Plastics — Determination of the degree of disintegration of plastic materials in marine habitats under real field conditions

This document specifies test methods for the determination of the degree of disintegration of plastic materials exposed to marine habitats under real field conditions. The marine areas under investigation are the sandy sublittoral and the sandy eulittoral zone where plastic materials can either be placed intentionally (e.g. biodegradable fishing nets) or end up as litter due to irresponsible human behaviour. This depends on their physical characteristics, form and size of the materials, and on water currents and tidal movements. This document specifies the general requirements of the apparatus, and the procedures for using the test methods described. The determination of the level of disintegration of plastic materials exposed to pelagic zones such as the sea surface or the water column above the seafloor are not within the scope of this document. This document is not suitable for the assessment of disintegration caused by heat or light exposure. The described field test is a disintegration test and not a biodegradation test. Therefore, it cannot be used for demonstrating biodegradation or for making unqualified claims such as "biodegradable in marine environment" and similar.

Plastiques — Détermination du degré de désintégration des matériaux plastiques dans les habitats marins en conditions réelles

Le présent document spécifie des méthodes d’essai pour la détermination du degré de désintégration des matériaux plastiques exposés à des habitats marins en conditions réelles. Les zones marines étudiées sont la zone sublittorale sableuse et la zone eulittorale sableuse, dans lesquelles des matériaux plastiques peuvent soit être placés intentionnellement (par exemple filets de pêche biodégradables), soit se retrouver sous forme de déchets en raison d’un comportement humain irresponsable. Cela dépend de leurs caractéristiques physiques, de leur forme et de leur taille, et des courants et mouvements de marées. Le présent document spécifie les exigences générales relatives à l’appareillage et les modes opératoires permettant d’utiliser les méthodes d’essai décrites. La détermination du niveau de désintégration des matériaux plastiques exposés à des zones pélagiques, telles que la surface de la mer ou la colonne d’eau au-dessus du fond océanique, n’entre pas dans le domaine d’application du présent document. Le présent document ne convient pas pour évaluer la désintégration causée par une exposition à la chaleur ou à la lumière. L’essai sur le terrain décrit est un essai de désintégration et non un essai de biodégradation. Par conséquent, il ne peut pas être utilisé pour démontrer la biodégradation ou pour émettre des affirmations générales de type «biodégradable en milieu marin» ou autres assertions similaires.

General Information

Status
Published
Publication Date
08-Mar-2020
Current Stage
6060 - International Standard published
Start Date
09-Mar-2020
Completion Date
09-Mar-2020
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 22766:2020 - Plastics -- Determination of the degree of disintegration of plastic materials in marine habitats under real field conditions
English language
17 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 22766:2020 - Plastiques -- Détermination du degré de désintégration des matériaux plastiques dans les habitats marins en conditions réelles
French language
20 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 22766
First edition
2020-03
Plastics — Determination of the
degree of disintegration of plastic
materials in marine habitats under
real field conditions
Plastiques — Détermination du degré de désintégration des
matériaux plastiques dans les habitats marins en conditions réelles
Reference number
ISO 22766:2020(E)
ISO 2020
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2020

All rights reserved. Unless otherwise specified, or required in the context of its implementation, no part of this publication may

be reproduced or utilized otherwise in any form or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting

on the internet or an intranet, without prior written permission. Permission can be requested from either ISO at the address

below or ISO’s member body in the country of the requester.
ISO copyright office
CP 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Geneva
Phone: +41 22 749 01 11
Fax: +41 22 749 09 47
Email: copyright@iso.org
Website: www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2020 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction ..................................................................................................................................................................................................................................v

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 1

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 1

4 Principle ........................................................................................................................................................................................................................ 3

5 Test procedure ........................................................................................................................................................................................................ 3

5.1 Test material ............................................................................................................................................................................................. 3

5.2 Reference material ............................................................................................................................................................................... 4

5.3 Preparation of test and reference materials .................................................................................................................. 4

5.4 Number of replicates ......................................................................................................................................................................... 4

5.5 Exposure to marine habitats ....................................................................................................................................................... 5

5.6 Termination of the field test ........................................................................................................................................................ 5

6 Analysis and monitoring of the field test .................................................................................................................................... 6

6.1 Photographic documentation ..................................................................................................................................................... 6

6.2 Determination of disintegration .............................................................................................................................................. 6

6.2.1 General...................................................................................................................................................................................... 6

6.2.2 Sieving procedure ........................................................................................................................................................... 6

6.2.3 Image analysis (photogrammetry) ................................................................................................................... 7

6.3 Analysing characteristics of plastic materials (optional) ................................................................................... 8

6.4 Monitoring environmental parameters (optional) .................................................................................................. 8

7 Demonstration of a biologically active marine environment (optional) ...................................................9

8 Test report ................................................................................................................................................................................................................... 9

Annex A (normative) Exposure to the sublittoral zone ..................................................................................................................10

Annex B (normative) Exposure to the eulittoral zone .....................................................................................................................12

Annex C (informative) Example of image analysis (photogrammetry) .........................................................................15

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................17

© ISO 2020 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular, the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2 (see www .iso .org/ directives).

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of

any patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or

on the ISO list of patent declarations received (see www .iso .org/ patents).

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation of the voluntary nature of standards, the meaning of ISO specific terms and

expressions related to conformity assessment, as well as information about ISO's adherence to the

World Trade Organization (WTO) principles in the Technical Barriers to Trade (TBT), see www .iso .org/

iso/ foreword .html.

This document was prepared by Technical Committee ISO/TC 61, Plastics, Subcommittee SC 14,

Environmental aspects.

Any feedback or questions on this document should be directed to the user’s national standards body. A

complete listing of these bodies can be found at www .iso .org/ members .html.
iv © ISO 2020 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
Introduction

Even though plastics that are biodegradable according to established land-based treatment standards

are not and never were intended as a solution to marine littering, the United Nations Environment

Programme (UNEP) recognizes that "biodegradability in seawater" can be part of the solution

(EuBP, 2016; UNEP, 2016). Hence, plastic materials that are biodegradable might be used as a potential

alternative option in order to reduce the residence time of plastic waste in case of dispersion. Thus, the

degree and rate of disintegration is of interest in order to determine the durability of products when

exposed to the marine environment and the physical disappearance of waste in case of dispersal.

This document describes a disintegration test performed in two different marine habitats under

real field conditions. The relative durability of plastic materials of the same size and form may vary

depending on the location of the exposure, seasonal variations, the climatic conditions, water movement,

tides, availability of nutrients, and diversity and density of the competent microbial community. Hence,

it is recommended to perform the disintegration test in regions where the plastic material is likely to

end up in the coastal environment for accidental or deliberate reasons.

This document describes a disintegration test and not a biodegradation test, as the conversion of the

plastic materials is not determined by means of measuring the O -consumption or the CO -evolution.

2 2

The assessment of the intrinsic aerobic biodegradability of plastic materials exposed to marine

environment is covered by ISO 22403.

The determination of the degradation and durability of plastic materials floating on the surface of

seawater or partially or completely immersed in coastal shallow seawater under real field conditions is

covered by ISO 15314.
© ISO 2020 – All rights reserved v
---------------------- Page: 5 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO 22766:2020(E)
Plastics — Determination of the degree of disintegration
of plastic materials in marine habitats under real field
conditions
1 Scope

This document specifies test methods for the determination of the degree of disintegration of plastic

materials exposed to marine habitats under real field conditions.

The marine areas under investigation are the sandy sublittoral and the sandy eulittoral zone where

plastic materials can either be placed intentionally (e.g. biodegradable fishing nets) or end up as litter

due to irresponsible human behaviour. This depends on their physical characteristics, form and size of

the materials, and on water currents and tidal movements.

This document specifies the general requirements of the apparatus, and the procedures for using the

test methods described.

The determination of the level of disintegration of plastic materials exposed to pelagic zones such as

the sea surface or the water column above the seafloor are not within the scope of this document.

This document is not suitable for the assessment of disintegration caused by heat or light exposure.

The described field test is a disintegration test and not a biodegradation test. Therefore, it cannot be

used for demonstrating biodegradation or for making unqualified claims such as “biodegradable in

marine environment” and similar.
2 Normative references

The following documents are referred to in the text in such a way that some or all of their content

constitutes requirements of this document. For dated references, only the edition cited applies. For

undated references, the latest edition of the referenced document (including any amendments) applies.

ISO 3310-2, Test sieves — Technical requirements and testing — Part 2: Test sieves of perforated metal plate

ISO 4591, Plastics — Film and sheeting — Determination of average thickness of a sample, and average

thickness and yield of a roll, by gravimetric techniques (gravimetric thickness)

ISO 4593, Plastics — Film and sheeting — Determination of thickness by mechanical scanning

ISO 5667-3, Water quality — Sampling — Part 3: Preservation and handling of water samples

ISO/IEC 17025, General requirements for the competence of testing and calibration laboratories

ASTM E11, Standard Specification for Woven Wire Test Sieve Cloth and Test Sieves
3 Terms and definitions
For the purposes of this document, the following terms and definitions apply.

ISO and IEC maintain terminological databases for use in standardization at the following addresses:

— ISO Online browsing platform: available at https:// www .iso .org/ obp
— IEC Electropedia: available at http:// www .electropedia .org/
© ISO 2020 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
3.1
biodegradation

degradation (3.2) caused by biological activity, especially by enzymatic action, leading to a significant

change in the chemical structure of a material
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1680]
3.2
degradation

irreversible process leading to a significant change in the structure of a material, typically characterized

by a change of properties (e.g. integrity, molecular mass or structure, mechanical strength) and/or by

fragmentation, affected by environmental conditions, proceeding over a period of time and comprising

one or more steps
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.262]
3.3
disintegration
physical breakdown of a material into small fragments
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1757]
3.4
pelagic zone
water body above the seafloor
Note 1 to entry: Also referred to as the open water or the water column.

Note 2 to entry: The surface of the pelagic zone is moved by wind-driven waves. It is in contact with the

atmosphere and exposed to sunlight. With increasing depth pressure increase, temperature decreases, and light

and surface wave energy are attenuated.
3.5
sublittoral zone

coastal seafloor that is permanently immersed and extends from the low-water line to the continental

shelf edge at 200 m water depth

Note 1 to entry: The seafloor can consist of solid rock, or fragments that form sediments of different particle size,

from coarse blocks and pebbles, to permeable sands, silt and clay. Sediments can form from fragmented rock or

consist of fragments of biogenic origin (algae, shells, coral, etc.), or be a mixture of these compounds.

3.6
tidal zone

borderline between sea and land that extends from the high tide line, which is rarely inundated with

water, to the low tide line, which is typically always covered with water

Note 1 to entry: The tidal zone is frequently a sandy area that is kept constantly damp by the lapping of the waves.

Note 2 to entry: Stony and rocky shorelines also exist.

Note 3 to entry: Synonyms are: eulittoral zone, midlittoral zone, mediolittoral zone, intertidal zone, foreshore.

[SOURCE: ISO 22404:2019, 3.1]
3.7
total dry solids

amount of solids obtained by taking a known volume of test material or compost and drying at about

105 °C to constant mass
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1872]
2 © ISO 2020 – All rights reserved
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
3.8
volatile solids

amount of solids obtained by subtracting the residues of a known volume of test material or compost

after incineration at about 550 °C from the total dry solids (3.7) content of the same sample

Note 1 to entry: The volatile solids content is an indication of the amount of organic matter present.

[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1889]
4 Principle

The disintegration test is a real field test performed under natural environmental conditions in two

different coastal regions. Concerned habitats are the eulittoral and the sublittoral zone where plastic

materials can end up once dispersed in the sea.

NOTE Plastic materials predominately floating in pelagic zone are not covered by this document.

The test material, preferably in the form of a film, is fixed in non-degradable plastic frames and both

sides of the material are protected by a plastic mesh with limited defined mesh size (2 mm) in order to

avoid sample loss once the disintegration process has started. Several frames with fixed test specimens

are exposed to the eulittoral zone where the material is subjected to the tides and severely fluctuating

weather conditions, and to the seawater - sediment interface in the sublittoral zone where less rough

environmental conditions are likely to be expected.

The disintegration is determined and reported after an exposure period of three years. However, the

disintegration can be investigated in additional samples with exposure periods below or beyond three

years, provided that the test procedure and the test evaluation are in accordance with this document.

At the end of the exposure period, the disintegration of the test material is measured by means of

removing the protection mesh and sieving the remaining material through 2 mm mesh sieve. The

disintegration of the test material is evaluated by comparing the residual material (total dry solids)

retained by the 2 mm sieve by the amount introduced (total dry solids).

Alternatively, the disintegration of the test material can be determined as area loss (%) by means of

image analysis (photogrammetry). Images of sampled test material specimen are analysed for the ratio

between the disintegrated area versus total area of exposed film.

Even if results from different exposure periods are available indicating a constant increase of the

disintegration of a test material, it is not allowed to extrapolate the degree of disintegration beyond the

maximum exposure period.
5 Test procedure
5.1 Test material

Use the test material preferably in the form of film in an identical form (e.g. shape, thickness) as for the

intended final use. The thickness of a film shall be either determined according ISO 4591 or ISO 4593.

Other forms than films, for instance articles such as foams or plates, can also be tested if test procedure

and test evaluation are in accordance with this document.
© ISO 2020 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
5.2 Reference material

A poly(3-hydroxybutyrate-co-hexanoate) (PHBH) film of 25 μm to 30 µm thickness shall be used

as a positive control. As a negative control a low-density polyethylene (PE-LD) film of 25 μm to30 µm

thickness shall be used.
5.3 Preparation of test and reference materials

Test samples shall not be subjected to conditions or procedures, such as a pretreatment by heat and/

or an exposure to radiation, designed to accelerate disintegration prior to testing according to this

document.

A plastic material preferably in the form of a film is cut into pieces of 260 mm × 200 mm in size. A test

specimen is covered with a non-degradable plastic mesh with a 2 mm × 2 mm mesh size on both sides

to prevent eventual fragments from being lost. Use meshes of suitable shape with a screen of 2 mm as

specified for instance in ASTM E11. The specimen covered by the meshes is then fixed between two

non-degradable plastic frames of 260 mm × 200 mm and 200 mm × 160 mm external and internal

dimension, respectively (see Figure 1). Typical non-biodegradable meshes are made of polyamide,

polyethylene or polypropylene. The surface area of the film specimen which is exposed to the marine

habitats is 320 cm .

Film specimen that is 200 mm × 160 mm in size (surface area 320 cm ) can be used as an alternative

fitting in the inner part of the plastic frame not fixed between two non-degradable plastic frames.

The film is still covered by non-degradable plastic mesh preventing the loss of material during the

exposure period.

Figure 1 — Film specimen covered with a non-degradable plastic mesh and fixed between two

non-degradable plastic frames
5.4 Number of replicates
Provide a sufficient number of samples prepared according to 5.3, at least:
— five frames for the test material (F 1-5)
— five frames for the positive reference material (F 1-5)

1) Supplier of PHBH-pellets: www .kaneka .be/ documents/ PHBH -brochure -11 -2017 .pdf. Use pellets to blow a

film of 25 μm to 30 µm thickness. PHBH-pellets from Kaneka are an example of a suitable reference material. This

information is given for the convenience of users of this document and does not constitute an endorsement by ISO

of the supplier named.
4 © ISO 2020 – All rights reserved
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
— five frames for the negative reference material (F 1-5)

The frames shall be marked by appropriate means to ensure a clear and permanent allocation of each

sample even after an exposure period of three years (see Figure 2).

Figure 2 — Code identifying that the sample is attached with a cable tie to the frame

The same number of replicates is requested if other forms than film, e.g. formed articles such as foams

or plates, are tested.

The above outlined number of replicates is sufficient for the determination of the disintegration at the

end of the exposure period after three years. Prepare the same number of replicates per sampling if

samples with exposure periods below or beyond three years are planned, e.g. to better characterize the

disintegration of a plastic material over time.

As this is a field test in different marine habitats, mechanical damage of test samples fixed between

two plastic frames and protected by a 2 mm × 2 mm protection mesh cannot be excluded during the

exposure period, possibly due to the erosive power of tides and sediment and activity of animals. Hence,

it is recommended to increase the number of replicates for each material to compensate any loss of test

specimens.
5.5 Exposure to marine habitats

The exposure of test specimens (see 5.3) to the seawater — seafloor interface at the sublittoral zone

shall be performed according to the procedure described in Annex A.

The exposure of test specimens (see 5.3) to the eulittoral zone shall be performed according to one of

the two procedures described in Annex B.
5.6 Termination of the field test

The disintegration is determined and reported after an exposure period of three years.

If test results from samples with exposure periods below three years are available revealing that no

more than 10 % of the original mass (dw) of the exposed surface area (see Figure 1) remains in the

oversize fraction after sieving through a 2 mm sieve (see 6.2), then the field test can be terminated before

the three-year exposure period has been reached and the degree of disintegration can be determined.

This also applies if the disintegration is determined by means of image analysis (photogrammetry) and

more than 90 % of exposed surface area is lost.

Samples are carefully removed from the eulittoral and the sublittoral zone, rinsed in ambient seawater

from the same exposure site, packed singly in zip-lock bags under wet conditions using the seawater

from the same exposure site and stored in sealed containers for the transportation to the laboratory.

After delivery, conserve the samples at low temperature (approximately 4 °C) until processing. It is

recommended that the samples are analysed within 2 days after sampling. Record storage time and

conditions.
© ISO 2020 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
6 Analysis and monitoring of the field test
6.1 Photographic documentation

The state and appearance of each replicate is documented by means of photographs at the beginning

and the end of the field test.

NOTE Photographs can be used for documentation purposes and rating of the extent of biofouling.

6.2 Determination of disintegration
6.2.1 General

The degree of disintegration is determined either by means of a sieving procedure (see 6.2.2) or by

means of image analysis (photogrammetry) (see 6.2.3).

Each test sample including the plastic frame and the 2 mm × 2 mm protection mesh is carefully checked

for any possible mechanical damage. If mechanical damage is observed, in particular with the 2 × 2 mm

protection mesh, the sample shall be discarded and not used for the determination of the disintegration.

6.2.2 Sieving procedure
6.2.2.1 General
Screen the samples for residual particles of the test material as follows.

If test specimen of 260 mm × 200 mm in size fixed between two non-degradable plastic frames have

been used (see 5.3) in the field test, then the following procedure applies: it is recommended that the

two plastic frames are not disassembled, as the part of a test specimen which is fixed between the two

plastic frames and that was not directly exposed to seawater, is not considered in the calculation of the

disintegration. The material of the exposure area including the meshes is quantitatively removed from

the plastic frame by appropriate means, e.g. using a razor blade or applying any other suitable method.

This procedure is not necessary if film specimen of 200 mm × 160 mm in size (surface area 320 cm )

not fixed between two non-degradable plastic frames (see 5.3) have been used.

Carefully remove the 2 mm × 2 mm protection meshes and collect all visible plastic material attached

to them.

Use sieves of suitable shape with screens of 2 mm and 10 mm mesh (as specified for instance in

ISO 3310-2).

To exclude major errors adhering particles and/or fouling organisms shall be carefully removed from

the remaining specimen material. If biofouling has been observed, sieve each of the samples through

a standard 10 mm sieve, search the overflow carefully for particles in which pieces of test material

remain. If necessary, break these up and collect the plastic material. Separate the sieved material

further by sieving through a standard 2 mm sieve. From the 2 mm to 10 mm fraction thus obtained,

pick out all particles of the test material, place them on a separate 2 mm sieve and clean carefully, if

possible by washing them under running deionized water. Dry the cleaned particles at 105 °C (or at

40 °C for test materials with melting temperatures below 105 °C) until constant mass is reached. The

mass of the test material not exposed to marine habitats is determined using film of 200 mm × 160 mm

in size which corresponds to 320 cm . From the mass of total dry solids thus obtained, calculate the

degree of disintegration as indicated in 6.2.2.2.
6 © ISO 2020 – All rights reserved
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 22766:2020(E)
6.2.2.2 Calculating degree of disintegration

Add up the mass of the retrieved test material particles of all selected > 2 mm fractions (see 6.2.2.1)

and compare it to the mass of the initial test material input (see 6.2.2.1). Calculate the degree of

disintegration of the material, D , on the basis of the respective total dry solids using Formula (1):

mm−
D = ×100 (1)
where

D is the degree of disintegration of the test material, expressed in per cent (%);

m is the mass of total dry solids in the test material input, expressed in grams (g);

m is the mass of total dry solids in the retrieved test material, expressed in grams (g).

NOTE 1 D is, in practice, a measurement of mass loss where the lost mass is represented by all particles with

dimensions < 2 mm. As such it can also be referred as mass loss percentage.

NOTE 2 The disintegration of plastic materials can be underestimated if small proportion of a biofilm

(biofouling) cannot be completely removed from plastic debris.
6.2.3 Image analysis (photogrammetry)
6.2.3.1 General

The test specimen is secured between two protective meshes, fixed by two plastic frames (see 5.3).

For photogrammetric analysis, the frames and the meshes are removed and a well-contrasted image

of the specimen is produced by scanning the specimen on a flat-bed scanner or by planar photography.

If the specimen is too fragile to be moved, only one protective mesh is removed, and the specimen is

photographed lying on the other mesh.

If loose fragments occur, take care to include all fragments larger than the size of the protective

2 mm mesh. If fragments stick to both meshes, photograph both meshes and combines areas of non-

disintegrated test specimen.

Using an image processing software, e.g. ImageJ (URL) or GIMP (URL) or similar, two regions of

interest (ROI) are manually marked within the totally exposed area (TEA, i.e. the area exposed to

the marine matrix, not covered by the frame): (1) ROI is the area of disintegrated polymer where

dis

no test specimen is left, and, if applicable, (2) ROI is the area where the polymer is folded either

fold

during the exposure period or during sample handling. Each ROI is marked in a distinct colour for later

analysis. Disintegration is only considered for holes larger than one mesh unit (2 mm × 2 mm). If fouling

organisms mask parts of the TEA, area is only considered to be disintegrated, if there is clearly no test

specimen below the masked parts (see Figure C.1).
6.2.3.2 Calculating degree of disintegration

To calculate the disintegration in per cent, the folded area (ROI ) is subtracted from the disinte

...

NORME ISO
INTERNATIONALE 22766
Première édition
2020-03
Plastiques — Détermination du degré
de désintégration des matériaux
plastiques dans les habitats marins en
conditions réelles
Plastics — Determination of the degree of disintegration of plastic
materials in marine habitats under real field conditions
Numéro de référence
ISO 22766:2020(F)
© ISO 2020
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 22766:2020(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2020

Tous droits réservés. Sauf prescription différente ou nécessité dans le contexte de sa mise en œuvre, aucune partie de cette

publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie, ou la diffusion sur l’internet ou sur un intranet, sans autorisation écrite préalable. Une autorisation peut

être demandée à l’ISO à l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.

ISO copyright office
Case postale 401 • Ch. de Blandonnet 8
CH-1214 Vernier, Genève
Tél.: +41 22 749 01 11
E-mail: copyright@iso.org
Web: www.iso.org
Publié en Suisse
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 22766:2020(F)
Sommaire Page

Avant-propos .............................................................................................................................................................................................................................iv

Introduction .................................................................................................................................................................................................................................v

1 Domaine d’application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ..................................................................................................................................................................................1

3 Termes et définitions ...................................................................................................................................................................................... 2

4 Principe.......................................................................................................................................................................................................................... 3

5 Mode opératoire d’essai ............................................................................................................................................................................... 4

5.1 Matériau d’essai ..................................................................................................................................................................................... 4

5.2 Matériau de référence ...................................................................................................................................................................... 4

5.3 Préparation des matériaux d’essai et de référence ................................................................................................ 4

5.4 Nombre de réplicats ........................................................................................................................................................................... 5

5.5 Exposition aux habitats marins............................................................................................................................................... 6

5.6 Fin de l’essai sur le terrain ........................................................................................................................................................... 6

6 Analyse et surveillance de l’essai sur le terrain ................................................................................................................. 6

6.1 Documentation photographique ............................................................................................................................................ 6

6.2 Détermination de la désintégration .................................................................................................................................... 6

6.2.1 Généralités ............................................................................................................................................................................... 6

6.2.2 Mode opératoire de tamisage ................................................................................................................................. 6

6.2.3 Analyse d’images (photogrammétrie) ............................................................................................................ 8

6.3 Analyse des caractéristiques des matériaux plastiques (facultatif) ...................................................... 8

6.4 Surveillance des paramètres environnementaux (facultatif) ...................................................................... 9

7 Démonstration de la présence d’un environnement marin biologiquement actif

(facultatif) ................................................................................................................................................................................................................... 9

8 Rapport d’essai ...................................................................................................................................................................................................... 9

Annexe A (normative) Exposition dans la zone sublittorale ...................................................................................................11

Annexe B (normative) Exposition dans la zone eulittorale ......................................................................................................14

Annexe C (informative) Exemple d’analyse d’images (photogrammétrie) ..............................................................18

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................20

iii
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 22766:2020(F)
Avant-propos

L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d’organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l’ISO). L’élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l’ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l’ISO participent également aux travaux.

L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont

décrites dans les Directives ISO/IEC, Partie 1. Il convient, en particulier, de prendre note des différents

critères d’approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été

rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/IEC, Partie 2 (voir

www.iso.org/directives).

L’attention est attirée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l’objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable

de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant

les références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de

l’élaboration du document sont indiqués dans l’Introduction et/ou dans la liste des déclarations de

brevets reçues par l’ISO (voir www.iso.org/brevets).

Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données

pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer un

engagement.

Pour une explication de la nature volontaire des normes, la signification des termes et expressions

spécifiques de l’ISO liés à l’évaluation de la conformité, ou pour toute information au sujet de l’adhésion

de l’ISO aux principes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant les obstacles

techniques au commerce (OTC), voir le lien suivant: www.iso.org/iso/fr/avant-propos.html.

Le présent document a été élaboré par le comité technique ISO/TC 61, Plastiques, sous-comité SC 14,

Aspects liés à l’environnement.

Il convient que l’utilisateur adresse tout retour d’information ou toute question concernant le présent

document à l’organisme national de normalisation de son pays. Une liste exhaustive desdits organismes

se trouve à l’adresse www.iso.org/fr/members.html.
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 22766:2020(F)
Introduction

Même si la biodégradabilité des plastiques, conformément à des normes de traitement terrestre

établies, n’est et ne sera jamais une solution au rejet des déchets en mer, le Programme des Nations

Unies pour l’environnement (PNUE) reconnaît que la «biodégradabilité dans l’eau de mer» peut

représenter une partie de la solution (EuBP, 2016; PNUE, 2016). De ce fait, les matériaux plastiques

qui sont biodégradables pourraient être utilisés comme option alternative potentielle pour réduire la

durée de séjour des déchets plastiques en cas de dispersion. Le degré et la vitesse de désintégration

sont donc des éléments pertinents pour déterminer la durabilité des produits lorsqu’ils sont exposés à

l’environnement marin et la disparition physique des déchets en cas de dispersion.

Le présent document décrit un essai de désintégration réalisé dans deux habitats marins différents

en conditions réelles. La durabilité relative de matériaux plastiques de même taille et de même forme

peut varier en fonction de l’emplacement d’exposition, des variations saisonnières, des conditions

climatiques, du mouvement de l’eau, des marées, de la disponibilité des nutriments et de la diversité

et de la densité de la communauté microbienne compétente. Il est donc recommandé de réaliser l’essai

de désintégration dans des régions où le matériau plastique est susceptible de se retrouver dans

l’environnement côtier, que ce soit accidentellement ou délibérément.

Le présent document décrit un essai de désintégration et non un essai de biodégradation, car la

conversion des matériaux plastiques n’est pas déterminée en mesurant la consommation d’O ou la

libération de CO .

L’évaluation de la biodégradabilité aérobie intrinsèque des matériaux plastiques exposés à

l’environnement marin est traitée dans l’ISO 22403.

La détermination de la dégradation et de la durabilité des matériaux plastiques flottant à la surface

de l’eau de mer ou partiellement ou complètement immergés dans des eaux côtières peu profondes en

conditions réelles est traitée dans l’ISO 15314.
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 5 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 22766:2020(F)
Plastiques — Détermination du degré de désintégration
des matériaux plastiques dans les habitats marins en
conditions réelles
1 Domaine d’application

Le présent document spécifie des méthodes d’essai pour la détermination du degré de désintégration

des matériaux plastiques exposés à des habitats marins en conditions réelles.

Les zones marines étudiées sont la zone sublittorale sableuse et la zone eulittorale sableuse, dans

lesquelles des matériaux plastiques peuvent soit être placés intentionnellement (par exemple filets de

pêche biodégradables), soit se retrouver sous forme de déchets en raison d’un comportement humain

irresponsable. Cela dépend de leurs caractéristiques physiques, de leur forme et de leur taille, et des

courants et mouvements de marées.

Le présent document spécifie les exigences générales relatives à l’appareillage et les modes opératoires

permettant d’utiliser les méthodes d’essai décrites.

La détermination du niveau de désintégration des matériaux plastiques exposés à des zones pélagiques,

telles que la surface de la mer ou la colonne d’eau au-dessus du fond océanique, n’entre pas dans le

domaine d’application du présent document.

Le présent document ne convient pas pour évaluer la désintégration causée par une exposition à la

chaleur ou à la lumière.

L’essai sur le terrain décrit est un essai de désintégration et non un essai de biodégradation. Par

conséquent, il ne peut pas être utilisé pour démontrer la biodégradation ou pour émettre des

affirmations générales de type «biodégradable en milieu marin» ou autres assertions similaires.

2 Références normatives

Les documents suivants sont cités dans le texte de sorte qu’ils constituent, pour tout ou partie de leur

contenu, des exigences du présent document. Pour les références datées, seule l’édition citée s’applique.

Pour les références non datées, la dernière édition du document de référence s’applique (y compris les

éventuels amendements).

ISO 3310-2, Tamis de contrôle — Exigences techniques et vérifications — Partie 2: Tamis de contrôle en

tôles métalliques perforées

ISO 4591, Plastiques — Film et feuille — Détermination de l'épaisseur moyenne d'un échantillon, et de

l'épaisseur moyenne d'un rouleau, ainsi que de sa surface par unité de masse, par mesures gravimétriques

(épaisseur gravimétrique)

ISO 4593, Plastiques — Film et feuille — Détermination de l'épaisseur par examen mécanique

ISO 5667-3, Qualité de l'eau — Échantillonnage — Partie 3: Conservation et manipulation des échantillons

d'eau

ISO/IEC 17025, Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d'étalonnages et d'essais

ASTM E11, Standard Specification for Woven Wire Test Sieve Cloth and Test Sieves
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 22766:2020(F)
3 Termes et définitions

Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s’appliquent.

L’ISO et l’IEC tiennent à jour des bases de données terminologiques destinées à être utilisées en

normalisation, consultables aux adresses suivantes:

— ISO Online browsing platform: disponible à l’adresse https:// www .iso .org/ obp

— IEC Electropedia: disponible à l’adresse https:// www .electropedia .org/
3.1
biodégradation

dégradation (3.2) causée par une activité biologique, en particulier par une action enzymatique

entraînant une modification significative de la structure chimique d’un matériau
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1680]
3.2
dégradation

processus irréversible entraînant une modification significative de la structure d’un matériau,

caractérisé par une variation de propriétés (par exemple intégrité, masse ou structure moléculaire,

résistance mécanique) et/ou par une fragmentation, influencé par les conditions environnementales et

se déroulant sur une période de temps comprenant une ou plusieurs étapes
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.262]
3.3
désintégration
décomposition physique d’un matériau en petits fragments
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1757]
3.4
zone pélagique
masse d’eau au-dessus du fond océanique
Note 1 à l'article: Aussi appelée eau libre ou colonne d’eau.

Note 2 à l'article: La surface de la zone pélagique est mue par des vagues poussées par le vent. Elle est en contact

avec l’atmosphère et est exposée aux rayons du soleil. Au fur et mesure que la pression augmente en profondeur,

la température diminue et la lumière et l’énergie des vagues en surface sont atténuées.

3.5
zone sublittorale

fond océanique côtier qui est immergé en permanence et qui s’étend de la ligne d’eau basse jusqu’au

bord du plateau continental à une profondeur d’eau de 200 m

Note 1 à l'article: Le fond océanique peut être composé de roches solides ou de fragments formant des sédiments

de granulométries différentes, allant des blocs grossiers et cailloux aux sables perméables, au limon et à l’argile.

Des sédiments peuvent se former à partir d’une roche fragmentée ou être composés de fragments d’origine

biogénique (algues, coquillages, coraux, etc.), ou un mélange de ces composés.
3.6
zone tidale

zone limite entre la mer et la terre qui s’étend de la ligne de marée haute, qui est rarement inondée, à la

ligne de marée basse, qui est généralement toujours recouverte d’eau

Note 1 à l'article: La zone tidale est souvent une zone sableuse qui est maintenue constamment humide par le

clapotis des vagues.
Note 2 à l'article: Le rivage peut aussi être rocailleux ou rocheux.
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 22766:2020(F)

Note 3 à l'article: Synonymes: zone eulittorale, zone midlittorale, zone médiolittorale, zone intertidale, estran.

[SOURCE: ISO 22404:2019, 3.1]
3.7
matières sèches totales

quantité de matières solides obtenue par prélèvement d’un volume connu de matériau d’essai ou de

compost et séchage à environ 105 °C jusqu’à l’obtention d’une masse constante
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1872]
3.8
matières solides volatiles

quantité de matières solides obtenue par soustraction des résidus d’un volume connu de matériau

d’essai ou de compost après incinération à environ 550 °C de la teneur en matières sèches totales (3.7) du

même échantillon

Note 1 à l'article: La teneur en matières solides volatiles est un indicateur de la quantité de matière organique

présente.
[SOURCE: ISO 472:2013, 2.1889]
4 Principe

L’essai de désintégration est un essai réel sur le terrain réalisé dans des conditions environnementales

naturelles dans deux régions côtières différentes. Les habitats concernés sont la zone eulittorale et la

zone sublittorale, où des matériaux plastiques peuvent se retrouver après leur dispersion en mer.

NOTE Les matériaux plastiques qui flottent essentiellement dans la zone pélagique ne sont pas couverts par

le présent document.

Le matériau d’essai, de préférence sous forme de film, est fixé dans des châssis en plastique non

dégradable et les deux faces du matériau sont protégées par une grille en plastique ayant une taille de

maille définie et limitée (2 mm), afin d’éviter toute perte de l’échantillon une fois que le processus de

désintégration a commencé. Plusieurs châssis dans lesquels sont fixées des éprouvettes sont exposés

dans la zone eulittorale, où le matériau est soumis aux marées et à des conditions météorologiques

extrêmement fluctuantes, et à l’interface eau de mer/sédiment dans la zone sublittorale, où des

conditions environnementales moins difficiles sont susceptibles d’être présentes.

La désintégration est déterminée et consignée dans un rapport après une période d’exposition de trois

ans. Il est toutefois possible d’étudier la désintégration en utilisant des échantillons supplémentaires

pendant des périodes d’exposition inférieures ou supérieures à trois ans, à condition que le mode

opératoire d’essai et l’évaluation de l’essai soient réalisés conformément au présent document.

À la fin de la période d’exposition, la désintégration du matériau d’essai est mesurée en retirant la

grille de protection et en tamisant le matériau restant sur un tamis de 2 mm d’ouverture de maille.

La désintégration du matériau d’essai est évaluée en comparant le matériau résiduel (matières sèches

totales) retenu par le tamis de 2 mm à la quantité introduite (matières sèches totales).

Autrement, la désintégration du matériau d’essai peut être déterminée par la perte surfacique (%) au

moyen d’une analyse d’images (photogrammétrie). Les images du matériau d’essai échantillonné sont

analysées pour déterminer le rapport entre la surface désintégrée et la surface totale du film exposé.

Même si les résultats issus des différentes périodes d’exposition sont disponibles et indiquent une

augmentation constante de la désintégration du matériau d’essai, il n’est pas autorisé d’extrapoler le

degré de désintégration au-delà de la période d’exposition maximale.
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 22766:2020(F)
5 Mode opératoire d’essai
5.1 Matériau d’essai

Utiliser un matériau d’essai, de préférence sous forme de film, ayant un aspect identique (par exemple

forme, épaisseur) à celui prévu lors de l’utilisation finale. L’épaisseur du film doit être déterminée

conformément à l’ISO 4591 ou l’ISO 4593.

Des formes autres que les films, par exemple des articles tels que des mousses ou des plaques, peuvent

aussi être soumises à l’essai si le mode opératoire d’essai et l’évaluation de l’essai sont réalisés

conformément au présent document.
5.2 Matériau de référence

Un film en poly(3-hydroxybutyrate-co-hexanoate) (PHBH) de 25 μm à 30 µm d’épaisseur doit être

utilisé comme témoin positif. Et pour le témoin négatif, un film en polyéthylène basse densité (PE-LD)

de 25 μm à 30 µm d’épaisseur doit être utilisé.
5.3 Préparation des matériaux d’essai et de référence

Avant l’essai réalisé conformément au présent document, les échantillons d’essai ne doivent pas être

soumis à des conditions ou à des modes opératoires, tels qu’un prétraitement thermique et/ou une

exposition au rayonnement, conçus pour accélérer la désintégration.

Un matériau plastique, de préférence sous forme de film, est découpé en morceaux de 260 mm × 200 mm.

Une éprouvette est recouverte sur les deux faces d’une grille en plastique non dégradable d’une taille de

maille de 2 mm × 2 mm pour empêcher que les fragments éventuels ne soient perdus. Utiliser des grilles

de forme adaptée avec une maille de 2 mm comme spécifié par exemple dans l’ASTM E11. L’éprouvette

recouverte par les grilles est ensuite fixée entre deux châssis en plastique non dégradable dont les

dimensions extérieure et intérieure sont respectivement de 260 mm × 200 mm et de 200 mm × 160 mm

(voir la Figure 1). Les grilles non biodégradables courantes sont en polyamide, polyéthylène ou

polypropylène. La superficie de l’éprouvette de film qui est exposée aux habitats marins est de 320 cm .

En guise de montage alternatif, une éprouvette de film mesurant 200 mm × 160 mm (superficie de

320 cm ) peut être placée dans la partie intérieure du châssis en plastique, sans être fixée entre les deux

châssis en plastique non dégradable. Le film reste recouvert par la grille en plastique non dégradable

pour empêcher la perte de matériau pendant la période d’exposition.

1) Fournisseur des granulés de PHBH : www .kaneka .be/ documents/ PHBH -brochure -11 -2017 .pdf. Utiliser des

granulés permettant de souffler un film de 25 μm à 30 µm d’épaisseur. Les granulés de PHBH de Kaneka sont un

exemple de matériau de référence approprié. Cette information est donnée à l’intention des utilisateurs du présent

document et ne signifie nullement que l’ISO approuve ou recommande le recours exclusif au fournisseur ainsi

désigné.
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 22766:2020(F)

Figure 1 — Éprouvette de film recouverte d’une grille en plastique non dégradable et fixée

entre deux châssis en plastique non dégradable
5.4 Nombre de réplicats

Prévoir un nombre suffisant d’échantillons préparés conformément à 5.3, c’est-à-dire au moins:

— cinq châssis pour le matériau d’essai (F 1-5);
— cinq châssis pour le matériau de référence positif (F 1-5);
— cinq châssis pour le matériau de référence négatif (F 1-5).

Les châssis doivent être marqués par des moyens appropriés pour garantir l’affectation claire et

permanente de chaque échantillon, même après une période d’exposition de trois ans (voir la Figure 2).

Figure 2 — Code de l’échantillon attaché au châssis par un câble

Si des formes autres que des films, par exemple des articles formés tels que des mousses ou des plaques,

sont soumises à l’essai, le même nombre de réplicats est exigé.

Le nombre de réplicats mentionné ci-dessus est suffisant pour la détermination de la désintégration

à la fin de la période d’exposition de trois ans. S’il est prévu de prélever des échantillons avec des

périodes d’exposition inférieures ou supérieures à trois ans, par exemple pour mieux caractériser la

désintégration d’un matériau plastique dans le temps, préparer le même nombre de réplicats pour

chaque échantillonnage.

Comme il s’agit d’un essai sur le terrain dans différents habitats marins, un endommagement mécanique

des échantillons d’essai fixés entre les deux châssis en plastique et protégés par une grille de protection

de 2 mm × 2 mm ne peut pas être exclu pendant la période d’exposition, qu’il soit éventuellement

dû au pouvoir érosif des marées et du sédiment ou à l’activité des animaux. Il est donc recommandé

d’augmenter le nombre de réplicats pour chaque matériau afin de compenser la perte éventuelle

d’éprouvettes.
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 22766:2020(F)
5.5 Exposition aux habitats marins

L’exposition des éprouvettes (voir 5.3) à l’interface eau de mer/fond océanique dans la zone sublittorale

doit être réalisée conformément au mode opératoire décrit dans l’Annexe A.

L’exposition des éprouvettes (voir 5.3) dans la zone eulittorale doit être réalisée selon l’un des deux

modes opératoires décrits dans l’Annexe B.
5.6 Fin de l’essai sur le terrain

La désintégration est déterminée et consignée dans un rapport après une période d’exposition de trois

ans.

Si les résultats d’essai des échantillons avec des périodes d’exposition inférieures à trois ans sont

disponibles et révèlent qu’il ne reste pas plus de 10 % de la masse d’origine (dw) de la superficie exposée

(voir la Figure 1) dans la fraction de refus après tamisage sur un tamis de 2 mm (voir la 6.2), alors

l’essai sur le terrain peut être arrêté avant la fin de la période d’exposition de trois ans et le degré de

désintégration peut être déterminé. Cela s’applique aussi si la désintégration est déterminée au moyen

d’une analyse d’images (photogrammétrie) et que plus de 90 % de la superficie exposée a été perdue.

Les échantillons sont retirés avec soin de la zone eulittorale et sublittorale, rincés dans de l’eau de

mer ambiante provenant du même site d’exposition, emballés à l’unité dans des sacs à fermeture par

glissière dans des conditions humides en utilisant de l’eau de mer provenant du même site d’exposition

et stockés dans des conteneurs hermétiques en vue de leur transport au laboratoire. Après la

livraison, conserver les échantillons à basse température (environ 4 °C) jusqu’à leur traitement. Il est

recommandé d’analyser les échantillons dans les 2 jours suivant l’échantillonnage. Enregistrer la durée

et les conditions de stockage.
6 Analyse et surveillance de l’essai sur le terrain
6.1 Documentation photographique

L’état et l’aspect de chaque réplicat sont documentés par des photographies au début et à la fin de l’essai

sur le terrain.

NOTE Des photographies peuvent être utilisées pour la documentation et pour évaluer l’étendue du bio-

encrassement.
6.2 Détermination de la désintégration
6.2.1 Généralités

Le degré de désintégration est déterminé soit par un mode opératoire de tamisage (voir 6.2.2), soit par

une analyse d’images (photogrammétrie) (voir 6.2.3).

Chaque échantillon d’essai, y compris le châssis en plastique et la grille de protection de 2 mm × 2 mm,

est contrôlé soigneusement pour détecter tout endommagement mécanique éventuel. Si un

endommagement mécanique est observé, en particulier sur la grille de protection de 2 mm × 2 mm,

l’échantillon doit être rejeté et ne pas être utilisé pour la détermination de la désintégration.

6.2.2 Mode opératoire de tamisage
6.2.2.1 Généralités

Tamiser les échantillons de la manière suivante pour détecter les particules résiduelles de matériau

d’essai.
© ISO 2020 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 22766:2020(F)

Si l’éprouvette mesurant 260 mm × 200 mm, fixée entre les deux châssis en plastique non dégradable,

a été utilisée (voir 5.3) lors de l’essai sur le terrain, alors le mode opératoire suivant s’applique: il est

recommandé de ne pas désassembler les deux châssis, car la partie de l’éprouvette qui est fixée entre les

deux châssis en plastique et qui n’a pas été exposée directement à l’eau de mer n’est pas prise en compte

dans le calcul de la désintégration. Le matériau de la zone d’exposition incluant les grilles est retiré

quantitativement du châssis en plastique par des moyens appropriés, par exemple à l’aide d’une lame de

rasoir ou par toute autre méthode appropriée. Ce mode opératoire n’est pas nécessaire si l’éprouvette

de film mesurant 200 mm × 160 mm (superficie de 320 cm ), qui n’est pas fixée entre les deux châssis

en plastique non dégradable (voir 5.3), a été utilisée.

Retirer avec précaution les grilles de protection de 2 mm × 2 mm et récupérer tout le matériau plastique

visible qui y est attaché.

Utiliser des tamis de forme adaptée avec des grilles ayant des mailles de 2 mm et 10 mm (par exemple

comme spécifié dans l’ISO 3310-2).

Afin d’exclure les erreurs majeures, les particules adhérentes et/ou les salissures organiques doivent

être retirées avec précaution du matériau d’éprouvette restant. Si un bio-encrassement a été observé,

tamiser chacun des échantillons sur un tamis normal de 10 mm, en cherchant avec soin les particules

dans lesquelles il reste des morceaux de matériau d’essai dans le reflux. Si nécessaire, les casser et

récupérer le matériau plastique. Séparer de nouveau le matériau tamisé par tamisage a

...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.