Tolerances for building — Methods of measurement of buildings and building products — Part 1: Methods and instruments

Gives some alternative measuring methods for the determination of shape, dimensions and dimensional deviations of buildings and building products. These methods concern primarily objects the faces of which are rectilinear in shape and which have a modulus of elasticity larger than 35 kPa, for example concrete, steel, wood, hard plastic.

Tolérances pour le bâtiment — Méthodes de mesure des bâtiments et des produits pour le bâtiment — Partie 1: Méthodes et instruments

General Information

Status
Published
Publication Date
01-Mar-1989
Current Stage
9020 - International Standard under periodical review
Start Date
15-Apr-2017
Completion Date
15-Jul-2022
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 7976-1:1989 - Tolerances for building -- Methods of measurement of buildings and building products
English language
80 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 7976-1:1989 - Tolérances pour le bâtiment -- Méthodes de mesure des bâtiments et des produits pour le bâtiment
French language
80 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 7976-1:1989 - Tolérances pour le bâtiment -- Méthodes de mesure des bâtiments et des produits pour le bâtiment
French language
80 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL
ISO
STANDARD 7976-1
First edition
1989-03-01
Tolerantes for building - Methods of
measurement of buildings and building products -
Part 1:
Methods and instruments
Tokrances pour Ie b&iment -
Mkthodes de mesure des bz timen ts et des produits
pour Ie batiment -
Partie 7: Mkhodes et instruments
Reference number
ISO 7976-1 : 1989 (E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (El
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national Standards bodies (ISO member bodies). The work of preparing International

Standards is normally carried out through ISO technical committees. Esch member

body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, govern-

mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take patt in the work. ISO

collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all

matters of electrotechnical standardization.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the ISO Council. They are approved in accordance with ISO procedures requiring at

least 75 % approval by the member bodies voting.
International Standard ISO 7976-1 was prepared by Technical Committee ISO/TC 59,
Building construction.

Users should note that all International Standards undergo revision from time to time

and that any reference made herein to any other International Standard implies its

latest edition, unless otherwise stated.
0 International Organkation for Standardkation, 1989
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (E)
Contents
Page

1 Scope and field of application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

2 References ..........................................................
............................................................. 1
3 General
3.1 Methods of measurement. ........................................ 1
3.2 Influence of deviations from reference conditions ....................
Section one: Measuring methods for those measurements which tan be
carried out both in factories and on building sites

4 Sizes of components . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4.1 Length and width. ...............................................
4.2 Thickness or depth ..............................................
4.3 Accuracytable .................................................. 8
5 Squareness (perpendicularity) of components ............................ 8
5.; Angular deviation ...............................................
5.2 Parallelism. .....................................................
5.3 Accuracy table ..................................................
6 Straightness and camber of components ................................ 16
6.1 Straightness ....................................................
................................................ 18
6.2 Designed camber
6.3 Accuracytable .................................................. 19
7 Flatness and skewness of components .................................. 19
7.1 Principles of measurement ........................................
7.2 Overall flatness. .................................................
7.3 Localflatness ................................................... 25
7.4 Skewness ...................................................... 28
7.5 Methods and equipment when measuring components according to the
boxprinciple .................................................... 29
7.6 Accuracytable .................................................. 32
Section two: Measuring methods for those measurements which tan be
carried out on building sites only

Position in the horizontal plane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

8.1 Deviations in relation to structural grid lines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO7976-1:1989(E)
........
8.2 Deviations in relation to secondary lines parallel to the building
8.3 Deviations in relation to secondary lines perpendicular to the building . .
8.4 Accuracytable .................................................
........................................ 43
9 Deviations from level (levelling)
9.1 Accuracytable .................................................
..........................................................
10 Verticality
.................... 46
10.1 Using a theodolite/optical plumbing instrument
.............................................
10.2 Using a clinometer
.............................................
10.3 Using a plumb bob
................................................
10.4 Accuracytable
11 Eccentricity ........................................................
11.1 Accuracytable ................................................
............
12 Position in relation to other components (openings and spaces)
12.1 Accuracytable ................................................
................................ 66
Flatness, straightness, designed camber
13.1 Accuracytable ................................................
...........................................
14 Other important deviations
...................................... 67
14.1 Length of bearing surface.
14.2 Jointwidth ...................................................
.................................................. 68
14.3 Jointstep..
................................................
14.4 Accuracytable
Section three : Measuring instruments
...............................................
15 Measuring instruments
15.1 General ......................................................
................................. 69
15.2 Sliding calipers and slide gauges
.............. 69
15.3 EDM (electro-optical distance measuring) instruments
............................................. 70
15.4 Go/No Go gauges
Clinometers (inclinometers) .....................................
15.5
15.6 Laser instruments .............................................
................................................... 71
15.7 Spirit-levels
..................................................
15.8 Waterlevels
.......................................... 72
15.9 Levelling instruments
....................................
15.10 Micrometer measuring bars
.....................................
15.11 Micrometer screw gauges
Measuring magnifiers .........................................
15.12
15.13 Measuringrods ..............................................
.....................................
15.14 Telescopic measuring rods
15.15 Measuringwedges ...........................................
..................................
15.16 Optical plumbing instruments
15.17 Plumbbobs .................................................
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO79764 : 1989 (EI
................................................... 75
15.18 Positionpieces
Right-angle prisms. 75
15.19 ...............................................
15.20 Squares ......................................................... 77
15.21 Straightedges .................................................... 77
15.22 Retractable steel pocket tapes ......................................
Steeltapes ...................................................... 77
15.23
15.24 Targets (aiming targets) ........................................... 78
............
15.25 Theodolites.........................................~ 78
......................................................... 78
15.26 Tripods
Annex - Tape corrections
..................................................... 80
A.1 Sagcorrection
A.2 Temperature correction 80
.............................................
A.3 Slope correction ................................................... 80
---------------------- Page: 5 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 6 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD ISO79764 : 1989 (E)
Tolerantes for building - Methods of measurement
of buildings and building products -
Part 1:
Methods and instruments
ISO 7976-2, Tolerantes for building - Methods of measure-
1 Scope and field of application
ment of building and building products - Part 2: Position of
measuring poin ts.
This International Standard gives some alternative measuring
methods for the determination of shape, dimensions and
ISO 8322, Building construction - Measuring instruments -
dimensional deviations of buildings and building products
Procedures for determining accurac y in use -
which are relevant to fit. The methods tan also be applied
when accuracy data are being collected in factories or on
Part 7 : Theory. 1)
building sites.
Part 2 : Measuring tapes. 1)
Information is given about deviations of Parts of buildings or of
Part 3 : Optical levelling ins trumen ts. 1)
building products which tan be determined with the equipment
described.
Part 4: Theodolites. 1)
Part 5: Optical plumbing instrumen ts. 1)
The measuring methods concern primarily those objects the
faces of which are rectilinear in shape and whicn have a
Part 6: Laser instruments. 1)
modulus of elasticity larger than 35 kPa, for example concrete,
wood, steel, hard plastic. Building products consisting of glass
Part 7: Instruments when used for setting out. 1)
wool and similar soft materials are not the subject of this Inter-
Part 8: Electonic distance measuring ins truments. 1)
national Standard.
Rules for quality control in all stages of measurement such as
3 General
frequency Checks, place, time, etc., are not covered by this
International Standard.
3.1 Methods of measurement
Part two of this International Standard gives the Position of
The methods of measurement refer to the main dimensions of
measuring Points to be used in the measurement described in
building products, distances between such products and their
this part.
geometrical deviations. They may, however, also be applied to
Parts and to subdivisions in building products.
To facilitate Cross-referencing, the same numbering is used in
the two Parts of this International Standard.
The items to be measured should be supported as they will be
supported in use. When this is impractical, the support con-
ditions should be agreed in the measuring schedule. If
2 References
components are measured whilst they are in a manufacturing
jig or mould, this should be noted. Flexible components should
ISO 44W, Tolerantes for building - Relationship between the
always be fully supported on a flat surface.
different types of deviations and tolerantes used for specifi-
ca tion.
For both compliance measurements and for the collection of
accuracy data, the measurement procedure should be

ISO 7078, Building construction - Procedures for setting out, significantly more accurate than the permitted deviation

measurement and surveying - Vocabulary and guidance specified for the manufacturing or construction process to be

no tes.
measured.
1) At present at the Stage of draft.
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO79764 : 1989 (EI

Arrangements which make it possible to check the accuracy of Other reference conditions such as moisture content of timber

and age of concrete components shall be taken into account
the measurement procedure are an essential part of the
method. (See ISO 8322, Parts 1 to 8.) where appropriate.

When recording the result of a measurement the following con- The actual temperature of either the Object to be measured or

the measuring equipment may be difficult to determine in prac-
ditions should be reported where appropriate:
tice since it is unlikely that either will be at uniform temperature
identification of Operator, instrument and time;
and because temperature differentials within the Object to be
measured or in the equipment will exist. The most satisfactory
Position and attitude of the Object being measured;
Solution is to allow both the Object to be measured and the
measuring equipment adequate time to achieve a stable am-
- temperature and moistu re content of the Object being
bient temperature. This temperature tan then be measured and
measured;
allowance made for any Variation from the specified reference
temperature.
any other matters pertaining to ,the measurement.

lt is usually possible to measure directly on surfaces cast So far as the measuring equipment is concerned, the most

against a smooth mould. Local defects such as pores, burns iikely sources of heat input are from the handling of the equip-

and casting blemishes shall be avoided in the measurement.
ment and from differentes between ambient temperature and

They shall not appear as incorrect sizes, but their presence shall the reference condition. The Object to be measured is also

be noted. In the case of a surface with a considerable
affected by ambient temperature and may also be subjected to

roughness in relation to the permitted deviations, the considerable heating during manufacture.

measurements tan be specified to be made with the aid of suf-
The reference temperature in this example is considered to be
ficiently large Position pieces placed on the Object of measure-
20 OC. The following Symbols are used :
ment.
is the temperature of Object to be measured, in
At the end of each of clauses 4 to 14, there is a table that
degrees centigrade;
specifies the following items for each of the measuring oper-
ations in that clause:
is the temperature of measu ring equip ment, in degrees
centigrade;
the measuring Operation;
is the coeff icient of expansion
of Object to be
permitted
- limits of measuring accuracy, in terms of the
measu red;
deviation of the item to be measu red;
is the coefficient of expansion of measuring equipment;
the measuring range;
is the temperature diff erence f rom 20 OC of Object to
**1
the measuring instrument or tool which tan be Chosen.
be measured (At,
- 20);
is the temperatu re differente from 20 OC of measuri
3.2 I nf luence of deviations f rom reference **2
equipment (At2 - 20);
conditions
L is the length being measured.
Variations in the ambient conditions from the specified
reference values tan give rise to errors in the measured size
Then the error in measurement A L caused by the temperature
of a dimension. Temperature, especially direct sunshine,
differentials At, and At2 is given by:
is normally the most significant of these ambient con-
AL = L (q At, - a2 At21
ditions.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (E)
Section one: Measuring methods for those measurements which tan be
carried out both in factories and on building sites

NOTE - Most of the examples concerning components tan also be Special attention should be paid to tension and temperature

applied

to Parts executed on site when measuring with tapes. A tape tensioner applying the

reference tension should be used where specified or when the
length to be measured exceeds 10 m. lt is recommended that
4 Sizes of components
the tape is supported in Order to reduce the influence of the
temperature of the Object to be measured (see figure 1). lt
This clause describes examples of instruments and measuring
should be observed that when the tape rests on a building
methods for the determination of length, width and thickness
component or a floor, the temperature of this Object of
of components.
measurement tan differ from the measured temperature of the
surrounding air and hence Cause measuring errors (see 3.2).

Linear dimensions are determined using measuring instruments This error tan be reduced by supporting the tape. The correct

(with or without the aid of Position pieces) cited in clause 15, temperature of the tape tan be measured with a contact thermo-

where typical errors and precautions needed are also indicated. meter.
Figure 1
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (El
4.1 Length and width

On components which do not have sharply defined edges, Position pieces (sec clause 15) should be used to improve measuring

accuracy. The Position pieces should be held or clamped, as necessary for the duration of the measurement, against the appropriate

faces of the component in Order to define precise edges. An example of the use of corner pieces is given in figure 2.

Figure 2
1 i i, 119ml 20 ~ ’ 2’1 2~2
l 1 , , 1 I~!‘)ij;,N~,l~~~j;;~ i 1 .ll .~ll.illlir.llll“Il ,l ,/ iL1 ,“,‘i
1 : Tape
Exampie : R, 4,193
2: Corner piece
0,100
3: Tape tensioner
Rl -
4 : Reading
L= 4,093
5 : Reading

NOTE - When the zero Point is at the end of the tape, readings shall be made in two places.

Figure 3
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO79764 : 1989 (EI

The result of a measurement between opposite Points other than corner Points tan be used as a rough check of the result of the

measurement of straightness deviations. (See clause 6 and figure 4.)
Lj= L+a,+a2
Figure 4

When measurements are made along curved surfaces, errors arise as the curve AB is always longer than the chord AB. Normal

accuracy requirements permit readings to be taken to the nearest millimetre. This implies that in practice some amount sf curvature

tan be allowed. (See figure 5.)
Figure 5
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO7976-1:1989(E)

Figure 6 gives a diagram for corrections to be applied when measuring along curved components.

-0-
L-4--
230
220
210
200
190
i / / /’ F!Y*’
180
170
160
150
140
130
_c‘
120
ö 300
E 110
.- (L inmm)
100
Lt=9 000 mm
Example
D = 116 mm
C = -4mm
L=9 000-4=8 996mm
0 2 4 8 IO 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30
Measured length, L (m)
Figure 6
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (El
4.2 Thickness or depth

Thicknesses (or depths) of components are determined using instruments cited in clause 15 and in principle carried out in the same

way as described in 4.1.
When necessary, corner- and/or edge-pieces should be used.

Instruments with a large contact surface are used for materials with an uneven surface.

Thickness shall be measured perpendicular to at least one of the surfaces of the component. (See figure 7.)

Sliding caii per-s
(slide gaug e)
Figure 7
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (El
4.3 Accuracy table
When values for permitted
Measuring instrument
Measuring
Measuring range
deviation specified
Operation or tool
for Object exceed :
1 2
Retractable steel tape
+3mm
Lengths and widths
+ 3mm Calibrated steel tape
of components (4.1)
+5mm Calibrated steel tape
< 0,l m Caliper
+ 0,5 mm
0,l to 0,5 m Caliper
f 1 mm
*2mm 0,5 to 2,0 m Caliper
Thickness of
components (4.2) AI 3 mm +5mm < 0,5 m Measuring rod and two
boning rods
5 Squareness (perpendicularity) of components

This clause describes examples of instruments and measuring methods for the determination of deviation from squareness (right-

angle), but tan in principle be applied to any angle.

According to ISO 4464 the angular deviation is described as the differente between an actual angle and the corresponding reference

angle.

Figure 8 Shows angular deviations expressed in gon or degrees Efigure 8a)l or as offsets [figure 8b)].

Angular deviation
(as offset)
Figure 8
---------------------- Page: 14 ----------------------
ISO 79764 : 1989 (E)

If alternative b) is put into practice, the angular deviation shall be determined from the shorter side of the angle and shall be measured

perpendicular to the corresponding side of the reference angle.

Parallelism deviation, which is another form of angular deviation, is dealt with in 5.2.

Angular deviations are determined using instruments and tools given in chapter 15, with or without the aid of Position pieces.

Three methods are described for the determination of deviations from a right-angle in building products. The method Chosen depends

on the size of the Object of measurement.

In figure 9, if b and c < 1 200 mm, a Square is used as shown in figure 11. Otherwise, a measuring telescope is used (see 5.1.3) or

diagonal measurement (see 5.1.2) is made. Diagonal measurement, however, may only be used when the permitted deviation of the

right-angle is more than 5 mm per metre.

The three methods used for determination of angular deviations are explained in the examples below. The deviation is always

measured on the shorter leg of the angle and the final result will be the deviation of Point B or Point C from the required Position.

In figure 10, the angles to be measured are those between the lines which connect the corner Points (see also figure 16).

b Figure 9
Figure 10
---------------------- Page: 15 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (El
5.1 Angular deviation
5.1.1 Measuring using a Square

In figure 11, a Square of sufficient size is placed with the longer arm along AB in such a way that the shorter arm touches B or C. The

angular deviation of corner B is determined as shown.
Positive angular deviation for corner B
Negative angular deviation for corner B
Maximum size: 1 200 mm x 1 200 mm
Corner pieces at A, B and C
Figure 11
---------------------- Page: 16 ----------------------
ISO7976-1:1989(E)

In figure 12, a Square is positioned for measurement of angular deviation. The Square rests against the studs S. In Order to reduce

friction, the arm L, is supported on the roller bearing R.

In figure 13, the method in figure 12 tan also be used to measure angular deviations on columns.

When using methods shown in figures 12 and 13, the thickness of spacers or studs shall be subtracted from the reading when

evaluating the angular deviation.
Figure ‘l2
Measuring Point -
Column
Spacers
Square
Figure 13
---------------------- Page: 17 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (E)

The method in figure 14 tan only be used when no straightness deviations occur, as otherwise only the deviations from the right-angle

between Parts of the sutfaces are observed, that is angle ABC and not ABD.
5.1.2 Diagonal measurement

In figure 15, the distances AB, BC and AC are determined with the aid of tapes and corner pieces.

The dimensions of the Object to be measured may not exceed the length of the tape and the ratio width/length of the Object to be

measured shall not be less than 1: 2.
Figure 14
cc JES2+BC2-AC2
A l-
2AB
Figure 15
---------------------- Page: 18 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (El
The angle at Point B tan be calculated as follows:
AC* - AB* - BC*
cosß =
-2AB x BC
This procedure tan be repeated for the Points A, C and D.

The sum of the angles (a + ß + y + 6) should be 400 gon or 360’. Any misclosure must be divided equally over the four angles,

provided that the misclosure is not more than 0,12 gon (0,ll O = 7’) for a component of size about 2 000 mm x 3 000 mm. If the

misclosure exceeds this figure, new measurements shall be made.

The angular deviation as an offset (CCt) tan also be determined in relation to the side CB as follows:

ß = 100 gon - 0
AB* + BC* - AC*
CCl
cos ß = sin (- 19) = Bc =
2AB x BC
AB* + BC* - AC*
cc, =
2AB
5.1.3 Measuring with a measuring telescope

In figure 16, a measuring telescope is positioned at measuring Point B and set at zero towards target A. The instrument is then rotated

100 gon (90”) and the deviation at target C is determined using, for instance, a millimetre-scale placed at this Point.

Figure 16
---------------------- Page: 19 ----------------------
ISO7976-1:1989(E)

Figure 17 Shows a method for the determination of the angular deviation (at B) with the aid of a theodolite (T) the sighting axis of

which is brought parallel with BA by turning the theodolite until the readings on the measuring rod (PI and P,) arc equal.

The telescope is then turned through 100 gon (90”) and the distances PS and P4 are read off in the telescope from the measuring rod.

The distances Pl to P4 should range from 500 mm to 1 000 mm. This means that in most cases additional lenses for short-range

Observation will have to be mounted on the theodolite when reading distances Pl and Ps.

The offset angular deviation is in this case positive (Ps - PJ).
Figure 17
---------------------- Page: 20 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (EI
5.2 Parallelism

Parallelism deviation is a form of angular deviation and is the differente between the orientation of the straight line through A and B

and the orientation reference line AB1 through A, parallel to DC (see figure 18). The deviation is measured as the distance between B

and Bt (sec ISO 4464).

In figure 18, distances AD and BC are measured from C and D respectively at right-angles to CD, in practice parallel to the edges BC

and AD using mesuring instruments in accordance with clause 15. The differente between AD and BC is the deviation from the

parallel between AB and CD.
Deviation
Figure 18
5.3 Accuracy table
When values for permitted
Measuring
Measuring instrument
deviation specified Measuring range
Operation
or tool
for Object exceed :
1 2 3
* 4mm < 1,2m
Square
Angular deviation
f 5 mm/m
< 30 m Calibrated steel tape
(5.1)
I!I 7 mm < 30 m
Optical instrument
* 2mm Caliper
-fr 3mm
<3m Calibrated steel tape
Parallelism (5.2)
* 5mm 3tolOm Calibrated steel tape
k 5mm
<3m , Measuring rod
---------------------- Page: 21 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 EI
6 Straightness and camber of components

This clause describes examples of measuring instruments and tools for the determination of deviations straightness and from

designed camber.
6.1 Straightness

According to ISO 4464, straightness deviation is described as the differente between the actual form of a line and a straight line. The

deviations a and b are measured as the distance from Points on the actual line to the straight line joining the ends of the actual line,

A and B. (See figure 19.)

Straightness deviations are determined using instruments and tools given in clause 15, with or without the aid of position pieces.

The ends of the line, commonly an edge, along which the deviation from straightness is to be measured, are linked either using a

string stretched between the t-wo end Points, A and B, a straight edge supported by Position pieces or the sighting axis of a measuring

telescope.
Figure 19
---------------------- Page: 22 ----------------------
ISO7976-1:1989(E)
6.1.1 Measuring using a straightedge
The length of the straightedge should not exceed 3 m.

Figure 20 Shows measurement using a straightedge and corner pieces along the edge of the Object of measurement.

Dimensions in millimetres
- Case 1 Case 2
\ \
\ \
QJ (v
-+- c---2-
Stud -/
d = deviation from
straightness
e = height of studs
Example The deviation is calculated as follows :
e = height of studs: 25 mm
deviation d = e - reading
Case 2 : d = 25 - 32
Gasel: d = 25 -15
d = 10 mm (pos.) d = -7mmineg.I
Figure 20
---------------------- Page: 23 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (El
6.1.2 Measuring using a stretched wire

The method in figure 21 consists of setting up a reference line with a stretched steel or nylon wire, supported at its ends by distance

and tensioning pieces. The wire is kept in place by a groove 50 mm from the edge.

The aim of the distance and tensioning pieces is to keep the wire at a predetermined distance from the corners of the Object of

measurement and to ensure that it does not tauch the surface.
6.1.3 Measuring using a measuring telescope

The methods described in 5.1.3 for a measuring telescope used in the determination of angular deviation tan also be used to deter-

mine the straightness of components.
6.2 Designed camber

The methods described in 6.1 .l to 6.1.3 tan also be used to determine deviations from designed camber.

measured
- Square
1 Weight
Figure 21
---------------------- Page: 24 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (E)
6.3 Accuracy table
When values for permitted
Measuring range
Measuring Measuring instrument
deviation specified
Operation (measuring length) or tool
for Object exceed:
f 2mm <3m Measuring wedge
(< 30 mm), straightedge
and corner pieces
+3mm <3m Rule, straightedge and
Deviation from
corner pieces
straightness and
f: 2mm <2m Measuring wedge (30 mm)
designed camber
* 4mm
2to5m and steel or nylon wire
(6.1 and 6.2)
5 8mm 5tolOm (< 10 m) and corner pieces
AI 3 mm <2m
Rule and steel or nylon wire
*5mm 2to5m and corner pieces
* IOmm 5tolOm
7 Flatness and skewness of components a mean plane of the four corner Points;
a plane determined with the aid of the method of least
This clause describes examples of instruments, tools, measur-
squares;
ing methods and reference planes to be used for the determi-
nation of flatness.
in relation to certain straight lines (local flatness);
According t
...

NORME
ISO
INTERNATIONALE 7976-1
Première édition
1989-03-01
Tolérances pour le bâtiment - Méthodes de
mesure des bâtiments et des produits pour le
bâtiment -
Partie 1 :
Méthodes et instruments
Tolerances for building - Methods of measurement of buildings
and building
products -
Part 7 : Methods and instruments
Numéro de référence
ISO 7976-l : 1989 (FI
---------------------- Page: 1 ----------------------
IsO 7976-l : 1989 (FI
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est en général confiée aux comités techniques de I’ISO.

Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO col-

labore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-

mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.

La Norme internationale ISO 7976-l a été élaborée par le comité technique ISO/TC 59,

Cons truc tion immobilière.

L’attention des utilisateurs est attirée sur le fait que toutes les Normes internationales

sont de temps en temps soumises à révision et que toute référence faite à une autre

Norme internationale dans le présent document implique qu’il s’agit, sauf indication

contraire, de la dernier-e édition.
0 Organisation internationale de normalisation, 1989 0
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
Sommaire
Page

1 Objet et domaine d’application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

2 Références ..........................................................
.......................................................... 1
3 Généralités
3.1 Méthodes de mesure. ............................................ 1
3.2 Influence des écarts par rapport aux conditions de référence ...........
Section un: Méthodes de mesure pour les mesurages pouvant être
effectués aussi bien dans les usines que sur les chantiers

4 Dimensions des composants. . . . . . . . . . . . . . m . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

4.1 Longueur et largeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4.2 Épaisseur ou profondeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4.3 Tableau des exactitudes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

5 Équerrage (perpendicularik) des composants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.................................................. 10
5.1 Écart angulaire
..................................................... 15
5.2 Parallélisme
5.3 Tableau des exactitudes .......................................... 15
6 Rectitude et contre-flèche des composants .............................. 16
6.1 Rectitude ...................................................... 16
...................................... 18
6.2 Contre-flèche de conception
.......................................... 19
6.3 Tableau des exactitudes
7 Planéité et gauchissement des composants .............................. 19
7.1 Principes de mesure ............................................. 19
................................................ 22
7.2 Planéité générale
7.3 Planéité locale .................................................. 25
7.4 Gauchissement ................................................. 28
7.5 Méthodes et équipement pour mesurer des composants conformément
au principe du volume-enveloppe .................................. 29
7.6 Tableau des exactitudes .......................................... 32
Section deux: Méthodes de mesure pour les mesurages ne pouvant
pas être effectués que sur les chantiers

6 Position dans le plan horizontal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

8.1 Écarts par rapport à un quadrillage de structure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
8.2 Écarts par rapport aux tracés secondaires parallèles au bâtiment ....... 39
8.3 Écarts par rapport aux tracés secondaires perpendiculaires au bâtiment . 41
8.4 Tableau des exactitudes 42
.........................................
9 Écarts de niveau (nivellement). ........................................
9.1 Tableau des exactitudes .........................................
10 Verticalité ..........................................................
10.1 Emploi d’un théodolite ou d’un instrument pour la détermination
delaverticalité ................................................ 46
10.2 Emploi d’un clinomètre .........................................
10.3 Emploi d’un fil à plomb 53
.........................................
10.4 Tableau des exactitudes ........................................
11 Excentricité ........................................................ 54
11.1 Tableau des exactitudes 55
........................................

12 Position par rapport à d’autres composants (ouvertures et espaces) ......... 56

12.1 Tableau des exactitudes ........................................ 65
13 Planéité, rectitude, contre-flèche de conception .........................
13.1 Tableau des exactitudes
........................................ 66
14 Autres écarts importants ............................................. 67
14.1 Profondeur d’appui ............................................ 67
14.2 Largeur de joint 67
...............................................
14.3 Désaffleurement à un joint ...................................... 68
14.4 Tableau des exactitudes ........................................
Section trois: Instruments de mesure
15 Instruments de mesure ............................................... 69
15.1 Généralités 69
...................................................
15.2 Pieds à coulisse ............................................... 69

15.3 Appareils de mesure de distance à train d’ondes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69

15.4 Gabarits (( passe-passe pas )). .................................... 70
15.5 Clinomètres (inclinomètres) ..................................... 70
15.6 Instruments à laser ............................................ 70
15.7 Niveaux à bulle (niveaux de maçon) ..............................
15.8 Niveauxd’eau ................................................. 72
15.9 Niveaux ...................................................... 72
15.10 Perches télescopiques à micromètre. ............................ 73
15.11 Palmers...................: .................................
15.12 Micromètres optiques à loupe .................................. 74
15.13 Règlegraduées .............................................. 74
15.14 Perches télescopiques de mesure 74
...............................
15.15 Coinsgradués ...............................................
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI

15.16 Plombs optiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

15.17 Filsàplomb ......................................................
........................................... 75
15.18 Accessoires de repérage
........................................ 75
Équerres optiques à prisme.
15.19
Équerres ........................................................
15.20
15.21 Règlesdroites ....................................................
................................ 77 .
Rubans d’acier pour mesures courtes
15.22
Rubansd’acier.. .................................................
15.23
..........................................
15.24 Signaux (jalons de visée)
15.25 Théodolites ......................................................
Trépieds ........................................................
15.26
Annexe : Correction des rubans
A.1 Correction de chaînette .............................................
..........................................
A.2 Correction de température
............................................ 80
A.3 Correction d’inclinaison.
---------------------- Page: 5 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 6 ----------------------
NORME INTERNATIONALE
ISO 7976-l : 1989 (FI
Tolérances pour le bâtiment - Méthodes de mesure
des bâtiments et des produits pour le bâtiment -
Partie 1 :
Méthodes et instruments

1 Objet et domaine d’application ISO 7976-2, Tolérances pour le bâtiment - Mhthodes de

mesure des bâtiments et des produits pour le bâtiment -
La présente partie de I’ISO 7976 donne à choisir quelques
Partie 2: Positions des points de mesure.
méthodes de mesure pour déterminer la forme, les dimensions
ISO 8322, Construction immobili&re - Instruments de mesure
et les écarts dimensionnels de bâtiments et de produits pour le
dans le bâtiment - Procédures de dé termina tion de l’exac ti-
bâtiment destinés à être ajustés. Les méthodes peuvent égale-
tude d’utilisation -
ment être appliquées lorsque des données sur l’exactitude doi-
vent être recueillies dans des usines ou sur les chantiers.
Partie I : Théorie. 1)
Des renseignements sont donnés concernant les écarts des
Partie 2: Rubans de mesure. 1)
parties du bâtiment ou des produits pour le bâtiment, que l’on
Partie 3: lnstrumen ts optiques de nivellement. 1)
peut recueillir avec l’équipement décrit.
Partie 4: Théodolites. 1)
Les méthodes de mesure concernent essentiellement les objets
Partie 5: Instruments de plombage optique. 1)
dont les faces ont une forme rectiligne et dont le module d’élas-
ticité est supérieur à 35 kPa, par exemple le béton, le bois,
Partie 6: Instruments à laser. 1)
l’acier, le plastique dur. Les produits pour le bâtiment consti-
Partie 7: lnstrumen ts utilisés pour hmplan ta tion. 1)
tués de laine de verre et de matériaux mous similaires n’entrent
pas dans l’objet de la présente partie de I’ISO 7976.
Partie 8: Appareils de mesure de distance à train d’ondes. 1)
Les règles pour le contrôle de qualité à toutes les étapes du
mesurage telles que la fréquence, le lieu, la durée des vérifica-
3 Généralités
tions, etc., n’entrent pas dans l’objet de la présente partie de
I’ISO 7976.
3.1 Méthodes de mesure
L’ISO 7976-Z donne les positions des points de mesure à utiliser
Les méthodes de mesure se rapportent aux dimensions princi-
pour les mesurages décrits dans la présente partie de
pales des produits pour le bâtiment, aux distances entre ces
I’ISO 7976.
produits et à leurs écarts géométriques. Elles peuvent cepen-
dant s’appliquer aussi à des parties et à des fractions de pro-
Pour faciliter les références croisées, la même numérotation est
duits pour le bâtiment.
utilisée dans les deux parties de la présente Norme internatio-
nale.
Les objets à mesurer doivent être supportés comme ils le seront
en service. Lorsque ceci est irréalisable, les conditions d’appui
doivent être agréées dans le mode opératoire de mesurage. Si
2 Références
des composants sont mesurés alors qu’ils se trouvent dans un
gabarit ou dans un moule de fabrication, il faut le noter. Les
ISO 4464, Tolérances pour le bâtiment - Liaison entre les
composants flexibles doivent toujours reposer entièrement sur
divers types d’écarts et de tolérances utilisés pour la spécifica-
une surface plane.
tion.
Pour les mesurages de conformité comme pour le recueil de
ISO 7078, Construction immobilière - Procédés pour l’implan-
données sur l’exactitude, la procédure de mesurage doit être
tation, le mesurage et la topométrie - Vocabulaire et notes
notablement plus précise que l’écart admissible spécifié pour le
explicatives.
procédé de fabrication ou de construction à mesurer.
1) Actuellement au stade de projet.
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (F)
D’autres conditions de référence, telles que l’humidité du bois
Les dipositions qui rendent possible la vérification de I’exacti-
et l’âge des composants en béton doivent être prises en compte
tude de la procédure de mesurage forment une part essentielle
là où il convient.
de la méthode. (Voir ISO 8322, parties 1 à 8.)
Dans l’enregistrement du résultat d’un mesurage, les condi-
La température effective, soit de l’objet à mesurer, soit du
être notées où il convient :
tions suivantes doivent ner
matériel de mesure, peut en pratique être difficile à détermi
du fait qu’il est improbable que chacun sera à une température
identification de l’opérateur, de l’instrument et du
unique et parce qu’il existera des températures différentes à
moment;
l’intérieur de l’objet à mesurer ou dans le matériel. La solution la
- plus satisfaisante est de laisser à l’objet à mesurer aussi bien
position et situation de l’objet au moment du mesu-
qu’au matériel de mesure le temps qui convient pour qu’ils
rage;
atteignent une température ambiante stable. Cette température
température et humidité de l’objet au moment du
peut alors être mesurée et l’on peut admettre n’importe quel
mesurage;
écart par rapport à la température de référence spécifiée.
tous autres éléments concernant le mesurage.
Pour autant que le matériel de mesure est concerné, les sources
II est habituellement possible de mesurer directement sur des
les plus probables d’une élévation de température se trouvent

surfaces sortant d’un moule lisse. Des défauts locaux tels que dans la manipulation du matériel et dans les différences entre la

des pores, des brûlures et des défauts de coulage doivent être
température ambiante et la condition de référence. L’objet à
évités dans le mesurage. Ils ne doivent pas figurer comme des
mesurer est également affecté par la température ambiante et
dimensions incorrectes mais leur présence doit être notée.
peut aussi être soumis à un chauffage considérable pendant sa
Dans le cas d’une surface présentant une rugosité considérable
fabrication.
par rapport aux écarts admissibles, les mesurages peuvent être

spécifiés comme devant être effectués à l’aide d’accessoires de Dans cet exemple, la température de référence considérée est

20 OC. Les symboles suivants sont utilisés:
repérage suffisamment grands que l’on place sur l’objet à
mesu rer.
est la température de l’objet à mesurer, en degrés
À la fin de chacun des chapitres 4 à 14 se trouve un tableau qui
Celsius;
spécifie les points suivants concernant chacune des opérations
est la température du matériel de mesure, en degrés
de mesurage traitées dans ce chapitre:
Celsius;
- l’opération de mesurage;
est le coefficient de dilatation de l’objet à mesurer;
les limites de l’exactitude du mesurage en termes
d’écart admissible de l’objet à mesurer;
est le coefficient de dilatation du matériel de mesure;
- le champ mesurable;
ht, est la différence de température par rapport à 20 OC de
l’objet à mesurer (At, = t, - 20);
- le choix de l’instrument de mesure.
At2 est la différence de température par rapport à 20 OC du
3.2 Influence des écarts par rapport aux
matériel de mesure (ht2 = t2 - 20);
conditions de référence
L est la longueur mesurée.
Des variations dans les conditions ambiantes par rapport aux

valeurs de référence spécifiées peuvent provoquer des erreurs Dans ces conditions, l’erreur de mesure AL entraînée par les

dans la valeur mesurée d’une dimension. La température, et
différences de température At, et At2 est donnée par:
particulièrement le plein soleil, est habituellement la plus signifi-
AL = L (a1 At, - a2 At2)
cative de ces conditions ambiantes.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO7976-1 : 3989 (F)
Section un I Méthodes de mesure pour les mesurages pouvant être effectués
aussi bien dans les usines que sur les chantiers

NOTE - La plupart des exemples concernant les composants sont Une attention particulière doit être portée à la tension et à la

applicables également aux parties des ouvrages réalisées sur le chantier.
température lorsque l’on mesure avec des rubans. On doit utili-
ser un dynamomètre appliquant la tension de référence lorsque
c’est spécifié ou quand la longueur à mesurer dépasse 10 m. II
4 Dimensions des composants
est recommandé de placer le ruban sur un support afin de
réduire l’influence de la température de l’objet à mesurer (voir
Ce chapitre donne des exemples d’instruments et de méthodes
figure 1). II faut noter que lorsque le ruban repose sur un com-
de mesure pour la détermination de la longueur, de la largeur et
posant pour le bâtiment ou sur un plancher, la température de
de l’épaisseur des composants.
cet objet mesuré peut différer de la température mesurée de

Les dimensions linéaires sont déterminées en utilisant les instru- l’air ambiant et entraîner ainsi des erreurs de mesure (voir 3.2).

ments de mesure (avec ou sans l’aide d’accessoires de repérage) Cette erreur peut être réduite en placant le ruban sur des sup-

décrits au chapitre 15 où sont également mentionnées les ports. La véritable température du ruban peut être mesurée

erreurs typiques et les précautions à prendre. avec un thermomètre de contact.
Figure 1
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (F)
4.1 Longueur et largeur

II faut utiliser des accessoires de repérage (voir chapitre 15) sur les composants qui n’ont pas d’arêtes nettement définies, pour amé-

liorer l’exactitude de mesurage. Les accessoires de repérage doivent être maintenus ou bloqués contre les faces appropriées du

composant de façon a définir des arêtes précises autant qu’il est nécessaire pendant la durée du mesurage. Un exemple d’utilisation

de corniéres est donné en figure 2.
Repère
Illlrllll rlllllrlllrll~
0 0
Figure 2
10 18 19 21 22
8 9 11 12
1 : Ruban
Exemple : R, 4,193
2 : Corniére
3 : Dynamomètre - 0,100
4 : Lecture
L= 4,093
5 : Lecture

NOTE - Quand le zéro est à l’extrémité du ruban, les lectures doivent être faites en deux endroits.

Figure 3
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (FI

Le résultat d’un mesurage entre deux points opposés autres que deux sommets d’angle peut servir à vérifier grossièrement le résultat

du mesurage des écarts de rectitude. (Voir chapitre 6 et figure 4.)
---
Figure 4

Des erreurs affectent les mesurages lorsque ces derniers sont effectués le long de surfaces convexes car l’arc AB est toujours plus

long que la corde AB. Les exigences courantes sur l’exactitude permettent de faire des lectures au millimètre près. Ceci implique

qu’une légère courbure puisse être acceptée en pratique. (Voir figure 5.)
Arc AB > corde AB
D= Hauteur de l’arc
Figure 5
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (FI

Un diagramme des corrections à effectuer quand on mesure le long de composants convexes est donné en figure 6.

=--
L-4
230.
220
210
200
190
- -
180
170
:lr;o
150
140
E 130
L L
12c
300
2 110
(Len mm)
2 lot
- 9(
Longueurs mesurées, L, et D
000 mm
Exemple Lt=9
= 116 mm
= -4mm
L=9 OOO-4=8 996mm
1 I
I I
0’1
24 26 28 30
14 16 18 20 22
0 2 4 6 8 10 '12
Longueur mesurée, L, m
Figure 6
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO7976-1:1989(F)
4.2 Épaisseur ou profondeur

Les épaisseurs (ou profondeurs) des composants sont déterminées en utilisant les instruments décrits au chapitre 15 et en principe

selon la même procédure que celle décrite en 4.1.

Lorsque c’est nécessaire, il faut utiliser des repères d’angle et/ou des repères d’arête.

On utilise des instruments à grande surface de contact pour les matériaux à surface rugueuse.

Les épaisseurs doivent être mesurées perpendiculairement à au moins l’une des surfaces du composant. (Voir figure 7.)

Pied à coulisse
Figure 7
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO7976-1:1989(F)
4.3 Tableau des exactitudes
Si les valeurs de I’kart
Champ mesurable Instrument de mesure
Mesurage admissible spécifié pour
l’objet dépassent :
1 2 3 4
f 3mm Longueurs et
courtes
iargeu rs des
+3mm <3m Ruban d’acier étalonné
composants (4.1)
* 5mm 3àlOm Ruban d’acier étalonné
31 0,5 mm < 0,l m Pied à coulisse
* 1 mm 0,l à 0,5 m Pied à coulisse
0,5 à 2,0 m Pied à coulisse
f 2mm
Épaisseurs des
f 3mm composants (4.2)
courtes
* 5mm < 0,5 m Règle graduée et deux
jalons à voyant
5 Équerrage (perpendicularité) des composants

Ce chapitre donne des exemples d’instruments et de méthodes de mesure pour la détermination du hors-d’équerre (écart par rapport à

l’angle droit) mais il peut s’appliquer en principe à n’importe quel angle.

Conformément à I’ISO 4464 l’écart angulaire est défini comme la différence entre un angle réel et l’angle de référence correspondant.

La figure 8 montre les écarts angulaires exprimés en grades ou en degrés [figure 8a)l ou par des décalages [figure 8b)l. .

Écart angulaire
(exprimé par un décalage)
Angle de référence
a) b)
Figure 8
---------------------- Page: 14 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI

Si l’on choisit d’utiliser l’expression selon b], l’écart angulaire doit être déterminé à partir du plus petit côté de l’angle et mesuré

perpendiculairement au côte correspondant de l’angle de reference.

L’&art de parallélisme, qui est une autre forme de l’écart angulaire, est traité en 5.2.

Les écarts angulaires sont determinés en utilisant les instruments et les objets décrits au chapitre 15, avec ou sans l’aide d’accessoires

de repérage.

Trois méthodes sont décrites pour déterminer les écarts par rapport à l’angle droit dans les produits pour le bâtiment. La méthode

choisie dépend de la taille de l’objet du mesurage.

En figure 9, si b et c < 1 200 mm, utiliser une équerre comme indiqué à la figure 11. Sinon, employer une lunette astronomique (voir

5.1.3) ou effectuer un mesurage des diagonales (voir 5.1.2). La mesure des diagonales, toutefois, ne peut être utilisée que lorsque

l’écart admissible par rapport à l’angle droit est supérieur à 5 mm par métre.

Les trois méthodes employées pour déterminer les écarts angulaires sont expliquées dans les exemples ci-dessous. L’écart est toujours

mesuré sur le plus petit côté de l’angle et le résultat final sera l’écart du point B ou du point C par rapport à la position recherchée.

En figure 10, les angles à mesurer sont ceux compris entre les droites concourantes avec les sommets (voir aussi figure 16).

A B
b Figure 9
Figure 10
---------------------- Page: 15 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (F)
5.1 Écart angulaire
5.1.1 Mesurage avec une équerre

En figure 11, une équerre de taille suffisante est placée avec son côté plus long le long de AB de telle facon que son côté plus court

touche B ou C. L’écart angulaire du sommet B est déterminé comme indiqué.
Cornière Équerre
A ,
Écart angulaire négatif du sommet B
Taille maximale: 1 200 mm x 1 200 mm
Cornières en A, B et C
Figure 11
---------------------- Page: 16 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (FI
L’équerre s’applique contre les plots S. Afin de

En figure 12, une équerre est mise en place pour le mesurage de l’écart angulaire.

réduire le frottement, le côté Lt repose sur le palier à rouleaux R.

En figure 13, la méthode de la figure 12 peut aussi être utilisée pour mesurer les écarts angulaires de poteaux.

Lorsqu’on utilise les méthodes décrites dans les figures 12 et 13, l’épaisseur des écarteurs ou des plots doit être déduite de la lecture

pour évaluer l’écart angulaire.
Figure 12
Point de mesure -
I I
Équerre
Écarteurs
Figure 13
---------------------- Page: 17 ----------------------

La méthode montr6e en figure 14 ne peut être utilisée que s’il n’existe pas d’écarts de rectitude. Sinon, seuls sont observés les écarts

par rapport à l’angle droit de l’angle compris entre des portions des surfaces, par exemple ABC et non ABD.

5.1.2 Mesure des diagonales

En figure 15, les distances AB, BC et AC sont déterminees à l’aide de rubans et de repères d’angle.

Les dimensions de l’objet à mesurer peuvent ne pas excéder la longueur du ruban et le rapport de la largeur à la longueur de l’objet à

mesurer ne doit pas être inferieur à 1: 2.
Figure 14
cc JE3z+BC2-AC2
2AB
Figure 15
---------------------- Page: 18 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (F)
L’angle au point B peut être calculé comme suit:
AC* - AB* - BC*
cosp =
-2AB x BC
Cette maniere de procéder peut être répétée pour les points A, C et D.

La somme des angles (a + p + y + 6) doit être de 400 gr ou 360’. Tout défaut de fermeture doit être également réparti sur les quatre

angles à condition que le défaut de fermeture ne soit pas supérieur à 0,12 gr (0,ll O = 7’) pour un composant dont les dimensions

sont de l’ordre de 2 000 mm x 3 000 mm. Si le défaut de fermeture dépasse cette valeur, de nouvelles mesures doivent être

effectuées.

L’écart angulaire exprimé par un décalage (CC,) peut aussi être déterminé par rapport au côté CB de la manière suivante:

~=lOOgr-0
AB* + BC* - AC*
CC1
COS/! = sin (- 8) = BC =
2AB x BC
d’où
AB* + BC* - AC*
cc, =
2AB
5.1.3 Mesurage avec une lunette astronomique

En figure 16, une lunette astronomique est placée au point de mesure B et mise à zéro en direction de la balise A. L’instrument est

alors tourné de 100 gr (9OO) et l’ecart à la balise C est déterminé en utilisant, par exemple, une échelle millimétrique placée en ce point.

Figure 16
---------------------- Page: 19 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (F)

La figure 17 montre une méthode pour déterminer l’écart angulaire (en B) à l’aide d’un théodolite (T) dont l’axe de visée est amené

parallèle à BA, en tournant le théodolite jusqu’à ce que les lectures sur la règle graduée (PI et P2) soient égales.

La lunette est alors tournée de 100 gr @Oo) et les distances PS et P4 sont lues à la lunette sur la règle graduée. Les distances PI à P4

doivent être de l’ordre de 500 mm à 1 000 mm. Cela signifie que, dans la plupart des cas, des lentilles additionnelles pour l’observation

à courte distance devront être montées sur le théodolite pour lire les distances PI et PS.

Dans ce cas, le décalage dû à l’écart angulaire est positif (PS - P4).
Figure 17
---------------------- Page: 20 ----------------------
ISO7976=1:1989(F)
5.2 Parallélisme

L’écart de parallélisme est une forme de l’écart angulaire et c’est la différence entre l’orientation de la droite passant par A et B et

l’orientation de la ligne de référence AB, passant par A, parallèle à DC (voir figure 18). L’écart est la distance mesurée entre B et B1

(voir ISO 44641.

À la figure 18, les distances AD et BC sont mesurées à partir de C et de D, respectivement à angle droit avec CD, en pratique parallèle-

ment aux arêtes BC et AD, en utilisant les instruments conformément au chapitre 15. La différence entre AD et BC est l’écart de paral-

lélisme entre AB et CD.
Écart
Figure 18
5.3 Tableau des exactitudes
Si les valeurs de l’écart
Mesurage admissible spécifié pour Champ mesurable Instrument de mesure
l’objet dépassent :
I!I 4mm < 1,2m Équerre
Écart angulaire
de composants Ruban d’acier étalonné
* 5 mmlm < 30 m
(5.1)
f 7 mm < 30 m Instrument optique
I!I 2mm ~ Écart de parallélisme * 3mm <3m Ruban d’acier étalonné
(5.2) rt 5mm 3àlOm Ruban d’acier étalonné
* 5mm <3m Règle graduée
---------------------- Page: 21 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
6 Rectitude et contre-flèche des composants

Ce chapitre présente des exemples d ‘instruments de mesure et d’objets servant a mesurer pour déterminer les écarts de rectitude et de

contre-flèche de conception.
6.1 Rectitude

Conformément à I’ISO 4464, l’écart de rectitude est défini comme la différence entre la forme réelle d’une ligne et la ligne droite. Les

écarts Q et b sont mesurés par la distance de points sur la ligne réelle à la ligne droite joignant les extrémités A et B de la ligne réelle.

(Voir figure 19.)

Les écarts de rectitu de sont déterminés en utilisant les instruments et les objets décrits au chapitre avec ou sans l’aide d’acces-

15,
soires de repérage.

Les extrémités de la ligne, ordinairement une arête, le long de laquelle l’écart de rectitude doit être mesuré, sont jointes en utilisant un

fil tendu entre les deux points extrêmes, A et B, une règle droite reposant sur des accessoires de repérage, ou l’axe de visée d’une

lunette astronomique.
Figure 19
---------------------- Page: 22 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
6.1.1 Mesurage avec une r&gle droite
II convient que la longueur de la règle ne dépasse pas 3 m.

En figure 20 est illustré le mesurage avec une régie droite et des repéres d’angle le long de la rive de l’objet mesuré.

Dimensions en millimètres
Cas 2
-Cas 1
I \ \
n I
---m
---
Plot J
d = écart de rectitude
e = hauteur des plots
L’écart est
...

NORME
ISO
INTERNATIONALE 7976-1
Première édition
1989-03-01
Tolérances pour le bâtiment - Méthodes de
mesure des bâtiments et des produits pour le
bâtiment -
Partie 1 :
Méthodes et instruments
Tolerances for building - Methods of measurement of buildings
and building
products -
Part 7 : Methods and instruments
Numéro de référence
ISO 7976-l : 1989 (FI
---------------------- Page: 1 ----------------------
IsO 7976-l : 1989 (FI
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est en général confiée aux comités techniques de I’ISO.

Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO col-

labore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-

mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.

La Norme internationale ISO 7976-l a été élaborée par le comité technique ISO/TC 59,

Cons truc tion immobilière.

L’attention des utilisateurs est attirée sur le fait que toutes les Normes internationales

sont de temps en temps soumises à révision et que toute référence faite à une autre

Norme internationale dans le présent document implique qu’il s’agit, sauf indication

contraire, de la dernier-e édition.
0 Organisation internationale de normalisation, 1989 0
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
Sommaire
Page

1 Objet et domaine d’application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

2 Références ..........................................................
.......................................................... 1
3 Généralités
3.1 Méthodes de mesure. ............................................ 1
3.2 Influence des écarts par rapport aux conditions de référence ...........
Section un: Méthodes de mesure pour les mesurages pouvant être
effectués aussi bien dans les usines que sur les chantiers

4 Dimensions des composants. . . . . . . . . . . . . . m . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

4.1 Longueur et largeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4.2 Épaisseur ou profondeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4.3 Tableau des exactitudes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

5 Équerrage (perpendicularik) des composants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.................................................. 10
5.1 Écart angulaire
..................................................... 15
5.2 Parallélisme
5.3 Tableau des exactitudes .......................................... 15
6 Rectitude et contre-flèche des composants .............................. 16
6.1 Rectitude ...................................................... 16
...................................... 18
6.2 Contre-flèche de conception
.......................................... 19
6.3 Tableau des exactitudes
7 Planéité et gauchissement des composants .............................. 19
7.1 Principes de mesure ............................................. 19
................................................ 22
7.2 Planéité générale
7.3 Planéité locale .................................................. 25
7.4 Gauchissement ................................................. 28
7.5 Méthodes et équipement pour mesurer des composants conformément
au principe du volume-enveloppe .................................. 29
7.6 Tableau des exactitudes .......................................... 32
Section deux: Méthodes de mesure pour les mesurages ne pouvant
pas être effectués que sur les chantiers

6 Position dans le plan horizontal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

8.1 Écarts par rapport à un quadrillage de structure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
8.2 Écarts par rapport aux tracés secondaires parallèles au bâtiment ....... 39
8.3 Écarts par rapport aux tracés secondaires perpendiculaires au bâtiment . 41
8.4 Tableau des exactitudes 42
.........................................
9 Écarts de niveau (nivellement). ........................................
9.1 Tableau des exactitudes .........................................
10 Verticalité ..........................................................
10.1 Emploi d’un théodolite ou d’un instrument pour la détermination
delaverticalité ................................................ 46
10.2 Emploi d’un clinomètre .........................................
10.3 Emploi d’un fil à plomb 53
.........................................
10.4 Tableau des exactitudes ........................................
11 Excentricité ........................................................ 54
11.1 Tableau des exactitudes 55
........................................

12 Position par rapport à d’autres composants (ouvertures et espaces) ......... 56

12.1 Tableau des exactitudes ........................................ 65
13 Planéité, rectitude, contre-flèche de conception .........................
13.1 Tableau des exactitudes
........................................ 66
14 Autres écarts importants ............................................. 67
14.1 Profondeur d’appui ............................................ 67
14.2 Largeur de joint 67
...............................................
14.3 Désaffleurement à un joint ...................................... 68
14.4 Tableau des exactitudes ........................................
Section trois: Instruments de mesure
15 Instruments de mesure ............................................... 69
15.1 Généralités 69
...................................................
15.2 Pieds à coulisse ............................................... 69

15.3 Appareils de mesure de distance à train d’ondes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69

15.4 Gabarits (( passe-passe pas )). .................................... 70
15.5 Clinomètres (inclinomètres) ..................................... 70
15.6 Instruments à laser ............................................ 70
15.7 Niveaux à bulle (niveaux de maçon) ..............................
15.8 Niveauxd’eau ................................................. 72
15.9 Niveaux ...................................................... 72
15.10 Perches télescopiques à micromètre. ............................ 73
15.11 Palmers...................: .................................
15.12 Micromètres optiques à loupe .................................. 74
15.13 Règlegraduées .............................................. 74
15.14 Perches télescopiques de mesure 74
...............................
15.15 Coinsgradués ...............................................
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI

15.16 Plombs optiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

15.17 Filsàplomb ......................................................
........................................... 75
15.18 Accessoires de repérage
........................................ 75
Équerres optiques à prisme.
15.19
Équerres ........................................................
15.20
15.21 Règlesdroites ....................................................
................................ 77 .
Rubans d’acier pour mesures courtes
15.22
Rubansd’acier.. .................................................
15.23
..........................................
15.24 Signaux (jalons de visée)
15.25 Théodolites ......................................................
Trépieds ........................................................
15.26
Annexe : Correction des rubans
A.1 Correction de chaînette .............................................
..........................................
A.2 Correction de température
............................................ 80
A.3 Correction d’inclinaison.
---------------------- Page: 5 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 6 ----------------------
NORME INTERNATIONALE
ISO 7976-l : 1989 (FI
Tolérances pour le bâtiment - Méthodes de mesure
des bâtiments et des produits pour le bâtiment -
Partie 1 :
Méthodes et instruments

1 Objet et domaine d’application ISO 7976-2, Tolérances pour le bâtiment - Mhthodes de

mesure des bâtiments et des produits pour le bâtiment -
La présente partie de I’ISO 7976 donne à choisir quelques
Partie 2: Positions des points de mesure.
méthodes de mesure pour déterminer la forme, les dimensions
ISO 8322, Construction immobili&re - Instruments de mesure
et les écarts dimensionnels de bâtiments et de produits pour le
dans le bâtiment - Procédures de dé termina tion de l’exac ti-
bâtiment destinés à être ajustés. Les méthodes peuvent égale-
tude d’utilisation -
ment être appliquées lorsque des données sur l’exactitude doi-
vent être recueillies dans des usines ou sur les chantiers.
Partie I : Théorie. 1)
Des renseignements sont donnés concernant les écarts des
Partie 2: Rubans de mesure. 1)
parties du bâtiment ou des produits pour le bâtiment, que l’on
Partie 3: lnstrumen ts optiques de nivellement. 1)
peut recueillir avec l’équipement décrit.
Partie 4: Théodolites. 1)
Les méthodes de mesure concernent essentiellement les objets
Partie 5: Instruments de plombage optique. 1)
dont les faces ont une forme rectiligne et dont le module d’élas-
ticité est supérieur à 35 kPa, par exemple le béton, le bois,
Partie 6: Instruments à laser. 1)
l’acier, le plastique dur. Les produits pour le bâtiment consti-
Partie 7: lnstrumen ts utilisés pour hmplan ta tion. 1)
tués de laine de verre et de matériaux mous similaires n’entrent
pas dans l’objet de la présente partie de I’ISO 7976.
Partie 8: Appareils de mesure de distance à train d’ondes. 1)
Les règles pour le contrôle de qualité à toutes les étapes du
mesurage telles que la fréquence, le lieu, la durée des vérifica-
3 Généralités
tions, etc., n’entrent pas dans l’objet de la présente partie de
I’ISO 7976.
3.1 Méthodes de mesure
L’ISO 7976-Z donne les positions des points de mesure à utiliser
Les méthodes de mesure se rapportent aux dimensions princi-
pour les mesurages décrits dans la présente partie de
pales des produits pour le bâtiment, aux distances entre ces
I’ISO 7976.
produits et à leurs écarts géométriques. Elles peuvent cepen-
dant s’appliquer aussi à des parties et à des fractions de pro-
Pour faciliter les références croisées, la même numérotation est
duits pour le bâtiment.
utilisée dans les deux parties de la présente Norme internatio-
nale.
Les objets à mesurer doivent être supportés comme ils le seront
en service. Lorsque ceci est irréalisable, les conditions d’appui
doivent être agréées dans le mode opératoire de mesurage. Si
2 Références
des composants sont mesurés alors qu’ils se trouvent dans un
gabarit ou dans un moule de fabrication, il faut le noter. Les
ISO 4464, Tolérances pour le bâtiment - Liaison entre les
composants flexibles doivent toujours reposer entièrement sur
divers types d’écarts et de tolérances utilisés pour la spécifica-
une surface plane.
tion.
Pour les mesurages de conformité comme pour le recueil de
ISO 7078, Construction immobilière - Procédés pour l’implan-
données sur l’exactitude, la procédure de mesurage doit être
tation, le mesurage et la topométrie - Vocabulaire et notes
notablement plus précise que l’écart admissible spécifié pour le
explicatives.
procédé de fabrication ou de construction à mesurer.
1) Actuellement au stade de projet.
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (F)
D’autres conditions de référence, telles que l’humidité du bois
Les dipositions qui rendent possible la vérification de I’exacti-
et l’âge des composants en béton doivent être prises en compte
tude de la procédure de mesurage forment une part essentielle
là où il convient.
de la méthode. (Voir ISO 8322, parties 1 à 8.)
Dans l’enregistrement du résultat d’un mesurage, les condi-
La température effective, soit de l’objet à mesurer, soit du
être notées où il convient :
tions suivantes doivent ner
matériel de mesure, peut en pratique être difficile à détermi
du fait qu’il est improbable que chacun sera à une température
identification de l’opérateur, de l’instrument et du
unique et parce qu’il existera des températures différentes à
moment;
l’intérieur de l’objet à mesurer ou dans le matériel. La solution la
- plus satisfaisante est de laisser à l’objet à mesurer aussi bien
position et situation de l’objet au moment du mesu-
qu’au matériel de mesure le temps qui convient pour qu’ils
rage;
atteignent une température ambiante stable. Cette température
température et humidité de l’objet au moment du
peut alors être mesurée et l’on peut admettre n’importe quel
mesurage;
écart par rapport à la température de référence spécifiée.
tous autres éléments concernant le mesurage.
Pour autant que le matériel de mesure est concerné, les sources
II est habituellement possible de mesurer directement sur des
les plus probables d’une élévation de température se trouvent

surfaces sortant d’un moule lisse. Des défauts locaux tels que dans la manipulation du matériel et dans les différences entre la

des pores, des brûlures et des défauts de coulage doivent être
température ambiante et la condition de référence. L’objet à
évités dans le mesurage. Ils ne doivent pas figurer comme des
mesurer est également affecté par la température ambiante et
dimensions incorrectes mais leur présence doit être notée.
peut aussi être soumis à un chauffage considérable pendant sa
Dans le cas d’une surface présentant une rugosité considérable
fabrication.
par rapport aux écarts admissibles, les mesurages peuvent être

spécifiés comme devant être effectués à l’aide d’accessoires de Dans cet exemple, la température de référence considérée est

20 OC. Les symboles suivants sont utilisés:
repérage suffisamment grands que l’on place sur l’objet à
mesu rer.
est la température de l’objet à mesurer, en degrés
À la fin de chacun des chapitres 4 à 14 se trouve un tableau qui
Celsius;
spécifie les points suivants concernant chacune des opérations
est la température du matériel de mesure, en degrés
de mesurage traitées dans ce chapitre:
Celsius;
- l’opération de mesurage;
est le coefficient de dilatation de l’objet à mesurer;
les limites de l’exactitude du mesurage en termes
d’écart admissible de l’objet à mesurer;
est le coefficient de dilatation du matériel de mesure;
- le champ mesurable;
ht, est la différence de température par rapport à 20 OC de
l’objet à mesurer (At, = t, - 20);
- le choix de l’instrument de mesure.
At2 est la différence de température par rapport à 20 OC du
3.2 Influence des écarts par rapport aux
matériel de mesure (ht2 = t2 - 20);
conditions de référence
L est la longueur mesurée.
Des variations dans les conditions ambiantes par rapport aux

valeurs de référence spécifiées peuvent provoquer des erreurs Dans ces conditions, l’erreur de mesure AL entraînée par les

dans la valeur mesurée d’une dimension. La température, et
différences de température At, et At2 est donnée par:
particulièrement le plein soleil, est habituellement la plus signifi-
AL = L (a1 At, - a2 At2)
cative de ces conditions ambiantes.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO7976-1 : 3989 (F)
Section un I Méthodes de mesure pour les mesurages pouvant être effectués
aussi bien dans les usines que sur les chantiers

NOTE - La plupart des exemples concernant les composants sont Une attention particulière doit être portée à la tension et à la

applicables également aux parties des ouvrages réalisées sur le chantier.
température lorsque l’on mesure avec des rubans. On doit utili-
ser un dynamomètre appliquant la tension de référence lorsque
c’est spécifié ou quand la longueur à mesurer dépasse 10 m. II
4 Dimensions des composants
est recommandé de placer le ruban sur un support afin de
réduire l’influence de la température de l’objet à mesurer (voir
Ce chapitre donne des exemples d’instruments et de méthodes
figure 1). II faut noter que lorsque le ruban repose sur un com-
de mesure pour la détermination de la longueur, de la largeur et
posant pour le bâtiment ou sur un plancher, la température de
de l’épaisseur des composants.
cet objet mesuré peut différer de la température mesurée de

Les dimensions linéaires sont déterminées en utilisant les instru- l’air ambiant et entraîner ainsi des erreurs de mesure (voir 3.2).

ments de mesure (avec ou sans l’aide d’accessoires de repérage) Cette erreur peut être réduite en placant le ruban sur des sup-

décrits au chapitre 15 où sont également mentionnées les ports. La véritable température du ruban peut être mesurée

erreurs typiques et les précautions à prendre. avec un thermomètre de contact.
Figure 1
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 7976-1 : 1989 (F)
4.1 Longueur et largeur

II faut utiliser des accessoires de repérage (voir chapitre 15) sur les composants qui n’ont pas d’arêtes nettement définies, pour amé-

liorer l’exactitude de mesurage. Les accessoires de repérage doivent être maintenus ou bloqués contre les faces appropriées du

composant de façon a définir des arêtes précises autant qu’il est nécessaire pendant la durée du mesurage. Un exemple d’utilisation

de corniéres est donné en figure 2.
Repère
Illlrllll rlllllrlllrll~
0 0
Figure 2
10 18 19 21 22
8 9 11 12
1 : Ruban
Exemple : R, 4,193
2 : Corniére
3 : Dynamomètre - 0,100
4 : Lecture
L= 4,093
5 : Lecture

NOTE - Quand le zéro est à l’extrémité du ruban, les lectures doivent être faites en deux endroits.

Figure 3
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (FI

Le résultat d’un mesurage entre deux points opposés autres que deux sommets d’angle peut servir à vérifier grossièrement le résultat

du mesurage des écarts de rectitude. (Voir chapitre 6 et figure 4.)
---
Figure 4

Des erreurs affectent les mesurages lorsque ces derniers sont effectués le long de surfaces convexes car l’arc AB est toujours plus

long que la corde AB. Les exigences courantes sur l’exactitude permettent de faire des lectures au millimètre près. Ceci implique

qu’une légère courbure puisse être acceptée en pratique. (Voir figure 5.)
Arc AB > corde AB
D= Hauteur de l’arc
Figure 5
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (FI

Un diagramme des corrections à effectuer quand on mesure le long de composants convexes est donné en figure 6.

=--
L-4
230.
220
210
200
190
- -
180
170
:lr;o
150
140
E 130
L L
12c
300
2 110
(Len mm)
2 lot
- 9(
Longueurs mesurées, L, et D
000 mm
Exemple Lt=9
= 116 mm
= -4mm
L=9 OOO-4=8 996mm
1 I
I I
0’1
24 26 28 30
14 16 18 20 22
0 2 4 6 8 10 '12
Longueur mesurée, L, m
Figure 6
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO7976-1:1989(F)
4.2 Épaisseur ou profondeur

Les épaisseurs (ou profondeurs) des composants sont déterminées en utilisant les instruments décrits au chapitre 15 et en principe

selon la même procédure que celle décrite en 4.1.

Lorsque c’est nécessaire, il faut utiliser des repères d’angle et/ou des repères d’arête.

On utilise des instruments à grande surface de contact pour les matériaux à surface rugueuse.

Les épaisseurs doivent être mesurées perpendiculairement à au moins l’une des surfaces du composant. (Voir figure 7.)

Pied à coulisse
Figure 7
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO7976-1:1989(F)
4.3 Tableau des exactitudes
Si les valeurs de I’kart
Champ mesurable Instrument de mesure
Mesurage admissible spécifié pour
l’objet dépassent :
1 2 3 4
f 3mm Longueurs et
courtes
iargeu rs des
+3mm <3m Ruban d’acier étalonné
composants (4.1)
* 5mm 3àlOm Ruban d’acier étalonné
31 0,5 mm < 0,l m Pied à coulisse
* 1 mm 0,l à 0,5 m Pied à coulisse
0,5 à 2,0 m Pied à coulisse
f 2mm
Épaisseurs des
f 3mm composants (4.2)
courtes
* 5mm < 0,5 m Règle graduée et deux
jalons à voyant
5 Équerrage (perpendicularité) des composants

Ce chapitre donne des exemples d’instruments et de méthodes de mesure pour la détermination du hors-d’équerre (écart par rapport à

l’angle droit) mais il peut s’appliquer en principe à n’importe quel angle.

Conformément à I’ISO 4464 l’écart angulaire est défini comme la différence entre un angle réel et l’angle de référence correspondant.

La figure 8 montre les écarts angulaires exprimés en grades ou en degrés [figure 8a)l ou par des décalages [figure 8b)l. .

Écart angulaire
(exprimé par un décalage)
Angle de référence
a) b)
Figure 8
---------------------- Page: 14 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI

Si l’on choisit d’utiliser l’expression selon b], l’écart angulaire doit être déterminé à partir du plus petit côté de l’angle et mesuré

perpendiculairement au côte correspondant de l’angle de reference.

L’&art de parallélisme, qui est une autre forme de l’écart angulaire, est traité en 5.2.

Les écarts angulaires sont determinés en utilisant les instruments et les objets décrits au chapitre 15, avec ou sans l’aide d’accessoires

de repérage.

Trois méthodes sont décrites pour déterminer les écarts par rapport à l’angle droit dans les produits pour le bâtiment. La méthode

choisie dépend de la taille de l’objet du mesurage.

En figure 9, si b et c < 1 200 mm, utiliser une équerre comme indiqué à la figure 11. Sinon, employer une lunette astronomique (voir

5.1.3) ou effectuer un mesurage des diagonales (voir 5.1.2). La mesure des diagonales, toutefois, ne peut être utilisée que lorsque

l’écart admissible par rapport à l’angle droit est supérieur à 5 mm par métre.

Les trois méthodes employées pour déterminer les écarts angulaires sont expliquées dans les exemples ci-dessous. L’écart est toujours

mesuré sur le plus petit côté de l’angle et le résultat final sera l’écart du point B ou du point C par rapport à la position recherchée.

En figure 10, les angles à mesurer sont ceux compris entre les droites concourantes avec les sommets (voir aussi figure 16).

A B
b Figure 9
Figure 10
---------------------- Page: 15 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (F)
5.1 Écart angulaire
5.1.1 Mesurage avec une équerre

En figure 11, une équerre de taille suffisante est placée avec son côté plus long le long de AB de telle facon que son côté plus court

touche B ou C. L’écart angulaire du sommet B est déterminé comme indiqué.
Cornière Équerre
A ,
Écart angulaire négatif du sommet B
Taille maximale: 1 200 mm x 1 200 mm
Cornières en A, B et C
Figure 11
---------------------- Page: 16 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (FI
L’équerre s’applique contre les plots S. Afin de

En figure 12, une équerre est mise en place pour le mesurage de l’écart angulaire.

réduire le frottement, le côté Lt repose sur le palier à rouleaux R.

En figure 13, la méthode de la figure 12 peut aussi être utilisée pour mesurer les écarts angulaires de poteaux.

Lorsqu’on utilise les méthodes décrites dans les figures 12 et 13, l’épaisseur des écarteurs ou des plots doit être déduite de la lecture

pour évaluer l’écart angulaire.
Figure 12
Point de mesure -
I I
Équerre
Écarteurs
Figure 13
---------------------- Page: 17 ----------------------

La méthode montr6e en figure 14 ne peut être utilisée que s’il n’existe pas d’écarts de rectitude. Sinon, seuls sont observés les écarts

par rapport à l’angle droit de l’angle compris entre des portions des surfaces, par exemple ABC et non ABD.

5.1.2 Mesure des diagonales

En figure 15, les distances AB, BC et AC sont déterminees à l’aide de rubans et de repères d’angle.

Les dimensions de l’objet à mesurer peuvent ne pas excéder la longueur du ruban et le rapport de la largeur à la longueur de l’objet à

mesurer ne doit pas être inferieur à 1: 2.
Figure 14
cc JE3z+BC2-AC2
2AB
Figure 15
---------------------- Page: 18 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (F)
L’angle au point B peut être calculé comme suit:
AC* - AB* - BC*
cosp =
-2AB x BC
Cette maniere de procéder peut être répétée pour les points A, C et D.

La somme des angles (a + p + y + 6) doit être de 400 gr ou 360’. Tout défaut de fermeture doit être également réparti sur les quatre

angles à condition que le défaut de fermeture ne soit pas supérieur à 0,12 gr (0,ll O = 7’) pour un composant dont les dimensions

sont de l’ordre de 2 000 mm x 3 000 mm. Si le défaut de fermeture dépasse cette valeur, de nouvelles mesures doivent être

effectuées.

L’écart angulaire exprimé par un décalage (CC,) peut aussi être déterminé par rapport au côté CB de la manière suivante:

~=lOOgr-0
AB* + BC* - AC*
CC1
COS/! = sin (- 8) = BC =
2AB x BC
d’où
AB* + BC* - AC*
cc, =
2AB
5.1.3 Mesurage avec une lunette astronomique

En figure 16, une lunette astronomique est placée au point de mesure B et mise à zéro en direction de la balise A. L’instrument est

alors tourné de 100 gr (9OO) et l’ecart à la balise C est déterminé en utilisant, par exemple, une échelle millimétrique placée en ce point.

Figure 16
---------------------- Page: 19 ----------------------
ISO 7976-l : 1989 (F)

La figure 17 montre une méthode pour déterminer l’écart angulaire (en B) à l’aide d’un théodolite (T) dont l’axe de visée est amené

parallèle à BA, en tournant le théodolite jusqu’à ce que les lectures sur la règle graduée (PI et P2) soient égales.

La lunette est alors tournée de 100 gr @Oo) et les distances PS et P4 sont lues à la lunette sur la règle graduée. Les distances PI à P4

doivent être de l’ordre de 500 mm à 1 000 mm. Cela signifie que, dans la plupart des cas, des lentilles additionnelles pour l’observation

à courte distance devront être montées sur le théodolite pour lire les distances PI et PS.

Dans ce cas, le décalage dû à l’écart angulaire est positif (PS - P4).
Figure 17
---------------------- Page: 20 ----------------------
ISO7976=1:1989(F)
5.2 Parallélisme

L’écart de parallélisme est une forme de l’écart angulaire et c’est la différence entre l’orientation de la droite passant par A et B et

l’orientation de la ligne de référence AB, passant par A, parallèle à DC (voir figure 18). L’écart est la distance mesurée entre B et B1

(voir ISO 44641.

À la figure 18, les distances AD et BC sont mesurées à partir de C et de D, respectivement à angle droit avec CD, en pratique parallèle-

ment aux arêtes BC et AD, en utilisant les instruments conformément au chapitre 15. La différence entre AD et BC est l’écart de paral-

lélisme entre AB et CD.
Écart
Figure 18
5.3 Tableau des exactitudes
Si les valeurs de l’écart
Mesurage admissible spécifié pour Champ mesurable Instrument de mesure
l’objet dépassent :
I!I 4mm < 1,2m Équerre
Écart angulaire
de composants Ruban d’acier étalonné
* 5 mmlm < 30 m
(5.1)
f 7 mm < 30 m Instrument optique
I!I 2mm ~ Écart de parallélisme * 3mm <3m Ruban d’acier étalonné
(5.2) rt 5mm 3àlOm Ruban d’acier étalonné
* 5mm <3m Règle graduée
---------------------- Page: 21 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
6 Rectitude et contre-flèche des composants

Ce chapitre présente des exemples d ‘instruments de mesure et d’objets servant a mesurer pour déterminer les écarts de rectitude et de

contre-flèche de conception.
6.1 Rectitude

Conformément à I’ISO 4464, l’écart de rectitude est défini comme la différence entre la forme réelle d’une ligne et la ligne droite. Les

écarts Q et b sont mesurés par la distance de points sur la ligne réelle à la ligne droite joignant les extrémités A et B de la ligne réelle.

(Voir figure 19.)

Les écarts de rectitu de sont déterminés en utilisant les instruments et les objets décrits au chapitre avec ou sans l’aide d’acces-

15,
soires de repérage.

Les extrémités de la ligne, ordinairement une arête, le long de laquelle l’écart de rectitude doit être mesuré, sont jointes en utilisant un

fil tendu entre les deux points extrêmes, A et B, une règle droite reposant sur des accessoires de repérage, ou l’axe de visée d’une

lunette astronomique.
Figure 19
---------------------- Page: 22 ----------------------
ISO7976-1 : 1989 (FI
6.1.1 Mesurage avec une r&gle droite
II convient que la longueur de la règle ne dépasse pas 3 m.

En figure 20 est illustré le mesurage avec une régie droite et des repéres d’angle le long de la rive de l’objet mesuré.

Dimensions en millimètres
Cas 2
-Cas 1
I \ \
n I
---m
---
Plot J
d = écart de rectitude
e = hauteur des plots
L’écart est
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.