Road vehicles — Safety glazing materials — Test methods for optical properties

Véhicules routiers — Vitrages de sécurité — Méthodes d'essai des propriétés optiques

General Information

Status
Published
Publication Date
04-Jun-1997
Current Stage
9093 - International Standard confirmed
Start Date
19-Dec-2007
Completion Date
13-May-2020
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 3538:1997 - Road vehicles -- Safety glazing materials -- Test methods for optical properties
English language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 3538:1997 - Véhicules routiers -- Vitrages de sécurité -- Méthodes d'essai des propriétés optiques
French language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 3538:1997 - Véhicules routiers -- Vitrages de sécurité -- Méthodes d'essai des propriétés optiques
French language
15 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL IS0
STANDARD 3538
Second edition
1997-06-o 1
Whicules routiers - Vitrages de sbcurit6 - M&hodes d ’essai des
propri6 t&s op tiques
Reference number
IS0 3538:1997(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
Foreword
IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide fed-
eration of national standards bodies IS0 member bodies). The work of
preparing International Standards is normally carried out through IS0
technical committees. Each membe body interested a subject for
which a technical committee has been established has the right to be
represented on that committee. International organizations, governmental
and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. IS0
collaborates closely with the International Electrotechnical Commission
(IEC) on all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an International
Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting
a vote.
International Standard IS0 3538 was prepared by Technical Committee
ISO/lC 22, Road vehicles, Subcommittee SC 11, Safety glazing materials.
This second edition cancels and replaces the first edition (IS0 3538:1978),
which has been technically revised.
Annexes A to D of this International Standard are for information only.
0 IS0 1997

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be repro-

duced or utilized in any form or by any means, electronic or mechanical, including photo-

copying and microfilm, without permission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case postale 56 l CH-1211 Geneve 20 l Switzerland
Internet centraI@iso.ch
x.400 c=ch; a=400net; p=iso; o=isocs; s=central
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD @ IS0 IS0 3538:1997(E)
- Safety glazing materials -
Road vehicles Test methods
for optical properties
1 Scope
This International Standard specifies optical test
methods relating to the safety requirements for all
safety glazing materials in a road vehicle, whatever
the type of glass or other material of which they are
composed.
2 Definitions
For the purposes of this International Standard, the
following definitions apply.
2.1 optical angular deviation: Angle between the
directions of the incident ray and the emergent ray re-
fracted by the safety glazing material.
Figure 1
- Diagrammatic representation of optical
2.2 optical distortion (in a given direction): Al-
distortion
gebraic difference Aa in angular deviations CC~ and Q
measured between two points M and M’ on the sur-
2.4 CIEI) standard illuminant A: Radiant source
face of the safety glazing material, the distance be-
whose relative spectral radiant power distribution
tween them being such that their projections on a
&$) in the visible spectrum (wavelength range from
plane at right angles to the direction of vision are
380 nm to 780 nm) corresponds to a black body radi-
separated by a given distance AX (see figure 1).
ator at 2 856 K.
[ IS0 3536: 1992, 2.91
NOTES 2.5 CIE 1931 standard observer: Ideal observer
with colour matching function V(h) corresponding to a
1 In figure 1, Aa= a, - a2 is the optical distortion in the
field of view subtending a 2’ angle on the retina.
direction MM’ considering the sign of the angles;
AX = MC is the distance between two straight lines parallel
NOTE 3 This is commonly called the “2’ standard ob-
to the direction of vision, and passing through the points M
server ”.
and M ’.
2.6 Luminous reflectance: Ratio of the reflected
2 Anti-clockwise deviation should be regarded as positive,
luminous flux to the incident luminous flux.
and clockwise deviation as negative.
NOTE 4 Luminous reflectance depends on relative spec-
2.3 optical distortion (at a point M): Maximum
tral power distribution of the light source.
optical distortion for all directions MM’ from the point
M (see figure 1).
[ IS0 3536: 1992, 2. IO]
1) International Commission on Illumination.
---------------------- Page: 3 ----------------------
2 856 K + 50 K. This voltage shall be stabilized within
3 Tests conditions
+ 0,l %. The instrument used to check the voltage
shall be of appropriate accuracy.
ts shall be carried
Unless ot herwise sp ecif ied the tes
the followi ng con d itions:
out under
5.1.2.2 Optical system (see figure 2) consisting of
two colourless lenses, Ll and L2, each with a focal
a) temperature: 20 OC + 5 OC;
length, fi of at least 500 mm and corrected for chro-

b) pressure: 96 kPa + IO kPa 2); matic aberrations. The clear aperture of the lenses

shall not exceedf/20. The distance between the lens
c) relative humidity: (60 rt 20) %.
Ll and the light source shall be adjusted in order to
obtain a light beam which is substantially parallel. A
diaphragm, Al, shall be inserted to limit the diameter
4 Application of tests of the light beam to 7 mm + 1 mm. This diaphragm
shall be situated at a distance of 100 mm * 50 mm
from the lens Ll on the side remote from the light
For certain types of safety glazing materials, it is not
source. A second diaphragm, A2, shall be placed in
necessary to carry out all the tests specified in this
front of lens L2 which shall have the same character-
International Standard, when the results, according to
istics as’ Ll . The detector of the measuring equip-
the purpose of testing, can be predicted with cer-
ment (5.1.2.3) shall be placed in the focal plane of
tainty from a knowledge of the properties of the
lens L2. The image of the light source shall be cen-
safety glazing material concerned.
tered on the detector. A diaphragm, A3, with a di-
ameter slightly larger than the cross-section of the
largest dimension of the image of the light source is
5 Requirements
placed in front of the detector in order to prevent
scattered light created by the sample from reaching
Regular luminous transmission test
5.1
the detector. The point of measurement shall be
taken at the centre of the light beam.
5.1.1 Purpose of test
5.1.2.3 Measuring equipment, of which the detec-
The purpose of this test is to determine whether the
tor shall have a relative spectral responsivity in sub-

safety glazing material has a certain regular luminous stantial agreement with the CIE spectral luminous

transmittance.
efficiency function for photopic vision (see annex A).
The sensitive surface of the detector shall be covered
with a diffusing medium and shall have at least twice
5.1.2 Apparatus
the cross-section of the largest dimension of the im-
age of the light source. If an integrating sphere is
5.1.2.1 Light source realizing CIE standard illumi-
used as the detector, the image of the light source

nant A, consisting of an incandescent lamp, the fila- shall be in the entrance port of the integrating sphere

ment of which is contained within a parallelepiped
and the aperture of the sphere shall be at least twice
I,5 mm x 1,5 mm x 3 mm. The voltage at the lamp
the cross-section of the measuring beam at that ap-
terminals shall be such that the colour temperature is
erture.
Sample Detec tor
Light source
Figure 2, - Measurement of regular transmittance
2) 1 kPa=l OOON/m2=lOmbar
---------------------- Page: 4 ----------------------
IS0 3538:1997(E)
@ IS0
5.2.3 Target test
The linearity of the detector and the associated indi-
cating instrument shall be less than or equal to & 2 %
5.2.3.1 Principle
of full scale, or + 10 % of the magnitude of the read-
ing, whichever is the smaller.
This method involves viewing an illuminated target
through the safety glazing material.
5.1.3 Procedure
5.2.3.2 Apparatus
of the
Adjust the instrument indicating the response
safety
detector to indicate 100 divisions when the 300 mm x
5.2.3.2.1 Light box, approximately
When
glazing material is not inserted in the light path
300 mm x 150 mm, the front of which supports the
It shall
no light is falling on the detector, the instrume
target (5.2.3.2.2) and is most conveniently constructed
read zero.
from glass masked with opaque black paper or coated
with matt black paint. The box shall be illuminated by
le dia-
Place the safety glazing material between t
a suitable light source. The inside of the box shall be
phragms Al and A2 and adjust its orientation in such a
coated with matt white paint.
way that the angle of incidence of the light beam is
equal to 0” + 5 ”. Measure the regular transmittance of
5.2.3.2.2 Target, conforming to figure 3, and pref-
the safety glazing material: for every point measured,
erably in the form of either
read the number of divisions, YI, shown on the indicat-
ing instrument.
a) an illuminated “ring” target, the outer diameter,
D, of which subtends an angle of q at a distance x
The regular transmittance z, is equal to n/l00 and is
[see figure 3 a)], or
determined for any point on the safety glazing ma-
b) an illuminated “ring and spot” target, the dimen-
terial.
sions of which are such that the distance, D, from
a point on the edge of the spot to the nearest
point on the inside diameter of the ring, subtends
5.1.4 Expression of results
an angle of 7;7 at a distance x [see figure 3 b)].
Record the regular transmittance determined for any
NOTE 5
point on the safety glazing material in accordance with
IJ is the angular limit value, in minutes of arc, of sec-
5.1.3.
ondary image separation;
x is the distance, greater than or equal to 7 m, from
5.1.5 Alternative methods the safety glazing material to the target, as shown
in figure 4;
Other methods giving equivalent luminous transmit- D =xtan 77
tance results are acceptable provided the accuracy
The target may be designed in such a way that the
specified in 5.1.2.3 is achieved.
test can be carried out on a simple “Go-No Go”
basis.
It may be convenient to use other forms of target,
5.2 Secondary image separation test
such as shown in figure 6. It is also acceptable to re-
place the target system with a projection system and
5.2.1 Purpose of test
to view the resulting images on a screen.
The purpose of this test is to determine the angular
5.2.3.3 Procedure
separation between the primary and secondary im-
ages.
Mount the safety glazing material at the designed rake
angle on a suitable stand in such a way that the ob-
servation is carried out in the horizontal plane passing
5.2.2 Types of test
through the centre of the target.
Two types of test are recognized:
The light box shall be viewed in a dark or semi-dark
room, through each part of the area being examined,
a) target test;
in order to detect the presence of any secondary
image associated with the illuminated target. Rotate
collimation telescope test.
the safety glazing material as necessary to ensure that
the correct direction of view is maintained. A mon-
These tests be used for approval purposes, qual-
may
ocular may be used for viewing.
uct evaluation as appropriate.
ity con trol or prod
---------------------- Page: 5 ----------------------
IS0 3538:1997(E) @ IS0
Dimensions in millimetres
Ring Ring
Centre spot
Figure 3 - Dimensions of targets
Target
Suitable light
Safety glazing material
source
Observation
location
Observation distance Ix = ? m)
Figure 4 - Arrangement of apparatus for target test
5.2.3.4 Expression of results
5.2.4 Collimation telescope test
Record whether 5.2.4.1 Apparatus

- using the “ring” target [5.2.3.2.2 a)], the primary The apparatus consists of a collimator and telescope

and secondary images of the circle separate, i.e.
conforming to figure 5. Any equivalent optical system
whether the limit value of q is exceeded, or, may, however, be used.
- using the “ring and spot” target [5.2.3.2.2 b)], the
secondary image of the spot shifts beyond the
point of tangency with the inside edge of the ring,
i.e. whether the limit value of q is exceeded.
---------------------- Page: 6 ----------------------
Observation telescope
Optical axis
123 45 ? 8 9
Safety glazing material - Focal plane
Rake angle
1) Bulb
2) Condenser, aperture > 8,6 mm
3) Ground-glass screen, aperture greater than condenser aperture
4) Colour filter, diameter > 8,6 mm, with central hole = 0,3 mm diameter
5) Polar co-ordinate plate, diameter > 8,6 mm
6) Achromatic lens, fa 86 mm, aperture of 10 mm
7) Achromatic lens, fa 86 mm, aperture of IO mm
8) Dark spot, diameter = 0,3 mm
9) Achromatic lens, f= 20 mm, aperture G 10 mm
Apparatus for collimation telescope test
Figure 5 -
5.2.4.2 Principle severe secondary image. Then examine the worst
area using the optical system prescribed in 5.2.4.1 and
measure the maximum secondary image separation at
The collimation telescope forms, at infinity, the image
the appropriate angle of incidence.
of a polar co-ordinate system with a bright point at its
centre (see figure 6).
5.2.4.4 Expression of results
In the focal plane of the observation telescope, a small

dark spot with a diameter slightly larger than that of Record the maximum secondary image separation.

the projected bright point is placed on the optical axis,
thus obscuring the bright point.
5.3 Optical distortion test
When a sample which exhibits a secondary image is
placed between the telescope and the collimator, a
5.3.1 Purpose of test
second, less bright point appears at a certain distance
from the centre of the polar co-ordinate system. The
The purpose of this test is to determine the optical
secondary image separation can be read out as the
distortion of the safety glazing material.
distance between the points seen through the obser-
vation telescope (see figure 61, i.e. the distance be-
tween the dark spot and the bright point at the centre 5.3.2 Principle
of the polar co-ordinate system represents the devi-
The optical distortion of the safety glazing material is
ation of the optical axis.
evaluated by projecting an appropriate slide (raster)
through the safety glazing material being tested onto a
5.2.4.3 Procedure
display screen. The change in shape of the projected
image caused by the glazing material provides a
Firstly, examine using a simple scanning technique
measure of the distortion.
the area of the safety glazing material giving the most
---------------------- Page: 7 ----------------------
@ IS0
\ Secondary image
Primary image
30’
Dark spot (centre of field of vision)
Figure 6 - Example of observation by the collimation telescope test
5.3.3 Apparatus - 150 W quartz halogen lamp (if used without a fil-
ter);
The apparatus shall consist of the following items, ar-
250 W quartz halogen lamp (if a green filter is
ranged as shown in figure 7.
used).
5.3.3.1 Projector, of good quality, with a high-
The projector is shown schematically in figure 8. An
intensity, point light source, having for example, the
8 mm diameter diaphragm is positioned approximately
following characteristics:
10 mm from the front lens of the projector.
- focal length, at least 90 mm;
- aperture, approximately l/2,5;
---------------------- Page: 8 ----------------------
@ IS0 IS0 3538:1997(E)
Safety glazing material
een
RI =4m
R2 = 2 m to 4 m (4 m preferred)
- Arrangement of the apparatus for the optical distortion test
Figure 7
Dimensions in millimetres
Light source Slide (raster) Diaphragm
.-----------em------
0 -.
0 -\
0 -.
. -.
# -.
--_-_-- &.-.-.-- -------p-p_.
v-v---- - u:
\ 9
MM 00
5 0
. 0)
. # //
. /@
- --------embb --/= w-e---- 1
Condenser Lens
Figure 8 - Optical arrangement of the projector
5.3.3.2 Slides (rasters), consisting for example, of RI-+-R2
-xfh
an array of bright circular shapes on a dark background
as shown in figure 9. The slide shall be of sufficiently
high quality and contrast to enable measurement to
where
be carried out with an error of less than 5 %.
RI is the distance between the diaphragm of the
projector and the safety glazing material (see
In the absence of the safety glazing material to be ex-
figure 7);
amined, the diameter of the circular shapes shall be
such that when projected on the screen these form an
R2 is the distance between the safety glazing
arr
...

Iso
NORME
3538
INTERNATIONALE
Deuxième édition
1997-06-01
Véhicules routiers - Vitrages de
- Méthodes d’essai des propriétés
sécurité
optiques
Road vehicles - Sa fety glazing ma terials - Test methods for optical
properties
Numéro de référence
ISO 3538:1997(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 3538:1997(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une féderation
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comites techniques de I’ISO. Chaque comite membre intéressé par une
etude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
so’nt soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des co-
mites membres votants.
La Norme internationale ISO 3538 a été élaborée par le comite technique
ISO/TC 22, Véhicules routiers, sous-comité SC 11, Vitrages de sécurité.
Cette deuxième édition annule et remplace la première édition
(ISO 3538:1978), dont elle constitue une revision technique.
Les annexes A à D de la présente Norme internationale sont données uni-
quement à titre d’information.
0 ISO 1997

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-

cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun pro-

cédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord

ecrit de Yediteur.
Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 l CH-121 1 Genève 20 l Suisse
Internet central@iso.ch
x.400 c=ch; a=400net; p=iso; o=isocs; s=central
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORME INTERNATIONALE @ 60 ISO 3538:1997(F)
Méthodes
Véhicules routiers - Vitrages de sécurité -
d’essai des propriétés optiques
1 Domaine d’application
La présente Norme internationale prescrit les métho-
des d’essai des propriétés optiques relatives aux
conditions de sécurite exigées pour tous les vitrages
Vitrage de sécurité
de sécurité d’un véhicule routier, quel que soit le type
de verre ou d’autre matériau dont ils sont composés.
2 Définitions
Pour les besoins de la présente Norme internationale,
les définitions suivantes s’appliquent.
2.1 déviation angulaire optique: Angle forme par
les directions du rayon incident et du rayon émergent
Figure 1 - Représentation schématique de la
réfracté par le vitrage de sécurité.
distorsion optique
2.2 distorsion optique (dans une direction don-
2.4 illuminant normalisé A de la CIE’): Source de

née): Différence algébrique, Aa, entre les déviations rayonnement dont la répartition spectrale relative

angulaires a1 et a2 mesurées entre deux points M et
d’énergie de rayonnement SA(k) dans je spectre visi-

M’ de la surface du vitrage de sécurité espacés de fa- ble (longueurs d’onde comprises entre 380 nm et

çon que leurs projections sur un plan perpendiculaire à
780 nm) correspond à celle d’un radiateur intégral
la direction d’observation soient distantes d’une valeur
(corps noir) à 2 856 K.
fixe, k (voir la figure 1). [ISO 3536:1992, 2.91
2.5 observateur de référence CIE 1931: Observa-
NOTES
teur idéal dont la fonction d’égalisation des couleurs
V(h) correspond à un champ de vision sous-tendant un
1 À la figure 1,
angle de 2’ sur la rétine. ’
a2 est la distorsion optique dans la direction MM’
Aa=a,-
compte tenu du signe des angles;
NOTE 3 II est communément appelé «observateur norma-
AX = MC est la distance entre les deux droites parallèles à
lisé 2O».
la direction d’observation et passant par les points M et M’.
2.6 facteur de réflexion ‘lumineuse: Rapport du
2 Une déviation dans le sens contraire des aigui!les d’une

montre est considérée comme positive et une déviation flux lumineux réfléchi au flux lumineux incident.

dans le sens des aiguilles d’une montre comme négative.
NOTE 4 Le facteur de réflexion lumineuse dépend de la
répartition relative des puissances spectrales de la source
2.3 distorsion optique (en un point M): Distorsion
lumineuse.
optique maximale pour toutes les directions MM’ à
partir du point M (voir la figure 1). [ ISO 3536: 1992, 2.101
1) Commission internationale de l’éclairage.
---------------------- Page: 3 ----------------------
@ ISO
ISO 3538:1997(F)
+ 0,l %. L’instrument utilisé pour contrôler la tension
3 Conditions d’essai
doit présenter une exactitude appropriée.
Sauf spécification contraire, les essais doivent être ef-
5.1.2.2 Système optique (voir la figure 2), composé
fectués dans les conditions suivantes:
de deux lentilles incolores, Ll et L2, chacune de dis-
tance focale, fi d’au moins 500 mm et corrigée des
a) température: 20 OC & 5 OC;
aberrations chromatiques. La pleine ouverture des
lentilles ne doit pas dépasserfl20. La distance entre la
b) pression: 96 kPa * 10 kPa 2);
lentille Ll et la source lumineuse doit être réglée de
humidité relative: (60 + 20) %
manière à obtenir un faisceau lumineux sensiblement
parallèle. Un diaphragme, Al, doit être inséré pour
4 Exécution des essais
limiter le diamètre du faisceau lumineux à
7 mm + 1 mm. Ce diaphragme doit être situé à une

Pour certains types de vitrages de sécurité, il n’est distance de 100 mm + 50 mm de la lentille Ll, du côté

pas nécessaire d’effectuer tous les essais prescrits opposé à la source lumineuse. Un deuxième dia-

dans la présente Norme internationale lorsque les ré- phragme, A2, doit être placé face à la lentille L2 ayant

sultats, compte tenu du but de ces essais, peuvent les mêmes caractéristiques que Ll. Le récepteur de

être déduits avec certitude de la connaissance des l’équipement de mesure (5.1.2.3) doit être placé dans

propriétés des vitrages de sécurité concernés. le plan focal de la lentille L2. L’image de la source lu-

mineuse doit être centrée sur le récepteur. Un dia-
phragme A3, de diamètre légèrement supérieur à la
5 Exigences
section de la plus grande dimension de l’image de la
source lumineuse, est placé en face du récepteur pour
Essai de la régularité de transmission
5.1
éviter que la lumière diffusée, créée par l’éprouvette,
lumineuse
n’atteigne le récepteur. Le point de mesure doit être
pris au centre du faisceau lumineux.
5.1 .l But de l‘essai
5.1.2.3 Équipement de mesure, dont le récepteur
Le but de cet essai est de déterminer si le matériau
présente une sensibilité spectrale relative correspon-
du vitrage de sécurité a une certaine régularité de
dant de façon substantielle à la fonction d’efficacité
transmission lumineuse.
lumineuse spectrale de la CIE en ce qui concerne la
vision photopique (voir l’annexe A). La surface sensi-
5.1.2 Appareillage ble du récepteur doit être recouverte d’un diffuseur et
doit être au moins égale à deux fois la section de la

5.1.2.1 Source lumineuse réalisant l’illuminant nor- plus grande dimension de l’image de la source lumi-

malisé A de la CIE, composée d’une lampe à incan-
neuse. Si l’on se sert d’une sphère d’ulbricht comme

descence dont le filament est contenu dans un récepteur, l’image de la source lumineuse doit être

volume parallélépip’édique de 1,5 mm x 1,5 mm x dans l’orifice d’entrée de la sphère d’ulbricht et I’ou-

3 mm. La tension appliquée aux bornes de la lampe verture de la sphère doit être au moins égale à deux

doit être telle que la température de couleur soit égale fois la section du faisceau de mesure au niveau de

à 2 856 K & 50 K. Cette tension doit être stabilisée à cette ouverture.
t- Sourcelumineuse
Figure 2 - Système de mesure du facteur de transmission régulière
2) 1 kPa = 1 000 N/m* = 10 mbar
---------------------- Page: 4 ----------------------
@ ISO ISO 3538:1997(F)
La linéarité du récepteur et de l’instrument indicateur 5.2.3 Essai à la cible
associé doit être inférieure ou égale à + 2 % de la
pleine échelle, ou à k 10 % de la valeur mesurée si 5.2.3.1 Principe
cette dernière est plus faible.
Cette méthode consiste à examiner une cible éclairée
à travers le vitrage de sécurité.
5.1.3 Mode opératoire
5.2.3.2 Appareillage
Régler l’instrument donnant la réponse du récepteur
de façon qu’il indique 100 divisions lorsque le vitrage
5.2.3.2.1 Boîte à lumière, d’environ 300 mm x
de sécurité n’est pas placé sur le trajet lumineux.
300 mm x 150 mm, dont la partie avant, qui supporte
Lorsque le récepteur ne reçoit aucune lumière, I’appa-
la cible (5.2.3.2.2), est constituée le plus commodé-
reil doit indiquer zéro.
ment par un verre recouvert de papier noir opaque ou
de peinture noire mate. La boîte doit être éclairée par
Placer le vitrage de sécurité entre les diaphragmes Al
une source lumineuse appropriée. L’intérieur de la
et A2, et régler son orientation de façon que l’angle
boîte doit être recouvert d’une couche de peinture
d’incidence du faisceau lumineux soit égal à Oo + 5’.
blanche mate.
Mesurer le facteur de transmission régulière sur le vi-
trage de sécurité: lire, pour chacun des points mesu-
5.2.3.2.2 Cible conforme à la figure 3, de préférence,
rés, le nombre de division, ~1, sur l’appareil de mesure.
de l’un des deux types suivants:
Le facteur de transmission régulière zr est égal à
a) cible annulaire éclairée, dont le diamètre exté-
n/lOO et est déterminé en tout point du vitrage de sé-
rieur, B, sous-tend un angle de 7 à une distance x
curité.
[voir la figure 3 a)];
b) cible «couronne et spot)) éclairée, dont les di-
mensions sont telles que la distance, D, d’un
5.1.4 Expression des résultats
point situé sur le bord du spot au point le plus
proche sur le diamètre intérieur de la couronne,
Noter le facteur de transmission régulière déterminé
sous-tende un angle de q à une distance x [voir la
pour tout point du vitrage de sécurité, conformément
figure 3 b)].
à 5.1.3.
NOTE 5
5.1.5 Autres méthodes
q est la valeur angulaire limite, en minutes d’angle,
de la séparation d’image secondaire;
D’autres méthodes donnant des résultats équivalents
x est la distance, supérieure ou égale à 7 m, entre le

quant au facteur de transmission lumineuse sont ac- vitrage de sécurité et la cible, comme indiqué à la

figure 4;
ceptables si elles fournissent l’exactitude prescrite en
5.1.2.3. D =xtan q
La cible peut être conçue de manière que l’essai
puisse être effectué selon une simple méthode de
((PASSE/NE PASSE PAS)).
5.2 Essai de séparation d’image secondaire
II peut être commode d’utiliser d’autres formes de ci-
5.2.1 But de l’essai
bles, telle celle représentée à la figure 6. II est égale-
ment possible de remplacer la cible par un dispositif
Le but de cet essai est de déterminer l’écart angulaire
de projection et d’examiner les images résultantes sur
entre les images primaire et secondaire.
un écran.
5.2.3.3 Mode opératoire
5.2.2 Types d’essais
Installer le vitrage de sécurité à l’angle d’inclinaison
Deux méthodes d’essai sont reconnues:
spécifié sur un support approprié, de manière que
l’observation se fasse dans le plan horizontal passant
a) méthode d’essai à la cible;
par le centre de la cible.
b) méthode d’essai au collimateur.
La boîte à lumière doit être observée dans un local
obscur ou semi-obscur, à travers chaque partie de la
Ces essais peuvent être utilisés pour l’homologation,
zone examinée, afin de détecter la présence de toute
la maîtrise de la qualité ou l’évaluation des produits,
image secondaire associée à la cible éclairée. Tourner
selon les cas.
---------------------- Page: 5 ----------------------
@ ISO
SO 3538:1997(F)
- en se servant de la cible «couronne et spot))
le vitrage de sécurit6 de manière que la direction cor-
[5.2.3.2.2 b)], l’image secondaire du spot passe
recte d’observation soit maintenue. Une lunette peut
au-del& du point de tangence avec le bord inté-
être employée pour cet examen.
rieur de la couronne, c’est-à-dire si la valeur limite
de 7 est dépassée.
5.2.3.4 Expression des résultats
5.2.4 Essai au collimateur
Reporter si:
5.2.4.1 Appareillage
- en se servant de la cible annulaire [5.2.3.2.2 a)],
L’appareillage composé d’un collimateur et d’un téles-
les images primaire et secondaire du cercle se
cope, conforme à la figure 5. Toutefois, tout autre sys-
séparent, c’est-à-dire si la valeur limite de q est
dépassée, ou si tème optique équivalent peut aussi être utilisé.
Dimensions en millimètres
Couronne
\ Couronne
\ Spot central
\ i
-4-P-l
Figure 3 - Dimensions des cibles
Vitrage de sécurité
Endroit
d’observation
Angle d’inclinaison -
Distance d’observation (x L 7 m)
Figure 4 - Disposition de l’appareillage pour l’essai à la cible
---------------------- Page: 6 ----------------------
@ ISO
ISO 3538:1997(F)
Collimateur Télescope d’observation
l c
Axe optique
123 45 6 =? 8 9
Vitrage de sécurité - Plan focal
Angle d’inclinaison -
Lampe
Condenseur, ouverture > 8,6 mm
Écran de verre dépoli d’ouverture supérieure a celle du condenseur
Filtre colore, diamètre > 8,6 mm, avec trou central de diamètre = 0,3 mm
Plaque portant un système de coordonnées polaires, diamètre > 8,6 mm
Lentille achromatique, fa 86 mm, ouverture de 10 mm
7) Lentille achromatique,fà 86 mm, ouverture de 10 mm
Point sombre, diamètre = 0,3 mm
Lentille achromatique,f= 20 mm, ouverture s 10 mm
Figure 5 - Appareillage pour l’essai au collimateur
5.2.4.2 Principe 5.2.4.3 Mode opératoire

Le collimateur forme, à l’infini, l’image d’un système Rechercher préalablement à l’aide d’une technique

d’exploration simple la région du vitrage de sécurité
de coordonnées polaires, avec un point brillant au cen-
tre (voir la figure 6). donnant l’image secondaire la plus importante. Exa-
miner ensuite cette région à l’aide du système optique
prescrit en 5.2.4.1 et mesurer, sous l’angle d’inci-
Dans le plan focal du télescope d’observation, un petit

point sombre, de diamètre légèrement supérieur à dence approprié, la séparation maximale d’image se-

condaire.
celui du point brillant projeté, est placé sur l’axe opti-
que obscurcissant ainsi le point brillant.
5.2.4.4 Expression des résultats
Lorsqu’une éprouvette présentant une image secon-
daire est placée entre le télescope et le collimateur,
Noter la séparation maximale d’image secondaire.
un deuxième point moins brillant est visible à une cer-
taine distance du centre du système de coordonnées
polaires. On peut considérer que la séparation d’image
5.3 Essai de distorsion optique
secondaire est représentée par la distance entre les
points observés a travers le télescope d’observation
(voir la figure 61, c’est-à-dire que la distance entre le 5.3.1 But de l’essai
point sombre et le point brillant au centre du système

de coordonnées polaires constitue la déviation de Le but de cet essai est de déterminer la distorsion op-

tique du vitrage de sécurité.
l’axe optique.
---------------------- Page: 7 ----------------------
@ ISO
ISO 3538:1997(F)
\ Image secondaire
Point sombre (axe optique)
Figure 6 - Exemple d’observation selon la méthode d’essai au collimateur
5.3.2 Principe 5.3.3.1 Projecteur, de bonne qualité, avec une
source lumineuse ponctuelle, a forte intensité, ayant

La distorsion optique d’un vitrage de sécurité est par exemple les caractéristiques suivantes:

évaluée par la projection, sur un écran, d’une diaposi-
distance focale d’au moins 90 mm;
tive appropriée (mire) à travers le vitrage de sécurité -
soumis a l’essai. La modification de forme de l’image -
ouverture d’environ 1/2,5;
projetée, provoquée par le vitrage, donne une mesure
lampe a quartz halogène de 150 W (en cas d’utili-
de la distorsion.
sation sans filtre);
lampe a quartz halogène de 250 W (en cas d’utili-
sation d’un filtre vert).
5.3.3 Appareillage
Le projecteur est représenté schématiquement à la

L’appareillage se compose des éléments suivants, figure 8. Un diaphragme de 8 mm doit être placé à

disposes comme indiqué a la figure 7.
10 mm environ de la lentille de l’objectif du projecteur.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 3538:1997(F)
,---- Vitrage de sécurité
r Projecteur
Angle d’inclinaison -
RI =4m
R2 = 2 m à 4 m (4 m de préférence)
Figure 7 - Disposition de l’appareillage pour l’essai de distorsion optique
Dimensions en millimètres
Source lumineuse Diapositive (mire) \ Diaphragme
,-------------------
/ -.
/ -.
--.
_-_~--_ --_-
------------ h 8
_------ $L,-
# .
. /)
fi /)
N 0.
. //
# /=/
- ------------------- w /
Condensateur
Figure 8 - Représentation schématique
R,+R2.
5.3.3.2 Diapositives (mires), formées d’un réseau
-x&
de cercles brillants sur fond sombre tel que rerxé- -- R4
. .
senté à la figure 9. Les diapositives doivent présenter
une qualité et un contraste suffisants pour permettre
d’effectuer des mesurages avec une erreur de
mesure inférieure a 5 %.
RI est la distance entre le diaphragme du pro-
jecteur et le vitrage de sécurité (voir la fi-
En l’absence de vitrage de sécurité à mesurer, le dia-
gure 7);
mètre des cercles doit être tel que, lorsqu’ils sont
R2 est la distance entre le vitrage de sécurité et
projetés, ils forment sur l’écran un réseau de cercles
l’écran de projection (voir la figure 7);
ayant un diamétre, d, égal a
---------------------- Page: 9 ----------------------
SO 3538:1997(F)
5.3.4 Mode opératoire
AX est la distance entre deux points de mesure
. (voir note 1 en 2.2 et la figure 1).
5.3.4.1 Mode opératoire général
NOTES
6 Par suite de la possibilité d’une distorsion dans le sys-
Monter le vitrage de sécurité sur le support (5.3.3.3),
tème de projection optique, il est recommandé que seule la
sous l’angle d’inclinaison spécifié. Projeter l’image
zone centrale de l’image projetée soit utilisée à des fins de
d’essai à travers la région en cours d’examen. Tourner
mesurage.
ou déplacer horizontalement ou verticalement le vi-

7 II convient que la disposition de l’appareillage soit telle trage de sécurité afin d’examiner la totalité de la ré-

que le rapport RlIR2 soit égal à un, afin de préserver I’exac- gion spécifiée.
titude de mesure.
Évaluer la distorsion optique des vitrages de sécurité
Tout autre arrangement conduisant a la même exacti-
en mesurant le diamètre maximal de l’image projetée
tude peut être utilisé.
(Ad) dans toutes les directions, en tout point de la sur-
face à examiner, afin de trouver sa valeur maximale.
5.3.4.2 Estimation à l’aide d’un gabarit
de contrôle
Lorsqu’une estimation rapide est suffisante, c’est-
à-dire avec une exactitude moins bonne que 20 %,
calculer la valeur de A (voir la figure IO), en millimè-
tres, comme suit:
A = 0,145 AaLR2
L-l Aqest la valeur limi
...

Iso
NORME
3538
INTERNATIONALE
Deuxième édition
1997-06-01
Véhicules routiers - Vitrages de
- Méthodes d’essai des propriétés
sécurité
optiques
Road vehicles - Sa fety glazing ma terials - Test methods for optical
properties
Numéro de référence
ISO 3538:1997(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 3538:1997(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une féderation
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de
I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
comites techniques de I’ISO. Chaque comite membre intéressé par une
etude a le droit de faire partie du comité technique créé à cet effet. Les
organisations internationales, gouvernementales et non gouvernemen-
tales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO colla-
bore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI)
en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques
so’nt soumis aux comités membres pour vote. Leur publication comme
Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins des co-
mites membres votants.
La Norme internationale ISO 3538 a été élaborée par le comite technique
ISO/TC 22, Véhicules routiers, sous-comité SC 11, Vitrages de sécurité.
Cette deuxième édition annule et remplace la première édition
(ISO 3538:1978), dont elle constitue une revision technique.
Les annexes A à D de la présente Norme internationale sont données uni-
quement à titre d’information.
0 ISO 1997

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publi-

cation ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun pro-

cédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord

ecrit de Yediteur.
Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 l CH-121 1 Genève 20 l Suisse
Internet central@iso.ch
x.400 c=ch; a=400net; p=iso; o=isocs; s=central
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORME INTERNATIONALE @ 60 ISO 3538:1997(F)
Méthodes
Véhicules routiers - Vitrages de sécurité -
d’essai des propriétés optiques
1 Domaine d’application
La présente Norme internationale prescrit les métho-
des d’essai des propriétés optiques relatives aux
conditions de sécurite exigées pour tous les vitrages
Vitrage de sécurité
de sécurité d’un véhicule routier, quel que soit le type
de verre ou d’autre matériau dont ils sont composés.
2 Définitions
Pour les besoins de la présente Norme internationale,
les définitions suivantes s’appliquent.
2.1 déviation angulaire optique: Angle forme par
les directions du rayon incident et du rayon émergent
Figure 1 - Représentation schématique de la
réfracté par le vitrage de sécurité.
distorsion optique
2.2 distorsion optique (dans une direction don-
2.4 illuminant normalisé A de la CIE’): Source de

née): Différence algébrique, Aa, entre les déviations rayonnement dont la répartition spectrale relative

angulaires a1 et a2 mesurées entre deux points M et
d’énergie de rayonnement SA(k) dans je spectre visi-

M’ de la surface du vitrage de sécurité espacés de fa- ble (longueurs d’onde comprises entre 380 nm et

çon que leurs projections sur un plan perpendiculaire à
780 nm) correspond à celle d’un radiateur intégral
la direction d’observation soient distantes d’une valeur
(corps noir) à 2 856 K.
fixe, k (voir la figure 1). [ISO 3536:1992, 2.91
2.5 observateur de référence CIE 1931: Observa-
NOTES
teur idéal dont la fonction d’égalisation des couleurs
V(h) correspond à un champ de vision sous-tendant un
1 À la figure 1,
angle de 2’ sur la rétine. ’
a2 est la distorsion optique dans la direction MM’
Aa=a,-
compte tenu du signe des angles;
NOTE 3 II est communément appelé «observateur norma-
AX = MC est la distance entre les deux droites parallèles à
lisé 2O».
la direction d’observation et passant par les points M et M’.
2.6 facteur de réflexion ‘lumineuse: Rapport du
2 Une déviation dans le sens contraire des aigui!les d’une

montre est considérée comme positive et une déviation flux lumineux réfléchi au flux lumineux incident.

dans le sens des aiguilles d’une montre comme négative.
NOTE 4 Le facteur de réflexion lumineuse dépend de la
répartition relative des puissances spectrales de la source
2.3 distorsion optique (en un point M): Distorsion
lumineuse.
optique maximale pour toutes les directions MM’ à
partir du point M (voir la figure 1). [ ISO 3536: 1992, 2.101
1) Commission internationale de l’éclairage.
---------------------- Page: 3 ----------------------
@ ISO
ISO 3538:1997(F)
+ 0,l %. L’instrument utilisé pour contrôler la tension
3 Conditions d’essai
doit présenter une exactitude appropriée.
Sauf spécification contraire, les essais doivent être ef-
5.1.2.2 Système optique (voir la figure 2), composé
fectués dans les conditions suivantes:
de deux lentilles incolores, Ll et L2, chacune de dis-
tance focale, fi d’au moins 500 mm et corrigée des
a) température: 20 OC & 5 OC;
aberrations chromatiques. La pleine ouverture des
lentilles ne doit pas dépasserfl20. La distance entre la
b) pression: 96 kPa * 10 kPa 2);
lentille Ll et la source lumineuse doit être réglée de
humidité relative: (60 + 20) %
manière à obtenir un faisceau lumineux sensiblement
parallèle. Un diaphragme, Al, doit être inséré pour
4 Exécution des essais
limiter le diamètre du faisceau lumineux à
7 mm + 1 mm. Ce diaphragme doit être situé à une

Pour certains types de vitrages de sécurité, il n’est distance de 100 mm + 50 mm de la lentille Ll, du côté

pas nécessaire d’effectuer tous les essais prescrits opposé à la source lumineuse. Un deuxième dia-

dans la présente Norme internationale lorsque les ré- phragme, A2, doit être placé face à la lentille L2 ayant

sultats, compte tenu du but de ces essais, peuvent les mêmes caractéristiques que Ll. Le récepteur de

être déduits avec certitude de la connaissance des l’équipement de mesure (5.1.2.3) doit être placé dans

propriétés des vitrages de sécurité concernés. le plan focal de la lentille L2. L’image de la source lu-

mineuse doit être centrée sur le récepteur. Un dia-
phragme A3, de diamètre légèrement supérieur à la
5 Exigences
section de la plus grande dimension de l’image de la
source lumineuse, est placé en face du récepteur pour
Essai de la régularité de transmission
5.1
éviter que la lumière diffusée, créée par l’éprouvette,
lumineuse
n’atteigne le récepteur. Le point de mesure doit être
pris au centre du faisceau lumineux.
5.1 .l But de l‘essai
5.1.2.3 Équipement de mesure, dont le récepteur
Le but de cet essai est de déterminer si le matériau
présente une sensibilité spectrale relative correspon-
du vitrage de sécurité a une certaine régularité de
dant de façon substantielle à la fonction d’efficacité
transmission lumineuse.
lumineuse spectrale de la CIE en ce qui concerne la
vision photopique (voir l’annexe A). La surface sensi-
5.1.2 Appareillage ble du récepteur doit être recouverte d’un diffuseur et
doit être au moins égale à deux fois la section de la

5.1.2.1 Source lumineuse réalisant l’illuminant nor- plus grande dimension de l’image de la source lumi-

malisé A de la CIE, composée d’une lampe à incan-
neuse. Si l’on se sert d’une sphère d’ulbricht comme

descence dont le filament est contenu dans un récepteur, l’image de la source lumineuse doit être

volume parallélépip’édique de 1,5 mm x 1,5 mm x dans l’orifice d’entrée de la sphère d’ulbricht et I’ou-

3 mm. La tension appliquée aux bornes de la lampe verture de la sphère doit être au moins égale à deux

doit être telle que la température de couleur soit égale fois la section du faisceau de mesure au niveau de

à 2 856 K & 50 K. Cette tension doit être stabilisée à cette ouverture.
t- Sourcelumineuse
Figure 2 - Système de mesure du facteur de transmission régulière
2) 1 kPa = 1 000 N/m* = 10 mbar
---------------------- Page: 4 ----------------------
@ ISO ISO 3538:1997(F)
La linéarité du récepteur et de l’instrument indicateur 5.2.3 Essai à la cible
associé doit être inférieure ou égale à + 2 % de la
pleine échelle, ou à k 10 % de la valeur mesurée si 5.2.3.1 Principe
cette dernière est plus faible.
Cette méthode consiste à examiner une cible éclairée
à travers le vitrage de sécurité.
5.1.3 Mode opératoire
5.2.3.2 Appareillage
Régler l’instrument donnant la réponse du récepteur
de façon qu’il indique 100 divisions lorsque le vitrage
5.2.3.2.1 Boîte à lumière, d’environ 300 mm x
de sécurité n’est pas placé sur le trajet lumineux.
300 mm x 150 mm, dont la partie avant, qui supporte
Lorsque le récepteur ne reçoit aucune lumière, I’appa-
la cible (5.2.3.2.2), est constituée le plus commodé-
reil doit indiquer zéro.
ment par un verre recouvert de papier noir opaque ou
de peinture noire mate. La boîte doit être éclairée par
Placer le vitrage de sécurité entre les diaphragmes Al
une source lumineuse appropriée. L’intérieur de la
et A2, et régler son orientation de façon que l’angle
boîte doit être recouvert d’une couche de peinture
d’incidence du faisceau lumineux soit égal à Oo + 5’.
blanche mate.
Mesurer le facteur de transmission régulière sur le vi-
trage de sécurité: lire, pour chacun des points mesu-
5.2.3.2.2 Cible conforme à la figure 3, de préférence,
rés, le nombre de division, ~1, sur l’appareil de mesure.
de l’un des deux types suivants:
Le facteur de transmission régulière zr est égal à
a) cible annulaire éclairée, dont le diamètre exté-
n/lOO et est déterminé en tout point du vitrage de sé-
rieur, B, sous-tend un angle de 7 à une distance x
curité.
[voir la figure 3 a)];
b) cible «couronne et spot)) éclairée, dont les di-
mensions sont telles que la distance, D, d’un
5.1.4 Expression des résultats
point situé sur le bord du spot au point le plus
proche sur le diamètre intérieur de la couronne,
Noter le facteur de transmission régulière déterminé
sous-tende un angle de q à une distance x [voir la
pour tout point du vitrage de sécurité, conformément
figure 3 b)].
à 5.1.3.
NOTE 5
5.1.5 Autres méthodes
q est la valeur angulaire limite, en minutes d’angle,
de la séparation d’image secondaire;
D’autres méthodes donnant des résultats équivalents
x est la distance, supérieure ou égale à 7 m, entre le

quant au facteur de transmission lumineuse sont ac- vitrage de sécurité et la cible, comme indiqué à la

figure 4;
ceptables si elles fournissent l’exactitude prescrite en
5.1.2.3. D =xtan q
La cible peut être conçue de manière que l’essai
puisse être effectué selon une simple méthode de
((PASSE/NE PASSE PAS)).
5.2 Essai de séparation d’image secondaire
II peut être commode d’utiliser d’autres formes de ci-
5.2.1 But de l’essai
bles, telle celle représentée à la figure 6. II est égale-
ment possible de remplacer la cible par un dispositif
Le but de cet essai est de déterminer l’écart angulaire
de projection et d’examiner les images résultantes sur
entre les images primaire et secondaire.
un écran.
5.2.3.3 Mode opératoire
5.2.2 Types d’essais
Installer le vitrage de sécurité à l’angle d’inclinaison
Deux méthodes d’essai sont reconnues:
spécifié sur un support approprié, de manière que
l’observation se fasse dans le plan horizontal passant
a) méthode d’essai à la cible;
par le centre de la cible.
b) méthode d’essai au collimateur.
La boîte à lumière doit être observée dans un local
obscur ou semi-obscur, à travers chaque partie de la
Ces essais peuvent être utilisés pour l’homologation,
zone examinée, afin de détecter la présence de toute
la maîtrise de la qualité ou l’évaluation des produits,
image secondaire associée à la cible éclairée. Tourner
selon les cas.
---------------------- Page: 5 ----------------------
@ ISO
ISO 3538:1997(F)
- en se servant de la cible «couronne et spot))
le vitrage de sécurit6 de manière que la direction cor-
[5.2.3.2.2 b)], l’image secondaire du spot passe
recte d’observation soit maintenue. Une lunette peut
au-delà du point de tangence avec le bord inté-
être employée pour cet examen.
rieur de la couronne, c’est-à-dire si la valeur limite
de 7 est dépassée.
5.2.3.4 Expression des résultats
5.2.4 Essai au collimateur
Reporter si:
5.2.4.1 Appareillage
- en se servant de la cible annulaire [5.2.3.2.2 a)],
L’appareillage composé d’un collimateur et d’un téles-
les images primaire et secondaire du cercle se
cope, conforme à la figure 5. Toutefois, tout autre sys-
séparent, c’est-à-dire si la valeur limite de q est
dépassée, ou si tème optique équivalent peut aussi être utilisé.
Dimensions en millimètres
Couronne
\ Couronne
\ Spot central
\ i
-4-P-l
Figure 3 - Dimensions des cibles
Vitrage de sécurité
Endroit
d’observation
Angle d’inclinaison -
Distance d’observation (x L 7 m)
Figure 4 - Disposition de l’appareillage pour l’essai à la cible
---------------------- Page: 6 ----------------------
@ ISO
ISO 3538:1997(F)
Collimateur Télescope d’observation
l c
Axe optique
123 45 6 =? 8 9
Vitrage de sécurité - Plan focal
Angle d’inclinaison -
Lampe
Condenseur, ouverture > 8,6 mm
Écran de verre dépoli d’ouverture supérieure a celle du condenseur
Filtre colore, diamètre > 8,6 mm, avec trou central de diamètre = 0,3 mm
Plaque portant un système de coordonnées polaires, diamètre > 8,6 mm
Lentille achromatique, fa 86 mm, ouverture de 10 mm
7) Lentille achromatique,fà 86 mm, ouverture de 10 mm
Point sombre, diamètre = 0,3 mm
Lentille achromatique,f= 20 mm, ouverture s 10 mm
Figure 5 - Appareillage pour l’essai au collimateur
5.2.4.2 Principe 5.2.4.3 Mode opératoire

Le collimateur forme, à l’infini, l’image d’un système Rechercher préalablement à l’aide d’une technique

d’exploration simple la région du vitrage de sécurité
de coordonnées polaires, avec un point brillant au cen-
tre (voir la figure 6). donnant l’image secondaire la plus importante. Exa-
miner ensuite cette région à l’aide du système optique
prescrit en 5.2.4.1 et mesurer, sous l’angle d’inci-
Dans le plan focal du télescope d’observation, un petit

point sombre, de diamètre légèrement supérieur à dence approprié, la séparation maximale d’image se-

condaire.
celui du point brillant projeté, est placé sur l’axe opti-
que obscurcissant ainsi le point brillant.
5.2.4.4 Expression des résultats
Lorsqu’une éprouvette présentant une image secon-
daire est placée entre le télescope et le collimateur,
Noter la séparation maximale d’image secondaire.
un deuxième point moins brillant est visible à une cer-
taine distance du centre du système de coordonnées
polaires. On peut considérer que la séparation d’image
5.3 Essai de distorsion optique
secondaire est représentée par la distance entre les
points observés a travers le télescope d’observation
(voir la figure 61, c’est-à-dire que la distance entre le 5.3.1 But de l’essai
point sombre et le point brillant au centre du système

de coordonnées polaires constitue la déviation de Le but de cet essai est de déterminer la distorsion op-

tique du vitrage de sécurité.
l’axe optique.
---------------------- Page: 7 ----------------------
@ ISO
ISO 3538:1997(F)
\ Image secondaire
Point sombre (axe optique)
Figure 6 - Exemple d’observation selon la méthode d’essai au collimateur
5.3.2 Principe 5.3.3.1 Projecteur, de bonne qualité, avec une
source lumineuse ponctuelle, a forte intensité, ayant

La distorsion optique d’un vitrage de sécurité est par exemple les caractéristiques suivantes:

évaluée par la projection, sur un écran, d’une diaposi-
distance focale d’au moins 90 mm;
tive appropriée (mire) à travers le vitrage de sécurité -
soumis a l’essai. La modification de forme de l’image -
ouverture d’environ 1/2,5;
projetée, provoquée par le vitrage, donne une mesure
lampe a quartz halogène de 150 W (en cas d’utili-
de la distorsion.
sation sans filtre);
lampe a quartz halogène de 250 W (en cas d’utili-
sation d’un filtre vert).
5.3.3 Appareillage
Le projecteur est représenté schématiquement à la

L’appareillage se compose des éléments suivants, figure 8. Un diaphragme de 8 mm doit être placé à

disposes comme indiqué a la figure 7.
10 mm environ de la lentille de l’objectif du projecteur.
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 3538:1997(F)
,---- Vitrage de sécurité
r Projecteur
Angle d’inclinaison -
RI =4m
R2 = 2 m à 4 m (4 m de préférence)
Figure 7 - Disposition de l’appareillage pour l’essai de distorsion optique
Dimensions en millimètres
Source lumineuse Diapositive (mire) \ Diaphragme
,-------------------
/ -.
/ -.
--.
_-_~--_ --_-
------------ h 8
_------ $L,-
# .
. /)
fi /)
N 0.
. //
# /=/
- ------------------- w /
Condensateur
Figure 8 - Représentation schématique
R,+R2.
5.3.3.2 Diapositives (mires), formées d’un réseau
-x&
de cercles brillants sur fond sombre tel que rerxé- -- R4
. .
senté à la figure 9. Les diapositives doivent présenter
une qualité et un contraste suffisants pour permettre
d’effectuer des mesurages avec une erreur de
mesure inférieure a 5 %.
RI est la distance entre le diaphragme du pro-
jecteur et le vitrage de sécurité (voir la fi-
En l’absence de vitrage de sécurité à mesurer, le dia-
gure 7);
mètre des cercles doit être tel que, lorsqu’ils sont
R2 est la distance entre le vitrage de sécurité et
projetés, ils forment sur l’écran un réseau de cercles
l’écran de projection (voir la figure 7);
ayant un diamétre, d, égal a
---------------------- Page: 9 ----------------------
SO 3538:1997(F)
5.3.4 Mode opératoire
AX est la distance entre deux points de mesure
. (voir note 1 en 2.2 et la figure 1).
5.3.4.1 Mode opératoire général
NOTES
6 Par suite de la possibilité d’une distorsion dans le sys-
Monter le vitrage de sécurité sur le support (5.3.3.3),
tème de projection optique, il est recommandé que seule la
sous l’angle d’inclinaison spécifié. Projeter l’image
zone centrale de l’image projetée soit utilisée à des fins de
d’essai à travers la région en cours d’examen. Tourner
mesurage.
ou déplacer horizontalement ou verticalement le vi-

7 II convient que la disposition de l’appareillage soit telle trage de sécurité afin d’examiner la totalité de la ré-

que le rapport RlIR2 soit égal à un, afin de préserver I’exac- gion spécifiée.
titude de mesure.
Évaluer la distorsion optique des vitrages de sécurité
Tout autre arrangement conduisant à la même exacti-
en mesurant le diamètre maximal de l’image projetée
tude peut être utilisé.
(Ad) dans toutes les directions, en tout point de la sur-
face à examiner, afin de trouver sa valeur maximale.
5.3.4.2 Estimation à l’aide d’un gabarit
de contrôle
Lorsqu’une estimation rapide est suffisante, c’est-
à-dire avec une exactitude moins bonne que 20 %,
calculer la valeur de A (voir la figure IO), en millimè-
tres, comme suit:
A = 0,145 AaLR2
L-l Aqest la valeur lim
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.