Mechanical vibration -- Ground-borne noise and vibration arising from rail systems

ISO/TS 14837-31:2017 gives guidelines to encourage reporting of field measurements of ground-borne noise and vibration in a metric that allows international comparison and future development of empirical models. It also sets out the basic minimum requirements and good practice when taking measurements for the evaluation of human exposure in residential buildings to ensure they are reliable. While national standards or requirements based upon project-specific purposes would normally take priority, this guidance can be used where there are no particular requirements or to provide supplementary guidance. Thereby, this document provides a means of improving general quality and reporting of field measurements in a preferred format. There are a number of reasons for carrying out field measurements of ground-borne noise and vibration arising from rail operations, from complaint investigations to validation of prediction models, diagnostics and research as detailed in ISO 14837‑1:2005, 7.2. In the present document, two levels of evaluation are considered. - Scope 1 corresponds to basic measurements of floor vibration and noise in rooms in buildings to evaluate the human exposure to ground-borne vibration and ground-borne noise. Requirements are presented under two levels of accuracy: basic measurements with minimum accuracy; measurements with reduced uncertainty, also more reproducible and more appropriate for prediction. Ground-borne noise is noise generated by vibrating building elements (e.g. floors, walls and ceilings) in the room of interest and is therefore best expressed by both an acoustic and a vibrational quantity. Its identification as ground-borne noise (as opposed to airborne noise, potentially also present) requires simultaneous noise and vibration measurements. Nevertheless, there are also cases of very low frequency vibration (below 10 Hz to 16 Hz) where only vibration measurements are relevant. Rattle can also arise from vibration, which can be from building components or furniture. This document does not set out to characterize this phenomenon, but to note its presence when it occurs. NOTE In some cases, Scope 1 can relate to measurements on the ground outside a building (to resolve access issues or to comply with national regulations), although measurements at the building are generally preferred. - Scope 2 corresponds to measurements extended to evaluate the vibration immission to buildings, which includes vibration measurements at or near the building foundations and vibration measurements on ground next to the building so that the building coupling loss and building transmissibility can be estimated. Vibration measurements near the tracks (on ground surface or in tunnels) for a proper characterization of the source are outside the scope of this document. Certain requirements are specified in the interest of achieving a consistent minimum data set for each investigation, allowing data comparison between sites.

Vibrations mécaniques -- Vibrations et bruits initiés au sol dus à des lignes ferroviaires

ISO/TS 14837-31:2017 fournit des lignes directrices destinées ŕ encourager la rédaction de rapport de mesurage in situ des vibrations et bruits transmis par le sol avec un systčme métrique permettant la comparaison internationale et le développement futur de modčles empiriques. Il définit également les exigences minimales de base et les bonnes pratiques lors de la réalisation des mesurages pour l'évaluation de l'exposition des individus dans les bâtiments résidentiels afin de garantir leur fiabilité. Bien que les normes nationales ou les exigences fondées sur des besoins de projets spécifiques soient normalement prioritaires, le présent document peut ętre utilisé en l'absence d'exigences particuličres ou pour fournir des recommandations supplémentaires. De ce fait, le présent document fournit un moyen d'améliorer la qualité générale et le rapport de mesurage in situ dans un format préférentiel. Il existe de nombreuses raisons pour effectuer des mesurages in situ des vibrations et bruit solidien provenant d'opérations ferroviaires, depuis les instructions des plaintes jusqu'ŕ la validation des modčles de prévision, de diagnostics et de recherche, comme indiqué dans l'ISO 14837‑1:2005, 7.2. Dans le présent document, deux niveaux d'évaluation sont considérés. - Le type 1 correspond aux mesurages de base des vibrations des planchers et du bruit dans les locaux des bâtiments pour évaluer l'exposition des individus aux vibrations et au bruit solidien. Les exigences sont présentées en deux niveaux de précision: mesurages de base avec précision minimale; mesurages avec incertitude réduite, également plus reproductibles et plus appropriés pour la prédiction. Le bruit solidien est le bruit généré par des éléments de bâtiment entrant en vibration (par exemple les planchers, les murs et les plafonds) dans le local objet de l'étude et il est par conséquent le mieux exprimé ŕ la fois par une grandeur acoustique et par une grandeur vibratoire. Son identification comme bruit solidien (par opposition au bruit aérien, aussi potentiellement présent) exige des mesurages simultanés du bruit et des vibrations. Néanmoins, il existe également des cas de vibrations trčs basses fréquences (au-dessous de 10 Hz ŕ 16 Hz) oů seuls les mesurages des vibrations sont pertinents. La mise en vibration de composants du bâtiment ou de meubles peut également générer un bruit de cliquetis. Le présent document n'a pas pour objectif de caractériser ce phénomčne, mais ŕ noter sa présence lorsqu'il se produit. NOTE Dans certains cas, le type 1 peut concerner des mesurages au sol ŕ l'extérieur d'un bâtiment (pour résoudre des problčmes d'accčs ou pour se conformer aux réglementations nationales), bien que les mesurages dans le bâtiment soient généralement préférés. - Le type 2 correspond ŕ des mesurages étendus pour évaluer l'immission de vibrations dans les bâtiments, qui comprend des mesurages des vibrations sur les fondations du bâtiment ou ŕ proximité de celles-ci et des mesurages des vibrations au sol ŕ proximité du bâtiment de sorte que les pertes de couplage du bâtiment et la transmissibilité du bâtiment puissent ętre estimées. Les mesurages des vibrations ŕ proximité des voies (ŕ la surface du sol ou dans les tunnels) pour une caractérisation appropriée de la source ne relčvent pas du domaine d'application du présent document. Certaines exigences sont spécifiées dans le but d'obtenir un jeu de données minimal cohérent pour chaque investigation permettant la comparaison des données entre sites.

General Information

Status
Published
Publication Date
06-Dec-2017
Current Stage
9093 - International Standard confirmed
Start Date
04-Sep-2020
Ref Project

Buy Standard

Technical specification
ISO/TS 14837-31:2017 - Mechanical vibration -- Ground-borne noise and vibration arising from rail systems
English language
42 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Technical specification
ISO/TS 14837-31:2017 - Vibrations mécaniques -- Vibrations et bruits initiés au sol dus a des lignes ferroviaires
French language
42 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

TECHNICAL ISO/TS
SPECIFICATION 14837-31
First edition
2017-12
Mechanical vibration — Ground-borne
noise and vibration arising from rail
systems —
Part 31:
Guideline on field measurements for
the evaluation of human exposure in
buildings
Vibrations mécaniques — Vibrations et bruits initiés au sol dus à des
lignes ferroviaires —
Partie 31: Lignes directrices de mesurages in situ pour l’évaluation de
l’exposition des individus dans les bâtiments
Reference number
ISO/TS 14837-31:2017(E)
ISO 2017
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
COPYRIGHT PROTECTED DOCUMENT
© ISO 2017, Published in Switzerland

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized otherwise in any form

or by any means, electronic or mechanical, including photocopying, or posting on the internet or an intranet, without prior

written permission. Permission can be requested from either ISO at the address below or ISO’s member body in the country of

the requester.
ISO copyright office
Ch. de Blandonnet 8 • CP 401
CH-1214 Vernier, Geneva, Switzerland
Tel. +41 22 749 01 11
Fax +41 22 749 09 47
copyright@iso.org
www.iso.org
ii © ISO 2017 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
Contents Page

Foreword ........................................................................................................................................................................................................................................iv

1 Scope ................................................................................................................................................................................................................................. 1

2 Normative references ...................................................................................................................................................................................... 2

3 Terms and definitions ..................................................................................................................................................................................... 2

4 Requirements for field measurements in buildings ....................................................................................................... 3

4.1 General ........................................................................................................................................................................................................... 3

4.2 Instrumentation ..................................................................................................................................................................................... 3

4.3 Fixing vibration transducers ....................................................................................................................................................... 5

4.4 Measurement locations in the building ............................................................................................................................. 8

4.5 Vibration measurement positions and orientation ................................................................................................. 9

4.6 Noise measurement positions ................................................................................................................................................12

4.7 Measurement conditions ......... ....................................................................................................................................................13

4.8 Measurement procedure .............................................................................................................................................................15

4.9 Analysis, evaluation and reporting procedures .......................................................................................................16

Annex A (informative) Predicting ground-borne noise from vibration ........................................................................19

Annex B (informative) Vibration immission to building ..............................................................................................................27

Annex C (informative) Transducer coupling .............................................................................................................................................29

Annex D (informative) Questionnaire response scale .....................................................................................................................37

Bibliography .............................................................................................................................................................................................................................41

© ISO 2017 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards

bodies (ISO member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out

through ISO technical committees. Each member body interested in a subject for which a technical

committee has been established has the right to be represented on that committee. International

organizations, governmental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

ISO collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all matters of

electrotechnical standardization.

The procedures used to develop this document and those intended for its further maintenance are

described in the ISO/IEC Directives, Part 1. In particular the different approval criteria needed for the

different types of ISO documents should be noted. This document was drafted in accordance with the

editorial rules of the ISO/IEC Directives, Part 2 (see www.iso.org/directives).

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this document may be the subject of

patent rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights. Details of

any patent rights identified during the development of the document will be in the Introduction and/or

on the ISO list of patent declarations received (see www.iso.org/patents).

Any trade name used in this document is information given for the convenience of users and does not

constitute an endorsement.

For an explanation on the voluntary nature of standards, the meaning of ISO specific terms and

expressions related to conformity assessment, as well as information about ISO's adherence to the

World Trade Organization (WTO) principles in the Technical Barriers to Trade (TBT) see the following

URL: www.iso.org/iso/foreword.html.

This document was prepared by Technical Committee ISO/TC 108, Mechanical vibration, shock and

condition monitoring, Subcommittee SC 2, Measurement and evaluation of mechanical vibration and shock

as applied to machines, vehicles and structures.
A list of all parts in the ISO 14837 series can be found on the ISO website.
iv © ISO 2017 – All rights reserved
---------------------- Page: 4 ----------------------
TECHNICAL SPECIFICATION ISO/TS 14837-31:2017(E)
Mechanical vibration — Ground-borne noise and vibration
arising from rail systems —
Part 31:
Guideline on field measurements for the evaluation of
human exposure in buildings
1 Scope

This document gives guidelines to encourage reporting of field measurements of ground-borne noise

and vibration in a metric that allows international comparison and future development of empirical

models. It also sets out the basic minimum requirements and good practice when taking measurements

for the evaluation of human exposure in residential buildings to ensure they are reliable. While national

standards or requirements based upon project-specific purposes would normally take priority,

this guidance can be used where there are no particular requirements or to provide supplementary

guidance. Thereby, this document provides a means of improving general quality and reporting of field

measurements in a preferred format.

There are a number of reasons for carrying out field measurements of ground-borne noise and

vibration arising from rail operations, from complaint investigations to validation of prediction models,

diagnostics and research as detailed in ISO 14837-1:2005, 7.2. In the present document, two levels of

evaluation are considered.

— Scope 1 corresponds to basic measurements of floor vibration and noise in rooms in buildings to

evaluate the human exposure to ground-borne vibration and ground-borne noise. Requirements

are presented under two levels of accuracy:
a) basic measurements with minimum accuracy;

b) measurements with reduced uncertainty, also more reproducible and more appropriate for

prediction.

Ground-borne noise is noise generated by vibrating building elements (e.g. floors, walls and ceilings) in

the room of interest and is therefore best expressed by both an acoustic and a vibrational quantity. Its

identification as ground-borne noise (as opposed to airborne noise, potentially also present) requires

simultaneous noise and vibration measurements. Nevertheless, there are also cases of very low

frequency vibration (below 10 Hz to 16 Hz) where only vibration measurements are relevant. Rattle

can also arise from vibration, which can be from building components or furniture. This document does

not set out to characterize this phenomenon, but to note its presence when it occurs.

NOTE In some cases, Scope 1 can relate to measurements on the ground outside a building (to resolve access

issues or to comply with national regulations), although measurements at the building are generally preferred.

— Scope 2 corresponds to measurements extended to evaluate the vibration immission to buildings,

which includes vibration measurements at or near the building foundations and vibration

measurements on ground next to the building so that the building coupling loss and building

transmissibility can be estimated.

Vibration measurements near the tracks (on ground surface or in tunnels) for a proper characterization

of the source are outside the scope of this document.

Certain requirements are specified in the interest of achieving a consistent minimum data set for each

investigation, allowing data comparison between sites.
© ISO 2017 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
2 Normative references

The following documents are referred to in the text in such a way that some or all of their content

constitutes requirements of this document. For dated references, only the edition cited applies. For

undated references, the latest edition of the referenced document (including any amendments) applies.

ISO 1996-2:2017, Acoustics — Description, measurement and assessment of environmental noise — Part 2:

Determination of sound pressure levels

ISO 14837-1:2005, Mechanical vibration — Ground-borne noise and vibration arising from rail systems —

Part 1: General guidance
3 Terms and definitions

For the purposes of this document, the terms and definitions given in ISO 14837-1 and the following apply.

ISO and IEC maintain terminological databases for use in standardization at the following addresses:

— IEC Electropedia: available at http://www.electropedia.org/
— ISO Online browsing platform: available at https://www.iso.org/obp
3.1
building coupling loss

frequency-dependent vibration level difference (typically in the vertical axis and sometimes also in

the horizontal plane), in decibels, between the ground surface (free field) and the building foundation

(which can be a measurement at or near this foundation), which is influenced by the building as a whole

Note 1 to entry: Care is required to interpret this quantity, which can be approximated in situations where

measurements of the ground are performed close to the building such that it is not an ideal free field (see 4.5 and

Annex B).
3.2
building transmissibility

frequency-dependent vibration level difference, in decibels, between the building foundation and the

building floors

Note 1 to entry: The building transmissibility can be applicable to both the vertical and the horizontal directions.

It can be based on either metric, velocity, acceleration, etc. (see Annex B).
3.3
room corner

3D ceiling corner (3D cc) or 3D floor corner (3D fc), which refers to noise measurements in a corner

with a vertex formed from three surfaces (two walls and a ceiling, or two walls and a floor), with eight

such 3D corners in a rectangular room

Note 1 to entry: A measurement in accordance with this document is usually equidistant from all the surfaces.

Note 2 to entry: A 2D corner is formed from two surfaces, typically two walls of a room (2D ww). In practice, a 2D

corner measurement is at a given height from a floor (usually 1,2 m to 1,5 m), whereas the distance from the wall

is usually 1 m, but not less than 0,5 m and needs to be measured and stated. A 2D corner could also arise from a

floor and a wall (2D fw), or wall and a ceiling (2D wc), but is not used in this document.

3.4
category of rail events

set of rail events corresponding to the same train types passing at a typical speed, within which

mean values (and standard deviations) of the exposure descriptors measured for each pass-by can be

estimated and used to characterize the category considered
EXAMPLE Train types can be freight, local commuter, intercity, high speed.
2 © ISO 2017 – All rights reserved
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
4 Requirements for field measurements in buildings
4.1 General

This clause specifies requirements for taking measurements in residential buildings at two levels of

detail as shown in Table 1.
Table 1 — Scope details
Scope 1 Evaluation of human exposure to vibration and ground-borne noise
Scope 2 Vibration immission to building
Requirements are presented in Tables 2 to 9 consisting of three columns.

— For Scope 1, minimum requirements are given in the left column and requirements for reduced

uncertainty (see ISO/IEC Guide 98-1 or Reference [40]) given in the middle column.

— For Scope 2, requirements are given in the right column.

Complementary guidance and explanation are given in footnotes (which clarify and can include specific

requirements) and notes (which only clarify but do not include specific requirements).

4.2 Instrumentation

Requirements on instrumentation for taking measurements to address Scope 1 and Scope 2 are given

in Table 2.
Table 2 — Requirements on instrumentation
Scope 1 Scope 2
Evaluation of human exposure Immission to building
Minimum requirements Reduced uncertainty

— Ground-borne noise shall be measured when — Both vibration and noise — Equipment used in

relevant, using a microphone (see Note 1). shall be measured (see Note 4). Scope 1 can also be used in

Scope 2.
— The noise meter for audible ground-borne — Vibration transducers,

noise typically has a frequency range of 16 Hz (see signal conditioning, recording

Note 2) to 250 Hz, or in some cases higher at the and measurement equipment
top end in case of hard rock sites. shall be suitable for use over
the extended frequency range
— Accelerometers or geophones may be used to
of 1 Hz to 250 Hz.
a,b
sense vibration.
— Noise equipment shall
— Vibration transducers, signal conditioning,
f,g
be field calibrated; meas-
recording and measurement equipment shall be
urements being discarded
suitable for use over the following frequency rang-
if calibration drifts by more
es: 1 Hz to 80 Hz for very low frequency vibration
than 0,3 dB.
cases or 4 Hz to 250 Hz for cases with ground-
c,d,e
borne noise (see Note 3). — Tolerances of equipment
shall be stated in the report.
— Noise equipment shall be field calibrated, a
f,g
drift in calibration of 0,5 dB being acceptable. — For digital acquisition,
Vibration equipment often only requires off-site the sampling frequency to
g,h
calibration. characterize time history shall
be at least five times the upper
— Where possible, record the signals for
frequency of interest.
subsequent analysis.
— For digital acquisition, the sampling frequency
shall satisfy the Nyquist criterion.
© ISO 2017 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
Table 2 (continued)

NOTE 1 Where the noise meter has the option between free-field and random incidence software correction,

either option can be selected as the difference is not significant at the low frequencies typical of ground-

borne noise.

NOTE 2 At the bottom end of the frequency range, equipment tolerances become increasingly wider (see

IEC 61672-1).

NOTE 3 When both noise and vibration are measured, coupling between structural vibration and noise can

easily appear, particularly at low frequencies. It is important to keep vibration recording up to typical frequen-

cy limits for ground-borne noise, although ground-borne noise which is audible need not go below 16 Hz.

NOTE 4 It is preferable to use the same data acquisition system and the same time base for simultaneous

ground-borne noise and vibration measurements.

Where a geophone is used, its frequency response should be electronically/digitally corrected to compen-

sate for the geophone’s resonance frequency. Geophones have a better ability to sense frequencies below 5 Hz,

where acceleration signals are often physically low in this range; in the latter case a high sensitivity accelerom-

eter becomes necessary.

When using accelerometers, before integrating for velocity it is important to remove any DC offset and apply

a high-pass filter to the data to exclude the frequencies below the range considered. It is also important to

verify that the inherent electronic noise of the transducer and the signal acquisition system is not greater than

the smallest signal that needs to be measured. The signal-to-noise ratio (SNR) should ideally be a factor of 10,

which is not always achievable.

The frequency range should be read as one-third-octave centre frequencies (see IEC 61260-1).

A relaxed range of 4 Hz to 250 Hz for vibration can be acceptable as minimum requirements for different

reasons: a) transducer (in the case of geophone) having difficulty covering the high frequencies for ground-

borne noise (from 16 Hz) up to 250 Hz simultaneously; b) dominant building element responses occur at fre-

quencies higher than 4 Hz. This limitation at the low frequencies should be reported.

Rattle, which is one of the factors in annoyance, is high-frequency noise which should be reported qualita-

tively, its level being highly variable and not reproducible.

Field calibration shall be carried out for noise equipment before and after each set of measurements. Any

drift in calibration checks shall be noted.

The calibrators used to check test equipment shall have current calibration traceable to national standards,

carried out annually, while the test equipment itself can be certified for performance according to the man-

ufacturer’s specification or appropriate standards every two years (see, for example, ISO 8041-1) or a longer

period in some countries (e.g. three years in Japan).

Vibration equipment is usually stable over time, so does not require field calibration but simply a check of

functionality for each set of measurements, and careful note of gain settings. A simple functional test on site,

such as tapping the transducer is desirable. The vibration equipment chain should ideally be checked prior to

site visits preferably with a traceable reference signal or on site if a field calibrator is practical (with regard to

transducer mass and portable calibrator capacity), especially when measurement assurance is critical.

To achieve the Nyquist criterion, either increase sampling frequency and/or impose cut-off filter (anti-aliasing

filter) to ensure that the chosen sampling frequency meets the criteria by limiting frequency content in signal.

4 © ISO 2017 – All rights reserved
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
4.3 Fixing vibration transducers

Requirements on fixing vibration transducers for Scope 1 and Scope 2 are given in Table 3 (see also

Annex C).
Table 3 — Requirements on fixing vibration transducers
Scope 1 Scope 2
Evaluation of human exposure Immission to building
Minimum requirements Reduced
uncertainty

— Vibration transducers can be fixed directly — For fixing vibra- — For fixing vibration transducer at or

to the building element (see Note 1) ; or using tion near foundations, see Scope 1

attachment supports such as brackets or cubes transducers, requirements.
(see Notes 1 and 2). see column
— Several ways of fixing the vibration
minimum
— It is acceptable to simply park a heavy transducer on the ground next to the
requirements.

attachment plate with three rounded feet (see building are possible (see Annex C) :

Figure 1 a) or a heavy metal cube, as vibration
— stake pushed into ground, on which
magnitudes in buildings from rail systems are
the transducer is fixed (see Note 4),
likely to have small acceleration values prevent-
ing transducer creep. — aluminium plate cast into the soil
with plaster of Paris (see Note 5),
— Where carpet (or linoleum) is present, it is

preferable to temporarily lift the carpet to fix — transducer buried in soil or inside

transducers directly to the floor. Where this canister buried in soil near the ground

is not possible, transducers may be fixed via a surface less than 300 mm depth ,
heavy steel plate with no internal resonances
— transducer attached to a heavy
in the frequency range of interest supported on
plate or transducer block with three feet,
three spikes, as shown in Figure 1 b) .
parked or levelled on the ground surface
— Care shall be taken in the fixing of vibration
(see Figure 1) , and
transducers to avoid effects of any mounted
— transducer attached to the ground
resonances (see Note 3) .
surface with an appropriate adhesive or
— Placement or fixing details shall be clearly
expanding anchor bolt .
stated in the report.

NOTE 1 Transducer fixing arrangements within residential buildings are likely to be constrained by internal

finishes and occupant preferences.

NOTE 2 Transducers can be attached to a cube instead of a bracket for triaxial measurements (cube made

from metal or lighter engineering grade plastic; consider impedance contrast, size and properties to avoid res-

onances in the frequency range of interest). The cube can be attached to concrete floor, or a wall or column of

the building using epoxy resin, or just placed with gravity if heavy enough (in the latter care is needed to avoid

rocking due to inevitable variations in number and distribution of contact points). Transducers can be attached

to the cube, according to the material, for example, magnet, double-sided tape and even thin layer of reusable

putty-like adhesive, checked according to the frequency range of interest.

NOTE 3 There are some floor finishes related to impact sound control that are not coupled to the structural

floor, and the coupling situation can be improved with some applied mass, although this can vary according to

mass applied and floor finish type.

NOTE 4 The spike (stake) made as a cruciform or angle section from a length of 30 cm can according to the

ground be pushed into the soil, although there are risks that the stake might be loose in the soil, and such a

situation can be made worse when the stake is hammered into the ground. It is advisable to use a functional

test, such as tapping the stake, which often reveals if the stake is loosely coupled, although such a test does not

ensure that there is good coupling.

NOTE 5 According to Reference [26], using an aluminium plate cast into ground with plaster of Paris or using

a stake pushed into the ground leads to similar vibration magnitudes, except at high frequencies.

© ISO 2017 – All rights reserved 5
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
Table 3 (continued)

Where practical and if vibration magnitudes are strong enough, vibration transducers should be fixed via

rigid adhesive to solid structural components of the building; where this is not possible, a thin layer of tempo-

rary adhesive – such as beeswax or double-sided adhesive tape – may be used. Where double-sided adhesive

tape is used, it shall be a thin version that excludes any supplemental elastic layer. Refer to manufacturer spec-

ification for transducer mounting methods based on transducer weight/design, testing surface and anticipated

vibration frequencies and amplitude, as well as with regard to environmental influences, electrical noise and

their management.

According to the acceleration of the surface being measured, at low levels, a “heavy” attachment can when

simply parked provide sufficient friction under the weight to prevent the transducer moving (creep) across the

surface. The friction is not just dependent upon weight, but the materials at the interface and the distribution

of contact points and their surface condition. However, it shall not be so heavy as to cause a mounted resonance

in the frequency range of interest. To ensure this lies outside the range of interest, usually it is desirable to

make the attachment as light as possible, so there is a balance to be achieved in that circumstance. However,

under high accelerations of the surface to be measured, relative to gravity, an attachment that is simply parked

cannot faithfully follow the motion of the surface, and a change to attachment mass cannot improve the cou-

pling. A secure coupling by a stud, magnet or adhesive is then essential, and the consideration of attached mass,

depending upon what it is being attached to might affect its frequency. In the absence of detailed consideration

of friction and acceleration levels of the surface, a secure coupling is usually preferable.

Where a spiked plate is used, ensure spikes are long and slender enough to get through the thickness of the

carpet and underlay. There should be a small clearance between the plate and the carpet so as to ensure the re-

silient carpet or underlay is not compressed so as to loosen the spiked feet from the underlying hard structure.

Ensure transducer mass (especially for a heavy transducer) does not cause resonance within the frequency

range of interest, when for example coupled to a circular plate for floor measurements or brackets that

facilitate triaxial measurements.

For surface measurements in urban areas, there may be tarmac or hardstanding which can provide a surface

measurement position, albeit there are differences to a ground without such surface treatments. The tarmac or

hardstanding should be checked to ensure it is well coupled, this may be obvious from listening to site tapping,

or in some special cases could be explored with more detailed mobility measurements to check dynamic

response of the chosen location.

The buried transducer can be mounted in a small rigid (and water tight, if needed) canister. The volume of

the canister, the material, the wall thickness and the mass of the transducer is combined such that the whole

assembly has close to the same mass as its corresponding volume of soil (and preferably its centre of gravity

close to its centre). Dig a small hole in the ground, flatten and slightly compact the bottom surface, insert the

transducer assembly, and fill back part of the soil, carefully compacting towards the walls of the assembly. The

assembly should be fully covered in the ground. It is recognized that such an arrangement may be more

appropriate under a research investigation (see Annex C).

Where the ground surface is rock, concrete, asphalt or otherwise hard (such as very compacted dry soils)

and using care to avoid any loose surface or laminations, the transducer attached to a heavy plate or transduc-

er block with three feet can be parked and levelled on the ground surface, if vibration magnitudes are low. The

coupling for direct transducer attachment to the ground surface can be achieved with an appropriate adhesive

or expanding anchor bolt, with simple functional test (e.g. tap or manipulate lightly by hand) to identify any

poor coupling. Check that such transducers have not become inadvertently dislodged during tests from pas-

sers-by who fail to see hazard cones or markings used to delineate the transducer. In long-term deployments,

consider how the ground properties and transducer coupling will change under wet conditions, etc. (see also

Annex C).
6 © ISO 2017 – All rights reserved
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(E)
Dimensions in mm
a) With three rounded feet b) With three spiked feet of tempered steel
for mounting on hard surfaces for mounting on soft surfaces
Key
1 threaded hole for attaching the transducer(s)

NOTE There is a distinction between round and spiked feet. A spiked foot made from tempered steel is sharp

enough to penetrate a soft material such as carpet. It can also couple to a (preferably timber) floor, into which

the spikes can penetrate. It is a compromise when the floor below the carpet is hard, since on a hard surface it

is undesirable to have a sharp point, which could create mounted resonance of the plate on the sharp point, in

either the vertical or horizontal axis. Yet the spik
...

SPÉCIFICATION ISO/TS
TECHNIQUE 14837-31
Première édition
2017-12
Vibrations mécaniques — Vibrations
et bruits initiés au sol dus à des lignes
ferroviaires —
Partie 31:
Lignes directrices de mesurages in
situ pour l’évaluation de l’exposition
des individus dans les bâtiments
Mechanical vibration — Ground-borne noise and vibration arising
from rail systems —
Part 31: Guideline on field measurements for the evaluation of human
exposure in buildings
Numéro de référence
ISO/TS 14837-31:2017(F)
ISO 2017
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
DOCUMENT PROTÉGÉ PAR COPYRIGHT
© ISO 2017, Publié en Suisse

Droits de reproduction réservés. Sauf indication contraire, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée

sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l’affichage sur

l’internet ou sur un Intranet, sans autorisation écrite préalable. Les demandes d’autorisation peuvent être adressées à l’ISO à

l’adresse ci-après ou au comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.
ISO copyright office
Ch. de Blandonnet 8 • CP 401
CH-1214 Vernier, Geneva, Switzerland
Tel. +41 22 749 01 11
Fax +41 22 749 09 47
copyright@iso.org
www.iso.org
ii © ISO 2017 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
Sommaire Page

Avant-propos ..............................................................................................................................................................................................................................iv

1 Domaine d’application ................................................................................................................................................................................... 1

2 Références normatives ................................................................................................................................................................................... 2

3 Termes et définitions ....................................................................................................................................................................................... 2

4 Exigences pour les mesurages in situ dans les bâtiments ......................................................................................... 3

4.1 Généralités .................................................................................................................................................................................................. 3

4.2 Instrumentation ..................................................................................................................................................................................... 3

4.3 Fixation des capteurs de vibrations ...................................................................................................................................... 5

4.4 Emplacements de mesurage dans le bâtiment ............................................................................................................ 8

4.5 Positions de mesurage des vibrations et orientation ............................................................................................ 9

4.6 Positions de mesurage du bruit .............................................................................................................................................12

4.7 Conditions de mesurage ..............................................................................................................................................................13

4.8 Mode opératoire de mesurage ................................................................................................................................................15

4.9 Modes opératoires d’analyse, d’évaluation et de rédaction du rapport .............................................17

Annexe A (informative) Prédiction du bruit solidien à partir des vibrations ........................................................19

Annexe B (informative) Immission des vibrations dans le bâtiment ..............................................................................27

Annexe C (informative) Couplage des capteurs ......................................................................................................................................29

Annexe D (informative) Échelle d’évaluation du questionnaire ...........................................................................................37

Bibliographie ...........................................................................................................................................................................................................................41

© ISO 2017 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes

nationaux de normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est

en général confiée aux comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude

a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les organisations internationales,

gouvernementales et non gouvernementales, en liaison avec l'ISO participent également aux travaux.

L'ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les procédures utilisées pour élaborer le présent document et celles destinées à sa mise à jour sont

décrites dans les Directives ISO/IEC, Partie 1. Il convient, en particulier de prendre note des différents

critères d'approbation requis pour les différents types de documents ISO. Le présent document a été

rédigé conformément aux règles de rédaction données dans les Directives ISO/IEC, Partie 2 (voir www

.iso .org/ directives).

L'attention est attirée sur le fait que certains des éléments du présent document peuvent faire l'objet de

droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L'ISO ne saurait être tenue pour responsable

de ne pas avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence. Les détails concernant

les références aux droits de propriété intellectuelle ou autres droits analogues identifiés lors de

l'élaboration du document sont indiqués dans l'Introduction et/ou dans la liste des déclarations de

brevets reçues par l'ISO (voir www .iso .org/ brevets).

Les appellations commerciales éventuellement mentionnées dans le présent document sont données

pour information, par souci de commodité, à l’intention des utilisateurs et ne sauraient constituer un

engagement.

Pour une explication de la nature volontaire des normes, la signification des termes et expressions

spécifiques de l'ISO liés à l'évaluation de la conformité, ou pour toute information au sujet de l'adhésion

de l'ISO aux principes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant les obstacles

techniques au commerce (OTC), voir le lien suivant: www .iso .org/ avant -propos.

Le présent document a été élaboré par le comité technique ISO/TC 108, Vibrations et chocs mécaniques

et leur surveillance, sous-comité SC 2, Mesure et évaluation des vibrations et chocs mécaniques intéressant

les machines, les véhicules et les structures.

Une liste de toutes les parties de la série ISO 14837 se trouve sur le site Web de l’ISO.

iv © ISO 2017 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 4 ----------------------
SPÉCIFICATION TECHNIQUE ISO/TS 14837-31:2017(F)
Vibrations mécaniques — Vibrations et bruits initiés au sol
dus à des lignes ferroviaires —
Partie 31:
Lignes directrices de mesurages in situ pour l’évaluation
de l’exposition des individus dans les bâtiments
1 Domaine d’application

Le présent document fournit des lignes directrices destinées à encourager la rédaction de rapport de

mesurage in situ des vibrations et bruits transmis par le sol avec un système métrique permettant

la comparaison internationale et le développement futur de modèles empiriques. Il définit également

les exigences minimales de base et les bonnes pratiques lors de la réalisation des mesurages pour

l’évaluation de l’exposition des individus dans les bâtiments résidentiels afin de garantir leur fiabilité.

Bien que les normes nationales ou les exigences fondées sur des besoins de projets spécifiques soient

normalement prioritaires, le présent document peut être utilisé en l’absence d’exigences particulières

ou pour fournir des recommandations supplémentaires. De ce fait, le présent document fournit un

moyen d’améliorer la qualité générale et le rapport de mesurage in situ dans un format préférentiel.

Il existe de nombreuses raisons pour effectuer des mesurages in situ des vibrations et bruit solidien

provenant d’opérations ferroviaires, depuis les instructions des plaintes jusqu’à la validation des

modèles de prévision, de diagnostics et de recherche, comme indiqué dans l’ISO 14837-1:2005, 7.2. Dans

le présent document, deux niveaux d’évaluation sont considérés.

— Le type 1 correspond aux mesurages de base des vibrations des planchers et du bruit dans les

locaux des bâtiments pour évaluer l’exposition des individus aux vibrations et au bruit solidien. Les

exigences sont présentées en deux niveaux de précision:
a) mesurages de base avec précision minimale;

b) mesurages avec incertitude réduite, également plus reproductibles et plus appropriés pour la

prédiction.

Le bruit solidien est le bruit généré par des éléments de bâtiment entrant en vibration (par exemple

les planchers, les murs et les plafonds) dans le local objet de l’étude et il est par conséquent le mieux

exprimé à la fois par une grandeur acoustique et par une grandeur vibratoire. Son identification comme

bruit solidien (par opposition au bruit aérien, aussi potentiellement présent) exige des mesurages

simultanés du bruit et des vibrations. Néanmoins, il existe également des cas de vibrations très basses

fréquences (au-dessous de 10 Hz à 16 Hz) où seuls les mesurages des vibrations sont pertinents. La mise

en vibration de composants du bâtiment ou de meubles peut également générer un bruit de cliquetis. Le

présent document n’a pas pour objectif de caractériser ce phénomène, mais à noter sa présence lorsqu’il

se produit.

NOTE Dans certains cas, le type 1 peut concerner des mesurages au sol à l’extérieur d’un bâtiment (pour

résoudre des problèmes d’accès ou pour se conformer aux réglementations nationales), bien que les mesurages

dans le bâtiment soient généralement préférés.

— Le type 2 correspond à des mesurages étendus pour évaluer l’immission de vibrations dans les

bâtiments, qui comprend des mesurages des vibrations sur les fondations du bâtiment ou à proximité

de celles-ci et des mesurages des vibrations au sol à proximité du bâtiment de sorte que les pertes de

couplage du bâtiment et la transmissibilité du bâtiment puissent être estimées.

Les mesurages des vibrations à proximité des voies (à la surface du sol ou dans les tunnels) pour une

caractérisation appropriée de la source ne relèvent pas du domaine d’application du présent document.

© ISO 2017 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)

Certaines exigences sont spécifiées dans le but d’obtenir un jeu de données minimal cohérent pour

chaque investigation permettant la comparaison des données entre sites.
2 Références normatives

Les documents suivants cités dans le texte constituent, pour tout ou partie de leur contenu, des

exigences du présent document. Pour les références datées, seule l’édition citée s’applique. Pour les

références non datées, la dernière édition du document de référence s'applique (y compris les éventuels

amendements).

ISO 1996-2:2017, Acoustique — Description, évaluation et mesurage du bruit de l’environnement —

Partie 2: Détermination des niveaux de pression acoustique

ISO 14837-1:2005, Vibrations mécaniques — Vibrations et bruits solidiens dus à des lignes ferroviaires —

Partie 1: Directives générales
3 Termes et définitions

Pour les besoins du présent document, les termes et définitions de l'ISO 14837-1 s’appliquent.

L’ISO et l’IEC tiennent à jour des bases de données terminologiques destinées à être utilisées en

normalisation, consultables aux adresses suivantes:
— IEC Electropedia: disponible à l’adresse http:// www .electropedia .org/

— ISO Online browsing platform: disponible à l’adresse http:// www .iso .org/ obp

3.1
pertes de couplage du bâtiment

différence de niveau de vibrations verticales dépendante de la fréquence, en décibels, entre la surface

du sol (champ libre) et les fondations du bâtiment (qui peut être un mesurage sur ces fondations ou à

proximité de celles-ci) qui est influencée par le bâtiment dans son ensemble

Note 1 à l'article: Des précautions sont exigées pour interpréter cette grandeur, qui peut avoir été approximée

dans des situations où les mesurages du sol sont effectués à proximité du bâtiment et pas dans des conditions de

champ libre idéal (voir 4.5 et Annexe B).
3.2
transmissibilité du bâtiment

différence de niveau de vibrations dépendante de la fréquence, en décibels, entre les fondations du

bâtiment et les planchers du bâtiment

Note 1 à l'article: La transmissibilité du bâtiment peut s’appliquer aux directions verticale et horizontale. Elle

peut être basée sur toute grandeur métrique: vitesse, accélération, etc. (voir Annexe B).

3.3
coin de local

coin de plafond 3D (3D cc) ou coin de plancher 3D (3D fc) qui fait référence aux mesurages de bruit dans

un coin avec un sommet formé de trois parois (deux murs et un plafond ou deux murs et un plancher);

un local rectangulaire comporte huit de ces coins 3D

Note 1 à l'article: Un mesurage conforme au présent document est généralement à égale distance de toutes les parois.

Note 2 à l'article: Un coin 2D est formé par deux parois, généralement deux murs d’un local (2D ww). Dans la

pratique, un mesurage de coin 2D est à une hauteur donnée par rapport à un plancher (généralement de 1,2 m à

1,5 m), alors que la distance par rapport au mur est généralement de 1 m, mais pas inférieure à 0,5 m et doit être

mesurée et déclarée. Un coin 2D peut également être situé entre un plancher et un mur (2D fw) ou entre un mur

et un plafond (2D wc), mais il n’est pas utilisé dans le présent document.
2 © ISO 2017 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
3.4
catégorie d’événements ferroviaires

ensemble d’événements ferroviaires correspondant aux mêmes types de train passant à une vitesse

typique, dans lequel les valeurs moyennes (et les écarts-types) des descripteurs d’exposition mesurés

pour chaque passage peuvent être estimées et utilisées pour caractériser la catégorie considérée

EXEMPLE Les types de trains peuvent être: train de marchandises, suburbain, grande ligne, grande vitesse.

4 Exigences pour les mesurages in situ dans les bâtiments
4.1 Généralités

Le présent article spécifie les exigences pour effectuer des mesurages dans les bâtiments résidentiels à

deux niveaux de détail, comme l’indique le Tableau 1.
Tableau 1 — Détails des types
Type 1 Évaluation de l’exposition des individus aux vibrations et bruit solidien
Type 2 Immission des vibrations dans les bâtiments

Les exigences sont présentées dans les Tableaux 2 à 9 qui comprennent trois colonnes.

— Pour le type 1, les exigences minimales sont indiquées dans la colonne de gauche et les exigences pour

[40]

l’incertitude réduite (voir Guide ISO/IEC 98-1 ou la Référence ) données dans la colonne du milieu.

— Pour le type 2, les exigences sont indiquées dans la colonne de droite.

Des recommandations et des explications supplémentaires sont fournies dans les notes de bas de page

(qui clarifient et peuvent inclure des exigences spécifiques) et les notes (qui ne font que clarifier, mais

n’incluent pas d’exigences spécifiques).
4.2 Instrumentation

Les exigences relatives à l’instrumentation pour effectuer des mesurages pour les type 1 et type 2 sont

données dans le Tableau 2.
© ISO 2017 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
Tableau 2 — Exigences relatives à l’instrumentation
Type 1
Type 2
Évaluation de l’exposition des individus
Immission dans le bâti-
ment
Exigences minimales Incertitude réduite

— Le bruit solidien doit être mesuré si applicable, — Les vibrations comme le — L’équipement utilisé

à l’aide d’un microphone (voir Note 1). bruit doivent être mesurés pour le type 1 peut aussi

(voir Note 4). être utilisé pour le type 2.
— Le sonomètre pour les bruits solidiens
audibles a généralement une gamme de fréquences — Les capteurs de vibra-
de 16 Hz (voir Note 2) à 250 Hz, ou davantage pour tions, les équipements de
la limite supérieure dans certains cas de sites avec conditionnement, d’enregis-
roches dures. trement et de mesurage du
signal doivent être appropriés
— Les accéléromètres ou les géophones peuvent
pour une utilisation dans la
a,b
être utilisés pour détecter les vibrations .
gamme de fréquences étendue
— Les capteurs de vibrations, les équipements de de 1 Hz à 250 Hz.
conditionnement, d’enregistrement et de mesurage
— L’équipement de mesurage
du signal doivent être appropriés pour une utilisa-
du bruit doit être étalonné in
tion dans les gammes de fréquences suivantes: de
f,g
situ , les mesurages étant
1 Hz à 80 Hz pour les cas de vibrations très basses
rejetés si l’étalonnage dérive
fréquences ou de 4 Hz à 250 Hz pour les cas de
de plus de 0,3 dB.
c,d,e
bruit solidien (voir Note 3) .
— Les tolérances de l’équipe-
— L’équipement de mesurage du bruit doit être
ment doivent être indiquées
étalonné in situ, une dérive d’étalonnage de 0,5 dB
dans le rapport.
f,g
étant acceptable . L’équipement de mesurage des
vibrations n’exige souvent qu’un étalonnage hors — Pour l’acquisition numé-
g,h
site . rique, la fréquence d’échan-
tillonnage pour caractériser
— Si possible, enregistrer les signaux pour une
l’évolution temporelle doit
analyse postérieure.
être au moins égale à cinq
— Pour l’acquisition numérique, la fréquence fois la fréquence supérieure
d’échantillonnage doit satisfaire au critère de concernée.
Nyquist .

NOTE 1 Lorsque le sonomètre offre les options de correction logicielle entre champ libre et incidence aléa-

toire, l’une ou l’autre option peut être sélectionnée, car la différence n’est pas significative aux basses fré-

quences typiques du bruit solidien.

NOTE 2 À la limite inférieure de la gamme de fréquences, les tolérances de l’équipement deviennent de plus en

plus larges (voir IEC 61672-1).

NOTE 3 Lorsque le bruit et les vibrations sont mesurés, un couplage entre vibrations structurales et bruit peut

facilement se produire, notamment aux basses fréquences. Il est important de continuer à enregistrer les vibra-

tions jusqu’à des limites de fréquence typiques pour le bruit solidien, bien que les bruits audibles solidiens ne

descendent pas au-delà de 16 Hz.

NOTE 4 Il est préférable d’utiliser le même système d’acquisition de données et la même base de temps pour

les mesurages simultanés du bruit et des vibrations solidiens.

Lorsqu’un géophone est utilisé, il convient de corriger électroniquement/numériquement sa réponse en

fréquence pour compenser la fréquence de résonance du géophone. Les géophones ont une meilleure capacité

à détecter les fréquences inférieures à 5 Hz, où les signaux d’accélération sont souvent physiquement bas dans

cette gamme; dans ce dernier cas, un accéléromètre à haute sensibilité s’avère nécessaire.

En cas d’utilisation d’accéléromètres, avant d’intégrer la vitesse, il est important de supprimer tout décalage

de composante continue et d’appliquer un filtre passe-haut aux données pour exclure les fréquences inférieures

à la gamme considérée. Il est également important de vérifier que le bruit électronique inhérent au capteur et

au système d’acquisition de signaux n’est pas supérieur au plus petit signal à mesurer. Il convient que le rapport

signal/bruit (SNR) soit idéalement d’un facteur 10, ce qui peut ne pas être toujours réalisable.

4 © ISO 2017 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
Tableau 2 (suite)

Il convient de lire la gamme de fréquences en termes de fréquences centrales de tiers d’octave (voir

IEC 61260-1).

Une gamme réduite de 4 Hz à 250 Hz pour les vibrations peut être acceptable comme exigence minimale

pour différentes raisons: a) capteur (dans le cas d’un géophone) couvrant difficilement les hautes fréquences

pour le bruit solidien (de 16 Hz) jusqu’à 250 Hz simultanément; b) les réponses dominantes des éléments de

bâtiment se produisent à des fréquences supérieures à 4 Hz. Il convient de consigner cette limitation aux

basses fréquences.

Le bruit de cliquetis, qui est l’un des facteurs de gêne, est constitué de bruits hautes fréquences qu’il convient

de consigner qualitativement, son niveau étant très variable et non reproductible.

L’étalonnage in situ doit être effectué pour l’équipement de mesurage du bruit avant et après chaque série de

mesurages. Toute dérive lors des contrôles d’étalonnage doit être consignée.

L’étalonnage actuel des calibrateurs utilisés pour contrôler l’équipement d’essai doit être raccordé aux

étalons nationaux, une fois par an, alors que les performances de l’équipement d’essai peuvent être certifiées

conformément aux spécifications du fabricant ou aux normes appropriées tous les deux ans (voir par exemple

ISO 8041-1) ou plus dans certains pays (par exemple trois ans au Japon).

L’équipement de mesurage des vibrations est généralement stable dans le temps, il n’exige donc pas d’étalon-

nage in situ, mais simplement un contrôle de la fonctionnalité pour chaque série de mesurages et une consigna-

tion précise des réglages de gain. Un simple essai de fonctionnement in situ, tel que des chocs sur le capteur, est

souhaitable. Il convient idéalement de contrôler la chaîne d’équipements de mesurage des vibrations préalable-

ment aux visites in situ, de préférence avec un signal de référence traçable, ou in situ si l’utilisation d’un cali-

brateur de terrain est pratique (en ce qui concerne la masse du capteur et la capacité du calibrateur portable).

Pour satisfaire au critère de Nyquist, augmenter la fréquence d’échantillonnage et/ou insérer un filtre de

coupure (filtre anti-repliement) afin de garantir que la fréquence d’échantillonnage choisie satisfait aux cri-

tères en limitant le contenu fréquentiel du signal.
4.3 Fixation des capteurs de vibrations

Les exigences relatives à la fixation des capteurs de vibrations pour les type 1 et type 2 sont fournies

dans le Tableau 3 (voir aussi Annexe C).
© ISO 2017 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
Tableau 3 — Exigences relatives à la fixation des capteurs de vibrations
Type 1 Type 2
Évaluation de l’exposition des individus Immission dans le bâtiment
Exigences minimales Incertitude réduite

— Les capteurs de vibrations peuvent — Pour la fixation des — Pour la fixation des capteurs de

être fixés directement à l’élément du bâti- capteurs de vibrations, vibrations sur les fondations ou à

ment (voir Note 1) ou par l’intermédiaire voir colonne Exigences proximité de celles-ci, voir les exi-

de supports de fixation, tels que potences minimales. gences du type 1.
murales ou cubes (voir Notes 1 et 2).
— Plusieurs façons de fixer le
— Il est acceptable de poser simplement capteur de vibrations sur le sol à
une plaque de fixation lourde possédant côté du bâtiment sont possibles (voir
trois pieds arrondis (voir Figure 1 a) ou un Annexe C) :
cube métallique lourd, car les amplitudes
— pieu fiché en terre sur lequel le
de vibrations dans les bâtiments dues à
capteur est fixé (voir Note 4);
des lignes ferroviaires sont susceptibles
d’avoir de faibles valeurs d’accélération — plaque en aluminium scellée
empêchant tout déplacement du capteur. dans le sol avec du plâtre de Paris
(voir Note 5);
— Pour les cas avec moquette (ou
linoléum), il est préférable de soulever — capteur enfoui dans le sol ou
temporairement la moquette pour fixer à l’intérieur d’une boîte enfouie
les capteurs directement au plancher. Si près de la surface du sol à moins de
cela est impossible, les capteurs peuvent 300 mm de profondeur ;
être fixés à l’aide d’une plaque métal-
— capteur fixé sur une plaque
lique lourde n’offrant pas de résonances
lourde ou un bloc à trois pieds, posé
internes dans la gamme de fréquences
ou nivelé à la surface du sol (voir
concernée et reposant sur trois pointes,
Figure 1) ;
comme représenté à la Figure 1 b) c.
— capteur fixé à la surface du sol
— Des précautions doivent être prises
au moyen d’un adhésif approprié ou
en fixant les capteurs de vibrations pour
d’un goujon d’ancrage à expansion .
éviter les effets de résonances dues au
montage (voir Note 3) .
— Les détails de placement ou de fixation
doivent être clairement mentionnés dans
le rapport.

NOTE 1 Les choix de fixation des capteurs à l’intérieur des bâtiments résidentiels sont susceptibles d’être limi-

tés par les finitions internes et les préférences des occupants.

NOTE 2 Les capteurs peuvent être fixés à un cube au lieu d’une potence murale pour les mesurages triaxiaux

(cube en métal ou en plastique de qualité plus légère; les différences d’impédance, de taille et de propriété

doivent être considérées pour éviter les résonances dans la gamme de fréquences concernée). Le cube peut

être fixé sur un plancher en béton ou sur un mur ou une colonne d’un bâtiment au moyen de résine époxy ou

simplement posé par gravité s’il est suffisamment lourd (dans ce dernier cas, des précautions sont nécessaires

pour éviter tout pivotement dû aux variations inévitables du nombre et de la répartition des points de contact).

Les capteurs peuvent être fixés sur un cube, en fonction du matériau, par exemple au moyen d’un aimant, d’un

ruban adhésif double face et même d’une fine couche de mastic adhésif réutilisable, choisis en fonction de la

gamme de fréquences concernée.

NOTE 3 Certaines finitions de plancher relatives à l’atténuation des bruits d’impacts ne sont pas couplées au

plancher structurel et la situation du couplage peut être améliorée en appliquant une certaine masse, bien que

cela puisse varier selon la masse appliquée et le type de finition du plancher.
6 © ISO 2017 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO/TS 14837-31:2017(F)
Tableau 3 (suite)

NOTE 4 Le pieu de section cruciforme ou angulaire d’une longueur à partir de 30 cm peut, en fonction du sol,

être enfoncé dans celui-ci, bien qu’il y ait des risques que le pieu soit lâche dans le sol et cette situation peut

être aggravée quand le pieu est martelé dans le sol. Il est conseillé de faire un essai de fonctionnement, en tapo-

tant par exemple le pieu, ce qui révèle souvent si le couplage du pieu est lâche; toutefois un tel essai ne garantit

pas un bon couplage.

NOTE 5 Conformément à la Référence [26], l’utilisation d’une plaque d’aluminium scellée dans le sol avec du

plâtre de Paris ou celle d’un pieu enfoncé dans le sol conduit à des amplitudes de vibrations similaires, sauf aux

hautes fréquences.

Dans la mesure du possible et si les amplitudes de vibrations sont suffisamment importantes, il convient de

fixer les capteurs de vibrations aux éléments structurels massifs du bâtiment par l’intermédiaire d’un adhésif

rigide; lorsque cela est impossible, une mince couche d’adhésif temporaire, comme de la cire d’abeille ou du

ruban adhésif double face, peut être utilisée. Lorsque du ruban adhésif double face est utilisé, il doit s’agir d’un

produit mince qui exclut toute couche élastique supplémentaire. Se référer aux spécifications du fabricant sur

les méthodes de montage basées sur le poids/le design du capteur, la surface d’essai et les fréquences et ampli-

tudes de vibrations prévues, ainsi que sur les influences environnementales, le bruit électrique et leur gestion.

En fonction de l’accélération de la surface mesurée, à faibles niveaux, un accessoire «lourd» peut, lorsqu’il

est simplement posé, assurer un frottement suffisant sous le poids pour empêcher le déplacement du capteur

sur la surface. Le frottement ne dépend pas seulement du poids, mais aussi des matériaux à l’interface et de

la répartition des points de contact et de leur état de surface. Cependant, il ne doit pas être lourd au point de

provoquer une résonance due au montage dans la gamme de fréquences concernée. Pour que celle-ci se trouve

hors de la gamme concernée, il est généralement souhaitable de rendre la fixation aussi légère que possible; il y

a donc un équilibre à trouver dans cette circonstance. Cependant, pour des accélérations élevées de la surface

à mesurer, par rapport à la gravité, un accessoire simplement posé ne peut suivre fidèlement le mouvement de

la surface et une modification de la masse de l’accessoire ne peut pas améliorer le couplage. Un couplage assuré

par un goujon, un aimant ou un adhésif est alors essentiel, et la prise en compte de la masse ajoutée, en fonction

de ce qui y est attaché, est susceptible d’affecter sa fréquence. En l’absence de considération détaillée des

niveaux de frottement et d’accélération de la surface, un couplage assuré est généralement préférable.

Lorsqu’une plaque à crampons est utilisée, s’assurer que les pointes sont suffisamment longues et fines pour

tra
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.