Ergonomic requirements for office work with visual display terminals (VDTs) — Part 3: Visual display requirements

Establishes image quality requirements (performance specifications) for the design and evaluation of single- and multi-colour VDTs. At present, the recommendations are based on Latin, Cyrillic, and Greek origin alphabetic characters, and Arabic numerals. Office tasks include such activities as data entry, text processing, and interactive inquiry. Annex A describes analytical techniques for predicting screen flicker, Annex B an empirical method for assessing temporal and spatial instability (flicker and jitter) on screen, Annex C a comparative user performance test method.

Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV) — Partie 3: Exigences relatives aux écrans de visualisation

La présente partie de l'ISO 9241 établit des exigences relatives à la qualité de l'image, pour la conception et l'évaluation des écrans cathodiques mono- ou polychromes. Les exigences sont données sous forme de spécifications de performances, et les évaluations comprennent des méthodes d'essai et des mesurages de conformité. Il est à noter que, à ce jour, les recommandations ont été définies sur la base des caractères alphabétiques d'origines latine, cyrillique et grecque, et des chiffres arabes. D'autres facteurs tels que le codage, le format ou le mode de présentation des informations, qui influent également sur les performances et le confort de l'utilisateur, ne sont pas traités dans la présente partie de l'ISO 9241 sauf pour ce qui concerne leur aspect visuel. L'objet de la présente partie de l'ISO 9241 est la conception ergonomique d'écrans de visualisation électroniques destinés aux tâches bureautiques. Les tâches bureautiques comprennent des activités telles que la saisie de données, le traitement de texte et l'interrogation interactive, mais n'incluent pas d'autres applications spécifiques telles que la conception assistée par ordinateur ou la conduite de processus. Il est prévu de publier séparément des recommandations concernant ces applications.

General Information

Status
Withdrawn
Publication Date
15-Jul-1992
Withdrawal Date
15-Jul-1992
Current Stage
9599 - Withdrawal of International Standard
Start Date
14-Nov-2008
Completion Date
14-Nov-2008
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 9241-3:1992 - Ergonomic requirements for office work with visual display terminals (VDTs)
English language
28 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 9241-3:1992 - Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux a écrans de visualisation (TEV)
French language
30 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 9241-3:1992 - Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux a écrans de visualisation (TEV)
French language
30 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

IS0
INTERNATIONAL
924113
STANDARD
First edition
1992-07-I 5
Ergonomic requirements for office work with
visual display terminals (VDTs) -
Part 3:
Visual display requirements
Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux A krans
de visualisation (TEV) -
Partie 3: Exigences relatives aux krans de visualisation
Reference number
IS0 9241-3: 1992(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
IS0 9241-3:1992(E)
Contents
Page

1 Scope . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..-..........-.............................................................

. . . . . . . . . . . . . . . . . . ..-.....................................................................

2 Definitions

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

3 Guiding principles

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4 Performance requirements
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5 Design requirements and recommendations
..........................................................
5.1 Design viewing distance

5.2 Line-of-sight angle ....................................................................

5.3 Angle of view ............................................................................

.......................................................................
5.4 Character height

Stroke width ..............................................................................

5.5
...............................................
5.6 Character width-to-height ratio
Raster modulation and fill factor ............................................
5.7

5.8 Character format ......................................................................

5.9 Character size uniformity ........................................................

...................................................
5.10 Between-character spacing
...........................................................
5.11 Between-word spacing
.............................................................
5.12 Between-line spacing

5.13 Linearity ...................................................................................

...........................................................................
5.14 Orthogonality
..................................................................
5.15 Display luminance

Luminance contrast ................................................................

5.16

5.17 Luminance balance ................................................................

5.18 Glare ........................................................................................

5.19 Image polarity .........................................................................

.............................................................
5.20 Luminance uniformity
0 IS0 1992

All rights reserved. No part of this publication may be reproduced or utilized in any form

or by any means, electronic or mechanical, including photocopying and microfilm, without

permission in writing from the publisher.
International Organization for Standardization
Case Postale 56 l CH-1211 Genkve 20 l Switzerland
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
IS0 9241=3:1992(E)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

5.21 Luminance coding

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.22 Blink coding

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

5.23 Temporal instability (flicker)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.24 Spatial instability (jitter)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.25 Screen image colour
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
6 Measurement conditions and conventions

6.1 Measurement conditions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
6.2 Photometric measurement requirements

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II

6.3 Display luminance setting

6.4 Measurement locations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

6.5 Screen distances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

6.6 Specific measurements

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

7 Compliance
Annexes
. . . . . . . . ..I... 17
A Analytical techniques for predicting screen flicker
. . . . . . . . . . . . 17
A.1 An analytical method for predicting screen flicker
. . . . . . . 19
A.2 An algorithm for predicting flicker in a visual display
B Empirical method for assessing temporal and spatial instability

(flicker and jitter) on screen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

B.l General . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

8.2 Procedure

8.3 Report . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C Comparative user performance test method . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

C.l Principle

C.2 Test subjects . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C.3 The displays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
C.4 Test workstation and environment

C.5 Test material . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Familiarization with the test material . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

C.6

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

C.7 Procedure

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

C.8 Assessment of discomfort

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

C.9 Test results
. . .
Ill
---------------------- Page: 3 ----------------------
IS0 9241-3:1992(E)

Cl0 Statistical treatment of results . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

C.ll Conformance ..-..................................................................... 26

C.12 Confidentiality . . . . . . . . ..-........................................................... 26

D Bibliography . . . . . . . . . . . . . . ..-............................................................. 27

---------------------- Page: 4 ----------------------
I.SO 9,241-3:1992(E)
Foreword
IS0 (the International Organization for Standardization) is a worldwide
federation of national standards bodies (IS0 member bodies). The work
of preparing International Standards is normally carried out through IS0
technical committees. Each member body interested in a subject for
which a technical committee has been established has the right to be
International organizations, govern-
represented on that committee.
mental and non-governmental, in liaison with ISO, also take part in the
work. IS0 collaborates closely with the International Electrotechnical
Commission (IEC) on all matters of electrotechnical standardization.
Draft International Standards adopted by the technical committees are
circulated to the member bodies for voting. Publication as an Inter-
national Standard requires approval by at least 75 % of the member
bodies casting a vote.
International Standard IS0 9241-3 was prepared by Technical Committee
ISO/TC 159, Ergonomics, Sub-Committee SC 4, Signals and controls.
IS0 9241 consists of the following parts, under the general title
Ergonomic requirements for office work with visual display terminals
(VDTs):
- Part I: General introduction
- Part 2: Guidance on task requirements
- Part 3: Visual display requirements
- Part 4: Keyboard requirements
- Part 5: Workstation layout and postural requirements
- Part 6: Environmental requirements
- Part 7: Display requirements with ref7ections
- Part 8: Requirements for displayed colours
- Part 9: Requirements for non-keyboard input devices
- Part 10: Dialogue principles
- Part 1 I: Usability statements
- Part 12: Presentation of information
- Part 13: User guidance
. - Part 14: Menu dialogues
---------------------- Page: 5 ----------------------
IS0 9241-3:1992(E)
- Part 15: Command dialogues
- Part 16: Direct manipulation dialogues
- Part 17: Form filling dialogues
Annexes A, B, C and D of this part of IS0 9241 are for information only.
---------------------- Page: 6 ----------------------
IS0 9241=3:1992(E)
Introduction
Task performance as well as the comfort of people in office work sys-
tems is affected by the presentation of information on the visual display
terminal (VDT) and by the visual conditions at the workplace.
The satisfaction of individual human requirements is highly application-
dependent. The recommendations and requirements defined here are
based on established ergonomics principles, as described in IS0 6385.
vii
---------------------- Page: 7 ----------------------
This page intentionally left blank
---------------------- Page: 8 ----------------------
~-- ~
IS0 9241=3:1992(E)
INTERNATIONAL STANDARD
Ergonomic requirements for office work with visual display
terminals (VDTs) -
Part 3:
Visual display requirements
2.2 anti-aliased font: Alphanumeric characters in
1 Scope
which a technique has been utilized to smooth
character edges.
This pat-t of IS0 9241 establishes image quality re-
quirements for the design and evaluation of single-
2.3 between-character spacing: The distance be-
and multi-colour VDTs. The requirements are stated
tween horizontally adjacent characters at their
as performance specifications, and the evaluations
nearest point.
provide test methods and conformance measure-
ments. It should be noted that, at present, the rec-
2.4 between-line spacing: The distance between
ommendations are based on Latin, Cyrillic, and
vertically adjacent characters at their nearest point.
Greek origin alphabetic characters, and Arabic nu-
merals.
2.5 between-word spacing: The horizontal distance
between adjacent words at their nearest point.
Other factors that affect performance and comfort
are coding, format, and the style of presentation of
2.6 blink coding: Information presented by
information. With the exception of their visual as-
temporal luminance variations in images.
pects, they are not covered by this part of IS0 9241.
This part of IS0 9241 applies to the ergonomic de-
2.7 character format: The number of horizontal and
sign of electronic displays for office tasks. Office
vertical elements in the matrix used to form a single
tasks include such activities as data entry, text
character.
processing, and interactive inquiry, but do not in-
clude recommendations for other specific appli-
2.8 character height: The distance between the top
cations such as computer-aided design or process
and bottom edges of a non-accented capital letter.
control.
2.9
character size uniformity: The constancy in size
It is planned to issue recommendations on such
of a particular character presented at different lo-
applications separately.
cations on the screen.
2.10 character width: The horizontal distance be-
tween the edges at the widest part of a capital letter
(excluding serifs).
2 Definitions
2.11 character width-to-height ratio: The ratio of
For the purposes of this part of IS0 9241, the follow-
character width to character height.
ing definitions apply.
2.12 design viewing distance: The distance or

2.1 angle of view: The angle between the line-of- range of distances (specified by the supplier) be-

sight angle and the line orthogonal to the surface of tween the screen and the operator’s eyes for which

the display at the point where the line-of-sight inter- the images on the display meet the requirements of

sects the image surface of the display. this part of IS0 9241, such as character size, raster

---------------------- Page: 9 ----------------------
IS0 9241-3:1992(E)

modulation, fill factor, spatial instability (jitter) and 2.24 orthogonaiity: The appearance of geometric

temporal instability (flicker). alignment or perpendicularity of rows and columns

to each other.
2.13 diacritic: A modifying mark near or through a
2.25 pixel: The smallest addressable element of a
character indicating a phonetic value different from
display. In a multicolour display, the smallest ad-
that given the unmarked character.
dressable element capable of producing the full
colour range.
2.14 display luminance: The luminance of the radi-
ation emitted and reflected from the screen corre-
2.26 raster modulation: The relative spatial vari-
sponding to the luminance of character symbols for
ation in maximum to minimum luminance when all
bright images on a darker background, and the
pixels are switched on.
luminance of the background for dark images on a
brighter background.
2.27 readability: The characteristics of text which
allow groups of characters to be easily discrimi-
2.15 fill factor: The fraction of the total area geo-
nated, recognized, and interpreted.
metrically available to a pixel that can be altered to
display information.
2.28 spatial instability; jitter: The perception of un-
intended spatial variations in images.
2.16 image polarity: The relationship between
2.29 stroke width: The edge-to-edge distance of a
background brightness and image brightness. The
character stroke; for a multiple-pixel stroke, the ex-
presentation of brighter images on a darker back-
terior edge-to-edge width of the character stroke.
ground is designated negative polarity, and darker
images on a brighter background is designated
2.30 temporal instability; flicker: The perception of
positive polarity.
unintended temporal variations in luminance.
2.17 legibility: The visual properties of a character
or symbol that determine the ease with which it can 3 Guiding principles
be recognized.
The office work system is an integrated whole, which
includes the visual display work station, environ-
2.18 line-of-sight: The line connecting the point of
ment, task structure, organisational concerns, and
fixation and the centre of the pupil.
sociological factors. The characteristics of a visual
display terminal have to be considered in relation to
2.19 linearity: The uniformity of the raster such that
the other elements of the work system and not as a
rows or columns appear straight and continuous.
collection of isolated visual requirements.
Design elements often interact such that optimising
2.20 luminance balance: The ratio between the
one degrades another. For example, for CRT dis-
luminances of the displayed image and its adjacent
plays there is a trade-off between character bright-
surround, or sequentially viewed surfaces.
ness and sharpness. Trade-offs should be made to
achieve an acceptable balance.
2.21 luminance coding: Information presented by
temporally independent differences in image
A good work system should meet the needs of the
luminances.
individual. In a specific situation, this can be ac-
complished by custom design or by providing ap-
2.22 luminance contrast: The relationship between propriate adjustability.
the higher (I+,) and lower (I,) luminances that define
For viewing efficiency and comfort in office environ-
the feature to be detected, expressed as either con-
ments, the image quality should ‘be significantly
trast modulation ((;;n) defined as:
above the threshold values for the individual stimuli.
(1 1)
4-r 2, The recommendations of this part of IS0 9241 take
this into account.
m = v-w + L-J
or contrast ratio (CJ’R), defined as:
4 Performance requirements
l-i
The objective of this part of IS0 9241 is to specify
I .,
requirements for VDTs, compliance with which en-
sures that the VDTs are legible, readable and

2.23 luminance uniformity: The constancy in comfortable in use. (See clause 7 for compliance

luminance between areas on the display that are with this part of IS0 9241 and clause 2 for defi-

intended to have the same luminance. nitions.)
---------------------- Page: 10 ----------------------
IS0 9241-3:1992(E)
nificant amount of reading for context, the
5 Design requirements and
workstation design should permit the display to be
recommendations
used at a distance where the character height sub-
tends approximately 20’ to 22’. Figure 1 gives a
5.1 Design viewing distance
guide to the relationship between character height
and viewing distance for character heights between
For usual office tasks, the design viewing distance
approximately 2,0 mm and 5,0 mm.
shall be no less than 400 mm.
The viewing distance requirement (and other re-
For certain applications (e.g. soft key labels on touch
quirements of this part of IS0 9241) are based on
screens) the minimum design viewing distance may
Latin, Cyrillic and Greek origin alphabetic charac-
be reduced to 300 mm.
ters and Arabic numerals. When the visual require-
ments for legibility and readability of more complex
Workstation parameters are the subject of
character sets, especially ideographic characters,
IS0 9241-5. However, the workstation design should
are more fully understood, this part of IS0 9241 will
allow the display to be used within the design view-
be amended to include them.
ing distance. Preferably, if the task requires a sig-
5-i i ; ; ;
-I 1 I I I
’ 1 I I I
-1 Ill1
' 1 I' I
111 I
-111 I
400 500 600 700 800 900 1000 1
Vlewlng distance (mm)
Figure 1 - Relationship between design viewing distance and character height
---------------------- Page: 11 ----------------------
IS0 9241=3:1992(E)
5.2 Line-of-sight angle 5.4 Character height

It shall be possible to position the display so that Character heights subtending from 20’ to 22’ are

those areas of it to be viewed continuously can be preferred for most tasks. The minimum character

viewed with a line-of-sight angle between horizontal height shall be 16’.
and 60° below the horizontal (see figure2). This re-
For applications where readability is incidental to
quirement applies to the entire workstation.
the task, smaller characters may be used (e.g. for
footnotes, superscripts, subscripts).
5.3 Angle of view
5.5 Stroke width
A display should be legible from any angle of view
up to at least 40” from the normal to the surface of
The stroke width shall be within the range of l/6 to
the display, measured in any plane. If this is not the
l/12 of character height.
case, the manufacturer shall specify the restricted
angle of view, and the display shall be easy to re-
NOTE 1 In general, the wider stroke widths are pre-
position to an orientation in which it is legible (see
ferred for a positive image polarity, and the narrower
figure 3). stroke widths for a negative image polarity.
Llne-of-sight angle
Figure 2 - Line-of-sight angle
Angle of view
Figure 3 - Angle of view
---------------------- Page: 12 ----------------------
IS0 9241=3:1992(E)
aracter
For non-dot-matrix techniqu es, equivalent ch
5.6 Character width-to-height ratio
shapes should be achieved.
A width-to-height ratio between 0,7:1 and 0,9:1 is
recommended for optimum legibility and readability.
5.9 Character size uniformity
However, for other considerations (e.g. line length,
proportional spacing) the ratio shall be between
0,5:1 and 1:l. The height and width of a specific character of a
specific character font shall not vary by more than
+ 5 % of the character height (see 6.6.1) of that
character set, regardless of where it is presented
5.7 Raster modulation and fill factor
on the display surface.
5.7.1 Raster modulation
5.10 Between-character spacing
For a CRT having a pixel density of less than
30 pixels per degree (perpendicular to the raster, at
For character fonts without serifs, the between-
the design viewing distance), the luminance modu-
character spacing shall be a minimum of one stroke
lation in the direction perpendicular to adjacent
width or one pixel (see figure5). If characters have
raster lines shall not exceed C,,., = 0,4 for
serifs, the between-character spacing shall be a
monochrome displays, and C,,, = 0,7 for multi-colour
minimum of one pixel between the serifs of adjacent
displays when all pixels are in their “on” state.
characters.
NOTE 2 For better legibility it is recommended that C’,,,
should not exceed 0,2 for either type of display.
5.11 Between-word spacing
A minimum of one character width (capital “N” for
5.7.2 Fill factor
proportional spacing) shall be used between words.
For non-CRT matrix displays having a pixel density
of less than 30 pixels per degree at the design
viewing distance, the fill factor shall be at least 0,3.
5.8 Character format
A 5 pixels by 7 pixels (width x height) character
matrix shall be the minimum used for numeric and
upper-case-only presentations.
A 7 pixels by 9 pixels (width x height) character
matrix shall be the minimum used for tasks that re-
quire continuous reading for context, or where indi-
vidual alphabetic character legibility is important for
the task, such as proofreading.
The character matrix shall be increased upward by
Figure 4 - Between-line spacing
at least two pixels if diacritics are used. If lower case
is used, the character matrix shall be increased
downward by at least two pixels, to accommodate
the descenders of the lower case letters (see
figure 4).
For higher density character matrices, the number
of pixels used for diacritics should follow conven-
tional designs for printed text.
A 4 pixels by 5 pixels (width x height) character
matrix shall be the minimum used for subscripts and
superscripts, and for numerators and denominators
of fractions that are displayed in a single character
position. It may also be used for alphanumeric in-
formation not related to the operator’s task, such as
Figure 5 - Between-character spacing
copyright information.
---------------------- Page: 13 ----------------------
IS0 9241-3:1992(E)
5.14 Orthogonality
5.12 Between-line spacing
A minimum of one pixel shall be used for spacing
See figure7. The addressable area of the display
between lines of text. This area may not contain
shall be rectangular, and the following conditions
parts of characters or diacritics, but may contain
shall be fulfilled.
underscores (see figure 4).
a) The ratio of the difference in length between the
horizontal edges, IZY, - Z&l, and their mean
length, 0,5(11, + Z?J, shall not exceed 0,02.
5.13 Linearity
b) The ratio of the difference in length between the
vertical edges, IV, - VJ, and their mean length,
See figure 6. The following two conditions shall be
0,5(V, + VJ, shall not exceed 0,02.
fulfilled.
c) The ratio of the difference in length between the
a) For different rows or columns, the difference of
diagonals, ID, - L&l, and their mean length,
length shall not exceed 2 % of the length of that
0,5(0, + D,), shall not exceed 0,04 times the ratio
row or column.
of the mean length of the shorter edges (i.e. ver-
tical or horizontal depending on orientation) to
b) The horizontal displacement of a symbol position
(i.e. hori-
the mean length of the longer edges
relative to the symbol positions directly above
zontal or vertical).
and below it shall not vary by more than 5 % of
the character width. The vertical displacement
of a symbol position, relative to the symbol pos-
itions to the right and left of it, shall not vary by
more than 5 % of the character height.
IHI - 4
Horizontal:
OS (tf, +&I
I VI - 4
Ver tlcal:
0,s ( v, + V,)
IDI - 4
Diagonal:
0,s (0, +D,)
Figure 6 - Linearity Figure 7 - Orthogonality
---------------------- Page: 14 ----------------------
IS0 9241-3:1992(E)
There are advantages for each image polarity. For
5.15 Display luminance
example,
From a perspective of the limits of visual acuity, the
a) with positive polarity, specular reflections are
display shall be capable of a display luminance of
less perceptible, edges appear sharper, and
at least 35 cd/m*. For displays to which the pro-
luminance balance is easier to obtain;
visions of 5.7.2 (fill factor) apply, this shall be
achievable with the peak luminance of the display.
b) with negative polarity, flicker is less perceptible,
If luminance coding is used, 35 cd/m* specifies the
legibility is superior for individuals with anomal-
minimum for the lower luminance.
ous low acuity vision, and characters are poss-

NOTE 3 Operators often prefer substantially higher dis- ibly perceived to be larger than they actually are.

play luminance levels (e.g. 100 cd/m*), particularly in
conditions of high ambient illuminance.
5.20 Luminance uniformity
For an intended uniform luminance, the variation in
5.16 Luminance contrast
area average display luminance from the centre of
the display to the edge of any portion thereof shall
The minimum luminance contrast of character de-
not exceed a ratio of 1,7:1.
tails, within or between characters, that are relevant
for legibility, shall be
The variation of the peak luminance of character el-
ements (dots or strokes) shall not exceed a ratio of
C ,,, = 0,5 (contrast modulation)
1,5:1 within a character.
NOTE 4 This requirement does not apply to anti-aliased
CR = 3:l (contrast ratio)
fonts or to multicoloured displays.
5.21 Luminance coding
5.17 Luminance balance
Areas coded by luminance only shall differ in display
The ratio of area average luminances of task areas
luminance with respect to each other by a ratio of
that are frequently viewed in sequence (e.g. screen,
at least 1,5:1.
document, etc.) should be lower than 1O:l. For a
stationary visual field, a significantly higher ratio of
5.22 Blink coding
space average luminances between the task area
and its surrounds (e.g. display housing, room walls,
Where blink coding is used solely to attract atten-
etc.) should not have any adverse effect. However,
tion, a single blink frequency of 1 Hz to 5 Hz with a
a luminance ratio of 1OO:l between those two areas
duty cycle of 50 %, is recommended. Where read-
would be expected to produce a small but significant
ability is required during blinking, a single blink rate
drop in performance.
of l/3 Hz to 1 Hz with a duty cycle of 70 %, is rec-
ommended. It should be possible to switch off the
blinking of the cursor.
5.18 Glare

Glare should be avoided. Additional glare reduction 5.23 Temporal Instability (flicker)

or contrast enhancement techniques, if used, shall
not cause the display to violate the requirements of
The image shall be free of flicker to at least 90 %
5.15 (Display luminance) and 5.16 (Luminance con-
of the user population.
trast). IS0 9241-7 will give further requirements.
NOTE 5 Methods of predicting and measuring flicker
are still under development. Annexes A and B provide the
current status of these tests. When final test methods are
5.19 Image polarity
developed, they will be provided as an addendum to this
part of IS0 9241.
Either dark characters on a brighter background
(positive image polarity), or bright characters on a
5.24 Spatial instability (jitter)
darker background (negative image polarity) are
acceptable provided the requirements of this part of
The image shall appear to be stable. This can be
IS0 9241 are met.
accomplished by insuring that the peak-to-peak var-

Users vary in their preferences for image polarity. If iation in the geometric location of picture elements

a display provides switchable image polarity, it shall does not exceed 0,000 2 mm per mm of design

meet the requirements of this part of IS0 9241 for viewing distance for the frequency range of 0,5 Hz

each image polarity. to 30 Hz.
----------------------
...

NORME
INTERNATIONALE
Première édition
1992-07-l 5
Exigences ergonomiques pour travail de bureau .
avec terminaux à écrans de visualisation
(TEV) -
Partie 3:
Exigences relatives aux écrans de visualisation
Ergonomie requirements for office work with visual display terminals
(VDTs) -
Part 3: Visual display requirements
Numéro de référence
ISO 9241-3: 1992(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
Sommaire
Page

1 Domaine d’application .....................................................................

2 Définitions ..........................................................................................

3 Principes directeurs ....................................................................

.............................. 3
4 Prescriptions en matière de performances
................................................
5 Exigences et recommandations
...................................................
5.1 Distance nominale de vision
.........................................................................
5.2 Angle de vision
.....................................................................
5.3 Angle d’incidence

5.4 Hauteur de caractère ...............................................................

..................................................................... 5
5.5 Épaisseur de trait
................. .................. 5
5.6 Rapport largeur/hauteur de caractère
................... 5
5.7 Modulation de trame et facteur de remplissage

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.8 Format des caractères
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Uniformité dimensionnelle des caractères
5.9

5.10 Espace entre caractères ........................................................

5.11 Espace entre mots ..................................................................

................................................................
5.12 Espace entre lignes
..,.......................

5.13 Linéarité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..*............................

5.14 Orthogonalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.15 Luminance de l’écran . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contraste de luminance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5.16

Equilibre de luminance .,............,..,..,.....................................

5.17
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.18 Éblouissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Polarité de l’image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.19

5.20 Uniformité de luminance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

0 ISO 1992

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être repro-

duite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou

mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de l’éditeur.

Organisation internationale de normalisation
Case Postale 56 0 CH-121 1 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)

5.21 Codage par luminance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

5.22 Codage par clignotement
................................... 8
5.23 Instabilité temporelle (papillotement)

5.24 Instabilité spatiale (scintillement) .........................................

5.25 Couleur des images à l’écran ,....................................,.........

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
6 Conditions et conventions de mesurage

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

6.1 Conditions de mesurage
........... 9
6.2 Exigences relatives aux mesurages photométriques
.................................... 11
6.3 Réglage de la luminance de l’écran

6.4 Points de mesurage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

6.5 Distances sur l’écran

6.6 Mesurages spécifiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

7 Conformité
Annexes
A Techniques analytiques de prédiction du papillotement de

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

l’écran
A.1 Méthode analytique de prédiction du papillotement de

l’écran . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A.2 Algorithme de prédiction du papillotement sur un écran de

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

visualisation
B Méthode empirique d’évaluation de l’instabilité temporelle et
. . . . . . 22
spatiale (papillotement et scintillement) sur les écrans

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

B.l Généralités

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..~........................

8.2 Mode opératoire

8.3 Rapport . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C Méthode d’essai comparative des performances des

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

utilisateurs

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Cl Principe

C.2 Sujets d’expérience . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C.3 Écrans .....................................................................................

......................... 23
C.4 Poste de travail et environnement d’essai

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

,...............
C.5 Matériau pour essai
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C.6 Connaissance du matériau pour essai

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C.7 Mode opératoire
. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
60 924+3:1992(F)

C.8 Évaluation de la gêne ressentie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

C.9 Résultats d’essai . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26

CAO Traitement statistique des résultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

CII Conformité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

C.12 Confidentialité des résultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

D Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..*.............. 29

---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres
de I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général
confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre inté-
ressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique créé
à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux tra-
vaux. L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique
internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotech-
nique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techni-
ques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication
comme Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins
des comités membres votants.
La Norme internationale ISO 9241-3 a été élaborée par le comité tech-
nique ISO/TC 159, Ergonomie, sous-comité SC 4, Ergonomie de /‘inter-
action hommelsystème.
L’ISO 9241 comprend les parties suivantes, présentées sous le titre gé-
néral Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à
écrans de visualisation (TN):
- Partie 1: Introduction générale
- Partie 2: Guide général concernant les exigences des tâches
- Partie 3: Exigences relatives aux écrans de visualisation
- Partie 4: Exigences concernant les claviers
- Partie 5: Conception du poste de travail et exigences posturales
- Partie 6: Exigences de l’environnement
- Partie 7: Exigences d’affichage concernant les réflexions
- Partie 8: Exigences des couleurs affichées
Partie 9: Exigences de dispositifs d’entrée autres que les claviers
- Partie 10: Principes du dialogue
- Partie Il: Déclarations d’utilisabilité
- Partie 12: Présentation de l’information
- Partie 13: Guide général pour l’utilisateur
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)
distribué en version
- Partie 14: Dialog ues pour m (DIS
seulement)
- Partie 15: Dialogues pour commandes
- Partie 16: Dialogues pour manipulation directe
- Partie 17: Dialogues pour remplissage de formes
Les annexes A, 8, C et D de la présente partie de I’ISO 9241 sont don-
nées uniquement à titre d’information.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
Introduction
Les performances et le confort des individus utilisant des systèmes pour
le travail de bureau sont conditionnés par la présentation des infor-
mations sur les terminaux à écrans de visualisation (TEV) et par les
conditions de vision au poste de travail.
La satisfaction des besoins humains individuels dépend largement de
l’application considérée. Les recommandations et exigences définies
dans la présente partie de I’ISO 9241 sont fondées sur des principes
ergonomiques établis, qui sont décrits dans I’ISO 6385.
vii
---------------------- Page: 7 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 8 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 9241-3:1992(F)
Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec
terminaux à écrans de visualisation (TEV) -
Partie 3:
Exigences relatives aux écrans de visualisation
l’écran au point d’intersection de la ligne de visée
1 Domaine d’application
avec la surface de l’écran.
La présente partie de I’ISO 9241 établit des exi-

gences relatives à la qualité de l’image, pour la 2.2 police de discrimination des caractères: Carac-

conception et l’évaluation des écrans cathodiques tères alphanumériques auxquels a été appliquée

une technique. de lissage de bords des caractères.
mono- ou polychromes. Les exigences sont données
sous forme de spécifications de performances, et
les évaluations comprennent des méthodes d’essai
2.3 espace entre caractères: Distance horizontale
et des mesurages de conformité. II est à noter que,
séparant les points les plus proches de deux carac-
à ce jour, les recommandations ont été définies sur
tères adjacents.
la base des caractères alphabétiques d’origines la-
tine, cyrillique et grecque, et des chiffres arabes.
2.4 espace entre lignes: Distance verticale sépa-
rant les points les plus proches de deux caractères
D’autres facteurs tels que le codage, le format ou le
adjacents.
mode de présentation des informations, qui influent
également sur les performances et le confort de
2.5 espace entre mots: Distance horizontale sépa-
l’utilisateur, ne sont pas traités dans la présente
rant les points les plus proches de deux mots adja-
partie de I’ISO 9241 sauf pour ce qui concerne leur
cents.
aspect visuel.
L’objet de la présente partie de I’ISO 9241 est la
2.6 codage par clignotement: Informations présen-
conception ergonomique d’écrans de visualisation
tées sous la forme de variations de la luminance
électroniques destinés aux tâches bureautiques. Les
dans le temps au sein des images.
tâches bureautiques comprennent des activités
telles que la saisie de données, le traitement de
2.7 format des caractères: Nombre d’éléments
texte et l’interrogation interactive, mais n’incluent
verticaux et horizontaux dans la matrice utilisée
pas d’autres applications spécifiques telles que la
pour former un seul caractère.
conception assistée par ordinateur ou la conduite
de processus.
2.8 hauteur de caractère: Distance entre les bords
II est prévu de publier séparément des recomman-
inférieur et supérieur d’une lettre majuscule non
dations concernant ces applications.
accentuée.
2.9 uniformite dimensionnelle des caractères:
2 Définitions
Constance de la dimension d’un caractère donné en
divers endroits de l’écran.
Pour les besoins de la présente partie de I’ISO 9241,
les définitions suivantes s’appliquent.
2.10 largeur de caractère: Distance horizontale en-

2.1 angle d’incidence: Angle formé par la ligne de tre les bords d’une lettre majuscule dans sa partie

visée et la droite perpendiculaire à la surface de la plus large (empattements exclus).

---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)

2.11 rapport largeur/hauteur d’un caractère: Rap- ou par le rapport de contraste (CR):

port de la largeur du caractère à sa hauteur.
CR=F
2.12 distance nominale de vision: Distance ou
plage de distances (spécifiées par le fabricant) entre
l’écran et les yeux de l’opérateur pour laquelle les
2.23 uniformité de luminance: Constance de la va-
images affichées satisfont aux exigences de la pré-
leur de la luminance entre zones de l’écran devant
sente partie de I’ISO 9241, telles que la dimension
normalement avoir la même luminance.
des caractères, la modulation de trame, le facteur
de remplissage, l’instabilité spatiale (scintillement)
Impression visuelle d’ali-
2.24 orthogonalité:
et l’instabilité temporelle (papillotement).
gnement géométrique ou de perpendicularité des
lignes et des colonnes.
2.13 signe diacritique: Marque de modification pla-
cée prés d’un caractère ou sur un caractère, qui lui
2.25 pixel: Le plus petit élément adressable d’un
confère une valeur phonétique différente de celle
écran. Sur un écran polychrome, le plus petit élé-
qui est la sienne en l’absence de cette marque.
ment adressable capable de produire la gamme de
couleurs totale.
2.14 luminance de l’écran: Luminance du rayon-
nement émis et réfléchi par l’écran correspondant
2.26 modulation de trame: Variation spatiale rela-
à la luminance des symboles de caractères pour
tive du rapport de la luminance maximale à la lumi-
des images brillantes sur fond sombre et à la lumi-
nance minimale, lorsque tous les pixels sont
nance du fond pour des images sombres sur fond
allumés.
brillant.
2.27 lisibilité: Caractéristiques d’un texte qui per-
2.15 facteur de remplissage: Partie de la surface
mettent une discrimination, une reconnaissance et
totale pouvant contenir un pixel, susceptible d’être
une interprétation aisées des groupes de caractè-
modifiée en vue de l’affichage d’une information.
res.
2.16 polarité de l’image: Rapport entre la Iumino-

site du fond et la luminosité de l’image. La présen- 2.28 Instabilité spatiale (scintillement): Perception

tation d’images lumineuses sur fond sombre est de variations spatiales non intentionnelles de

l’image.
qualifiée de polarité négative et celle d’images
sombres sur fond lumineux de polarité positive.
2.29 épaisseur de trait: Distance bord à bord d’un
2.17 visibilité: Propriétés visuelles d’un caractère
trait d’un caractère; pour un trait de plusieurs pixels,
ou d’un symbole qui déterminent la facilité avec la-
largeur bord extérieur à bord extérieur.
quelle il peut être reconnu.
2.30 instabilité temporelle (papillotement): Percep-
2.18 ligne de visée: Axe visuel de I’œil, c’est-à-dire
tion de variations temporelles non intentionnelles
droite reliant le point fixé par l’oeil et le centre de la
de la luminance.
pupille.
2.19 linéarité: Uniformité de la trame, qui permet la
perception de lignes et de colonnes rectilignes et
3 Principes directeurs
continues.
Un système bureautique est un ensemble intégré
2.20 équilibre de luminance: Rapport entre la lumi-
qui inclut le poste de travail avec écran de visuali-
nance de l’image affichée et celle de son environ-
sation, l’environnement, le contenu des tâches, les
nement immédiat, ou des surfaces sur lesquelles se
questions d’organisation et les facteurs sociologi-
porte alternativement le regard.
ques. Les caractéristiques d’un terminal avec écran
de visualisation doivent être considérées en relation
2.21 codage par luminance: Mode de transmission
avec les autres éléments du système de travail et
d’une information fondé sur les différences de lumi-
non comme un ensemble d’exigences visuelles sé-
nance indépendamment du temps.
parées.

2.22 contraste de luminance: Rapport entre les va- Les éléments de conception influent souvent les uns

leurs haute (II&) et basse (&) de la luminance qui sur les autres de sorte que l’optimisation de l’un

définissent le détail à détecter. Ce rapport est ex- contrarie l’autre. Par exemple, il existe, pour les

prime par la modulation de contraste (Cm): terminaux à écrans cathodiques, un compromis en-

tre la brillance et la netteté des caractères. II
wti - k)
convient de faire des compromis pour parvenir à un
m= vli+L) équilibre satisfaisant.
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 924+3:1992(F)
Pour certaines applications (par exemple, le libellé
Un bon système de travail devrait répondre aux be-
des touches programmables sur les écrans tactiles),
soins de l’individu. Dans une situation spécifique,

on peut y parvenir grâce à une conception sur la distance nominale de vision minimale peut être

réduite à 300 mm.
commande ou en fournissant un réglage approprié.
Les paramètres relatifs au poste de travail font
En ce qui concerne l’efficacité et le -confort visuels
l’objet de I’ISO 9241-5. II convient toutefois que la
dans les environnements caractéristiques des bu-
conception du poste de travail permette d’utiliser
reaux, il convient que la qualité de l’image soit Iar-
l’écran dans les limites fixées pour la distance no-
gement supérieure aux valeurs seuils pour les
minale de vision. De préférence, si la tâche requiert
stimuli individuels. Les recommandations de la pré-
un temps de lecture significatif pour référence à un
sente partie de I’ISO 9241 en tiennent compte.
contexte, il convient que la conception du poste de
travail permette une utilisation de l’écran à une
4 Prescriptions en matière de distance à laquelle la hauteur de caractère sous-
tend un arc d’approximativement 20’ à 22’. La
performances
figure 1 constitue un guide permettant de reperer le
rapport entre la hauteur des caractères et la dis-
Les objectifs visés par la présente partie de
tance nominale de vision pour des hauteurs de ca-
I’ISO 9241 sont la visibilité, la lisibilité et le confort
ractères comprises entre 2,0 mm et 5,0 mm.
d’utilisation des TEV. (Voir article 7 pour ce qui
concerne la conformité à la présente partie de
La présente exigence relative à la distance de vision
I’ISO 9241 et l’article 2 pour les définitions.)
(ainsi que d’autres exigences de la présente partie
de I’ISO 9241) est fondée sur l’utilisation de carac-
tères alphabétiques d’origines latine, cyrillique et
5 Exigences et recommandations
grecque, et de chiffres arabes, Lorsqu’on aura ac-
quis une meilleure compréhension des exigences

5.1 Distance nominale de vision visuelles applicables à la visibilité et à la lisibilité

de jeux de caractères plus complexes - en particu-

Pour les tâches de bureau habituelles, la distance lier les idéogrammes - il sera nécessaire d’amen-

nominale de vision ne doit pas être inférieure à der la présente partie de I’ISO 9241 afin de les y

inclure.
400 mm.
i I ; I ; I
1 1 I I I 1
1 1 I I I 1
11 III1
I 1 I ’ l l
’ l IQll I
11 IdlI
1 I Id1 I
E ! l lE1 I _
300 400 500 600 700 800 900 1000 1100
lllstance de vfslon (mm)
Figure 1 - Distance nominale de vision en fonction de la hauteur des caractères
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
et le repositionnement de l’écran selon une orien-
5.2 Angle de vision
tation qui en permette la lecture doit être aisé (voir
figure 3).
Ii doit être possible de positionner l’écran de telle
sorte que les zones d’écran devant être regardées
en continu puissent l’être dans un angle de vision
5.4 Hauteur de caractère
compris entre l’horizontale et 60” en decà de I’hori-
zontale (voir figure 2). Cette prescription s’applique
Il est préférable d’adopter des hauteurs de carac-
à la totalité du poste de travail.
tère sous-tendant un arc de 20’ à 22’ pour la plupart
des tâches. La hauteur de caractère minimale doit
5.3 Angle d’incidence
sous-tendre un arc de 16’.
II convient que l’écran puisse être lu sous tout angle
En ce qui concerne les applications pour lesquelles
d’incidence inférieur à 40”, cet angle étant mesuré
la lisibilité est accessoire par rapport à la tâche, il

par rapport à la normale à la surface de l’écran est possible d’utiliser des caractères de dimension

dans un plan quelconque. Si cela n’est pas le cas, plus réduite (par exemple pour les notes de bas de

le fabricant doit spécifier l’angle d’incidence réduit page, les exposants et les indices).

; ‘1 1 l I i I”I l
I i ( i i III i I ; ;
’ ’ ’ I 1
I ’ ’ I I ’ ,
‘1 1,’ ‘11 ; (; t 1;;;
l ' 1, Il,,
I , l , , , ’ ,
t ’
1” 1, ‘Il,,
1 I , l I ’ ’ ’ l
I ’ ’
'1 111
, 1 , 1 I ’ ’ ’ l
I 1 1 ; ; I l l
I ;
’ ’ I I l ;
; ‘I l I ’ ! ; ; g-&&; I ! : ( ; 1 (
I ! I I t I I
’ #P
Angle de vision
Figure 2 - Angle de vision
Angle d’incidence
Figure 3 - Angle d’incidence
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 924+3:1992(F)
En cas d’utilisation de signes diacritiques, la matrice
5.5 Epaisseur de trait
de caractéres doit être augmentée vers le haut d’au
moins deux pixels. Dans le cas de minuscules, elle
L’épaisseur de trait doit être comprise entre 1/6 et
doit être augmentée vers le bas d’au moins deux
I/l2 de la hauteur du caractère.
pixels afin de laisser de la place pour les jambages

NOTE 1 II est généralement préférable d’utiliser des des minuscules (voir figure 4).

épaisseurs de trait plus larges dans le cas d’une polarité
positive de l’image et des épaisseurs de trait moins larges
dans le cas d’une polarité négative de l’image.
5.6 Rapport largeurlhauteur de caractère
Il est recommandé d’opter pour un rapport
largeur/hauteur compris entre 0,7:1 et 0,9:1 afin
d’obtenir une visibilité et une lisibilité optimales.
Toutefois, si l’on considère d’autres facteurs (par
exemple la longueur de ligne, l’espacement propor-
tionnel), ce rapport doit être compris entre 0,5:1 et
I:l.
5.7 Modulation de trame et facteur de
remplissage
Figure 4 - Espace entre lignes
5.?,1 Modulation de trame
Pour un terminal à écran cathodique ayant une
densité de pixels inférieure à 30 pixels par degré
Pour les matrices de caractères de plus forte den-
(perpendiculairement à la trame, à la distance no-
sité, il convient que le nombre de pixels utilisés pour

minale de vision), la modulation de luminance dans les signes diacritiques corresponde à la conception

la direction perpendiculaire aux lignes adjacentes habituelle des textes imprimés.

de la trame ne doit pas dépasser Cm = 0,4 pour les
Pour les indices et les exposants ainsi que pour les
écrans monochromes et Cm =0,7 pour les écrans
numérateurs et les dénominateurs de fractions affi-
polychromes, lorsque tous les pixels sont allumés.
chés dans une position de caractère unique, une
matrice de caractères d’au moins 4 pixels x 5 pixels
NOTE 2 Pour obtenir une bonne lisibilité tant sur les

écrans monochromes que polychromes, il est recom- (largeur sur hauteur) doit être utilisée. Cette matrice

mandé que la valeur de Cm ne dépasse pas 0,2.
peut également être utilisée pour les données al-
phanumériques ne présentant pas de rapport avec
la tâche de l’opérateur, telles que les informations
5.7.2 Facteur de remplissage
relatives aux droits de reproduction.
Pour les écrans à matrice non cathodiques ayant
Pour les techniques mettant en œuvre des matrices
une densité de pixels inférieure à 30 pixels par de-
sans points, il convient d’obtenir des formes de ca-
gré à la distance nominale de vision, le facteur de
ractères équivalentes.
remplissage doit au moins atteindre 0,3.
58 . Format des caractères
5.9 Uniformité dimensionnelle des caractères
En ce qui concerne la présentation des caractères
La hauteur et la largeur d’un caractère particulier
numériques et alphabétiques en majuscule uni-
(voir aussi 6.6.1) d’une police de caractères spécifi-
quement, une matrice de caractères d’au moins
que ne doit pas varier de plus de If- 5 % de la lar-
5 pixels x 7 pixels (largeur sur hauteur) doit être
geur et de la hauteur de caractère, respectivement,
utilisée.
de ce jeu de caractères, quel que soit l’endroit où il
apparaît à la surface de l’écran.
Pour les tâches qui nécessitent une lecture continue
pour référence à un contexte ou lorsque la visibilité
des caractères alphabétiques individuels présente
5.10 Espace entre caractères
une importance pour la tâche, comme c’est le cas
de la relecture, une matrice de caractères d’au
caractères

moins 7 pixels x 9 pixels (largeur sur hauteur) doit Pour les poli ces de exem ptes

être utilisée. d’em atteme nts, l’espace entre caractè re s doit être
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
au minimum de la largeur du trait ou d’un pixel (voir
figure5). Si les caractères ont des empattements,
l’espace entre caractères doit être au moins d’un
pixel entre les empattem ents de c aractères adja-
cents.
Figure 5 - Espace entre caractères
5.11 Espace entre mots
w w
L’espace entre les mots doit être au minimum égal
à la largeur d’un caractère (N majuscule pour I’es-
Figure 6 - Linéarité
pace proportionnel).
5.12 Espace entre lignes
L’espace entre les lignes d’un texte doit être au mi-
nimum égal à un pixel. Cette zone ne peut pas
5.14 Orthogonalité
contenir de parties de caractères ou de signes dia-
critiques,.mais elle peut contenir des caractères de
Voir figure 7. La surface adressable de l’écran doit
soulignement (voir figure 4).
être rectangulaire et les conditions suivantes doi-
vent être remplies.
Pour les bords horizontaux: le rapport de la dif-
5.13 Linéarité
férence entre leurs longueurs, Iri, - H*I, à leur
longueur moyenne, 0,5(11, + FI*), ne doit pas dé-
Voir figure 6. Les deux conditions suivantes doivent passer 0,02.
être remplies.
Pour les bords verticaux: le rapport de la diffé-

a) La différence de longueur des diverses lignes ou rence entre leurs longueurs, Iv, - vZj, à leur

colonnes ne doit pas dépasser 2 % de la lon- longueur moyenne, 0,5(v, + ?Q, ne doit pas dé-

gueur de ces colonnes ou lignes. passer 0,02.

b) Le déplacement horizontal d’un symbole par Pour les diagonaux: le rapport de la différence

rapport aux symboles situés directement au- entre leurs longueurs ID, - L),I, à la longueur

dessus et au-dessous de lui ne doit pas varier moyenne, 0,5(D, + D,), ne doit pas dépasser 0,04

de plus de 5 % de la largeur de caractère. Le fois le rapport de la longueur moyenne des deux

déplacement vertical d’un symbole par rapport bords les plus courts (verticaux ou horizontaux,

aux symboles se trouvant à sa droite et à sa suivant l’orientation) à la longueur moyenne des

deux bords les plus longs (horizontaux ou verti-
gauche ne doit pas varier de plus de 5 % de la
caux).
hauteur de caractère.
---------------------- Page: 14 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)
m = 0,5 (modulation de contraste)
CR = 3:l (rapport de contraste)
5.17 Équilibre de luminance
II convient que la différence de luminance moyenne
sur la surface entre surfaces de travail différentes
sur lesquelles se porte alternativement et fréquem
...

NORME
INTERNATIONALE
Première édition
1992-07-l 5
Exigences ergonomiques pour travail de bureau .
avec terminaux à écrans de visualisation
(TEV) -
Partie 3:
Exigences relatives aux écrans de visualisation
Ergonomie requirements for office work with visual display terminals
(VDTs) -
Part 3: Visual display requirements
Numéro de référence
ISO 9241-3: 1992(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
Sommaire
Page

1 Domaine d’application .....................................................................

2 Définitions ..........................................................................................

3 Principes directeurs ....................................................................

.............................. 3
4 Prescriptions en matière de performances
................................................
5 Exigences et recommandations
...................................................
5.1 Distance nominale de vision
.........................................................................
5.2 Angle de vision
.....................................................................
5.3 Angle d’incidence

5.4 Hauteur de caractère ...............................................................

..................................................................... 5
5.5 Épaisseur de trait
................. .................. 5
5.6 Rapport largeur/hauteur de caractère
................... 5
5.7 Modulation de trame et facteur de remplissage

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.8 Format des caractères
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Uniformité dimensionnelle des caractères
5.9

5.10 Espace entre caractères ........................................................

5.11 Espace entre mots ..................................................................

................................................................
5.12 Espace entre lignes
..,.......................

5.13 Linéarité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..*............................

5.14 Orthogonalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.15 Luminance de l’écran . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contraste de luminance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5.16

Equilibre de luminance .,............,..,..,.....................................

5.17
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.18 Éblouissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Polarité de l’image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

5.19

5.20 Uniformité de luminance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

0 ISO 1992

Droits de reproduction réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être repro-

duite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou

mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l’accord écrit de l’éditeur.

Organisation internationale de normalisation
Case Postale 56 0 CH-121 1 Genève 20 l Suisse
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)

5.21 Codage par luminance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

5.22 Codage par clignotement
................................... 8
5.23 Instabilité temporelle (papillotement)

5.24 Instabilité spatiale (scintillement) .........................................

5.25 Couleur des images à l’écran ,....................................,.........

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
6 Conditions et conventions de mesurage

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

6.1 Conditions de mesurage
........... 9
6.2 Exigences relatives aux mesurages photométriques
.................................... 11
6.3 Réglage de la luminance de l’écran

6.4 Points de mesurage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

6.5 Distances sur l’écran

6.6 Mesurages spécifiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

7 Conformité
Annexes
A Techniques analytiques de prédiction du papillotement de

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

l’écran
A.1 Méthode analytique de prédiction du papillotement de

l’écran . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A.2 Algorithme de prédiction du papillotement sur un écran de

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

visualisation
B Méthode empirique d’évaluation de l’instabilité temporelle et
. . . . . . 22
spatiale (papillotement et scintillement) sur les écrans

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

B.l Généralités

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..~........................

8.2 Mode opératoire

8.3 Rapport . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C Méthode d’essai comparative des performances des

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

utilisateurs

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Cl Principe

C.2 Sujets d’expérience . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C.3 Écrans .....................................................................................

......................... 23
C.4 Poste de travail et environnement d’essai

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

,...............
C.5 Matériau pour essai
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
C.6 Connaissance du matériau pour essai

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C.7 Mode opératoire
. . .
III
---------------------- Page: 3 ----------------------
60 924+3:1992(F)

C.8 Évaluation de la gêne ressentie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

C.9 Résultats d’essai . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26

CAO Traitement statistique des résultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

CII Conformité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

C.12 Confidentialité des résultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

D Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..*.............. 29

---------------------- Page: 4 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)
Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération
mondiale d’organismes nationaux de normalisation (comités membres
de I’ISO). L’élaboration des Normes internationales est en général
confiée aux comités techniques de I’ISO. Chaque comité membre inté-
ressé par une étude a le droit de faire partie du comité technique créé
à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux tra-
vaux. L’ISO collabore étroitement avec la Commission électrotechnique
internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotech-
nique.
Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techni-
ques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication
comme Normes internationales requiert l’approbation de 75 % au moins
des comités membres votants.
La Norme internationale ISO 9241-3 a été élaborée par le comité tech-
nique ISO/TC 159, Ergonomie, sous-comité SC 4, Ergonomie de /‘inter-
action hommelsystème.
L’ISO 9241 comprend les parties suivantes, présentées sous le titre gé-
néral Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à
écrans de visualisation (TN):
- Partie 1: Introduction générale
- Partie 2: Guide général concernant les exigences des tâches
- Partie 3: Exigences relatives aux écrans de visualisation
- Partie 4: Exigences concernant les claviers
- Partie 5: Conception du poste de travail et exigences posturales
- Partie 6: Exigences de l’environnement
- Partie 7: Exigences d’affichage concernant les réflexions
- Partie 8: Exigences des couleurs affichées
Partie 9: Exigences de dispositifs d’entrée autres que les claviers
- Partie 10: Principes du dialogue
- Partie Il: Déclarations d’utilisabilité
- Partie 12: Présentation de l’information
- Partie 13: Guide général pour l’utilisateur
---------------------- Page: 5 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)
distribué en version
- Partie 14: Dialog ues pour m (DIS
seulement)
- Partie 15: Dialogues pour commandes
- Partie 16: Dialogues pour manipulation directe
- Partie 17: Dialogues pour remplissage de formes
Les annexes A, 8, C et D de la présente partie de I’ISO 9241 sont don-
nées uniquement à titre d’information.
---------------------- Page: 6 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
Introduction
Les performances et le confort des individus utilisant des systèmes pour
le travail de bureau sont conditionnés par la présentation des infor-
mations sur les terminaux à écrans de visualisation (TEV) et par les
conditions de vision au poste de travail.
La satisfaction des besoins humains individuels dépend largement de
l’application considérée. Les recommandations et exigences définies
dans la présente partie de I’ISO 9241 sont fondées sur des principes
ergonomiques établis, qui sont décrits dans I’ISO 6385.
vii
---------------------- Page: 7 ----------------------
Page blanche
---------------------- Page: 8 ----------------------
NORME INTERNATIONALE ISO 9241-3:1992(F)
Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec
terminaux à écrans de visualisation (TEV) -
Partie 3:
Exigences relatives aux écrans de visualisation
l’écran au point d’intersection de la ligne de visée
1 Domaine d’application
avec la surface de l’écran.
La présente partie de I’ISO 9241 établit des exi-

gences relatives à la qualité de l’image, pour la 2.2 police de discrimination des caractères: Carac-

conception et l’évaluation des écrans cathodiques tères alphanumériques auxquels a été appliquée

une technique. de lissage de bords des caractères.
mono- ou polychromes. Les exigences sont données
sous forme de spécifications de performances, et
les évaluations comprennent des méthodes d’essai
2.3 espace entre caractères: Distance horizontale
et des mesurages de conformité. II est à noter que,
séparant les points les plus proches de deux carac-
à ce jour, les recommandations ont été définies sur
tères adjacents.
la base des caractères alphabétiques d’origines la-
tine, cyrillique et grecque, et des chiffres arabes.
2.4 espace entre lignes: Distance verticale sépa-
rant les points les plus proches de deux caractères
D’autres facteurs tels que le codage, le format ou le
adjacents.
mode de présentation des informations, qui influent
également sur les performances et le confort de
2.5 espace entre mots: Distance horizontale sépa-
l’utilisateur, ne sont pas traités dans la présente
rant les points les plus proches de deux mots adja-
partie de I’ISO 9241 sauf pour ce qui concerne leur
cents.
aspect visuel.
L’objet de la présente partie de I’ISO 9241 est la
2.6 codage par clignotement: Informations présen-
conception ergonomique d’écrans de visualisation
tées sous la forme de variations de la luminance
électroniques destinés aux tâches bureautiques. Les
dans le temps au sein des images.
tâches bureautiques comprennent des activités
telles que la saisie de données, le traitement de
2.7 format des caractères: Nombre d’éléments
texte et l’interrogation interactive, mais n’incluent
verticaux et horizontaux dans la matrice utilisée
pas d’autres applications spécifiques telles que la
pour former un seul caractère.
conception assistée par ordinateur ou la conduite
de processus.
2.8 hauteur de caractère: Distance entre les bords
II est prévu de publier séparément des recomman-
inférieur et supérieur d’une lettre majuscule non
dations concernant ces applications.
accentuée.
2.9 uniformite dimensionnelle des caractères:
2 Définitions
Constance de la dimension d’un caractère donné en
divers endroits de l’écran.
Pour les besoins de la présente partie de I’ISO 9241,
les définitions suivantes s’appliquent.
2.10 largeur de caractère: Distance horizontale en-

2.1 angle d’incidence: Angle formé par la ligne de tre les bords d’une lettre majuscule dans sa partie

visée et la droite perpendiculaire à la surface de la plus large (empattements exclus).

---------------------- Page: 9 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)

2.11 rapport largeur/hauteur d’un caractère: Rap- ou par le rapport de contraste (CR):

port de la largeur du caractère à sa hauteur.
CR=F
2.12 distance nominale de vision: Distance ou
plage de distances (spécifiées par le fabricant) entre
l’écran et les yeux de l’opérateur pour laquelle les
2.23 uniformité de luminance: Constance de la va-
images affichées satisfont aux exigences de la pré-
leur de la luminance entre zones de l’écran devant
sente partie de I’ISO 9241, telles que la dimension
normalement avoir la même luminance.
des caractères, la modulation de trame, le facteur
de remplissage, l’instabilité spatiale (scintillement)
Impression visuelle d’ali-
2.24 orthogonalité:
et l’instabilité temporelle (papillotement).
gnement géométrique ou de perpendicularité des
lignes et des colonnes.
2.13 signe diacritique: Marque de modification pla-
cée prés d’un caractère ou sur un caractère, qui lui
2.25 pixel: Le plus petit élément adressable d’un
confère une valeur phonétique différente de celle
écran. Sur un écran polychrome, le plus petit élé-
qui est la sienne en l’absence de cette marque.
ment adressable capable de produire la gamme de
couleurs totale.
2.14 luminance de l’écran: Luminance du rayon-
nement émis et réfléchi par l’écran correspondant
2.26 modulation de trame: Variation spatiale rela-
à la luminance des symboles de caractères pour
tive du rapport de la luminance maximale à la lumi-
des images brillantes sur fond sombre et à la lumi-
nance minimale, lorsque tous les pixels sont
nance du fond pour des images sombres sur fond
allumés.
brillant.
2.27 lisibilité: Caractéristiques d’un texte qui per-
2.15 facteur de remplissage: Partie de la surface
mettent une discrimination, une reconnaissance et
totale pouvant contenir un pixel, susceptible d’être
une interprétation aisées des groupes de caractè-
modifiée en vue de l’affichage d’une information.
res.
2.16 polarité de l’image: Rapport entre la Iumino-

site du fond et la luminosité de l’image. La présen- 2.28 Instabilité spatiale (scintillement): Perception

tation d’images lumineuses sur fond sombre est de variations spatiales non intentionnelles de

l’image.
qualifiée de polarité négative et celle d’images
sombres sur fond lumineux de polarité positive.
2.29 épaisseur de trait: Distance bord à bord d’un
2.17 visibilité: Propriétés visuelles d’un caractère
trait d’un caractère; pour un trait de plusieurs pixels,
ou d’un symbole qui déterminent la facilité avec la-
largeur bord extérieur à bord extérieur.
quelle il peut être reconnu.
2.30 instabilité temporelle (papillotement): Percep-
2.18 ligne de visée: Axe visuel de I’œil, c’est-à-dire
tion de variations temporelles non intentionnelles
droite reliant le point fixé par l’oeil et le centre de la
de la luminance.
pupille.
2.19 linéarité: Uniformité de la trame, qui permet la
perception de lignes et de colonnes rectilignes et
3 Principes directeurs
continues.
Un système bureautique est un ensemble intégré
2.20 équilibre de luminance: Rapport entre la lumi-
qui inclut le poste de travail avec écran de visuali-
nance de l’image affichée et celle de son environ-
sation, l’environnement, le contenu des tâches, les
nement immédiat, ou des surfaces sur lesquelles se
questions d’organisation et les facteurs sociologi-
porte alternativement le regard.
ques. Les caractéristiques d’un terminal avec écran
de visualisation doivent être considérées en relation
2.21 codage par luminance: Mode de transmission
avec les autres éléments du système de travail et
d’une information fondé sur les différences de lumi-
non comme un ensemble d’exigences visuelles sé-
nance indépendamment du temps.
parées.

2.22 contraste de luminance: Rapport entre les va- Les éléments de conception influent souvent les uns

leurs haute (II&) et basse (&) de la luminance qui sur les autres de sorte que l’optimisation de l’un

définissent le détail à détecter. Ce rapport est ex- contrarie l’autre. Par exemple, il existe, pour les

prime par la modulation de contraste (Cm): terminaux à écrans cathodiques, un compromis en-

tre la brillance et la netteté des caractères. II
wti - k)
convient de faire des compromis pour parvenir à un
m= vli+L) équilibre satisfaisant.
---------------------- Page: 10 ----------------------
ISO 924+3:1992(F)
Pour certaines applications (par exemple, le libellé
Un bon système de travail devrait répondre aux be-
des touches programmables sur les écrans tactiles),
soins de l’individu. Dans une situation spécifique,

on peut y parvenir grâce à une conception sur la distance nominale de vision minimale peut être

réduite à 300 mm.
commande ou en fournissant un réglage approprié.
Les paramètres relatifs au poste de travail font
En ce qui concerne l’efficacité et le -confort visuels
l’objet de I’ISO 9241-5. II convient toutefois que la
dans les environnements caractéristiques des bu-
conception du poste de travail permette d’utiliser
reaux, il convient que la qualité de l’image soit Iar-
l’écran dans les limites fixées pour la distance no-
gement supérieure aux valeurs seuils pour les
minale de vision. De préférence, si la tâche requiert
stimuli individuels. Les recommandations de la pré-
un temps de lecture significatif pour référence à un
sente partie de I’ISO 9241 en tiennent compte.
contexte, il convient que la conception du poste de
travail permette une utilisation de l’écran à une
4 Prescriptions en matière de distance à laquelle la hauteur de caractère sous-
tend un arc d’approximativement 20’ à 22’. La
performances
figure 1 constitue un guide permettant de reperer le
rapport entre la hauteur des caractères et la dis-
Les objectifs visés par la présente partie de
tance nominale de vision pour des hauteurs de ca-
I’ISO 9241 sont la visibilité, la lisibilité et le confort
ractères comprises entre 2,0 mm et 5,0 mm.
d’utilisation des TEV. (Voir article 7 pour ce qui
concerne la conformité à la présente partie de
La présente exigence relative à la distance de vision
I’ISO 9241 et l’article 2 pour les définitions.)
(ainsi que d’autres exigences de la présente partie
de I’ISO 9241) est fondée sur l’utilisation de carac-
tères alphabétiques d’origines latine, cyrillique et
5 Exigences et recommandations
grecque, et de chiffres arabes, Lorsqu’on aura ac-
quis une meilleure compréhension des exigences

5.1 Distance nominale de vision visuelles applicables à la visibilité et à la lisibilité

de jeux de caractères plus complexes - en particu-

Pour les tâches de bureau habituelles, la distance lier les idéogrammes - il sera nécessaire d’amen-

nominale de vision ne doit pas être inférieure à der la présente partie de I’ISO 9241 afin de les y

inclure.
400 mm.
i I ; I ; I
1 1 I I I 1
1 1 I I I 1
11 III1
I 1 I ’ l l
’ l IQll I
11 IdlI
1 I Id1 I
E ! l lE1 I _
300 400 500 600 700 800 900 1000 1100
lllstance de vfslon (mm)
Figure 1 - Distance nominale de vision en fonction de la hauteur des caractères
---------------------- Page: 11 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
et le repositionnement de l’écran selon une orien-
5.2 Angle de vision
tation qui en permette la lecture doit être aisé (voir
figure 3).
Ii doit être possible de positionner l’écran de telle
sorte que les zones d’écran devant être regardées
en continu puissent l’être dans un angle de vision
5.4 Hauteur de caractère
compris entre l’horizontale et 60” en decà de I’hori-
zontale (voir figure 2). Cette prescription s’applique
Il est préférable d’adopter des hauteurs de carac-
à la totalité du poste de travail.
tère sous-tendant un arc de 20’ à 22’ pour la plupart
des tâches. La hauteur de caractère minimale doit
5.3 Angle d’incidence
sous-tendre un arc de 16’.
II convient que l’écran puisse être lu sous tout angle
En ce qui concerne les applications pour lesquelles
d’incidence inférieur à 40”, cet angle étant mesuré
la lisibilité est accessoire par rapport à la tâche, il

par rapport à la normale à la surface de l’écran est possible d’utiliser des caractères de dimension

dans un plan quelconque. Si cela n’est pas le cas, plus réduite (par exemple pour les notes de bas de

le fabricant doit spécifier l’angle d’incidence réduit page, les exposants et les indices).

; ‘1 1 l I i I”I l
I i ( i i III i I ; ;
’ ’ ’ I 1
I ’ ’ I I ’ ,
‘1 1,’ ‘11 ; (; t 1;;;
l ' 1, Il,,
I , l , , , ’ ,
t ’
1” 1, ‘Il,,
1 I , l I ’ ’ ’ l
I ’ ’
'1 111
, 1 , 1 I ’ ’ ’ l
I 1 1 ; ; I l l
I ;
’ ’ I I l ;
; ‘I l I ’ ! ; ; g-&&; I ! : ( ; 1 (
I ! I I t I I
’ #P
Angle de vision
Figure 2 - Angle de vision
Angle d’incidence
Figure 3 - Angle d’incidence
---------------------- Page: 12 ----------------------
ISO 924+3:1992(F)
En cas d’utilisation de signes diacritiques, la matrice
5.5 Epaisseur de trait
de caractéres doit être augmentée vers le haut d’au
moins deux pixels. Dans le cas de minuscules, elle
L’épaisseur de trait doit être comprise entre 1/6 et
doit être augmentée vers le bas d’au moins deux
I/l2 de la hauteur du caractère.
pixels afin de laisser de la place pour les jambages

NOTE 1 II est généralement préférable d’utiliser des des minuscules (voir figure 4).

épaisseurs de trait plus larges dans le cas d’une polarité
positive de l’image et des épaisseurs de trait moins larges
dans le cas d’une polarité négative de l’image.
5.6 Rapport largeurlhauteur de caractère
Il est recommandé d’opter pour un rapport
largeur/hauteur compris entre 0,7:1 et 0,9:1 afin
d’obtenir une visibilité et une lisibilité optimales.
Toutefois, si l’on considère d’autres facteurs (par
exemple la longueur de ligne, l’espacement propor-
tionnel), ce rapport doit être compris entre 0,5:1 et
I:l.
5.7 Modulation de trame et facteur de
remplissage
Figure 4 - Espace entre lignes
5.?,1 Modulation de trame
Pour un terminal à écran cathodique ayant une
densité de pixels inférieure à 30 pixels par degré
Pour les matrices de caractères de plus forte den-
(perpendiculairement à la trame, à la distance no-
sité, il convient que le nombre de pixels utilisés pour

minale de vision), la modulation de luminance dans les signes diacritiques corresponde à la conception

la direction perpendiculaire aux lignes adjacentes habituelle des textes imprimés.

de la trame ne doit pas dépasser Cm = 0,4 pour les
Pour les indices et les exposants ainsi que pour les
écrans monochromes et Cm =0,7 pour les écrans
numérateurs et les dénominateurs de fractions affi-
polychromes, lorsque tous les pixels sont allumés.
chés dans une position de caractère unique, une
matrice de caractères d’au moins 4 pixels x 5 pixels
NOTE 2 Pour obtenir une bonne lisibilité tant sur les

écrans monochromes que polychromes, il est recom- (largeur sur hauteur) doit être utilisée. Cette matrice

mandé que la valeur de Cm ne dépasse pas 0,2.
peut également être utilisée pour les données al-
phanumériques ne présentant pas de rapport avec
la tâche de l’opérateur, telles que les informations
5.7.2 Facteur de remplissage
relatives aux droits de reproduction.
Pour les écrans à matrice non cathodiques ayant
Pour les techniques mettant en œuvre des matrices
une densité de pixels inférieure à 30 pixels par de-
sans points, il convient d’obtenir des formes de ca-
gré à la distance nominale de vision, le facteur de
ractères équivalentes.
remplissage doit au moins atteindre 0,3.
58 . Format des caractères
5.9 Uniformité dimensionnelle des caractères
En ce qui concerne la présentation des caractères
La hauteur et la largeur d’un caractère particulier
numériques et alphabétiques en majuscule uni-
(voir aussi 6.6.1) d’une police de caractères spécifi-
quement, une matrice de caractères d’au moins
que ne doit pas varier de plus de If- 5 % de la lar-
5 pixels x 7 pixels (largeur sur hauteur) doit être
geur et de la hauteur de caractère, respectivement,
utilisée.
de ce jeu de caractères, quel que soit l’endroit où il
apparaît à la surface de l’écran.
Pour les tâches qui nécessitent une lecture continue
pour référence à un contexte ou lorsque la visibilité
des caractères alphabétiques individuels présente
5.10 Espace entre caractères
une importance pour la tâche, comme c’est le cas
de la relecture, une matrice de caractères d’au
caractères

moins 7 pixels x 9 pixels (largeur sur hauteur) doit Pour les poli ces de exem ptes

être utilisée. d’em atteme nts, l’espace entre caractè re s doit être
---------------------- Page: 13 ----------------------
ISO 9241-3:1992(F)
au minimum de la largeur du trait ou d’un pixel (voir
figure5). Si les caractères ont des empattements,
l’espace entre caractères doit être au moins d’un
pixel entre les empattem ents de c aractères adja-
cents.
Figure 5 - Espace entre caractères
5.11 Espace entre mots
w w
L’espace entre les mots doit être au minimum égal
à la largeur d’un caractère (N majuscule pour I’es-
Figure 6 - Linéarité
pace proportionnel).
5.12 Espace entre lignes
L’espace entre les lignes d’un texte doit être au mi-
nimum égal à un pixel. Cette zone ne peut pas
5.14 Orthogonalité
contenir de parties de caractères ou de signes dia-
critiques,.mais elle peut contenir des caractères de
Voir figure 7. La surface adressable de l’écran doit
soulignement (voir figure 4).
être rectangulaire et les conditions suivantes doi-
vent être remplies.
Pour les bords horizontaux: le rapport de la dif-
5.13 Linéarité
férence entre leurs longueurs, Iri, - H*I, à leur
longueur moyenne, 0,5(11, + FI*), ne doit pas dé-
Voir figure 6. Les deux conditions suivantes doivent passer 0,02.
être remplies.
Pour les bords verticaux: le rapport de la diffé-

a) La différence de longueur des diverses lignes ou rence entre leurs longueurs, Iv, - vZj, à leur

colonnes ne doit pas dépasser 2 % de la lon- longueur moyenne, 0,5(v, + ?Q, ne doit pas dé-

gueur de ces colonnes ou lignes. passer 0,02.

b) Le déplacement horizontal d’un symbole par Pour les diagonaux: le rapport de la différence

rapport aux symboles situés directement au- entre leurs longueurs ID, - L),I, à la longueur

dessus et au-dessous de lui ne doit pas varier moyenne, 0,5(D, + D,), ne doit pas dépasser 0,04

de plus de 5 % de la largeur de caractère. Le fois le rapport de la longueur moyenne des deux

déplacement vertical d’un symbole par rapport bords les plus courts (verticaux ou horizontaux,

aux symboles se trouvant à sa droite et à sa suivant l’orientation) à la longueur moyenne des

deux bords les plus longs (horizontaux ou verti-
gauche ne doit pas varier de plus de 5 % de la
caux).
hauteur de caractère.
---------------------- Page: 14 ----------------------
ISO 9241=3:1992(F)
m = 0,5 (modulation de contraste)
CR = 3:l (rapport de contraste)
5.17 Équilibre de luminance
II convient que la différence de luminance moyenne
sur la surface entre surfaces de travail différentes
sur lesquelles se porte alternativement et fréquem
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.