Footwear for professional use -- Determination of slip resistance

Slip resistance, expressed as the coefficient of friction of the footwear, is determined by placing the footwear on the testing surface (floor), with glycerine present as lubricant, applying a given load and either moving the footwear horizontally in relation to the surface or moving the surface in relation to the footwear. The frictional forces are measured and the dynamic coefficient of friction is calculated.

Chaussures à usage professionnel -- Détermination de la résistance au glissement

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
03-Nov-1993
Withdrawal Date
03-Nov-1993
Current Stage
6060 - International Standard published
Completion Date
04-Nov-1993
Ref Project

Buy Standard

Technical report
ISO/TR 11220:1993 - Footwear for professional use -- Determination of slip resistance
English language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Technical report
ISO/TR 11220:1993 - Chaussures a usage professionnel -- Détermination de la résistance au glissement
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Technical report
ISO/TR 11220:1993 - Chaussures a usage professionnel -- Détermination de la résistance au glissement
French language
6 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

TECHNICAL
ISO
REPORT TR 11220
First edition
1993-11-01
Footwear for professional use -
Determination of Slip resistance
Chaussures 2 usage professionnel - Dbtermina tion de Ia rbistance au
glissement
Reference number
ISO/TR 11220:1993(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(E)
Foreword
ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national Standards bodies (ISO member bodies). The work
of preparing International Standards is normally carried out through ISO
technical committees. Esch member body interested in a subject for
which a technical committee has been established has the right to be
represented on that committee. International organizations, governmental
and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. ISO
collaborates closely with the International Electrotechnical Commission
(1 EC) on all matters of electrotechnical standardization.
The main task of technical committees is to prepare International Stan-
dards, but in exceptional circumstances a technical committee may pro-
pose the publication of a Technical Report of one of the following types:
type 1, when the required support cannot be obtained for the publi-
cation of an International Standard, despite repeated efforts;
type 2, when the subject is still under technical development or where
for any other reason there is the future but not immediate possibility
of an agreement on an International Standard;
type 3, when a technical committee has collected data of a different
kind from that which is normally published as an International Standard
(“state of the art”, for example).
Technical Reports of types 1 and 2 are subject to review within three years
of publication, to decide whether they tan be transformed into Inter-
national Standards. Technical Reports of type 3 do not necessarily have to
be reviewed until the data they provide are considered to be no longer
valid or useful.
ISOnR 11220, which is a Technical Report of type 2, was prepared by
Technical Committee lSO/TC 94, Personal safety - Protective clothing and
equipment, Sub-Committee SC 3, Foot protection.
For an explana tion of the relationshi p of this Technical Report to the ex-
pected future I nternat ional Standard, see the introduction.
This document is being issued in the type 2 Technical Report series of
publications (according to subclause G.4.2.2. of part 1 of the ISO/IEC Di-
rectives, 1992) as a “prospective Standard for provisional application” in
the field of Slip resistance of professional footwear because there is an
0 ISO 1993

All rights reserved. No part of this publication may be reproduced or utilized in any form or

by any means, electronie or mechanical, including photocopying and microfilm, without per-

mission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case Postale 56 l CH-l 211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(E)
urgent need for guidance on how Standards in this field should be used
to meet an identified need.
This document is not to be regarded as an “International Standard”. lt is
proposed for provisional application so that information and experience of
its use in practice may be gathered. Comments on the content of this
document should be sent to the ISO Central Secretariat.
A review of this type 2 Technical Report will be carried out not later than
three years after its publication with the Options of: extension for another
three years; conversion into an International Standard; or withdrawal.
Annexes A and B of this Technical Report are for information only.
. . .
Ill
---------------------- Page: 3 ----------------------
lSO/TR 11220:1993(E)
Introduction
Resistance to slipping is a very important safety feature of footwear for
professional use, or indeed of any footwear, but it is extremely difficult to
measure objectively since there are so many variables which must be
taken into account. WG 1 of ISO/TC 94/SC 3 was established in 1984 to
investigate the Problems and develop a method which could be standard-
ized internationally. In the succeeding years, many meetings were held
and much work undertaken, including two major international collaborative
tests, resulting in the method described in this Technical Report. How-
ever, the Working Group was aware that this method is not completely
satisfactory. An assessment of precision and validity based on the results
obtained during the second collaborative test had shown that there was
no correlation between coefficients of friction for different floor/lubricant
combinations and that the interlaboratory reproducibility was extremely
poor. Further details of both collaborative tests are given in annex A.
Although further amendments were made to the method as a result of the
second test work, ISO/TC 94/SC 3 felt that it would not be appropriate to
publish it as an International Standard until all the outstanding technical
Points had been resolved and acceptable reproducibility between test
laboratories had been established. lt was therefore agreed that the
method should be issued as a Technical Report, thus making it available
for further study and application over a wider forum, in the hope that in
due course the experience thus gained would enable a revised draft to be
put forward as an International Standard.
Attention is drawn especially to the following Points which need further
clarification.
a) Artificial foot
The artificial foot specified in this Technical Report is essentially ident-
ical to that specified in the French Standard NF S 73-010, Chosen pri-
marily because it was easy to define. lt does not, however, provide a
close fit for the footwear, nor does it allow the measurement of the
coefficient of friction of the heel alone. Some experts consider the
dynamics of heel Strike to be an important factor in the occurrence of
slipping accidents and that it is therefore necessary to develop a
method which takes this into account. Artificial feet used as
prostheses, consisting of a wooden core and a rubber Shell in the
shape of a human foot, are available commercially in many different
sizes and heel heights and if Chosen correctly would provide a close
fit for the footwear and thus could be used for measurements at dif-
ferent foot pitch angles. The Working Group hesitated to specify a
commercial product but considered that such an artificial foot might
prove to be the best choice for obtaining relevant measurements.
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(E)
b) Timing of measurements
The time between lowering the footwear to the floor and beginning the
measurements and the duration of each measurement are not speci-
fied, although there are indications that these might be relevant to the
dynamics of slipping accidents and thus influence the results. How-
ever, in Order to control these Parameters, many Iaboratories would
have to make substantial modifications to their equipment.
c) Different floors and lubricants
Glycerine on steel was Chosen because it produced the least variance
in results between different laboratories and could be defined with little
ambiguity. lt was also a model for the very slippery situations for which
slip-resistant footwear should be designed. However, other combi-
nations are also very relevant to the prevention of accidents due to
slipping and might not yield the same rank Order for different footwear.
d) Wear of soles
The Slip resistance of some soles could Change dramatically during
wear. However, it is not clear how such behaviour could be taken into
account when specifications are being set, since there is no Standard
method available for artificially wearing or ageing soles.
e) Classification
The Working Group tentatively suggested that slip-resistant footwear
could be divided into two classes:
1) Class I - footwear with a coefficient of friction from 0,15 to 0,25;
footwear with a coefficient of friction above 0,25.
2) Class II -
the relationsh between the two c lasses and the require-
However,
ments of t he workplace ha s still to be defined.
---------------------- Page: 5 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 6 ----------------------
TECHNICAL REPORT ISO/TR 11220:1993(E)
Footwear for professional use - Determination of Slip
resistance
4.2 Glycerine, having a viscosity of
1 Scope
0,2 Pas & 0,l Pas (200 CP + 100 CP) which at
20 “C corresponds to glycero-water solutions con-
This Technical Report describes a method for the de-
taining 85,0 % (m/m) to 91,5 % (m/m) glycerol.
termination of the Slip resistance of footwear for pro-
fessional use.
NOTE 1 Since glycerine containing about 90 % (m/m)
glycerol is hygroscopic in air with a relative humidity of more
than 32 %, it is advisable to use solutions containing about
2 Normative reference
89 % (m/m) to 91,5 % (m/m) glycerol and to renew the
glycerine layer on the testing surface frequently during pro-
The following Standard contains provisions which,
longed testing Sessions if the relative humidity of the sur-
through reference in this text, constitute provisions
rounding air exceeds 32 %.
of this Technical Report. At the time of publication,
the edition indicated was valid. All Standards are sub-
ject to revision, and Parties to agreements based on
5 Apparatus
this Technical Report are encouraged to investigate
the possibility of applying the most recent edition of
5.1 General
the Standard indicated below. Members of IEC and
ISO maintain registers of currently valid International
The apparatus consists of a test machine designed to
Standards.
induce relative movement between the footwear and
a horizontal testing surface (floor) (5.2), on which the
ISO 468: 1982, Surface roughness - Parameters,
sole of the footwear slides. The footwear is held by
their values and general rules for specifying require-
means of an artificial foot (5.3) and pressed onto the
men ts.
floor with a given load of 500 N + 30 N.
NOTE 2 A mechanism to lower the footwear onto the
3 Principle
floor within a defined period during the measuring cycle is
recommended.
Slip resistance, expressed as the coefficient of friction
of the footwear, is determined by placing the
A device to measure the frictional forte is connected
footwear on the testing surface (floor), with glycerine
either to the footwear or to the floor. A device for
present as Iubricant, applying a given load and either
measuring the vertical load exerted on the footwear
moving the footwear horizontally in relation to the
is also required, if this is not already known.
surface or moving the surface in relation to the
footwear. The frictiona
...

RAPPORT
IS0
TECHNIQUE TR 11220
Premiere édition
1993-1 1-01
Chaussures à usage professionnel -
Détermination de la résistance au
glissement
Footwear for professional use - Determination of slip resistance
Numéro de référence
lSO/TR 11 220:1993(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
Avant -propos
L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d'organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I'ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé a cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I'ISO participent également aux travaux. L'ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
La tâche principale des comités techniques est d'élaborer les Normes
internationales, mais, exceptionnellement, un comité technique peut pro-
poser la publication d'un rapport technique de l'un des types suivants:
- type 1, lorsque, en dépit de maints efforts, l'accord requis ne peut &re
réalisé en faveur de la publication d'une Norme internationale;
- type 2, lorsque le sujet en question est encore en cours de dévelop-
pement technique ou lorsque, pour toute autre raison, la possibilité
d'un accord pour la publication d'une Norme internationale peut &re
envisagée pour l'avenir mais pas dans l'immédiat;
- type 3, lorsqu'un comité technique a réuni des données de nature dif-
férente de celles qui sont normalement publiées comme Normes
internationales (ceci pouvant comprendre des informations sur I'état
de la technique, par exemple).
Les rapports techniques des types 1 et 2 font l'objet d'un nouvel examen
trois ans au plus tard aprks leur publication afin de décider éventuellement
de leur transformation en Normes internationales. Les rapports techniques
du type 3 ne doivent pas nécessairement être révisés avant que les don-
nées fournies ne soient plus jugées valables ou utiles.
L'ISO/TR 11 220, rapport technique du type 2, a été élaboré par le comité
technique ISO/TC 94, Sécurité individuelle -- Vêtements et équipements
de protection, sous-comité SC 3, Protection des pieds.
Pour avoir une explication de la relation du présent Rapport technique avec
la future Norme internationale prévue, voir l'introduction.
Le présent document est publié dans la série des rapports techniques de
type 2 (conformément au paragraphe G.4.2.2 de la partie 1 des Directives
8 IS0 1993

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut etre reproduite

ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie et les microfilms, sans l'accord écrit de l'éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case Postale 56 CH-1 21 1 Genève 20 Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
ISO/CEI, 1992) comme ((norme prospective d'application provisoire)) dans
le domaine de la résistance au glissement des chaussures à usage pro-
fessionnel, en raison de l'urgence d'avoir une indication quant à la manière
dont il convient d'utiliser les normes dans ce domaine pour répondre à un
besoin déterminé.
Ce document ne doit pas être considéré comme une ((Norme internatio-
nale)). II est proposé pour une mise en œuvre provisoire, dans le but de
à son appli-
recueillir des informations et d'acqukrir de l'expérience quant
cation dans la pratique. II est de règle d'envoyer les observations éven-
tuelles relatives au contenu de ce document au Secrétariat central de
I'ISO.
II sera procédé 8 un nouvel examen de ce rapport technique de type 2 trois
ans au plus tard aprks sa publication, avec la faculté d'en prolonger la va-
lidité pendant trois autres années, de le transformer en Norme internatio-
nale ou de l'annuler.
Les annexes A et B du present Rapport technique sont données uni-
quement à titre d'information.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
Introduction
La résistance au glissement est un élément très important de la sécurité
des chaussures à usage professionnel, et à vrai dire de toutes les chaus-
sures, mais elle est extrêmement difficile à mesurer objectivement car il
faut tenir compte de multiples variables. Le GT 1 de l'lSO/TC 94/SC 3 a
été créé en 1984 pour étudier les problèmes et développer une méthode
qui puisse faire l'objet d'une Norme internationale. Dans les années qui
ont suivi, de nombreuses réunions se sont tenues et des travaux impor-
tants ont été entrepris, y compris deux essais déterminants en collabo-
ration au plan international, ayant abouti à la méthode décrite dans le
présent Rapport technique. Toutefois, le groupe de travail était conscient
que cette méthode n'est pas complètement satisfaisante. Une évaluation
de la précision et de la validité, reposant sur les résultats obtenus au cours
du second essai en collaboration, a montré qu'il n'y avait pas de corrélation
entre les coefficients de frottement pour différentes combinaisons
sol/lubrifiant, et que la reproductibilité interlaboratoires était extrêmement
faible. L'annexe A donne de plus amples détails sur les deux essais en
col labo ration.
Bien que la méthode ait fait l'objet d'autres amendements à l'issue du
second essai, I'ISO/TC 94/SC 3 a senti qu'il ne serait pas opportun de la
publier comme Norme internationale tant que tous les probkmes techni-
ques en suspens n'auront pas été résolus et qu'une reproductibilité ac-
ceptable entre les laboratoires d'essai n'aura pas été établie. On s'est
donc mis d'accord sur le fait qu'il convient de faire paraître la méthode
sous forme de rapport technique, la rendant ainsi disponible pour une
étude et une application ultérieures dans un forum plus large, dans l'espoir
que l'expérience ainsi acquise permettra finalement de présenter un projet
révisé comme Norme internationale.
L'attention est attirée tout particulièrement sur les points suivants, qui
demandent de plus amples éclaircissements.
a) Pied artificiel
Le pied artificiel indiqué est essentiellement identique à celui fixé dans
la Norme française NF S 73-010, choisi principalement parce qu'il a été
facile 8 définir. II ne s'adapte cependant pas exactement à la chaus-
sure, et il ne permet pas non plus le mesurage du coefficient de frot-
la dynamique
tement du talon seul. Certains experts considèrent que
de la frappe du talon est un facteur important dans les accidents dûs
au glissement, et qu'il est donc nécessaire de développer une mé-
thode qui en tienne compte. Les pieds artificiels utilisés comme pro-
thèses, en bois recouvert de caoutchouc ayant la forme d'un pied
humain, sont commercialisés en nombre de pointures et hauteurs de
talons différentes; s'ils étaient correctement choisis, ils s'adapteraient
exactement à la chaussure, et pourraient donc être utilisés pour des
mesurages sous divers angles d'inclinaison du pied. Le groupe de tra-
vail a hesité à fixer un produit commercial, mais a considéré que ce
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
pied artificiel pourrait s'avérer être le meilleur choix pour obtenir des
mesurages pertinents.
b) Fréquence des mesurages
Le temps écoulé entre l'abaissement de la chaussure au sol et le début
des mesurages, de même que la durée de chaque mesurage, ne sont
pas fixés, bien que des signes indiquent que cela puisse être important
pour la dynamique des accidents dûs au glissement et donc puisse
avoir une influence sur les résultats. Afin de contrôler ces paramètres,
de nombreux laboratoires devraient toutefois apporter des modifica-
tions notables à leur équipement.
c) Différents sols et lubrifiants
La glycérine sur acier a été choisie, car elle donne le minimum de va-
riation des résultats entre différents laboratoires et pourrait être définie
avec peu d'ambigu'lté. C'était aussi un modèle pour les situations très
glissantes pour lesquelles il convient de concevoir une chaussure ré-
sistant au glissement. Toutefois, d'autres combinaisons sont
également tout à fait appropriées pour la prévention des accidents dûs
au glissement et pourraient ne pas donner le même ordre de clas-
sement pour différentes chaussures.
d) Usure des semelles
La résistance au glissement de certaines semelles pourrait complè-
tement changerà l'usage. Toutefois, la manière dont ce comportement
pourrait être pris en compte lors de I'établissement des spécifications
n'est pas évidente, car il n'existe pas de méthode normalisée relative
à l'usure ou au vieillissement artificiel des semelles.
e) Classification
Le groupe de travail a suggeré provisoirement que les chaussures ré-
sistant au glissement pourraient être divisées en deux classes:
1) Classe I: chaussures ayant un coefficient de frottement entre 0,15
et 0,25;
2) Classe II: chaussures ayant un coefficient de frottement supérieur
à 0,25.
Toutefois, la relation entre les deux classes et les prescriptions du
poste de travail restent à définir.
---------------------- Page: 5 ----------------------
RAPPORT TECHNIQUE ISO/TR 11220:1993(F)
Chaussures à usage professionnel - Détermination
de la résistance au glissement
1 Domaine d'application 4 Réactifs
Le présent Rapport technique décrit une méthode
4.1 Éthanol, solution aqueuse à
pour déterminer la résistance au glissement des
50 'Y0 (dm) 5 % (dm).
chaussures à usage professionnel.
4.2 Glycérine, ayant une viscosité de
0,2 Pams & 0,l Pams (200 CP i- 100 cP), ce qui, à
20 OC, correspond à des solutions glycérol-eau conte-
nant entre 85,O 'Y0 (dm) et 91,5 % (dm) de glycérol.
2 Référence normative
NOTE 1 La glycérine, contenant environ 90 YO (dm) de
La norme suivante contient des dispositions qui, par
glycérol, est hygroscopique dans un air dont l'humidité re-
suite de la référence qui en est faite, constituent des
lative est supérieure à 32 %; il est donc conseillé d'utiliser
dispositions valables pour le présent Rapport techni-
des solutions contenant entre 89 YO (dm) et 91,5 YO (dm)
que. Au moment de la publication, I'édition indiquée
environ de glycérol, et de renouveler fréquemment la cou-
était en vigueur. Toute norme est sujette à révision
che de glycérine sur la surface d'essai, au cours d'essais
et les parties prenantes des accords fondés sur le
prolongés, si l'humidité relative de l'air ambiant dépasse
présent Rapport technique sont invitées à rechercher 32 %.
la possibilité d'appliquer I'édition la plus récente de la
norme indiquée ci-après. Les membres de la CE1 et
5 Appareillage
de I'ISO possèdent le registre des Normes internatio-
nales en vigueur à un moment donné.
5.1 Généralités
IS0 468:1982, Rugosité de surface - Paramètres,
leurs valeurs et les règles générales de la détermi-
L'appareillage se compose d'une machine d'essai,
nation des spécifications.
conçue pour provoquer un mouvement relatif entre
chaussure et une surface d'essai horizontale (le sol)
(5.2), sur laquelle glisse la semelle de la chaussure.
La chaussure est maintenue au moyen d'un pied arti-
ficiel (5.3) et est appliquée sur le sol avec une force
3 Principe
donnée de 500 N & 30 N.
Déterminer la résistance au glissement, exprimée par
NOTE 2 Un mécanisme pour abaisser la chaussure sur le

le coefficient de frottement de la chaussure, en pla- sol, pendant une période définie, au cours du cycle de me-

surage est recommandé.
çant la chaussure sur la surface d'essai (le sol) recou-
verte de glycérine comme lubrifiant, en appliquant
Un dispositif de mesure de la force de frottement est
une charge donnée et en déplaçant la chaussure ho-
connecté soit à la
...

RAPPORT
ISO
TECHNIQUE TR 11220
Première édition
1993-l I-OI
Chaussures à usage professionnel -
Détermination de la résistance au
glissement
- Determination of slip resistance
Footwear for professional use
Numéro de référence
ISO/T-R II 220: 1993(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre intéressé par une
étude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
La tâche principale des comités techniques est d’élaborer les Normes
internationales, mais, exceptionnellement, un comité technique peut pro-
poser la publication d’un rapport technique de l’un des types suivants:
type 1, lorsque, en dépit de maints efforts, l’accord requis ne peut être
réalisé en faveur de la publication d’une Norme internationale;
type 2, lorsque le sujet en question est encore en cours de dévelop-
pement technique ou lorsque, pour toute autre raison, la possibilité
d’un accord pour la publication d’une Norme internationale peut être
envisagée pour l’avenir mais pas dans l’immédiat;
type 3, lorsqu’un comité technique a réuni des données de nature dif-
férente de celles qui sont normalement publiées comme Normes
internationales (ceci pouvant comprendre des informations sur l’état
de la technique, par exemple).
Les rapports techniques des types 1 et 2 font l’objet d’un nouvel examen
trois ans au plus tard après leur publication afin de décider éventuellement
de leur transformation en Normes internationales. Les rapports techniques
du type 3 ne doivent pas nécessairement être révisés avant que les don-
nées fournies ne soient plus jugées valables ou utiles.
L’ISO/TR 11220, rapport technique du type 2, a été élaboré par le comité
technique ISO/TC 94, Sécurité individuelle -- Vêtements et équipements
de protection, sous-comité SC 3, Protection des pieds.
Pour avoir une explication de la relation du présent Rapport technique avec
la future Norme internationale prévue, voir l’introduction.
Le présent document est publié dans la série des rapports techniques de
type 2 (conformément au paragraphe G.4.2.2 de la partie 1 des Directives
0 ISO 1993

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite

ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de l’éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case Postale 56 l CH-l 211 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
ISO/CE 1, 1992 ) comme ((norme prospective d’application provisoire» dans
le domaine de la résistance au glissement des chaussures à usage pro-
fessionnel, en raison de l’urgence d’avoir une indication quant à la manière
dont il convient d’utiliser les normes dans ce domaine pour répondre à un
besoin déterminé.
Ce document ne doit pas être considéré comme une ((Norme internatio-
nale)). II est proposé pour une mise en œuvre provisoire, dans le but de
recueillir des informations et d’acquérir de l’expérience quant à son appli-
cation dans la pratique. II est de règle d’envoyer les observations éven-
tuelles relatives au contenu de ce document au Secrétariat central de
I’ISO.
II sera procédé à un nouvel examen de ce rapport technique de type 2 trois
ans au plus tard après sa publication, avec la faculté d’en prolonger la va-
lidité pendant trois autres années, de le transformer en Norme internatio-
nale ou de l’annuler.
Les annexes A et B du présent Rapport technique sont données uni-
quement à titre d’information.
. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
Introduction
La résistance au glissement est un élément très important de la sécurité
des chaussures à usage professionnel, et à vrai dire de toutes les chaus-
sures, mais elle est extrêmement difficile à mesurer objectivement car il
faut tenir compte de multiples variables. Le GT 1 de I’ISO/TC 94/SC 3 a
été créé en 1984 pour étudier les problèmes et développer une méthode
qui puisse faire l’objet d’une Norme internationale. Dans les années qui
ont suivi, de nombreuses réunions se sont tenues et des travaux impor-
tants ont été entrepris, y compris deux essais déterminants en collabo-
ration au plan international, ayant abouti à la méthode décrite dans le
présent Rapport technique. Toutefois, le groupe de travail était conscient
que cette méthode n’est pas complètement satisfaisante. Une évaluation
de la précision et de la validité, reposant sur les résultats obtenus au cours
du second essai en collaboration, a montré qu’il n’y avait pas de corrélation
entre les coefficients de frottement pour différentes combinaisons
sol/lubrifiant, et que la reproductibilité interlaboratoires était extrêmement
faible. L’annexe A donne de plus amples détails sur les deux essais en
collaboration.
Bien que la méthode ait fait l’objet d’autres amendements à l’issue du
second essai, I’ISO/TC 94/SC 3 a senti qu’il ne serait pas opportun de la
publier comme Norme internationale tant que tous les problèmes techni-
ques en suspens n’auront pas été résolus et qu’une reproductibilité ac-
ceptable entre les laboratoires d’essai n’aura pas été établie. On s’est
donc mis d’accord sur le fait qu’il convient de faire paraître la méthode
sous forme de rapport technique, la rendant ainsi disponible pour une
étude et une application ultérieures dans un forum plus large, dans l’espoir
que l’expérience ainsi acquise permettra finalement de présenter un projet
révisé comme Norme internationale.
ention
L’att est attirée tout particulièreme nt sur les points suivants, qui
dem andent de plus amples
éclaircissemen ts.
a) Pied artificiel
Le pied artificiel indiqué est essentiellement identique à celui fixé dans
la Norme française NF S 73-010, choisi principalement parce qu’il a été
facile à définir. II ne s’adapte cependant pas exactement à la chaus-
sure, et il ne permet pas non plus le mesurage du coefficient de frot-
tement du talon seul. Certains experts considèrent que la dynamique
de la frappe du talon est un facteur important dans les accidents dûs
au glissement, et qu’il est donc nécessaire de développer une mé-
thode qui en tienne compte. Les pieds artificiels utilisés comme pro-
thèses, en bois recouvert de caoutchouc ayant la forme d’un pied
humain, sont commercialisés en nombre de pointures et hauteurs de
talons différentes; s’ils étaient correctement choisis, ils s’adapteraient
exactement à la chaussure, et pourraient donc être utilisés pour des
mesurages sous divers angles d’inclinaison du pied. Le groupe de tra-
vail a hésité à fixer un produit commercial, mais a considéré que ce
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO/TR 11220:1993(F)
pied artificiel pourrait s’avérer être le meilleur choix pour obtenir des
mesurages pertinents.
b) Fréquence des mesurages
Le temps écoulé entre l’abaissement de la chaussure au sol et le début
des mesurages, de même que la durée de chaque mesurage, ne sont
pas fixés, bien que des signes indiquent que cela puisse être important
pour la dynamique des accidents dûs au glissement et donc puisse
avoir une influence sur les résultats. Afin de contrôler ces paramètres,
de nombreux laboratoires devraient toutefois apporter des modifica-
tions notables à leur équipement.
c) Différents sols et lubrifiants
La glycérine sur acier a été choisie, car elle donne le minimum de va-
riation des résultats entre différents laboratoires et pourrait être définie
avec peu d’ambiguïté. C’était aussi un modèle pour les situations très
glissantes pour lesquelles il convient de concevoir une chaussure ré-
sistant au glissement. Toutefois, d’autres combinaisons sont
également tout à fait appropriées pour la prévention des accidents dûs
au glissement et pourraient ne pas donner le même ordre de clas-
sement pour différentes chaussures.
d) Usure des semelles
La résistance au glissement de certaines semelles pourrait complè-
tement changer à l’usage. Toutefois, la manière dont ce comportement
pourrait être pris en compte lors de l’établissement des spécifications
n’est pas évidente, car il n’existe pas de méthode normalisée relative
à l’usure ou au vieillissement artificiel des semelles.
e) Classification
Le groupe de travail a suggéré provisoirement que les chaussures ré-
sistant au glissement pourraient être divisées en deux classes:
1) Classe 1: chaussures ayant un coefficient de frottement entre 0,15
et 0,25;
2) Classe II: chaussures ayant un coefficient de frottement supérieur
à 0,25.
Toutefois, la relation entre les deux classes et les prescriptions du
poste de travail restent à définir.
---------------------- Page: 5 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 6 ----------------------
RAPPORT TECHNIQUE ISO/TR 11220:1993(F)
Détermination
Chaussures à usage professionnel -
de la résistance au glissement
1 Domaine d’application 4 Réactifs
Le présent Rapport technique décrit une méthode
4.1 Éthanol, solution aaueuse à
pour déterminer la résistance au glissement des
50 % (ndi?z)+ 5 % (dm).’
chaussures à usage professionnel.
4.2 Glycérine, ayant une viscosité de
0,2 Pas & 0,l Pas (200 cP & 100 cP), ce qui, à
20 “C, correspond à des solutions glycérol-eau conte-
nant entre 85,0 % (m/m) et 91,5 % (m/m) de glycérol.
2 Référence normative
NOTE 1 La glycérine, contenant environ 90 % (m/m) de
La norme suivante contient des dispositions qui, par
glycérol, est hygroscopique dans un air dont l’humidité re-
suite de la référence qui en est faite, constituent des
lative est supérieure à 32 %; il est donc conseillé d’utiliser
dispositions valables pour le présent Rapport techni-
des solutions contenant entre 89 % (m/m) et 91,5 % (m/m)
que. Au moment de la publication, l’édition indiquée
environ de glycérol, et de renouveler fréquemment la cou-
était en vigueur. Toute norme est sujette à révision
che de glycérine sur la surface d’essai, au cours d’essais
et les parties prenantes des accords fondés sur le
prolongés, si l’humidité relative de l’air ambiant dépasse
présent Rapport technique sont invitées à rechercher 32 %.
la possibilité d’appliquer l’édition la plus récente de la
norme indiquée ci-après. Les membres de la CEI et
5 Appareillage
de I’ISO possèdent le registre des Normes internatio-
nales en vigueur à un moment donné.
5.1 Généralités
ISO 468: 1982, Rugosité de surface - Paramètres,
leurs valeurs et les règles générales de la détermi-
L’appareillage se compose d’une machine d’essai,
nation des spécifications.
conçue pour provoquer un mouvement relatif entre la
chaussure et une surface d’essai horizontale (le sol)
(5.2), sur laquelle glisse la semelle de la chaussure.
La chaussure est maintenue au moyen d’un pied arti-
ficiel (5.3) et est appliquée sur le sol avec une force
3 Principe
donnée de 500 N + 30 N.
Déterminer la résistance au glissement, exprimée par
Un mécanisme pour abaisser la chaussure sur le
NOTE 2

le coefficient de frottement de la chaussure, en pla- sol, pendant une période définie, au cours du cycle de me-

çant la chaussure sur la surface d’essai (le sol) recou- surage est recommandé.
verte de glycérine comme lubrifiant, en appliquant

une charge donnée et en déplaçant la chaussure ho- Un dispositif de mesure de la force de frottement est

rizontalement par rapport à la surface, ou la surface connecté soit à la chaussure, soit au sol. Un dispositif

...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.