Road vehicles -- Tests for rigid plastic safety glazing materials

Véhicules routiers -- Essais pour les vitrages de sécurité rigides en matières plastiques

La présente Norme internationale spécifie toutes les méthodes d'essai relatives aux exigences de sécurité des vitrages de sécurité en plastique rigide d'un véhicule routier, quel que soit le type de plastique qui les compose. NOTE Les vitrages de sécurité en plastique sont qualifiés de «rigides» ou «flexibles» selon les résultats de l'essai décrit dans l'annexe A.

General Information

Status
Replaced
Publication Date
04-Aug-1999
Withdrawal Date
04-Aug-1999
Current Stage
6060 - International Standard published
Start Date
30-Apr-1999
Completion Date
05-Aug-1999
Ref Project

RELATIONS

Buy Standard

Standard
ISO 15082:1999 - Road vehicles -- Tests for rigid plastic safety glazing materials
English language
18 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview
Standard
ISO 15082:1999 - Véhicules routiers -- Essais pour les vitrages de sécurité rigides en matieres plastiques
French language
19 pages
sale 15% off
Preview
sale 15% off
Preview

Standards Content (sample)

INTERNATIONAL ISO
STANDARD 15082
First edition
1999-07-15
Road vehicles — Tests for rigid plastic
safety glazing materials
Véhicules routiers — Essais pour les vitrages de sécurité rigides
en matières plastiques
Reference number
ISO 15082:1999(E)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 15082:1999(E)
Foreword

ISO (the International Organization for Standardization) is a worldwide federation of national standards bodies (ISO

member bodies). The work of preparing International Standards is normally carried out through ISO technical

committees. Each member body interested in a subject for which a technical committee has been established has

the right to be represented on that committee. International organizations, governmental and non-governmental, in

liaison with ISO, also take part in the work. ISO collaborates closely with the International Electrotechnical

Commission (IEC) on all matters of electrotechnical standardization.

International Standards are drafted in accordance with the rules given in the ISO/IEC Directives, Part 3.

Draft International Standards adopted by the technical committees are circulated to the member bodies for voting.

Publication as an International Standard requires approval by at least 75 % of the member bodies casting a vote.

International Standard ISO 15082 was prepared by Technical Committee ISO/TC 22, Road vehicles, Subcommittee

SC 11, Safety glazing materials.
Annex A of this International Standard is for information only.
© ISO 1999

All rights reserved. Unless otherwise specified, no part of this publication may be reproduced or utilized in any form or by any means, electronic

or mechanical, including photocopying and microfilm, without permission in writing from the publisher.

International Organization for Standardization
Case postale 56 • CH-1211 Genève 20 • Switzerland
Internet iso@iso.ch
Printed in Switzerland
---------------------- Page: 2 ----------------------
INTERNATIONAL STANDARD © ISO ISO 15082:1999(E)
Road vehicles — Tests for rigid plastic safety glazing materials
1 Scope

This International Standard specifies all test methods relating to the safety requirements for rigid plastic safety

glazing materials in a road vehicle, regardless of the type of plastic of which they are composed.

NOTE Plastic safety glazing materials are classified as rigid or flexible by use of the test described in annex A.

2 Normative references

The following normative documents contain provisions which, through reference in this text, constitute provisions of

this International Standard. For dated references, subsequent amendments to, or revisions of, any of these

publications do not apply. However, parties to agreements based on this International Standard are encouraged to

investigate the possibility of applying the most recent editions of the normative documents indicated below. For

undated references, the latest edition of the normative document referred to applies. Members of ISO and IEC

maintain registers of currently valid International Standards.

ISO 48:1994, Rubber, vulcanized or thermoplastic — Determination of hardness (hardness between 10 IRHD and

100 IRHD).
ISO 3536:1999,
Road vehicles — Safety glazing materials — Vocabulary.

ISO 3538:1997, Road vehicles — Safety glazing materials — Test methods for optical properties.

ISO 3917:1999, Road vehicles — Safety glazing materials — Test methods for resistance to radiation, high

temperature, humidity, fire and simulated weathering.

ISO 4892-2:1994, Plastics — Methods of exposure to laboratory light sources — Part 2: Xenon-arc sources.

IEC 60695-11-10:1999, Fire hazard testing — Part 11-10: Test flames — 50 W horizontal and vertical flame test

methods.
3 Terms and definitions

For the purposes of this International Standard, the terms and definitions given in ISO 3536 apply.

Revision of ISO 1210:1992
---------------------- Page: 3 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(E)
4 Test conditions

Unless otherwise specified, the tests shall be carried out under the following conditions:

 ambient temperature: 20 °C ± 5 °C;
 atmospheric pressure: 86 kPa to 106 kPa (860 mbar to 1 060 mbar);
 relative humidity: (60 ± 20) %.
5 Conditioning of test specimens

Unless otherwise specified, all test specimens to be tested shall be conditioned prior to testing under the following

conditions and for the following periods of time:
 ambient temperature: 23 °C ± 2 °C for at least 48 h;
 ambient relative humidity: (50 ± 5) % for at least 48 h;
 low temperature: –18 °C ± 2 °C for at least 24 h.
6 Application of tests

It is not necessary to carry out all the tests specified in this International Standard when the results, according to the

purpose of testing, can be predicted with certainty from knowledge of the properties of the plastic safety glazing

material concerned.
7 Optical properties test
Test plastic safety glazing materials in accordance with ISO 3538.
8 Head-form/fragmentation test
8.1 Principle

Determine the fragmentation characteristics of plastic safety glazing materials at ambient temperature.

8.2 Apparatus

8.2.1 Head-form weight, with a spherical or semi-spherical head made of laminated hardwood covered with

replaceable felt and with or without a cross- beam made of wood. Between the spherical part and the cross-beam,

there is a neck shaped intermediate piece and on the other side of the cross-beam, a mounting rod.

The dimensions shall be in accordance with Figure 1.
The total mass of the apparatus shall be 10 kg ± 0,2 kg.
---------------------- Page: 4 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(E)
Dimensions in millimetres
Key
1 Mounting rod
2 Intermediate piece
3 Cross-beam (optional)
4 Head
5 Felt cover 5 mm thick
Figure 1 — Head-form weight

8.2.2 Means for dropping the head-form weight freely from a height to be specified, or means for giving the

weight a velocity equivalent to that obtained by the free fall.

When a device to project the head-form weight is used, the tolerance on velocity shall be ± 1 % of the velocity

equivalent to that obtained by the free fall.

8.2.3 Supporting fixture, as shown in Figure 2, for testing flat test specimens. The fixture is composed of two

steel frames, with 50 mm wide machined edges, fitting one over the other and faced with rubber gaskets about

3 mm thick, and 15 mm ± 1 mm wide, of hardness 70 IRHD, measured in accordance with ISO 48. The upper frame

is pressed against the lower frame by at least eight bolts; the minimum recommended torque for M20 bolts is

30 nm.
8.3 Test specimens
+5 +5

Test specimens shall be flat rectangles with length 1 100 mm mm and width 500 mm mm.

-2-2
---------------------- Page: 5 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(E)
Dimensions in millimetres
Key
1 Rubber gasket
2 Bolt
Figure 2 — Support for head-form tests
8.4 Procedure

Place a conditioned test specimen in the supporting fixture (Figure 2); the torque on the bolts shall ensure that the

movement of the test specimen during the test will not exceed 2 mm. The plane of the test specimen shall be

substantially perpendicular to the incident direction of the head-form weight.

The head-form weight shall strike the test specimen, from a height to be specified, within 40 mm of its centre on that

face which represents the inside face of the plastic safety glazing material when mounted on the vehicle, and shall

be allowed to make only one impact.
The felt cover shall be replaced after 12 tests.
8.5 Expression of results

Evaluate the fracture characteristics of the plastic safety glazing material by recording whether the test specimen did

not break and the head-form was supported, or the test specimen broke and the head-form was supported, or the

test specimen broke and the head-form was not supported. Record the drop height for each impact test.

In the event of fracture, evaluate the plastic safety glazing material by recording the smallest angle between two

adjacent sides of resulting fragments and the area, longest dimension, and weight of the largest fragment. Record

this data for the fragments remaining in the supporting fixture and for those that are dislodged from the supporting

fixture.
---------------------- Page: 6 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(E)
9 Impact tests
9.1 227 g ball test
9.1.1 Principle

Determination of whether the plastic safety glazing material has a certain minimum strength and cohesion under

impact from a small hard object at ambient and low temperatures.
9.1.2 Apparatus

9.1.2.1 Hardened steel ball, with a mass of 227 g ± 2 g and a diameter of approximately 38 mm.

9.1.2.2 Means for dropping the ball freely from a height to be specified, or means for giving the ball a velocity

equivalent to that obtained by the free fall.

When a device to project the ball is used, the tolerance on velocity shall be ± 1 % of the velocity equivalent to that

obtained by the free fall.

9.1.2.3 Supporting fixture, such as that shown in Figure 3, composed of two steel frames with 15 mm wide

machined borders, fitting one over the other and faced with rubber gaskets about 3 mm thick and 15 mm wide, of

hardness 50 IRHD, determined in accordance with ISO 48.

The lower frame rests on a steel box, about 150 mm high. The test specimen is held in place by the upper frame,

the mass of which is about 3 kg. The supporting frame is welded on a sheet of steel about 12 mm thick, resting on

the floor, with an interposed sheet of rubber, about 3 mm thick, of hardness 50 IRHD.

Dimensions in millimetres
Key
1 Test piece
2 Rubber gasket
3 Sheet of rubber
Figure 3 — Support for ball tests
---------------------- Page: 7 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(E)
9.1.3 Test specimens
+10
Test specimens shall be flat squares with 300 mm mm sides.
9.1.4 Procedure

Place a conditioned test specimen in the supporting fixture and conduct the impact test at once. To minimize the

temperature change of the test specimen, the test should take place as quickly as possible (within 30 s of its

removal from the conditioning appliance). The plane of the test specimen shall be perpendicular, within 3°, to the

incident direction of the ball. When necessary to retain the test specimen in the fixture, it shall be clamped to ensure

that the movement of the test specimen during the test will not exceed 2 mm at any point along the inside periphery

of the fixture.

The point of impact shall be within 25 mm of the geometric centre of the test specimen for a drop height less than or

equal to 6 m, and within 50 mm of the geometric centre of the test specimen for a drop height greater than 6 m.

The ball shall strike the surface of the test specimen which represents the outside face of the plastic safety glazing

material when mounted on a vehicle and shall be allowed to make only one impact.
9.1.5 Expression of results

Evaluate the strength, type, and extent of damage to the test specimen. Record the drop height, and temperature

for each test specimen and whether the test specimen supported or did not support the 227 g ball.

9.2 2 260 g ball test
9.2.1 Principle

Determination of whether the plastic safety glazing material has a certain minimum penetration resistance under

impact from a large hard object at ambient and low temperature.
9.2.2 Apparatus

9.2.2.1 Hardened steel ball, with a mass of 2 260 g ± 20 g and a diameter of approximately 82 mm.

9.2.2.2 Means for dropping the ball freely from a height to be specified, or means for giving the ball a velocity

equivalent to that obtained by the free fall.

When a device to project the ball is used, the tolerance on velocity shall be ± 1 % of the velocity equivalent to that

obtained by the free fall.

9.2.2.3 Supporting fixture, such as that shown in Figure 3 and specified in 9.1.2.3.

9.2.3 Test specimens
+10

Test specimens shall be flat squares with 300 mm mm sides or shall be cut out from the flattest part of a plastic

safety glazing material.
9.2.4 Procedure

Place a conditioned test specimen in the supporting fixture and conduct the impact test at once. To minimize the

temperature change of test specimens conditioned at low temperature, the test should take place as quickly as

possible (within 30 s of its removal from the conditioning appliance). The plane of the test specimen shall be

perpendicular, within 3°, to the incident direction of the ball. When necessary to retain the test specimen in the

fixture, it shall be clamped to ensure that the movement of the test specimen during test will not exceed 2 mm at

any point along the inside periphery of the fixture.
---------------------- Page: 8 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(E)

The point of impact from a specified drop height shall be within 25 mm of the geometric centre of the test specimen

for a drop height less than or equal to 6 m, and within 50 mm of the geometric centre of the test specimen for a drop

height greater than 6 m.

The ball shall strike the face of the test specimen which represents the inside face of the plastic safety glazing

material when mounted on the vehicle and shall be allowed to make only one impact.

9.2.5 Expression of results

Evaluate the ability of the plastic safety glazing material to support the impacting ball for each velocity and

temperature. If the ball passes completely through a test specimen within 5 s after impact, the result shall be

recorded as a "non-support". If the ball remains on top of a test specimen or wedged in a hole, for 5 s or more, the

result shall be recorded as a "support". Record the drop height.
10 Abrasion resistance test
10.1 Principle

Determination of whether the plastic safety glazing material has a certain minimum resistance to abrasion at

ambient temperature.
10.2 Apparatus

10.2.1 Abrading instrument , shown diagrammatically in Figure 4 and consisting of a horizontal turntable and

centre clamp which revolves counter-clockwise at 55 r/min to 75 r/min and two weighted parallel arms, each

carrying a special abrasive wheel freely rotating on a ball bearing horizontal spindle. Each wheel rests on the test

specimen under the pressure exerted by a mass of 500 g.

The turntable of the abrading instrument shall rotate regularly, substantially in one plane (the deviation from this

plane shall not be greater than ± 0,05 mm at a distance of 1,6 mm from the turntable periphery).

The wheels shall be mounted in such a way that when they are in contact with the rotating test specimen, they

rotate in contrary directions so as to exert a compressive and abrasive action along curved lines over an annular

area of about 30 cm , twice during each rotation of the test specimen.
Figure 4 — Diagram of abrading instrument

A suitable abrading instrument is supplied by Taber Industries (USA). This information is given for the convenience of users

of this International Standard and does not constitute an endorsement by ISO of the product named. Equivalent products may

be used if they can be shown to lead to the same results.
---------------------- Page: 9 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(E)

, each 45 mm to 50 mm in diameter and 12,5 mm thick, composed of special finely

10.2.2 Abrasive wheels

screened abrasive embedded in a medium-hard rubber. The wheels shall have a hardness of 72 IRHD ± 5 IRHD

measured at four points equally spaced on the centreline of the abrading surface with the pressure directly applied

vertically along a diameter of the wheel, the readings being taken 10 s after full application of pressure.

The fine side of a Taber ST-11 refacing stone or disk (or equivalent) and a refacing disk holder shall be used for

resurfacing the abrasive wheels. It is important that the holder runs true on the abraser and that the refacing stone

or disk lies flat on the holder.

New wheels shall be broken in by 100 revolutions on the ST-11 refacing stone or disk with a load of 500 g on each

wheel, followed by 500 revolutions on the material to be tested, followed by 25 revolutions on the ST-11 refacing

stone or disk prior to starting the test on the test specimen.

Reface previously used wheels for 25 cycles before abrading each test specimen. In each case, brush the residue

from the stone during the process. Caution — Do not touch the surface of the wheels after they are refaced.

Discard the ST-11 refacing stone when grooves or ridges first become evident. Abrasive wheels shall not be used

after the date stamped on them.

10.2.3 Light source, consisting of an incandescent lamp, the filament of which is contained within a parallelepiped

1,5 mm ´ 1,5 mm ´ 3 mm. The voltage at the lamp terminals shall be such that the colour temperature is 2 856 K

± 50 K. This voltage shall be stabilized within 1/1 000. The instrument used to check the voltage shall be of

appropriate accuracy for this application. Alternatively, the source colour, Illuminant A, may be altered to Illuminant

C by placing a daylight filter in the light beam.

10.2.4 Optical system, consisting of a lens corrected for chromatic aberrations. The clear aperture of the lens

shall not exceed f /20. The distance between the lens and the light source shall be adjusted in order to obtain a light

beam which is substantially parallel.

A diaphragm shall be inserted to limit the diameter of the light beam to 7 mm ± 1 mm. This diaphragm shall be

situated at a distance of 100 mm ± 50 mm from the lens on the side remote from the light source.

10.2.5 Equipment for measuring scattered light (see Figure 5), consisting of a photoelectric cell with an

integrating sphere of diameter 200 mm to 250 mm. The sphere shall be equipped with entrance and exit ports for

the light. The entrance port shall be circular and have a diameter at least twice that of the light beam. The exit port

of the sphere is provided with a light-trap or a reflectance standard respectively according to the procedure

specified in 10.4.3. The light-trap shall absorb the light when no test specimen is inserted in the light beam.

The axis of the light beam shall pass through the centre of the entrance and exit ports. The diameter b of the light

exit port shall be equal to 2a tan 4°, where a is the diameter of the sphere.

The photoelectric cell shall be mounted in such a way that it cannot be reached by light coming directly from the

entrance port or from the reflectance standard.

The surfaces of the interior of the integrating sphere and the reflectance standard shall be of substantially equal

reflectance and shall be matte and non-selective.

The output of the photoelectric cell shall be linear within ± 2 % over the range of luminous intensity used. The

design of the instrument shall be such that there is no galvanometer deflection when the sphere is dark.

The whole apparatus shall be checked at regular intervals by means of calibration standards of defined haze.

If haze measurements are made using equipment or methods differing from the above, the results shall be

corrected in order to be in agreement with those obtained by the apparatus described above.

Such as calibrase CS-10F wheels available from Taber Industries (USA). This information is given for the convenience of

users of this International Standard and does not constitute an endorsement by ISO of the product named. Equivalent

...

NORME ISO
INTERNATIONALE 15082
Première édition
1999-07-15
Véhicules routiers — Essais pour
les vitrages de sécurité rigides
en matières plastiques
Road vehicles — Tests for rigid plastic safety glazing materials
Numéro de référence
ISO 15082:1999(F)
---------------------- Page: 1 ----------------------
ISO 15082:1999(F)
Avant-propos

L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de

normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée aux

comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité

technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales, en

liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec la Commission

électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.

Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI, Partie 3.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour

vote. Leur publication comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités

membres votants.

La Norme internationale ISO 15082 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 22, Véhicules routiers, sous

comité SC 11, Vitrages de sécurité.

L’annexe A de la présente Norme internationale est donnée uniquement à titre d’information.

© ISO 1999

Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque

forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l'accord écrit de l'éditeur.

Organisation internationale de normalisation
Case postale 56 • CH-1211 Genève 20 • Suisse
Internet iso@iso.ch
Imprimé en Suisse
---------------------- Page: 2 ----------------------
NORME INTERNATIONALE © ISO ISO 15082:1999(F)
Véhicules routiers — Essais pour les vitrages de sécurité
rigides en matières plastiques
1 Domaine d’application

La présente Norme internationale spécifie toutes les méthodes d'essai relatives aux exigences de sécurité des

vitrages de sécurité en plastique rigide d'un véhicule routier, quel que soit le type de plastique qui les compose.

NOTE Les vitrages de sécurité en plastique sont qualifiés de «rigides» ou «flexibles» selon les résultats de l’essai décrit

dans l’annexe A.
2 Références normatives

Les documents normatifs suivants contiennent des dispositions qui, par suite de la référence qui y est faite,

constituent des dispositions valables pour la présente Norme internationale. Pour les références datées, les

amendements ultérieurs ou les révisions de ces publications ne s'appliquent pas. Toutefois, les parties prenantes

aux accords fondés sur la présente Norme internationale sont invitées à rechercher la possibilité d’appliquer les

éditions les plus récentes des documents normatifs indiqués ci-après. Pour les références non datées, la dernière

édition du document normatif en référence s'applique. Les membres de l’ISO et de la CEI possèdent le registre des

Normes internationales en vigueur.

ISO 48:1994, Caoutchouc vulcanisé ou thermoplastique — Détermination de la dureté (dureté comprise entre

10 DIDC et 100 DIDC).
ISO 3536:1999, Véhicules routiers — Vitrages de sécurité — Vocabulaire.

ISO 3538:1997, Véhicules routiers — Vitrages de sécurité — Méthodes d'essai des propriétés optiques.

ISO 3917:1999, Véhicules routiers — Vitrages de sécurité — Méthodes d'essai de résistance au rayonnement, aux

températures élevées, à l'humidité, au feu et aux conditions climatiques simulées.

ISO 4892-2:1994, Plastiques — Méthodes d'exposition à des sources lumineuses de laboratoire — Partie 2:

Sources à arc au xénon.

CEI 60695-11-10:1999, Essais relatifs aux risques du feu — Partie 11-10: Flammes d'essai — Méthodes d'essai

horizontale et verticale à la flamme de 50 W.
3 Termes et définitions

Pour les besoins de la présente Norme internationale, les termes et définitions donnés dans l’ISO 3536

s'appliquent.
Révision de l’ISO 1210:1992
---------------------- Page: 3 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)
4 Conditions d'essais

Sauf spécification contraire, les essais doivent être effectués dans les conditions suivantes:

 température ambiante: (20 ± 5) °C;
 pression atmosphérique: entre 86 kPa et 106 kPa (860 mbar à 1 060 mbar);
 humidité relative: (60 ± 20) %.
5 Conditionnement des éprouvettes d'essais

Sauf spécification contraire, toutes les éprouvettes destinées aux essais doivent être préalablement conditionnées

comme indiqué ci-dessous pendant les durées mentionnées:
 température ambiante: (23 ± 2) °C pendant 48 h au minimum;
 humidité relative ambiante: (50 ± 5) % pendant 48 h au minimum;
 basse température: - (18 ± 2) °C pendant 24 h au minimum.
6 Exécution des essais

Il n'est pas nécessaire d'effectuer tous les essais spécifiés dans la présente Norme internationale lorsque les

résultats, compte tenu du but de ces essais, peuvent être déduits avec certitude de la connaissance des propriétés

du vitrage de sécurité en plastique concerné.
7 Essai des propriétés optiques

Effectuer les essais des vitrages de sécurité en plastique conformément à l'ISO 3538.

8 Essai de fragmentation/essai avec tête factice
8.1 Principe

Déterminer les caractéristiques de fragmentation des vitrages de sécurité en plastique à la température ambiante.

8.2 Appareillage

8.2.1 Tête factice, de forme sphérique ou hémisphérique, réalisée en contre-plaqué de bois dur recouvert d'une

garniture de feutre remplaçable et munie ou non d'une traverse en bois. Entre la partie sphérique et la traverse se

trouve une pièce intermédiaire simulant le cou et, de l'autre côté de la traverse, une tige de montage.

Les dimensions sont indiquées à la Figure 1.
La masse totale de cet appareil doit être de (10 ± 0,2) kg.
---------------------- Page: 4 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)
Dimensions en millimètres
Légende
1 Tige de montage
2 Pièce intermédiaire
3 Traverse (facultative)
4 Tête
5 Garniture de feutre d'épaisseur 5 mm
Figure 1 — Tête factice

8.2.2 Dispositif de largage de la tête factice, permettant de la laisser tomber en chute libre d'une hauteur

spécifiée, ou dispositif permettant d'imprimer à la tête factice une vitesse équivalente à celle qu'elle pourrait

acquérir en chute libre.

En cas d'utilisation d'un dispositif projetant la tête factice, la tolérance sur la vitesse doit être de ± 1 % de la vitesse

équivalente à la vitesse en chute libre.

8.2.3 Support, tel que celui représenté à la Figure 2, pour les essais sur éprouvettes planes. Le support est

composé de deux cadres en acier, aux bords usinés de largeur 50 mm, s'adaptant l'un sur l'autre et munis de

garnitures de caoutchouc d'environ 3 mm d'épaisseur, de (15 ± 1) mm de largeur et de dureté 70 DIDC, mesurée

conformément à l’ISO 48. Le cadre supérieur est serré contre le cadre inférieur par huit boulons au moins; le couple

minimal recommandé pour des boulons M20 est de 30 N{m.
---------------------- Page: 5 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)
Dimensions en millimètres
Légende
1 Garniture de caoutchouc
2 Boulon
Figure 2 — Support pour les essais avec la tête factice
8.3 Éprouvettes d'essai

Les éprouvettes d'essai doivent être planes et rectangulaires; elles doivent mesurer 1100 mm de longueur et

()-2
500 mm de largeur.
()-2
8.4 Mode opératoire

Placer une éprouvette conditionnée dans le support (voir Figure 2); serrer les boulons de manière que le

déplacement de l'éprouvette pendant l'essai ne dépasse pas 2 mm. Le plan de l'éprouvette doit être sensiblement

perpendiculaire à la direction incidente de la tête factice.

L'emplacement du point d'impact de la tête factice tombant d'une hauteur spécifiée doit se trouver à une distance

maximale de 40 mm du centre géométrique de l'éprouvette. La tête doit heurter la face de l'éprouvette qui

représente la face intérieure du vitrage de sécurité en plastique lorsque celui-ci est monté sur le véhicule. La tête ne

doit produire qu'un seul point d'impact.
Remplacer la garniture de feutre après 12 essais.
8.5 Expression des résultats

Procéder à l'interprétation des caractéristiques de fragmentation du vitrage de sécurité en plastique en consignant

les résultats observés: ou bien l'éprouvette n'a pas cassé et la tête factice est restée sur sa partie supérieure, ou

bien l'éprouvette a cassé tout en supportant la tête factice ou encore l'éprouvette a cassé et la tête factice est

passée au travers. Pour chaque essai de choc, consigner la hauteur de la chute.

En cas de fragmentation, évaluer le vitrage de sécurité en plastique en consignant l'angle le plus petit entre deux

côtés adjacents des fragments obtenus, ainsi que la surface, la plus grande dimension et la masse du fragment le

---------------------- Page: 6 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)

plus gros. Consigner ces données pour les fragments qui restent dans le support fixe et pour ceux qui en ont été

délogés.
9 Essais de choc
9.1 Essai à la bille de 227 g
9.1.1 Principe

Déterminer si le vitrage de sécurité en plastique présente une résistance mécanique et une cohésion suffisantes à

l'impact d'un petit objet dur, à température ambiante et à basse température.
9.1.2 Appareillage

9.1.2.1 Bille d'acier trempé, de masse (227 ± 2) g et de diamètre 38 mm environ.

9.1.2.2 Dispositif de largage de la bille, permettant de la laisser tomber en chute libre d'une hauteur spécifiée,

ou dispositif permettant d'imprimer à la bille une vitesse équivalente à celle qu'elle pourrait acquérir en chute libre.

En cas d'utilisation d'un dispositif projetant la bille, la tolérance sur la vitesse doit être de ± 1 % de la vitesse

équivalente à la vitesse en chute libre.

9.1.2.3 Support, tel que celui représenté à la Figure 3, composé de deux cadres en acier, aux bords usinés de

largeur 15 mm, s'adaptant l'un sur l'autre et munis de garnitures de caoutchouc d'épaisseur 3 mm environ, de

largeur 15 mm et de dureté 50 DIDC, déterminée conformément à l’ISO 48.

Le cadre inférieur repose sur une caisse en acier de hauteur 150 mm environ. L'éprouvette est maintenue en place

par le cadre supérieur dont la masse est de 3 kg environ. Le cadre de support est soudé sur une plaque d'acier

d'épaisseur 12 mm environ qui repose sur le sol avec interposition d'une plaque de caoutchouc d'épaisseur 3 mm

environ et de dureté 50 DIDC.
9.1.3 Éprouvettes
+10
Les éprouvettes doivent être plates, de forme carrée, de 300 mm de côté.
9.1.4 Mode opératoire

Placer une éprouvette conditionnée dans le support et effectuer immédiatement l'essai de choc. Pour réduire au

minimum la variation de la température des éprouvettes conditionnées à basse température, il convient que leur

transfert et l'essai de choc soient réalisés aussi vite que possible (dans un délai de 30 s à compter de l'instant où

elles sont extraites de l'appareil de conditionnement). Le plan de l'éprouvette doit être perpendiculaire à la direction

d'impact de la bille avec une tolérance maximale de 3°. Lorsqu'il est nécessaire de maintenir l'éprouvette dans le

support, ce dernier doit être serré de telle sorte que le déplacement de l'éprouvette pendant l'essai ne dépasse

2 mm en aucun point du pourtour intérieur du support.

Le point d'impact doit se trouver à une distance maximale de 25 mm du centre géométrique de l'éprouvette pour

une hauteur de chute inférieure ou égale à 6 m et à une distance maximale de 50 mm du centre géométrique de

l'éprouvette pour une hauteur de chute supérieure à 6 m.

La bille doit heurter la surface de l'éprouvette qui représente la face extérieure du vitrage de sécurité en plastique

lorsque celui-ci est monté sur le véhicule. La bille ne doit produire qu'un seul point d'impact.

9.1.5 Expression des résultats

Procéder à l'interprétation de la résistance mécanique, du type et de l'étendue des dommages subis par

l'éprouvette. Consigner la hauteur de chute de la bille ainsi que la température de chaque éprouvette; indiquer

également si l'éprouvette a résisté à la pénétration de la bille de 227 g ou si elle a été complètement traversée.

---------------------- Page: 7 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)
Dimensions en millimètres
Légende
1 Éprouvette
2 Garniture de caoutchouc
3 Plaque de caoutchouc
Figure 3 — Support pour les essais à la bille
9.2 Essai à la bille de 2 260 g
9.2.1 Principe

Déterminer si le vitrage de sécurité en plastique présente une résistance suffisante à la pénétration sous le choc

d'un gros objet dur, à température ambiante et à basse température.
9.2.2 Appareillage

9.2.2.1 Bille d'acier trempé, de masse (2 260 ± 20) g et de diamètre 82 mm environ.

9.2.2.2 Dispositif de largage de la bille, permettant de la laisser tomber en chute libre d'une hauteur spécifiée,

ou dispositif permettant d'imprimer à la bille une vitesse équivalente à celle qu'elle pourrait acquérir en chute libre.

En cas d'utilisation d'un dispositif projetant la bille, la tolérance sur la vitesse doit être de ± 1 % de la vitesse

équivalente à la vitesse en chute libre.

9.2.2.3 Support d'appareil, utiliser un support, tel que celui représenté à la Figure 3 et décrit en 9.1.2.3.

9.2.3 Éprouvettes
+10

Les éprouvettes doivent être plates, de forme carrée, de côté 300 mmou doivent être découpées dans la

partie la plus plane d'un vitrage de sécurité en plastique.
---------------------- Page: 8 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)
9.2.4 Mode opératoire

Placer une éprouvette conditionnée dans le support et effectuer immédiatement l'essai de choc. Pour réduire au

minimum la variation de la température des éprouvettes conditionnées à basse température, il convient que leur

transfert et l'essai de choc soient réalisés aussi vite que possible (dans un délai de 30 s à compter de l'instant où

elles sont extraites de l'appareil de conditionnement). Le plan de l'éprouvette doit être perpendiculaire à la direction

d'impact de la bille avec une tolérance maximale de 3°. Lorsqu'il est nécessaire de maintenir l'éprouvette dans le

support, ce dernier doit être serré de telle sorte que le déplacement de l'éprouvette pendant l'essai ne dépasse

2 mm en aucun point du pourtour intérieur du support.

Le point d'impact de la bille, après une chute d'une hauteur spécifiée, doit se trouver à une distance maximale de

25 mm du centre géométrique de l'éprouvette pour une hauteur de chute inférieure ou égale à 6 m et à une

distance maximale de 50 mm du centre géométrique de l'éprouvette pour une hauteur de chute supérieure à 6 m.

La bille doit heurter la surface de l'éprouvette qui représente la face intérieure du vitrage de sécurité en plastique

lorsque celui-ci est monté sur le véhicule. La bille ne doit produire qu'un seul point d'impact.

9.2.5 Expression des résultats

Évaluer l'aptitude du vitrage de sécurité en plastique à supporter le choc de la bille pour chaque vitesse et chaque

température. Si la bille traverse complètement l'éprouvette au cours d'un laps de temps de 5 s après l'instant du

choc, le résultat consigné doit être «ne résiste pas à la pénétration». Si la bille reste à la partie supérieure de

l'éprouvette ou si elle reste bloquée dans un trou de l'éprouvette pendant 5 s ou plus, le résultat consigné doit être

«résiste à la pénétration». Consigner la hauteur de chute libre de la bille.
10 Essai de résistance à l'abrasion
10.1 Principe

Déterminer si le vitrage de sécurité en plastique présente une résistance suffisante à l'abrasion à température

ambiante.
10.2 Appareillage

10.2.1 Dispositif d'abrasion , représenté schématiquement à la Figure 4 et composé d'un plateau tournant

horizontal, fixé en son centre, tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre à une vitesse comprise

entre 55 r/min et 75 r/min, et de deux bras parallèles lestés portant chacun une roulette abrasive spéciale tournant

librement sur un axe horizontal à roulement à billes. Chaque roulette repose sur l'éprouvette d'essai sous la

pression appliquée par une masse de 500 g.

Le plateau tournant du dispositif d'abrasion doit tourner avec régularité, sensiblement dans un même plan (l'écart

par rapport à ce plan ne doit pas dépasser ± 0,05 mm à une distance de 1,6 mm de la périphérie du plateau

tournant).

Les roulettes doivent être montées de telle manière que, lorsqu'elles sont au contact de l'éprouvette tournante, elles

tournent en sens inverse l'une par rapport à l'autre et exercent ainsi une action compressive et abrasive suivant des

lignes courbes sur une couronne de 30 cm environ, deux fois au cours de chacune des rotations de l'éprouvette.

Un dispositif de ce type est réalisé par Taber Industries (USA). Cette information est donnée à l’intention des utilisateurs de

la présente Norme internationale et ne signifie nullement que l’ISO approuve ou recommande l’emploi exclusif du produit ainsi

désigné. Des produits équivalents peuvent être utilisés s'il est démontré qu'ils conduisent aux mêmes résultats.

---------------------- Page: 9 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)
Figure 4 — Schéma du dispositif d'abrasion

10.2.2 Roulettes abrasives , de diamètre 45 mm à 50 mm chacune et de 12,5 mm d'épaisseur, constituées d’un

matériau abrasif spécial finement pulvérisé, noyé dans une masse de caoutchouc de dureté moyenne. Les roulettes

doivent présenter une dureté de 72 DIDC ± 5 DIDC, cette dureté étant mesurée en quatre points également

espacés sur la ligne moyenne de la surface abrasive, la pression étant appliquée directement et verticalement le

long d'un diamètre de la roulette; les lectures doivent être effectuées 10 s après l'application de la totalité de la

pression.

Pour roder les roulettes abrasives et les rendre rigoureusement planes, le côté fin d'une pierre ou d'un disque de

rodage Taber ST-11 (ou équivalent) doit être utilisé. Il est important que le support tourne dans une position

correcte sur la surface abrasive et que la pierre ou le disque de rodage repose à plat sur le support.

Avant tout essai sur l'éprouvette, des roulettes neuves doivent être rodées en leur faisant faire 100 tours sur la

pierre ou le disque de rodage ST-11, une charge de 500 g étant appliquée sur chaque roulette, puis 500 tours sur le

matériau soumis à l'essai, et enfin 25 tours sur la pierre ou le disque de rodage ST-11.

Avant de procéder à l'essai d'abrasion sur chaque éprouvette, des roulettes précédemment utilisées doivent être

rodées pendant 25 cycles. Dans chacun des cas, brosser les résidus de la pierre pendant l'opération.

Attention —
ne pas toucher la surface des roulettes lorsqu'elle a été ainsi préparée.

La pierre de rodage ST-11 doit être mise au rebut dès la première apparition de sillons ou d'arêtes. Ne pas utiliser

les roulettes abrasives au-delà de la date qui y est gravée.

10.2.3 Source lumineuse, constituée d’une ampoule à incandescence dont le filament est contenu dans un

volume parallélépipédique de 1,5 mm ´ 1,5 mm ´ 3 mm. La tension appliquée au filament de l'ampoule doit être

telle que sa température de couleur soit de 2 856 K ± 50 K. Cette tension doit être stabilisée à ± 1/1 000 près.

L'appareil de mesurage utilisé pour vérifier cette tension doit présenter une exactitude appropriée pour cette

application. Il est également possible de modifier la couleur de la source, illuminant A, en illuminant C, en plaçant un

filtre lumière du jour dans le rayon lumineux.

10.2.4 Système optique, composé d'une lentille corrigée pour les aberrations chromatiques. La pleine ouverture

de la lentille ne doit pas dépasser f/20. La distance entre la lentille et la source lumineuse doit être réglée de

manière à obtenir un faisceau lumineux sensiblement parallèle.

Placer un diaphragme pour limiter le diamètre du faisceau lumineux à (7 ± 1) mm. Ce diaphragme doit être placé à

une distance de (100 ± 50) mm de la lentille, du côté opposé à la source lumineuse.

Telles que les CS-10F «Calibrase» fournies par Taber Industries (USA). Cette information est donnée à l’intention des

utilisateurs de la présente Norme internationale et ne signifie nullement que l’ISO approuve ou recommande l’emploi exclusif

du produit ainsi désigné. Des produits équivalents peuvent être utilisés s'il est démontré qu'ils conduisent aux mêmes résultats.

---------------------- Page: 10 ----------------------
© ISO
ISO 15082:1999(F)
(voir Figure 5) composé d’une cellule photoélectrique avec
10.2.5 Appareil de mesurage de la lumière diffuse ,

une sphère d'Ulbricht. Le diamètre de la sphère doit être de 200 mm à 250 mm. La sphère doit être munie

d'ouvertures d'entrée et de sortie de la lumière. L'ouverture d'entrée doit être circulaire et son diamètre doit être au

moins égal au double de celui du faisceau lumineux. L'ouverture de sortie de la sphère doit être équipée soit d'un

piège à lumière, soit d'un étalon de réflexion selon le mode opératoire spécifié en 10.4.3. Le piège à lumière doit

absorber la lumière lorsque aucune éprouvette n'est placée dans le faisceau lumineux.

L'axe du faisceau lumineux doit passer par le centre des ouvertures d'entrée et de sortie. Le diamètre b de

l'ouverture de sortie de la lumière doit être égal à 2a tan 4°, a étant le diamètre de la sphère.

La cellule photoélectrique doit être placée de manière qu'elle ne puisse pas être atteinte par la lumière provenant

directement de l'ouverture d'entrée ou de l'étalon de réflexion.

Les surfaces intérieures de la sphère d'Ulbricht et de l'étalon de réflexion doivent présenter des facteurs de

réflexion pratiquement égaux; elles doivent être mates et non sélectives.

Le signal de sortie de la cellule photoélectrique doit être linéaire à ± 2 % près dans la gamme d'intensités

lumineuses utilisée. La réalisation de l'appareil doit être telle qu'aucune déviation de l'aiguille du galvanomètre ne se

produise lorsque la sphère n'est pas éclairée.

L'ensemble de l'appareillage doit être vérifié à intervalles réguliers au moyen des étalons calibrés d'atténuation de

visibilité.
Si l'on effectue des mesurages d'atténuation de visibilité
...

Questions, Comments and Discussion

Ask us and Technical Secretary will try to provide an answer. You can facilitate discussion about the standard in here.