Procedures for the development and testing of public information symbols

Procédures pour le développement et les essais des symboles destinés à l'information du public

Postopki za razvijanje in preskušanje znakov za javno informiranje

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
31-Jul-1995
Withdrawal Date
30-Jun-2003
Current Stage
9900 - Withdrawal (Adopted Project)
Start Date
01-Jul-2003
Due Date
01-Jul-2003
Completion Date
01-Jul-2003

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 9186:1989 - Procedures for the development and testing of public information symbols
English language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
SIST ISO 9186:1995
English language
24 pages
sale 10% off
Preview
sale 10% off
Preview

e-Library read for
1 day
Standard
ISO 9186:1989 - Procédures pour le développement et les essais des symboles destinés a l'information du public
French language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 9186:1989 - Procédures pour le développement et les essais des symboles destinés a l'information du public
French language
21 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL IS0
9186
STANDARD
First edition
1989-07-01
Procedures for the development and testing
of public information symbols
Proc&dures pour le dtheloppement et /es essais des symboles destinhs
S l’information du public
Reference number
IS0 9186 : 1989 (E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
IS0 9186 : 1989 (El
Contents
Page
. . .
III
Foreword ..............................................................
1 Scope ............................................................. 1
................................................. 1
2 Normative reference
3 Definitions .........................................................
4 Principle ...........................................................
5 Procedure ..........................................................
............................... 5
6 Definition of the standard image content.
Annexes

A Collection of information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

B Appropriateness ranking test. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C Comprehension test . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

D Recommendations concerning the required degree of comprehensibility. . . . .
0 IS0 1989

All rights reserved. No part of this publication may be reproduced or utilized in any form or by any

means, electronic or mechanical, including photocopying and microfilm, without permission in

writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case postale 56 l CH-1211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO9186:1989 (I3
Foreword

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national standards bodies (IS0 member bodies). The work of preparing International

Standards is normally carried out through IS0 technical committees. Each member

body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, govern-

mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. IS0

collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all

matters of electrotechnical standardization.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the IS0 Council. They are approved in accordance with IS0 procedures requiring at

least 75 % approval by the member bodies voting.
International Standard IS0 9186 was prepared by Technical Committee ISO/TC 145,
Graphical symbols.
Annexes A, B, C and D form an integral part of this International Standard.
---------------------- Page: 3 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 4 ----------------------
IS0 9186 : 1989 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Procedures for the development apd testing of public
information symbols
3.2 complementary referents: Referents which perform a
1 Scope
similar function in the same set.
This International Standard specifies the procedure to be used
in gathering the information needed to develop public infor-
NOTE - Examples of referents with complementary meanings are

mation symbols, the method to be used in testing which variant “washing machine” and “drier”.

of a symbol is the most appropriate, the method to be used in
testing the extent to which a variant of a symbol communicates
3.3 comprehension test : Procedure for eliciting a response
its intended message, and the definition of the proposed stan-
from the public which enables measurement of the
dard image content of the most comprehensible symbol.
degree of comprehension
of the proposed symbols.
NOTES [ISO/TR 7239 : 1984.1
1 At an early stage of the work, any body responsible for proposing a
public information symbol should ascertain whether any other public
3.4 excluded functions: Functions of a referent or of a
information symbol has been standardized or is under development
complementary referent which are not to be denoted by the
within IS0 for
symbol.
the same referent,

the same function, or NOTE - An example of an excluded function is that “bath” should not

indicate “shower” or “swimming pool”.
the same user population.
2 Throughout this International Standard the term “symbol” refers to
a public information symbol, and the term “variant” to a variant of a
35 image content: The elements of the symbol and their
public information symbol.
relative disposition. [ISO/TR 7239 : 1984.1
3.6 negation of a referent: Modification of an image, by
2 Normative reference
adding a graphic element, in order to negate a specific func-
The following standard contains provisions which, through
tion. Negation usually indicates prohibition.
reference in this text, constitute provisions of this International
Standard. At the time of publication, the edition indicated was
3.7 public information symbol: Graphical symbol, inten-
valid. All standards are subject to revision, and parties to
ded to give information to the general public, the under-
agreements based on this International Standard are encour-
standing of which is not normally dependent on specialist or
aged to investigate the possibility of applying the most recent
occupational training. [ISO/TR 7239 : 1984.1
edition of the standard indicated below. Members of IEC and
IS0 maintain registers of currently valid International Stan-
dards.
3.8 referent
ISO/TR 7239 : 1984, Development and principles for appli-

cation of public infot-ma tion symbols. (I) The subject represented by the symbol.

[ISO/TR 7239 : 1984.1
(2) A concise verbal description of the meaning of the
3 Definitions
proposed symbol.
For the purposes of this International Standard, the following
definitions apply.
3.9 standard image content: Image content as described
in words for each referent and published in IS0 70011).
3.1 appropriateness ranking test: Procedure for placing
[ISO/TR 7239 : 1984.1
symbols, designed for a given referent, in descending order
of merit according to their considered appropriateness.
[ISO/TR 7239 : 1984.1
3.10 variant: Alternative design for a given referent.
1) I SO 7001 : 1980, Public information symbols.
---------------------- Page: 5 ----------------------
Is0 9186 : 1989 (El
5.3 Selection of the most appropriate variants
4 Principle

The various stages in the procedure for the development and If there are four or more variants for a particular referent, con-

testing of public information symbols are as follows. duct an appropriateness ranking test in order to determine the

most appropriate variants. If there are fewer than four variants
a) The collection of the information needed concerning
for a particular referent, an appropriateness ranking test is not
the request for a standard symbol or standard image con-
needed.
tent (see 5. IL
5.4 Appropriateness ranking test
b) The collection of a set of existing and proposed variants
for each referent (see 5.2).
5.4.1 Preparation of test material
c) The selection of the most appropriate variants. When
there are four or more variants, this is achieved by carrying

out an appropriateness ranking test in at least two countries 5.4.1 .I Information card

(see 5.3 and 5.4).
Prepare an information card for each referent. The information
d) The testing of the comprehensibility of the most ap-
card shall state the name of the referent, its function, its field(s)
propriate variants. This is accomplished by conducting a
of application and excluded functions (if any). Extract this in-
comprehension test in at least four countries (see 5.5).
formation from the completed form for standardization of a
symbol or the image content of a symbol (see clause A. I).
e) The definition of the standard image content and/or
standardization of the most appropriate symbol (see
clause 6). 5.4.1.2 Test cards
For each referent, make a set of test cards (size A7), each
showing one of the symbol variants to be tested. Use a stan-
5 Procedure
dard symbol size of 28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( + 5 %) and
position the symbol in the centre of the card.
5.1 Collection of information
On the back of each test card, write a code number identifying

Carefully consider the details of the request for the standardiz- the referent, and a code letter identifying the variant.

ation of a symbol or the image content of a symbol. For this
When presenting the material to respondents, make up all
purpose, complete the form shown in clause A.I.
cards for a given referent into a pack. Place the information
NOTES
card on the top of the pack and arrange the variants randomly
in the pack each time it is used.
1 An analysis of all aspects of the communication problem is a
necessary first step in determining whether a symbol or the stan-
dardization of an image content of a symbol is the correct solution to
5.4.2 Respondents
the communication problem.
2 The form in clause A.1 lists the points to be considered and the in-
Conduct the test in at least two countries.
formation required. Guidance on filling in the form is given in
clause A.2, and an example of a completed form is given in clause A.3.
NOTE - Whenever possible, the countries should have different
cultural backgrounds. For example, one European country and one
Asian country should be chosen.
5.2 Collection of symbol variants
The number of respondents in each country, required to test a
5.2.1 Collect as many existing symbol variants as possible.
set of variants of a given referent, shall be at least twice the
Ensure that symbols already in significant international use are
number of variants of that referent, but never less than 50.
included.
NOTE - Although the composition of the sample of respondents is
5.2.2 If the number of symbol variants collected appears to be
usually not critical, the validity of the test results will be increased if the

insufficient, encourage the development of additional trial sample resembles the eventual user population. The sample should

therefore consist preferably of respondents who are familiar with a
designs so as to improve the chances of obtaining positive
given referent.
results from the test programme.
5.2.3 Where two or more symbols in the collection are very
5.4.3 Respondents’ task
similar except for insignificant differences, include only one of
them in the test programme.
5.4.3.1 For each referent instruct the respondent to read the
information card showing the function and field(s) of appli-
5.2.4 Propose for testing only those symbol variants which
cation of the referent, and to bear these in mind when making
are suitable in graphic quality and content.
judgements. Where the referent has excluded functions
specified on the form for standardization of a symbol or the im-
It should be borne in mind that the decision as to whether a
age content of a symbol (see clause A.1 ), draw the attention of
given symbol variant should be included in the test programme
the respondent to these excluded functions.
depends on the willingness of the applicant to implement it.
---------------------- Page: 6 ----------------------
IS0 9186 : 1989 (E)
b) the function of the referent;
Instruct the respondents to spread all the test cards for one
referent on a flat surface.
c) the field(s) of application;
5.4.3.2 Where there are 10 or fewer variants for a referent,
d) the country in which the test was conducted;
instruct the respondent to rank them by selecting the “most
appropriate”, then the “second most appropriate” and so on to
the number of respondents;
the “least appropriate”. Assign the rank value of 1 to the
variant judged “most appropriate”, assign the rank value of 2 to
copies of the symbol variants tested;
the variant judged “second most appropriate”, and so on until
all variants have been assigned a rank value.
identification codes of the variants;
5.4.3.3 Where there are more than 10 variants for the
the source of each variant;
referent, instruct the respondent to sort the cards into three
different classes as follows : “very appropriate”, “less appro-
the median rank for each variant.
i )
priate” and “least appropriate”. Then instruct the respondent
to rank the variants within each class from “most appropriate”
An example of a completed form is given in clause B.4.
to “least appropriate”.
5.4.6 Selection of variants for the comprehension test
Obtain the overall rank order, using the procedure described in
5.4.3.2, by assigning sequential rank values, starting with the
rank value of 1, to the complete set of variants. That is, assign
5.4.6.1 For each country which participated in the appropri-
sequential rank values to the variants in the following
ateness ranking test, select the variant judged to be “most
“most appropriate” variant of “very appropriate” class,
order :
appropriate” (i.e. the variant with the lowest median rank
. . . . “least appropriate” variant of “very appropriate” class,
value), and the two other variants, which are significantly dif-
variant of “less appropriate” class, . . . .
“most appropriate”
ferent in graphic detail from the variant judged to be most
“least appropriate” variant of “least appropriate” class.
appropriate, having the lowest median rank values of the
remainder of the test material.
5.4.4 Analysis of the results of the appropriateness
ranking test
5.4.6.2 Where the results from the various countries agree on
the three variants which were selected in 5.4.6.1, select these

5.4.4.1 Tabulate the results in a frequency matrix as shown in three variants for the comprehension test. Where the results

clause B. 1, so that there is one row for each variant and there
from the various countries do not agree, select from the

are two columns for each rank value. For each variant and rank variants selected in 5.4.6.1 the two variants from each country

value, enter the number of respondents who assigned that rank which have the lowest median rank values for the comprehen-

value to the variant in the column labelled “f,’ (frequency) (see sion test.
clause B.1). Then, for each variant, calculate the cumulative

frequencies, from left to right, and enter the appropriate values NOTE - Three variants are usually sufficient for the comprehension

in the columns labelled “cf” (see clause B.l). test.
5.4.4.2 Sum the values off in each column. Check that the
5.5 Comprehension test
sum of each column and all of the cumulative frequencies for
the last ranking position are equal to the number of respon-
dents who took part in the test. If this is not the case there is an
5.5.1 Preparation of test material
error, in which case repeat the operations described in 5.4.4.1
and 5.4.4.2.
5.5.1.1 Make any necessary adjustments to the graphical
representation of the test symbols so that they meet the recom-
5.4.4.3 Calculate the median rank value for each variant as
mendations of ISO/TR 7239.
shown in the example given in clause B.2.
Submit all symbols in positive form (black on white).
5.4.5 Presentation of the results
5.5.1.2 Reproduce each variant on an A7 size sheet, utilizing a
5.4.5.1 Prepare separate forms for each referent for each
standard symbol size of 28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( rf: 5 %),

country which participated in the test (see clause B.3). Include with the symbol centred on the test sheet.

the data from one country for all variants of the referent in a
single form. Within each form, present variants in descending
5.5.1.3 Allocate the different variants of all referents to dif-
order of appropriateness, as indicated by the median rank
ferent test sets, which may contain a number of different ref-
values.
erents, but shall contain only one variant of a given referent.
Collate each test set into a test booklet.
5.4.5.2 ln the results form for each referent include the fol-
lowing information :
NOTE - The maximum number of variants per referent selected for
test
comprehension testing (usually three) determines the number of
sets.
a) the name of the referent;
---------------------- Page: 7 ----------------------
IS0 9186 : 1989 (E)
resembles the eventual user population. The sample should therefore
The number of referents in any given test set shall not exceed
consist preferably of respondents who are familiar with a given
20.
referent.
5.5.1.4 Assign each test set a code letter A, B, C, etc., and
5.5.3 Respondents’ task
mark this code letter on the bottom right-hand corner of every
test sheet in the test set.
Present a single test booklet to each respondent. Tell the
respondent to follow the instructions given on the second page
It has been found helpful for the test administrator if the
NOTE -
of the booklet.
pages of the test booklets are also coded by a black stripe, printed
along the bottom edge of each test sheet, specific to each test set.
When viewed from the side, the length of this stripe can be seen (and
5.5.4 Analysis of the results of the comprehension test
hence the code letter can be inferred) without opening the test book-
let. This is of particular value in identifying and counting the test
booklets of each test set when they are in large piles.
5.5.4.1 Listing the responses
For every referent, produce a list of all responses generated.
5.5.1.5 Assign each referent an identification number. Print
this number after the code letter used to identify the test set on
NOTE - As the list of responses may be used to resolve any anomalies
each test sheet in the test set.
in the results from different countries, it should be kept available. It
also provides information which may be useful for improving the
design of the symbol.
5.5.1.6 Begin each test booklet with a title sheet, an instruc-
tion sheet and an example sheet written in the language of the
country in which the test is to be conducted.
5.5.4.2 Categorizing the responses
On the title sheet, provide spaces for the test administrator to
To reduce data for subsequent evaluation, appoint three judges
enter the date of the test session, the location of the test ses-
to assign each response on the list to one of the seven standard
sion, the name of the person conducting the test, and the age
categories shown below.
of the respondent according to the following age groups: be-
tween 15 and 30; between 31 and 50; over 50.
Meaning
Category
1 Correct understanding of the symbol is certain
On the instruction sheet, instruct the respondent to write
down, in the space below each symbol, his/her interpretation
2 Correct understanding of the symbol is likely
of each symbol in the test booklet. Instruct the respondent to
write the response “Don’t know” if he/she is unable to assign a
Correct understanding of the symbol is marginally likely
meaning to the symbol.
4 The meaning which is stated is the opposite to that
intended
On the example sheet show a commonly known symbol, and
below it the name of the symbol written by hand.
5 The response is wrong
6 The response given is “Don’t know”
Arrange the symbols in the test booklets randomly. For each
100 booklets, use at least 20 different random orders of sym-
7 No response is given
bols, i.e. no more than 5 booklets in 100 shall have the same
order of presentation.
To achieve consistent judgement in all participating countries,
provide examples of answers from each category.
NOTE - An example of the test material is given in clause C. 1.
This categorization should be carried out with each of the
5.5.2 Respondents judges working independently, each judge considering the
function and field(s) of application of the corresponding
Conduct the comprehension test in at least four countries.
referent as well as the examples of categorization provided.
NOTE - Whenever possible, the countries should have different
Where the respondent has made no response at all on a given
cultural backgrounds.
page of the booklet, instruct the judges to categorize this
“response” as “No response is given”. This case has to be
The sample of respondents for one symbol set should comprise
distinguished from all other cases where the respondent has in-
at least 100 respondents in each country, with an approximately
dicated by a question mark, a dash, a cross, or any other sign
equal number of respondents from each age group.
on the page, that they do not know the meaning of the symbol.
Categorize such responses as “Don’t know”.
NOTES
If the judges do not agree on the category to which any par-
1 Experience suggests, however, that the age groups between 15 and

30 and over 50 provide the most significant results, and therefore if it is ticular response should be assigned, ask them to reach an

necessary to select a reduced number of respondents, the age group
agreed judgement. Where the judges are unable to agree on
between 31 and 50 may be omitted from the sample with minor loss of
the judgement for a response, assign it to the category to
information.
which it was assigned by the majority of the judges.
2 Although the composition of the sample of respondents is usually
NOTE - Different judges may be used for different referents.
not critical, the validity of the test results will be increased if the sample
---------------------- Page: 8 ----------------------
IS0 9186 : 1989 (El
Construct a table (see the example in clause C.3) for each
5.5.4.3 Analysing the categorization of responses
referent, showing the combined data from all countries which
participated in the comprehension test. Include in these tables
For each variant, count the number of responses in each
the following information :
category for each country separately. Convert the frequencies
thus obtained into percentage values by dividing them by the
the name of the referent;
total number of responses given to that variant and then
multiplying by 100.
b) the countries in which the test was conducted;
5.5.5 Presentation of results for each country
the total number of respondents in each age group;
Present the results for each referent in a table such as that
d) the total number of respondents;
shown in clause C.2, giving all the variants for one referent in a
single table.
e) copies of the variants tested, with their identification
codes;
In the table for each referent include the following information :
f ) the source of each variant;
a) the year of the comprehension test;
g) the actual frequencies, the percentages and the
cumulative percentage of responses in each category
b) the name of the referent;
(I to 71.
c) the function of the referent;
5.5.7 Determination of the most comprehensible variant
d) the field(s) of application;
Consider the combined data from all participating countries in
e) the country in which the test was conducted;
order to determine the most comprehensible variant. For each
variant, add the percentage of responses in category 1 to the
the number of responden ts in each age group and the
percentage of responses in category 2 to give the comprehen-
total number of respondents;
sion score. The variant with the highest total percentage of
these two categories is the most comprehensible variant.
of the three judges who categorized
the qualifi cations
the responses for that referent;
If the comprehension score for this variant exceeds 66 %, then
this variant may be used to define the standard image content.
h) copies of the variants tested;
Where two variants have the same comprehension score, the
i ) the source of each variant;
most comprehensible variant can be identified by taking the
one having the lowest percentage of responses in category 5
the number of respondents for each variant (i.e. the
i )
(“The response is wrong”).
sa mple size);
For critical referents (e.g. safety symbols) the 66 % criterion
k) the percentage of responses for each variant in each
shall be rigorously adhered to.
standard category;
For less important referents the criterion may be relaxed by in-
I ) for each variant, a list of the five most frequent
cluding category 3 responses in the cumulative value in order to
responses given in each of the response categories 1 to 5.
comply with the 66 % criterion.
Show the category into which each response was put, and
the number of respondents who gave that response.
Further details concerning the required degree of comprehen-
sibility may be found in annex D.
5.5.6 Combination of the results from different
countries
6 Definition of the standard image content
Take the data from all the countries which participated in the
Give a verbal description of the variant which is the most com-
comprehension test. Calculate for each individual variant and
prehensible and meets the criterion mentioned in 5.5.7 and
for each response category (1 to 71, the total frequency of
annex D. This description constitutes the image content to be
responses from all the participating countries and convert these
proposed for adoption as a standard.
frequencies into percentage values.
---------------------- Page: 9 ----------------------
Is0 9186 : 1989 E)
Annex A
(normative)
Collection of information

A.1 Request form for standardization of a symbol or the image content of a symbol

(See pages 7 to 9.)
---------------------- Page: 10 ----------------------
APPLICATION FORM IS0 9186 : 1989 (E)
Page 1
Date :
ISO/ID No.
Details of the request for
Referent :
standardization of a symbol or
Applicant :
the image content of a symbol

1 Description of the existing communication problem encountered in conveying information tb

help the public to cope with a given situation
The communication problem is
Cl unrelated to region and culture
Cl related to region and culture with regard to

2 Reasons why a symbol is the best possible solution to the existing communication problem

Can the problem be overcome by other means, such as providing physical barriers, better maintenance,

etc.?

q The information content should also be comprehensible to people who do not speak the language of

the country. This precondition necessitates the use of a non-verbal means of communication.

Cl The information is frequently displayed in conjunction with other information (e.g. in railway

stations, airports, travel brochures, etc.). A sequence of symbols can be more easily scanned for the

required information than the corresponding sequence of word instructions.

Cl The information concerned requires a prompt reaction and must therefore be comprehensible at a

glance.

Cl The need to convey this information by means of a symbol is growing steadily because

3 Function of the symbol
a) Precise description of the
information to be conveyed by
the symbol
b) Enumeration of excluded
functions (i.e. what a symbol
does not stand for), if any
---------------------- Page: 11 ----------------------
APPLICATION FORM
IS0 9186 : 1989 (El
Page 2
Field(s) of application
Outdoors, indoors, on machines, in publications, such as:
Identification of the contexts
in which the information q Identification signs in buildings or other locations
concerned is to be conveyed
q Directional signs or signposts
by a symbol
Floorplans, orientational diagrams, maps
q Brochures and guidebooks
q Timetables
Household appliances, vehicles, etc.
q Other locations (please specify)
Always without text
Usually with text
Also needed in format of under 10 mm lateral size
list restrictions and reasons
Colour restrictions :
Other contexts (please specify)
User population
Cl User groups irrespective of their educational level
Identification of probable user
groups, specifying where
Cl Other groups:
necessary their cultural and
Age group from to years
socio-economic background
Educational level :
Socio-economic factors :
Other factors :
6 Subdivision of the referent
Identification of subgroups of
the referent
If subgroups are necessary,
itemize them, give reasons for
their necessity and, in the
light of the above, review the
entries made under 1 to 5
Related/complementary referents
Identification of the need for
related or complementary
referents
If they are necessary, itemize
them, give reasons for their
necessity and, in the light of
the above, review the entries
made under 1 to 6
---------------------- Page: 12 ----------------------
IS0 9186 : 1989 (El
APPLICATION FORM
Page 3
Symbols
Please insert reproducible
28 mm x 28 mm copiesl) of
r 1 r 1
r 1
proposed symbols, wherever
possible quoting originator
and/or source :
l- -l L -I l- -J
Originator :
Source :

1) When the number of existing symbols exceeds three, please use an additional sheet.

Applicant (institution or person)
Name :
Address :
Signature :
Expert to be contacted if necessary:
Name :
Address :
Cl Further information material is enclosed
---------------------- Page: 13 ----------------------
IS0 9186 : 1989 (E)
A.2 Guidance on filling in the application form

The following information shall be given in the request form illustrated in clause A.I.

Heading - Referent

A concise verbal description of the meaning of the proposed symbol shall be given. This constitutes the name of the symbol.

- Function of the symbol
Section 3

A precise description of the information to be conveyed shall be given. Where a symbol is specifically not to be used for some func-

tions, these shall be listed under the heading “excluded functions” in section 3 b) of the form.

Section 4 - F
...

SLOVENSKI STANDARD
SIST ISO 9186:1995
01-avgust-1995
Postopki za razvijanje in preskušanje znakov za javno informiranje
Procedures for the development and testing of public information symbols

Procédures pour le développement et les essais des symboles destinés à l'information

du public
Ta slovenski standard je istoveten z: ISO 9186:1989
ICS:
01.080.10 Simboli za javne informacije Public information symbols
SIST ISO 9186:1995 en

2003-01.Slovenski inštitut za standardizacijo. Razmnoževanje celote ali delov tega standarda ni dovoljeno.

---------------------- Page: 1 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
---------------------- Page: 2 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
INTERNATIONAL IS0
9186
STANDARD
First edition
1989-07-01
Procedures for the development and testing
of public information symbols
Proc&dures pour le dtheloppement et /es essais des symboles destinhs
S l’information du public
Reference number
IS0 9186 : 1989 (E)
---------------------- Page: 3 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
IS0 9186 : 1989 (El
Contents
Page
. . .
III
Foreword ..............................................................
1 Scope ............................................................. 1
................................................. 1
2 Normative reference
3 Definitions .........................................................
4 Principle ...........................................................
5 Procedure ..........................................................
............................... 5
6 Definition of the standard image content.
Annexes

A Collection of information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

B Appropriateness ranking test. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C Comprehension test . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

D Recommendations concerning the required degree of comprehensibility. . . . .
0 IS0 1989

All rights reserved. No part of this publication may be reproduced or utilized in any form or by any

means, electronic or mechanical, including photocopying and microfilm, without permission in

writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case postale 56 l CH-1211 Geneve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 4 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
ISO9186:1989 (I3
Foreword

IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of

national standards bodies (IS0 member bodies). The work of preparing International

Standards is normally carried out through IS0 technical committees. Each member

body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, govern-

mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the work. IS0

collaborates closely with the International Electrotechnical Commission (IEC) on all

matters of electrotechnical standardization.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to

the member bodies for approval before their acceptance as International Standards by

the IS0 Council. They are approved in accordance with IS0 procedures requiring at

least 75 % approval by the member bodies voting.
International Standard IS0 9186 was prepared by Technical Committee ISO/TC 145,
Graphical symbols.
Annexes A, B, C and D form an integral part of this International Standard.
---------------------- Page: 5 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 6 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
IS0 9186 : 1989 (E)
INTERNATIONAL STANDARD
Procedures for the development apd testing of public
information symbols
3.2 complementary referents: Referents which perform a
1 Scope
similar function in the same set.
This International Standard specifies the procedure to be used
in gathering the information needed to develop public infor-
NOTE - Examples of referents with complementary meanings are

mation symbols, the method to be used in testing which variant “washing machine” and “drier”.

of a symbol is the most appropriate, the method to be used in
testing the extent to which a variant of a symbol communicates
3.3 comprehension test : Procedure for eliciting a response
its intended message, and the definition of the proposed stan-
from the public which enables measurement of the
dard image content of the most comprehensible symbol.
degree of comprehension
of the proposed symbols.
NOTES [ISO/TR 7239 : 1984.1
1 At an early stage of the work, any body responsible for proposing a
public information symbol should ascertain whether any other public
3.4 excluded functions: Functions of a referent or of a
information symbol has been standardized or is under development
complementary referent which are not to be denoted by the
within IS0 for
symbol.
the same referent,

the same function, or NOTE - An example of an excluded function is that “bath” should not

indicate “shower” or “swimming pool”.
the same user population.
2 Throughout this International Standard the term “symbol” refers to
a public information symbol, and the term “variant” to a variant of a
35 image content: The elements of the symbol and their
public information symbol.
relative disposition. [ISO/TR 7239 : 1984.1
3.6 negation of a referent: Modification of an image, by
2 Normative reference
adding a graphic element, in order to negate a specific func-
The following standard contains provisions which, through
tion. Negation usually indicates prohibition.
reference in this text, constitute provisions of this International
Standard. At the time of publication, the edition indicated was
3.7 public information symbol: Graphical symbol, inten-
valid. All standards are subject to revision, and parties to
ded to give information to the general public, the under-
agreements based on this International Standard are encour-
standing of which is not normally dependent on specialist or
aged to investigate the possibility of applying the most recent
occupational training. [ISO/TR 7239 : 1984.1
edition of the standard indicated below. Members of IEC and
IS0 maintain registers of currently valid International Stan-
dards.
3.8 referent
ISO/TR 7239 : 1984, Development and principles for appli-

cation of public infot-ma tion symbols. (I) The subject represented by the symbol.

[ISO/TR 7239 : 1984.1
(2) A concise verbal description of the meaning of the
3 Definitions
proposed symbol.
For the purposes of this International Standard, the following
definitions apply.
3.9 standard image content: Image content as described
in words for each referent and published in IS0 70011).
3.1 appropriateness ranking test: Procedure for placing
[ISO/TR 7239 : 1984.1
symbols, designed for a given referent, in descending order
of merit according to their considered appropriateness.
[ISO/TR 7239 : 1984.1
3.10 variant: Alternative design for a given referent.
1) I SO 7001 : 1980, Public information symbols.
---------------------- Page: 7 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
Is0 9186 : 1989 (El
5.3 Selection of the most appropriate variants
4 Principle

The various stages in the procedure for the development and If there are four or more variants for a particular referent, con-

testing of public information symbols are as follows. duct an appropriateness ranking test in order to determine the

most appropriate variants. If there are fewer than four variants
a) The collection of the information needed concerning
for a particular referent, an appropriateness ranking test is not
the request for a standard symbol or standard image con-
needed.
tent (see 5. IL
5.4 Appropriateness ranking test
b) The collection of a set of existing and proposed variants
for each referent (see 5.2).
5.4.1 Preparation of test material
c) The selection of the most appropriate variants. When
there are four or more variants, this is achieved by carrying

out an appropriateness ranking test in at least two countries 5.4.1 .I Information card

(see 5.3 and 5.4).
Prepare an information card for each referent. The information
d) The testing of the comprehensibility of the most ap-
card shall state the name of the referent, its function, its field(s)
propriate variants. This is accomplished by conducting a
of application and excluded functions (if any). Extract this in-
comprehension test in at least four countries (see 5.5).
formation from the completed form for standardization of a
symbol or the image content of a symbol (see clause A. I).
e) The definition of the standard image content and/or
standardization of the most appropriate symbol (see
clause 6). 5.4.1.2 Test cards
For each referent, make a set of test cards (size A7), each
showing one of the symbol variants to be tested. Use a stan-
5 Procedure
dard symbol size of 28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( + 5 %) and
position the symbol in the centre of the card.
5.1 Collection of information
On the back of each test card, write a code number identifying

Carefully consider the details of the request for the standardiz- the referent, and a code letter identifying the variant.

ation of a symbol or the image content of a symbol. For this
When presenting the material to respondents, make up all
purpose, complete the form shown in clause A.I.
cards for a given referent into a pack. Place the information
NOTES
card on the top of the pack and arrange the variants randomly
in the pack each time it is used.
1 An analysis of all aspects of the communication problem is a
necessary first step in determining whether a symbol or the stan-
dardization of an image content of a symbol is the correct solution to
5.4.2 Respondents
the communication problem.
2 The form in clause A.1 lists the points to be considered and the in-
Conduct the test in at least two countries.
formation required. Guidance on filling in the form is given in
clause A.2, and an example of a completed form is given in clause A.3.
NOTE - Whenever possible, the countries should have different
cultural backgrounds. For example, one European country and one
Asian country should be chosen.
5.2 Collection of symbol variants
The number of respondents in each country, required to test a
5.2.1 Collect as many existing symbol variants as possible.
set of variants of a given referent, shall be at least twice the
Ensure that symbols already in significant international use are
number of variants of that referent, but never less than 50.
included.
NOTE - Although the composition of the sample of respondents is
5.2.2 If the number of symbol variants collected appears to be
usually not critical, the validity of the test results will be increased if the

insufficient, encourage the development of additional trial sample resembles the eventual user population. The sample should

therefore consist preferably of respondents who are familiar with a
designs so as to improve the chances of obtaining positive
given referent.
results from the test programme.
5.2.3 Where two or more symbols in the collection are very
5.4.3 Respondents’ task
similar except for insignificant differences, include only one of
them in the test programme.
5.4.3.1 For each referent instruct the respondent to read the
information card showing the function and field(s) of appli-
5.2.4 Propose for testing only those symbol variants which
cation of the referent, and to bear these in mind when making
are suitable in graphic quality and content.
judgements. Where the referent has excluded functions
specified on the form for standardization of a symbol or the im-
It should be borne in mind that the decision as to whether a
age content of a symbol (see clause A.1 ), draw the attention of
given symbol variant should be included in the test programme
the respondent to these excluded functions.
depends on the willingness of the applicant to implement it.
---------------------- Page: 8 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
IS0 9186 : 1989 (E)
b) the function of the referent;
Instruct the respondents to spread all the test cards for one
referent on a flat surface.
c) the field(s) of application;
5.4.3.2 Where there are 10 or fewer variants for a referent,
d) the country in which the test was conducted;
instruct the respondent to rank them by selecting the “most
appropriate”, then the “second most appropriate” and so on to
the number of respondents;
the “least appropriate”. Assign the rank value of 1 to the
variant judged “most appropriate”, assign the rank value of 2 to
copies of the symbol variants tested;
the variant judged “second most appropriate”, and so on until
all variants have been assigned a rank value.
identification codes of the variants;
5.4.3.3 Where there are more than 10 variants for the
the source of each variant;
referent, instruct the respondent to sort the cards into three
different classes as follows : “very appropriate”, “less appro-
the median rank for each variant.
i )
priate” and “least appropriate”. Then instruct the respondent
to rank the variants within each class from “most appropriate”
An example of a completed form is given in clause B.4.
to “least appropriate”.
5.4.6 Selection of variants for the comprehension test
Obtain the overall rank order, using the procedure described in
5.4.3.2, by assigning sequential rank values, starting with the
rank value of 1, to the complete set of variants. That is, assign
5.4.6.1 For each country which participated in the appropri-
sequential rank values to the variants in the following
ateness ranking test, select the variant judged to be “most
“most appropriate” variant of “very appropriate” class,
order :
appropriate” (i.e. the variant with the lowest median rank
. . . . “least appropriate” variant of “very appropriate” class,
value), and the two other variants, which are significantly dif-
variant of “less appropriate” class, . . . .
“most appropriate”
ferent in graphic detail from the variant judged to be most
“least appropriate” variant of “least appropriate” class.
appropriate, having the lowest median rank values of the
remainder of the test material.
5.4.4 Analysis of the results of the appropriateness
ranking test
5.4.6.2 Where the results from the various countries agree on
the three variants which were selected in 5.4.6.1, select these

5.4.4.1 Tabulate the results in a frequency matrix as shown in three variants for the comprehension test. Where the results

clause B. 1, so that there is one row for each variant and there
from the various countries do not agree, select from the

are two columns for each rank value. For each variant and rank variants selected in 5.4.6.1 the two variants from each country

value, enter the number of respondents who assigned that rank which have the lowest median rank values for the comprehen-

value to the variant in the column labelled “f,’ (frequency) (see sion test.
clause B.1). Then, for each variant, calculate the cumulative

frequencies, from left to right, and enter the appropriate values NOTE - Three variants are usually sufficient for the comprehension

in the columns labelled “cf” (see clause B.l). test.
5.4.4.2 Sum the values off in each column. Check that the
5.5 Comprehension test
sum of each column and all of the cumulative frequencies for
the last ranking position are equal to the number of respon-
dents who took part in the test. If this is not the case there is an
5.5.1 Preparation of test material
error, in which case repeat the operations described in 5.4.4.1
and 5.4.4.2.
5.5.1.1 Make any necessary adjustments to the graphical
representation of the test symbols so that they meet the recom-
5.4.4.3 Calculate the median rank value for each variant as
mendations of ISO/TR 7239.
shown in the example given in clause B.2.
Submit all symbols in positive form (black on white).
5.4.5 Presentation of the results
5.5.1.2 Reproduce each variant on an A7 size sheet, utilizing a
5.4.5.1 Prepare separate forms for each referent for each
standard symbol size of 28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( rf: 5 %),

country which participated in the test (see clause B.3). Include with the symbol centred on the test sheet.

the data from one country for all variants of the referent in a
single form. Within each form, present variants in descending
5.5.1.3 Allocate the different variants of all referents to dif-
order of appropriateness, as indicated by the median rank
ferent test sets, which may contain a number of different ref-
values.
erents, but shall contain only one variant of a given referent.
Collate each test set into a test booklet.
5.4.5.2 ln the results form for each referent include the fol-
lowing information :
NOTE - The maximum number of variants per referent selected for
test
comprehension testing (usually three) determines the number of
sets.
a) the name of the referent;
---------------------- Page: 9 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
IS0 9186 : 1989 (E)
resembles the eventual user population. The sample should therefore
The number of referents in any given test set shall not exceed
consist preferably of respondents who are familiar with a given
20.
referent.
5.5.1.4 Assign each test set a code letter A, B, C, etc., and
5.5.3 Respondents’ task
mark this code letter on the bottom right-hand corner of every
test sheet in the test set.
Present a single test booklet to each respondent. Tell the
respondent to follow the instructions given on the second page
It has been found helpful for the test administrator if the
NOTE -
of the booklet.
pages of the test booklets are also coded by a black stripe, printed
along the bottom edge of each test sheet, specific to each test set.
When viewed from the side, the length of this stripe can be seen (and
5.5.4 Analysis of the results of the comprehension test
hence the code letter can be inferred) without opening the test book-
let. This is of particular value in identifying and counting the test
booklets of each test set when they are in large piles.
5.5.4.1 Listing the responses
For every referent, produce a list of all responses generated.
5.5.1.5 Assign each referent an identification number. Print
this number after the code letter used to identify the test set on
NOTE - As the list of responses may be used to resolve any anomalies
each test sheet in the test set.
in the results from different countries, it should be kept available. It
also provides information which may be useful for improving the
design of the symbol.
5.5.1.6 Begin each test booklet with a title sheet, an instruc-
tion sheet and an example sheet written in the language of the
country in which the test is to be conducted.
5.5.4.2 Categorizing the responses
On the title sheet, provide spaces for the test administrator to
To reduce data for subsequent evaluation, appoint three judges
enter the date of the test session, the location of the test ses-
to assign each response on the list to one of the seven standard
sion, the name of the person conducting the test, and the age
categories shown below.
of the respondent according to the following age groups: be-
tween 15 and 30; between 31 and 50; over 50.
Meaning
Category
1 Correct understanding of the symbol is certain
On the instruction sheet, instruct the respondent to write
down, in the space below each symbol, his/her interpretation
2 Correct understanding of the symbol is likely
of each symbol in the test booklet. Instruct the respondent to
write the response “Don’t know” if he/she is unable to assign a
Correct understanding of the symbol is marginally likely
meaning to the symbol.
4 The meaning which is stated is the opposite to that
intended
On the example sheet show a commonly known symbol, and
below it the name of the symbol written by hand.
5 The response is wrong
6 The response given is “Don’t know”
Arrange the symbols in the test booklets randomly. For each
100 booklets, use at least 20 different random orders of sym-
7 No response is given
bols, i.e. no more than 5 booklets in 100 shall have the same
order of presentation.
To achieve consistent judgement in all participating countries,
provide examples of answers from each category.
NOTE - An example of the test material is given in clause C. 1.
This categorization should be carried out with each of the
5.5.2 Respondents judges working independently, each judge considering the
function and field(s) of application of the corresponding
Conduct the comprehension test in at least four countries.
referent as well as the examples of categorization provided.
NOTE - Whenever possible, the countries should have different
Where the respondent has made no response at all on a given
cultural backgrounds.
page of the booklet, instruct the judges to categorize this
“response” as “No response is given”. This case has to be
The sample of respondents for one symbol set should comprise
distinguished from all other cases where the respondent has in-
at least 100 respondents in each country, with an approximately
dicated by a question mark, a dash, a cross, or any other sign
equal number of respondents from each age group.
on the page, that they do not know the meaning of the symbol.
Categorize such responses as “Don’t know”.
NOTES
If the judges do not agree on the category to which any par-
1 Experience suggests, however, that the age groups between 15 and

30 and over 50 provide the most significant results, and therefore if it is ticular response should be assigned, ask them to reach an

necessary to select a reduced number of respondents, the age group
agreed judgement. Where the judges are unable to agree on
between 31 and 50 may be omitted from the sample with minor loss of
the judgement for a response, assign it to the category to
information.
which it was assigned by the majority of the judges.
2 Although the composition of the sample of respondents is usually
NOTE - Different judges may be used for different referents.
not critical, the validity of the test results will be increased if the sample
---------------------- Page: 10 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
IS0 9186 : 1989 (El
Construct a table (see the example in clause C.3) for each
5.5.4.3 Analysing the categorization of responses
referent, showing the combined data from all countries which
participated in the comprehension test. Include in these tables
For each variant, count the number of responses in each
the following information :
category for each country separately. Convert the frequencies
thus obtained into percentage values by dividing them by the
the name of the referent;
total number of responses given to that variant and then
multiplying by 100.
b) the countries in which the test was conducted;
5.5.5 Presentation of results for each country
the total number of respondents in each age group;
Present the results for each referent in a table such as that
d) the total number of respondents;
shown in clause C.2, giving all the variants for one referent in a
single table.
e) copies of the variants tested, with their identification
codes;
In the table for each referent include the following information :
f ) the source of each variant;
a) the year of the comprehension test;
g) the actual frequencies, the percentages and the
cumulative percentage of responses in each category
b) the name of the referent;
(I to 71.
c) the function of the referent;
5.5.7 Determination of the most comprehensible variant
d) the field(s) of application;
Consider the combined data from all participating countries in
e) the country in which the test was conducted;
order to determine the most comprehensible variant. For each
variant, add the percentage of responses in category 1 to the
the number of responden ts in each age group and the
percentage of responses in category 2 to give the comprehen-
total number of respondents;
sion score. The variant with the highest total percentage of
these two categories is the most comprehensible variant.
of the three judges who categorized
the qualifi cations
the responses for that referent;
If the comprehension score for this variant exceeds 66 %, then
this variant may be used to define the standard image content.
h) copies of the variants tested;
Where two variants have the same comprehension score, the
i ) the source of each variant;
most comprehensible variant can be identified by taking the
one having the lowest percentage of responses in category 5
the number of respondents for each variant (i.e. the
i )
(“The response is wrong”).
sa mple size);
For critical referents (e.g. safety symbols) the 66 % criterion
k) the percentage of responses for each variant in each
shall be rigorously adhered to.
standard category;
For less important referents the criterion may be relaxed by in-
I ) for each variant, a list of the five most frequent
cluding category 3 responses in the cumulative value in order to
responses given in each of the response categories 1 to 5.
comply with the 66 % criterion.
Show the category into which each response was put, and
the number of respondents who gave that response.
Further details concerning the required degree of comprehen-
sibility may be found in annex D.
5.5.6 Combination of the results from different
countries
6 Definition of the standard image content
Take the data from all the countries which participated in the
Give a verbal description of the variant which is the most com-
comprehension test. Calculate for each individual variant and
prehensible and meets the criterion mentioned in 5.5.7 and
for each response category (1 to 71, the total frequency of
annex D. This description constitutes the image content to be
responses from all the participating countries and convert these
proposed for adoption as a standard.
frequencies into percentage values.
---------------------- Page: 11 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
Is0 9186 : 1989 E)
Annex A
(normative)
Collection of information

A.1 Request form for standardization of a symbol or the image content of a symbol

(See pages 7 to 9.)
---------------------- Page: 12 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
APPLICATION FORM IS0 9186 : 1989 (E)
Page 1
Date :
ISO/ID No.
Details of the request for
Referent :
standardization of a symbol or
Applicant :
the image content of a symbol

1 Description of the existing communication problem encountered in conveying information tb

help the public to cope with a given situation
The communication problem is
Cl unrelated to region and culture
Cl related to region and culture with regard to

2 Reasons why a symbol is the best possible solution to the existing communication problem

Can the problem be overcome by other means, such as providing physical barriers, better maintenance,

etc.?

q The information content should also be comprehensible to people who do not speak the language of

the country. This precondition necessitates the use of a non-verbal means of communication.

Cl The information is frequently displayed in conjunction with other information (e.g. in railway

stations, airports, travel brochures, etc.). A sequence of symbols can be more easily scanned for the

required information than the corresponding sequence of word instructions.

Cl The information concerned requires a prompt reaction and must therefore be comprehensible at a

glance.

Cl The need to convey this information by means of a symbol is growing steadily because

3 Function of the symbol
a) Precise description of the
information to be conveyed by
the symbol
b) Enumeration of excluded
functions (i.e. what a symbol
does not stand for), if any
---------------------- Page: 13 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
APPLICATION FORM
IS0 9186 : 1989 (El
Page 2
Field(s) of application
Outdoors, indoors, on machines, in publications, such as:
Identification of the contexts
in which the information q Identification signs in buildings or other locations
concerned is to be conveyed
q Directional signs or signposts
by a symbol
Floorplans, orientational diagrams, maps
q Brochures and guidebooks
q Timetables
Household appliances, vehicles, etc.
q Other locations (please specify)
Always without text
Usually with text
Also needed in format of under 10 mm lateral size
list restrictions and reasons
Colour restrictions :
Other contexts (please specify)
User population
Cl User groups irrespective of their educational level
Identification of probable user
groups, specifying where
Cl Other groups:
necessary their cultural and
Age group from to years
socio-economic background
Educational level :
Socio-economic factors :
Other factors :
6 Subdivision of the referent
Identification of subgroups of
the referent
If subgroups are necessary,
itemize them, give reasons for
their necessity and, in the
light of the above, review the
entries made under 1 to 5
Related/complementary referents
Identification of the need for
related or complementary
referents
If they are necessary, itemize
them, give reasons for their
necessity and, in the light of
the above, review the entries
made under 1 to 6
---------------------- Page: 14 ----------------------
SIST ISO 9186:1995
IS0 9186 : 1989 (El
APPLICATION FORM
Page 3
Symbols
Please insert reproducible
28 mm x 28 mm copiesl) of
r 1 r 1
r 1
proposed symbols, wherever
possible quoting originator
and/or s
...

NORME ISO
INTERNATIONALE
9186
Première édition
1989-07-01
Procédures pour le développement et les essais
des symboles destinés à l’information du public
Procedures for the development and testing of public information s ymbols
Numéro de référence
ISO 9186 : 1989 (FI
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (FI
Sommaire
Page
. . .
Avant-propos ...........................................................
III
1 Domaine d’application
................................................ 1
2 Référence normative.
................................................. 1
3 Définitions.. ........................................................
4 Principe ............................................................
5 Procédure ...........................................................
6 Définition du contenu graphique normalisé.
..............................
Annexes
A Réunion des informations
.............................................
B Essai de classement par degré d’adéquation
.............................
C Essai de compréhension
..............................................
D Recommandations concernant le deqré reauis de compréhension
,- - .-.._---- .......... - - _ - _ _ . _ . . .
Y m 21
0 ISO 1989

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni

utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de l’éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 l CH-121 1 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (FI
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L‘élaboration

des Normes internationales est en général confiée aux comités techniques de I’ISO.

Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO col-

labore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-

mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.

La Norme internationale ISO 9186 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 145,

Symboles graphiques et pictogrammes.

Les annexes A, B, C et D font partie intégrante de la présente Norme internationale.

---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 9186 : 1989 (F)
Procédures pour le développement et les essais des
symboles destinés à l’information du public
3.2 référents complémentaires : Référents qui remplissent
1 Domaine d’application
une fonction similaire dans une même série.
La présente Norme internationale prescrit la procédure à utiliser
pour la réunion des informations nécessaires au développement
NOTE - Exemple de référents à signification complémentaire:
des symboles destinés à l’information du public (ou pictogram-
(( machine à laver )) et G séchoir )).
mes), la méthode d’essai à utiliser pour évaluer la portée du
message communiqué par la variante d’un symbole, et la défini-
3.3 essai de compréhension: Méthode consistant à
tion du contenu graphique normalisé proposé du symbole le
recueillir, auprès du public, des réponses qui permettent de
plus compréhensible.
mesurer le degré de compréhension des symboles (ou picto-
grammes) proposés. [ISO/TR 7239 : 1984.1
NOTES
1 À un stade plus avancé de l’étude, il convient que tout membre res-
3.4 fonctions exclues: Fonctions d’un référent ou d’un
ponsable de la proposition d’un nouveau symbole destiné à I’informa-
référent complémentaire que n’indique pas le symbole (ou pic-
tion du public s’assure qu’aucun autre symbole destiné à l’information
togramme).
du public n’a été normalisé ou n’est en cours de développement pour
- le même référent,
NOTE - Exemple de fonction exclue : (( bain )) ne doit indiquer ni «dou-
- la même fonction, ou
che» ni ((piscine L
- la même population d’usagers.

2 Dans la présente Norme internationale, le terme «symbole» renvoie Éléments du symbole (ou

3.5 contenu graphique :
à un symbole destiné à l’information du public, et le terme «variante H
pictogramme), avec leurs positions respectives.
renvoie à une variante d’un symbole destiné à l’information du public.
[ISO/TR 7239 : 1984.1
36 négation d’un référent: Modification d’un graphique,
2 Référence normative
par adjonction d’un élément, destinée à signifier le contraire
d’une fonction spécifique. La négation indique généralement
La norme suivante contient des dispositions qui, par suite de la
l’interdiction.
référence qui en est faite, constituent des dispositions valables
pour la présente Norme internationale. Au moment de la publi-
cation, l’édition indiquée était en vigueur. Toute norme est
3.7 symbole destiné à l’information du public; picto-
sujette à révision et les parties prenantes des accords fondés
gramme : Symbole graphique concu pour fournir une informa-
sur la présente Norme internationale sont invitées à rechercher
tion au grand public et dont la compréhension ne dépend pas
la possibilité d’appliquer l’édition la plus récente de la norme
normalement de connaissances relevant de spécialistes ou de
indiquée ci-après. Les membres de la CEI et de I’ISO possèdent
professionnels. [ISO/TR 7239 : 1984.1
le registre des Normes internationales en vigueur à un moment
donné.
3.8 référent
ISOITR 7239 : 1984, Élaboration etprincipes de mise en œuvre
(1) Ce que signifie le symbole (ou pictogramme).
des pictogrammes destinés à l’information du public.
[ISO/TR 7239 : 1984.1
(2) Description verbale concise de la signification du symbole
3 Définitions
(ou pictogramme) proposé.
Pour les besoins de la présente Norme internationale, les défini-
3.9 contenu graphique normalisé : Contenu graphique
tions suivantes s’appliquent.
correspondant au texte descriptif de chaque référent, tel qu’il
est publié dans I’ISO 70011). [ISO/TR 7239 : 1984.1
3.1 essai de classement par degré d’adéquation:
Méthode de rangement par ordre décroissant des symboles (ou
pictogrammes) concus pour un référent donné, en fonction du
3.10 variante: Autre dessin possible correspondant à un
degré d’adéquation’attribué à chacun. [ISO/TR 7239 : 1984.1
référent donné.
1) ISO 7001 : 1980, Symboles destinés à l’information du public.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)
4 Principe II convient de tenir compte que la décision d’inclure ou non une
variante du symbole donnée dans le programme d’essai dépend

Les différentes étapes de la procédure pour le développement également de la volonté du demandeur de le mettre en œuvre.

et les essais des symboles destinés à l’information du public
sont les suivantes :
5.3 Choix des variantes les plus adéquates
S’il existe quatre variantes ou plus d’un référent donné, effec-
tuer un essai de classement par degré d’adéquation pour déter-
miner les variantes les plus adéquates. S’il existe moins de qua-
b) Réunion d’une série de variantes existantes et propo-
tre variantes pour un référent donné, l’essai de classement par
t (voir 5.2).
sées pour chaque référen
degré d’adéquation n’est pas nécessaire.
c) Choix des variantes les plus adéquates. Lorsqu’il existe
quatre variantes ou plus, le choix procède d’un essai de clas-
5.4 Essai de classement par degré d’adéquation
sement par degré d’adéquation réalisé dans deux pays au
moins (voir 5.3 et 5.4).
54.1 Préparation du matériel d’essai
d) Essai de compréhension des variantes les plus appro-
priées, cet essai étant réalisé dans au moins quatre pays
5.4.1 .l Carte d’information
(voir 5.5).
Préparer une carte d’information pour chaque référent. La carte
e) Définition du contenu graphique normalisé et/ou nor-
d’information doit mentionner le nom du référent, sa fonction,
malisation du symbole le plus approp lrié (voir article 6)
son ou ses domaine(s) d’application et les fonctions exclues
(le cas échéant). Extraire ces informations du formulaire, rem-
pli, de demande de normalisation d’un symbole ou du contenu
5 Procédure
graphique d’un symbole (voir article A. 1).
5.1 Réunion des informations
5.4.1.2 Cartes d’essai
Considérer avec attention les détails relatifs à la demande de
normalisation d’un symbole ou du contenu graphique d’un
Pour chaque référent, préparer un jeu de cartes d’essai
symbole. À cet effet, compléter le formulaire présenté dans
(format A7), chaque carte représentant l’une des variantes à
l’article A. 1.
essayer. Utiliser une dimension normalisée de symbole de
28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( k 5 %) et placer le symbole au
centre de la carte.
1 L’analyse de tous les aspects du problème de communication est la
nscrire un numéro

première étape nécessaire pour déterminer si un symbole ou la normali- Au dos de la carte, i de code identifiant le

sation du contenu graphique d’un symbole représente la solution cor-
référent et une lettre code identifiant la variante.
recte.

2 Le formulaire présenté dans l’article A.1 énumère les éléments dont Lors de la présentation du matériel aux sujets, présenter toutes

il faut tenir compte et les informations requises. Un guide permettant
les cartes concernant un même référent en un paquet. Placer la
de remplir le formulaire est donné dans l’article A.2 et un exemple de
carte d’information au-dessus du paquet et mélanger les varian-
formulaire rempli est donné dans l’article A.3.
tes chaque fois que le paquet est utilisé.
5.2 Réunion des variantes du symbole
54.2 Sujets
5.2.1 Rassembler autant de variantes existantes du symbole
Conduire l’essai dans au moins deux pays.
que possible. S’assurer que les symboles qui sont déjà large-
ment utilisés sur le plan international sont pris en compte.
NOTE - Dans la mesure du possible, il convient que les pays aient des
traditions culturelles différentes. Par exemple, il convient de choisir un

5.2.2 Si les variantes retenues sont en nombre insuffisant, pays européen et un pays asiatique.

encourager l’élaboration de dessins expérimentaux dans le but
d’augmenter les chances d’obtention de résultats positifs au
Le nombre de sujets requis dans chaque pays, auxquels est
cours du programme d’essai.
soumise la série de variantes d’un référent donné, doit être égal
à deux fois le nombre de variantes de ce référent mais ne doit
jamais être inférieur à 50.
5.2.3 Lorsque deux symboles réunis, ou plus, sont pratique-
ment semblables à l’exception de différences mineures, n’en
NOTE - Bien que la composition de l’échantillon de sujets ne soit pas
faire figurer qu’un dans le programme d’essai.
généralement déterminante, la validité des résultats d’essai sera accrue
si l’échantillon reflète la population des utilisateurs éventuels. II con-
5.2.4 Ne proposer pour l’essai que des variantes du symbole
vient donc que l’échantillon soit constitué de préférence de sujets habi-
contenu acceptable. tués à un référent donné.
d’une qual ité graphique et d’un
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)
5.4.3 Rôle des sujets 5.4.5 Présentation des résultats
5.4.3.1 Pour chaque référent, demander au sujet de lire la
5.4.5.1 Préparer des formulaires séparés pour chaque référent
carte d’information présentant la fonction et le domaine
dans chaque pays ayant participé à l’essai (voir article B.3). Ins-
d’application du référent afin qu’il les ait à l’esprit lorsqu’il fera
crire les données d’un pays pour toutes les variantes du référent
son choix. Lorsque le référent a des fonctions exclues, spéci-
sur un seul formulaire. Sur chaque formulaire, présenter les
fiées sur le formulaire de demande de normalisation d’un
variantes en ordre croissant d’adéquation, comme l’indiquent
symbole ou du contenu graphique d’un symbole (voir
les valeurs de classement médian.
article A.1 1, attirer l’attention du sujet sur ces fonctions
exclues.
5.4.5.2 su r le formulaire des résulta ts pour chaque référent,
indiquer les informations suiva ntes :
Ier les cartes d’essai pour un référent
Demander aux sujets d’éta
sur une surface plane.
le nom du référent;
5.4.3.2 Lorsqu’il existe 10 variantes ou moins pour un réfé-
b) la fonction du référent;
rent, demander au sujet de les classer en choisissant la ((plus
adéquate )), puis la ((deuxième plus adéquate )) et ainsi de suite,
le(s) domaine(s) d’application;
jusqu’à G la moins adéquate». Attribuer la valeur 1 à la variante
jugée la G plus adéquate )), la valeur 2 à la variante considérée la
dl le pays dans lequel l’essai a été conduit;
(( deuxième plus adéquate N et ainsi de suite, jusqu’à ce que tou-
tes les variantes aient être classées.
le nombre de sujets;
5.4.3.3 Lorsqu’il existe plus de 10 variantes pour un référent,
les copies des variantes du symbole essayées;
demander au sujet de classer les cartes en trois classes différen-
tes, comme suit : G très adéquates )), (( moins adéquates H et (( les
les codes d’identification des variantes;
moins adéquates». Puis demander au sujet de classer les cartes
de chaque classe, de la ((plus adéquate» à ((la moins
l’origine de chaque variante;
t-d
adéquate N.
le classement médian de chaque variante.
Déterminer le classement global, en suivant la procédure
décrite en 5.4.3.2 et en attribuant des valeurs de classement
Un exemple de formulaire rempli est présenté dans l’article B.4.
successives à partir de la valeur 1, pour la série complète de
variantes. C’est-à-dire attribuer des valeurs de classement suc-
Choix des variantes pour l’essai de compréhension
5.4.6
cessives aux variantes dans l’ordre suivant : variante (( plus adé-
quate )) de la classe ((très adéquate )), . . ., variante (( la moins
adéquate» de la classe ((très adéquate», variante ((plus adé-
5.4.6.1 Pour chaque pays ayant participé à l’essai de classe-

quate )) de la classe G moins adéquate )), . . ., variante G la moins ment par degré d’adéquation, choisir la variante jugée la plus

adéquate)) de la classe (( la moins adéquate». adéquate (c’est-à-dire celle ayant la valeur de classement

médian la plus basse) et les deux autres variantes, dont les gra-
phiques sont très différents de celui de la variante jugée la plus
5.4.4 Analyse des résultats de I i de classem ent par
adéquate, qui ont les valeurs de classement médian les plus
degré d’adéquation
basses du reste du matériel d’essai.
5.4.4.1 Présenter un tableau des résultats sous forme d’une
5.4.6.2 Lorsque les résultats des différents pays concordent
matrice de fréquences comme indiqué dans l’article B.1, de
sur les trois variantes choisies selon 5.4.6.1, choisir ces trois
sorte qu’une rangée soit attribuée à chaque variante et que
variantes pour l’essai de compréhension. Lorsque les résultats
deux colonnes soient attribuées à chaque valeur de classement.
des différents pays ne concordent pas, choisir parmi les varian-
Pour chaque variante et chaque valeur de classement, inscrire
tes choisies selon 5.4.6.1 les deux variantes par pays qui ont les
le nombre des sujets ayant attribué cette valeur de classement à
valeurs de classement médian les plus basses pour l’essai de
la variante donnée dans la colonne intitulée «f» (fréquence)
compréhension.
(voir article B.1). Puis, pour chaque variante, calculer les fré-
quences cumulées, de gauche à droite, et inscrire les valeurs
NOTE - Trois variantes sont généralement suffisantes pour l’essai de
appropriées dans les colonnes intitulées (( cf» (voir article B. 1).
compréhension.
5.4.4.2 Faire la somme des valeurs defdans chaque colonne.
5.5 Essai de compréhension
Vérifier que la somme de chaque colonne et toutes les fréquen-
ces cumulées de la dernière position de classement sont égales
au nombre de sujets ayant participé à l’essai. Si tel n’est pas le
5.5.1 Préparation du matériel d’essai
cas, il y a une erreur, auquel cas répéter les opérations décrites
en 5.4.4.1 et 5.4.4.2.
5.5.1 .l Apporter toutes corrections nécessaires à la représen-
tation graphique des symboles d’essai de facon qu’ils soient
5.4.4.3 Calculer la valeur de classemen t média n de chaque
conformes aux recommandations de I’ISO/TR 7239.
variante, comme indiqué dans l’exemple donné dans l’article
B.2.
Soumettre tous les symboles en positif (noir sur blanc).
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)

5.5.1.2 Reproduire chaque variante sur une feuille de format II convient que l’échantillon de sujets pour une série de symbo-

A7, en utilisant une dimension normalisée de symbole de les comporte au moins 100 sujets dans chaque pays, avec envi-

28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( k 5 %), le symbole étant placé au ron un nombre égal de sujets dans chaque tranche d’âge.

centre de la feuille d’essai.
NOTES
1 L’expérience montre, cependant, que les tranches d’âge comprises
5.5.1.3 Répartir les différentes variantes de tous les référents
entre 15 ans et 30 ans et supérieures à 50 ans donnent les résultats les
dans des séries d’essai différentes, qui peuvent contenir un
plus significatifs et, en conséquence, s’il s’avère nécessaire de sélec-
nombre de référents différents mais doivent contenir une seule
tionner un nombre réduit de sujets, la tranche d’âge comprise entre
variante d’un référent donné. Rassembler chaque série d’essai
31 ans et 50 ans peut être omise de l’échantillon avec une faible perte
dans un manuel d’essai.
d’information.
2 Bien que la composition de l’échantillon de sujets ne soit pas géné-
Le nombre maximal de variantes par référent choisi pour
NOTE -
ralement déterminante, la validité des résultats d’essai sera accrue si
l’essai de compréhension (généralement trois) détermine le nombre de
l’échantillon reflète la population des utilisateurs éventuels. II convient
séries d’essai.
donc que l’échantillon soit constitué de préférence de sujets habitués à
Le nombre de référents dans toute série d’essai ne doit pas excéder 20.
un référent donné.
5.5.1.4 Attribuer à chaque série d’essai une lettre code, A, B,
5.5.3 Rôle des sujets
C, etc., et identifier la série d’essai au coin inférieur droit de
chaque feuille d’essai avec la lettre code correspondante.
Donner un seul manuel d’essai à chaque sujet. Demander au
sujet de suivre les instructions données à la deuxième page du
NOTE - Le codage des pages des manuels d’essai à l’aide d’une
manuel.
bande noire imprimée le long du bord inférieur, spécifique à chaque
série d’essai, s’est avéré très utile pour l’organisateur de l’essai. De
côté, la longueur de cette bande est visible (et donc la lettre code peut
5.5.4 Analyse des résultats de l’essai de compréhension
être supprimée) sans ouvrir le manuel d’essai. Ceci est pariculièrement
intéressant pour identifier et compter les manuels d’essai de chaque
5.5.4.1 Liste des réponses
série d’essai lorsqu’ils sont empilés.
référent, établir la liste de toutes les
Pour chaq ue réponses
5.5.1.5 Attribuer à chaque référent un numéro d’identifica-
obtenues.
tion. Imprimer ce numéro, après la lettre code utilisée pour
identifier la série d’essai, sur chaque feuille d’essai de la série
NOTE - La liste des réponses pouvant être utilisée pour résoudre les
d’essai.
problèmes survenant dans les résultats des différents pays, celle-ci doit
rester disponible. Elle fournit également des informations qui peuvent
permettre d’améliorer le dessin du symbole.
5.5.1.6 Commencer chaque manuel d’essai par une page de
titre, une page d’instructions, puis une page d’exemple, rédi-
gées dans la langue du pays dans lequel l’essai doit être
5.5.4.2 Classification des réponses
conduit.
Afin de réduire les données servant à l’évaluation ultérieure,
Sur la page de titre, prévoir des espaces afin que le responsable
désigner trois juges pour classer chaque réponse de la liste dans
de l’essai inscrive la date de la session d’essai, le lieu de la ses-
l’une des sept catégories normalisées indiquées ci-après.
sion d’essai, le nom de la personne responsable de l’essai, ainsi
que l’âge du sujet classé dans l’une des tranches d’âge suivan-
Catégorie Signification
tes: entre 15 ans et 30 ans; entre 31 ans et 50 ans; au-dessus
La compréhension correcte du symbole est certaine
de 50 ans.
2 La compréhension correcte du symbole est probable
Sur la page d’instructions, demander au sujet de noter, juste en
3 La compréhension correcte du symbole est peu probable
dessous du symbole, son interprétation de chaque symbole
dans le manuel d’essai. Demander au sujet d’inscrire «Ne sait
4 La signification donnée est opposée à celle prévue
pas» s’il est incapable d’attribuer une signification au symbole.
5 La réponse est fausse
Sur la page d’exemple, montrer un symbole connu et, en des-
6 La réponse donnée est «Ne sait pas»
main.
sous, le nom du symbole écrit à la
7 Sans réponse
Disposer les symboles au hasard dans les manuels d’essai. Par
Pour une estimation cohérente dans tous les pays participants,
série de 100 manuels, utiliser au moins 20 ordres de présenta-
fournir des exemples de réponses dans chaque catégorie.
tion différents, c’est-à-dire que pas plus de 5 manuels sur 100
doivent avoir le même ordre de présentation.
II convient que la classification soit établie par chacun des juges
travaillant indépendamment, chaque juge considérant la fonc-
NOTE - Un exemple de matériel d’essai est donné dans l’article C.l .
tion et le(s) domaine(s) d’application du référent correspondant
ainsi que les exemples de classification donnés.
5.5.2 Sujets
Lorsque le sujet n’a fourni aucune réponse sur une page don-
Conduire l’essai de compréhension dans au moins quatre pays.
née du manuel, demander aux juges de classer cette (( réponse))
dans la catégorie G Sans réponse». Ce cas doit être distingué de
NOTE - Dans la mesure du possible, il convient que les pays aient des
traditions culturelles différentes.
tous les cas où le sujet a indiqué par un point d’interrogation,
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)
5.5.6 Combinaison résultats p rovenant
une apostrophe, une croix ou tout autre signe, qu’il ne connaît
pas la signification du symbole. Classer de telles réponses dans différents pays
la catégorie (( Ne sait pas )).
Réunir les données provenant de tous les pays ayant participé à
l’essai de compréhension. Pour chaque variante et pour chaque
Si les avis des juges divergent sur la catégorie dans laquelle une
catégorie de réponses (1 à 7)’ calculer la fréquence totale des
réponse particulière doit être classée, leur demander de parve-
réponses provenant de tous les pays participants et transformer
nir à un accord. Lorsqu’ils sont incapables de parvenir à un
ces fréquences en pourcentages.
accord sur une réponse, classer cette réponse dans la catégorie
qui rallie la majorité des juges.
Établir un tableau (voir l’exemple donné dans l’article C.3) pour
chaque référent, montrant les données combinées de tous les
NOTE - Des juges différents peuvent être employés pour des réfé-
pays ayant participé à l’essai de compréhension. lVlettre dans
rents différents.
chaque tableau les informations suivantes:
le nom du référent;
5.5.4.3 Analyse du classement des réponses
les pays dans lesquels l’essai a été conduit;
c) le nombre total de sujets dans chaque tranche d’âge;
Pour chaque variante, compter le nombre de réponses dans
chaque catégorie séparément pour chaque pays. Transformer
d) le nombre total de sujets;
les fréquences ainsi obtenues en pourcentages, en divisant ces
fréquences par le nombre total de réponses données pour la
e) les copies des variantes essayées, avec leurs codes
variante et en multipliant ensuite par 100.
d’identification;
f) la source de chaque variante;
Présentation des résultats pour chaque pays
5.5.5
g) les fréquences réelles, les pourcentages et les pourcen-
tages cumulés de réponses dans chaque catégorie (1 à 7).
Présenter les résultats référent par référent, dans un tableau tel
que celui indiqué dans l’article C.2, toutes les variantes d’un
5.5.7 Déterminatio In de la variante la plus
référent étant présentées dans un seul tableau.
compréhensible
Dans le tableau de chaque référent, indiquer les informations
Pour déterminer la variante la plus compréhensible, prendre en
suivantes :
compte les données combinées provenant de tous les pays par-
ticipants. Pour chaque variante, ajouter le pourcentage de
a) l’année de l’essai de compréhension;
réponses de la catégorie 1 au pourcentage de réponses de la
catégorie 2 pour obtenir le score de compréhension. La
b) le nom du référent;
variante ayant le pourcentage total le plus élevé de ces deux
catégories est considérée comme la variante la plus compré-
c) la fonction du référent;
hensi ble.
Si le score de compréhension pour cette variante est supérieur
d) le(s) domaine(s) d’application;
à 66 %, cette variante peut être utilisée pour définir le contenu
e) le pays dans lequel l’essai a été conduit; graphique normalisé.
Lorsque deux variantes obtiennent le même score de compré-
chaque
f) le nombre de sujets dans tranche d’âge et le
hension, la variante la plus compréhensible peut être identifiée
nombre total de sujets;
en prenant celle qui a le plus faible pourcentage dans la
catégorie 5 (« La réponse est fausse 8).
g) les qualifications des trois juges qui ont classé les
réponses données pour chaque référent;
Pour les référents très impo rtants (symboles de sécurité, par
exemple) , le critère de 66 % doit être strictement respecté.
h) les copies des variantes essayées;
Pour les référents moins importants, la conformité au critère de
i) l’origine de chaque variante;
66 % peut être facilitée en incluant les réponses de la
catégorie 3 dans la valeur cumulée.
j) le nombre de sujets pour chaque variante (c’est-à-dire la
taille de l’échantillon);
Des détails complémentaires concernant le degré
requis de
compréhension sont donnés dans l’annexe D.
variante dans
k) le pourcentage de réponses pour chaque
chaque catégorie normalisée;
6 Définition du contenu graphique normalisé
1) pour chaque variante, une liste des cinq réponses les

plus fréquentes données pour chacune des catégories de Donner une description écrite de la variante la plus compréhen-

réponses 1 à 5. Indiquer la catégorie dans laquelle la réponse sible respectant le critère mentionné en 5.5.7 et dans

a été classée ainsi que le nombre de sujets ayant fourni cette l’annexe D. Cette description constitue le contenu graphique à

réponse. proposer pour adoption en tant que norme.
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (FI
Annexe A
(normative)
Réunion des informations

A.1 Formulaire de demande de normalisation d’un symbole ou du contenu graphique d’un symbole

(Voir pages 7 à 9.)
---------------------- Page: 10 ----------------------
FORMULAIRE DE DEMANDE 60 9186 : 1989 (FI
Page 1
ISO/ID no Date :
Détails relatifs à la demande de
Référent:
normalisation d’un symbole ou du
Demandeur:
contenu graphique d’un symbole

Description du problème de communication rencontré pour transmettre l’information destinée

à aider le public à faire face à une situation donnée
Le problème de communication est
Cl indépendant de la région et de la culture
Cl lié à la région et à la culture en ce qui concerne

Raisons pour lesquelles le symbole est la meilleure solution possible à apporter au problème de

communication

Le problème de communication peut-il être résolu d’une autre manière, par la mise en place de barrières

physiques, par un meilleur entretien, etc.?

Cl Le contenu de l’information devrait également être compris par des personnes qui ne parlent pas la

langue du pays. Cette condition préalable nécessite l’utilisation d’un moyen de communication non

verbal.

Cl L’information est souvent présentée avec d’autres informations (par exemple dans les gares, les

aéroports, les dépliants touristiques, etc.). Une série de symboles peut être plus facilement retenue pour

l’information requise que la série d’instructions écrites correspondante.

Cl L’information concernée requiert une réponse rapide et doit donc être immédiatement compréhen-

sible.

Cl La nécessité de communiquer cette information au moyen d’un symbole est de plus en plus pres-

sante en raison de
3 Fonction du symbole
a) Description précise de
l’information que doit commu-
niquer le symbole
b) Énumération des fonc-
tions exclues (c’est-à-dire ce
qu’un symbole ne représente
pas), le cas échéant
---------------------- Page: 11 ----------------------
FORMULAIRE DE DEMANDE
ISO 9186 : 1989 (FI
Page 2
Domaine(s) d’application
Extérieur, intérieur, sur des machines, dans des publications, tels que:
Identification des contextes

dans lesquels l’information cl Signaux d’identification dans les bâtiments et autres lieux publics

concernée doit être communi-
Signaux directionnels ou poteaux indicateurs
quée par un symbole
cl Plans d’étage, plans d’orientation, cartes
0 Brochures et guides
cl Fiches horaires
cl Équipement ménager, véhicules, etc.
cl Autres lieux (à spécifier)
Toujours sans texte
Généraleme
...

NORME ISO
INTERNATIONALE
9186
Première édition
1989-07-01
Procédures pour le développement et les essais
des symboles destinés à l’information du public
Procedures for the development and testing of public information s ymbols
Numéro de référence
ISO 9186 : 1989 (FI
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (FI
Sommaire
Page
. . .
Avant-propos ...........................................................
III
1 Domaine d’application
................................................ 1
2 Référence normative.
................................................. 1
3 Définitions.. ........................................................
4 Principe ............................................................
5 Procédure ...........................................................
6 Définition du contenu graphique normalisé.
..............................
Annexes
A Réunion des informations
.............................................
B Essai de classement par degré d’adéquation
.............................
C Essai de compréhension
..............................................
D Recommandations concernant le deqré reauis de compréhension
,- - .-.._---- .......... - - _ - _ _ . _ . . .
Y m 21
0 ISO 1989

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni

utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique,

y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de l’éditeur.
Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 l CH-121 1 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (FI
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale

d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L‘élaboration

des Normes internationales est en général confiée aux comités techniques de I’ISO.

Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non

gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. L’ISO col-

labore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui

concerne la normalisation électrotechnique.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis

aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-

nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-

mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.

La Norme internationale ISO 9186 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 145,

Symboles graphiques et pictogrammes.

Les annexes A, B, C et D font partie intégrante de la présente Norme internationale.

---------------------- Page: 3 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 4 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 9186 : 1989 (F)
Procédures pour le développement et les essais des
symboles destinés à l’information du public
3.2 référents complémentaires : Référents qui remplissent
1 Domaine d’application
une fonction similaire dans une même série.
La présente Norme internationale prescrit la procédure à utiliser
pour la réunion des informations nécessaires au développement
NOTE - Exemple de référents à signification complémentaire:
des symboles destinés à l’information du public (ou pictogram-
(( machine à laver )) et G séchoir )).
mes), la méthode d’essai à utiliser pour évaluer la portée du
message communiqué par la variante d’un symbole, et la défini-
3.3 essai de compréhension: Méthode consistant à
tion du contenu graphique normalisé proposé du symbole le
recueillir, auprès du public, des réponses qui permettent de
plus compréhensible.
mesurer le degré de compréhension des symboles (ou picto-
grammes) proposés. [ISO/TR 7239 : 1984.1
NOTES
1 À un stade plus avancé de l’étude, il convient que tout membre res-
3.4 fonctions exclues: Fonctions d’un référent ou d’un
ponsable de la proposition d’un nouveau symbole destiné à I’informa-
référent complémentaire que n’indique pas le symbole (ou pic-
tion du public s’assure qu’aucun autre symbole destiné à l’information
togramme).
du public n’a été normalisé ou n’est en cours de développement pour
- le même référent,
NOTE - Exemple de fonction exclue : (( bain )) ne doit indiquer ni «dou-
- la même fonction, ou
che» ni ((piscine L
- la même population d’usagers.

2 Dans la présente Norme internationale, le terme «symbole» renvoie Éléments du symbole (ou

3.5 contenu graphique :
à un symbole destiné à l’information du public, et le terme «variante H
pictogramme), avec leurs positions respectives.
renvoie à une variante d’un symbole destiné à l’information du public.
[ISO/TR 7239 : 1984.1
36 négation d’un référent: Modification d’un graphique,
2 Référence normative
par adjonction d’un élément, destinée à signifier le contraire
d’une fonction spécifique. La négation indique généralement
La norme suivante contient des dispositions qui, par suite de la
l’interdiction.
référence qui en est faite, constituent des dispositions valables
pour la présente Norme internationale. Au moment de la publi-
cation, l’édition indiquée était en vigueur. Toute norme est
3.7 symbole destiné à l’information du public; picto-
sujette à révision et les parties prenantes des accords fondés
gramme : Symbole graphique concu pour fournir une informa-
sur la présente Norme internationale sont invitées à rechercher
tion au grand public et dont la compréhension ne dépend pas
la possibilité d’appliquer l’édition la plus récente de la norme
normalement de connaissances relevant de spécialistes ou de
indiquée ci-après. Les membres de la CEI et de I’ISO possèdent
professionnels. [ISO/TR 7239 : 1984.1
le registre des Normes internationales en vigueur à un moment
donné.
3.8 référent
ISOITR 7239 : 1984, Élaboration etprincipes de mise en œuvre
(1) Ce que signifie le symbole (ou pictogramme).
des pictogrammes destinés à l’information du public.
[ISO/TR 7239 : 1984.1
(2) Description verbale concise de la signification du symbole
3 Définitions
(ou pictogramme) proposé.
Pour les besoins de la présente Norme internationale, les défini-
3.9 contenu graphique normalisé : Contenu graphique
tions suivantes s’appliquent.
correspondant au texte descriptif de chaque référent, tel qu’il
est publié dans I’ISO 70011). [ISO/TR 7239 : 1984.1
3.1 essai de classement par degré d’adéquation:
Méthode de rangement par ordre décroissant des symboles (ou
pictogrammes) concus pour un référent donné, en fonction du
3.10 variante: Autre dessin possible correspondant à un
degré d’adéquation’attribué à chacun. [ISO/TR 7239 : 1984.1
référent donné.
1) ISO 7001 : 1980, Symboles destinés à l’information du public.
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)
4 Principe II convient de tenir compte que la décision d’inclure ou non une
variante du symbole donnée dans le programme d’essai dépend

Les différentes étapes de la procédure pour le développement également de la volonté du demandeur de le mettre en œuvre.

et les essais des symboles destinés à l’information du public
sont les suivantes :
5.3 Choix des variantes les plus adéquates
S’il existe quatre variantes ou plus d’un référent donné, effec-
tuer un essai de classement par degré d’adéquation pour déter-
miner les variantes les plus adéquates. S’il existe moins de qua-
b) Réunion d’une série de variantes existantes et propo-
tre variantes pour un référent donné, l’essai de classement par
t (voir 5.2).
sées pour chaque référen
degré d’adéquation n’est pas nécessaire.
c) Choix des variantes les plus adéquates. Lorsqu’il existe
quatre variantes ou plus, le choix procède d’un essai de clas-
5.4 Essai de classement par degré d’adéquation
sement par degré d’adéquation réalisé dans deux pays au
moins (voir 5.3 et 5.4).
54.1 Préparation du matériel d’essai
d) Essai de compréhension des variantes les plus appro-
priées, cet essai étant réalisé dans au moins quatre pays
5.4.1 .l Carte d’information
(voir 5.5).
Préparer une carte d’information pour chaque référent. La carte
e) Définition du contenu graphique normalisé et/ou nor-
d’information doit mentionner le nom du référent, sa fonction,
malisation du symbole le plus approp lrié (voir article 6)
son ou ses domaine(s) d’application et les fonctions exclues
(le cas échéant). Extraire ces informations du formulaire, rem-
pli, de demande de normalisation d’un symbole ou du contenu
5 Procédure
graphique d’un symbole (voir article A. 1).
5.1 Réunion des informations
5.4.1.2 Cartes d’essai
Considérer avec attention les détails relatifs à la demande de
normalisation d’un symbole ou du contenu graphique d’un
Pour chaque référent, préparer un jeu de cartes d’essai
symbole. À cet effet, compléter le formulaire présenté dans
(format A7), chaque carte représentant l’une des variantes à
l’article A. 1.
essayer. Utiliser une dimension normalisée de symbole de
28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( k 5 %) et placer le symbole au
centre de la carte.
1 L’analyse de tous les aspects du problème de communication est la
nscrire un numéro

première étape nécessaire pour déterminer si un symbole ou la normali- Au dos de la carte, i de code identifiant le

sation du contenu graphique d’un symbole représente la solution cor-
référent et une lettre code identifiant la variante.
recte.

2 Le formulaire présenté dans l’article A.1 énumère les éléments dont Lors de la présentation du matériel aux sujets, présenter toutes

il faut tenir compte et les informations requises. Un guide permettant
les cartes concernant un même référent en un paquet. Placer la
de remplir le formulaire est donné dans l’article A.2 et un exemple de
carte d’information au-dessus du paquet et mélanger les varian-
formulaire rempli est donné dans l’article A.3.
tes chaque fois que le paquet est utilisé.
5.2 Réunion des variantes du symbole
54.2 Sujets
5.2.1 Rassembler autant de variantes existantes du symbole
Conduire l’essai dans au moins deux pays.
que possible. S’assurer que les symboles qui sont déjà large-
ment utilisés sur le plan international sont pris en compte.
NOTE - Dans la mesure du possible, il convient que les pays aient des
traditions culturelles différentes. Par exemple, il convient de choisir un

5.2.2 Si les variantes retenues sont en nombre insuffisant, pays européen et un pays asiatique.

encourager l’élaboration de dessins expérimentaux dans le but
d’augmenter les chances d’obtention de résultats positifs au
Le nombre de sujets requis dans chaque pays, auxquels est
cours du programme d’essai.
soumise la série de variantes d’un référent donné, doit être égal
à deux fois le nombre de variantes de ce référent mais ne doit
jamais être inférieur à 50.
5.2.3 Lorsque deux symboles réunis, ou plus, sont pratique-
ment semblables à l’exception de différences mineures, n’en
NOTE - Bien que la composition de l’échantillon de sujets ne soit pas
faire figurer qu’un dans le programme d’essai.
généralement déterminante, la validité des résultats d’essai sera accrue
si l’échantillon reflète la population des utilisateurs éventuels. II con-
5.2.4 Ne proposer pour l’essai que des variantes du symbole
vient donc que l’échantillon soit constitué de préférence de sujets habi-
contenu acceptable. tués à un référent donné.
d’une qual ité graphique et d’un
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)
5.4.3 Rôle des sujets 5.4.5 Présentation des résultats
5.4.3.1 Pour chaque référent, demander au sujet de lire la
5.4.5.1 Préparer des formulaires séparés pour chaque référent
carte d’information présentant la fonction et le domaine
dans chaque pays ayant participé à l’essai (voir article B.3). Ins-
d’application du référent afin qu’il les ait à l’esprit lorsqu’il fera
crire les données d’un pays pour toutes les variantes du référent
son choix. Lorsque le référent a des fonctions exclues, spéci-
sur un seul formulaire. Sur chaque formulaire, présenter les
fiées sur le formulaire de demande de normalisation d’un
variantes en ordre croissant d’adéquation, comme l’indiquent
symbole ou du contenu graphique d’un symbole (voir
les valeurs de classement médian.
article A.1 1, attirer l’attention du sujet sur ces fonctions
exclues.
5.4.5.2 su r le formulaire des résulta ts pour chaque référent,
indiquer les informations suiva ntes :
Ier les cartes d’essai pour un référent
Demander aux sujets d’éta
sur une surface plane.
le nom du référent;
5.4.3.2 Lorsqu’il existe 10 variantes ou moins pour un réfé-
b) la fonction du référent;
rent, demander au sujet de les classer en choisissant la ((plus
adéquate )), puis la ((deuxième plus adéquate )) et ainsi de suite,
le(s) domaine(s) d’application;
jusqu’à G la moins adéquate». Attribuer la valeur 1 à la variante
jugée la G plus adéquate )), la valeur 2 à la variante considérée la
dl le pays dans lequel l’essai a été conduit;
(( deuxième plus adéquate N et ainsi de suite, jusqu’à ce que tou-
tes les variantes aient être classées.
le nombre de sujets;
5.4.3.3 Lorsqu’il existe plus de 10 variantes pour un référent,
les copies des variantes du symbole essayées;
demander au sujet de classer les cartes en trois classes différen-
tes, comme suit : G très adéquates )), (( moins adéquates H et (( les
les codes d’identification des variantes;
moins adéquates». Puis demander au sujet de classer les cartes
de chaque classe, de la ((plus adéquate» à ((la moins
l’origine de chaque variante;
t-d
adéquate N.
le classement médian de chaque variante.
Déterminer le classement global, en suivant la procédure
décrite en 5.4.3.2 et en attribuant des valeurs de classement
Un exemple de formulaire rempli est présenté dans l’article B.4.
successives à partir de la valeur 1, pour la série complète de
variantes. C’est-à-dire attribuer des valeurs de classement suc-
Choix des variantes pour l’essai de compréhension
5.4.6
cessives aux variantes dans l’ordre suivant : variante (( plus adé-
quate )) de la classe ((très adéquate )), . . ., variante (( la moins
adéquate» de la classe ((très adéquate», variante ((plus adé-
5.4.6.1 Pour chaque pays ayant participé à l’essai de classe-

quate )) de la classe G moins adéquate )), . . ., variante G la moins ment par degré d’adéquation, choisir la variante jugée la plus

adéquate)) de la classe (( la moins adéquate». adéquate (c’est-à-dire celle ayant la valeur de classement

médian la plus basse) et les deux autres variantes, dont les gra-
phiques sont très différents de celui de la variante jugée la plus
5.4.4 Analyse des résultats de I i de classem ent par
adéquate, qui ont les valeurs de classement médian les plus
degré d’adéquation
basses du reste du matériel d’essai.
5.4.4.1 Présenter un tableau des résultats sous forme d’une
5.4.6.2 Lorsque les résultats des différents pays concordent
matrice de fréquences comme indiqué dans l’article B.1, de
sur les trois variantes choisies selon 5.4.6.1, choisir ces trois
sorte qu’une rangée soit attribuée à chaque variante et que
variantes pour l’essai de compréhension. Lorsque les résultats
deux colonnes soient attribuées à chaque valeur de classement.
des différents pays ne concordent pas, choisir parmi les varian-
Pour chaque variante et chaque valeur de classement, inscrire
tes choisies selon 5.4.6.1 les deux variantes par pays qui ont les
le nombre des sujets ayant attribué cette valeur de classement à
valeurs de classement médian les plus basses pour l’essai de
la variante donnée dans la colonne intitulée «f» (fréquence)
compréhension.
(voir article B.1). Puis, pour chaque variante, calculer les fré-
quences cumulées, de gauche à droite, et inscrire les valeurs
NOTE - Trois variantes sont généralement suffisantes pour l’essai de
appropriées dans les colonnes intitulées (( cf» (voir article B. 1).
compréhension.
5.4.4.2 Faire la somme des valeurs defdans chaque colonne.
5.5 Essai de compréhension
Vérifier que la somme de chaque colonne et toutes les fréquen-
ces cumulées de la dernière position de classement sont égales
au nombre de sujets ayant participé à l’essai. Si tel n’est pas le
5.5.1 Préparation du matériel d’essai
cas, il y a une erreur, auquel cas répéter les opérations décrites
en 5.4.4.1 et 5.4.4.2.
5.5.1 .l Apporter toutes corrections nécessaires à la représen-
tation graphique des symboles d’essai de facon qu’ils soient
5.4.4.3 Calculer la valeur de classemen t média n de chaque
conformes aux recommandations de I’ISO/TR 7239.
variante, comme indiqué dans l’exemple donné dans l’article
B.2.
Soumettre tous les symboles en positif (noir sur blanc).
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)

5.5.1.2 Reproduire chaque variante sur une feuille de format II convient que l’échantillon de sujets pour une série de symbo-

A7, en utilisant une dimension normalisée de symbole de les comporte au moins 100 sujets dans chaque pays, avec envi-

28 mm ( + 5 %) x 28 mm ( k 5 %), le symbole étant placé au ron un nombre égal de sujets dans chaque tranche d’âge.

centre de la feuille d’essai.
NOTES
1 L’expérience montre, cependant, que les tranches d’âge comprises
5.5.1.3 Répartir les différentes variantes de tous les référents
entre 15 ans et 30 ans et supérieures à 50 ans donnent les résultats les
dans des séries d’essai différentes, qui peuvent contenir un
plus significatifs et, en conséquence, s’il s’avère nécessaire de sélec-
nombre de référents différents mais doivent contenir une seule
tionner un nombre réduit de sujets, la tranche d’âge comprise entre
variante d’un référent donné. Rassembler chaque série d’essai
31 ans et 50 ans peut être omise de l’échantillon avec une faible perte
dans un manuel d’essai.
d’information.
2 Bien que la composition de l’échantillon de sujets ne soit pas géné-
Le nombre maximal de variantes par référent choisi pour
NOTE -
ralement déterminante, la validité des résultats d’essai sera accrue si
l’essai de compréhension (généralement trois) détermine le nombre de
l’échantillon reflète la population des utilisateurs éventuels. II convient
séries d’essai.
donc que l’échantillon soit constitué de préférence de sujets habitués à
Le nombre de référents dans toute série d’essai ne doit pas excéder 20.
un référent donné.
5.5.1.4 Attribuer à chaque série d’essai une lettre code, A, B,
5.5.3 Rôle des sujets
C, etc., et identifier la série d’essai au coin inférieur droit de
chaque feuille d’essai avec la lettre code correspondante.
Donner un seul manuel d’essai à chaque sujet. Demander au
sujet de suivre les instructions données à la deuxième page du
NOTE - Le codage des pages des manuels d’essai à l’aide d’une
manuel.
bande noire imprimée le long du bord inférieur, spécifique à chaque
série d’essai, s’est avéré très utile pour l’organisateur de l’essai. De
côté, la longueur de cette bande est visible (et donc la lettre code peut
5.5.4 Analyse des résultats de l’essai de compréhension
être supprimée) sans ouvrir le manuel d’essai. Ceci est pariculièrement
intéressant pour identifier et compter les manuels d’essai de chaque
5.5.4.1 Liste des réponses
série d’essai lorsqu’ils sont empilés.
référent, établir la liste de toutes les
Pour chaq ue réponses
5.5.1.5 Attribuer à chaque référent un numéro d’identifica-
obtenues.
tion. Imprimer ce numéro, après la lettre code utilisée pour
identifier la série d’essai, sur chaque feuille d’essai de la série
NOTE - La liste des réponses pouvant être utilisée pour résoudre les
d’essai.
problèmes survenant dans les résultats des différents pays, celle-ci doit
rester disponible. Elle fournit également des informations qui peuvent
permettre d’améliorer le dessin du symbole.
5.5.1.6 Commencer chaque manuel d’essai par une page de
titre, une page d’instructions, puis une page d’exemple, rédi-
gées dans la langue du pays dans lequel l’essai doit être
5.5.4.2 Classification des réponses
conduit.
Afin de réduire les données servant à l’évaluation ultérieure,
Sur la page de titre, prévoir des espaces afin que le responsable
désigner trois juges pour classer chaque réponse de la liste dans
de l’essai inscrive la date de la session d’essai, le lieu de la ses-
l’une des sept catégories normalisées indiquées ci-après.
sion d’essai, le nom de la personne responsable de l’essai, ainsi
que l’âge du sujet classé dans l’une des tranches d’âge suivan-
Catégorie Signification
tes: entre 15 ans et 30 ans; entre 31 ans et 50 ans; au-dessus
La compréhension correcte du symbole est certaine
de 50 ans.
2 La compréhension correcte du symbole est probable
Sur la page d’instructions, demander au sujet de noter, juste en
3 La compréhension correcte du symbole est peu probable
dessous du symbole, son interprétation de chaque symbole
dans le manuel d’essai. Demander au sujet d’inscrire «Ne sait
4 La signification donnée est opposée à celle prévue
pas» s’il est incapable d’attribuer une signification au symbole.
5 La réponse est fausse
Sur la page d’exemple, montrer un symbole connu et, en des-
6 La réponse donnée est «Ne sait pas»
main.
sous, le nom du symbole écrit à la
7 Sans réponse
Disposer les symboles au hasard dans les manuels d’essai. Par
Pour une estimation cohérente dans tous les pays participants,
série de 100 manuels, utiliser au moins 20 ordres de présenta-
fournir des exemples de réponses dans chaque catégorie.
tion différents, c’est-à-dire que pas plus de 5 manuels sur 100
doivent avoir le même ordre de présentation.
II convient que la classification soit établie par chacun des juges
travaillant indépendamment, chaque juge considérant la fonc-
NOTE - Un exemple de matériel d’essai est donné dans l’article C.l .
tion et le(s) domaine(s) d’application du référent correspondant
ainsi que les exemples de classification donnés.
5.5.2 Sujets
Lorsque le sujet n’a fourni aucune réponse sur une page don-
Conduire l’essai de compréhension dans au moins quatre pays.
née du manuel, demander aux juges de classer cette (( réponse))
dans la catégorie G Sans réponse». Ce cas doit être distingué de
NOTE - Dans la mesure du possible, il convient que les pays aient des
traditions culturelles différentes.
tous les cas où le sujet a indiqué par un point d’interrogation,
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (F)
5.5.6 Combinaison résultats p rovenant
une apostrophe, une croix ou tout autre signe, qu’il ne connaît
pas la signification du symbole. Classer de telles réponses dans différents pays
la catégorie (( Ne sait pas )).
Réunir les données provenant de tous les pays ayant participé à
l’essai de compréhension. Pour chaque variante et pour chaque
Si les avis des juges divergent sur la catégorie dans laquelle une
catégorie de réponses (1 à 7)’ calculer la fréquence totale des
réponse particulière doit être classée, leur demander de parve-
réponses provenant de tous les pays participants et transformer
nir à un accord. Lorsqu’ils sont incapables de parvenir à un
ces fréquences en pourcentages.
accord sur une réponse, classer cette réponse dans la catégorie
qui rallie la majorité des juges.
Établir un tableau (voir l’exemple donné dans l’article C.3) pour
chaque référent, montrant les données combinées de tous les
NOTE - Des juges différents peuvent être employés pour des réfé-
pays ayant participé à l’essai de compréhension. lVlettre dans
rents différents.
chaque tableau les informations suivantes:
le nom du référent;
5.5.4.3 Analyse du classement des réponses
les pays dans lesquels l’essai a été conduit;
c) le nombre total de sujets dans chaque tranche d’âge;
Pour chaque variante, compter le nombre de réponses dans
chaque catégorie séparément pour chaque pays. Transformer
d) le nombre total de sujets;
les fréquences ainsi obtenues en pourcentages, en divisant ces
fréquences par le nombre total de réponses données pour la
e) les copies des variantes essayées, avec leurs codes
variante et en multipliant ensuite par 100.
d’identification;
f) la source de chaque variante;
Présentation des résultats pour chaque pays
5.5.5
g) les fréquences réelles, les pourcentages et les pourcen-
tages cumulés de réponses dans chaque catégorie (1 à 7).
Présenter les résultats référent par référent, dans un tableau tel
que celui indiqué dans l’article C.2, toutes les variantes d’un
5.5.7 Déterminatio In de la variante la plus
référent étant présentées dans un seul tableau.
compréhensible
Dans le tableau de chaque référent, indiquer les informations
Pour déterminer la variante la plus compréhensible, prendre en
suivantes :
compte les données combinées provenant de tous les pays par-
ticipants. Pour chaque variante, ajouter le pourcentage de
a) l’année de l’essai de compréhension;
réponses de la catégorie 1 au pourcentage de réponses de la
catégorie 2 pour obtenir le score de compréhension. La
b) le nom du référent;
variante ayant le pourcentage total le plus élevé de ces deux
catégories est considérée comme la variante la plus compré-
c) la fonction du référent;
hensi ble.
Si le score de compréhension pour cette variante est supérieur
d) le(s) domaine(s) d’application;
à 66 %, cette variante peut être utilisée pour définir le contenu
e) le pays dans lequel l’essai a été conduit; graphique normalisé.
Lorsque deux variantes obtiennent le même score de compré-
chaque
f) le nombre de sujets dans tranche d’âge et le
hension, la variante la plus compréhensible peut être identifiée
nombre total de sujets;
en prenant celle qui a le plus faible pourcentage dans la
catégorie 5 (« La réponse est fausse 8).
g) les qualifications des trois juges qui ont classé les
réponses données pour chaque référent;
Pour les référents très impo rtants (symboles de sécurité, par
exemple) , le critère de 66 % doit être strictement respecté.
h) les copies des variantes essayées;
Pour les référents moins importants, la conformité au critère de
i) l’origine de chaque variante;
66 % peut être facilitée en incluant les réponses de la
catégorie 3 dans la valeur cumulée.
j) le nombre de sujets pour chaque variante (c’est-à-dire la
taille de l’échantillon);
Des détails complémentaires concernant le degré
requis de
compréhension sont donnés dans l’annexe D.
variante dans
k) le pourcentage de réponses pour chaque
chaque catégorie normalisée;
6 Définition du contenu graphique normalisé
1) pour chaque variante, une liste des cinq réponses les

plus fréquentes données pour chacune des catégories de Donner une description écrite de la variante la plus compréhen-

réponses 1 à 5. Indiquer la catégorie dans laquelle la réponse sible respectant le critère mentionné en 5.5.7 et dans

a été classée ainsi que le nombre de sujets ayant fourni cette l’annexe D. Cette description constitue le contenu graphique à

réponse. proposer pour adoption en tant que norme.
---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 9186 : 1989 (FI
Annexe A
(normative)
Réunion des informations

A.1 Formulaire de demande de normalisation d’un symbole ou du contenu graphique d’un symbole

(Voir pages 7 à 9.)
---------------------- Page: 10 ----------------------
FORMULAIRE DE DEMANDE 60 9186 : 1989 (FI
Page 1
ISO/ID no Date :
Détails relatifs à la demande de
Référent:
normalisation d’un symbole ou du
Demandeur:
contenu graphique d’un symbole

Description du problème de communication rencontré pour transmettre l’information destinée

à aider le public à faire face à une situation donnée
Le problème de communication est
Cl indépendant de la région et de la culture
Cl lié à la région et à la culture en ce qui concerne

Raisons pour lesquelles le symbole est la meilleure solution possible à apporter au problème de

communication

Le problème de communication peut-il être résolu d’une autre manière, par la mise en place de barrières

physiques, par un meilleur entretien, etc.?

Cl Le contenu de l’information devrait également être compris par des personnes qui ne parlent pas la

langue du pays. Cette condition préalable nécessite l’utilisation d’un moyen de communication non

verbal.

Cl L’information est souvent présentée avec d’autres informations (par exemple dans les gares, les

aéroports, les dépliants touristiques, etc.). Une série de symboles peut être plus facilement retenue pour

l’information requise que la série d’instructions écrites correspondante.

Cl L’information concernée requiert une réponse rapide et doit donc être immédiatement compréhen-

sible.

Cl La nécessité de communiquer cette information au moyen d’un symbole est de plus en plus pres-

sante en raison de
3 Fonction du symbole
a) Description précise de
l’information que doit commu-
niquer le symbole
b) Énumération des fonc-
tions exclues (c’est-à-dire ce
qu’un symbole ne représente
pas), le cas échéant
---------------------- Page: 11 ----------------------
FORMULAIRE DE DEMANDE
ISO 9186 : 1989 (FI
Page 2
Domaine(s) d’application
Extérieur, intérieur, sur des machines, dans des publications, tels que:
Identification des contextes

dans lesquels l’information cl Signaux d’identification dans les bâtiments et autres lieux publics

concernée doit être communi-
Signaux directionnels ou poteaux indicateurs
quée par un symbole
cl Plans d’étage, plans d’orientation, cartes
0 Brochures et guides
cl Fiches horaires
cl Équipement ménager, véhicules, etc.
cl Autres lieux (à spécifier)
Toujours sans texte
Généraleme
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.