diverses phases d’une
communication qui se relient (trait gras) pour réaliser une
Quand le message d’information a été transmis et recu de
transmission ou un transfert d’information, dans le cas le
facon satisfaisante par la ou les stations asservies, la
plus général correspondant aux procédures de commande
station maîtresse émet le caractère EOT pour annoncer à
du mode de base.
la station de commande que ses besoins de transmission
cessé. Ce faisant, la station
ont temporairement
La suite des opérations pour un tel système pourrait être :
maîtresse renonce à son statut de station maîtresse et
renvoie la responsabilité de la transmission à la station de
Phase 1 a), b) Établissement d’une liaison sur le réseau
commande.
général avec commutation
1) Cette phase relève du CCITT.
---------------------- Page: 10 ----------------------
Phase 3 Phase 4 Phase 5
Phase 1 Phase 2
Transfert de Phase terminale 1 Libération de la
Communication sur le Établissement du chaînon pour
l’information communication sur le
réseau général la transmission de données
réseau général
commuté
PL 1
commuté
PL 2
a) a) I b)
--L
1 I 1
I PL 3 PL 6 I
PL 4
PL 5
, PARTIE DE LA COMMUNICATION COUVERTE PAR LA PRÉSENTE NORME INTERNATIONALE
---------------------- Page: 11 ----------------------
601745~1975 (F)

S’il n’y a pas d’autres besoins de transmission, la station Dans les systèmes sans station de commande, chaque

de commande, en envoyant DLE.EOT, libère station peut toujours inviter l’autre à recevoir des

l’équipement de commutation privé éventuellement informations, mais ne peut inviter I’extrêmité opposée à

utilisé. émettre.
Phase 5 Libération de la communication (Réseau général) Évitement 5 (BP5)

La fonction de déconnexion (DLE.EOT) de la phase Cet évitement s’applique aux systèmes avec une station

terminale déclenche la libération de la liaison sur le lesquels seul
de commande dans le transfert
réseau général avec commutation. Cette procédure est
d’information des stations tributaires vers la station de
placée sous la responsabilité de l’administration.
commande est demandé.
En fait, dans la plupart des systèmes, plusieurs
4.2 Diagrammes d’enchaînement des phases
établissements de chaînons et plusieurs transferts
d’information doivent se dérouler successivement dans une
Les procédures détaillées pour les phases 2 à 4 sont
communication.
indiquées dans le texte ci-dessous et sont illustrées par des
Ceci est illustré par les flèches d’enchaînement de phases schémas.
,6. Un exemple d’une telle communi-
marquées PL 1, 2,...
cation multiple peut être : 4.2.1 Établissement du chaînon pour transmission de
données (Phase 2) (voir figure 2)
Phase 1 a), b) - Nous atteignons, par le réseau général,
un chaînon à stations multiples;
a) COMMUTATION
Phase 2 c) - Nous essayons d’inviter la station X à
Un processus de commutation privé peut être utilisé, mais
recevoir;
la présente Norme Internationale ne couvre pas ce cas.
Phase 4 a) - La station X refuse de recevoir;
b) INVITATION À ÉMETTRE
Phase 2 b) - Nous invitons la station Y à émettre;
L’invitation à émettre est l’opération par laquelle des
stations sont invitées à émettre des messages chacune à leur
La station Y nous transmet des informations;
Phase 3 -
tour et de facon ordonnée. La fonction essentielle de
La station Y termine sa transmission;
Phase 4 - l’invitation à émettre est d’empêcher une contention (ou une
collision) en s’assurant qu’une seule station transmet à la fois.
Phase 4 c) - Nous décidons de déconnecter;
Cette opération d’invitation à émettre ne peut être faite que
Phase 5 - Le réseau général- est libéré.
par une station de commande à la suite de EOT.
. I
Tous les enchaînements de phases permis sont indiqués
Quand une station a recu sa séquence de supervision
dans les diagrammes d’enchaînement de phases au
appropriée d’invitation à kmettre, elle devient la station
paragraphe 4.2, en même temps que des descriptions plus
maîtresse.
détaillées des phases et des sous-phases.
Chacune de ces séquences doit identifier une seule station
Dans certains systèmes, toutes les phases ou sous-phases
sur le chaînon pour la transmission de données. Cependant,
indiquées dans le diagramme d’enchaînement des phases ne
une station donnée peut correspondre à plus d’une adresse
sont pas nécessaires. Des exemples sont, illustrés par les
(par exemple pour distinguer entre différents ordres de
boucles d’évitements :
priorité du trafic).
Évitement 1 (BPl)
S’il n’est pas recu de réponse, ou pas de réponse valide,
après transmission d’une séquence de supervision
Cet évitement s’applique aux systèmes composés
d’invitation à émettre, la station de commande doit libérer
entièrement de circuits, loués ou spécialisés, non
les chaînons qui pourraient être établis en envoyant une
connectés au réseau général commuté.
séquence de supervision de la phase terminale (EOT, voir
4.2.3, phase terminale, et 4.3, procédures de reprise).
Évitement 2 (BP2)
II arrive que certains systèmes ne puissent pas accepter une
Cet évitement s’applique aux systèmes n’incluant pas de
séquence d’invitation à émettre ou de sélection
commutation de ligne.
immédiatement après le caractère EOT, Dans ce cas, il peut
Évitement 3 (BP3)
être nécessaire de prévoir un court délai entre le caractère
EOT et la séquence d’invitation à émettre et de sélection,
Cet évitement s’applique aux systèmes n’incluant pas de
en utilisant par exemple un certain nombre de caractères
...

NORME INTERNATIONALE

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION l ME>KflYHAPOAHAJI OPI-AHM3A~M5i l-I0 CTAHAAPT&i3AI_IWW.ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Traitement de l’information - Procédures de commande pour
transmission de données en mode de base

Informa tien processing - Basic mode con trot procedures for data communication s ystems

Première édition - 1975-02-01
CDU 681.327.18.01
Réf. NO : ISO 1745-1975 (F)

Descripteurs : traitement de l’information, transmission de données, procédure de commande, caractère de commande.

Prix basé sur 19 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
AVANT-PROPOS
L’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (Comités Membres ISO). L’élaboration de
Normes Internationales est confiée aux Comités Techniques ISO. Chaque Comité
Membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du Comité Technique
correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.
Les Projets de Normes Internationales adoptés. par les Comités Techniques sont
soumis aux Comités Membres pour approbation, avant leur acceptation comme
Normes Internationales par le Conseil de I’ISO.
La Norme Internationale ISO 1745 a été établie par le Comité Technique
ISO/TC 97, Calculateurs et traitement de /‘information, et soumise aux Comités
Membres en mai 1973.
Elle a été approuvée par les Comités Membres des pays suivants :
Suisse
Afrique du Sud, Rép. d’ Italie
Tchécoslovaquie
Australie Japon
Brésil Nouvelle-Zélande Thaïlande
Canada Pays-Bas Turquie
Egypte, Rép. arabe d’ Pologne U.R.S.S.
Roumanie U.S.A.
Espagne
France Royaume-Uni Yougoslavie
Suède
Hongrie
Les Comités Membres des pays suivants ont désapprouvé le document pour des
raisons techniques :
Al lemagne
Bulgarie
Cette Norme Internationale annule et remplace la Recommandation
ISO/R 1745-1971, dont elle constitue une revision technique.
0 Organisation ‘Internationale de Normalisation, 1975 l
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
SOMMAIRE Page
0 Introduction ...................
0.1 Généralités ...................
0.2 Phases de la transmission de l’information ..........
1 Objet et domaine d’application ..............
1 .l Généralités ....................
1.2 Hypothèses ...................
2 Définitions des caractères de commande de transmission . . . . . . 3
................. 4
3 Formats des messages
3.1 Règles générales .................. 4
................ 4
3.2 Messages d’information
3.3 Séquences de supervision aller .............. 5
3.4 Séquences de supervision retour ............. 5
4 Description des phases ................. 6
4.1 Enchaînement des phases ............... 6
4.2 Diagrammes d’enchaînement des phases ........... 8
4.3 Procédures de reprise ................ 12
5 Mode d’emploi des caractères de commande de transmission . . . . 14
Annexes (ne faisant pas partie intégrante de la Norme)
A Définitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
B Fonctions de transmission complémentaires de commande
utilisant des séquences DLE . . . . . . . . . . . . . . . 20
C Option pour accusé de réception positif en alternat . . . . . . .
---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 1745-1975 (F)
NORME INTERNATIONALE
Traitement de l’information - Procédures de commande pour
transmission de données en mode de base
0 INTRODUCTION Des compléments au mode de base sont contenus dans les
Normes Internationales suivantes :
0.1 Généralités
ISO 2 111, Procédures de commande en mode de base -
Un système de transmission de données peut être considéré
Transfert des données indépendantes du code;
comme l’ensemble des installations terminales et du réseau
d’interconnexion permettant l’échange des données.
ISO 2628, Procédures de commande en mode de base -
Comptémen ts;
Un chaînon pour transmission de données peut être défini
comme suit : les installations terminales en sont connectées
au même réseau, elles fonctionnement avec la même
ISO 2629, Procédures de commande en mode de base -
rapidité et avec le même code. Lorsqu’il y a action sur les
Transfert con versa tionnel de message d’in formation;
caractères respectifs de commande de transmission, une
séparation des chaînons pour transmission de données est
ainsi que dans les annexes B et C à la présente Norme
constituée. Quelques exemples précis dans lesquels on
Internationale.
trouve ce cas sont les suivants : centres de retransmission de

messages, concentreurs, équipements intermédiaires de II a été tenu compte des considérations suivantes lors de

changement de formats et de vitesses. l’établissement des règles du mode de base :

Le transfert de l’information sur un chaînon pour Les règles sont fondées sur l’hypothèse que l’une des

transmission de données est contrôlé par des procédures de stations, sur chaque communication, est soit un calculateur,

soit un dispositif capable de traiter automatiquement un
commande de chaînons dans lesquelles certains caractères,

choisis dans un code donné, recoivent une signification échange d’information. Les règles permettent d’accroître la

spéciale selon la phase de la transmission et sont utilisés à complexité de l’exploitation moyennant l’adjonction au

des fins différentes : découper l’information, inverser le niveau de base de systèmes facultatifs; elles sont concues de

sens de la transmission, interroger, répondre, etc. telle sorte qu’un nombre quelconque de stations puisse

continuer à communiquer même si elles fonctionnement
Les procédures de commande sur les chaînons pour
normalement à des niveaux de complexité différents.
transmission de données sont réparties en différentes classes
II est souhaitable de réduire à un minimum, dans la présente
correspondant à des modes d’exploitation. La présente
Norme Internationale, les caractéristiques facultatives, tout
étude porte sur la classe dite «mode de base» définie
en conservant un certain équilibre entre une solution
comme suit :
économique pour les systèmes «bon marché» et une
Dans le mode de base, toutes les informations nécessaires
possibilité d’extension répondant aux systèmes plus
à la commande de la transmission (par exemple, la
complexes. Ces règles peuvent être d’une application
constitution des messages et les instructions de
difficile dans le cas de systèmes très simples mettant en jeu
supervision) passant d’une station à l’autre sont
du matériel peu coûteux et impliquant une intervention
transmises sur le chaînon au moyen de caractères de
humaine. D’autre part, dans le cas de chaînons complexes
commande déterminés choisis parmi les dix caractères de
avec calculateurs et à grande vitesse, leur application peut
commande de transmission définis dans le code
apporter de sérieuses restrictions au passage de
ISOKCITT à 7 éléments (voir ISO 646). Les échanges
l’information. Ces deux cas correspondent aux limites
d’information sont effectués à I’alternat sur les
supérieure et inférieure du domaine d’application de la
équipements normalisés de transmission. La commande
présente Norme Internationale et peuvent faire l’objet de
des chaînons pour transmission de données n’est affectée
Normes Internationales.
par aucun autre caractère que ces dix caractères. On
Compte tenu des considérations ci-dessus, quelques
peut, en conséquence, transmettre d’autres codes que le
exemples de limitation des procédures de commande en
code ISOKCITT à condition qu’ils ne contiennent
mode de base sont indiqués ci-après :
aucun de ces dix caractères dans un en-tête ou dans un
texte. Les suites de combinaisons de caractères de
efficacité réduite en raison des délais dûs à I’alternat;
commande de transmission telles que DLE.XXX ne

sont pas autorisées, à l’exception de la combinaison utilisation uniquement avec un seul chaînon de

DLE.EOT signifiant ((Déconnectez)). transmission de données.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 17451975 (F)
0.2 Phases de la transmission de l’information 1 OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION
Le tableau ci-dessous indique les diverses phases principales
et sous-phases qui sont possibles dans la transmission de
l’information.
1 .l Généralités
Les phases 1 et 5, relatives à l’établissement et à la
La présenté Norme Internationale spécifie la méthode de la
libération des communications réalisées sur le réseau général
mise en application du jeu de caractères codés ISO/CCITT à
établi par commutation, relèvent du CCITT et ne sont, en
7 éléments 1) pour l’échange d’information sur des voies de
conséquence, pas couvertes par la présente Norme
transmission de données. Elle définit aussi les formats
Internationale.
normalisés des messages transmis et des séquences de
qui font partie des procédures de commande de
supervision
Dans chacune des phases, une des stations prend la
transmission. Elle couvre la majorité des systèmes actuels de
direction des opérations et la responsab.iIité de la continuité
transmission de données et des groupements de chaînons
de la transmission. La ou les autres stations ne font que
pour transmission de données utilisés conjointement avec
réagir aux actions de la station responsable.
des systèmes de traitement de l’information.
Les caractères de commande indiqués en regard des
Ces procédures de commande portent sur la transmission
différentes sous-phases sont ceux utilisés dans l’exploitation
sur un seul chaînon à la fois et ne s’appliquent pas à
en mode de base.
l’exploitation des chaînons «en tandem)). Elles entrent dans
la classe des procédures de commande appelée ((mode de
EOT est indiqué entre parenthèses aux phases 2 et 3 parce
base» et s’appliquent à la jonction entre équipement de
que son emploi dans ces phases amorce un changement vers
transmission de données et équipement terminal.
la phase 4. .
Tableau des phases
Nom des stations de transmission
utilisés en mode de base
3 Transfert de l’information
4 Phase
terminale I ‘état neutre Interruption Asservie
6) Retour à la
Achèvement Maîtresse EOT
station de
EOT
Interruption Asservie
commande
c) Déconnexion Déconnexion Maîtresse DLE, EOT
DLE, EOT
Asservie
Déconnexion
Responsabilité
5 Libération de la liaison du
CCITT
1) Voir ISO 646. CCITT : Alphabet No 5.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 1745-1975 (F)
bidirectionnel à I’al ternat de
II est reconnu que, dans leur présentation actuelle, les d) Transfert
l’information avec supervision en alternat sur voies
procédures de commande définissent une structure à partir
de laquelle un système peut être réalisé et que, avant de distinctes
---e ---a-*
pouvoir garantir une liaison efficace entre équipements
---
il sera nécessaire de définir des
d’origines différentes,
modes suivants feront l’objet d’études
caractéristiques complémentaires, telles que : 7) Les
complémentaires :
- structure des préfixes ou des adresses lorsqu’ils sont
utilisés; a) Transfert unidirectionnel de l’information avec
supervision simultanée.
- délai d’attente et procédures de reprise qui suivent
b) Transfert bidirectionnel de l’information en
ces conditions de temporisation (voir ISO 2629).
alternat avec supervision simultanée.
La présente Norme Internationale doit être considérée en
simultané de
c) Transfert bidirectionnel
liaison avec les Normes Internationales suivantes :
l’information avec supervision en alternat.
1) ISO II 77, Traitement de l’information - Structure
d) Transfert bidirectionnel simultané de
des caractères pour la transmission série arythmique
et synchrone; l’information avec supervision simultanée.
2) ISO 1155, Traitement de I/nformation - Emploi de
la parité longitudinale pour la détection d’erreurs dans
les messages d’in forma Con.
2 DÉFINITIONS DES CARACTÈRES DE COMMANDE
DE TRANSMISSION
1.2 Hypothèses

1) L’information à transmettre est normalement codée Les définitions fondamentales des dix caractères de

selon le code ISOKCITT à 7 éléments. commande de transmission extraites de I’ISO 646, sont

données ci-dessous (voir chapitre 5 pour le mode d’emploi).
2) Toutes les fonctions de commande de transmission
s’effectuent au moyen de dix caractères de commande
SOH (Start of heading) Début d’en-tête
UC1 1
de transmission appropriés désignés dans ce code par
TClàTClO.
Caractère de commande de transmission utilisé
comme premier caractère d’un en-tête de message
3) II n’est pas fait de recommandation sur
d’information.
- les techniques util isées (((hardware» ou
((software)));
STX (Start of text) Début de texte
U-C21
- la partie des installations terminales dans laquelle
Caractère de commande de transmission précédant
les messages d’information et les séquences de
un texte et utilisé pour terminer un en-tête.
supervision sont générées et identifiées.
ETX (End of text) Fin de texte
(TC3)
4) La transmission peut se faire à n’importe quelle
vitesse de transfert, en série ou en parallèle et dans le
Caractère de commande de transmission utilisé pour
mode arythmique ou synchrone.
terminer un texte.
5) Les réponses à un message d’information ou à une
séquence de supervision peuvent être transmises par
EOT (End of transmission) Fin de transmission
U-C41
inversion du sens sur la voie ou en utilisant une autre
voie. Caractère de commande de transmission utilisé pour
indiquer la fin de la transmission d’un ou de
6) Les procédures de commande en mode de base sont
plusieurs textes.
applicables à des systèmes de complexité diverse fondés
sur la transmission bidirectionnelle à I’alternat utilisant :
(TC5) ENQ (Enquiry) Demande
a) Transfert unidirectionnel de l’information avec
Caractère de commande de transmission utilisé
supervision en alternat sur la même voie
comme demande de réponse d’une station
e--w n-w a---
- 4,-0- -
éloignée - la réponse peut inclure l’identification
de la station et/ou l’état de la station. Lorsqu’un
b) Transfert unidirectionnel de l’information avec
contrôle d’identité («Qui est là ? ») est exigé sur un
supervision en alternat sur une voie distincte
réseau général de transmission avec commutation, la
4mœ--, 4,-,,
première utilisation du caractère ENQ après
l’établissement de liaison aura le sens «Qui est
c) Transfert bidirectionnel à I’alternat de
là ? D. Une nouvelle utilisation du caractère ENQ
l’information avec supervision en alternat sur la même
peut ou non inclure la fonction «Qui est là ? D,
voie
selon accord préalable.
~m.Iœ-- --mm--c,
- --0-v
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO1745=1975(F)
S’ils sont utilisés isolément ou à la fin d’un message
ACK (Acknowledge) Accusé de réception
ou d’une séquence, ils invitent la station qui les recoit à
Caractère de commande de transmission transmis
agir.
par un récepteur comme réponse affirmative à
l’émetteur.
a) Messages d’in formation
DLE (Data link escape) Échappement chaînon
Les messages d’information sont composés d’un texte
qui peut être précédé par un en-tête; l’en-tête est
Caractère de commande de transmission qui change
transmis avec le texte. Les indications d’acheminement,
la signification d’un nombre limité de caractères
en particulier pour un point intermédiaire, doivent
successifs qui le suivent. Ce caractère est utilisé
figurer dans l’en-tête. Toute autre information auxiliaire
des commandes
exclusivement pour fournir
peut être soit dans l’en-tête, soit dans le texte.
supplémentaires de transmission. Seuls des
caractères graphiques et des caractères de
Les caractères SOH, STX, ETB et ETX sont utilisés
commande de transmission peuvent être utilisés
comme caractères d’encadrement de l’information. Ils ne
dans une suite DLE.
peuvent être transmis tout seuls.
Les messages d’information, ou les blocs d’information,
NAK (Negative acknowledge) Accusé de réception
peuvent être accompagnés par un caractère de
négatif
contrôle par bloc, conformément à I’ISO 1155.

Caractère de commande de transmission transmis L’emploi de ce caractère de contrôle par bloc, indiqué

récepteur comme réponse négative à entre parenthèses, est facultatif et doit donc faire l’objet

par un
d’un accord préalable.
l’émetteur.
idle) Synchronisation (État
SY N (Synchronous b) Séquences de supervision
inactif 1
Toutes les séquences de supervision, à l’exception de
Caractère de commande de transmission utilisé par
DLE.EOT, sont consituées soit d’un caractère de
un système de transmission synchrone, en l’absence
contrôle de transmission unique, soit d’un seul caractère
de tout autre caractère (état inactif) pour produire
de commande de transmission précédé d’un ou plusieurs
un signal à partir duquel le synchronisme peut être
caractères graphiques.
obtenu ou maintenu entre équipements terminaux
de données. Dans certaines des séquences de supervision suivantes, la
signification du ou des caractères qui précèdent le
caractère de commande de transmission est définie (par
ransmission block) Fin de bloc de
(TClO) ETB (End of t
exemple adresse d’invitation à transmettre). Dans
transmission
d’autres, ce ou ces caractères jouent simplement le rôle
Caractère de commande de transmission utilisé pour
d’un préfixe qui peut comprendre une ou plusieurs des
indiquer la fin d’un bloc de données lorsque ces
informations suivantes :
données sont divisées en blocs pour la transmission.
information d’identité;
information d’adresse;
3 FORMATS DES MESSAGES
information d’état de la station;
Les différents types de messages sont les suivants :
tout autre qualificatif nécessaire (par exemple le
messages d’information;
numéro de réponse).
séquences de supervision aller;
L’utilisation de ces préfixes et leur description fait l’objet
séquences de supervision retour.
être normalisés
d’accord préalable. Ils pourront
ultérieurement.
3.1 Règles générales
Les caractères EOT, ENQ, ACK et NAK sont utilisés pour
Toute séquence de caractères contient au moins un
Ils ne peuvent jamais apparaître d’une
la supervision.
caractère de commande de transmission. Ces derniers sont
manière contiguë.
utilisés soit pour définir la nature de l’information contenue
dans une suite de données, soit pour effectuer des fonctions
Le préfixe ne doit pas contenir plus de 15 caractères.
de supervision.
Ils ne doivent pas être considérés comme une
information. En conséquence, ils ne doivent pas être
3.2 Messages d’information
transmis comme une partie du texte ou de l’en-tête d’un
E B
message d’information; fait exception à cette règle le a) S
T --TEXTE--T C
caractère SYN, qui peut être inséré sur demande, mais ne
x c
doit pas être considéré comme une information. X
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 17454975 (F)
c) Retour à la station de commande - Retour à l’état
b) S E B
neutre
--TEXTE--T C
x B C E
(Préfixe)
(Voir note 2, ci-dessous)
(Voir note ci-dessous)
cl s
D E
d) Déconnexion
(Préfixe) L 0
E T
S E B
d) S
0 --EN-TÊTE--T--TEXTE--T C
d’invitation à émettre sont toujours 1
NOTE - Les séquences
H X B C précédées du caractère EOT, sauf pour les systèmes comprenant la
phase 1 où l’omission du caractère EOT est facultative. Les
séquences de sélection peuvent également être précédées du
(Voir note 2, ci-dessous)
caractère EOT.
Certains systèmes peuvent ne pas tolérer que le caractère EOT soit
4 S E B
immédiatement suivi d’une séquence d’invitation à émettre ou d’une
0 --EN-TÊTE--T C
sélection. Dans ce cas, il peut être nécessaire d’assurer un court délai
H B C
entre le caractère EOT et l’adresse en utilisant par exemple un
certain nombre de caractères de remplissage.
(Voir note 2, ci-dessous)
3.4 Séquences de supervision retour
NOTES
a) Réponse positive à :
1 Les caractères de remplissage peuvent être insérés dans l’en-tête
et dans le texte (par exemple SYN).
un message d’information
2 Dans les formats b), d) et e), ci-dessus, qui se terminent par le
une sélection
caractère ETB , une sui te est nécessaire.
3 Pour provoquer l’abandon de l’un des messages ci-dessus, il suffit
(Préfixe) C
de les terminer par le caractère EOT en un point quelconque. Des
études ultérieures pourront conduire à définir une autre méthode K
d’abandon qui permette de continuer la communication.
b) Réponse négative à :
un message d’information
3.3 Séquences de supervision aller
a) Invitation à émettre
(Préfixe) A
Adresse d’invitation à émettre
c) Réponse négative à :
une séquence d’invitation à émettre
(Voir note ci-dessous)
b) Sélection
(Préfixe) 0
1) Sélection de station
d) Réponse négative à :
Adresse de sélection N
une séquence de sélection
(Voir note ci-dessous)
(Préfixe)
Si une réponse n’est pas demandée, le caractère ENQ n’est
pas utilisé et la séquence de sélection est immédiatement
e) Demande :
suivie du message d’information.
- d’interruption
2) Demande d’identification et d’état
(Préfixe) 0
(Préfixe) N
- de renvoi de la responsabilité à la
station de commande
Mise hors de l’état neutre
(Préfixe) 0
(Préfixe)
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 1745-1975 (F)
Dans ce cas, la liaison est établie par l’administration des
- de retour à l’état neutre
télécommunications et l’opération se fait vraisemblable-
ment en deux sous-phases : ((commutation» et G identif i-
(Préfixe)
cation». L’une et l’autre sous-phase relèvent de cette
administration.
(Voir note 2, ci-dessous)
À moins d’autres stipulations de l’administration, une
fois que cette phase est terminée, la station appelante
f) Déconnexion
prend la responsabilité de la communication et agit en
D E
tant que station maîtresse ou station de commande.
L 0
(Préfixe)
E T
L’indication de l’achèvement de la phase 1 sera donnée
NOTES
par référence aux Avis relatifs aux jonctions C (par
1 Les procédures dans les cas du ((non-réponse)) sont indiquées
exemple Avis V24 du CCITT, circuit 107).
en 4.3.
Phase 2 a), b), c) Établissement d’un chaînon pour la
2 Des études ultérieures pourront conduire à remplacer
l’interruption au moyen du caractère EOT par une autre méthode.
transmission de données
Après que la liaison ait été établie sur le réseau général,
il faut établir le chaînon pour la transmission de
4 DESCRIPTION DES PHASES
données. Cette procédure peut comporter une
Le mode opératoire d’un système complet peut être
commutation de ligne spécialisée par un équipement de
élaboré à partir des diverses phases et sous-phases
commutation privé ou un concentrateur de ligne, avant
suivantes :
l’invitation à émettre et la sélection.
Phase 11) Établissement d’une liaison sur le réseau général
La procédure dkinvitation à émettre», faite par la
station de commande, invite une station tributaire à
a) Commutation
transmettre les messages qu’elle pourrait avoir.
b) Identification
Cette procédure transfère la responsabilité de la
communication à la station appelée qui devient station
Phase 2 Établissement d’un chaînon pour transmission de
maîtresse.
données
a) Commutation La procédure de «sélection», faite par la station
maîtresse ainsi désignée, invite à son tour toute autre
b) Invitation à émettre
station à se tenir prête pour recevoir un message
d’information
c) Sélection
Cette procédure donne à la station appelée l’état de
Phase 3 Transfert de l’information
station asservie.
Phase 4 Phase terminale
Phase 3 Transfert de l’information
a) Retour à l’état neutre

b) Retour à la station de commande Lorsque la ou les stations asservies sont prêtes à accepter

le message d’information, la station maîtresse commence
c) Déconnexion
son émission.
Phase 5’) Libération de la communication
Pendant cette phase, il n’y a aucun changement d’état, ni
de responsabilité de station.
4.1 Enchaînement des phases
Phase 4 a), b), c) Phase terminale
La figure 1 représente les diverses phases d’une
communication qui se relient (trait gras) pour réaliser une
Quand le message d’information a été transmis et recu de
transmission ou un transfert d’information, dans le cas le
facon satisfaisante par la ou les stations asservies, la
plus général correspondant aux procédures de commande
station maîtresse émet le caractère EOT pour annoncer à
du mode de base.
la station de commande que ses besoins de transmission
cessé. Ce faisant, la station
ont temporairement
La suite des opérations pour un tel système pourrait être :
maîtresse renonce à son statut de station maîtresse et
renvoie la responsabilité de la transmission à la station de
Phase 1 a), b) Établissement d’une liaison sur le réseau
commande.
général avec commutation
1) Cette phase relève du CCITT.
---------------------- Page: 10 ----------------------
Phase 3 Phase 4 Phase 5
Phase 1 Phase 2
Transfert de Phase terminale 1 Libération de la
Communication sur le Établissement du chaînon pour
l’information communication sur le
réseau général la transmission de données
réseau général
commuté
PL 1
commuté
PL 2
a) a) I b)
--L
1 I 1
I PL 3 PL 6 I
PL 4
PL 5
, PARTIE DE LA COMMUNICATION COUVERTE PAR LA PRÉSENTE NORME INTERNATIONALE
---------------------- Page: 11 ----------------------
601745~1975 (F)

S’il n’y a pas d’autres besoins de transmission, la station Dans les systèmes sans station de commande, chaque

de commande, en envoyant DLE.EOT, libère station peut toujours inviter l’autre à recevoir des

l’équipement de commutation privé éventuellement informations, mais ne peut inviter I’extrêmité opposée à

utilisé. émettre.
Phase 5 Libération de la communication (Réseau général) Évitement 5 (BP5)

La fonction de déconnexion (DLE.EOT) de la phase Cet évitement s’applique aux systèmes avec une station

terminale déclenche la libération de la liaison sur le lesquels seul
de commande dans le transfert
réseau général avec commutation. Cette procédure est
d’information des stations tributaires vers la station de
placée sous la responsabilité de l’administration.
commande est demandé.
En fait, dans la plupart des systèmes, plusieurs
4.2 Diagrammes d’enchaînement des phases
établissements de chaînons et plusieurs transferts
d’information doivent se dérouler successivement dans une
Les procédures détaillées pour les phases 2 à 4 sont
communication.
indiquées dans le texte ci-dessous et sont illustrées par des
Ceci est illustré par les flèches d’enchaînement de phases schémas.
,6. Un exemple d’une telle communi-
marquées PL 1, 2,...
cation multiple peut être : 4.2.1 Établissement du chaînon pour transmission de
données (Phase 2) (voir figure 2)
Phase 1 a), b) - Nous atteignons, par le réseau général,
un chaînon à stations multiples;
a) COMMUTATION
Phase 2 c) - Nous essayons d’inviter la station X à
Un processus de commutation privé peut être utilisé, mais
recevoir;
la présente Norme Internationale ne couvre pas ce cas.
Phase 4 a) - La station X refuse de recevoir;
b) INVITATION À ÉMETTRE
Phase 2 b) - Nous invitons la station Y à émettre;
L’invitation à émettre est l’opération par laquelle des
stations sont invitées à émettre des messages chacune à leur
La station Y nous transmet des informations;
Phase 3 -
tour et de facon ordonnée. La fonction essentielle de
La station Y termine sa transmission;
Phase 4 - l’invitation à émettre est d’empêcher une contention (ou une
collision) en s’assurant qu’une seule station transmet à la fois.
Phase 4 c) - Nous décidons de déconnecter;
Cette opération d’invitation à émettre ne peut être faite que
Phase 5 - Le réseau général- est libéré.
par une station de commande à la suite de EOT.
. I
Tous les enchaînements de phases permis sont indiqués
Quand une station a recu sa séquence de supervision
dans les diagrammes d’enchaînement de phases au
appropriée d’invitation à kmettre, elle devient la station
paragraphe 4.2, en même temps que des descriptions plus
maîtresse.
détaillées des phases et des sous-phases.
Chacune de ces séquences doit identifier une seule station
Dans certains systèmes, toutes les phases ou sous-phases
sur le chaînon pour la transmission de données. Cependant,
indiquées dans le diagramme d’enchaînement des phases ne
une station donnée peut correspondre à plus d’une adresse
sont pas nécessaires. Des exemples sont, illustrés par les
(par exemple pour distinguer entre différents ordres de
boucles d’évitements :
priorité du trafic).
Évitement 1 (BPl)
S’il n’est pas recu de réponse, ou pas de réponse valide,
après transmission d’une séquence de supervision
Cet évitement s’applique aux systèmes composés
d’invitation à émettre, la station de commande doit libérer
entièrement de circuits, loués ou spécialisés, non
les chaînons qui pourraient être établis en envoyant une
connectés au réseau général commuté.
séquence de supervision de la phase terminale (EOT, voir
4.2.3, phase terminale, et 4.3, procédures de reprise).
Évitement 2 (BP2)
II arrive que certains systèmes ne puissent pas accepter une
Cet évitement s’applique aux systèmes n’incluant pas de
séquence d’invitation à émettre ou de sélection
commutation de ligne.
immédiatement après le caractère EOT, Dans ce cas, il peut
Évitement 3 (BP3)
être nécessaire de prévoir un court délai entre le caractère
EOT et la séquence d’invitation à émettre et de sélection,
Cet évitement s’applique aux systèmes n’incluant pas de
en utilisant par exemple un certain nombre de caractères
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.