Ergonomic requirements for office work with visual display terminals (VDTs) — Part 3: Visual display requirements — Amendment 1: .

Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV) — Partie 3: Exigences relatives aux écrans de visualisation — Amendement 1: .

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
20-Dec-2000
Withdrawal Date
20-Dec-2000
Current Stage
9599 - Withdrawal of International Standard
Start Date
14-Nov-2008
Completion Date
14-Nov-2008
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 9241-3:1992/Amd 1:2000 - .
English language
13 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 9241-3:1992/Amd 1:2000 - .
French language
14 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 9241-3
First edition
1992-07-15
AMENDMENT 1
2000-12-15
Corrected version
2002-12-15
Ergonomic requirements for office work
with visual display terminals (VDTs) —
Part 3:
Visual display requirements
AMENDMENT 1
Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à écrans
de visualisation (TEV) —
Partie 3: Exigences relatives aux écrans de visualisation
AMENDEMENT 1
Reference number
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)
ISO 2000
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)
PDF disclaimer

This PDF file may contain embedded typefaces. In accordance with Adobe's licensing policy, this file may be printed or viewed but shall not

be edited unless the typefaces which are embedded are licensed to and installed on the computer performing the editing. In downloading this

file, parties accept therein the responsibility of not infringing Adobe's licensing policy. The ISO Central Secretariat accepts no liability in this

area.
Adobe is a trademark of Adobe Systems Incorporated.

Details of the software products used to create this PDF file can be found in the General Info relative to the file; the PDF-creation parameters

were optimized for printing. Every care has been taken to ensure that the file is suitable for use by ISO member bodies. In the unlikely event

that a problem relating to it is found, please inform the Central Secretariat at the address given below.

© ISO 2000

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized in any form or by any means, electronic

or mechanical, including photocopying and microfilm, without permission in writing from either ISO at the address below or ISO's member body

in the country of the requester.
ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Published in Switzerland
ii © ISO 2000 – All rights reserved
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards bodies (ISO

member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out through ISO technical

committees. Each member body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, governmental and non-governmental, in

liaison with ISO, also take part in the work. ISO collaborates closely with the International Electrotechnical

Commission (IEC) on all matters of electrotechnical standardization.

International Standards are drafted in accordance with the rules given in the ISO/IEC Directives, Part 3.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to the member bodies for voting.

Publication as an International Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting a vote.

Attention is drawn to the possibility that some of the elements of this Amendment may be the subject of patent

rights. ISO shall not be held responsible for identifying any or all such patent rights.

Amendment 1 to International Standard ISO 9241-3:1992 was prepared by Technical Committee ISO/TC 159,

Ergonomics, Subcommittee SC 4, Ergonomics of human-system interaction.

This corrected version of ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000 incorporates the following corrections.

On page 1, the phrase “Delete NOTE 11, in 7.1” has been deleted, indicating that the entire text of 7.1 has

been replaced.
The text of 7.2 e) has now been deleted.

On page 13, a new sentence has been added before “Add the following references to the Bibliography”, and

the publication date of [28] has been changed.
© ISO 2000 – All rights reserved iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)
Ergonomic requirements for office work with visual display
terminals (VDTs) —
Part 3:
Visual display requirements
AMENDMENT 1
Pages iii and iv, Contents

Replace the titles of annex C and clauses C.2 and C.5 to C.12 with the following:

Annex C Visual performance and comfort test
C.2 Test participants
C.5 Methods
C.6 Dependent measures
C.7 Statistical treatment of results
C.8 Conformance
C.9 Critical values for Barnard's U test
Page vi, Foreword
Replace the final sentence with the following text:

Annex C forms a normative part of this part of ISO 9241. Annexes A, B and D are for information only.

Pages 15 and 16, subclause 7.1
Replace the existing text of 7.1 with the following text:

7.1 Conformance with this part of ISO 9241 is achieved by meeting all the mandatory requirements of

clause 5.

Where the physical measurements required to comply with clause 5 cannot be carried out because the display

under test uses a new technology that makes the metrological measurements difficult or impossible,

compliance is achieved by obtaining a positive result using the test method and associated mandatory

requirements specified in annex C.
Page 16, subclause 7.2
Delete 7.2 e).
Page 22, annex C
Replace annex C with the following text.
© ISO 2000 – All rights reserved 1
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)
Annex C
(normative)
Visual performance and comfort test
C.1 Principle
C.1.1 Purpose and use of test

This annex describes a procedure for testing the visual quality of VDTs where the entire set of physical

requirements (defined in clause 5) cannot be applied, for example, to novel display technologies such as new types

of flat panel display (such as electroluminescent and field emission displays). The test consists of a search task

and an assessment of visual comfort. The combination of test results will be referred to as the visual quality of a

display.
C.1.2 Intent and scenario of use

The intention behind this test method is to provide a test method for displays that cannot otherwise be tested for

conformance with this part of ISO 9241. This test method is not an alternative test method, in the sense that a

display manufacturer can choose either the physical requirements specified in clause 5 or this method. Instead, the

test method provides a testing route for displays that cannot be tested according to the requirements specified in

clause 5 because the display under test uses a new technology that makes the metrological measurements difficult

or impossible (see 7.1).
C.1.3 Overview of test method

This test procedure measures the effectiveness of the transfer of visual information in terms of participants' search

performance for targets embedded in alphanumerics on a candidate display versus those same participants'

performance for such a task on a benchmark display. Effectiveness in this context means that the user is able to

detect and recognize the visual targets accurately, quickly and without visual discomfort. If the display passes this

particular visual search and rating performance test, it can be assumed capable of other presentations of

information such as (but not limited to) non-alphanumeric languages and business graphics. The dependent

variables of the test are the search velocity achieved by the test participants in a visual letter search task and

subjective ratings of visual comfort using a category scale. The combination of the test results will be referred to as

the visual quality of a display. Testing takes place in a simulated office environment, with test participants

representative of the anticipated user population.

The method i.e. a letter search task applying pseudo-text in combination with scaling of experienced visual comfort,

was first developed and tested by researchers of the IPO, Center for Research on User-System Interaction

(Boschman & Roufs [3]).

The visual quality of a display, referred to as a test display, is assessed against a benchmark display known to

meet or exceed the mandatory requirements of clause 5 of this part of ISO 9241. Both the velocity in the visual

search task and the subjective ratings must meet certain minimum requirements for the test display to pass.

Sequential statistics, or an equally robust equivalent statistical procedure, are used to determine if the participant’s

performance on the test display exceeds or falls short of performance on the benchmark display.

C.1.4 Avoidance of bias

All tests are open to bias, and this is especially true in the area of psychological testing. The assessment should

therefore be carried out under the supervision of those qualified to carry out such testing, with the necessary

education and at least one year of experience. Rules governing the ethical conduct of human experimental testing

2 © ISO 2000 – All rights reserved
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)
[23]

should be followed. Examples of such rules can be found in the American Psychological Association (1990) and

[27]
the British Psychological Society (1991) .

The test administrator should ensure that all potential sources of error are minimized or controlled. The following list

describes some potential sources of bias and error; the list is not intended to be complete.

 Selection of test participants (e.g. avoid selection of particular age groups).

 Configuration of displays (during the test, the benchmark display shall meet all the requirements of clause 5).

 Environmental conditions (lighting and other conditions shall be equal for both displays, to avoid detrimental

conditions for one of them).
 Instructions to the test participants (these should be impartial).
C.2 Test participants

Test participants should be a sample representing the anticipated user population (those who perform office tasks

as specified in the scope of this part of ISO 9241). All test participants shall have near visual acuity that is normal,

or corrected to normal, at the design viewing distance and shall be without any obvious physical or physiological

conditions that could influence either their search performance or their perceived image quality.

C.3 The displays

The test display shall be a production or full-feature pre-production unit. It shall incorporate all anti-glare and

reflection filters and treatments that will be in the production unit. The benchmark display shall be supplied or

nominated by the supplier of the test display and shall meet or exceed all mandatory requirements in clause 5 of

this part of ISO 9241.

The displays may be labelled for identification purposes (e.g. "Display 1" and "Display 2"). Under these conditions,

the test participants should not be informed which is the test and which is the benchmark display, so half of them

should have the test display labelled as “Display 1” and the other half should have the benchmark display labelled

as “Display 1”.
C.4 Test workstation and environment
C.4.1 General requirements

The test shall be conducted in an area that is free from distractions and external interference which could influence

the test results. The ambient conditions shall fall within the range defined in ISO 9241-6. These conditions shall be

comfortable and shall not be subject to significant variation during the test, both within a test participant’s session

and between test participants.
C.4.2 Environment

The thermal environment, the background noise level, the ambient lighting, and the reflectance of work surfaces

shall meet the minimum requirements in ISO 9241-5 and ISO 9241-6. The ambient illumination shall be designed to

minimize glare and specular reflections (see ISO 9241-7). Constant lighting conditions shall be maintained both

within a participant’s session and between test participants. The test participants shall be light-adapted by being

placed in the test room for 10 min prior to the test.

NOTE This period may be used by the experimenter to instruct each test participant about the test.

© ISO 2000 – All rights reserved 3
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)
C.4.3 Workstation for the test

The display and associated equipment (for example, the keyboard) shall be supported by a work surface that

meets the requirements of ISO 9241-5.

For both the benchmark display and the test display, the viewing distance shall be set according to their design

viewing distance. This distance should be constrained by a head-and-chin rest, the height of which is adjustable.

The individual height adjustments for the test participants should be such that for both the test display and the

benchmark display, the position of the eyes with respect to the display is equal for all test participants. The position

of the test participant’s eyes shall comply with the line-of-sight angle requirements in 5.2 of this part of ISO 9241.

The brightness and contrast settings of the benchmark display shall be specified by the manufacturer who

nominates the display: at these settings it shall meet or exceed all mandatory requirements in clause 5 of this part

of ISO 9241.

NOTE A measurement procedure for specifying brightness and contrast is given in this part of ISO 9241.

According to the manufacturer’s wishes, the brightness and contrast settings of the test display should be either

a) fixed at settings specified by the manufacturer, or
b) adjustable by test participants to their personal optimum settings.
Both displays shall be allowed to warm-up for at least 20 min prior to the test.

The test participant shall be seated in a chair that meets the requirements of ISO 9241-5.

C.5 Methods
C.5.1 Test material

The test material shall be pseudo-text generated from a character set associated with an 8-bit single-byte coded

graphic character set as given in ISO/IEC 8859, which describes a collection of character sets for various

languages. If a system cannot display text in an alphabet familiar to the users, text should be displayed by double-

byte coded characters (e.g. Asian characters). In this case, the language used shall be specified in the compliance

statement. Each test will use a specified character subset (e.g. “A" ... “Z", “a" ... “z", and “0" ... “9”). The same sub-

set shall be used for both displays.

Pseudo-text shall be generated from the character set according to the following constraints.

 Pseudo-texts shall consist of blocks of random strings of characters separated by spaces.

 The texts, on both test and benchmark display, shall consist of a constant number of lines and a constant

number of characters per line (including space characters).

 The number of characters per line shall be chosen so that the line length (in centimetres) is less than 25 times

the line-to-line distance (i.e. the height of the display area divided by the maximum number of lines). However,

a line should contain at least 30 characters (including embedded spaces). The total number of characters in a

pseudo-text shall be between 400 and 600, embedded spaces included. The pseudo-text blocks (see C.5.2)

shall be sized such that, if 5 blocks could be displayed at once (one in each corner and one in the middle), they

would have minimum overlap while maximizing coverage of the display area.

 Each test participant is instructed to count the occurrences of a single target character over the entire test (e.g.

test participant x is instructed to search for "A"s during the entire test, test participant y is instructed to search

for "R"s, ..., etc.).
4 © ISO 2000 – All rights reserved
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(E)

 The number of targets shall be 2 % to 3 % of the total number of characters in the text, including embedded

spaces.

 The position of the targets shall be randomly chosen with the restriction that a line may not start or end with the

target character.

 The texts shall contain a constant number of spaces. The space fraction shall be 15 % (i.e. the number of

spaces relative to the total number of characters, including embedded spaces). Although the average word

length does vary over different languages, pseudo-texts with 15 % space fraction, in a way, do resemble

normal texts with respect to their string length distributions.

The position of the spaces shall be randomly chosen with the following restriction:

a) a line shall neither start nor end with a space character (all spaces are embedded);

b) a space character shall not be adjacent to another space character (strings are separated by single spaces);

c) the minimum string length shall be 2 characters.
C.5.2 Procedure

Display pseudo-text as a block of characters in one of five screen locations. The test participant’s task is to scan

the text and identify the presence of the target character.

Place the blocks of pseudo-text in the upper left, the upper right, the lower left, the lower right and the centre of the

screen. Locate the centre block so that the middle character of the block is approximately in the centre of the active

area of the screen. Place text in each of the four corners so that it abuts the extreme corners of the screen.

Tell the test participants that the objective of the test is to evaluate the quality of the image on the display. If, for the

purposes of the experiment, the manufacturer of the test display has decided that the brightness and contrast

controls may be adjusted by test participants, give the test participants the opportunity to adjust the test display to

their preferred settings. Set the brightness and contrast settings of the benchmark display in accordance with the

manufacturer’s instructions. This shall not be adjusted by the test participant.

Manufacturers should be aware that, if the user is allowed to adjust the display, this may give the user an indication

of the display under test and therefore may affect the results of the test. This can be prevented by asking the user

to adjust the controls before the test and then performing the test with the controls hidden from view.

Present the five test blocks at the five locations in random order. Instruct the test participant to scan the pseudo-

text from the top to the bottom line and indicate each occurrence of the target character. In order to overcome the

problem of initial learning effects, train the test participants before the main experiment by performing the task for at

least 10 pseudo-texts (i.e. 10 trials). Residual learning shall be controlled by counter-balancing the stimulus order

within the main experiment. These practice trials shall use pseudo-text placed in any of the five possible screen

locations. Practice trials shall be presented on both test and benchmark displays.

Continue practice trials until the test participant’s performance on any one block of pseudo-text is error-free. Do not

use data collected from the practice trials to evaluate the quality of the display.

For the experimental trials, measure the time taken for the test participant to identify the presence of the target

character in each block of pseudo-text and the number of errors made by the test participant (see clause C.6).

Allow the test participant a rest break of
...

NORME ISO
INTERNATIONALE 9241-3
Première édition
1992-07-15
AMENDEMENT 1
2000-12-15
Version corrigée
2002-12-15
Exigences ergonomiques pour travail de
bureau avec terminaux à écrans de
visualisation (TEV) —
Partie 3:
Exigences relatives aux écrans de
visualisation
AMENDEMENT 1
Ergonomic requirements for office work with visual display terminals
(VDTs) —
Part 3: Visual display requirements
AMENDMENT 1
Numéro de référence
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)
ISO 2000
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)
PDF – Exonération de responsabilité

Le présent fichier PDF peut contenir des polices de caractères intégrées. Conformément aux conditions de licence d'Adobe, ce fichier peut

être imprimé ou visualisé, mais ne doit pas être modifié à moins que l'ordinateur employé à cet effet ne bénéficie d'une licence autorisant

l'utilisation de ces polices et que celles-ci y soient installées. Lors du téléchargement de ce fichier, les parties concernées acceptent de fait la

responsabilité de ne pas enfreindre les conditions de licence d'Adobe. Le Secrétariat central de l'ISO décline toute responsabilité en la

matière.
Adobe est une marque déposée d'Adobe Systems Incorporated.

Les détails relatifs aux produits logiciels utilisés pour la création du présent fichier PDF sont disponibles dans la rubrique General Info du

fichier; les paramètres de création PDF ont été optimisés pour l'impression. Toutes les mesures ont été prises pour garantir l'exploitation de

ce fichier par les comités membres de l'ISO. Dans le cas peu probable où surviendrait un problème d'utilisation, veuillez en informer le

Secrétariat central à l'adresse donnée ci-dessous.
© ISO 2000

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque

forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l'accord écrit de l'ISO à

l'adresse ci-après ou du comité membre de l'ISO dans le pays du demandeur.
ISO copyright office
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax. + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.org
Web www.iso.org
Publié en Suisse
ii © ISO 2000 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de

normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée aux

comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales, en

liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec la Commission

électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI, Partie 3.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour

vote. Leur publication comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités

membres votants.

L’attention est appelée sur le fait que certains des éléments du présent Amendement peuvent faire l’objet de droits

de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L’ISO ne saurait être tenue pour responsable de ne pas avoir

identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

L’Amendement 1 à la Norme internationale ISO 9241-3:1992 a été élaboré par le comité technique ISO/TC 159,

Ergonomie, sous-comité SC 4, Ergonomie de l'interaction homme/système.

Cette version corrigée de l'ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000 incorpore les corrections suivantes.

À la page 1, la phrase «Supprimer la NOTE 11, en 7.1» a été supprimée, indiquant que le texte tout entier de

7.1 a été remplacé.
Le texte de 7.2 e) est maintenant supprimé.

À la page 14, une nouvelle phrase a été ajoutée avant «Ajouter les références suivantes dans la

Bibliographie», et la date de la publication [28] a été changée.
© ISO 2000 – Tous droits réservés iii
---------------------- Page: 3 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)
Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à
écrans de visualisation (TEV) —
Partie 3:
Exigences relatives aux écrans de visualisation
AMENDEMENT 1
Pages iii et iv, Sommaire

Remplacer le titre de l'annexe C et le titre de C.2, et de chaque article C.5 à C.12, par les éléments suivants:

Annexe C Performances visuelles et essai de confort
C.2 Participants à l'essai
C.5 Méthodes
C.6 Mesures dépendantes
C.7 Traitement statistique des résultats
C.8 Conformité
C.9 Valeurs critiques de l’essai U de Barnard
Page vi, Avant-propos
Remplacer la phrase finale par le texte suivant:

L’annexe C constitue un élément normatif de la présente partie de l'ISO 9241. Les annexes A, B et D sont

données uniquement à titre d'information.
Pages 16 et 17, Paragraphe 7.1
Remplacer le texte existant de 7.1 par le texte suivant:

7.1 La conformité à la présente partie de l’ISO 9241 est réalisée à condition de satisfaire à l’ensemble des

exigences obligatoires de l’article 5.

Lorsque les mesures physiques nécessaires à la conformité à l’article 5 ne peuvent pas être réalisées du fait

que les écrans de visualisation soumis à l’essai utilisent une technologie nouvelle qui rend difficiles, voire

impossibles les mesures métrologiques, la conformité est obtenue en appliquant, avec un résultat positif, la

méthode d’essai et les exigences obligatoires associées spécifiées dans l’annexe C.

Page 17, Paragraphe 7.2
Supprimer 7.2 e).
Page 23, Annexe C
Remplacer la totalité de l'annexe C par le texte suivant.
© ISO 2000 – Tous droits réservés 1
---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)
Annexe C
(normative)
Performances visuelles et essai de confort
C.1 Principe
C.1.1 Objectif et utilisation de l’essai

La présente annexe décrit une procédure visant à tester les performances visuelles des TEV lorsque l’ensemble

des exigences physiques (définies à l’article 5) ne peuvent pas être appliquées, par exemple à des technologies

nouvelles d’écran telles que de nouveaux types d’écrans plats (écrans électroluminescents et à émission de

zones). L’essai se compose d’une recherche et d’un contrôle du confort visuel. La combinaison des résultats de

l’essai sera désignée comme la qualité visuelle d’un écran.
C.1.2 Intention et scénario d’utilisation

L’intention inhérente à cette méthode d’essai consiste à fournir une méthode d’essai pour des écrans dont la

conformité à la présente partie de l'ISO 9241 ne peut être testée autrement. Cette méthode n’est pas une

alternative, dans le sens où un fabricant d’écrans peut choisir soit les exigences physiques spécifiées à l’article 5,

soit cette méthode. La méthode d’essai fournit, au contraire, une procédure d’essai pour les écrans ne pouvant

être testés par rapport aux exigences indiquées à l’article 5, car l’écran testé utilise une technologie nouvelle qui

rend difficiles, voire impossibles, les mesures métrologiques (voir 7.1).
C.1.3 Présentation de la méthode d’essai

La présente procédure d’essai mesure l’efficacité du transfert d’informations visuelles en termes de performances

réalisées par les participants à rechercher des cibles intégrées à des caractères alphanumériques sur un écran

d’essai, comparée aux performances de ces mêmes participants pour la même tâche, sur un écran de référence.

Dans ce contexte, efficacité signifie que l’utilisateur est capable de détecter et de reconnaître les cibles visuelles de

façon précise, rapide et sans éprouver de gêne. Si l’écran passe avec succès cette recherche visuelle particulière

et l’essai de performances, on considère qu’il est en mesure de supporter d’autres formes de présentation

d’information (sans toutefois se limiter à cela), telles que les langues non alphanumériques et les graphiques de

types commerciaux. Les variables dépendantes de l’essai sont la rapidité des participants à rechercher une lettre

et les appréciations subjectives de confort visuel représentées sur une échelle de catégories. La combinaison des

résultats de l’essai sera désignée comme la qualité visuelle d’un écran. L’essai a lieu dans un environnement de

bureau simulé, avec des participants représentatifs de la population d’utilisateurs prévue.

La méthode, à savoir la recherche d’une lettre avec application d’un pseudo-texte combinée à une graduation du

confort visuel ressenti, a d’abord été mise au point et testée par des chercheurs de l’IPO, Center for Research on

User-System Interaction (Centre de recherche sur l’interaction utilisateur-système) (Boschman & Roufs [3]) .

La qualité visuelle d’un écran, appelé écran d’essai, est évaluée par rapport à un écran de référence dont on sait

qu’il répond au minimum aux exigences obligatoires de l’article 5 de la présente partie de l'ISO 9241. La rapidité de

recherche visuelle ainsi que les appréciations subjectives doivent satisfaire à certaines exigences minimales pour

que l’écran d’essai réussisse le test. Des statistiques progressives, ou procédure statistique de fiabilité équivalente,

permettent de déterminer si les performances des utilisateurs devant l’écran d’essai sont supérieures ou inférieures

à celles qu’ils atteignent devant l’écran de référence.
2 © ISO 2000 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)
C.1.4 Suppression des erreurs

Tous les essais donnent lieu à des erreurs, et cela se vérifie particulièrement dans le domaine des tests

psychologiques. Il convient alors d’effectuer l’évaluation sous la direction de personnes qualifiées, ayant reçu une

formation adéquate et possédant au moins un an d’expérience. Les règles gouvernant la conduite éthique pour la

réalisation d’essais expérimentaux sur le comportement humain doivent être suivies. De telles règles sont

[23] [27]

indiquées dans l’American Psychological Association (1990) et la British Psychological Society (1991) .

Il convient que le responsable de l’essai s’assure que toutes les sources potentielles d’erreur sont réduites ou

maîtrisées. Voici une liste non exhaustive de sources potentielles de défauts ou d’erreurs:

 sélection des participants à l’essai (éviter de sélectionner des tranches d’âge particulières);

 configuration des écrans (au cours de l’essai, l’écran de référence doit satisfaire à toutes les exigences de

l’article 5);

 environnement (l'éclairage ou les autres conditions doivent être identiques pour les deux écrans afin d'éviter

des conditions susceptibles de nuire à l’un d'eux);

 instructions données aux participants (il convient qu'elles soient impartiales).

C.2 Participants à l’essai

Il convient que les participants soient un échantillon représentatif de la population d’utilisateurs prévue (les

individus qui effectuent des tâches bureautiques telles que spécifiées dans le domaine d’application de la présente

partie de l'ISO 9241). L’acuité visuelle de tous les participants doit être proche de la normale, ou corrigée à la

distance nominale de vision, et ces participants ne doivent pas présenter de dispositions physiques ou

physiologiques susceptibles d’influer sur leurs performances de recherche ou sur leur perception de la qualité de

l’image.
C.3 Les écrans

L’écran d’essai doit être un produit de série ou un prototype comportant toutes les caractéristiques. Il doit

comprendre la totalité des filtres anti-éblouissement et des filtres de réflexion et traitements qui seront intégrés

dans le produit de série. L’écran de référence doit être fourni ou désigné par le fournisseur de l’écran d’essai et

satisfaire au minimum à toutes les exigences obligatoires de l’article 5 de la présente partie de l'ISO 9241.

À des fins d’identification, les écrans peuvent être dotés d’étiquettes (portant la mention «Écran 1» et «Écran 2»,

par exemple). Dans ces conditions, il convient de ne pas informer les participants de la nature des écrans (écran

d’essai ou écran de référence), si bien que la moitié d’entre eux devrait avoir l’écran d’essai étiqueté «Écran 1»,

tandis que l’autre moitié l’écran de référence marqué «Écran 1».
C.4 Poste de travail et environnement d’essai
C.4.1 Exigences générales

Il convient que l’essai soit effectué dans une zone exempte de facteurs de distraction et d’interférences extérieures

qui pourraient influer sur les résultats d’essai. Les conditions ambiantes doivent compter parmi celles définies dans

l’ISO 9241-6. Ces conditions doivent être agréables et ne doivent pas subir d’importantes variations tout au long du

test, à la fois durant une session d’un participant à l’essai et entre participants.

© ISO 2000 – Tous droits réservés 3
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)
C.4.2 Environnement

L’environnement thermique, le niveau de bruit de fond, l’éclairage ambiant, et la réflexion des surfaces de travail

doivent satisfaire aux exigences minimales de l’ISO 9241-5 et l’ISO 9241-6. L’éclairage ambiant doit être conçu de

façon à réduire l’éblouissement et les réflexions spéculaires (voir ISO 9241-7). Il est important de maintenir des

conditions d’éclairage constantes pendant une session et entre chaque participant. Avant l’essai, il convient que

les participants disposent de 10 min pour s’adapter à la lumière de la salle d’essai.

NOTE Pendant cette période, le responsable des essais peut donner aux participants des instructions concernant l’essai.

C.4.3 Poste de travail pour l’essai

L’écran et l’équipement associé (le clavier, par exemple) doivent reposer sur une surface de travail répondant aux

exigences de l'ISO 9241-5.

Pour l’écran de référence comme pour l’écran d’essai, la distance de vision doit être réglée en fonction de la

distance nominale de vision. Il convient que cette distance soit contrainte par un support crânio-maxillaire, avec

laquelle la hauteur peut être ajustée. Les réglages en hauteur effectués pour chaque participant doivent faire en

sorte que pour l’écran d’essai et l’écran de référence, la position des yeux par rapport à l’écran soit la même pour

tous les participants. La position des yeux doit être conforme aux exigences relatives à l’angle de vision du

paragraphe 5.2 de la présente partie de l'ISO 9241.

Les paramètres de luminosité et de contraste de l’écran de référence doivent être spécifiés par le fabricant qui

désigne l’écran: avec ces paramètres, il doit satisfaire, au minimum, à toutes les exigences obligatoires de

l’article 5 de la présente partie de l'ISO 9241.

NOTE Une méthode de mesure permettant de spécifier la luminosité et le contraste est donnée dans la présente partie de

l’ISO 9241.

Conformément aux souhaits du fabricant, il convient que les paramètres de luminosité et de contraste de l’écran

d’essai soient
a) fixes pour des paramètres spécifiés par le fabricant, ou
b) réglables par les participants pour convenir à leur confort personnel.

Les deux écrans doivent être allumés au moins 20 min avant le début de l’essai pour la mise en fonctionnement.

Le participant à l’essai doit être assis sur une chaise qui satisfait aux exigences de l'ISO 9241-5.

C.5 Méthodes
C.5.1 Matériau pour essai

Le matériau pour essai doit être un pseudo-texte généré à partir d’un jeu de caractères associé au jeu de

caractères graphiques codés sur un seul octet, donné dans l’ISO/CEI 8859, qui décrit un ensemble de jeux de

caractères de différentes langues. Si un système ne peut pas afficher un texte dans un alphabet familier aux

utilisateurs, le texte doit être affiché par des caractères codés sur deux octets (caractères asiatiques, par exemple).

Dans ce cas, la langue utilisée doit être spécifiée dans la déclaration de conformité. Chaque test utilisera un

sous-ensemble spécifié de caractères (par exemple, «A» ... «Z», «a» ... «z», et «0» ... «9»). Le même

sous-ensemble doit être utilisé pour les deux écrans.

Il convient que le pseudo-texte soit généré à partir du jeu de caractères conformément aux contraintes suivantes.

 Les pseudo-textes doivent être composés de chaînes aléatoires de caractères séparées par des espaces;

4 © ISO 2000 – Tous droits réservés
---------------------- Page: 7 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)

 les textes, sur l’écran d’essai et l’écran de référence, doivent comporter un nombre constant de lignes et un

nombre constant de caractères par ligne (espaces intercalaires compris);

 le nombre de caractères par ligne doit être défini de sorte que la longueur de ligne (en cm) soit inférieure à

25 fois la distance interligne (c’est-à-dire la hauteur de la zone d’affichage divisée par le nombre maximum de

lignes). Toutefois, il convient qu'une ligne contienne au moins 30 caractères (espaces intercalaires compris).

Le nombre total de caractères d’un pseudo-texte doit être compris entre 400 et 600, espaces intercalaires

compris. Les dimensions des blocs de pseudo-texte (voir C.5.2), si 5 blocs peuvent être affichés

simultanément (un dans chaque coin et un au milieu) doivent garantir une couverture maximale de la zone

d’affichage et un chevauchement minimum des blocs;

 chaque participant à l’essai a pour instruction de compter les occurrences d’un seul caractère cible durant

l’ensemble de l’essai (par exemple, le participant x a pour instruction de rechercher les «A» pendant toute la

durée de l’essai, tandis que le participant y doit rechercher les «R», etc.);

 le nombre de cibles doit représenter entre 2 % et 3 % du nombre total de caractères contenus dans le texte,

espaces intercalaires compris;

 la position des cibles doit être aléatoire avec la restriction qu’une ligne ne doit pas commencer ni finir par le

caractère cible;

 les textes doivent comporter un nombre constant d’espaces. La fraction d’espace doit être de 15 % (à savoir,

le nombre d’espaces par rapport au nombre total de caractères, espaces intercalaires compris). Bien que la

longueur moyenne des mots varie selon les langues, les pseudo-textes, comportant 15 % de fraction

d’espace, ressemblent, d’une certaine manière, à des textes normaux quant aux distributions des longueurs

de chaînes.
La position des espaces doit être aléatoire avec la restriction suivante:

a) une ligne ne doit pas commencer ni se terminer par un espace (tous les espaces sont intercalaires);

b) un caractère d’espace ne doit pas être adjacent à un autre caractère d’espace (les chaînes sont séparées par

des espaces simples);
c) la longueur de chaîne minimale doit être de 2 caractères.
C.5.2 Procédure

Le pseudo-texte doit s’afficher sous la forme d’un bloc de caractères dans l’un des cinq emplacements de l’écran.

La tâche du participant à l’essai consiste à parcourir le texte et à identifier la présence du caractère cible.

Placer les blocs de pseudo-textes dans le coin supérieur gauche, le coin supérieur droit, le coin inférieur gauche, le

coin inférieur droit ou au centre de l’écran. Placer le bloc central de sorte que le caractère du milieu du bloc

corresponde approximativement au centre de la zone active de l’écran. Placer le texte de chacun des coins afin

qu'il soit contigu aux coins de l’écran.

Les participants à l’essai doivent être informés que l’objectif de l’essai consiste à évaluer la qualité de l’image à

l’écran. Si, pour les besoins de l’expérience, le fabricant de l’écran d’essai a décidé que les commandes de

luminosité et de contraste pouvaient être réglées par les participants, ceux-ci sont donc invités à régler l’écran

d’essai selon leurs préférences. Les paramètres de luminosité et de contraste de l’écran de référence doivent être

définis selon les instructions du fabricant, et non corrigés par le participant.

Il convient que les fabricants soient conscients que si l’utilisateur est autorisé à régler l’écran, cela le renseigne sur

l’écran à tester et cela peut, par conséquent, influencer les résultats de l’essai. Cela peut être évité en demandant

à l’utilisateur de régler les commandes avant l’essai et d’effectuer le test sans voir les commandes.

Les cinq blocs d’essai doivent être présentés aux cinq emplacements prévus de manière aléatoire. Le participant a

pour instruction de parcourir le pseudo-texte de la première à la dernière ligne, et d’indiquer chaque occurrence du

caractère cible. Afin de contourner le problème des effets d’apprentissage initial, les participants doivent être

© ISO 2000 – Tous droits réservés 5
---------------------- Page: 8 ----------------------
ISO 9241-3:1992/Amd.1:2000(F)

entraînés avant l’expérience principale et avoir effectué cette tâche sur au moins dix pseudo-textes (c'est-à-dire

10 essais). L’apprentissage résiduel doit être contrôlé en compensant l’ordre de stimulus au cours de l’expérience

principale. Ces essais de pratique doivent utiliser des pseudo-textes placés dans l’un des cinq emplacements

possibles, et être présentés sur des écrans d’essai et de référence.

Les essais de pratique doivent se poursuivre jusqu’à ce que les performances du participant

...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.