Road vehicles -- Motor vehicles -- Flasher units

Defines the electrical characteristics with which flasher units shall comply when submitted for acceptance. Applies to flashers intended for use on motor vehicles with 12 V or 24 V systems, which may or may not be equipped for a towed vehicle. Can be applied to motorcycles. Not applicable to two-level luminous intensity devices.

Vehicules routiers -- Automobiles— Centrales clignotantes

General Information

Status
Published
Publication Date
30-Jun-1981
Current Stage
6060 - International Standard published
Completion Date
01-Jul-1981
Ref Project

Buy Standard

Standard
ISO 4082:1981 - Road vehicles -- Motor vehicles -- Flasher units
English language
7 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 4082:1981 - Vehicules routiers -- Automobiles— Centrales clignotantes
French language
7 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 4082:1981 - Vehicules routiers -- Automobiles— Centrales clignotantes
French language
7 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

International Standard

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATIONWE~YHAPO~HAR OPrAHM3A~MR IlO CTAHjJAPTH3A~MM~RGANlSATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Road vehicles - Motor vehicles - Flasher units
Whicules rou tiers - Au tomobiles - Cen trades cligno tan tes
First edition - 1981-07-15
Ref. No. IS0 40824981 (E)
UDC 629.113.066
iz3

Descriptors : road vehicles, motor vehicles, flasher units, electric terminals, position finding, electrical priperties, vibration tests, impact tests,

routine tests, testing conditions, frequency of operation, electric power.
Price based on 7 pages
Preisgr. (--
---------------------- Page: 1 ----------------------
Foreword

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national standards institutes (IS0 member bodies). The work of developing Inter-
national Standards is carried out through IS0 technical committees. Every member

body interested in a subject for which a technical committee has been set up has the

right to be represented on that committee. International organizations, governmental

and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the IS0 Council.
International Standard IS0 4082 was developed by Technical Committee ISO/TC 22,
Road vehicles, and was circulated to the member bodies in July 1979.
It has been approved by the member bodies of the following countries :
Australia Japan Spain
Austria Korea, Dem. P. Rep. of Sweden
Switzerland
Belgium Korea, Rep. of
Netherlands United Kingdom
France
Germany, F. R. Romania
Italy South Africa, Rep. of

The member bodies of the following countries expressed disapproval of the document

on technical grounds :
Canada
Czechoslovakia
0 International Organization for Standardization, 1981
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
IS0 40824981 (El
INTERNATIONALSTANDARD
Road vehicles - Motor vehicles - Flasher units
3 References
1 Scope

This International Standard defines the electrical characteristics IS0 303, Road vehicles - lnstalla tion of lighting and light

with which flasher units for motor vehicles shall comply when signaling devices. 1)

submitted for acceptance.
IS0 3833, Road vehicles - Types - Terms and definitions.
2 Field of application
This International Standard applies to flashers intended for use
on motor vehicles (term 3.1 of IS0 3833) with 12 V or 24 V
systems, which may or may not be equipped for a towed vehi- 4 General
cle (term 3.2 of IS0 3833).
It can be applied to motorcycles.
4.1 Inscriptions
It is not applicable to two-revel luminous intensity devices.
Each flasher shall bear, clearly legibly and indelibly, the trade
1 There are two classes for both 12 V and 24 V systems :
name or mark of the manufacturer, the rated voltage, and the
identification numbers of the terminals provided according to
- Class A : Standard applications;
table 1, and also the wattages of the lamps for which the
flasher is designed.
- Class B : Heavy duty applications.
Table 1
- Identification of the flasher unit terminal
Identification number
Allocation
of the terminalsl)
1 Current supply
2 To the turn signal switch
3 To the pilot lamp 2
4 Common return
5 To the pilot lamp 1
6 To the pilot lamp 3
“0ff ”circuit of the operational tell-tale
8 Return from the turn signal switch, left side
9 Return from the turn signal switch, right side
102) To the left direction indicator lights (motor vehicle)
112) To the right direction indicator lights (motor vehicle)
To the left direction indicator lights (towed vehicle)
13 To the right direction indicator lights (towed vehicle)

To the left supplementary side direction indicators on the motor vehicle and/or the towed vehicle

To the right supplementary side direction indicators on the motor vehicle and/or towed vehicle

16 To the turn signal switch, auxiliary circuit for the towed vehicle
1) Other terminal identifications are allowed.

2) When front and rear direction indicator lights of a motor vehicle are individually connected to the flasher, the corresponding terminals shall each

have the same identification number.
1) At present at the stage of draft. (Revision of ISO/R 303-1963.)
---------------------- Page: 3 ----------------------
IS0 40824981 (E)
4.2 Functions 5 Electrical characteristics
The functions of the flashers may be the following :
5.1 Working voltage
4.2.1 Flasher exclusively for direction indicator lights.
The working voltage is the voltage existing between points D
and E of the test circuit according to 5.3, the flasher being
4.2.2 Flasher exclusively for hazard warning signalling.
short-circuited.
4.2.3 Combined flasher for direction indicator lights and for
hazard warning signalling.
5.2 General test conditions
4.3 Conditions of application
If not otherwise specified, the flasher shall be tested in a room
having an ambient temperature of 23 * 5 OC, at a working
The conditions of application may be the following :
voltage of 13 V or 26 V.
4.3.1 Motor vehicle not equipped with devices to draw towed
The flashers shall be tested in the position (or positions) in-
vehicles.
dicated by the manufacturer.
4.3.2 Motor vehicle equipped with devices for drawing one
towed vehicle only.
5.3 Test circuitry and equipment
4.3.3 Motor vehicle equipped with devices for drawing two
53.1 Wiring diagram
towed vehicles.
The resistances in the circuitry shall have the values indicated in
4.3.4 Motor vehicle equipped with devices for drawing only
the wiring diagram shown in figure 1. The resistances of the

one towed vehicle, with two-circuit flasher. cables and the ammeter are included in the resistances in-

dicated in the wiring diagram. To check these resistances, the

4.3.5 Motor vehicle equipped with devices for drawing two flasher and the filament lamps shall be short-circuited by two

shunts with a resistance not exceeding 0,005 Q each.
towed vehicles, with two-circuit flasher.
I I
I I 1
B A
d = two towed vehicles
a = stabilized power supply
= pilot lamps
b = flasher unit e
f = main lamps
C = one towed vehicle
Figure 1 - Wiring diagram for the testing of flashers
(example for a flasher with one pilot circuit)
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO4082=1981(E)
5.3.2 Filament lamps
The lamps used for the tests shall be selected so that the sum
of the wattages does not deviate by more than + 2 % and
Only filament lamps according a forthcoming IEC Publication
- 6 % from the sum of the corresponding mean wattage
shall be used. This does not apply to the pilot lamps when they
values at 13,5 V or 28 V.
are not connected in parallel to the main lamps.
The current to obtain the electrical load of the motor vehicle
and, if applicable, of the towed vehicle (or towed vehicles) shall
5.3.3 Measuring equipment
be adjusted to a precision of 0,5 % of the sum of the cor-
responding mean wattage values at test voltage according to
The measuring equipment used to measure the flashing fre-
the IEC Publication, by adjusting one of the trimmer resistors
quency, the “on ’‘-time, the starting time, and the voltage drop
Rt or Rz, the other being neutralized. The filament lamps for
in the flasher, shall not disturb the circuit.
the auxiliary side direction indicators, when applicable, shall be
included. The filament lamps of the pilot indicators shall also be
included when they are connected in parallel to the main lamps.
5.3.4 Tests
The adjustments shall be made individually for each (simulated)
vehicle.
The stabilized power supply used for the measurements
comply with the following requirements :
5.3.4.1 For all tests, except for the test conducted according
to 5.16 :
5.4.1 The “operating” tell-tales shall be provided and con-
nected in the test circuit as indicated by the manufacturer.
the voltage between 6 and C (see figure I) shall not
5.4.2 In the case of functioning for hazard warning signals, an
deviate by more than 1,O V when the load is raised from 0 to
additional filament lamp shall be provided corresponding to the
the maximum value (inrush current included). The voltage
pilot lamp for the hazard warning signal according to the indica-
variation shall not exceed 370 mV after 100 ps;
tions of the manufacturer.
static regulation : the voltage between B and C (see
figure 1) shall not deviate by more than 2 % with changes in
5.5 Starting time
static load from 0 to the maximum stabilized value (not in-
cluding inrush current), or for static input line voltage varia-
tions;
By convention, the following terms apply :
5.5.1
ripple voltage : maximum 75 mV, peak to peak.
- beginning of the current “on ’‘-time is the moment
when, starting from a voltage equal to or less than 3 V (or
6 VI, the working voltage reaches 11 V (or 22 V).
5.3.4.2 For the durability test (see 5.16) :
- beginning of the current “off ’‘-time is the moment
- voltage between B and C (see figure 1) 14 V or 28 V
when, starting from a voltage equal to or exceeding 11 V (or
and 13 V or 26 V according to the mode of use of the flasher
22 V), the working voltage reaches 3 V (or 6 VI.
(see 5.16.1 and 5.16.2);
the voltage between B and C (see figure 1) shall not
5.5.2 The beginning of the first current “on ’‘-time shall be
deviate by more than 1,O V when the load is raised from 0 to
within not more than 1,O s after having closed the switch F at a
the maximum load (inrush current included); the voltage
working voltage of 13 V or 26 V, adjusted before.
variation shall not exceed 370 mV after 10 ms;
static regulation : the voltage between B and C (see
5.5.3 The period of time for the first current “on ’‘-time shall
figure 1) shall not deviate by more than 2 % with changes in
be at least 0,2 s.
static load from 0 to the maximum load (not including inrush
current), or for static input line voltage variations;
5.5.4 The beginning of the first current “off ’‘-time shall be
ripple voltage : maximum 300 mV, peak to peak.
within not more than 1,5 s after having closed the switch F at a
working voltage of 13 V or 26 V, previously adjusted.
5.4 Adjustments 5.5.5 *The requirements of 5.5.2, 5.5.3 and 5.5.4 shall be com-
plied with on the basis of an average of three starts which shall

The voltage at the terminals D and E of the filament lamps shall be separated by a cooling interval of at least 5 min. The same

be adjusted to 13,5 V or 28,0 V after the flasher has been short-
requirement shall be com&ied with for one start only after
circuited by a shunt according to 5.3.1. 5 min continuous operation.
---------------------- Page: 5 ----------------------
IS0 40824981 (E)
5.7 Operational tell-tale for direction indicator
5.6 Frequency and current “on ’‘-time
signals
5.6.1 Frequency
5.7.1 Normal conditions (all lamps operating)
5.6.1 .I Functioning for direction indicator signals
When all lamps are operating normally, the audible and/or op-
tical operational tell-tale(s) shall operate, at the rate of the main
With the lowest and the highest electrical load (i.e. for the
filament lamps, in phase or counterphase, at temperatures of
smallest and the greatest number of lamps for which the flasher
- 18 + 2,5 OC, + 23 + 5 OC and + 52 + 2,5 OC, and in the
involved is designed), the flash rate shall comply with the
range of working voltage between 11 V and 14 V or between ’
indications of table 2 when, after at least five consecutive
22 V and 28 V. The tell-tale(s) do not need to function when
cycles, the mean value of at least three consecutive cycles is
the hazard warning signal function is switched on.
determined.
The tests shall be carried out under conditions where the sum
Table 2 - Flashing frequency for flashers
of the wattages of the main lamps, of the lamps for the auxiliary
functioning
...

Norme internationale

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.ME~YHAPOflHAR OPrAHH3Al&lR fl0 CTAH&WTbl3Al&lM.ORGANISATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Véhicules routiers - Automobiles - Centrales
clignotantes
Road vehicles - Motor vehicles - Flasher units
Première édition - 1981-07-15
R8f. n* : ISO 4082-1981 (F)
CDU 629.113.066

véhicule à moteur, centrale clignotante, borne électrique, repérage de position, propriété électrique, essai de

Descripteurs : véhicule routier,

vibration, essai au choc, essai individuel, conditions d’essai, fréquence de fonctionnement, puissance électrique.

Prix basé sur 7 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque

comite membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique

correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-
nationales par le Conseil de I’ISO.

La Norme internationale ISO 4082 a été élaboree par le comité technique ISO/TC 22,

Whicules routiers, et a été soumise aux comités membres en juillet 1979.
Les comités membres des pays suivants l’ont approuvée :
Afrique du Sud, Rép. d’ Corée, Rép. de Roumanie
Allemagne, R. F. Espagne
Royaume-Uni
Australie France Suéde
Autriche Italie Suisse
Belgique
Japon
Corée, Rép. dem. p. de Pays-Bas
Les comités
membres des su ivants l’ont désapprouvée pour des raisons techni-
Pays
ques :
Canada
Tchécoslovaquie
Organisation internationale de normalisation, 1981
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 4082-1981 (F)
NORME INTERNATIONALE
Véhicules routiers - Automobiles - Centrales
clignotantes
3 lWf6rences
1 Objet
ISO 303, Véhicules routiers - lns talla tion des dispositifs
La présente Norme internationale spécifie les caractéristiques
d’éclairage et de signa fisa tien. 1)
électriques auxquelles les centrales clignotantes destinées aux
automobiles doivent répondre lorsqu’elles sont soumises à
l’agrément par type.
ISO 3033, Véhicules routiers - Types - Dénominations et
défli7itions.
2 Domaine d’application
La présente Norme internationale concerne les centrales cligno-
tantes destinées aux automobiles (terme 3.1 de I’ISO 3833)
équipées en 12 V ou en 24 V, et munies ou non de dispositifs
4 Génkalit6s
pour l’attelage de véhicules tractés (terme 3.2 de I’ISO 3833).
Elle peut être appliquée aux motocycles.
4.1 Inscriptions
Elle ne s’applique pas aux dispositifs à deux niveaux d’intensité
lumineuse.
Chaque centrale clignotante doit porter, de façon nettement
lisible et indélébile, la marque de fabrique ou de commerce du
Deux classes sont définies pour chacun des systèmes de 12 V
fabricant, la tension nominale et, pour les bornes existantes, un
et 24 V, comme suit :
repérage effectué conformement au tableau 1, ainsi que les
Classe A : Conditions d’utilisation courantes;
puissances des lampes pour lesquelles la centrale clignotante
- est prévue.
Classe 6 : Conditions d’utilisation sév&res.
Tableau 1 - Repérage des bornes des centrales clignotantes
Affectation
Rephage des bornesl)
Entrée de courant
2 Départ vers le commutateur
3 Départ vers le témoin lumineux 2
4 Masse
Départ vers le témoin lumineux 1
6 Départ vers le témoin lumineux 3
7 Mise hors circuit du contrôle de fonctionnement
8 Retour du commutateur, côté gauche
9 Retour du commutateur, côté droit
Sortie vers les feux-indicateurs de direction gauches (automobile)
102)
112) Sortie vers les feux-indicateurs de direction droits (automobile)
12 Sortie vers les feux-indicateurs de direction gauches (véhicule tracté)
13 Sortie vers les feux-indicateurs de direction droits (vehicule tracte)

Sortie vers les feux-répétiteurs latéraux gauches sur l’automobile et/ou le véhicule tracté

Sortie vers les feux-répétiteurs latéraux droits sur l’automobile et/ou le véhicule tracté

Sortie vers le commutateur, circuit auxiliaire pour véhicule tracté
1) D’autres désignations de repérage sont admises.

2) Dans le cas où les feux-indicateurs de direction avant et arrière de l’automobile sont connectés sur la centrale clignotante individuellement, ces

bornes doivent porter chacune le même repérage.
1) Révision de I’ISO/R 303-1963, actuellement au stade de projet.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 4082-1981 (F)
4.2 Fonctions 4.35 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage de deux
véhicules tractés avec centrale à double circuit.
Les fonctions des centrales clignotantes peuvent être les sui-
vantes :
5 Caractéristiques électriques
4.2.1 Centrales clignotantes exclusivement pour les feux-
5.1 Tension d’alimentation
indicateurs de direction.
La tension d’alimentation est la tension qui existe entre les
points D et E de l’appareillage d’essai conformément à 5.3, la
4.2.2 Centrales clignotantes exclusivement pour le signal de
centrale clignotante étant court-circuitée.
détresse.
5.2 Conditions générales d’essai
4.2.3 Centrales clignotantes combinées pour les feux-
indicateurs de direction et le signal de détresse.
Sauf indication contraire, la centrale clignotante est essayée
dans un local où règne une température ambiante de
4.3 Conditions d’application
23 + 5 OC, et à une tension d’alimentation de 13 V ou de 26 V.
Les conditions d’application peuvent être les suivantes :
Les centrales sont essayées dans la (ou les) position(s)
prévue(s) par le fabricant.
4.3.1 Automobile non munie de dispositifs pour l’attelage de
véhicules tractés.
5.3 Appareillage d’essai

4.3.2 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage d’un 5.3.1 Schéma de branchement

seul véhicule tracté.
Les résistances des circuits d’essai doivent être conformes aux
valeurs indiquées dans le schéma de branchement décrit à la
4.3.3 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage de deux
figure 1. Les résistances des câbles et de l’ampèremètre sont
véhicules tractés.
comprises dans les résistances indiquées sur ce schéma de
branchement. Pour le contrôle de ces résistances, la centrale

4.3.4 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage d’un clignotante et les lampes doivent être court-circuitées par deux

shunts d’une résistance maximale de 0,005 Q chacun.
seul véhicule tracté avec centrale à double circuit.
B A
d = deux véhicules tractés
= alimentation stabilisée
= lampes témoins
b = centrale clignotante e
f = lampes principales
C = un seul véhicule tracté
Figure 1 - Schéma de branchement pour l’essai des centrales clignotantes
(exemple pour une centrale clignotante à un seul circuit de contrôle)
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 4082-1981 (F)
Les lampes utilisées pour les essais doivent être sélectionnées
5.3.2 Lampes
de facon que, avant le réglage ci-dessous, la somme des puis-
sances absorbées ne s’écarte pas de plus de + 2 % et
Les lampes utilisées devront être conformes à une publication -6%
de la somme des puissances moyennes consommées corres-
CEI ultérieure. Ceci n’est pas applicable aux témoins lumineux
pondantes, à 13,5 V ou 28 V.
dans le cas où ils ne sont pas branchés en paralléle sur les lam-
pes principales.
En agissant sur l’une des résistances d’ajustement, RI ou RZ,
l’autre étant neutralisée, on règle l’intensité pour obtenir la
5.3.3 Appareils de mesurage
charge électrique de l’automobile et, le cas échéant, du (ou
des) véhicule(s) tracté(s), avec une précision égale à 0,5 % de
Les appareils utilisés pour mesurer la fréquence de clignote-
la somme des puissances moyennes consommées correspon-
ment, le facteur de forme, le temps de démarrage et la chute de
dantes, à la tension d’essai, conformément à une Publication
tension dans la centrale ne doivent pas perturber le circuit.
CEI. II faut tenir compte de la puissance absorbée des lampes
des répétiteurs latéraux lorsque ceux-ci existent, ainsi que de la
puissance absorbée des lampes témoins lorsqu’elles sont bran-
5.3.4 Essais
chées en parallèle sur les lampes principales. Ces réglages se
font individuellement pour chacun des véhicules (simulés).
L’alimentation stabilisée utilisée pour les mesurages doit satis-
faire aux exigences suivantes :
Pour les essais, on agit sur l’alimentation afin d’obtenir les ten-
sions spécifiées aux bornes D et E aux différentes températures
d’essai sans retoucher le réglage des résistances d’ajustement
5.3.4.1 Pour tous les essais, à l’exception de l’essai réalisé
R, ou RZ.
conformément à 5.16 :
- l’alimentation stabilisée doit pouvoir fournir le courant
5.4.1 Les témoins de fonctionnemen t doivent être prévus et
de charge stationnaire de facon continue et le courant de
branchés dans le circuit d’essai comme indiqué par le fabricant.
pointe, nécessaires pour les essais;
5.4.2 Dans le cas de fonctionnement en signal de détresse, il
- la tension entre B et C (voir figure 1) ne doit pas varier
faut ajouter une lampe supplémentaire correspondant au
de plus de 1,0 V lorsque la charge passe d’une valeur nulle à
témoin lumineux du signal de détresse, conformément aux indi-
la valeur maximale (courant de pointe compris). La variation
cations du fabricant.
de tension ne doit pas être supérieure à 370 mV après
100 vs;
5.5 Temps de démarrage
régulation statique : la tension entre B et C (voir
figure 1) ne doit pas varier de plus de 2 % lorsque la charge

passe d’une valeur nulle à la valeur maximale stabilisée (cou- 5.5.1 Par convention, on appelle :

rant de pointe exclu), ni lorsque la tension de la ligne varie;
seuil de mise sous tension le moment où, partant d’une

ondulation résiduelle : 75 mV max., de crête à crête. valeur inférieure ou égale à 3 V (ou 6 V), la tension d”alimen-

tation atteint une valeur de 11 V (ou 22 V);
5.3.4.2 Pour l’essai d’endurance (voir 5.16) :
seuil de mise hors tension le moment où, partant d’une
valeur supérieure ou égale à 11 V (ou 22 V), la tension d’ali-
- tension entre B et C (voir figure 1) : 14 V ou 28 V et
mentation atteint une valeur de 3 V (ou 6 V).
13 V ou 26 V, selon le mode d’utilisation de la centrale cli-
gnotante (voir 5.16.1 et 5.16.2);
5.5.2 Le seuil de la première mise sous tension doit se pro-
duire dans un délai inférieur ou égal à 1,0 s après fermeture de
- la tension entre B et C (voir figure 1) ne doit pas varier
l’interrupteur F sous une tension d’alimentation de 13 V ou de
de plus de 1,0 V lorsque la charge passe d’une valeur nulle à
26 V réglée au préalable.
la valeur maximale (courant de pointe compris); la variation
de tension doit être inférieure à 370 mV aprés 10 ms;
5.5.3 La durée de la première mise sous tension doit être d’au
régulation statique : la tension entre B et C (voir
moins 0,2 s.
figure 1) ne doit pas varier de plus de 2 % lorsque la charge
passe d’une valeur nulle à la valeur maximale stabilisée (cou-
5.5.4 Le seuil de la Premiere mise hors tension doit se pro-
rant de pointe exclu), ni lorsque la tension de la ligne varie;
duire dans un délai inférieur ou égal à 1,5 s aprés fermeture de
l’interrupteur F sous une tension d’alimentation de 13 V ou de
ondulation résiduelle : 300 mV max., de crête à crête.
26 V réglée au préalable.
5.4 Réglages 5.5.5 *Les conditions énoncées en 5.5.2,5.5.3 et 5.5.4 doivent
être remplies sur la base de la moyenne de trois démarrages

On règle la tension aux bornes D et E des lampes à 13,5 V ou séparés par une période de refroidissement d’au moins 5 min.

28,0 V aprés avoir court-circuité la centrale par un shunt, con- Les mêmes conditions doivent être également remplies lors

formément à 5.3.1. d’un seul démarrage après 5 min de fonctionnement continu.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 40824981 (FI
5.7 Témoin de fonctionnement en indicateur de
5.6 Fréquence et facteur de forme
direction
5.6.1 Fréquence
5.7.1 Conditions normales (toutes les lampes en service)
Fonctionnement en indicateur de direction
5.6.1 .l
Dans le cas où toutes les lampes fonctionnent normalement, le
(ou les) témoin(s) de fonctionnement sonore(s) et/ou lumineux
À la plus petite et à la plus grande charge électrique k’est-à-
doit (doivent) fonctionner à la fréquence des lampes principa-
dire pour le plus petit et le plus grand nombre de lampes pour
les, soit en phase, soit en opposition de phase, aux températu-
lequel la centrale considérée est prévue), la fréquence doit
res de - 18 + 2,5 OC, + 23 k 5 OC et + 52 k 2,5 OC, et
satisfaire aux indications du tableau 2, en déterminant, après
dans la gamme de tensions comprise entre 11 et 14 V ou entre
au moins cinq cycles consécutifs, la valeur moyenne d’au
22 et 28 V. Le fonctionnement du (ou des) témoin(s) n’est pas
moins trois cycles consécutifs.
exigé en signal de détresse.
Tableau 2 - Fréquence de clignot
...

Norme internationale

INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION.ME~YHAPOflHAR OPrAHH3Al&lR fl0 CTAH&WTbl3Al&lM.ORGANISATlON INTERNATIONALE DE NORMALISATION

Véhicules routiers - Automobiles - Centrales
clignotantes
Road vehicles - Motor vehicles - Flasher units
Première édition - 1981-07-15
R8f. n* : ISO 4082-1981 (F)
CDU 629.113.066

véhicule à moteur, centrale clignotante, borne électrique, repérage de position, propriété électrique, essai de

Descripteurs : véhicule routier,

vibration, essai au choc, essai individuel, conditions d’essai, fréquence de fonctionnement, puissance électrique.

Prix basé sur 7 pages
---------------------- Page: 1 ----------------------
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration

des Normes internationales est confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque

comite membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique

correspondant. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouverne-

mentales, en liaison avec I’ISO, participent également aux travaux.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-
nationales par le Conseil de I’ISO.

La Norme internationale ISO 4082 a été élaboree par le comité technique ISO/TC 22,

Whicules routiers, et a été soumise aux comités membres en juillet 1979.
Les comités membres des pays suivants l’ont approuvée :
Afrique du Sud, Rép. d’ Corée, Rép. de Roumanie
Allemagne, R. F. Espagne
Royaume-Uni
Australie France Suéde
Autriche Italie Suisse
Belgique
Japon
Corée, Rép. dem. p. de Pays-Bas
Les comités
membres des su ivants l’ont désapprouvée pour des raisons techni-
Pays
ques :
Canada
Tchécoslovaquie
Organisation internationale de normalisation, 1981
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 4082-1981 (F)
NORME INTERNATIONALE
Véhicules routiers - Automobiles - Centrales
clignotantes
3 lWf6rences
1 Objet
ISO 303, Véhicules routiers - lns talla tion des dispositifs
La présente Norme internationale spécifie les caractéristiques
d’éclairage et de signa fisa tien. 1)
électriques auxquelles les centrales clignotantes destinées aux
automobiles doivent répondre lorsqu’elles sont soumises à
l’agrément par type.
ISO 3033, Véhicules routiers - Types - Dénominations et
défli7itions.
2 Domaine d’application
La présente Norme internationale concerne les centrales cligno-
tantes destinées aux automobiles (terme 3.1 de I’ISO 3833)
équipées en 12 V ou en 24 V, et munies ou non de dispositifs
4 Génkalit6s
pour l’attelage de véhicules tractés (terme 3.2 de I’ISO 3833).
Elle peut être appliquée aux motocycles.
4.1 Inscriptions
Elle ne s’applique pas aux dispositifs à deux niveaux d’intensité
lumineuse.
Chaque centrale clignotante doit porter, de façon nettement
lisible et indélébile, la marque de fabrique ou de commerce du
Deux classes sont définies pour chacun des systèmes de 12 V
fabricant, la tension nominale et, pour les bornes existantes, un
et 24 V, comme suit :
repérage effectué conformement au tableau 1, ainsi que les
Classe A : Conditions d’utilisation courantes;
puissances des lampes pour lesquelles la centrale clignotante
- est prévue.
Classe 6 : Conditions d’utilisation sév&res.
Tableau 1 - Repérage des bornes des centrales clignotantes
Affectation
Rephage des bornesl)
Entrée de courant
2 Départ vers le commutateur
3 Départ vers le témoin lumineux 2
4 Masse
Départ vers le témoin lumineux 1
6 Départ vers le témoin lumineux 3
7 Mise hors circuit du contrôle de fonctionnement
8 Retour du commutateur, côté gauche
9 Retour du commutateur, côté droit
Sortie vers les feux-indicateurs de direction gauches (automobile)
102)
112) Sortie vers les feux-indicateurs de direction droits (automobile)
12 Sortie vers les feux-indicateurs de direction gauches (véhicule tracté)
13 Sortie vers les feux-indicateurs de direction droits (vehicule tracte)

Sortie vers les feux-répétiteurs latéraux gauches sur l’automobile et/ou le véhicule tracté

Sortie vers les feux-répétiteurs latéraux droits sur l’automobile et/ou le véhicule tracté

Sortie vers le commutateur, circuit auxiliaire pour véhicule tracté
1) D’autres désignations de repérage sont admises.

2) Dans le cas où les feux-indicateurs de direction avant et arrière de l’automobile sont connectés sur la centrale clignotante individuellement, ces

bornes doivent porter chacune le même repérage.
1) Révision de I’ISO/R 303-1963, actuellement au stade de projet.
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 4082-1981 (F)
4.2 Fonctions 4.35 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage de deux
véhicules tractés avec centrale à double circuit.
Les fonctions des centrales clignotantes peuvent être les sui-
vantes :
5 Caractéristiques électriques
4.2.1 Centrales clignotantes exclusivement pour les feux-
5.1 Tension d’alimentation
indicateurs de direction.
La tension d’alimentation est la tension qui existe entre les
points D et E de l’appareillage d’essai conformément à 5.3, la
4.2.2 Centrales clignotantes exclusivement pour le signal de
centrale clignotante étant court-circuitée.
détresse.
5.2 Conditions générales d’essai
4.2.3 Centrales clignotantes combinées pour les feux-
indicateurs de direction et le signal de détresse.
Sauf indication contraire, la centrale clignotante est essayée
dans un local où règne une température ambiante de
4.3 Conditions d’application
23 + 5 OC, et à une tension d’alimentation de 13 V ou de 26 V.
Les conditions d’application peuvent être les suivantes :
Les centrales sont essayées dans la (ou les) position(s)
prévue(s) par le fabricant.
4.3.1 Automobile non munie de dispositifs pour l’attelage de
véhicules tractés.
5.3 Appareillage d’essai

4.3.2 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage d’un 5.3.1 Schéma de branchement

seul véhicule tracté.
Les résistances des circuits d’essai doivent être conformes aux
valeurs indiquées dans le schéma de branchement décrit à la
4.3.3 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage de deux
figure 1. Les résistances des câbles et de l’ampèremètre sont
véhicules tractés.
comprises dans les résistances indiquées sur ce schéma de
branchement. Pour le contrôle de ces résistances, la centrale

4.3.4 Automobile munie de dispositifs pour l’attelage d’un clignotante et les lampes doivent être court-circuitées par deux

shunts d’une résistance maximale de 0,005 Q chacun.
seul véhicule tracté avec centrale à double circuit.
B A
d = deux véhicules tractés
= alimentation stabilisée
= lampes témoins
b = centrale clignotante e
f = lampes principales
C = un seul véhicule tracté
Figure 1 - Schéma de branchement pour l’essai des centrales clignotantes
(exemple pour une centrale clignotante à un seul circuit de contrôle)
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 4082-1981 (F)
Les lampes utilisées pour les essais doivent être sélectionnées
5.3.2 Lampes
de facon que, avant le réglage ci-dessous, la somme des puis-
sances absorbées ne s’écarte pas de plus de + 2 % et
Les lampes utilisées devront être conformes à une publication -6%
de la somme des puissances moyennes consommées corres-
CEI ultérieure. Ceci n’est pas applicable aux témoins lumineux
pondantes, à 13,5 V ou 28 V.
dans le cas où ils ne sont pas branchés en paralléle sur les lam-
pes principales.
En agissant sur l’une des résistances d’ajustement, RI ou RZ,
l’autre étant neutralisée, on règle l’intensité pour obtenir la
5.3.3 Appareils de mesurage
charge électrique de l’automobile et, le cas échéant, du (ou
des) véhicule(s) tracté(s), avec une précision égale à 0,5 % de
Les appareils utilisés pour mesurer la fréquence de clignote-
la somme des puissances moyennes consommées correspon-
ment, le facteur de forme, le temps de démarrage et la chute de
dantes, à la tension d’essai, conformément à une Publication
tension dans la centrale ne doivent pas perturber le circuit.
CEI. II faut tenir compte de la puissance absorbée des lampes
des répétiteurs latéraux lorsque ceux-ci existent, ainsi que de la
puissance absorbée des lampes témoins lorsqu’elles sont bran-
5.3.4 Essais
chées en parallèle sur les lampes principales. Ces réglages se
font individuellement pour chacun des véhicules (simulés).
L’alimentation stabilisée utilisée pour les mesurages doit satis-
faire aux exigences suivantes :
Pour les essais, on agit sur l’alimentation afin d’obtenir les ten-
sions spécifiées aux bornes D et E aux différentes températures
d’essai sans retoucher le réglage des résistances d’ajustement
5.3.4.1 Pour tous les essais, à l’exception de l’essai réalisé
R, ou RZ.
conformément à 5.16 :
- l’alimentation stabilisée doit pouvoir fournir le courant
5.4.1 Les témoins de fonctionnemen t doivent être prévus et
de charge stationnaire de facon continue et le courant de
branchés dans le circuit d’essai comme indiqué par le fabricant.
pointe, nécessaires pour les essais;
5.4.2 Dans le cas de fonctionnement en signal de détresse, il
- la tension entre B et C (voir figure 1) ne doit pas varier
faut ajouter une lampe supplémentaire correspondant au
de plus de 1,0 V lorsque la charge passe d’une valeur nulle à
témoin lumineux du signal de détresse, conformément aux indi-
la valeur maximale (courant de pointe compris). La variation
cations du fabricant.
de tension ne doit pas être supérieure à 370 mV après
100 vs;
5.5 Temps de démarrage
régulation statique : la tension entre B et C (voir
figure 1) ne doit pas varier de plus de 2 % lorsque la charge

passe d’une valeur nulle à la valeur maximale stabilisée (cou- 5.5.1 Par convention, on appelle :

rant de pointe exclu), ni lorsque la tension de la ligne varie;
seuil de mise sous tension le moment où, partant d’une

ondulation résiduelle : 75 mV max., de crête à crête. valeur inférieure ou égale à 3 V (ou 6 V), la tension d”alimen-

tation atteint une valeur de 11 V (ou 22 V);
5.3.4.2 Pour l’essai d’endurance (voir 5.16) :
seuil de mise hors tension le moment où, partant d’une
valeur supérieure ou égale à 11 V (ou 22 V), la tension d’ali-
- tension entre B et C (voir figure 1) : 14 V ou 28 V et
mentation atteint une valeur de 3 V (ou 6 V).
13 V ou 26 V, selon le mode d’utilisation de la centrale cli-
gnotante (voir 5.16.1 et 5.16.2);
5.5.2 Le seuil de la première mise sous tension doit se pro-
duire dans un délai inférieur ou égal à 1,0 s après fermeture de
- la tension entre B et C (voir figure 1) ne doit pas varier
l’interrupteur F sous une tension d’alimentation de 13 V ou de
de plus de 1,0 V lorsque la charge passe d’une valeur nulle à
26 V réglée au préalable.
la valeur maximale (courant de pointe compris); la variation
de tension doit être inférieure à 370 mV aprés 10 ms;
5.5.3 La durée de la première mise sous tension doit être d’au
régulation statique : la tension entre B et C (voir
moins 0,2 s.
figure 1) ne doit pas varier de plus de 2 % lorsque la charge
passe d’une valeur nulle à la valeur maximale stabilisée (cou-
5.5.4 Le seuil de la Premiere mise hors tension doit se pro-
rant de pointe exclu), ni lorsque la tension de la ligne varie;
duire dans un délai inférieur ou égal à 1,5 s aprés fermeture de
l’interrupteur F sous une tension d’alimentation de 13 V ou de
ondulation résiduelle : 300 mV max., de crête à crête.
26 V réglée au préalable.
5.4 Réglages 5.5.5 *Les conditions énoncées en 5.5.2,5.5.3 et 5.5.4 doivent
être remplies sur la base de la moyenne de trois démarrages

On règle la tension aux bornes D et E des lampes à 13,5 V ou séparés par une période de refroidissement d’au moins 5 min.

28,0 V aprés avoir court-circuité la centrale par un shunt, con- Les mêmes conditions doivent être également remplies lors

formément à 5.3.1. d’un seul démarrage après 5 min de fonctionnement continu.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 40824981 (FI
5.7 Témoin de fonctionnement en indicateur de
5.6 Fréquence et facteur de forme
direction
5.6.1 Fréquence
5.7.1 Conditions normales (toutes les lampes en service)
Fonctionnement en indicateur de direction
5.6.1 .l
Dans le cas où toutes les lampes fonctionnent normalement, le
(ou les) témoin(s) de fonctionnement sonore(s) et/ou lumineux
À la plus petite et à la plus grande charge électrique k’est-à-
doit (doivent) fonctionner à la fréquence des lampes principa-
dire pour le plus petit et le plus grand nombre de lampes pour
les, soit en phase, soit en opposition de phase, aux températu-
lequel la centrale considérée est prévue), la fréquence doit
res de - 18 + 2,5 OC, + 23 k 5 OC et + 52 k 2,5 OC, et
satisfaire aux indications du tableau 2, en déterminant, après
dans la gamme de tensions comprise entre 11 et 14 V ou entre
au moins cinq cycles consécutifs, la valeur moyenne d’au
22 et 28 V. Le fonctionnement du (ou des) témoin(s) n’est pas
moins trois cycles consécutifs.
exigé en signal de détresse.
Tableau 2 - Fréquence de clignot
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.